logo
Mouvements de navires à Marseille - Fos
Françoise Massard / Photos Emmanuel Bonici
Page précédente
Page suivante
Les CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS et MATELOT LOUIS COLET, nouveaux bateaux-pompes des Marins-Pompiers de Marseille (01.2019)

C'est le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille (BMPM) — fondé le 29 juillet 1939 — qui assure la sécurité sur l'ensemble des bassins portuaires de Marseille-Fos. Les moyens en hommes et matériels sont dispatchés sur trois Centres d'Incendie et de Secours (CIS). Le CIS principal, dit CIS de la Grande Bigue, est situé à l’intérieur de l’enceinte portuaire et dispose d'un quai (poste 49) dans les bassins Est. Ce quai est positionné entre les Bassins de Radoub et le Bassin National (cf. plan ci-dessous à gauche). Egalement à cet endroit se trouve un bassin d’entraînement au crash avec immersion pour pilotes d'hélicoptères (mais pas seulement). Le deuxième centre de secours est le CIS de Port-de-Bouc (cf. plan milieu). Il dispose également d’un quai, lequel se trouve à côté des postes de service des remorqueurs et des lamaneurs, face aux appontements des bassins de Lavéra (cf. ici). Le troisième centre est le CIS de la Fossette, situé légèrement en retrait dans les terres, à coté des bâtiments administratifs du GPMM de la Fossette (cf. plan ci-dessous à droite). Il assure essentiellement la sécurité des terminaux Ouest : quai minéralier, terminaux conteneurs, quais marchandises diverses (darse 3 dite bassin de Gloria et bassin des Tellines). Ces trois centres d'incendie et de secours ont pour missions essentielles la sécurité du Port, mais il peut arriver qu’ils interviennent en dehors de l’enceinte portuaire, en fonction des besoins.
CIS de la Grande Bigue CIS de Port-de-Bouc CIS de la Fossette

Il y a, en fait, un quatrième centre, situé à l’Estaque, mais qui n’est pas un centre d’intervention. C’est le CETIS (Centre d’entraînement aux techniques d’incendie et de survie), site exclusivement réservé à la formation et à l’entraînement des marins-pompiers, que ce soit sur des feux de navires, des feux industriels, etc. En dehors de ces quatre centres, il y a une présence permanente de marins-pompiers sur les terminaux pétroliers de Lavéra et de Fos pétrole (avec un engin lourd et son équipage), afin d'y assurer une intervention dans les plus brefs délais. Leur coût n'est toutefois plus supporté par le GPMM, mais par Fluxel, société gestionnaire depuis 2011 des terminaux pétroliers de Lavéra et de Fos (le GPMM est toutefois actionnaire de Fluxel, aux côtés de la Compagnie Fluviale de Transports / CFT, de Ineos Industrie Holding Ltd et de la Société du Pipeline Sud-européen / SPSE).


Le BMPM est référent national pour la formation "Feu de navires" (de niveau FDN5). Il a développé des compétences reconnues et dispose de son propre simulateur d'entraînement. L'ensemble du personnel marin-pompier est formé au feu de navire, en complément des modules feu urbain, secours à personnes et feu de forêt. Pour répondre à ce risque, le BMPM dispose de personnels formés et de moyens spécialisés, répartis sur ses deux casernes portuaires. J'ai eu l'occasion de rencontrer certains de ces marins-pompiers marseillais à La Rochelle lors d'un exercice "Feu de navire à bord de l'OMG GATCHINA", exercice qui s'était déroulé le 23.04.2010. C'est en effet le BMPM qui a formé les pompiers rochelais. Je suis donc heureuse de leur rendre une nouvelle fois hommage.

Les MATELOT LOUIS COLET (2019) et CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS (2018) sont donc les deux nouveaux bateaux-pompes des marins-pompiers de Marseille. Ce sont des "bateaux-pompes légers" ou "BPL". Une seule photo pour l'instant du dernier-né, le MATELOT LOUIS COLET, qui a rejoint la cité phocéenne le 11.01.2019, en provenance de son chantier boulonnais Socarenam. En effet, étant en phase de réception, il reste à quai. Nous en publierons d'autres photos quand il sera en service (au début du printemps). Nous allons en revanche présenter plus en détail, à quai et en route, son sistership : le CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS, qui est lui entré officiellement en service le 25.05.2018.
MATELOT LOUIS COLET
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
MATELOT LOUIS COLET CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS

Ces nouveaux bateaux-pompe légers (BPL), de la classe "Fireboat 240", ont été dessinés par le cabinet d'architecture et ingénierie navales Mauric (basé à Nantes, et concepteur de nombreux navires "Mar Mar" de tous types, mais aussi de voiliers… dont le fameux "Pen Duick VI" qui appartenait à Eric Tabarly) et ont été construits par le chantier Socarenam (Boulogne-sur-Mer), comme nous l'avons dit précédemment (coût unitaire : un peu plus de 3 M€). Ils ont pour missions principales la lutte contre les feux de navire en rade et à quai (24h/24), mais ont également des missions complémentaires telles que la lutte contre les feux de nappes d’hydrocarbures ou d’infrastructures dans l’enceinte portuaire, la lutte contre d’éventuels feux de forêts côtiers, etc. Ils peuvent aussi intervenir pour des opérations ponctuelles de dépollution, de remorquage ou encore pour la recherche, l’assistance et l’évacuation de personnes en difficulté.
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
Le CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS porte le nom du Capitaine de corvette Paul Brutus mort en service le 14.02.1989, lui rendant ainsi hommage. Le BMPM intervenait alors en renfort, à la demande du SDIS13 (Service Départemental d’Incendie et de Secours des Bouches-du-Rhône), afin de lutter contre un incendie dans le vallon du Jas de Rhodes. Malgré son expérience, le capitaine de corvette Brutus s’était malheureusement fait surprendre par le feu. Une cérémonie d’hommage est depuis organisée chaque année, l’occasion de rappeler la dangerosité du métier de marin-pompier et de saluer le dévouement quotidien de ces marins-pompiers. Nous ne les remercierons jamais assez. Le MATELOT LOUIS COLET porte également le nom d'un marin-pompier mort au feu, nous en reparlerons plus loin.
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
Le CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS a été baptisé le 25.05.2018 au cours d'une cérémonie qui s'est tenue sur le quai de la Fraternité (Vieux-Port). Ce baptême s'est déroulé en présence du vice-amiral Charles-Henri Garié (commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille), de Pierre Dartout (préfet des Bouches-du-Rhône), de Jean-Claude Gaudin (maire de la cité phocéenne), de Mme Jacqueline Brutus, veuve de l'officier mort au feu et qui a donné son nom au navire, etc.
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS
MATELOT LOUIS COLET (Marseille) - MA. 935383 - Indicatif d'appel FAF7560 - MMSI 227890140 - Bateau-pompe léger des Marins-pompiers de Marseille - 24,90x6,50(6,90HT) m - TE 1,90 m - Déplacement 115 t (à vide) / 128 t (à pleine charge) - Ptot 1 000 kW (deux moteurs diesels / deux hélices à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (90 kW) - Générat. aux. 2 x 86 kVA - Capacité maximale d'embarquement 16 marins-pompiers avec leur équipement (20 max sur une courte durée), dont 3 pour l'équipage et 3 pour l'équipe médicale - Matériel de réanimation - Deux canons anti-incendie d’une capacité unitaire de 8 000 L/min (à 8 bar) - Un canon anti-incendie d’une capacité de 3 000 L/min (à 8 bar) - 14 lances à incendie branchées sur deux rampes de distribution (situées sur la plage arrière) - Deux pompes de débit unitaire 600 m3/h - Capacité de liquide émulseur 6 000 L (avec systèmes de dosage pour produire de l'eau dopée) - Autonomie 200 milles (à 12 nd) - Pont de travail de 20 m2 - Plateforme de plongée - Grue hydraulique 1 x 4 t (permettant, entre autres, de mettre à l'eau une embarcation de servitude embarquée) - Coque acier avec superstructure aluminium - Constr. 01.2002 (Socarenam, Boulogne-sur-Mer, France) - Propr./Gérant/Opérat. Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille / BMPM (Marseille, France) - Pav. FRA. Sistership : CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS.

CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS (Marseille) - MA. 935065 - Indicatif d'appel FAF2987 - MMSI 227842660 - Bateau-pompe léger des Marins-pompiers de Marseille - 24,90x6,50(6,90HT) m - TE 1,90 m - Déplacement 115 t (à vide) / 128 t (à pleine charge) - Ptot 1 000 kW (deux moteurs diesels / deux hélices à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (90 kW) - Générat. aux. 2 x 86 kVA - Capacité maximale d'embarquement 16 marins-pompiers avec leur équipement (20 max sur une courte durée), dont 3 pour l'équipage et 3 pour l'équipe médicale - Matériel de réanimation - Deux canons anti-incendie d’une capacité unitaire de 8 000 L/min (à 8 bar) - Un canon anti-incendie d’une capacité de 3 000 L/min (à 8 bar) - 14 lances à incendie branchées sur deux rampes de distribution (situées sur la plage arrière) - Deux pompes de débit unitaire 600 m3/h - Capacité de liquide émulseur 6 000 L (avec systèmes de dosage pour produire de l'eau dopée) - Autonomie 200 milles (à 12 nd) - Pont de travail de 20 m2 - Plateforme de plongée - Grue hydraulique 1 x 4 t (permettant, entre autres, de mettre à l'eau une embarcation de servitude embarquée) - Coque acier avec superstructure aluminium - Constr. 01.2002 (Socarenam, Boulogne-sur-Mer, France) - Propr./Gérant/Opérat. Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille / BMPM (Marseille, France) - Pav. FRA. Sistership : MATELOT LOUIS COLET.


Ci-dessous deux photos prises lors d'un exercice effectué par les Marins-Pompiers de Marseille sur un feu simulé à bord du porte-conteneurs CMA CGM TITUS en escale régulière à Marseille-Fos : un violent incendie se serait déclaré dans un magasin situé sur l'arrière du navire, sous une pile de sept conteneurs de 40 pieds, un marin serait blessé.
CMA CGM TITUS (London) - IMO 9450636 - Indicatif d'appel 2CYR9 - MMSI 235076895 - Porte-conteneurs - 334,00x42,80x24,60 m - TE 15,00 m - JB 90 931 - JN 61 650 - PL 109 021 t - P 72 240 kW (mot. 2T-12cyl MAN-B&W-Doosan 12K98ME-C / hélice à pas fixe) - V 25,2 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 2 800 kW - Cap. 8 465 evp (dont 700 reefers) - Constr. 04.2011 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille France) - Pav. GBR. Sisterships : CMA CGM ALMAVIVA (IMO 9450648 / 04.2011) - CMA CGM CENDRILLON (IMO 9449819 / 05.2009) - CMA CGM DALILA (IMO 9450624 / 04.2011) - CMA CGM FIGARO (IMO 9450600 / 04.2010) - CMA CGM LA SCALA (IMO 9450612 / 10.2012).

Le BMPM (environ 2 500 personnes réparties sur 29 sites dont 17 Centres d'Incendie et de Secours) dispose, en plus de ses 417 véhicules terrestres, d'une trentaine d’engins nautiques. Ces différents engins permettent de secourir d’éventuelles victimes en mer ou lors d’une inondation, de lutter contre les incendies, de contenir une pollution, etc. Parmi les embarcations, une dizaine de semi-rigides et une dizaine de "zodiacs" légers pour intervenir le long des côtes marseillaises et près de 20 barges pour secourir les habitants victimes d’inondation. Ces embarcations appartiennent à différentes familles : EICN (Embarcation Intervention Commandement Nautique) comme le ROI NANN (Semi-rigide avec roof de 11,10 m de long pour 3,52 m de large / V 40 nd / Capacité max 12 personnes dont 3 membres d'équipage) - EIS (Embarcation d'Incendie et de Secours / Semi-rigide de 11,05 m de long pour 3,60 m de large / V 30 nd / Capacité max 18 personnes dont 3 membres d'équipage) - ELIS (Embarcation Légère d'Incendie et de Secours / Semi-rigide de 8 m de long pour 2,70 m de large / V 30 nd / Capacité max 6 personnes) - CSL (Canot de Sauvetage Léger / Zodiac de 4,60 m de long pour 2,00 m de large / V 20 nd / Capacité max 9 personnes dont 3 membres d'équipage) - NIP (Navire d'Intervention Portuaire / Catamaran aluminium de 16,03 m de long pour 6,88 m de large / V 10 nd / Capacité max 22 personnes dont 2 membres d'équipage / cf. photos ci-dessous, crédit E. Bonici) - Vedette SNSM comme LA BONNE MERE DE MARSEILLE (Vedette de 16,80 m de long pour 4,2 m de large / V 22 nd / Capacité max 20 personnes dont 5 membres d'équipage) — Photos BMPM.

Pour mémoire, les marins-pompiers de Marseille effectuent quelque 115 000 interventions (de tous types) chaque année (soit en moyenne… un départ toutes les cinq minutes). Merci à eux !


Un peu d'histoire maritime…
Ces deux nouveaux bateaux-pompes MATELOT LOUIS COLET (2019) et CAPITAINE DE CORVETTE PAUL BRUTUS (2018) remplacent les vieux LACYDON (1964) et LOUIS COLET (1974). Ces derniers étaient beaucoup plus gros, mais nettement moins maniables. A noter que leurs puissances hydrauliques étaient énormes. Respectivement désarmés en 2013 et 2015, ils ne naviguent plus (ils n’ont plus leurs certificats de navigabilité). En attendant l'arrivée des deux nouveaux BPL, la sécurité incendie maritime était assurée par les remorqueurs du GPMM, par exemple par le MARSEILLAIS 6 (voir ses caractéristiques ici). Certains de ces remorqueurs (ceux de la série MISTRAL) ont alors été équipés d’un système FiFi car ils n’en disposaient pas à l’origine.
LACYDON LACYDON et LOUIS COLET LACYDON

Armé par le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille (BMPM), le LACYDON était basé à Marseille. Mis sur cale en 1963, il fut lancé le 27.04.1964 et entra en service le 28.09.1964. Il est désarmé depuis 2013. Sur la première photo, il est à quai à Port-de-Bouc. Sur la photo de droite, on aperçoit derrière lui le CIELO DI PARIGI au mouillage, navire-citerne qui navigue depuis 2014 sous le nom de ASTON I.
LACYDON à Port-de-Bouc
LACYDON
LACYDON
LACYDON & CIELO DI PARIGI
ASTON I (Panama) - IMO 9225328 - Indicatif d'appel 3ETM2 - MMSI 371838000 - Pétrolier / Chimiquier - 183,05x27,40x17,60 m - TE 11,017 m - JB 23 680 - JN 8 826 - PL 36 032 t - P 7 860 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S46MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Prop. d'étrave (740 kW) - Générat. aux. 3 x 680 kW - Cap. 41 307 m3 (12 citernes) - Constr. 03.2001 (Daedong Shipbuilding, Jinhae-Changwon, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Sea World Management SAM (Monaco-Ville, Monaco) - Pav. PAN - Ex CIELO DI PARIGI (03.2001-04.2014). Sistership : HANSA PREM (IMO 9225330 / 04.2001).

Le nom de ce bateau-pompe fait évidemment référence au Lacydon, petit fleuve côtier qui débouche dans le Vieux-Port de Marseille.
LACYDON
LACYDON
LACYDON
LACYDON
L'échelle pivotante Riffaud du LACYDON atteint 32 m.
LACYDON
LACYDON
LACYDON
LACYDON
Pupitre de commande à la passerelle du LACYDON et table à cartes.
LACYDON
LACYDON
LACYDON
LACYDON
Propulsion diesel-électrique (Ptot 1 365 kW), les deux moteurs entraînant deux propulseurs Voith-Schneider.
LACYDON
LACYDON
LACYDON
Comme on le voit sur la quatrième photo, le LACYDON disposait d'une installation fixe de CO2 (en bouteilles) pour lutter contre tout feu de moteur ou de soute à combustible. Sur la photo de droite, générateur attelé.
LACYDON
LACYDON
LACYDON
LACYDON
LACYDON (Marseille) - Bateau-pompe - 40,50x8,50 m - TE 3,50 m - TA 10,40 m (17 m avec sa plateforme élévatrice déployée) - Déplac. 470 t (à vide) / 790 t (à pleine charge) - Ptot 1 365 kW (deux moteurs Diesel MGO-SACM / deux propulseurs Voith-Schneider) - V 13 nd - Distance franchissable 1 450 milles à 13 nds - Autonomie de fonctionnement 100 h (à plein régime) - Equipage 10 marins - Equipe d'intervention 10 marins-pompiers - Quatre canons à eau - Un canon mixte eau-mousse sur plate-forme élévatrice (15 m au-dessus du plan d'eau) - Une échelle pivotante Riffaud de 32 m - Pompes 4 x 2 000 m3/h - Groupe mousse (15 000 L de liquide émulseur) - Groupe poudre (1 500 kg de poudre) - Peint en gris et rouge - Constr. 09.1964 (Chantiers et Ateliers de Provence, Port-de-Bouc, France) - Gérant/Opérat. Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille / BMPM (Marseille, France) - Pav. FRA. Désarmé en 2013.

Quant au LOUIS COLET, il rendait hommage au second-maître Louis Colet, mort au feu lors de l'incendie du cargo mixte "moutonnier" SIDI-FERRUCH (ci-dessous à gauche) le 11.02.1953 (des balles de coton avaient pris feu dans les cales, cf. rapport ici), en même temps hélas que deux autres collègues, le matelot Vincent Riccio qui a donné son nom à l'embarcation d'incendie et de sauvetage (EIS) VINCENT RICCIO (trois photos de droite ci-dessous) du Centre d’Incendie et de Secours (CIS) de La Bigue, et le second-maître Gaulier qui, lui, a donné son nom à la caserne de Port-de-Bouc.

Sidi-Ferruch (aujourd'hui Sidi-Fredj) est aussi le nom d'un port algérien situé à une trentaine de kilomètres à l'Ouest d'Alger. Ce port est historiquement célèbre puisque c'est là que les premières troupes coloniales françaises (40 000 hommes et de gros moyens navals) débarquèrent le 14 juin 1830, puis marchèrent sur Alger qui capitula le 5 juillet. Puis, la France signera, en 1834 et en 1837, avec Abd el-Kader (jeune chef de la résistance à l’occupation française) deux traités "d'occupation restreinte" de l'Algérie par la France. La situation dégénèrera ensuite, mais c'est un autre sujet…

SIDI FERRUCH
VINCENT RICCIO
VINCENT RICCIO
VINCENT RICCIO
SIDI-FERRUCH - Paquebot mixte (Passagers / Moutons) - 113,00x15,00 m - JB 3 745 - JN 2 033 - PL 3 435 t - P 3 496 kW - V 17 nd - Cap. 128 passagers (56 en 1re classe / 34 en 2e classe / 38 en 3e classe) / 6 000 moutons - Constr. 1949 (Cowes, Royaume-Uni) - Gérant S.G.T.M. (Marseille, France) - Pav. FRA. Il est renommé MEDOC en 1963 après son rachat par la Marine nationale qui l'utilise comme bâtiment-base pour loger 250 personnes travaillant au Centre d'expérimentations nucléaires du Pacifique (Polynésie Française). Sera désarmé sous ce nom en 1972.

Basé à Port-de-Bouc, le bateau-pompe LOUIS COLET fut lancé le 18.07.1973 et entra en service le 12.04.1974. Il subit une refonte de ses moteurs en 2010/2011 et revint en service en mars 2011. Il est désarmé depuis 12.2015, toujours à son ancien quai de service à Port-de-Bouc.

LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET
Ce navire a été pendant très longtemps le plus puissant bateau-pompe d'Europe.
LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET
Bénéficiant d'une motorisation récente, il a été mis en vente en 03.2018 et attend un repreneur.
LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET
LOUIS COLET (Marseille) - IMO 7347952 - Indicatif d'appel FZLK - MMSI 227006400 - Bateau-pompe - 49,31x9,50x4,81 m - TE 3,499 m - TA 16,37 m (25 m avec sa plateforme élévatrice déployée) - JB 455 - JN 132 - Déplac. 450 t (à vide) / 655 t (à pleine charge) - Ptot 2 942 kW (deux moteurs 4T-12cyl AGO-SACM 195V12CSHR / deux hélices à pas fixe supra convergentes) - V 16 nd - Générat. 2 x 124 kW - Deux propulseurs transversaux (av. 295 kW / arr. 295 kW) - Distance franchissable 2 300 milles (à 16 nd) - Trois pompes (1 x 3 000 m3/h à 11,5 bar / 1 x 2 000 m3/h à 17 bar / 1 x 160 m3/h à 8 bar) - Cinq lances Monitor - Un canon à mousse Monitor - Un canon mixte eau-mousse sur plateforme élévatrice Snorkel (25 m au-dessus du plan d'eau) - Deux réservoirs de 2 000 L de liquide émulseur haut foisonnement - Groupe poudre (deux réservoirs de 1 000 kg chacun / un réservoir de 500 kg) - Une rampe d'autoprotection entourant le navire - Une installation fixe CO2 pour feu de moteur / soute à combustible (6 bouteilles) - Emménagements pour 23 marins - Peint en gris - Constr. 04.1974 (Société Française de Construction Navale / SFCN, Villeneuve-la-Garenne, France) - Gérant/Opérat. Grand Port Maritime de Marseille (GPMM, Marseille, France) - Pav. FRA. Désarmé en 12.2015.



Quelques navires photographiés à Marseille-Fos le 24.10.2018

Trois porte-conteneurs sont en exploitation commerciale chez PortSynergy - Eurofos le 24.10.2018. Au nord du quai, le COSCO SHIPPING DENALI de l'armement chinois Cosco Shipping. Ce PC tout neuf (entré en service en 06.2018), à la coque étincelante, est le sistership du COSCO SHIPPING ALPS que nous avons vu en première escale ici-même le 19.07.2018. Gros plan sur son ancre tribord ici.
COSCO SHIPPING DENALI COSCO SHIPPING DENALI COSCO SHIPPING DENALI
Le COSCO SHIPPING DENALI est affecté au service Asie - Méditerranée (Mediterranean Club Express 2) de l'armement CMA CGM. Son escale est prévue pour 2 300 mouvements de conteneurs. Appareillage le 26.10 en milieu de nuit.
COSCO SHIPPING DENALI
COSCO SHIPPING DENALI
COSCO SHIPPING DENALI
COSCO SHIPPING DENALI (Hong Kong) - IMO 9757876 - Indicatif d'appel VRRT3 - MMSI 477166600 - Porte-conteneurs - 366,00x51,20x30,20 m - TE 14,00 m - JB 154 300 - JN 84 334 - PL 153 949 t - P 49 000 kW (mot. 2T-10cyl MAN-B&W-CSSC-MES 10S90ME-C10 / hélice à pas fixe) - V 22,5 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 800 kW) - Générat. aux. 4 x 3 230 kW - Cap. 14 568 evp (dont 1 000 reefers) - Constr. 06.2018 (Hudong-Zhonghua Shipbuilding, Shanghai, Chine & Shanghai Jiangnan Changxing Shipbuilding / Groupe CSSC - China State Shipbuilding Corporation, Shanghai, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Cosco Shipping (Pékin, Chine) - Pav. HKG (CHN). Sisterships :  COSCO SHIPPING ALPS (IMO 9757864 / 01.2018) - COSCO SHIPPING ANDES (IMO 9757888 / 09.2018) - COSCO SHIPPING HIMALAYAS (IMO 9757840 / 07.2017) - COSCO SHIPPING KILIMANJARO (IMO 9757852 / 12.2017).

Amarré juste devant le COSCO SHIPPING DENALI, le VERMONT TRADER de l'armement britannique Lomar Shipping (dont on retrouve le logo sur la cheminée). Ce panamax escale pour la deuxème fois à Fos, sa première escale ayant eu lieu le 30.07.2018. Ce PC est affecté au service Amerigo de CMA CGM, lequel relie la côte Est des Etats-Unis à la Méditerranée. On notera ses belles ancres, mais qui paraissent d'un "autre âge" par rapport à sa date de construction (2004). Aurait-il perdu ses ancres d'origine, remplacées par la suite par des ancres d'occasion (simple supputation).
VERMONT TRADER VERMONT TRADER VERMONT TRADER
Ce PC est arrivé le 23.10.2018 à 20h00 et est reparti le 25.10 à 4h00, après avoir réalisé une escale de 700 mouvements de conteneurs.
VERMONT TRADER
VERMONT TRADER
VERMONT TRADER

VERMONT TRADER (Valletta) - IMO 9292149 - MMSI 9HYN7 - Indicatif d'appel 215724000 - Porte-conteneurs - 294,08x32,20x21,60 m - TE 13,50 m - JB 54 271 - JN 31 250 - PL 67 698 t - P 41 107 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-Doosan 9K90MC-C / hélice à pas fixe) - V 23,8 nd - Prop. d'étrave (1 900 kW) - Générat. aux. 4 x 1 800 kW - Cap. 4 992 evp (dont 554 reefers) - Constr. 09.2004 (Hanjin Heavy Industries & Construction / HHIC, Busan, Corée du Sud) - Propr./Gérant Lomar Shipping (Londres, Grande-Bretagne & Singapour) - Pav. MLT - Ex HS LIVINGSTONE (07.2009-10.2014) - Ex MAERSK DARMSTADT (12.2004-07.2009) - Ex HS LIVINGSTONE (09.2004-12.2004) - Lancé comme MAERSK DUNKIRK (2004). Sisterships :  MAINE TRADER (IMO 9292151 / 11.2004) - TEXAS TRADER (IMO 9295165 / 09.2005) - XIN FENG SHANG HAI (IMO 9295177 / 11.2005 / Ex ERNEST HEMINGWAY 09.2013-01.2017 / Ex MAERSK DAVENPORT 11.2005-09.2013).


Toujours chez PortSynergy - Eurofos le 24.10.2018, mais un peu plus vers le Sud, le troisième porte-conteneurs est le BILBAO BRIDGE, lui un habitué de Fos (mais que je n'avais pas encore eu l'occasion de présenter sur ce site). Ce PC, géré par l'armement japonais K Line, est arrivé le 24.10.2018 à 04h00 et a appareillé le 25.10 à 14h00. Au cours de cette escale, 520 conteneurs ont été manutentionnés.
BILBAO BRIDGE
BILBAO BRIDGE
BILBAO BRIDGE
BILBAO BRIDGE (Hong Kong) - IMO 9492701 - Indicatif d'appel VRHY6 - MMSI 477866300 - Porte-conteneurs - 269,80x35,00x19,50 m - TE 13,022 m - JB 46 444 - JN 20 191 - PL 58 200 t - P 43 610 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W 7K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,3 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. aux. 4 x 1 600 kW - Cap. 4 520 evp (dont 330 reefers) - Constr. 01.2011 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant Kawasaki Kisen Kaisha / K Line (Tokyo, Japon) - Pav. HKG. Sisterships : cf. BUDAPEST BRIDGE (IMO 9494280 / 07.2011).

Voici, prises du toit-terrasse du bâtiment administratif du port, quelques photos de l'imposant parc de stockage de conteneurs de PortSynergy - Eurofos (première photo ci-dessous). On peut y observer une zone appelée "ZCC" ("Zone de Chargement Camions) destinée au chargement / déchargement des camions qui viennent soit livrer un conteneur (pour l’export), soit charger un conteneur qui vient d'arriver (à l’import donc). Cette zone très particulière est très  réglementée, et son accès est entièrement canalisé (cf. deuxième photo), pour éviter tout incident.
Cette zone de chargement fonctionne avec des "chariots cavaliers" ("straddle-carriers" en anglais) dédiés (première photo),  alors que d’autres sont affectés à l’alimentation des portiques à conteneurs en exploitations commerciales (deuxième photo). A droite, élévateur frontal ("reach-stacker") muni de son "spreader" (palonnier).
Cette ZCC est située en arrière du quai, juste après la partie stockage du parc. En fonction des horaires (de 06h00 à 20h00), une file plus ou moins ininterrompue de camions se succèdent sur les plots de chargement, matérialisés par un traçage au sol et une balise fluorescente. Comme on le voit sur les deux photos ci-dessous, le chauffeur, porteur d’un gilet fluorescent, doit se tenir à côté de son tracteur pour valider le bon positionnement de son conteneur sur ses twistlooks (tous les conteneurs ont exactement le même système de fixation par "pièces de coin" / "corner posts" présentes sur les huit sommets de la "boîte" et de "verrous tournants" / "twistlocks" fixés sur les panneaux de cales des porte-conteneurs, ainsi que sur les plateformes de camions ou de trains transportant des conteneurs et aussi sur les engins de manutention évidemment).
Un peu plus en arrière du quai, on trouve la zone de chargement des wagons ferroviaires (photos ci-après).
A Fos, ce sont des "élévateurs frontaux" ou "élévateurs à flèche" ("reach-stackers") munis de spreaders qui sont affectés au chargement des conteneurs sur les trains (dans d’autres ports, on peut voir des portiques surplombant les voies, chaque gestionnaire de parc trouvant plus efficace et/ou plus rentable un système qu'un autre). On peut d'ailleurs noter que les outils de manutention portuaire, surtout pour la partie parc, sont nombreux et variés (remorques de parc, reach-stackers, portiques sur rail ou sur pneus, grues mobiles, chariots cavaliers, remorques automatisées, etc.). Aussi, chaque port opte pour l’une ou l’autre de ces solutions en fonction de son trafic, de ses moyens, du coût de la main-d’oeuvre, etc. Il arrive même qu’au fil des années, des options utilisées jusque là soient abandonnées au profit d’autres : ainsi à Fos, à la fin des années 1970, le cavalier était utilisé, puis il fut abandonné, dans les années 1980, au profit des remorques de parc (photos ci-dessous) et élévateurs frontaux (les remorques de parc fonctionnaient en tandem avec les élévateurs frontaux qui eux restaient sur le parc dans les travées, les remorques faisant la navette entre le parc et les portiques) ; cette solution fut elle-même abandonnée 20 ans plus tard, pour revenir aux cavaliers, mais ceux de nouvelle génération.
ADRIAN MAERSK
S.A. LANGEBERG / Futur MSC JADE (années 80) ADRIAN MAERSK / Futur ONE (années 80)
MSC JADE (Limassol) - IMO 7423653 - Indicatif d'appel P3NO4 - Cargo / Porte-conteneurs (partiellement réfrigéré) - 208,16x30,51x18,19 m - TE 10,688 m - JB 26 443 - JN 11 160 - PL 23 868 t - P 27 566 kW (turbine à vapeur General Electric-Cantieri Navali Riuniti / hélice à pas fixe) - V 18 nd - Générat. aux. 1 x 2 000 kW / 2 x 900 kW - Cap. GRN 43 254 m3 (dont 4 836 m3 réfrigérés) / 1 309 evp (dont 107 reefers- Constr. 07.1977 (Italcantieri Shipyard, Gênes, Italie) - Gérant/Opérat. Mediterranean Shipping Company (Génève, Suisse) - Pav. CYP - Ex LANGEBERG (06.1989-01.1992) - Ex S.A. LANGEBERG (07.1977-06.1989). Démoli en 03.1999 par J.K. Industries (en Inde).
ONE (Malakal Harbour) - IMO 7361180 - Indicatif d'appel T8A2053 - Porte-conteneurs / Roulier (ConRo) - 239,28x30,51x18,70 m - TE 11,519 m - JB 40 594 - JN 17 083 - PL 30 866 t - P 23 390 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-Hitachi 8L90GBE / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 1 200 kW - Cap. 1 924 evp (dont 100 reefers) / 1 500 m de linéaire garage - Grues 2 x 40 t - Jumboïsé en 1984 - Constr. 08.1975 (Blohm + Voss AG, Hamburg, Allemagne) - Gérant/Opérat. Best Oasis (Hong Kong, Chine) - Pav. PLW (Palau) - Ex JOLLY ARANCIONE (06.2006-11.2014) - Ex MAERSK ARIZONA (04.1999-06.2006) - Ex LTC. CALVIN P. TITUS (12.1994-04.1999) - Ex ALBERT MAERSK (12.1984-12.1994) - Ex ADRIAN MAERSK (08.1975-12.1984). Démoli en 11.2014 par Gn Ship Breakers (en Inde).

Dernière mise à jour : 09.04.2019
Page suivante

© Françoise Massard
 
  www.cargos-paquebots.net