Inauguration au Havre du CMA CGM BOUGAINVILLE (06.10.2015)
Françoise Massard / Photos Emmanuel Bonici


Nous avons déjà présenté le CMA CGM BOUGAINVILLE lors de son entrée dans le port du Havre, en escale inaugurale, le 04.10.2015 vers 13h15 (cf. photo ci-dessous de Gérard Né). Construit par le chantier sud-coréen Samsung Heavy Industries, le CMA CGM BOUGAINVILLE est entré en service le 25.08.2015, commençant sa première tournée chinoise avant de regagner le Nord-Europe (ligne French Asia Line / FAL). C'est, après les CMA CGM KERGUELEN (IMO 9702132 / 03.2015), CMA CGM GEORG FORSTER (IMO 9702144 / 06.2015) et CMA CGM VASCO DE GAMA (IMO 9706889 / 07.2015), le quatrième d'une série de six sisterships géants (famille des "Explorateurs") qui entreront en flotte d’ici fin 2015. Avec ses 398 m de long pour 54 m de large et sa capacité de près de 18 000 evp (équivalent-vingt-pieds, taille normalisée des conteneurs), lui et ses sisterships sont actuellement les plus grands navires de l'armement marseillais CMA CGM. Ils seront toutefois dépassés en 2017 (lorsque le chantier Hanjin Heavy Industries, sur son site philippin de Subic Bay, aura livré les trois super PCs de 20 600 evp commandés). Contrairement à ses deux aînés (immatriculés en Grande-Bretagne), le CMA CGM BOUGAINVILLE navigue sous pavillon français, avec Marseille comme port d'attache (pavillon RIF). C'est donc actuellement le plus grand PC sous pavillon hexagonal, surpassant le CMA CGM JULES VERNE (entré en service en 04.2013) et ses 16 000 evp.


CMA CGM BOUGAINVILLE (Marseille) - IMO 9702156 - Indicatif d'appel FIVD - MMSI 228067900 - Porte-conteneurs - 398,00x54,00x30,00 m - TE 16,00 m - JB 175 688 - JN 100 254 - PL 186 528 t - P 63 910 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-Doosan 11S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 23,5 nd - Deux propulseurs d'étrave - Générat. aux. 2 x 3 800 kW / 2 x 2 800 kW / 1 x 350 kW - Cap. 17 722 evp (dont 1 458 reefers) - Constr. 08.2015 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. FRA. 

Le CMA CGM BOUGAINVILLE a accosté vers 14h15 au Quai du Havre (poste HAV11) du Terminal de France (Port 2000), géré par GMP (Générale de Manutention Portuaire) qui opère également les terminaux conteneurs du quai des Amériques et du quai de l'Europe. Voici quelques photos GPMH lors de son chenalage vers Port 2000 et lors de son accostage, salué par les lances à incendie de quelques remorqueurs de la flotte Boluda.


Le CMA CGM BOUGAINVILLE fait partie d'une nouvelle génération de navires qui sont pensés, dès l'origine, pour être les plus performants, les plus économiques possible et avoir l'impact environnemental le plus faible possible. Un design de coque optimisé permet l'amélioration sensible de la propulsion du navire. Le château unique, situé au tiers avant du navire, permet de maximiser l'utilisation de l'espace à bord en garantissant une meilleure visibilité depuis la passerelle, permettant en plus une structure plus résistante à la torsion. Cet agencement permet également de placer les réservoirs de fioul sous le château. Ils sont donc protégés par la double coque du navire, ce qui rend le PC conforme à la réglementation MARPOL 12A. Située à l'arrière, la salle des machines est proche de l'hélice, ce qui limite les pertes de place que pourrait occasionner un arbre d'hélice traversant le navire. Son moteur MAN-B&W (2 temps - 11 cylindres) 11S90ME-C9, fabriqué par Doosan Engine et développant 63 910 kW, est à injection électronique, selon le principe de l'injection directe à rampe commune ou common rail system. Il devrait permettre de réduire de manière significative la consommation de carburant (– 3 à – 5 % en moyenne) et celle d'huile (– 25 %). Afin d'adapter au mieux le navire à son utilisation à faible vitesse (slow steaming), le moteur principal a été équipé d'un système de by-pass des gaz d'échappement, l'objectif étant d'améliorer l'efficacité énergétique à faible charge du moteur avec une réduction de la consommation de fioul de l'ordre de 1,5% à faible vitesse (aux environs de 15-16 nd). Le safran suspendu à bords orientés avec bulbe installé sur le PC est destiné à optimiser le flux d'eau et à encore améliorer la performance énergétique du navire (4 % supplémentaires espérés) et, par voie de conséquence, réduire significativement les rejets de dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

Une fois ses opérations commerciales effectuées (800 mouvements de conteneurs), le CMA CGM BOUGAINVILLE a été déhalé le 05.10.2015 au matin jusqu'au poste HAV12 où il va âtre baptisé le lendemain. Ci-dessous, trois photos — signées Philip Plisson — de l'arrivée du PC au Terminal de France.


Le CMA CGM BOUGAINVILLE affiche d'autres innovations. Ainsi, afin de préserver l'environnement marin et la faune aquatique de l'invasion d'organismes étrangers présents dans les eaux de ballast, il est équipé d'un nouveau système de traitement des eaux de ballast : celles-ci, traitées à la fois au moment du pompage et du déballastage, sont filtrées et passées sous des lampes UV, ce qui permet de rejeter à la mer une eau entièrement débarrassée de tout organisme vivant (ce système a été choisi car il ne rejette aucun produit chimique à la mer). Des réservoirs additionnels permettent de traiter les eaux de cale, de machine et les eaux grises. Il est équipé du Fast Oil Recovery System, système permettant à tout moment de récupérer rapidement les hydrocarbures situés dans la soute en cas d'avarie grave. De plus, l'équipement de pont est entièrement électrique pour éviter toute fuite de liquide hydraulique. Enfin, il comporte des éléments de pré-équipement pour l'alimentation en courant de quai (lorsque les ports en seront équipés). On le voit, le CMA CGM BOUGAINVILLE cumule de nombreuses avancées technologiques au service de l'environnement, ce qui en fait un navire répondant aux normes actuelles mais aussi futures (certaines des technologies dont il est équipé n'étant pas obligatoires actuellement). Par ailleurs, il dispose du système Traxens de suivi et de localisation des conteneurs. Ce système permet non seulement de suivre à distance les paramètres de localisation, mais aussi toutes les informations propres à chaque conteneur, comme la température, le taux d'humidité, les vibrations subies par le conteneur, etc. A cela s'ajoutent des informations douanières et réglementaires. Toutes ces informations sont transmises en temps réel au siège de CMA CGM qui pourra les mettre à la disposition de ses clients, des douanes, des assurances, etc. Le conteneur devient ainsi un véritable objet connecté.

Ce fleuron de la marine marchande française tire bien sûr son nom de Louis Antoine de Bougainville (12.11.1729, Paris - 31.08.1811, Paris, enterré au Panthéon), scientifique (passionné de mathématiques, d'astronomie et de géographie) et navigateur français.

Jeune officier, il fit ses premiers temps à la mer (1756-1759) comme aide de camp du marquis de Montcalm, commandant des troupes au Canada. Le gouvernement français lui ayant demandé d'accomplir un tour du monde, le jeune Capitaine de vaisseau Bougainville embarqua à Brest le 5 décembre 1766 à bord de la frégate LA BOUDEUSE, accompagné par la flûte L'ETOILE, cap sur Montevideo (Uruguay) atteint au bout de 57 jours et 6 000 milles parcourus. A noter que deux autres scientifiques accompagnent Bougainville : l'astronome et mathématicien Pierre-Antoine Véron et le médecin botaniste Philibert Commerson. Après avoir franchi le détroit de Magellan (26 janvier 1768), l'expédition mit le cap vers le N-O jusqu'à l'île de Vahitahi puis les autres îles de l'archipel des Tuamotu (mars 1768), mouilla le 3 avril 1768 à Tahiti (qu'il nomma la "Nouvelle Cythère"), poursuivit sa navigation vers les îles Samoa et les Nouvelles Hébrides, puis continua sa route vers l'Est. Arrêté par la Grande Barrière australienne (juin 1768), il passa au large de la Nouvelle-Guinée et traversa l'archipel des Salomon. Mais son équipage souffrant du scorbut et sa frégate devant subir des travaux, il dut relâcher aux Moluques en septembre 1768. Il regagnera Saint-Malo le 16 mars 1769, via le Cap de Bonne Espérance (avec une escale intermédiaire à l'île Maurice). Il publiera son Voyage autour du monde par la frégate La Boudeuse et la flûte L'Étoile en mai 1771. Il prendra part — comme chef d'escadre — aux opérations navales de la guerre d'indépendance des Etats-Unis, et participera — comme Commandant de L'AUGUSTE dans la flotte de l'Amiral de Grasse — au combat victorieux de la Chesapeake (5 septembre 1781) qui permit la chute de Yorktown. Il termina sa carrière militaire comme Contre-Amiral. Il sera nommé membre de l'Institut, membre du Bureau des Longitudes et membre de la Commission de préparation de la campagne d'Égypte. Il fut fait sénateur et Comte d'Empire par Napoléon 1er. Bougainville a laissé son nom à une île de Papouasie-Nouvelle-Guinée, l'une des plus grandes des îles Salomon (dans le S-O de l'océan Pacifique) et à un détroit entre la mer des Salomon et l'océan Pacifique sud.


Le battement de 24 h entre la fin des opérations commerciales (05.10) et l'inauguration (06.10) a permis à l'organisateur de la cérémonie (Havas) de monter toute l'infrastructure nécessaire (chapiteau, scène, quai d'honneur, sonorisation, périmètre de sécurité, etc.) pour le bon déroulement de cette inauguration, et ce malgré le temps assez médiocre.


Pour assister à cette inauguration, un nombre important de journalistes et de photographes de la presse internationale étaient présents, acheminés depuis Paris par des cars affrétés pour l'occasion par CMA CGM, et ce le matin de l'inauguration. Mon ami marseillais, Emmanuel Bonici, a pu se joindre à eux et nous faire ainsi partager ses photos. Je l'en remercie vivement. Dès l'arrivée, les participants durent se plier aux consignes de sécurité et de sûreté, l'espace accessible étant balisé de telle manière que personne ne puisse en sortir, passage sous le portique de détection, puis remise du badge autorisant l'accès.


Pour ce premier voyage de Chine vers l'Europe du Nord, avec escale au Havre du 04 au 06.10.2015, le CMA CGM BOUGAINVILLE a un équipage de 30 personnes, dont 9 officiers français, 19 marins philippins et 2 ouvriers indiens qui effectuent des travaux à bord. Le Commandant Saint Jalme (troisième photo ci-dessous) ne nous est pas inconnu, puisque c'était lui qui était à bord du CMA CGM JULES VERNE lors de son inauguration à Marseille en juin 2013 (cf. ici). Breton d'origine et fort sympathique, il n'a pas dérogé à sa réputation, et son accueil fut des plus chaleureux. Parmi les autres officiers, citons entre autres Victor Leblond, Second Capitaine, et  Olivier Jourdan, Chef Mécanicien. Le CMA CGM BOUGAINVILLE a été inauguré par le président de la République que l'on voit arriver au TDF (il est 11h05), en présence de Jacques Saadé, président de CMA CGM, et d'une partie de sa famille, de Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères et du Développement international, et de Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche. Ils étaient déjà au Havre, ayant le matin même inauguré le nouveau bâtiment de l'ENSM (École nationale supérieure maritime, photo Eric Houri) au Havre, distante de seulement quelques kilomètres. Participèrent également à cette cérémonie Nabil de Freige, Ministre d'état pour la Réforme administrative du Liban, des parlementaires français, des dirigeants d’entreprises et, plus généralement, des partenaires de CMA CGM.



Un immense chapiteau translucide avait été érigé, séparé en deux parties, une pour la cérémonie officielle et l'autre pour le lunch qui a suivi la cérémonie. La presse disposait elle aussi d'un chapiteau, plus petit évidemment mais équipé de WiFi en libre accès, un buffet étant également à disposition.



Les invités s'installent sous le chapiteau. Puis arrive du fond de la salle l'équipage précédé par les cadets de l'ENSM. Ils montent sur la scène, en s'alignant sur deux rangs, sous les applaudissements des invités. Le Maitre de cérémonie présente alors ces hommes et ces femmes qui permettent au CMA CGM BOUGAINVILLE de parcourir les mers. Sur la photo de droite ci-dessous, à la gauche du Commandant Saint Jalme, le Second Capitaine Marie-Caroline Guillou qui sera promue Commandant sur le CMA CGM MEDEA dans les tout prochains jours.


A peine tout le monde est-il installé que la cérémonie proprement dite commence, ouverte par les chœurs de la Garde Républicaine, sur fond de piano à queue. Puis suit une présentation vidéo sur écran géant, résumant l'actvité du groupe CMA CGM, premier armateur français et troisième armateur mondial.


Jacques Saadé, Fondateur et Président Directeur Général du Groupe CMA CGM, prend alors la parole (première photo ci-dessous) et remercie le Chef de l'Etat de sa présence. Il vante ensuite les qualités de ce magnifique navire qu'est le CMA CGM BOUGAINVILLE, passant en revue ses formidables avancées technologiques qui font de ce porte-conteneurs ce qui se fait de mieux à ce jour. Il insiste également sur le sens de la responsabilité de CMA CGM, tant au niveau social qu'environnemental. Il rappelle par ailleurs le souci constant de développement du groupe, mentionnant les futurs hubs de transbordement en cours d'installation à Cuba et à l’Ile de la Réunion. Puis le Président François Hollande succède à Jacques Saadé à la tribune (deuxième photo) pour son allocution au cours de laquelle il rend un hommage appuyé à la réussite de Jacques Saadé et de sa famille, saluant la croissance du groupe au fil des années, en insistant sur sa capacité d’anticipation. Il rappelle que ce navire porte les couleurs de la France dans le monde entier, ce qui en fait un excellent ambassadeur. Il a également salué le développement continu depuis 2011 du Grand Port Maritime du Havre (GPMH), premier port à conteneurs français (deuxième port français après Marseille, tous tonnages confondus, et cinquième port nord-européen), et remercié l'ensemble des acteurs qui permettent ce résultat. Le Chef de l'Etat a également reconnu que le développement des places portuaires passe par une simplification administrative et une réduction des coûts, souhaitant que toutes les entreprises importatrices disposent des mêmes facilités pour le dédouanement par les ports français que celles qui existent dans les autres ports européens, ajoutant qu'il n'y a aucune raison pour que nous mettions plus de temps que ce qui se fait partout dans le monde. Rappelant que la France, grâce à ses possessions outre-mer, avait le deuxième domaine maritime du monde (11 millions de km2), il s'est également fait le chantre de la "croissance bleue", "l'investissement dans la mer, au sens de tout ce qu'elle peut apporter : l'énergie maritime, l'aquaculture, le tourisme, les croisières, la biotechnologie, les ressources marines, la pêche, la construction navale, etc. soit beaucoup de métiers, beaucoup d'emplois qui peuvent tirer toute une industrie". Enfin, François Hollande a indiqué que la rénovation de l'axe Serqueux-Gisors ne devait pas prendre de retard, précisant que "600 millions d'euros seront dépensés d'ici 2020, dans le cadre d'un contrat de plan interrégional, Vallée de la Seine, pour moderniser le transport multimodal" (Cf. discours présidentiel complet). Ci-dessous à droite, François Hollande et Jacques Saadé (photo Mat Beaudet).


Une fois les allocutions terminées, le maitre de cérémonie annonce : "Mesdames et messieurs, je vous présente le CMA CGM BOUGAINVILLE"… et là l'immense toile de fond qui se trouve derrière la scéne se replie lentement, laissant apparaître, au travers du chapiteau translucide, ce géant des mers qui devient le nouveau navire-amiral du groupe marseillais. Le Président Hollande et Jacques Saadé s'avancent alors vers le côté gauche de la scène pour le geste inaugural, le cordon tricolore est coupé par François Hollande, laissant la traditionnelle bouteille de champagne se briser contre la coque du porte-conteneurs. Derrière, les chœurs de la Garde républicaine entonnent alors l'hymne national, alors que des milliers de confettis (bleu, blanc, rouge) sont propulsés dans les airs. La troisième photo ci-dessous est de Mat Beaudet.


La coque N° 2094 est devenue fin août 2015 le plus gros porte-conteneurs français (17 722 evp dont 1 458 conteneurs réfrigérés).


La visite du CMA CGM BOUGAINVILLE a d'abord été faite par le Président, accompagné d'un nombre restreint de personnes (les quatre photos suivantes sont de Mat Beaudet). Sur la deuxième photo, aux côtés de Laurent Fabius, la fille de Jacques Saadé, Tanya Saadé Zeenny, Directrice Générale Déléguée (depuis 2014). Elle continue toutefois d'assumer le Secrétariat Général et la Communication Interne et Externe du groupe, en charge également de l'Administration, des Grands Comptes et du Marketing, des Relations Institutionnelles, de l'Environnement et de la Fondation d'Entreprise CMA CGM.


Puis c'est au tour des invités qui le souhaitent de visiter le PC. Et tout d'abord, visite de la passerelle, vaste et équipée des instruments les plus modernes (radars, cartes électroniques, GPS, AIS, etc.). Toutes les commandes du navire et tous les contrôles sont gérables à partir de ces pupitres (il n'y a pas de quarts de nuit à la salle machine, le navire étant classé AUT). Posant seul, ou en discussion avec le Chef Mécanicien Olivier Jourdan, le Commandant Franck Giguet qui prend la relève du Commandant Saint Jalme pour la suite de la rotation.


La météo, pluvieuse depuis le matin, semble vouloir s'améliorer, ce qui permet de faire quelques clichés du bord sous une plus belle lumière.


Quelques vues de la pontée et de l'un des ailerons de passerelle. Sur la photo de gauche, on voit très bien le cercle d'évitage de Port 2000.


Incontournable salle machines évidemment. Ci-dessous, le moteur principal, un diesel lent (84 tr/min). C'est un moteur 2 temps - 11 cylindres MAN-B&W de type 11S90ME-C9, fabriqué par Doosan Engine et développant 63 910 kW. Comme on l'a dit précédemment, il est à injection électronique (injection directe à rampe commune ou common rail system). Chaque piston  mesure 90 cm de diamètre et a une course de 3,26 m. Le Chef Mécanicien debout sur le parquet des culasses laisse imaginer la taille du moteur.


A gauche, une coursive conduisant au PC machines. Sur la photo centrale ci-dessous, le moteur vu du PC machine. Celui-ci (photo de droite et photos suivantes) est la salle de contrôle de tous les équipements du navire. C'est d'ici qu'est pilotée toute la production d'énergie électrique dont a besoin le navire, laquelle est distribuée par cette énorme armoire électrique qui couvre toute la façade arrière du PC machines (l'électricité ainsi produite est l'équivalent de celle d'une ville de 15 000 habitants).


Pupitre de commandes du PC machines, avec tous ses écrans de contrôle. Sur la troisième photo, écran de contrôle de la puissance électrique fournie par les quatre générateurs (deux de 2 800 kW et deux de 3 800 kW). Sur l'écran de droite, gestion du ballastage et réglage automatique de la gite du navire.


Un dernier regard au CMA CGM BOUGAINVILLE, avant qu'il ne reprenne le cours normal de sa navigation : appareillage pour Southampton (Grande-Bretagne) le 06.10 vers 17h30. Rappelons que ce PC est positionné sur l’une des lignes les plus emblématiques du Groupe CMA CGM, la French Asia Line (FAL 1) qui relie l’Europe du nord à l’Asie. Il escalera tous les 77 jours au port du Havre. Les fournisseurs français pourront exporter des produits à destination des marchés méditerranéens, du Moyen-Orient et d'Asie. Grâce aux escales dans les hubs de Marsaxlokk (Malte) et de Port Klang (Malaisie), des transbordements à bord de feeders permettront d'atteindre la plupart des marchés mondiaux. Ce PC est ainsi l'un des maillons importants des échanges mondiaux de marchandises dont, on ne le rappellera jamais assez, 90 % transitent par la mer.


Le Groupe CMA CGM, fondé par Jacques R. Saadé,  gère une flotte de 470 navires desservant plus de 400 ports dans le monde, sur les cinq continents. En 2014, ils ont transporté 12,2 millions d'evp (conteneurs équivalent vingt pieds). Présent dans 160 pays, via son réseau de 655 agences, le groupe emploie 22 000 personnes dans le monde et 2 400 à Marseille où est situé son siège social.


Remerciements à  CMA CGM ainsi qu'a tout l'équipage du CMA CGM BOUGAINVILLE pour l'excellent accueil réservé à son bord.


 
Dernière mise à jour - 12.10.2015
Cliquez sur les photos pour les agrandir

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net