Le BELEM arrive pour carénage à La Rochelle-Pallice (08.01.2017)
Françoise Massard / Photos Francis Le Corre
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Nous connaissons déjà très bien le voilier-école BELEM qui navigue depuis… 1896 (c'est d'ailleurs le plus vieux navire encore inscrit au Bureau Veritas, et c'est en plus un "miraculé" puisque, comme on le sait, il échappa de justesse à l’éruption de la montagne Pelée qui détruisit totalement, le 08.05.1902, Saint-Pierre, première capitale de la Martinique, dont son port). Ce vétéran vient régulièrement nous rendre visite à La Rochelle, tantôt pour embarquer ou débarquer des passagers (comme ici), tantôt pour des relèves d'équipage ou encore pour de l'avitaillement. Cette fois-ci, il arrive de Bordeaux (qu'il a quitté hier) pour un arrêt technique programmé de trois semaines. Francis Le Corre, ancien patron de vedette de la Station de Pilotage La Rochelle-Charente, a embarqué avec ses anciens collègues pour suivre son entrée au GPMLR ce 08.01.2017 vers 11h, par un temps malheureusement maussade (merci à lui de partager ses photos avec mes lecteurs). La pilotine va déposer à bord le pilote Jean-Pierre Hémon (que je salue également).






Le BELEM se dirige vers le bassin à flot du Grand Port maritime de La Rochelle (GPMLR) où, après évitage, il va accoster tribord à quai dans le bassin jusqu'à demain, où il sera alors déhalé jusqu'à la plus petite des deux cales de radoub du Pôle de Réparation et de Construction Navale (PRCN) de Port Atlantique La Rochelle (voir le plan et les dimensions des cales ici). Pour cet arrêt technique programmé du BELEM, les travaux à son bord devraient durer trois semaines. Contrairement aux fois précédentes où l'arrêt technique du voilier se faisait à Saint-Nazaire, c'est la société Lecamus (avec d'autres entreprises rochelaises avec lesquelles elle travaille régulièrement) qui a cette année remporté l'appel d'offres. Cette entreprise, partenaire incontournable du PRCN, est spécialisée en chaudronnerie, réparation navale, usinage et plasturgie. Outre les travaux de maintenance effectués sur de nombreux navires, elle participe aussi à des transformations de navires, comme la conversion du FPV (Fishing Patrol Vessel) NORNA en yacht d'exploration ENIGMA XK. Elle a également conçu et construit (via sa filiale Resist) un semi-rigide en PEHD (polyéthylène à haute densité), le RESIST, incassable, sans entretien et 100% recyclable. Ce bateau de servitude se décline en trois longueurs (5,5 m, 6,7 m et 8,5 m) et peut être armé pêche, plongée, pompiers, etc. Comme on le voit ci-dessous, c'est l'une des vedettes de la SCOP Lamanage et Services Maritimes des Ports de La Rochelle-Charente qui assiste le BELEM pour la traversée du sas d'accès au bassin à flot et pour sa mise à quai.





Une fois les travaux effectués, le BELEM regagnera Bordeaux où il poursuivra son hivernage.



Françoise Massard - 13.01.2017

© Françoise Massard 
 www.cargos-paquebots.net