Navires vus au Havre et en Seine
Françoise Massard / Photos Gérard Né

Page précédente  
  Page suivante
Escale au Havre, le 26.04.2018, du paquebot NORWEGIAN BREAKAWAY

Le paquebot américain NORWEGIAN BREAKAWAY arrive sur rade du Havre le 26.04.2018 à 04h45, en provenance de Portland (port artificiel en eaux profondes construit sur la presqu'île du même nom, à 80 km au S-O de Southampton, sur la côte sud de la Grande-Bretagne). Il embarque le pilote trois-quarts d'heure plus tard et passe les digues d'accès au GPMH vers 6h15. Il accoste à 06h50, directement au quai Roger Meunier du terminal Croisières de la Pointe de Floride (son évitage dans le bassin Théophile Ducrocq se fera donc à l'appareillage). Ce paquebot naviguait, depuis son entrée en service en 04.2013, essentiellement entre New-York et les Caraïbes (son armement NCL est l'un des rares à opérer régulièrement des départs du célèbre "Pier 88", quai emblématique de New York depuis lequel les paquebots NORMANDIE, puis FRANCE appareillaient pour l'Europe).

NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
C'est la première fois, depuis sa construction en Allemagne (Meyer Werft, Papenburg, 04.2013) qu'il revient en Europe (il va proposer, pour cette saison d'été 2018, des croisières en Mer Baltique et dans les Pays Scandinaves). C'est ainsi qu'il escale pour la première fois au Havre. Aussi le Commandant Dan Svensson a t-il reçu le traditionnel cadeau de la part de l'autorité portuaire. Escale de la journée pour le NORWEGIAN BREAKAWAY puisque son appareillage est prévu le soir même à 20h30, à destination de Southampton (GBR).
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
A défaut d'être élégante ou discrète, la décoration d'étrave du NORWEGIAN BREAKAWAY est pour le moins originale. Elle est l'œuvre de Peter Max, célèbre artiste contemporain new-yorkais, né à Berlin en 1937 (Peter Max Finkelstein de son vrai nom ; sa famille fuyant l'Allemagne nazie lorsqu'il est âgé d'un an, vivra successivement à Shanghai, puis Haïfa et Paris, avant de s'installer définitivement à New York en 1953). Peter Max est actuellement l'un des artistes modernes américains les plus en vogue. Il a ses entrées à la Maison Blanche (il signera des œuvres pour les présidents Gerard Ford, Jimmy Carter, Ronald Reagan, George H.W Bush, et même 44 portraits pour Barack Obama… 44e président des Etats-Unis). Il a également réalisé plusieurs œuvres pour le pavillon américain de l'exposition universelle de 1992 à Séville (Espagne).
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY

Après avoir suivi les cours d'un peintre expressionniste (d'origine viennoise) quand il vivait en Israël, il s'inscrit à la "Art Students League" de New York en 1956, puis crée à Manhattan un petit studio de publicité et d'illustration de livres. Il se tourna vite vers le "pop art" et l'art "psychédélique" (mouvement né au début des années soixante — en même temps que le mouvement "hippie" — et sensé représenter visuellement, par exemple par des enchevêtrements de formes, les effets des psychotropes sur le psychisme). Son art est varié : peintures à l'huile, fusains, dessins à l'encre ou aux crayons de couleurs, collages, gravures, lithographies, estampes, serigraphies, bronzes, techniques infographiques, etc. Il associe d'ailleurs souvent différentes techniques sur des supports variés. Environnementaliste et activiste politique, ses tableaux sont souvent emprunts d'une arrière-pensée politico-sociale (cf. par exemple son tableau célébrant les 50 ans d'Israël ou son bronze "Colombe de la Paix" / "Dove of Peace" ou encore son poster "Education First"). Il a ses entrées à la Maison Blanche, ayant travaillé pour Jimmy Carter, Ronald Reagan, Bill Clinton, George H.W. Bush et même Barack Obama (avec ses "44 portraits" pour le 44e président des Etats-Unis). En revanche, je ne suis pas sûre que Donald Trump connaisse son poster "Save the Earth" ! Les œuvres de Peter Max ont fréquemment audacieuses, toujours pleines de motifs variés et de couleurs vives et souvent saturées. Ses sujets sont très éclectiques : des portraits de John F. Kennedy, de Nelson Mandela, de George Washington, de Gorbachev, de Lady Diana, ou encore de Vincent Van Gogh ou de Alfred Hitchkock à ceux… de Mickey Mouse, Donald Duck ou Goofy, en passant par Mona Lisa de Léonard de Vinci… revisitée ! Il a aussi des sujets récurrents, comme la Statue de La Liberté (avec des dizaines de représentations différentes). Passionné d'astronomie, il est aussi l'auteur d'affiches dites cosmiques. Enfin, à la une en ce moment, même la coupe du monde de football (celle de 1994) n'a pas échappé à ses pinceaux. Voir, en annexe, une planche avec quelques-unes de ses œuvres, parmi les milliers qu'il a réalisées depuis ses débuts. L'étrave du NORWEGIAN BREAKAWAY est sans doute sa réalisation la plus originale et peut-être pas la plus facile à réaliser !

NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN BREAKAWAY (Nassau) - IMO 9606912 - Indicatif d'appel C6ZJ3 - MMSI 311050800 - Paquebot de croisières - 325,64x39,70x11,40 m - TE 8,60 m - JB 145 655 - JN 132 549 - PL 11 000 t - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs MAN-B&W (dont deux 4T-14cyl 14V48/60CR et deux 4T-2cyl 12V48/60CR) couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques (de 17 500 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Prop. d'étrave (3 x 3 000 kW) - Cap. 4 028 passagers (2014 cabines dont 1 508 extérieures, y compris de luxueuses suites dans l'espace "The Haven", des cabines communicantes pour les familles, et 59 studios pour les croisiéristes voyageant en single) - Equipage 1 650 - 18 ponts dont 15 réservés aux passagers (desservis par 16 ascenseurs) - 25 points de restauration - 22 salons-bars - Théâtre - Bibliothèque - Salon Internet - Discothèque - Casino - 4 piscines (dont une avec toit rétractable) - 9 bains à remous - 1 pataugeoire avec jeux d'eau pour les enfants - 5 toboggans - 1 parcours d'accrobranches (dont une partie au-dessus de la mer) - Salle de sport - Spa - Constr. 04.2013 (Meyer Werft, Rostock & Papenburg, Allemagne) - Propr. Norwegian Cruise Lines / NCL (Miami, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. NCL Bahamas (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sistership : NORWEGIAN GETAWAY (IMO 9606924 / 01.2014).



Le paquebot AIDAperla en escale inaugurale au Havre le 13.03.2018

Escale inaugurale au Havre, le 13.03.2018, du paquebot AIDAperla, qui inaugure par la même occasion la saison havraise de croisières 2018 qui devrait compter 140 escales. Commandé par l'armement allemand Aida Cruises (filiale du groupe américain Carnival) le 02.11.2011, le paquebot AIDAperla vit sa quille posée le 14.12.2012 au chantier japonais Mitsubishi Heavy Industry de Nagasaki. Il ne fut lancé que le 20.03.2016 (en raison de difficultés successives rencontrées par MHI pour la construction des deux sisterships allemands) et livré le 27.04.2017 (avec un an de retard, Mitsubishi a perdu beaucoup d'argent et renonce définitivement à la construction de paquebots, Aida Cruises revenant vers Meyer Werft pour la construction de ses autres paquebots). Une des particularités de ce paquebot : l'un de ses quatres moteurs est un groupe dual fonctionnant au fuel et au gaz naturel liquéfié. Il utilisera le GNL pour produire l’électricité nécessaire lors de ses escales, afin d'éviter les émissions polluantes (oxydes de soufre, particules fines, etc.).
AIDAperla
AIDAperla
AIDAperla
L'AIDAperla arrive de Southampton (Grande-Bretagne) et passe les digues à 6h40 pour aller accoster au quai Roger Meunier.
AIDAperla
AIDAperla
AIDAperla
Il appareillera le soir même, soit le 13.03 à 19h30, à destination de Zeebrugge (Belgique). Il reviendra au Havre chaque semaine (les mardis) jusqu'au 30.10.2018, puis de nouveau tout au long de l'année 2019 (du 15.01.2019 au 15.10.2019 exactement).
AIDAperla
AIDAperla
AIDAperla (Genova) - IMO 9636967 - Indicatif d'appel IBRL - MMSI 247385300 - Paquebot de croisières - 299,95x37,60x14,13 m - TE 8,25 m - JB 125 572 - JN 105 110 - PL 9 200 t - Ptot 43 200 kW (quatre moteurs MaK-Caterpillar (dont trois 4T-12cyl 12VM43C et un 4T-12cyl 12VM46DF) couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 14 000 kW chacun) / deux azipods) - V 16 nd - Prop. d'étrave (3 x 3 500 kW) - Cap. 3 286 passagers (1 643 cabines) - 12 restaurants - 18 bars - 8 000 m2 de ponts extérieurs - Centre de remise en forme de 3 000 m2, etc. - Equipage 950 - Constr. 04.2017 (Mitsubishi Heavy Industries, Nagasaki, Japon) - Propr. Carnival (Doral, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Aida Cruises (Rostock, Allemagne) - Pav. ITA. Sistership : AIDAprima (IMO 9636955 / 03.2016).



Quelques navires photographiés en Seine le 11.03.2018

Température douce, mais ciel parfois incertain en ce 11.03.2018 après-midi. Vu du pont de Tancarville, trafic assez soutenu sur la Seine. Tout d'abord, deux navires en montée sur Rouen vers 15h30 : le CROWN MARY (ci-dessous) et l'ATLANTIS ALVARADO (voir plus bas). Le CROWN MARY, arrivant de Sheerness (port britannique au Nord du Kent, sur l'estuaire de la Medway), a engainé la Seine ce 11.03 à 13h45, à destination du terminal QGQ (quai de Grand-Quevilly) du Grand Port maritime de Rouen (GPMR). Ce quai, totalement réaménagé en 2017, est essentiellement dédié aux trafics d'engrais et de fertilisants divers. Le cargo appareillera le 14.03 à 14h00, débouchant sur la mer six heures plus tard, cap sur Brake (port allemand de Basse-Saxe, sur les rives de la Weser, situé entre Bremerhaven et Brême).

CROWN MARY & ATLANTIS ALVARADO
CROWN MARY
CROWN MARY
CROWN MARY (Rotterdam) - IMO 9466219 - Indicatif d'appel PBUL - MMSI 246412000 - Cargo de divers - 88,30x12,90x7,00 m - TE 5,40 m - JB 2 622 - JN 1 421 - PL 3 500 t - P 2 208 kW (mot. 4T-12cyl Anglo Belgian Corp.12VDZC / hélice à pas fixe) - V 10 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 360 kW / 2 x 230 kW - Cap. GRN 5 097 m3 (1 cale) / 163 evp - Constr. 02.2010 (Anqing Zhouyang Shipbuilding, Zongyang, Chine) - Propr./Gérant W&R Shipping (Zwijndrecht, Pays-Bas) - Opérat. Echoship Holding (Svendborg, Danemark) - Pav. NLD. Sisterships : cf. TINA (IMO 9466221 / 11.2010), navire photographié (alors qu'il remontait la Warnow) le 18.08.2015 par Christine et Emmanuel Bonici, lors de notre escale à tous trois à Warnemünde (Allemagne) lors de notre navigation à bord de l'HORIZON.

Le pétrolier / chimiquier ATLANTIS ALVARADO (en arrière-plan sur la première photo ci-dessus, et de plus près sur la première photo ci-dessous) a engainé la Seine le 12.03.2018 en début d'après-midi, mais il était arrivé de Dunkerque le 09.03 à 17h00 (il a donc mouillé sur rade entre temps). Nous connaissons ce pétrolier / chimiquier pour l'avoir vu à quai à Saint-Nazaire le 01.09.2015. Sa cheminée est aux couleurs de l'armement turc Atlantis Tankers (le navire est géré par Armona Denizcilik, l'une des filiales du groupe). Appareillage pour Nantes / Saint-Nazaire le 13.03 en milieu de matinée. Sur les deux photos suivantes, on voit le pétrolier / chimiquier danois ALICE THERESA. Nous le connaissons déjà, car il touche La Rochelle de temps en temps (nous l'avons vu aussi au Havre).
ATLANTIS ALVARADO
ALICE THERESA
ALICE THERESA
ATLANTIS ALVARADO (Valletta) - IMO 9268174 - Indicatif d'appel 9HA2203 - MMSI 248145000 - Pétrolier / Chimiquier - 92,86x14,10x7,20 m - TE 5,70 m - JB 2 603 - JN 1 140 - PL 3 502 t - P 1 850 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (350 kW) - Générat. aux. 1 x 680 kW / 3 x 320 kW / 1 x 110 kW - Cap. 4 170 m3 (11 citernes) - Constr. 12.2004 (Gelibolu Gemi Insa Sanayi ve Ticaret, Gelibolu, Turquie) - Propr. Atlantis Tankers  Group (Istanbul, Turquie) - Gérant/Opérat. Armona Denizcilik / Filiale d'Atlantis Tankers (Istanbul, Turquie) - Pav. MLT. Sisterships : ATLANTIS ALDABRA (IMO 9316012 / 09.2005) - ATLANTIS ARMONA (IMO 9268162 / 03.2004).

Ci-après, en descente de Seine, le chimiquier BALTIC COMMODORE vient d'appareiller de Port-Jérôme le 15.03 à 15h00. Il gagne la mer puis mettra le cap sur Fawley (port pétrolier situé à une dizaine de kilomètres au sud de Southampton, GB). Il avait touché Port-Jérôme le 10.03 à 16h30, en provenance d'Anvers (Belgique). La cheminée de ce navire porte le logo de l'armement chypriote Interorient Shipmanagement (basé à Limassol).
BALTIC COMMODORE
BALTIC COMMODORE
BALTIC COMMODORE
Sur la photo de droite ci-dessous, on devine au fond, de gauche à droite, le chimiquier BOMAR PLUTO (cf. infra), le pétrolier / chimiquier ATLANTIS ALVARADO vu précédemment et le cargo CROWN MARY vu en début de dossier ;  au premier plan de cette même photo, on voit le BALTIC COMMODORE donc et, à droite, le pétrolier / chimiquier danois ALICE THERESA (présenté ci-dessus).
BALTIC COMMODORE
BALTIC COMMODORE
BALTIC COMMODORE
BALTIC COMMODORE (Monrovia) - IMO 9260017 - Indicatif d'appel D5MW2 - MMSI 636092755 - Chimiquier - 182,55x27,34x16,70 m - TE 11,217 m - JB 23 240 - JN 10 110 - PL 37 343 t - P 9 960 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (920 kW) - Générat. aux. 3 x 740 kW - Cap. 42 237 m3 (12 citernes) - Constr. 06.2003 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr. Interorient Marine Services (Hambourg, Allemagne & Limassol, Chypre) - Gérant/Opérat. Norient Product Pool (Hellerup, Danemark) - Pav. LBR  - Ex BRITISH ENGINEER (10.2005-12.2007) - Ex BALTIC COMMODORE (06.2003-10.2005). Navire-catalogue : plus d'une cinquantaine de sisterships (nous en connaissons déjà un certain nombre, cf. EDITH KIRK).

Le caboteur AMADEUS AQUAMARIJN (première photo) a embouqué la Seine le 11.03.2018 à 13h30, en provenance de Genk (port fluvial belge en zone néerlandophone, Haven Genk en néerlandais). Il monte vers le terminal QGQ (quai de Grand-Quevilly) de Rouen. Il en repartira le 14.03 à 11h00, à destination de Plymouth (Grande-Bretagne). Le chimiquier BOMAR PLUTO (deux photos de droite), en descente de Seine, a appareillé de Port Jérôme ce 11.03.2018 à 15h00 (il y était arrivé le 09.03 à 16h00, en provenance de Rotterdam). Il retourne à son port néerlandais de départ.
AMADEUS AQUAMARIJN
BOMAR PLUTO
BOMAR PLUTO
AMADEUS AQUAMARIJN (Alkmaar) - IMO 9223423 - Indicatif d'appel PDDX - MMSI 244870674 - Cargo de divers - 88,00x11,41x5,40 m - TE 4,06 m - JB 1 898 - JN 997 - PL 2 688 t - P 1 235 kW (mot. 4T-6cyl Deutz SBV6M628 / hélice à pas fixe) - V 10,8 nd - Prop. d'étrave (275 kW) - Générat. aux. 2 x 96 kW / 1 x 42 kW - Cap. GRN 3 817 m3 (1 cale) / 80 evp - Constr. 12.2000 (Daewoo-Mangalia Heavy Industries / DMHI, Mangalia, Roumanie (coque) / Bodewes Shipyards Volharding, Foxhol, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. De Bock Maritiem BV (Alkmaar, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex RMS RHENUS (04.2003-01.2016) - Ex CRESCENT RHINE (12.2000-04.2003). Sisterships : cf. AMADEUS AMETHIST (IMO 9223435 / 12.2000).

BOMAR PLUTO (Valletta) - IMO 9413585 - Indicatif d'appel 9HRH9 - MMSI 249403000 - Chimiquier - 107,00x16,00x8,00 m - TE 5,98 m - JB 3 997 - JN 1 840 - PL 6 090 t - P 3 000 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W 6L32/40 / hélice à pas variable) - V 13 nd - Prop. d'étrave (330 kW) - Générat. 1 x 850 kW / 3 x 400 kW / 1 x 108 kW- Cap. 6 667 m3 (13 citernes) -  Constr. 11.2008 (Celiktekne Sanayii ve Ticaret, Tuzla-Istanbul, Turquie) - Propr./Gérant Borealis Maritime (Londres, Grande-Bretagne) - Opérat. North Sea Tankers (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. MLT - Ex HADA (11.2008-04.2012). Sisterships : ATLANTIS ARACELI (IMO 9367243 / 02.2008 / Ex LYDIAN TRADER 06.2012-02.2017 / Ex LYDIAN 02.2008-06.2012) - ATLANTIS ARKI (IMO 9367255 / 06.2008 / Ex IONIAN TRADER 06.2012-02.2017 / Ex IONIAN 07.2008-06.2012) - BOMAR CERES (IMO 9367231 / 06.2008 / Ex LYCIAN 10.2007-05.2012) - HITRA (IMO 9413652 / 03.2009) - R.C BEHAR (IMO 9413664 / 08.2009).


Le cargo allemand VARMLAND (deux premières photos), en montée de Seine vers Rouen, arrive de Erith (port sur la Tamise, proche de Londres). Il appareillera le 15.03 vers 15h00, à destination de Belfast (Irlande du Nord). Quant au chimiquier obelia (deux photos de droite), il est arrivé de Rotterdam (Pays-Bas) le 09.03.2018 à 16h00 et a mouillé en rade jusqu'au 11.03 à 13h50 où il a engainé la Seine. Il accostera à 16h30 à Port Jérôme. Il appareillera 24h plus tard, à destination de Fawley (terminal pétrolier situé à une dizaine de kilomètres au sud de Southampton).

VARMLAND
VARMLAND
CORAL OBELIA
CORAL OBELIA
VARMLAND (Stade) - IMO 9196254 - Indicatif d'appel DFXF - MMSI 218797000 - Cargo de divers - 89,99x12,50x6,00 m - TE 4,64 m - JB 2 271 - JN 1 290 - PL 3 211 t - P 1 362 kW (mot. 4T-8cyl MaK 8M20 / hélice à pas fixe) - V 11 nd - Prop. d'étrave (200 kW) - Générat. aux. 2 x 90 kW - Cap. GRN 4 723 m3 (1 cale) / 154 evp - Constr. 09.1999 (Barkmeijer Stroobos BV, Stroobos, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Karl Meyer Reederei / Die Karl Meyer Grüppe (Wischhafen, Allemagne) - Pav. DEU - Ex PS STAR (01.2014-07.2014) - Ex BBS STAR (05.2012-01.2014) - Ex ARKLOW STAR (09.1999-05.2012). Sisterships : cf. JUTLAND (IMO 9142497 / 07.1997).
CORAL OBELIA (Monrovia) - IMO 9053816 - Indicatif d'appel D5HP4 - MMSI 636016752 - LPG (Transport de gaz de pétrole liquéiés) - 92,94x15,30x8,60 m - TE 6,621 m - JB 3 853 - JN 1 155 - PL 4 338 t - P 2 675 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8R32BC / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 450 kW / 2 x 40 kW - Cap. 3 724 m3 (2 citernes) - Constr. 02.1996 (Shanghai Edward Shipbuilding, Shanghai, Chine) - Gérant/Opérat. Anthony Veder Chartering BV (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. LBR.

Sur les deux premières photos, le chimiquier TROY (déjà vu à Honfleur le 22.10.2016). Il vient de quitter Port Jérôme le 11.03.2018 à 15h00 et se dirige vers Le Havre. Il en est de même de l'automoteur OURAL (au second plan sur la deuxième photo ci-dessous). Cet automoteur de 268 evp de capacité assure, depuis quelque temps déjà, un service régulier entre Port 2000 et Gennevilliers (le plus grand port de Paris) pour le compte de la compagnie italo-suisse MSC (Mediterranean Shipping Company).

TROY
TROY & OURAL

C'est au tour du paquebot de croisière ASTORIA de passer au niveau du pont de Tancarville. Il est arrivé sur rade ce 11.03.2018 à 14h00, en provenance d'Anvers (Belgique) et a aussitôt engainé la Seine. Il atteindra vers 21h30 le terminal croisière de Rouen (RDA). Il redescendra la Seine le 13.03 au matin et, une fois qu'il aura gagné la haute mer, naviguera vers Tilbury (le "port de Londres", sur la Tamise, comté de l'Essex, côte Sud-Est de l'Angleterre).
ASTORIA
ASTORIA
ASTORIA
Ce vétéran est le plus vieux paquebot encore en service, naviguant depuis 1948, soit 70 ans cette année ! Sa carrière est exceptionnellement longue et, pourtant, elle avait bien mal commencé, avec sa dramatique collision (été 1956) avec le paquebot ANDREA DORIA (cf. plus bas).
ASTORIA
ASTORIA
ASTORIA
ASTORIA (Madeira) - IMO 5383304 - Indicatif d'appel CQRV - MMSI 255801380 - Paquebot de croisières - 160,07x21,00x11,73 m - TE 7,60 m - JB 16 144 - JN 5 931 - PL 2 153 t - Ptot 10 708 kW (deux moteurs 4T-16cyl Wartsila 16V32 / deux hélices à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 675 kW / 1 x 500 kW - Cap. 580 passagers (250 cabines) - Equipage 236 - Coque renforcée glaces - 8 ponts - Constr. 02.1948 (AB Gotaverken, Göteborg, Suède, chantier fondé en 1841 et aujourd'hui repris par Damen BV) - Gérant/Opérat. SCMA (Lisbonne, Portugal) - Pav. PRT - Ex AZORES (09.2013-03.2016) - Ex ATHENA (01.2005-09.2013) - Ex CARIBE (11.2003-01.2005) - Ex VALTUR PRIMA (04.2000-11.2003) - Ex ITALIA PRIMA (08.199304.2000) - Ex FRIDTJOF NANSEN (1986-1993) - Ex VOLKER (1985-1986) - Ex VOLKERFREUNDSCHAFT (1960-1985) - Ex STOCKHOLM (1948-1960).

Voici quelques photos du même paquebot, mais il s'appelait alors ATHENA, nom qu'il a porté entre 01.2005 et 09.2013. J'ai fait ces photos en 04.2005 alors que je naviguais à bord à l'occasion d'une croisière en Méditerranée (pour un Congrès des Capitaines au long cours et Capitaines de première classe). Sur les deux premières photos, l'ATHENA est au mouilllage au large de l'île d'Elbe. Sur les deux photos de droite, il est au mouillage au large de Marseille. Ce navire à coque rivetée fut largement remanié en 1989. Il fut alors remotorisé. Il fut également équipé de stabilisateurs et d'un propulseur d'étrave. Des "jupes" (ou "sponsons") furent adjointes à ses formes arrières pour améliorer sa stabilité (et être en accord avec la réglementation Solas), formes pas très esthétiques (cf. photo de droite ci-dessous) mais obligatoires. Il possède huit ponts (desservis par deux ascenseurs) dont six consacrés aux cabines (lesquelles sont toutes équipées de salles de bain avec baignoire).
C'est à l'occasion de cette croisière que j'ai écrit un petit résumé de la longue… et mouvementée «carrière» de ce petit paquebot (cf. ici). Sur la première photo ci-contre, on voit le STOCKHOLM (futur ATHENA) juste après sa collision avec l’ANDREA DORIA, que l'on voit déjà en bien mauvaise position sur la deuxième photo.
Première photo : STOCKHOLM d'après WH Miller dans Great Cruise Ships and Ocean Liners
from 1954 to 1986, Dover Publications, New York, 1988
Deuxième photo : ANDREA DORIA d'après J.P. Ollivier dans Drames de la Mer, MDV, 2004


Mais revenons à la Seine "today". Le cargo GREEN MOUNTAIN, arrivant de Hambourg (Allemagne) le 11.03.2018 à 14h30, engaine immédiatement la Seine en direction de Rouen (terminal SOUF / silo Soufflet-Socovac) qu'il atteindra vers 22h.
GREEN MOUNTAIN
GREEN MOUNTAIN
GREEN MOUNTAIN
Sur les flancs du navire et sur sa cheminée, le rhinoceros, "marque" de l'armement MACS (Maritime Carrier Shipping), entreprise fondée dans les années 1970, initialement pour relier l'Europe du Nord et l'Afrique du Sud. Une fois ses opérations commerciales terminées, le GREEN MOUNTAIN appareillera de Rouen le 13.03 à 14h30, débouchant en mer vers 21h00, et mettra alors le cap sur Anvers (Belgique).
GREEN MOUNTAIN
GREEN MOUNTAIN
GREEN MOUNTAIN
GREEN MOUNTAIN (Majuro) - IMO 9502312 - Indicatif d'appel V7ZQ7 - MMSI 538090454 - Cargo de divers / Porte-conteneurs - 199,95x30,20x16,40 m - TE 11,70 m - JB 30 469 - JN 15 996 - PL 37 511 t - P 11 620 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-Diesel United 7RT-flex50 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (1 200 kW) - Générat. aux. 3 x 1 800 kW - Cap. 55 092 m3 (5 cales) / 2 225 evp (dont 150 reefers) - Grues 6 x 60 t - Constr. 08.2013 (Qingshan Shipyard / Groupe Sinotrans & CSC, Wuhan, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. MACS Maritime Carrier Shipping (Hambourg, Allemagne) - Pav. MHL. Sisterships : cf. BRIGHT SKY (IMO 9465435 / 07.2013).

Arrivant de Rotterdam (Pays-Bas), le feeder allemand RUTH embouque la Seine le 11.03.2018 à 15h00 et la remonte pour aller accoster au terminal Conteneurs et Marchandises diverses de Grand-Couronne. Il y arrivera un peu avant 21h00. Ses mouvements de conteneurs effectués, il en repartira le 12.03 vers 16h00, en direction du Sud-Est de l'Espagne, sa prochaine escale étant Algeciras (ville portuaire située juste à l'extrémité Est du détroit de Gibraltar).
RUTH (Limassol) - IMO 9376036 - Indicatif d'appel 5BEG2 - MMSI 212613000 - Porte-conteneurs - 134,40x22,50x11,30 m - TE 8,71 m - JB 9 981 - JN 6 006 - PL 11 253 t - P 8 400 kW (mot. 4T-9cyl MaK-Caterpillar 9M43C / hélice à pas variable) - V 18,5 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 1 x 1 488 kW / 1 x 1 112 kW / 1 x 924 kW - Cap. 868 evp (dont 234 reefers) - Constr. 05.2008 (J.J. Sietas, Hambourg, Allemagne) - Propr./Gérant Reederei Jens & Waller (Stade Niederelbe, Allemagne) - Pav. CYP. Plus d'une trentaine de sisterships : cf. LAURA  ANN (IMO 9242558 / 02.2002).

Page précédente  

Dernière mise à jour : 14.11.2018

Page suivante

© Françoise Massard
 
  www.cargos-paquebots.net