Quelques navires de Brest à Ouessant (22.04.2011)
Françoise Massard / Photos Jean-Michel Bergougniou

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Des navires que l'on est sûr de voir à Brest quand ils ne sont pas en mission : le baliseur ARMORIQUE, l'aviso-goélette (réplique) LA RECOUVRANCE et le remorqueur de haute mer ABEILLE BOURBON.

ARMORIQUE
ARMORIQUE
LA RECOUVRANCE

Ci-dessous le transbordeur (passagers / fret) FROMVEUR qui dessert l'île d'Ouessant. A droite, le TIBIDY qui assure, avec quatre sisterships (BINDY, TREBERON, ARUN et TERENEZ, tous construits par les anciens Chantiers Gamelin à La Rochelle), la traversée de la rade de Brest pour les ressortissants de la Marine nationale, en particulier vers l'Ecole Navale et la base aéronavale de Lanvéoc Poulmic.

FROMVEUR
FROMVEUR
FROMVEUR
TIBIDY
TIBIDY (Brest) - Indicatif d'appel FGD5859 - MMSI 227574020 - 35,50x9,50x2,20 m - P 2 200 kW - V 20 nd - Constr. 2004 (Chantiers Gamelin, La Rochelle, France) - Pav. FRA.

Le CAPTAIN TSAREV (coque noire) est toujours immobilisé à Brest (depuis novembre 2008) après une avarie de machine, de même que le MATTERHORN (coque rouge) détourné sur Brest en mai 2009 après qu'un sillage suspect juste derrière lui ait été repéré par un avion Polmar.

MATTERHORN (Monrovia) - IMO 8504478 - Indicatif d'appel A8EP2 - MMSI 636012300 - Cargo frigorifique - 115,00x17,84x10,10 m - TE 7,765 m - JB 5 102 - JN 3 057 - PL 9 752 t - P 5 000 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Akasaka 6UEC45L / hélice à pas fixe) - V 16 nd - Mâts de charge 8x5 t - Cap. 7 407 m3 réfrigérés (4 cales) - Constr. 1985 (Kitanihon Zosen, Hachinohe, Japon) - Propr./Gérant Eastwind Hellas (Le Pirée, Grèce) - Pav LBR - Ex ARTIC WOLF (1995-2005) - Ex OTAGO REX (1990-1995) - Ex TIRRENO UNIVERSAL (1985-1990). Sistership : OREANDA (IMO 8512009).

A gauche, le bâtiment hydrographique LA PEROUSE rentrant à Brest, puis la vedette à passagers ANDRE COLIN qui assure le service des îles Molène et Ouessant, ici vu à quai au Conquet. A droite, le navire à passagers ENEZ EUSSA III au port du Stiff à Ouessant ("enez eussa" est le nom breton de l'île d'Ouessant).

LA PEROUSE
ENEZ EUSSA III (Brest) - IMO 9019896 - Indicatif d'appel FY5533 - MMSI 227003050 - Navire à passagers/fret - 44,90x8,80x4,00 m - TE 2,49 m - JB 449 - JN 215 - PL 50 t - Ptot 3 360 kW (deux moteurs Deutz-MWM / deux hélices à pas fixe) - V 17,2 nd - Cap. GRN 250 m3 - Constr. 1991 (Construction et Réparation Navale de Paimboeuf / CNRP, Paimboeuf, France) - Propr./Gérant Penn Ar Bed (Brest, France) - Pav. FRA.

A l'entrée de la rade de Brest, le phare du Petit Minou (ci-dessous à gauche) et le phare du Portzic (photo de droite)

phare du Petit Minou
phare du Petit Minou
phare du Portzic

Construit en 1848 sur la commune de Plouzané (côte nord du goulet de Brest), sous la direction de Louis Plantier (alors Ingénieur en chef des Phares et Balises du Finistère), le phare du Petit Minou, haut de 26 m, domine la mer de 34 m. Il a été automatisé en 1989 et est télécontrôlé depuis Brest. Sa portée est de 19 milles. Il comporte un secteur rouge (portée 15 milles) qui signale le plateau des Fillettes, l'une des roches immergées du goulet de Brest, ce qui fait dire aux marins : « Le Minou rougit quand il couvre les Fillettes. » La tour blanche en avant du phare est un ancien sémaphore.
Dans l'alignement du Petit Minou vers le goulet de Brest, le phare du Portzic a été également érigé en 1848, sous la direction du même Louis Plantier. Sa tour octogonale de 35 m de haut domine les flots d'une cinquantaine de mètres. Il fut dès sa construction équipé d'une lentille de Fresnel. Ce phare a été automatisé en 1994. Sa portée est de 20 milles.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Dernière mise à jour - 26.04.2011


© Françoise Massard
 
  www.cargos-paquebots.net