Quelques pans de la vie d'un chargeur dans les années 1985 - 2000
Michel Machuret / Françoise Massard

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Aachem - Alice PG - Alliance Trader - Angelita - Arcadia Highway - Arcadian Star - Arhontisa Pinelopi - AT14 - Athina - Atlantic - Atlantic Bilker - Barbara P - Bergo - Bright Star - Brilliant - Caribbean Bulker - CGM Basse-Terre - Clipper - CMA CGM Potomac - CMA CGM St Martin - Cote d'Ivoirian Star - Douce France - Dyvi Atlantic - Eny - Fauna F - Fort Saint Charles - Ganghai 666 - Gitte - Gitte Sif - Grace - Hai Yu - Hoegh Trekker - Horizon 1 - Hornbay - Horncap - Horncliff - Hual Angelita - Hual Trekker - Hudson Trader - Husky Racer - Jin Hai Kun - La Rioja - Laura - Laura II - Lilly Rickmers -Lisbet Coast - Lloilo Victory - Madang Coast - Maersk Jarry - Maersk Lima - Maersk Paranagua - Maersk Rijeka - Maersk Santo Tomas - Maran Segundo - Melody - Mini Legend - Mrinal - Nakanai Coast - Niu Ailan Coast - Niugini Coast - Norhaven - Oceanic Spring - Oel Trust - Oriental Key - Pan Trader - Pegasus Highway - Pu Trusty - Qing - Reng Lai - P&O Nedlloyd Cagliari - Red Diamond - Renate P - Sai Sunrise - Sinar Ambon - Sino 3 - Soukai Maru - Stadt Cuxhaven - Starship Atlantic - Supreme Harvest - Tallahassee - Thor Gitte - Tonala - Winco Trader - Windward Bay - X-Press Brahmaputra - Yosonas - Yuben Spring - Zim Uruguay -
    Page suivante

Michel Machuret, aujourd'hui à la retraite, a été "chargeur" pendant un peu plus de quarante ans (depuis 1971). Son premier port fut celui de Cartagena de Indias (Colombie), réceptionnant ou expédiant des marchandises, pour des Groupes Industriels. Il travailla ensuite en Guadeloupe (1985-2000). Puis il quitta la Guadeloupe pour l'Amérique du Sud et l'Amérique Centrale, travaillant à l'exportation en Amérique Latine pour une Compagnie allemande d'Ingénierie. Les ports fréquentés sont alors devenus Veracruz (Mexique), Balmopan (Bélize), Puerto Limon (Costa Rica), Puerto Cortes (Honduras), Cristobal (Panama), Balboa (Panama), Colon (Panama), Buenaventura (Colombie), Esmeralda (Equateur), Manta (Equateur), Guyaquil (Equateur), Trujillo (Pérou), Callao (Pérou), Valparaiso (Chili), Conception (Chili), etc. Il fit donc le tour de l'Amérique du Sud et bien sûr des Caraïbes, sans oublier quelques incursions à Singapour, en Australie (Brisbane) et, beaucoup plus près de nous, en Espagne (Barcelone et Bilbao). Il ne naviguait donc pas, mais se trouvait toujours dans les ports de départ et d'arrivée des marchandises de ses clients. Il vivait donc au rythme de ces escales, partout dans le monde. En effet, il arrivait avant le navire, pour réceptionner le fret sans perte de temps, le vérifier et faire livrer sur les chantiers destinataires conteneurs et colis lourds, et ce jusqu'à l'été 2013 (son dernier port visité avant retraite fut Veracruz, au Mexique).

Le métier de "chargeur" — Le CMDT (Centre de Droit Maritime et des Transports) définit le chargeur "comme l'une des trois parties au contrat de transport". Ce contrat (dit "charte-partie") est conclu avec le transporteur pour l'acheminement des marchandises vers le destinataire. Dans le cas du transport maritime, le transporteur est l'armateur du navire, qui va louer (c'est le fréteur) tout ou partie de son navire au vendeur de la marchandise (c'est l'affréteur). Si la marchandise appartient au chargeur, ce dernier devient alors chargeur-affréteur. Le chargeur travaille en étroite collaboration avec l'agent maritime, qui est le représentant de l'armateur sur le port où est le navire. Le chargeur — intermédiaire entre l"affréteur et le fréteur — assure l'intégrité du transport des marchandises selon les termes de son contrat. Pour ce faire, il travaille souvent avec des sous-traitants qu'il choisit lui-même : entreprises de manutention responsables à proprement parler des opérations de chargement / déchargement des marchandises, transitaires qui s'occupent des déclarations douanières, phytosanitaires, etc., et surveille les marchandises au passage des frontières (dans le cas d'acheminement pré- et/ou post-maritime), les courtiers et agents d'assurances maritimes, etc. En dehors de très nombreuses heures de présence sur les ports, un chargeur doit donc aussi assurer, en amont et en aval du coté mar-mar, des heures de travail administratif et commercial. C'est au chargeur que revient la responsabilité d'indiquer au transporteur maritime les caractéristiques de transport des marchandises qu'il lui confie, en terme de poids, d'arrimage, de sécurité (incendie, explosion), en terme de marchandises à isoler d'autres, etc. Le chargeur est en quelque sorte le "chef d'orchestre des transports".


Les photos présentées ici concernent plus particulièrement la période "Grande Caraïbe" (1985-2000), de Miami à Cayenne. En Guadeloupe, il a travaillé pour un Grand Comptoir local de Matériaux, faisant charger ou décharger du vrac (bois, ciment, ferrailles, etc.), mais aussi des conteneurs, des colis lourds, des machines, et autres divers, sur des navires dont certains naviguent toujours sous leur nom d'alors, d'autres sous un nouveau nom au gré d'un changement d'armateur, d'autres enfin ont fini sur les plages des ferrailleurs d'Inde, du Bangladesh, de Turquie ou d'ailleurs. Il dispose de plusieurs centaines de photos de ces navires, photos argentiques qui ont un peu vieilli au fond d'une boîte, mais ces navires n'en sont que plus attachants. A propos de chacun d'eux, nous allons essayer de retracer un peu l'histoire de ces infatigables coureurs des mers.


MELODY
Ici, fin des années 1990, l'ancien paquebot de croisières MELODY au quai Dugommier (ancien quai Croisières), en centre-ville de Pointe-à-Pitre… aubaine pour les "pacotilleuses" du vieux marché. Ce n'est autre que l'ancien français ATLANTIC construit en 1982 au chantier de La Seyne-sur-Mer. Nous avons vu ce MELODY plus récemment (01.2012), à Port Réunion (Ile de La Réunion). Il est devenu le QING (sous pavillon indien) en 11.2013 et a été, semble t-il, transformé en hôtel flottant par Sahara India Pariwar.
QING - IMO 7902295 - Indicatif d'appel AWFI - MMSI 419000861 - Paquebot de croisières - 204,81x27,36x17,15 m - TE 8,00 m - JB 35 143 - JN 17 532 - PL 4 514 t - Ptot 22 066 kW (deux moteurs 4T-10cyl GMT B600.10L / deux hélices à pas variable) - V 23,5 nd - Prop. d'étrave (1 100 kW) - Cap. max. 1 550 passagers (549 cabines) - Equipage 535 - Constr. 1982 (Constructions Navales et Industrielles de La Mediterranee /CNIM, La Seyne, France) - Propr. Sahara India Pariwar (Lucknow, Inde) - Pav. IND - Ex MELODY (1997-2013) - Ex STARSHIP ATLANTIC (1988-1997) - Ex ATLANTIC (1982-1988).

Apr!s l'ouragan "Hugo" de 09.1989, l'un des plus violents cyclones tropicaux qu'aient connus les Antilles, la France découvrit que la Guadeloupe était devenue une "poubelle" à ciel ouvert : épaves de voitures, engins de toutes sortes, restes des anciennes usines à sucre, etc. Le gouvernement réagit et décida de nettoyer la Guadeloupe et les îles voisines, Marie Galante et Saint Martin. Bien subventionnée, une entreprise s'installa, et le ramassage commença (500 francs la benne de 20 pieds livrée à l'usine de traitement). Quelques chargements en grande quantité partiront en gros vraquiers.
YOSONAS
Pour le reste, ce seront plusieurs petits vraquiers qui assureront pendant plusieurs années des rotations vers Trinidad et Tobago où se trouvait l'aciérie. Voici l'un de ces petits vraquiers à l'œuvre, le vieux YOSONAS qui porta ce nom de 1996 à 1999 (construit en 1974 sous le nom de MINI LEGEND). Son dernier nom fut LAURA II, pris en 2009 (armement GCN Contractor, pavillon Sierra Leone). Bien que mentionné comme "In service" dans les bases de données maritimes et qu'on ne trouve aucune date de ferraillage, je doute fort qu'il navigue encore (aucun port d'attache connu d'ailleurs)…
LAURA II - IMO 7371769 - Cargo de divers - 65,46x15,30x6,58 m - TE 4,94 m - JB 1 619 - JN 992 - PL 3 170 t - Ptot 1 104 kW (deux moteurs 4T-6cyl Daihatsu 6PSHTCM-26D / deux hélices à pas fixe) - V 11 nd - Générat. aux. 2 x 120 kW - Cap. GRN 3 681 m3 (2 cales) - Grue 10 t - Constr. 1974 (Hashimoto Zosensho, Kobe, Japon (coque) / Hakodate Dock, Hakodate, Japon) - Ex LAURA (2008-2009) - Ex ARHONTISA PINELOPI (1999-2008) - Ex YOSONAS (1996-1999) - Ex MINI LEGEND (1974-1996). Sistership : RED DIAMOND (IMO 7413323 / 1975).

Le petit caboteur au tramping WINDWARD BAY fut construit au Danemark en 1974, sous le nom de LISBET COAST. Devenu TONALA en 1982, il prend son dernier nom connu (celui de la photo) en 1989, géré par Maritime Management Trinidad, et ce jusqu'en 1997. Ambiance "Corto Maltese" d'Hugo Pratt ou un cargo de la série "Tramp" ou encore "Les Tribulations de Maqroll le Gabier" et "La dernière escale du Tramp Steamer" de Alvaro Mutis.

WINDWARD BAY
Michel l'utilisait pour des chargements dont personne ne voulait : vrac de colis, colis dépareillés, etc. Capitaine originaire de Saint-Eustache (île des Petites Antilles néerlandaises, située au N-O de la Guadeloupe), équipage du Surinam (ancienne Guyane néerlandaise), langage à bord le "taki-taki" (créole parlé au Surinam et en Guyane). Qu'est devenu ce navire, personne ne semble le savoir, sa trace est perdue à partir de 1997…
WINDWARD BAY - IMO 7358834 - Cargo de divers - 49,71x8,30x5,49 m - TE 3,47 m - JB 549 - JN 241 - PL 716 t - P 440 kW (mot. 2T-6cyl Alpha Diesel 406-26VO / hélice à pas variable) - V 11 nd - Générat. aux. 2 x 35 kW / 1 x 25 kW - Cap. GRN 1 312 m3 (1 cale) - Mâts de charge 1x5 t / 1x3 t - Constr. 1974 (Nordsovaerftet, Ringkobing, Danemark) - Dernier propriétaire connu Maritime Management-Trinidad (Port of Spain, Trinidad & Tobago) - Pavillon inconnu (ATG à l'époque de la photo) - Ex TONALA (1982-1989) - Ex LISBET COAST (1974-1982).

CLIPPER
Le feeder CLIPPER, ici photographié à Jarry (Guadeloupe) à la fin des années 1990, a porté ce nom à deux reprises (cf. infra) depuis son entrée en service en 1992 comme TALLAHASSEE. A l'époque, il amenait régulièrement des "boîtes" pour P&O Nedlloyd, pour APL ou encore pour Evergreen. Et puis un jour, il n'est plus revenu. Il navigue maintenant comme OEL TRUST sous pavillon indien (pour la Orient Express Lines)
OEL TRUST (Mumbai) - IMO 9003471 - Indicatif d'appel AUNT - MMSI 419608000 - Porte-conteneurs - 156,70x22,83x11,20 m - TE 8,62 m - JB 11 872 - JN 5 622 - PL 14 313 t - P 7 950 kW (mot. 2T-5cyl Sulzer-DMW Rostock 5RTA58 / hélice à pas fixe) - V 16 nd - Prop. d'étrave (500 kW) - Générat. aux. 3 x 480 kW - Cap. 1 166 evp (dont 125 reefers) - Grues 2x40 t / 1x7,5 t - Constr. 1992 (MTW Schiffswerft, Wismar, Allemagne) - Gérant/Opérat. Orient Express Lines (Emirats Arabes Unis & Inde) - Pav. IND - Ex PU TRUSTY (2005-2007) - Ex CLIPPER (2002-2005) - Ex SINAR AMBON (2000-2002) - Ex CLIPPER (1997-2000) - Ex ZIM URUGUAY (1992-1997) - Ex TALLAHASSEE (1992). Sistership : SAI SUNRISE (IMO 8909355 / 1989).

Déclaré comme ANGELITA (sous pavillon Bahamas) lors de sa livraison en 10.1981 par son chantier japonais Tsuneishi Shipbuilding, il devient deux mois plus tard le HUAL ANGELITA que nous voyons sur la photo.
HUAL ANGELITA
Il fera la majorité de sa carrière sous ce nom, opéré par l'armateur norvégien HUAL (Hoegh-Ugland Auto Liners). Il devient en 2006 le HOEGH TREKKER, nom sous lequel il sera ferraillé début 2010 en Chine. Ce voiturier était un habitué de Jarry (Guadeloupe), livrant des engins divers, mais surtout beaucoup de voitures car les familles guadeloupéennes sont nombreuses, et il n'est pas rare de voir 4 ou 5 voitures par famille.
HOEGH TREKKER (Oslo) - IMO 8005903 - Indicatif d'appel LAFB4 - Voiturier - 180,02x29,21x26,83 m - TE 8,62 m - JB 33 374 - JN 10 012 - PL 11 977 t - P 8 238 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6L67GFC / hélice à pas fixe) - V 17,7 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 880 kW - Cap. 3 350 voitures - Constr. 1981 (Tsuneishi Shipbuilding, Fukuyama, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Hoegh Group (Oslo, Norvège) - Pav. NOR - Ex HUAL TREKKER (2000-2006) - Ex HUAL ANGELITA (1982-2000) - Ex ANGELITA (1981-1982). Démoli en 01.2010 en Chine par Jiangmen Zhong Xin Shipbreaking.

Le vraquier NORHAVEN venait livrer (à la fin des années 1990) du charbon de Colombie pour la centrale thermique guadeloupéenne construite à Saint-François, près de l'usine sucrière de Gardel (sise sur la commune du Moule, Grande-Terre). Cette centrale bi-combustible a la particularité d'utiliser de la bagasse (résidu de broyage de la canne à sucre) fournie par la sucrerie pendant la campagne sucrière et du charbon d'importation (Colombie ou Vénézuela) le reste de l'année. Cette centrale fournit ainsi non seulement la vapeur basse pression dont a besoin l'usine sucrière, mais assure également 35 % de l'électricité de l'archipel guadeloupéen.
NORHAVEN
Pour minimiser la poussière lors du déchargement des cales du NORHAVEN, la bande transporteuse était couverte, et les rotations de camions entre le port de Jarry et la centrale se faisaient essentiellement de nuit. Ce cargo, entré en service en 1980 comme BERGO, changea plusieurs fois de noms, ne s'appelant NORHAVEN qu'en 1998 et 2001. Il fut démoli début 2011 en Inde sous le nom de HORIZON 1.
HORIZON 1 (Istanbul) - IMO 7625732 - Indicatif d'appel TCSU9 - Vraquier - 176,66x27,44x15,80 m - TE 11,50 m - JB 21 630 - JN 11 686 - PL 34 173 t - P 8 826 kW (mot. 2T-6cyl Sulzer-Cegielski 6RND76 / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 680 kW - Cap. GRN 41 701 m3 (7 cales) - Grues 2x25 t - Constr. 1980 (Stocznia im Komuny Paryskiej, Gdynia, Pologne ) - Dernier propr. Horizon Denizcilik (Istanbul, Turquie) - Dernier gérant/opérat. Horizon Gemi Isletmeciligi (Istanbul, Turquie) - Pav. TUR - Ex ATHINA (2002-2007) - Ex FAUNA F (2001-2002) - Ex NORHAVEN (1998-2001) - Ex DYVI  ATLANTIC (1990-1998) - Ex BERGO (1980-1990). Démoli en 02.2011 en Inde par Priyank Ship Breaking.

Contrairement à d'autres navires présentés ici, le vraquier ATLANTIC BULKER (1997-2001) a souvent changé de noms au cours de sa carrière qui a débuté en 1980 (sous le nom de YUBEN SPRING). Ce beau vraquier, à l'époque très bien entretenu, livrait des treillis soudés, des fers à béton et des bobines de fil métallique, produits par l'aciérie Essar Steel Caribbean de Point Lisas, Trinidad et Tobago.
ATLANTIC BULKER
A noter que, pour une fois, les Importateurs de la Caraïbe Nord (Martinique - Guadeloupe - Saint Martin - République Dominicaine - Haïti), s'étaient mis d'accord avec le fabricant pour grouper leurs achats et faire un seul voyage. Le vraquier est ici en cours de déchargement à Pointe-à-Pitre ville, d'où les nombreux colis des "pacotilleuses" qui jonchent le sol, attendant la navette pour la Dominique.
ORIENTAL KEY (Panama) - IMO 7916222 - Indicatif d'appel 3ELN2 - Vraquier - 173,86x30,00x15,90 m - TE 11,30 m - JB 22 773 - JN 10 115 - PL 38 323 t - Ptot 10 000 kW (deux moteurs 4T-9cyl MaK-Ube Industries 9M552AK / hélice à pas fixe) - V 16,5 nd - Générat. aux. 3 x 460 kW - Cap. GRN 38 620 m3 (5 cales) - Grues 5x25 t - Constr. 1980 (Kasado Dockyard, Kudamatsu, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Seatime Shipping (Singapour) - Pav. PAN - Ex SOUKAI MARU (2007) - Ex MRINAL (2005-2007) - Ex WINCO TRADER (2003-2005) - Ex ALLIANCE TRADER (2001-2003) - Ex ATLANTIC BULKER (1997-2001) - Ex LLOILO VICTORY (1991) - Ex OCEANIC SPRING (1991) - Ex YUBEN SPRING (1980-1991).

Un joli petit cargo frigorifique de facture japonaise, le SUPREME HARVEST, à quai dans le port de Pointe-à-Pitre Ville. Au départ de la Guadeloupe, ses cales étaient remplies de bananes, mais à l'aller, afin d'alléger la facture, certaines d'entre elles contenaient du vrac. C'est ainsi qu'il livrait du "Pitchpin", variété de pin dur très résinifère provenant du sud-est des Etats-Unis (les bois étaient débités et traités en vrac).
SUPREME HARVEST
Il livrait également les célèbres T1-11, contreplaqués de coffrage de Georgia-Pacific, produits venant des USA. Au retour, les bananes étaient chargées "à l'ancienne" dans certaines cales réfrigérées (cartons dans des filets et mise sur palettes dans les cales). Les dockers ne l'aimaient pas, car le chargement était très pénible. Démoli en 05.2012 en Inde par Sachdeva Steel Products, le SUPREME HARVEST avait fait toute sa carrière (1988-2012) sous le même nom.
SUPREME HARVEST (Port Vila) - IMO 8710376 - Indicatif d'appel YJYC9 - Cargo frigorifique - 141,00x20,62x13,02 m - TE 8,167 m - JB 8 483 - JN 3 619 - PL 8 937 t - P 7 760 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki 6UEC52LS / hélice à pas fixe) - V 19 nd - Générat. aux. 4 x 462 kW - Cap. 12 457 m3 (réfrigérés) / 30 evp - Mâts de charge 8x5 t - Constr. 1988 (Sasebo Heavy Industries, Sasebo, Japon) - Dernier propriétaire NYK Line (Tokyo, Japon) - Dernier gérant/opérateur NYKCool (Stockholm, Suède) - Pav. VUT. Démoli en 05.2012 en Inde par Sachdeva Steel Products.

Ci-dessous à Jarry (Guadeloupe), dans les années 1995/1997, les deux porte-conteneurs DOUCE FRANCE (à gauche) et CGM BASSE-TERRE (à droite). A chaque rotation, ils étaient très attendus. Le DOUCE FRANCE, entré en service en 1980 comme FORT SAINT CHARLES, est devenu le DOUCE FRANCE en 1995, puis le CMA CGM POTOMAC en 2003 et a navigué sous ce nom pendant six ans, avant d'être ferraillé au Bangladesh en 2009. Le CGM BASSE-TERRE, quant à lui, plus récent (construit sous ce nom en 1998), navigue encore, sous le nom de X-PRESS BRAHMAPUTRA depuis 2013 (sous pavillon singapourien).
DOUCE FRANCE &  CGM BASSE-TERRE
CMA CGM POTOMAC (Plymouth) - IMO 7809869 - Indicatif d'appel 2AGA5 - Porte-conteneurs - 214,87x31,00x18,83 m - TE 11,00 - JB 31 154 - JN 15 412 - PL 28 955 t - P 22 175 kW (mot. 2T-9cyl Sulzer-CCM 9RND90M / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Cap. 1 645 evp (dont 230 reefers) / 12 passagers - Constr. 1980 (Chantiers de l'Atlantique, Saint-Nazaire, France) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France / Dernier armement avant démolition) - Pav. GBR - Ex DOUCE FRANCE (1995-2003) - Ex FORT SAINT CHARLES (1980-1995). Démoli en 01.2009 à Chittagong (Bangladesh).
X-PRESS BRAHMAPUTRA (Singapore) - IMO 9152911 - Indicatif d'appel 9V2269 - MMSI 563191000 - Porte-conteneurs - 162,86x22,30x11,10 m - TE 8,10 m - JB 10 752 - JN 5 478 - PL 14 070 t - P 6 930 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Cegielski 6L50MC / hélice à pas variable) - V 17 nd - Prop. d'étrave (590 kW) - Générat. aux. 1 x 1 250 kVA / 3 x 630 kVA / 1 x 145 kVA - Cap. 1 150 evp (dont 110 reefers) - Grues 3x40 t - Constr. 1998 (Stocznia Szczecinska, Szczecin, Pologne) - Propr./Gérant/Opérat. Sea Consortium (Singapour) - Pav. SGP - Ex LILLY RICKMERS (2013) - Ex CMA CGM ST MARTIN (2001-2013) - Ex CGM BASSE-TERRE (1998-2001). Une dizaine de sisterships.

Construit comme MAERSK LIMA en 1992 pour l'armement danois DMK Leasing, le porte-conteneurs navigua sous le nom de MAERSK SANTO TOMAS (photo) de 1998 à 2003. Il jouait à l'époque pour Maersk le rôle de feeder entre Cayenne et Miami. Les conditions de chargement et déchargement étaient strictes : pas moins de six conteneurs de 20 pieds. Or, bien que s'associant à un autre chargeur qui expédiait de l'eau, Michel n'arrivait jamais à remplir les six conteneurs réglementaires avec le bois et divers qu'il envoyait régulièrement à Antigua-et-Barbuda et Montserrat (deux îles antillaises distantes de quelque 60 km de la Guadeloupe). Alors, le MAERSK SANTO TOMAS qui remontait du Sud prenait quand même les "boîtes" à Jarry, mais les laissait à Saint Thomas (l'une des trois Iles Vierges américaines, superficie 80 km2) où Maersk avait monté un hub de transbordement dans les années 1980, le port de Miami étant alors saturé.
MAERSK SANTO TOMAS
Le PC ne les reprennait qu'à la descente, en complément du fret de Miami, d'où un transit-time de 8 jours… source de bien des frictions avec l'armateur ! Le PC navigue depuis 2005 comme GITTE, sous pavillon maltais, pour l'armement grec Goldenport Shipmanagement et est opéré par MSC.
GITTE (Valletta) - IMO 9020950 - Indicatif d'appel 9HNU9 - MMSI 249250000 - Porte-conteneurs - 133,67x22,70x11,30 m - TE 8,55 m - JB 9 151 - JN 4 867 - PL 9 868 t - P 10 000 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Krupp 8M601C / hélice à pas variable) - V 18 nd - Prop. d'étrave (600 kW) - Générat. aux. 1 x 1 390 kW / 3 x 570 kW / 1 x 209 kW - Cap. 946 evp (dont 218 reefers) - Grues 2x40 t - Constr.1992 (Orskov Christensens Staalskibsvaerft, Frederikshavn, Danemark) - Propr./Gérant Goldenport Shipmanagement (Athènes, Grèce) - Opérat. Mediterranean Shipping Company / MSC (Genève, Suisse) - Pav. MLT - Ex P&O NEDLLOYD CAGLIARI (2003-2005) - Ex THOR GITTE (2003) - Ex MAERSK SANTO TOMAS (1998-2003) - Ex GITTE SIF (1996-1998) - Ex MAERSK LIMA (1992-1996) - Lancé comme GITTE SIF (1992).
Sisterships : AT 14 (IMO 9002403 / 1992) - BRILLIANT (IMO 9002398 / 1992).

ALICE PG
Le pétrolier ALICE PG, qui appartenait à l'armement britannique Pritchard-Gordon Tankers (fondé en 1989 et spécialisé dans le transport de produits pétroliers bruts et raffinés) ravitaillait en fuel lourd la centrale thermique EDF de Jarry. Il touchait aussi Fort de France (Martinique) et Marigot (Saint-Martin). Ses escales ne duraient généralement que la journée. Il vient (01.2015) d'être racheté par l'armement nigérian Rainoil et renommé GRACE. Son sistership, le LESLEY PG appartient toujours à Pritchard-Gordon Tankers (qui possède une flotte de dix navires, d'environ 6 000 à 12 000 tpl).
GRACE (Monrovia) - IMO 9082221 - Indicatif d'appel D5HU6 - MMSI 636016789 - Pétrolier - 102,05x16,00x9,00 m - TE 6,51 m - JB 3 627 - JN 1 892 - PL 6 248 t - P 2 198 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Krupp 6M453C / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (254 kW) - Générat. aux. 1 x 600 kW / 2 x 312 kW - Cap. 7 003 m3 (12 citernes) - Constr. 1994 (Appledore Shipbuilders, Bideford, Grande-Bretagne) - Propr. Rainoil (Lagos, Nigéria) Gérant/Opérat. Transocean Shipping Ventures (Navi Mumbai, Inde) - Pav. LBR - Ex ALICE PG (1994-2015). Sistership : LESLEY PG.

Le voiturier ARCADIA HIGHWAY continue de naviguer, toujours sous le même nom, depuis son entrée en service en 1995. Il livrait à cette époque, sur l'ancien port de Pointe-à-Pitre (là où accostent aujourd'hui les navires de croisières), des engins de travaux publics fabriqués au Japon. Ce voiturier, géré comme aujourd'hui d'ailleurs par Wilhelmsen, était alors opéré par le groupe HUAL (Höegh-Ugland Auto Liners).
ARCADIA HIGHWAY
Anecdote : pour des raisons de sécurité, ces engins voyageaient réservoir de carburant vide. Lors de leur débarquement, il fallait donc mettre un litre de gazole dans chacun des réservoirs de façon à ce qu'ils puissent descendre les rampes intérieures du navire et atteindre leur lieu de stockage à quai. Mais quand les engins étaient à fond de cale, ce litre de carburant ne suffisait pas toujours et les engins restaient en panne en cours de route, ce qui occasionnait souvent de grandes palabres.
ARCADIA HIGHWAY (Panama) - IMO 9078842 - Indicatif d'appel 3FQT4 - MMSI 354342000 - Voiturier - 179,99x32,20x15,00 m - TE 9,47 m - JB 49 012 - JN 14 704 - PL 15 507 t - P 13 578 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-Kawasaki 8S60MC / hélice à pas fixe) - V 20 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 800 kW - Cap. 5 008 voitures - Constr. 1995 (Oshima Shipbuilding, Saikai, Japon) - Gérant Wilhelmsen Ship Management (Malaisie) - Opérat. Kawasaki Kisen Kaisha (Japon) - Pav. PAN. Sistership : PEGASUS HIGHWAY (IMO 9078830 / 1994).

Le navire frigorifique COTE D'IVOIRIAN STAR navigue sous ce nom depuis son entrée en service en 1998. Il a été jumboïsé en 03.2014 et repeint en bleu à cette occasion, perdant ainsi la traditionnelle couleur claire des navires reefers. Il transportait des bananes pour le compte de la Dole Food Company, multinationale fruitière d'origine californienne. Il remontait du sud (escales à Saint-Vincent et Grenadines, Sainte Lucie, Martinique, Dominique, Guadeloupe, République Dominicaine) et déchargeait à Miami (Floride). Les bananes étaient chargées sur palettes (cf. ici un exemple récent de conditionnement de bananes guadeloupéennes sur palettes) dans les conteneurs réfrigérés (reconnaissables à leur couleur blanche). Une grève sévère paralysa le Port de Jarry en 1994 et la Préfecture mobilisa le port de Basse-Terre pour pouvoir continuer à exporter les bananes. Mais, gros problème, ce port n'avait plus de palettes (elles arrivaient démontées de Guyane ou de France). Les Producteurs de bananes chargèrent donc Michel de leur trouver du bois à longueur, ainsi que des cloueurs pneumatiques et des clous (qui arrivaient par avion des USA), pour que leurs ouvriers montent les palettes. Mais, en peu de temps, le bois manqua. Alors les producteurs donnèrent feu vert à Michel pour leur fournir des palettes, neuves ou usagées... Ce fut une véritable folie pendant plus de trois semaines.
Des menuisiers fabriquaient 10-15 palettes avec des chutes de bois de leurs ateliers par ci par là, des transitaires en alimentation faisaient cadeaux de leurs palettes usagées, des "collecteurs" étaient sur le pied de guerre dans toute la Guadeloupe..., près de 50 000 palettes furent ainsi livrées, payées entre 8 et 11 francs la palette (selon les urgences), le bénéfice était de 2 francs par palette (tous frais déduits), ce fut une bonne source imprévue de revenus à cette époque.
COTE D'IVOIRIAN STAR (Monrovia) - IMO 9172478 - Indicatif d'appel A8SL4 - MMSI 636014241 - Cargo frigorifique - 184,80x24,00x13,30 m - TE 9,07 m - JB 15 292 - JN 7 414 - PL 10 350 t - P 12 268 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6S60MC / hélice à pas fixe) - V 21,4 nd - Générat. aux. 4 x 900 kW / 1 x 64 kW - Cap. 15 994 m3 (réfrigérés) / 352 evp (dont 110 reefers) - Grues 1x45 t / 2x36 t - Constr. 1998 (Shikoku Dockyard, Takamatsu, Japon) - Jumboïsé en 03.2014 - Gérant Star Reefers (Londres, Grande-Bretagne) - Opérat. Africa Express Line / AEL Paddock Wood, (Grande-Bretagne) - Pav. LBR. Sisterships : cf. POLARSTREAM.

Ici, le porte-conteneurs MAERSK JARRY. Entré en service en 1997 comme MAERSK PARANAGUA, il naviguera à deux reprises sous le nom de MAERSK JARRY (1998-1999 et 2000-2004). A l'époque, sur le port de Pointe-à-Pitre, la concurrence était rude entre Maersk et CMA CGM. Le MAERSK JARRY navigue depuis 2013 comme BARBARA P sous pavillon portugais.
BARBARA P (Madeira) - IMO 9144720 - Indicatif d'appel CQHY - MMSI 255805601 - Porte-conteneurs - 138,97x23,90x11,85 m - TE 9,198 m - JB 9 991 - JN 5 208 - PL 12 950 t - P 5 960 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Krupp 8M601C / hélice à pas variable) - V 18 nd - Générat. 1 x 1 250 kVA / 1 x 465 kVA / 3 x 310 kVA - Prop. d'étrave (750 kW) - Cap. 910 evp (dont 208 reefers) - Grues 2x45 t - Constr. 1997 (J.J. Sietas, Hambourg, Allemagne) - Gérant/Opérat. Stefan Patjens Reederei GmbH (Drochtersen, Allemagne) - Pav. PRT - Ex HUSKY RACER (2008-2013) - Ex MAERSK RIJEKA (2004-2008) - Ex MAERSK JARRY (2000-2004) - Ex HUSKY RACER (1999-2000) - Ex MAERSK JARRY (1998-1999) - Ex HUSKY RACER (1998) - Ex AACHEM (1997-1998) - Ex MAERSK PARANAGUA (1997) - Lancé comme HUSKY RACER (1997). Sistership : RENATE P (IMO 9144718 / 1997).

Le feeder STADT CUXHAVEN quitte ici Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) à la fin des années 1990. Il fut construit en 1996 comme ARCADIAN STAR Il navigue depuis 2006 comme NIU AILAN COAST sous pavillon Papouasie - Nouvelle-Guinée.
STADT CUXHAVEN
Le STADT CUXHAVEN naviguait alors pour le compte de l'armement anglo-néerlandais P & O Nedlloyd Container Line, puis de l'armement allemand Thien & Heyenga Bereederungs. Equipages très professionnels, nordiques pour la plupart.
NIU AILAN COAST (Port Moresby) - IMO 9121261 - Indicatif d'appel P2V5195 - MMSI 553111395 - Cargo de divers - 104,72x16,40x8,30 m - TE 6,56 m - JB 4 004 - JN 2 052 - PL 5 273 t - P 3 520 kW (mot. 4T-8cyl MAN-B&W 8L32/40 / hélice à pas variable) - V 16 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 720 kVA / 2 x 315 kVA /  x 240 kVA - Cap. GRN 6 744 m3 (3 cales) / 373 evp (dont 40 reefers) - Grues 2x36 t - Constr. 1996 (Societatea Comerciala Severnav, Drobeta-Turnu Severin, Roumanie (coque) / Muetzelfeldtwerft, Cuxhaven, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Consort Express Lines (Lae, Papouasie-Nouvelle-Guinée) - Pav. PNG - Ex STADT CUXHAVEN (1997-2006) - Ex IVARAN SEGUNDO (1997) - Ex STADT CUXHAVEN (1996) - Ex ARCADIAN STAR (1996). Sisterships : MADANG COAST (IMO 9135767 / 1997) - NAKANAI COAST (IMO 9122825 / 1997) - NIUGINI COAST (IMO 9117349 / 1996).

Le vieux cargo LA RIOJA a conservé son nom d'origine et son pavillon argentin pendant toute sa carrière (de 1976 à 1997). On le voit ici, en 07.1989, dans le port de La Havane (Cuba). Il avait déchargé du blé et devait repartir avec du sucre. Mais, à ce moment là, venait de mourir (le 16.07.1989) le poète et activiste cubain Nicolás Guillén (né à La Havane en 1902). Il avait milité toute sa vie pour l'intégration des noirs dans une société cubaine multiraciale.
LA RIOJA
Un deuil national d'une semaine fut décrété et tout travail sur le port fut arrêté. Et les six conteneurs de gaines métalliques techniques de fabrication française que le chargeur Michel Machuret devaient sortir du port y restèrent bloqués une semaine, comme le chargeur lui-même qui avait pourtant galéré pour arriver (presque) à l'heure à La Havane, au départ de Pointe-à-Pitre, à bord d'un Iliouchine II-144 hors d'âge, qui était finalemet resté sur le tarrmac de Pointe-à-Pitre Le Raizet. Il semble que Michel n'ait finalement pas regretté sa semaine forcée à Cuba…
LA RIOJA (Buenos Aires) - IMO 7411272 - Indicatif d'appel LQBT - Cargo de divers - 149,79x21,00x12,27 m - TE 9,07 m - JB 9 673 - JN 6 177 - PL 15 486 t - P 8 500 kW (mot. ZT-6cyl Sulzer-Cegielski 6RND68 / hélice à pas fixe) - V 16,5 nd - Générat. aux. 3 x 500 kW - Cap. GRN 18 923 m3 (5 cales) / 1 473 m3 réfrigérés / 1 189 m3 liquides / 256 evp - Mâts de charge 2x25 t / 4x10 t / 1x8 t - Constr. 1976 (Weser Seebeckwerft, Bremerhaven, Allemagne) - Gérant/Opérat. Caomar (Argentine) - Pav. ARG. Démoli en 11.1997 par le Centro de Desgauce à Cuba.

HORNCAP
Voici, entrant à Pointe-à-Pitre, le cargo frigorifique HORNCAP de l'armement hambourgeois Horn-Linie (devenue filiale du groupe américain Del Monte Fresh Produce, un des grands producteurs mondiaux de fruits et de jus de fruits frais). Comme ses deux sisterships, les HORNBAY et HORNCLIFF, il navigue toujours sous son nom d'origine et pour le même armement.
HORNCAP (Monrovia) - IMO 8802014 - Indicatif d'appel ELNL6 - MMSI 636009381 - Cargo frigorifique - 153,50x23,00x13,90 m - TE 8,71 m - JB 12 887 - JN 3 866 - PL 9 160 t - P 10 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Uljanik 6L60MC / hélice à pas fixe) - V 20 nd - Prop. d'étrave (597 kW) - Générat. aux. 4 x 1 193 kW - Cap. 14 884 m3 (réfrigérés) / 322 evp (dont 68 reefers) / 12 passagers / 273 voitures ou 14 camions - Grues 2x25 t - Constr. 1991 (Brodogradiliste Uljanik, Pula, Croatie) - Propr./Opérat. Horn-Linie (Hambourg, Allemagne) - Gérant Norbulk Shipping UK (Glasgow, Royaume-Uni) - Pav. LBR. Sisterships : HORNBAY (IMO 8802002 / 1990) - HORNCLIFF (IMO 8912041 / 1992).

Le vraquier PAN TRADER (1990-1995) est ici photographié (en 1995) au quai pondéreux de Jarry / Pointe-à-Pitre. Il avait fait sensation dès son arrivée car, bien que chargé à mi-soutes de clinker, pour les Ciments Antillais, il avait raboté un peu le fond et les remorqueurs avaient eu bien du mal pour le mettre à poste. Peu après, au cours du déchargement, la bande transporteuse montée sur des rouleaux déchaussa, entraînant dans sa chute une bonne centaine de rouleaux, tous plus ou moins touchés. Michel fut contacté par les Ciments Antillais car il travaillait avec une représentation française d'équipements de manutention par bandes. Mais le fournisseur déclina finalement l'offre (délais imposés trop courts) et c'est finalement le personnel technique de la cimenterie qui se chargea de réparer les rouleaux. Il en résultat une escale de plus de 10 jours, au grand bonheur des marins philippins (ou d'un autre de ces pays lointains) qui ont découvert à cette occasion les *lolos* qui peuplent la zone (ce sont des petits "caboulots" improvisés, généralement dans des vieux conteneurs ou des vieux vans, et où l'on trouve de tout : boissons, repas, cigarettes, chaleur humaine, dominos et souvent réconfort…). Il découvrirent aussi le "Ti décollage" (qui est bien sûr le premier ti-punch rhum blanc de la journée), mais comme ils manquaient de francs, ils vendaient à prix bradés des cartouches de cigarettes Three Stars et des magnums de Ballentines, les agents du port en ont profité.
Le vraquier PAN TRADER navigue aujourd'hui comme JIN HAI KUN (depuis 2007), opéré par l'armement chinois Fujian Shipping.
JIN HAI KUN (Fuzhou) - IMO 8817320 - Indicatif d'appel BWHI - MMSI 412702720 - Vraquier - 176,60x26,00x13,30 m - TE 9,41 m - JB 17 061 - JN 9 904 - PL 27 887 t - P 5 148 kW (mot. ZT-5cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki 5UEC52LA / hélice à pas fixe) - V14 nd - Générat. aux. 2 x 360 kW - Cap. GRN 38 239 m3 (5 cales) - Grues 4x30,5 t - Constr. 1989 (Shin Kurushima Dockyard, Onishi, Japon) - Gérant/Opérat. Fujian Shipping (Fuzhou, Chine) - Pav. CHN - Ex BRIGHT STAR (2003-2006) - Ex PENG LAI (2003) - Ex CARIBBEAN BULKER (1995-2003) - Ex PAN TRADER (1990-1995) - Ex HUDSON TRADER (1989-1990). Sisterships : ENY (IMO 8905490 / 1989) - GANGHAI 666 (IMO 8812710 / 1989) - HAI YU (IMO 9135511 / 1996) - SINO 3 (IMO 8812722 / 1989).

 
Dernière mise à jour - 26.02.2015

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net