Armada 2008 vue de La Frégate (Rouen, le 07.07.2008)
Françoise Massard


J'avais eu la chance d'assister en direct, le 15 septembre 2006, à l'arrivée au Havre de la FREGATE, vedette tout juste sortie des Chantiers Sibiril et destinée à la Station de Pilotage de la Seine. C'est à bord de cette même vedette que j'ai eu le plaisir d'embarquer à Rouen, ce lundi 7 juillet 2008, pouvant ainsi découvrir à loisir les magnifiques voiliers de l'Armada 2008. Je remercie Patrick Duquenoÿ (ci-dessous), pilote major aval, pour cet embarquement.

FREGATE
FREGATE
FREGATE

Nous nous écartons un peu, avec ce rassemblement de grands voiliers venus du monde entier, des "navires de commerce" auquel ce site est dédié, mais nous ne pouvons ignorer cette grande manifestation maritime Rouennaise initiée dès 1989 par Jean Lecanuet et Patrick Herr, avec les "Voiles de la Liberté". De plus, ces grands voiliers ne sont-ils pas les héritiers des grands navires d'exploration des XVIe et XVIIe siècles, devenus, au fur et à mesure des conquêtes, de véritables voiliers de commerce ? Navires-écoles et voiliers de course ont ainsi pris la relève des voiliers chercheurs d'or ou d'épices, des négriers et des terre-neuvas.
Cette manifestation nautique durera jusqu'au 14 juillet, date d'appareillage de tous les bateaux des quais de Rouen, avec "Parade en Seine", de Rouen à la mer. Les voiliers poursuivront leur navigation jusqu'à Liverpool dans le cadre de la Tall Ships' Race (ex Cutty Sark).



Quelques vues des quais de Rouen en ce début de juillet 2008. Malheureusement, la météo n'était pas propice à la photo et, s'il n'a pas plu, les nuages fort menaçants n'en assombrissaient pas moins le ciel !



Voici donc quelques-uns des grands voiliers présents à cette Armada 2008 (une trentaine environ) et représentant une vingtaine de pays dont, pour la première fois, le Japon (présentant trois navires-écoles de la marine militaire nippone).

Et tout d'abord le trois-mâts carré italien AMERIGO VESPUCCI, du nom du célèbre navigateur florentin. Dessiné par Francesco Rotundi (à la demande de Mussolini), ce voilier fut construit au chantier italien de Castellamare di Stabia en 1931. Voilier-école pour 150 à 160 cadets.

AMERIGO VESPUCCI
AMERIGO VESPUCCI
AMERIGO VESPUCCI
AMERIGO VESPUCCI
AMERIGO VESPUCCI
AMERIGO VESPUCCI (La Spezia) - 101x15,5 m - TE 7,3 m - Dépl. 4 100 t - Voiles 3 000 m2 (hauteur des mâts 50 m env.) - Equipage 13 officiers / 238 marins - Coque acier - Constr. 1931 (Castellamare di Stabia, Italie) - Propr. Académie navale de Livourne - Pav. ITA.

Ici, le trois-mâts goélette ANTIGUA (initialement un navire de pêche, transformé en 1995 en navire à passagers naviguant en mer du Nord et mer Baltique) et le trois-mâts barquentine ATLANTIS (un ancien caboteur de l'Elbe jusqu'en 1985), battant tous les deux pavillon néerlandais.

ANTIGUA
ATLANTIS
ATLANTIS
ANTIGUA (Franeker) - IMO 5019800 - 49,5x7,1x4,2 m - TE 2,9 m - JB 212 - JN 96 - Voilure 750 m2 - P 294 kW (mot. Cummins NTA-855-M) - Equipage 8 membres - Constr. 1957 (Henry Scarr, Hessle-Thorne, Royaume-Uni) - Propr. Tall Ship Artemis.(Pays-Bas) - Pav. NLD.
ATLANTIS (Hoorn) - IMO 8333635 - 42,5x7,47x4,58 m - TE 3,75 m - JB 380 - PL 73 t - Paux. 270 kW (mot. Wizeman WM240) - Constr. 1905 (J.H.N. Wichhorst, Hambourg) - Propr. Tall Ship Artemis.(Pays-Bas) - Pav. NLD. Ex BURGER-MEISTER BARTELS (ELBE 2) (1905-1985).

Le CAPITAN MIRANDA (à gauche) est un trois-mâts goélette uruguayen (longueur hors tout 60 m, port d'attache Montevideo). Lancé en 1930 à Cadix, il commerçait entre les différents ports d'Amérique du Sud jusque dans les années 1960 (ses mâts avaient toutefois été supprimés après la guerre). Racheté par le gouvernement uruguyen, il devient un navire hydrographique (il n'a alors que deux mâts) puis, en 1977, un navire-école pour les élèves de l'Ecole navale de Montevideo (on lui adjoint un troisième mât).
Équipage : 11 officiers - 40 marins - 33 cadets.

Le CHRISTIAN RADICH (à droite) est un trois-mâts carré norvégien (port d'attache Oslo) lancé en 1937 des chantiers de Sandefjord (son nom est celui de son mécène norvégien). Saisi par les Allemands en 1943, il fut utilisé comme "trooper", puis comme caserne pour des marins de U-boats. Il fut retrouvé en piteux état à la fin du conflit. Restauré, il retrouva vite sa vocation de navire-école (90 stagiaires encadrés par 16 membres d'équipage). Il fut aussi, à plusieurs reprises, un "plateau de tournage" (Windjammer en 1957, La grande aventure de James Onedin en 1970).

CAPITAN MIRANDA
 
CHRISTIAN RADICH
 
CHRISTIAN RADICH
CAPITAN MIRANDA (Montevideo) - 60 m - TE 3,60 m - Voilure 1 000 m2 - Constr. 1930 - Pav. URY.
CHRISTIAN RADICH (Oslo) - IMO 5071729 - 62,49x9,76x5,72 m - TE 4,72 m - JB 663 - JN 198 - PL 198 t - Voilure 1 350 m2 - Paux. 670 kW (mot. Caterpillar 3512TA) - Propr./Gérant Christian Radich (Norvège) - Constr. 1937 (AS Framnaes Mek. Vaerksted, Sandefjord, Norvège) - Pav. NOR.

Voici maintenant le trois-mâts carré CISNE BRANCO, navire-école brésilien. Ce navire a été lancé pour le 500e anniversaire de la découverte du Brésil. Navire-école pour 58 cadets brésiliens encadrés par 20 marins dont 8 officiers.

CISNE BRANCO
CISNE BRANCO
CISNE BRANCO
CISNE BRANCO (Rio de Janeiro) - IMO 9203320 - 76,00x10,58x6,45 m - TE 4,19 m - JB 733 - JN 219 - PL 120 t - Paux. 746 kW (mot. Caterpillar 3508B) - Constr. 1999 (Damen Oranjewerf, Amsterdam) - Propr. Gouvernement Brésilien - Pav. BRA.

Le trois-mâts barque CUAUHTEMOC ("l'aigle qui plonge sur sa proie") arbore fièrement le pavillon mexicain. De construction plus récente que les précédents voiliers, il a en effet été lancé à Bilbao en 1982. Une cinquantaine d'officiers et autant d'hommes d'équipage encadrent chaque année une centaine de cadets. Le nom de ce voilier-école viendrait du nom du dernier empereur aztèque (représenté en figure de proue) assassiné en 1525 sur les ordres du conquistador espagnol Hernan Cortes. Ce grand voilier accumule les records nautiques dans toutes les mers du monde.

CUAUHTEMOC
CUAUHTEMOC
CUAUHTEMOC
 
CUAUHTEMOC
 
 
CUAUHTEMOC (Acapulco) - IMO 8107505 - 76,56x12,01x7,37 m - TE 5,2 m - JB 1 755 - JN 442 - PL 1 662 t - Voilure 2 368 m2 - Paux. 827 kW (mot. Caterpillar D399SCAC) - Constr. 1982 (Ast. y Talleres Celaya, Bilbao - Chantiers qui avaient déjà construit les GLORIA colombien, GUYAS équatorien et SIMON BOLIVAR vénézuélien) - Propr. Gouvernement Mexicain - Pav. MEX.

DAR MLODZIEZY
Le trois-mâts carré DAR MLODZIEZY est, quant à lui, un navire-école polonais. Il fut lancé à Gdansk en 1981 et entré en service en 1982.
DAR MLODZIEZY
DAR MLODZIEZY
Son nom signifie "don de la jeunesse" car son coût de construction fut partiellement couvert par une souscription auprès de jeunes passionnés. Avec ses presque 100 m de long (hors tout), il appartient à la classe des plus grands voiliers-écoles du monde. Une quarantaine de marins, dont la moitié d'officiers, encadrent 140 cadets (dont de jeunes femmes) sur ce navire, bardé d'électronique, qui a la réputation d'être très marin.
DAR MLODZIEZY (Gdynia) - IMO 7821075 - 94,70x14,01x10,06 m - TE 5,75 m - JB 2 255 - JN 676 - PL 667 t - Voilure 3 015 m2 - Paux. 1 103 kW (mot. Sulzer 8AL20/24) - Constr. 1982 (Stocznia Gdanska im Lenina, Gdansk) - Propr. Gouvernement Polonais - Pav. POL.

Cette navigation en Seine me permet de voir de plus près ce que nous avions présenté, il y a bientôt deux ans, comme le "6e pont de Rouen" lors de sa construction en 2006, et qui a depuis pris le nom de "Pont Gustave Flaubert". Le plus grand pont levant du monde (ses tabliers longs de 120 m et pesant chacun 1 300 t s'élèvent jusqu'à 55 m au-dessus des PHEN) a hissé ses tabliers pour la première fois en avril 2007 pour laisser passer le BELEM. Superbe technologie ! Dossier technique.
PHEN : plus hautes eaux navigables.


Mais revenons à notre "découverte" de ces grands voiliers mythiques. Et d'abord avec la frégate anglaise GRAND TURK (copie d'une frégate anglaise de la fin du XVIIIe siècle) et la goélette à hunier hollandaise J.R. TOLKIEN (ancien petit remorqueur brise-glace / transport de marchandises du nom de DIERKOW).

GRAND TRUK
GRAND TRUK
J.R. TOLKIEN
GRAND TURK (Londres) - 46,30x10,36 m - Equipage 16 membres - Constr. 1997 (Chantier Marmaris, Turquie) - Propr. Turk fi Im Services - Pav. GBR.
J.R. TOLKIEN (Amsterdam) - 41,7x6,0 m - Cap. 90 passagers à la journée / 30 pour des croisières hauturières) - Constr. 1964 (Chantier Edgar André, Magdebourg, Allemagne) - Propr. Van der Rest Charter - Pav. NLD.

Ci-dessous, derrière le GRAND TURK, le trois-mâts goélette KALIAKRA, navire-école bulgare. A droite, devant le trois-mâts barque ARTEMIS (ancien baleinier norvégien transformé par les frères Bruinsma en luxueux voilier de croisière pour une soixantaine de personnes), le trois-mâts goélette néerlandais LOTH LORIEN (ancien navire de pêche au hareng transformé dans les années 1990 en navire de croisière hauturière).

KALIAKRA, GRAND TURK
LOTH LORIEN, ARTEMIS, etc.
KALIAKRA (Varna) - IMO 8308410 - 40,62x8,01x5,52 m - TE 3,75 m - JB 247 - JN 74 - PL 100 t - Paux. 228 kW (mot. Wola WOLA-H12) - Constr. 1984 (Stocznia im Komuny Paryskiej, Gdynia, Pologne) - Propr. Gouvernement Bulgare - Pav. BGR.
ARTEMIS (Franeker) - IMO 5209699 - 59,00x7,07x4,27 m - TE 3,8 m - JB 321 - JN 181 - PL 457 t - Paux. 368 kW (mot. Caterpillar 3408) - V 10 nds - Cap. 35 passagers / 10 membres d'équipage - Constr. 1926 (Nylands Verksted, Oslo) - Propr. Tall Ship Artemis.(Pays-Bas) - Pav. NLD. Ex POL II (1926-1948) - Ex LISTER (1948-1966).
LOTH LORIEN (Amsterdam) - IMO 5254151 - 48,00x5,77x3,05 m - TE 2,8 m - JB 147 - JN 44 - Paux. 212 kW (mot. Blackstone) - V 10 nds - Cap. 90 personnes - Constr. 1907 (AS Mjellem & Karlsen, Bergen, Norvège) - Propr./Gérant Van Der Rest JCA (Allemagne) - Pav. NLD. Ex NJORD (1907-1990).

Le trois-mâts goélette MARE FRISIUM bat également pavillon néerlandais. C'est un ancien harenguier, d'abord transformé en transport de bois, avant d'être désarmé, puis transformé à partir de 1995 en ce superbe voilier de croisière.

MARE FRISIUM
MARE FRISIUM
MARE FRISIUM
MARE FRISIUM²²
MARE FRISIUM (Franeker) - IMO 5344592 - 49,50x6,52x3,03 m - TE 2,16 m - JB 210 - JN 104 - PL 269 t - Paux. 250 kW (mot. Scania DS14) - V 8 nds - Constr. 1916 (NV Weerter Scheepsbouw Mij., Weert, Pays-Bas) - Propr./Gérant Tall Ship Artemis.(Pays-Bas) - Pav. NLD. Ex HELMUTH (1982-1997) - Ex SUNBEAM (1961-1982) - Ex PETRONELLA (1916-1961).
 
Ci-dessous le brick hollandais MERCEDES (à gauche), le plus jeune de l'Armada (il n'a que trois ans) et l'un des plus sophistiqués techniquement, et le trois-mâts barque MIRCEA, navire-école roumain portant le nom d'un prince roumain qui aurait libéré (au XVe siècle) les principautés de Moldavie et Valachie (issues de l'antique Dacie) du joug ottoman, un certain Mircea Staria.

MERCEDES
MIRCEA
MIRCEA
MERCEDES (Amsterdam) - 50,0x7,6 m - Equipage 12 membres - Navire-restaurant (à quai) et voilier de croisière pour 100 à 150 passagers - Constr. 2005 - Propr. Oliver Wipperfürth - Pav. NLD.
MIRCEA (Constanza) - 83,1 m - Cap. 113 cadets / 64 membres d'équipage - Constr. 1939 (Blohm & Voss, Hambourg, Allemagne) - Propr. Romanian Naval Academy - Pav. ROM.

Ici, le trois-mâts carré MIR, navire-école russe dont le port d'attache est Saint-Petersbourg. Un géant des mers !

MIR
MIR
MIR (St Petersburg) - IMO 8501701 - 108,60x14,00x10,65 m - TE 6,6 m - JB 2 257 - JN 677 - PL 761 t - Voilure 2 770 m2 - Paux. 2 x 419 kW (moteurs Sulzer 6AL20/24) - V 11,6 nds - Constr. 1987 (Stocznia Gdanska im Lenina, Gdansk, Pologne) - Propr./Gérant Makarov State Maritime Academy (Russie) - Pav. RUS.

Ci-après le trois-mâts goélette polonais POGORIA (1980) et le trois-mâts carré norvégien SØRLANDET (1927), tous deux navires-écoles.

Le POGORIA porte le même nom qu'un lac polonais situé non loin de Katowice. Ses qualités marines reconnues ont conduit à la construction de deux autres navires du même type : les ISKRA (1982) et KALIAKRA (1984). Durant l'hiver 1980-1981, il fut affrété par l'Académie des Sciences polonaise pour participer à une expédition polaire en Antarctique (il y récupéra les membres d'une expédition qui y avait séjourné pendant six mois).

Après son lancement en 1927 et un début de carrière comme navire-école (à Kristiansand) pour les futurs officiers de marine marchande, le SØRLANDET est saisi par les Allemands en 1940 (il leur sert de prison à Kirkenes). Sombrant dans des conditions inexpliquées, il est alors renfloué par les Allemands eux-mêmes qui le ramènent à Kristiansand où il sert alors de cantonnement pour des sous-mariniers. Remis en état à la fin de la guerre, il redevient la propriété de l'Ecole de marine marchande de Kristiansand. Il ne sera équipé d'un moteur qu'en 1960. Après quelques changements de propriétaires à partir de 1973, il est finalement racheté en 1977 par Kristian Skjelbred-Knudsen... le propre petit-fils du mécène qui l'avait fait construire quelque 50 ans plus tôt ! Il en fait don à la ville et ce fier voilier sert maintenant tantôt de navire-école, tantôt de navire de croisière. Il est surnommé l'ONU de la mer car il reçoit des stagiaires de toutes nationalités.


POGORIA
SØRLANDET
SØRLANDET
SØRLANDET
POGORIA (Gdynia) - 47x8 m - TE 3,6 m - Voilure 1 000 m2 - Cap. 40 stagiaires / 9 membres d'équipage - Constr. 1980 (Stocznia Gdanska im Lenina, Gdansk, Pologne) - Propr. Gdynska Fundacja Zeglarska (Pologne) - Pav. POL.
SORLANDET (Kristiansand) - IMO 5334561 - 56,70x8,87x5,19 m - TE 4,42 m - JB 499 - JN 149 - Voilure 1 166 m2 - Paux. 415 kW (mot. Deutz) - Cap. 70 cadets / 19 membres d'équipage - Constr. 1927 (Hoivolds Motor & Mek. Verksted, Kristiansand, Norvège) - Propr./Gérant Sørlandet (Novège) - Pav. NOR.

Le trois-mâts carré STAD AMSTERDAM bat pavillon néerlandais. Lancé en 2000, il a la particularité d'avoir été un chantier de réinsertion sociale pour des jeunes en difficulté. Beau résultat !

STAD AMSTERDAM
STAD AMSTERDAM
STAD AMSTERDAM (Amsterdam) - IMO 9185554 - 78,00x10,50x6,45 m - TE 4,2 m - JB 723 - JN 277 - PL 110 t - Paux. 746 kW (mot. Caterpillar 3508B) - V 11 nds - Constr. 2000 (Damen Oranjewerf, Amsterdam) - Propr./Gérant Stad Amsterdam (Pays-Bas) - Pav. NLD.

Enfin, les trois-mâts barque STATSRAAD LEHMKUHL (navire-école portant le nom d'un ancien ministre norvégien) et THALASSA (Pays-Bas).

La vie du voilier norvégien, l'un des plus grands trois-mâts-barque du monde, fut assez mouvementée. Propriété de l'Association des navires-écoles allemands à son lancement en 1914, sous le nom de GROSSHERZOG FRIEDRICH AUGUST, il est livré en dommages de guerre, à la fin de la Première Guerre mondiale, à la Grande-Bretagne qui le revend à l'Association des Armateurs de Bergen (qui lui donne son nom actuel). Mais en 1940, il repasse sous pavillon allemand sous le nom de WESTWARTS, servant plus ou moins d'entrepôt ! A la fin de ce conflit, il redevient navire-école norvégien jusqu'en 1972 (il avait toutefois changé de propriétaire en 1966, semble t-il, racheté pae l'armateur Hilmar Reksten). Il est finalement offert à la Fondation Statsraad Lehmkuhl en 1978 et continue de naviguer comme école de voile. Les hamacs des cadets n'ont jamais été modifiés !

Le THALASSA, quant à lui, est un ancien chalutier coulé (en 1984), puis renfloué et transformé en grand voilier en 1995. Basé à Rotterdam, il navigue surtout en Atlantique Nord.


STATSRAAD LEHMKUHL
STATSRAAD LEHMKUHL
THALASSA & STATSRAAD LEHMKUHL
THALASSA
STATSRAAD LEHMKUHL (Bergen) - 84,6x12,6x7,3 m - TE 5,2 m - JB 1 516 - JN 454 - Voilure 2 000 m2 - Paux. 331 kW (mot. Normo) - V 11 nds - Cap. 180 cadets / 24 membres d'équipage - Constr. 1914 (JC Tecklenborg, Bremerhaven, Allemagne) - Propr./Gérant Statsraad Lehmkuhl (Norvège) - Pav. NOR. Ex GROSSHERZOG FRIEDRICH AUGUST (1914-1923).
THALASSA (Arlingen) - 50 m - TE 4 m - Voilure 800 m2 - Cap. 34 passagers (18 cabines) - Constr. 1980 (Haak, Zaadam, Pays-Bas) - Pav. NLD.

Page suivante
Cliquez sur les photos pour les agrandir

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net