Drague aspiratrice SAMUEL DE CHAMPLAIN
Françoise Massard

 
Toujours cliquer sur les photos petit format pour les agrandir - Un clic gauche sur l'ancre-vignette dans le bandeau de bas de page ramène en haut de page

SAMUEL DE CHAMPLAIN
SAMUEL DE CHAMPLAIN - Saint-Nazaire (2 mars 2010)


IMO 9234408
Indicatif d'appel FQCF
MMSI 228160900
Type de navire Drague aspiratrice en marche
Port d'enregistrement Rouen
Longueur hors tout 117,00 m
Longueur entre perpendiculaires 110,00 m
Largeur hors tout 24,00 m
Creux 10,00 m
Tirant d'eau d'été 8,00 m
Jauge brute 8 072
Jauge nette 2 421
Port en lourd 13 167 t
Puissance totale 8 800 kW (2 x 3 200 kW / 1 x 2 400 kW)
Motorisation (trois moteurs Diesel) Wartsila 2 x 4T-16cyl / 1 x 4T-12cyl
Modèles des moteurs 2 x 16W200 / 1 x 12W200 (1 500 tr/min)
Système de propulsion Deux hélices à pas fixe
Vitesse de service 13 nds
Générateur auxiliaire 1x531kW (664 kVA)
Propulseur d'étrave 650 kW
Capacité du puits à déblais 8 500 m3
Profondeur max. de dragage 26 m
Elinde (soutenue par trois bossoirs) Une (120 t), à tribord
Moyens de levage Grues 1x17 t / 2x5,5 t
Equipage 16
Année de construction 2002
Chantier de construction Izar Construcc. Nav. (Gijon, Espagne)
Pavillon FRA
Propriétaire Dragages-Ports (Rouen, France)
Gérant Dragages-Ports (Rouen, France)
Opérateur Dragages-Ports (Rouen, France)
Société de classification
Bureau Veritas

Commentaires
Bien qu'immatriculée à Rouen, cette drague (la plus grosse des douze exploitées par Dragages-Ports) est basée à Saint-Nazaire et est affectée prioritairement au dragage de l'estuaire de la Loire. Cela ne l'empêche pas d'aller régulièrement prêter mains fortes à ses consœurs havraises (cf. photos ci-dessous de mars 2010) ou bordelaises (où elle intervient au moins une fois par an aux côtés de la PIERRE LEFORT pour draguer l'estuaire de la Gironde).
Particularités

Trois moteurs diesel-électriques Wartsila sont couplés à trois alternateurs Leroy Somer (6 600 V) qui alimentent deux moteurs de propulsion synchrones Leroy Somer LSM54 (0 à 1 500 tr/min, régulation par variation de fréquence) entraînant deux hélices à pas fixe à 162 tr/min, via des réducteurs Jahnel Kestermann. Puissance propulsive : 5 100 kW (2 x 2 550 kW). Gestion régulation propulsion Alstom Power Conversion.
Pompe de dragage de 1 250 kW et d'un débit en eau de 13 000 m3/h. Pompes désagrégatrices par eau sous pression (jetting) 2 x 1 400 m3/h (16 bar). Vidange du puits à déblais par sept vannes à déblais (Ø 4 m). Le navire dispose d'un compensateur de houle pour faicliter le réglage en hauteur du bec d'élinde par rapport aux fonds.


AUTRES PHOTOS

SAMUEL DE CHAMPLAIN
SAMUEL DE CHAMPLAIN
SAMUEL DE CHAMPLAIN - Le Havre (26 mars 2010)

SAMUEL DE CHAMPLAIN - Saint-Nazaire (2 mars 2010) — A droite, gros plans sur le bec d'élinde (16 t à lui seul)


Dernière mise à jour : 02.06.2010

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net