Croisière méditerranéenne à bord du ROYAL PRINCESS (juillet 2013)
Françoise Massard

 
La vignette du Royal Princess, en haut à gauche de chaque page, renvoie à la première page du dossier. La flèche ci-contre (à droite) mène au bas de la page, d'où l'on peut naviguer de page en page. L'ancre-vignette (rouge) en bas de page ramène en haut de page. A terme, il sera possible, grâce à la barre d'outils ci-dessous, de faire une recherche par escale, par date, par navire ou encore par page. Par ailleurs, cliquer (ou double-cliquer) sur les photos permet de les agrandir (un clic gauche sur la croix en haut de page ferme la fenêtre de l'image grand format et permet de revenir à l'écran principal).




Recherche par escale
Recherche par date
Recherche par navire
Recherche par page (dont annexes)


AVANT-PROPOS

Je connais déjà la compagnie Princess Cruises (appartenant au Groupe américain Carnival Cruises) pour avoir navigué déjà deux fois à bord de ses paquebots : DIAMOND PRINCESS (en 09.2010) pour une croisière qui m'a menée de Vancouver à Pékin, via l'Alaska, le Japon, la Russie et la Corée du Sud et le ISLAND PRINCESS (en 03.2011) qui m'a permis de faire la traversée (quelque peu mythique pour moi) du canal de Panama, allant de Miami (Fort Lauderdale exactement) à Los Angeles, via la néerlandaise Aruba, l'ex espagnole Carthagena de Indias (superbe) et la mexicaine Acapulco, pour ne citer que quelques escales. Comme j'apprécie cette compagnie, j'ai réitèré ! Toutefois, la "route" est cette fois-ci beaucoup plus traditionnelle : croisière méditerranéenne, de Barcelone à Venise, via la Turquie et la Grèce. L'innovation cette fois-ci (bien qu'il n'y en ait pas besoin pour que je sois simplement heureuse en mer) vient du paquebot lui-même qui est tout neuf : le ROYAL PRINCESS a en effet été livré début 06.2013 par le chantier italien Fincantieri et il débute ses rotations commerciales en Méditerrannée avant de regagner son pays, les Etats-Unis, à l'automne. C'est la première fois que j'embarque sur un navire quasi au neuvage (le porte-conteneurs CMA CGM NABUCCO sur lequel j'avais embarqué en 12.2006 n'était pas bien vieux non plus à l'époque, puisqu'il était entré en service en mars de la même année, mais là c'est vraiment du rodage…). Rappelons ci-dessous les caractéristiques principales de ce nouveau paquebot-amiral de Princess Cruises, bien que nous les ayons déjà données à plusieurs reprises (cf. table alphabétique des navires ou utiliser le moteur de recherche disponible sur la page d'accueil du site) puisque nous avons suivi sa construction dans son chantier italien (c'est d'ailleurs le plus gros paquebot construit par Fincanteri, soit dit en passant).


Caractéristiques principales du ROYAL PRINCESS
IMO / Indicatif d'appel / MMSI
Longueur hors tout
LPP
Largeur hors tout
Creux
Tirant d'eau max.
Jauge brute / Jauge nette
Port en lourd
Puissance totale (quatre moteurs)
Vitesse de croisière
Capacité passagers / Cabines
Membres d'équipage
Construction / Coût initial
Port d'enregistrement
Pavillon

9584712 / ZCEI3 / 310661000
330,00 m
306,00 m
38,40 m
11,35 m
8,50 m
142 714 / 116 807
12 512 t
62 400 kW
22 nd
3 604 passagers / 1 780 cabines
1 346
06.2013 / 800 M$ env.
Hamilton
Iles Bermudes (BMU)




Synoptique du voyage

Embarquement à Barcelone (Espagne) et débarquement à Venise (Italie) 13 j plus tard. Les différentes escales sont répertoriées dans le tableau ci-après. La carte ci-dessous est une copie d'écran de la télévision de ma cabine alors que nous étions en escale à Toulon, carte sur laquelle j'ai ajouté le nom des autres escales.


Port de départ / Date
Port d'arrivée / Date
Distance
(milles)
Distance
(km)
Vitesse moy.
(nd)
 
Barcelone (Espagne) / 17.07.2013 Toulon (France) / 18.07
203
376
20,9
Toulon (France) / 18.07 Livorno (Italie) / 19.07
192
356
17,5
Livorno (Italie) / 19.07 Civitavecchia (Italie) / 20.07
164
304
16,8
Civitavecchia (Italie) / 20.07 Napoli (Italie) / 21.07
158
293
15,4
Napoli (Italie) / 21.07 Mykonos (Grèce) / 23.07 - Escale annulée
675
1 250
20,9
Mykonos (Grèce) / 23.07 - Mauvaise météo Istanbul (Turquie) / 24.07
268
496
20,4
Istanbul (Turquie) / 24.07 Kusadasi (Turquie) / 25.07
297
550
21,2
Kusadasi (Turquie) / 25.07 Athènes (Grèce) / 26.07
186
344
15,5
Athènes (Grèce) / 26.07 Venise (Italie) / 28 & 29.07
851
1 576
20,6
         
Route Route complète
Total Barcelone - Venise
2 994 milles
5 545 km
Moy. 18,8 nd
Les distances en mer sont exprimées en milles dans la marine marchande (en anglais, nautical miles, NM). Cette unité internationale correspond à une minute d'angle du méridien à la latitude de 45° (40 000 km correspondant à 360° soit 360x60'), donc 1 mille = 40 000 / (360x60) = 1,852 km = 1 852 m. Les vitesses des navires sont, quant à elles, exprimées en nœuds (nombre de milles parcourus en une heure, soit 1 nd = 1 mille/h) ou knots en anglais. La vitesse de croisière de ce paquebot est de 22 nd, mais elle a été adaptée par le commandant en fonction de la distance entre les escales afin que nous ne touchions pas les ports avant le lever du jour pour que les croisiéristes puissent en profiter (au moins ceux intéressés par les accostages et les appareillages).



ROYAL PRINCESS (06.2013) : PRESENTATION DU NAVIRE

Nous avons déjà vu la silhouette de ce paquebot de croisières à plusieurs reprises grâce aux photos que m'a envoyées le chantier Fincantieri aux différents stades importants de sa construction. En voici des photos rapprochées alors qu'il est à quai à La Seyne-sur-Mer. J'ai profité de ma traversée de la rade de Toulon pour le photographier sous différents angles.


Comme on le voit sur les photos, toutes les cabines extérieures dédiées aux passagers (soit 80 % de l'ensemble des cabines) ont un balcon privatif. Certes, cela alourdit l'aspect général du navire, lui donnant un peu (beaucoup selon certains) l'allure d'un immeuble flottant, mais il faut avouer qu'en tant que passager, c'est fort agréable. J'avoue, personnellement, apprécier une journée commençant par un petit déjeuner servi en cabine et dégusté sur le balcon, face à la mer…


Princess Cruises a dévéloppé ce concept au début des années 1990, suivi bien sûr plus tard par les autres compagnies (mais l'armement américain se targue de construire des navires avec le maximum de "balcony staterooms" de l'industrie de la croisière… je n'ai pas fait le décompte !). Cet armement dit également être le premier à proposer des croisières "Freestyle" ou "Anytime dining", autrement dit avec un plusieurs restaurants offrant un repas 24h sur 24 (plus de place attitrée à une heure donnée dans un restaurant précis, mais le libre choix permanent, en tout cas pour ceux qui le souhaitent… dont je fais partie). Ceux qui préfèrent peuvent bien sûr opter pour le "traditional dining" (même restaurant, même heure, même table, donc mêmes convives, tous les jours de la croisière).


La première tôle fut découpée en 03.2011, la quille posée en 10.2011 et le paquebot lancé en 08.2012. L'installation et la décoration des espaces publics ainsi que l'aménagement des cabines se firent navire à flot (architecte coordonnateur : Giacomo Mortola).


Trois ans et demi, c'est le temps qu'il a fallu à Princess Cruises (Président et CEO : Alan B. Buckelew), filiale du groupe Carnival, pour concevoir et faire construire en Italie (l'ordre fut passé au chantier Fincantieri en 02.2010) le ROYAL PRINCESS. C'est le deuxième du nom pour cette compagnie. Le premier (IMO 8201480) entra en service en 1984 et resta dans la flotte Princess Cruises jusqu'en 2005 (date à laquelle il devint ARTEMIS ; il navigue aujourd'hui sous le nom d'ARTANIA, depuis 05.2011). Il avait été baptisé le 15.11.1984 par la Princesse Diana. Le nouveau ROYAL PRINCESS fut baptisé le 13.06.2013 à Southampton par la Duchesse de Cambridge. Ce navire de croisières de nouvelle génération est le plus grand paquebot de la flotte, pouvant embarquer 3 560 passagers (base double, 3 604 au maximum). La photo de droite ci-dessous montre le logo figurant tout à l'avant du navire sur la partie haute de son étrave. On notera que la drome est en permanence partiellement débordée (en position de mer), indépendamment de celle complètement débordée (sur la deuxième photo), en cours de descente pour un exercice.


Ci-dessous, d'autres photos à quai du ROYAL PRINCESS, mais cette fois-ci à Istanbul. On notera bien sûr le Seawalk, excroissance du pont 16, au milieu du navire, dont le plancher en verre (18 m de long) permet de dominer la mer de près de 40 m. Sur la quatrième photo, on voit un autre type de tenders. La poupe du navire est alourdie par un proéminent sponson (caisson pour augmenter la stabilité et la flottabilité du navire), ce qui ne rend pas très esthétique (à mon goût) le paquebot vu de l'arrière. Mais bon, la sécurité avant tout.



Et maintenant, visite à bord.

Le centre névralgique des nouveaux paquebots, et le ROYAL PRINCESS n'y échappe évidemment pas, est l'Atrium. C'est donc par lui que je vais commencer cette visite à bord. J'accède par le pont 5 (via l'un des nombreux ascenseurs du bord), du côté du Spa. Trois groupes de six ascenseurs chacun (soit 18 ascenseurs en tout répartis sur la longueur du navire) desservent les 18 ponts passagers.


Quelques autres photos de l'entrée du Spa, les salles de soins n'étant évidemment pas accessibles. Juste après le Spa, le Passenger Services Desk et le Shore Excursions Desk (… impossible d'ignorer que nous sommes sur un paquebot américain !).


Immense atrium, le Piazza, de 50 % plus grand que celui des autres paquebots de l'armement. Il se déploie sur trois niveaux (ponts 5 - 6 - 7), avec salons, bars et boutiques répartis tout autour.


Il est desservi par deux magnifiques escaliers en spirale, aux marches de marbre et parois de verre. C'est le "hub" du navire, là où toutes les "routes" se croisent.


Puits de lumière, matériaux nobles, ascenseur panoramique, douce musique classique (piano, cordes, etc.), luxe et détente…


Quelques-uns des luminaires en dentelles de verre décorant l'Atrium.


Diverses zones de passage autour de l'Atrium (appartenant aux ponts 5, 6 ou 7)




Restaurant Sabatini's


Le Vines (pont 5) : bar à vins et à spiritueux, servis avec des encas façon tapas. Les précieuses bouteilles sont bien gardées !


Celebrations (pont 5) : boutique de cadeaux "commémoratifs" (dont des fleurs fraîches, des chocolats fins, etc.). Internet Café. A noter que l'accès au Web est possible non seulement depuis l'Internet Café, mais également depuis chaque cabine, disponible aussi bien sur micro-ordinateur portable que sur tablette (service payant assez cher, mais excellente communication). Sur la photo de droite, quelques-uns des ascenseurs desservant l'Atrium.


Restaurant Symphony Dining Room (pont 5). A l'entrée, effet chatoyant des boules couleurs or et argent se reflétant dans un miroir couleur bronze.


D'autres vues du Symphony Dining Room qui sert des repas à heures flexibles (les menus y sont changés tous les jours).


Sur les deux premières photos, le Bellini's Bar (pont 6) : un bar à cocktails (le sol y est rétro-éclairé). Sur les deux photos suivantes : le Club 6.


Princess Casino (pont 6)… immense, ce qui m'étonne toujours un peu.


Nombreuses tables de jeux… dont j'ignore les usages précis (hormis celle de droite car c'est écrit dessus !).


Autre lieu incontournable sur un paquebot de cette compagnie : le Princess Theater, salle de spectacle bien sûr, mais aussi salle de conférences, également l'un des "meeting points" lors des départs en excursion, etc.


Sur les trois photos de gauche ci-dessous, un salon-bar dont je n'ai pas retenu le nom. Sur les deux photos de droite, le Fumoir, seul endroit sur le navire où l'on peut fumer. A terre, un incendie est toujours potentiellement grave, sur un navire il peut être rapidement dramatique. Les consignes de sécurité sur un paquebot de cette taille (qui peut embarquer jusqu'à près de 5 000 personnes, équipage compris) sont donc drastiques. Interdiction absolue de fumer, des détecteurs de fumée partout dans le navire (cabines, coursives, divers espaces publics), et plusieurs sprinklers par cabine.


Alfredo's Pizzeria (pont 6) : pizzas à la façon napolitaine… les meilleures pizzas servies en mer… selon ceux qui les cuisinent !


Egalement au pont 6, le Concerto Dining Room (même fonctionnement que le Symphony Dining Room vu précédemment).


Ici, la Photo Gallery (pont 6).


Captain's Circle Loyalty Desk (pont 7) et bar Ocean Terrace (pont 7).


Boutique d'orfèvrerie Facets (pont 7).


Crowners Bar et Crowners Lounge.


Boutiques Calypso Cove et Essence (pont 7).


Princess Art Gallery (pont 7).


Salle de cinéma Princess Live ! et Princess Live ! Café (pont 7).


Le Wheelhouse Bar (pont 7), pour les amateurs de whisky. Sur la photo de droite, la Library, pas très grande (pont 7 également).


Suite de la visite à bord du ROYAL PRINCESS

 
Dernière mise à jour : 05.08.2013
Page suivante

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net