Escale au port de Yalta (Crimée) à bord du FUNCHAL (octobre 2006)
Françoise Massard

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : : - Funchal - K. Nicolas - Krymchanin - Krymskaya Strela - Silver Cloud - Silver Wind - Taras Shevchenko -  TG Shevchenko -


Bien sûr, Yalta évoque tout de suite la "Conférence" de février 1945 entre Roosevelt, Staline et Churchill, nous y reviendrons plus loin. Mais Yalta est aussi connue, et depuis la "Belle Epoque", comme le lieu de villégiature préféré de l'aristocratie russe. Magnifiquement située au bord d'une baie profonde, ceinturée de montagnes verdoyantes, bénéficiant d'un climat très doux de type méditerranéen, elle est encore aujourd'hui la première station balnéaire de Crimée. Ce n'est pas un hasard si cette ville de 700 000 habitants est jumelée avec.Nice. Tchekhov, Tolstoï, Tchaïkovski, Chaliapine, pour n'en citer que quelques-uns, fréquentaient régulièrement la "Riviera de la mer Noire". Les "maîtres du Kremlin" s'y firent construire de somptueuses datchas. Depuis la chute de l'Union Soviétique, Yalta a retrouvé son âme ukrainienne.

C'est en fin d'après-midi, le 5 octobre 2006, que le FUNCHAL quitte le port d'Odessa (photo ci-dessous), cap sur Yalta, port situé au sud-est de la péninsule de Crimée (baignée par la mer Noire à l'ouest et au sud et par la mer d'Azov au nord-est).
La Crimée, antique Tauria ou Chersonèse, fut maintes fois colonisée et les Grecs s'y installérent dès le VIe siècle av. JC, fondant entre autres Kalamata, l'actuelle Sébastopol. Romains, Goths, Byzantins, Génois, Tatars, etc. s'y succédèrent. Yalta s'est appelée un temps Galyta.
La Crimée fut annexée par la Russie en 1783, sous le règne de Catherine II. Après le triomphe des Bolcheviques en 1917, Yalta entra dans la "République socialiste soviétique autonome de Crimée" (Tatarstan). De juillet 1942 à mai 1944, la Crimée fut occupée par l'armée allemande, puis reprise par l'Armée rouge. Elle fut rattachée à l'Ukraine en 1954. Après l'éclatement de l'URSS en 1991, la Crimée devint "République autonome au sein de la République d'Ukraine" (capitale : Simferopol), Sébastopol référant toutefois directement à Kiev. Ce statut de la Crimée n'est pas simple, car les Russes (65 %) et les Ukrainiens (20 %) sont beaucoup plus nombreux que les descendants des Tatars (10 %). L'accès à la mer Noire est aussi une source de tension entre l'Ukraine et la Russie.

Le terminal passagers est tout près du centre ville et du "Quai de Yalta", agréable promenade piétonnière longeant la rade... à l'ombre des palmiers. Nous sommes accueillis par la fanfare locale.
Ville touristique... les nombreuses vedettes à passagers en témoignent ! Un certain nombre d'entre elles viennent de commencer leur grande "toilette" d'hiver. Carénage à même les quais.

Quelques "rencontres"

KRYMSKAYA STRELA
(Sébastopol)
TG SHEVCHENKO
(Kherson)
KRYMCHANIN
(Yalta)
K. NICOLAS
KRYMSKAYA STRELA
TG SHEVCHENKO
K. NICOLAS
KRYMSKAYA STRELA - Ferry - IMO 8917352 - 41x10x4,1 m - TE 1,6 m - JB 493 ums - JN 148 ums - PL 37 t - V 33 nds - Capacité 298 passagers - Constr. 1990 - Propr. Yalta Port - Pav. UKR.
TG SHEVCHENKO - Ex TARAS SHEVCHENKO - Paquebot fluvial - 129,1x16,7 m - TE 2,94 m - Déplacement 3 852 t - PL 3 360 t - Capacité 258 passagers (130 membres équipage) - V 25,5 km/h - Constr. 1991 (Elbewerft Boizenburg GmbH, Boizenburg, Allemagne) - Pav. UKR.
KRYMCHANIN - Remorqueur - IMO 8929317 JB 226 ums - Constr. 1969 - Propr. Yalta Port - Pav. UKR.
K. NICOLAS - Cargo de divers - IMO 7643423 - 130x17,7x40,2 m - TE 8,1 m - JB 5 983 ums - JN 3 531 ums - PL 8 750 t - V 15 nds - Capacité 11 980 m3 / 106 EVP - Constr. 1977 - Expl. Sea Pioneer Denizcilik (Istanbul) - Pav. VCT.

Le paquebot SILVER WIND de l'armement Silversea
SILVER WIND
SILVER WIND
SILVER WIND
SILVER WIND
SILVER WIND - Navire de croisière - IMO 8903935 - 155,8 x 21,4 x  m - TE 5,3 m - JB 16 927 ums - V 20 nds - Capacité 296 passagers (210 membres d’équipage) - Constr. 1994 - Propr. Silver Cloud Shipping (Madère) - Expl. Silversea Cruises (Fort Lauderdale, USA) - Pav. BHS. Sister-ship : SILVER CLOUD.

On ne peut évidemment pas quitter Yalta sans évoquer la Conférence de Yalta qui s'est tenue du 4 au 11 février 1945 au Palais de Livadia (ci-dessous), une des résidences d'été de Nicolas II. Roosevelt, Staline et Churchill y débattirent de l'après-guerre et d'une éventuelle intervention soviétique au Japon, aboutissant aux Accords de Yalta (qui fondent entre autres les bases de l'Organisation des Nations Unies).

Situé à 3 km de Yalta (à l'ouest), le Palais de Livadia est une ancienne résidence impériale... reconvertie par Lénine en centre médical. C'est maintenant un musée (depuis 1974). L'actuel palais, de style Renaissance italienne, a été construit (1910-12) sur ordre du dernier des Romanov, pour remplacer le palais initial de 1860.
Dans de nombreuses salles sont exposés documents et photographies relatifs à la Conférence de Yalta. La table ronde des négociations est exposée dans le hall du palais mais elle a été remplacée, dans la salle des négociations, par une immense table en U. Le dernier étage de la demeure rassemble des souvenirs des Romanov.
 
D'autres sites à visiter à Yalta ou dans ses environs : par exemple, la maison de Tchekhov (devenue musée), le parc Gagarine et son monument en hommage à Gorki, le jardin botanique Nikitski, le palais Vorontsov et son magnifique parc, ou encore le...
...Nid d'Hirondelle
Espèce de château "conte de fée" sis en haut d'une falaise dominant le cap Aï-Todor et construit en 1911 par un richissime allemand... pour sa "belle"qui n'y a jamais habité !
 

Flâner dans Yalta est plaisant, mais l'heure de l'appareillage approche. Une longue navigation nous attend, puisque notre prochaine escale sera le port de Volos, au pied des Météores, via le Bosphore, la mer de Marmara et le détroit des Dardanelles. Plus de 40 h en mer non stop... génial !

Remorqueur et bateau-pilote entrent en action



© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net