Un demi-tour du monde à bord du CMA CGM NABUCCO (déc.2006-févr. 2007)
Françoise Massard



Vendredi 2 février 2007

Port de Suez (Bahr el Quezum)
Lat. 29° 58' N - Long. 032° 33' E - TE max 8,2 m - GMT + 2
Situé à la sortie sud du Canal, distant d'environ 170 km de Port Saïd, il comprend Port Ibrahim (vraquiers et navires à passagers), New Harbour (tankers) et Port Tewfic (navires à passagers en transit)

Nous sommes mouillés depuis hier soir dans le golfe de Suez et nous attendons, ce matin, que l'ACS (Autorité du Canal de Suez) nous attribue notre numéro d'ordre dans "le" convoi qui va remonter le canal jusqu'à Port Saïd (contrairement à l'aller, où il y avait deux convois Southbound possibles, il n'y a qu'un seul convoi par jour dans le sens Northbound).

CHICAGO EXPRESS
Lever du jour sur le Golfe où sont mouillés les navires en attente de former le convoi
vers Port Saïd... il y en a tout autour du Nabucco
CHICAGO EXPRESS (Hambourg)

• CHICAGO EXPRESS - IMO 9295268 - 336,19 x 42,80 x 24,50 m - TE 14,61 m - JB 93 811 ums - JN 37 699 ums - PL 103 691 t - Capacité 8 235 evp - P 68 640 kW (mot. Hyundai Heavy Industries 12 K 98 ME) - V 25,2 nds - Constr. 2006 - Pav. Allemagne.


MSC FLORENTINA
EVER URSULA
MSC FLORENTINA (Panama)
EVER URSULA (Panama)
Avant-port et port de Suez
Chenal d'accès
au Canal de Suez


• MSC FLORENTINA -
IMO 9251705 - 299,99 x 40,00 x 21,07 m - TE 14,5 m - JB 75 590 ums - JN 42 233 ums - PL 85 832 t - V 25,6 nds - P 57 100 kW  (mot. HSD Engine Co 10 K 98 MC-C) - Capacité 6 750 evp - Constr. 2003 - Pav. Panama.
• EVER URSULA - IMO 9168867 - 268(LPP) x 40 x 24,2 m - JB 69 246 ums - JN 30 235 ums - PL 63 131 t - V 24,5 nds - P 49 325.52 Kw kW - Constr. 1999 (Mitsubishi Heavy Industries) - Pav. Panama.


BBC CHILE
RANA R3
BBC CHILE (St John's)
RANA R3
Dock flottant


• BBC CHILE -
IMO 9210335 - 107,78 x 18,20 x 10,10 m - TE  7,5 m - JB 6 204 ums - JN 2 900 ums - PL 7 616 t - V 14,3 nds - P 3 840 kW (mot. MAN Diesel SE 8L32/40) - Constr. 2001 ( Stocznia Gdanska Grupa Stoczni Gdynia, Pologne) - Pav. Antigua & Barbuda.
RANA R3 - IMO 8027705 - 86,98 x 12,5 x 6 m - TE 5,04 m - JB 1 900 ums - JN 790 ums - PL 2 770 t - Constr. 1981 (Yard Werft Nobiskrug GmbH) - Pav. Panama.


Préparatifs de départ... 7 h 15 deux maillons au guindeau - 7 h 35 commencé à virer - 8 h pilote à bord - 8 h 12 ancre dérapée - 8 h 13 ancre haute et claire - 8 h 14 ancre à poste bâbord parée à mouiller.


Je profite de cette sortie de mouillage pour aller voir la manœuvre de relève d'ancre. Je me rends donc à la plage avant du Nabucco, via l'impressionnante coursive extérieure (pont U)... le navire mesurant plus de 334 m de long !
Coursive pont U
Au premier plan le bosco Dupré et, au poste de manœuvre,
le timonier Mocanu
Ensemble des apparaux
de mouillage bâbord
Malgré le lavage sous pression (pompe à incendie) de la chaîne
au fur et à mesure de son relevage, elle
remonte quand même un peu de vase
Couronne à empreinte
(barbotin(1)) de la chaîne
de mouillage
Puits aux chaînes
Les mailles blanches "signent"
l'extrémité de la chaîne(2)
Embrayage du guindeau(3)
Cloche "à piquer les maillons"(4)
... avant la VHF
Boule de mouillage
descendue du mât(5)
(1) La couronne à empreintes, qui assure l'adhérence des chaînes virées, porte le nom de "barbotin" par référence à son inventeur (en 1838), le lieutenant de vaisseau Barbotin (le terme anglais est d'ailleurs Barbotin's sprocket ou cable lifter ou cable holder).
(2) A noter la maille rouge dont la forme est différente des autres : il s'agit d'une maille ouvrable.
(3) L'embrayage permet de solidariser (ou désolidariser) le barbotin au guindeau. Pour préparer le mouillage, on dévire en général l’ancre au ras de l’eau, puis on serre le frein et on débraye. Quand la passerelle donne l’ordre « Mouillez » on desserre le frein et la chaîne file sous le poids de l'ancre. La chute, spectaculaire, provoque beaucoup de bruit et un nuage de rouille au passage de la chaîne se dévidant rapidement hors de son puits. Quand l’ancre est posée au fond et la longueur voulue de chaîne filée, on serre le frein et on met en place le stoppeur qui bloque la chaîne.
(4) La longueur du "maillon" dépend du pays... Le maillon français vaut théoriquement 30 m, mais celui du Nabucco suit la tradition anglaise de la Marine marchande (dans la Royal Navy, la valeur est encore différente), soit la longueur de 15 brasses ou 27,5 m (une brasse = one fathom = 1,83 m).
(5) Tout navire au mouillage doit porter, de jour, cette boule noire en haut de son mât avant. De nuit, il doit porter – à la place de ses feux de navigation – un feu blanc 360° à l'avant, un feu identique à l'arrière mais plus bas que celui de l'avant et, pour les navires dont la longueur dépasse 100 m (ce qui est évidemment le cas du Nabucco qui en fait plus de trois fois plus), les ponts doivent être éclairés.
 

Le CMA CGM Nabucco se dirige tout doucement, en sixième place dans le convoi, vers le chenal d'accès au Canal.

Lente progression du convoi dans le chenal du port menant à l'entrée du Canal

Découverte, au passage, des différentes parties du port...

... et de la ville de Suez qui s'étale sur une longue distance le long du Canal
Bien curieuse "coupe de cheveux" pour les arbres que je ne sais d'ailleurs pas reconnaître...

Le soleil naissant joue de sa palette de couleurs. La journée s'annonce superbe
en ce 2 février... une aubaine, d'autant qu'à l'aller il pleuvait !

Remontée du canal (Northbound)

Contrairement à l'aller, où nous avions mouillé pendant plus de six heures dans le Grand lac Amer, dans ce sens nous devrions relier directement Port SaÏd, successivement via les chenaux Est de El Kabrit, des Lacs Amer, du Déversoir, du Lac Timsah et de El Ballah. Les navires se suivent à une distance de l'ordre de 1 mille, la vitesse de transit étant aux alentours de 9 nds.

Les "canotiers du canal" (lamaneurs) sont à bord et leur canot suspendu contre le Nabucco
Al Ganayn Garden

Camions-citernes en attente du bac pour passer sur la rive ouest
Imposante drague


Point de midi
: pression 1 024 hPa - température de l'air 19 °C - température de l'eau 16 °C - humidité relative 76 % - vent SE force 2


Lacs Amer


Arrivée au Petit lac Amer à 11 h 15, puis au Grand lac Amer à 12 h 30. Le convoi ayant réduit sa vitesse pour laisser sortir du Canal les derniers navires du convoi nord-sud, cela me laisse le temps de photographier quelques navires au mouillage (mentionnés sur la carte électronique ci-dessous).

AL-MUTANABBI
HYUNDAI HONGKONG
HANJIN ANTWERP
Navires au mouillage
AL-MUTANABBI
HYUNDAI HONGKONG
HANJIN ANTWERP (Seogwipo)


• AL-MUTANABBI -
IMO 9152272 - PC - 276 x 32 m - TE 12 m - JB 48 154 ums - PL 49 844 t - Capacité 3 802 evp / 360 reefers - V 24 nds - Constr. 1998 (Mitsubishi Shipyard, Kobe) - Pav. Bahrein.
HYUNDAI HONGKONG - IMO 9305661 - PC - 304 x 40 m - JB 74 651 ums - PL 85 250 t - Constr. 2006 - Pav. Royaume-Uni.
HANJIN ANTWERP - IMO 9110341- Vraquier - 167,0 x 26,2 x 13,8 m - TE 9,91 m - JB 16 252 ums - JN 9 669 ums - PL 27 209 t - V 12,8 nds - Constr. 1996 (Hanjin Heavy Ind., Ulsan) - Pav. Corée du Sud.


BUNGA RAYA DUA
OOCL ATLANTA
HANJIN BEIJING
MAERSK VIRGINIA
BUNGA RAYA DUA
OOCL ATLANTA
HANJIN BEIJING (Jeju)
MAERSK VIRGINIA (Norfolk)


• BUNGA RAYA DUA -
IMO 9157703 - 258 x 32,25 x 19,3 m - TE 10,8 m - JB 39 582 ums - JN 23 040 ums - PL 48 244 t - P 36 918 kW - V 24 nds - Capacité 3 842 evp - Constr. 1998 - Pav. Malaisie.
OOCL ATLANTA -
IMO 9285005 - 308(LPP) x 42,8 x 24,6 m - JB 89 097 ums - JN 55 204 ums - PL 99 620 t - Capacité 8 063 evp - 68 470 kW (mot. HSD Engine Co.12K98MC-C) - Constr. 2005 - Pav. Hong Kong.
HANJIN BEIJING - IMO 9115731 - 279,0 x  40,3 x 24,1 m - TE 5,29 m - JB 66 654 ums - JN 39 296 ums - PL 67 115 t - 26,3 nds - Constr. 1996 - Pav. Corée du Sud.
MAERSK VIRGINIA - IMO 9235531 - 292,07 x 32,35 x 21,7 m - TE 12,2 m - JB 50 686 ums - JN  29 558 ums - PL 62 007 t - Capacité 4 318 evp - Constr. 2002 (Yard: Hyundai Heavy Ind. Co. Ltd) - Pav. U.S.A..


GISELA OLDENDORFF
MIRFAK STAR
CMA CGM CHOPIN
GISELA OLDENDORFF
MIRFAK STAR
CMA CGM CHOPIN


• GISELA OLDENDORFF -
IMO 9134804 - Cargo de divers - 149 x 23,1 x 13,5 m - TE 9,8 m - JB 13 781 ums - JN 6 486 ums - PL  20 101 t - P 6 735 kW - V 14,2 nds - Capacité GRN 23 693 m3 / 900 evp - Constr. 1997 - Pav. Libéria.
MIRFAK STAR - IMO 9060314 - Pétrolier - 332 x 58,04 x 31,5 m - TE 22,2 m - JB 158 680 ums  - JN 107 658 ums - PL 301 542 t - P 23 780 kW - V 14,6 nds - Capacité 324 390 m3 - Constr. 1994 - Pav. Libéria.


Gebel Maryam War Memorial
1930 (Défense du Canal 14-18)

Mémorial "Baillonnette" au km 77 E
(66 m de haut)
   

Nous passons le Déversoir et arrivons à Ismaïlia aux environs de 15 h 30. El Ballah 17 h. El Qantara 17 h 30. El Tina 18 h 45.

Un des bacs
Bateau-pilote
Station des bateaux-pilotes

Saint-Vincent

Navires en attente au by-pass de El Ballah
CMA CGM DEBUSSY
PERSEUS LEADER


• PERSEUS LEADER -
IMO number 9177430 - Voiturier - 199 x 32,2 x 15,3 m - TE 10,1 m - JB 57 449 ums - JN 17 235 ums - PL 21 503 t - P 14 304 kW - V 19,3 nds - Constr. 1999 - Pav. Panama.


YM CYPRESS
AL MIRQAB
YM CYPRESS (Monrovia)
AL MIRQAB
Pont routier d'Al Qantara


• YM CYPRESS -
IMO 9224489 - Ex CYPRESS BRIDGE - Ex MERCURY BRIDGE - Ex MING CYPRESS - 274,7 x 40 x 24,2 m - TE 14 m - JB 64 254 ums - JN 35 137 ums - PL 68 303 t - P 54 900 kW (mot. Sulzer) - V 25,9 nds - Constr. 2001 - Pav. Libéria.
• AL MIRQAB - IMO 8117304 - 211,46 x 32,26 x 18,6 m - TE 11,3 m - JB 32 534 ums - JN 12 692 ums - PL 35 615 t - V 19,7 nds - P 13 708 kW - Capacité 2 211 evp - Constr. 1983 - Pav. Kuwait.


Ce pont, de 5 km de long et de 68 m sous l'intrados, situé au km 48,5 a été construit avec l'aide du Japon
A noter, comme presque partout le long du Canal, la différence d'aspect entre la rive est et la rive ouest beaucoup plus verte (bienfait du Nil sans doute)

La ville d'Al Qantara se déploie de part et d'autre du Canal

A 20 h, électricien et canotiers du canal, ainsi que le pilote sont débarqués. Sortie du Canal de Suez à 20 h 10. By-pass de Port Saîd engainé. 20 h 25 coupée à son poste de mer. 20 h 32 ancres saisies. Nous avons retrouvé la Méditerranée. Cap sur Malte.

Transit dans le canal de Suez : réglementation et tarification


Samedi 3  février 2007

Un vent force 9 s'est levé en fin de nuit. Une grosse mer (force 7) secoue le Nabucco. Des lames de 5-6 m, frangées d'écume, déferlent et éclatent contre la coque. Les essuie-glaces ont bien du mal à étaler les embruns continuels sur les vitrages de la passerelle (pourtant située à une trentaine de mètres au-dessus du niveau de la mer). De magnifiques arcs-en-ciel dans les embruns.

Le Nabucco tangue, piquant le nez dans la "plume", et parfois roule... Des bruits sourds montent de la mer. Ceux-ci font aussi partie de ce "silence" des grands cargos toujours habités de vibrations et de ronronnements provenant des profondeurs du navire


Un ballastage a été effectué pour contrer un vent latéral, et ainsi diminuer la gite


Point de midi
: pression 1 020 hPa - température de l'air 13 °C - température de l'eau 17 °C - humidité relative 77 % - vent N force 9 - état de la mer 7 - route de fond 289° - dérive –4° - correction gyro 0° - déviation –28° - cap gyro 293° - cap compas 321° - latitude 33° 25,1' N - longitude 026° 05,9' E - distance totale parcourue depuis Suez 344 nm - distance restant à parcourir d'ici Marsaxlokk (Malte) 588 nm
- vitesse moyenne du jour 22,2 nds

Beaucoup d'écume, vue du pont U. Le Second me demande de faire très attention, j'ai d'ailleurs du mal à avancer contre le vent. Je m'abrite pour prendre mes photos afin de préserver mon objectif de l'écume soufflée en traînées.

Le vent se calme brutalement en soirée et les dieux Eole et Neptune, comme pour se faire pardonner, nous gratifient de superbes cieux !

De tels cieux ne s'inventent pas...


Dimanche 4  février 2007

Dernière ligne droite vers Marsaxlokk (Malte), où nous devons atterrir en fin de matinée. Pour ma part, je vais faire un petit tour à la machine. Et d'abord dans le PC machine.

Zef Jamet
Second Mécanicien Dje Bi Dje (de côté)
et le Lt Popescu
Second Mécanicien de face
cette fois-ci et son collègue
Maître Electricien Davy

Pour mémoire, le moteur du Nabucco (MAN B&W, modèle 12K98MC) est un diesel deux temps à lumières d'admission et soupapes d'échappement, de 68 640 kW et tournant à 94 tr/min au maximum (caractéristiques complètes). Au parquet des culasses, beaucoup de monde s'active : l'un en train de noter certains paramètres, un autre, une lampe torche à la main, en train de vérifier qu'il n'y a aucune trace suspecte, encore un autre, chiffon en mains, en train d'essuyer toute éventuelle trace d'huile, etc.

Lieutenant Mécanicien Popescu
Maître Mécanicien Calvi
Graisseur Cretu
Une pompe à combustible
(trois injecteurs / cylindre)

Je continue ma visite par la salle des groupes électrogènes, le parquet intermédiaire, la salle des séparateurs, etc.

Mécanicien Icart
Lieutenant Mécanicien Berrier
Peintre Ion
Arbre à cames bien huilé !
Salle des groupes électrogènes
Parquet intermédaire

Peintre Guzu
au parquet inférieur
Salle des séparateurs
Peintre Zidaru
Peintre Filip
Impressionnante ligne d'arbre
A la machine, tous ont un chiffon à la main, d'où le sympathique surnom familier de "bouchon gras" donné aux mécaniciens
(greasy ou snipe, en anglais, et tout aussi gentiment irrespectueux)

Quelques "petites" pièces de rechange : deux chemises, trois pistons, deux soupapes d'échappement, etc.
D'autres photos de la machine

Nous sommes arrivés à Malte au moment du déjeuner, aussi le service est-il totalement désorganisé, chacun déjeunant quand et comme il peut en fonction de ses missions d'escale. J'arrive quand même à trouver quelques membres d'équipage dans leur carré...

Mess des Maîtres d'équipage
Et celui, attenant, des membres d'équipage

Photo gauche : le bosco Dupré, le Mécanicien Icart et le Maître-Mécanicien Calvi (de droite à gauche), le Cuisinier en Chef s'étant momentanément absenté... pour cause de service
Photo milieu : les trois Maîtres-Timoniers Gheorghe, Raicu et Mocanu (de droite à gauche)
Photo droite : le peintre Filip (à droite) et le polyvalent Ciubotariu (à gauche)



Port de Marsaxlokk (Malte)

Nous sommes revenus à Malte. Je n'ai pas l'impression qu'il y a plus d'un mois que nous y accostions, venant de notre "tournée du Nord". Il me semble que c'était hier... Les longues navigations aboliraient-elles la notion de "temps" ?

Le CMA CGM VERDI (Nassau) accosté face au Nabucco

IMO 9280653 - 277,3 x  40 m - TE 14,5 m - JB 65 247 ums - JN 37 549 ums - PL 73 234 t - Capacité 5 782 evp (500 reefers) - V 25 nds - Mot. Man B&W 10K98MC-C - Constr. 2004 (Samsung) - Pav. Bahamas.


L'escale sera plus courte qu'à l'aller puisque nous repartirons dès cette nuit (ETA vers 3 h du matin).


Page précédente
Page suivante

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net