De Rochefort à la Rochelle à bord du MEKHANIK KRASKOVSKIY (avril 2010)
Françoise Massard

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Apollogracht - Côtes de la Manche - Drait - Emma Janneke - La Maline - Mekhanik Kraskovskiy - Nicolaos M - Rubicone - Steinplate -
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Le MEKHANIK KRASKOVSKIY poursuit sa descente de Charente

Le MEKHANIK KRASKOVSKIY continue sa progression vers la mer. Nous sommes maintenant en vue du contrebordier annoncé, l'EMMA JANNEKE. Non, non, il ne fonce pas droit sur la rive, simple effet d'optique lié au méandre de la rivière à ce point kilométrique. Le croisement se fera comme "normalement" en rivière, c'est-à-dire bâbord contre bâbord ("rouge rouge" ont dit les pilotes).

EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY
EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY
EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY
EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY
EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY

A noter que dans le domaine purement fluvial (là, nous sommes sur la Charente "maritime"), on peut quand même, si nécessaire, faire un croisement tribord sur tribord, mais alors il faut le demander à l'autre navire : c'est ce qui est appelé la "régle du drapeau bleu" ou "règle du panneau bleu". En effet, avant la généralisation de la VHF, la péniche ou autre gabarre qui voulait ce type de croisement montrait ledit signal bleu et l'autre navire en faisait autant s'il acceptait la manœuvre (de nuit, le panneau bleu était remplacé par un feu scintillant blanc). Il faut ajouter que les "montants" doivent toujours la priorité aux "avalants".

EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY
EMMA JANNEKE vu du MEKHANIK KRASKOVSKIY
EMMA JANNEKE
EMMA JANNEKE
EMMA JANNEKE

L'EMMA JANNEKE, avec ses 115 m de long et 16,5 m de large (et un tirant d'eau de 5,7 m) est l'exemple type du plus grand navire pouvant escaler à Rochefort, en raison des dimensions du sas d'entrée dans le bassin (18 m de large hors tout, mais 17,2 m de largeur utile, hors défenses)

EMMA JANNEKE
EMMA JANNEKE
EMMA JANNEKE

EMMA JANNEKE (Gibraltar) - IMO 9363508 - Indicatif d'appel ZDHK8 - MMSI 236330000 - Cargo de divers - 115,48x16,50x7,95 m - TE 5,70 m - JB 5 232 - JN 2 382 - PL 6 399 t - P 3 840 kW (mot. MaK-Caterpillar 8M32C / hélice à pas variable) - V 12,7 nds - Générateurs (1x500 kVA / 2x325 kVA / 1x125 kVA) - Propulseur transversal (350 kW) - Cap. GRN 9 493 m3 / 336 evp (deux cales) - Equipage 12 - Constr. 2006 (Taizhou Sanfu Ship Engineering, Taizhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Briese Schiffahrts (Leer, Allemagne) - Pav. GIB - Ex STEINPLATE (2006).

Le MEKHANIK KRASKOVSKIY sort de l'estuaire de la Charente pour rejoindre la pleine mer.

MEKHANIK KRASKOVSKIY MEKHANIK KRASKOVSKIY
MEKHANIK KRASKOVSKIY

Le trafic se densifie un peu, comme le montre la carte électronique ci-dessous qui, via l'AIS, donne le nom des navires environnants. Le vraquier RUBICONE (IMO 8701947), le cargo polyvalent DRAIT (IMO 9195688), le navire de recherche COTES DE LA MANCHE (IMO 9156254), par exemple, sont dans les parages. La carte nous indique même que la vedette de pilotage qui doit venir nous chercher près de la bouée Chauveau est en route ! Nous croisons LA MALINE, vedette de la Cie Inter-Iles qui offre des promenades entre Fort Boyard et la côte, puis le pilote et moi-même débarquons du MEKHANIK KRASKOVSKIY... dont une dernière photo s'impose !

MEKHANIK KRASKOVSKIY
LA MALINE
MEKHANIK KRASKOVSKIY

LA MALINE (La Rochelle) - IMO 9160578 - Indicatif d'appel FR1111 - MMSI 227002490 - Vedette à passagers - 30,00x8,00x2,50 m - TE 1,15 m - JB 169 - PL 40 t - Ptot 500 kW (deux moteurs MAN-B&W D2866TE / deux hélices à pas fixe) - V 14 nds - Cap. 338 passagers - Constr. 1996 (Leroux et Lotz Naval, Nantes, France) - Gérant Rochelaise Navigation (La Rochelle, France) - Pav. FRA.

Deux autres navires, sur rade, attendent de débarquer leurs pilotes. La vedette de pilotage va donc jouer l'omnibus des mers... Elle accoste d'abord le cargo APOLLOGRACHT que j'ai photographié à midi à quai au môle d'escale à La Rochelle. Une fois le pilote Régis Buray récupéré, la vedette se dirige vers l'autre navire en attente.


APOLLOGRACHT
APOLLOGRACHT
APOLLOGRACHT

Le pilote Benjamin Vezin s'apprête à descendre l'échelle du NICOLAOS M que nous avons vu hier à quai dans le bassin à flot. Le cargo, les cales pleines de céréales, fait route vers l'Algérie et la vedette, avec ses trois pilotes à bord (et la "passagère") revient à quai à grande vitesse, comme en témoignent son sillage et les remous de ses waterjets.

NICOLAOS M
NICOLAOS M
NICOLAOS M
Vedette des pilotes de La Rochelle


Page précédente
Dernière mise à jour : 14.04.2010

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net