Quelques navires de marine marchande escalant à La Rochelle
Françoise Massard
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Juillet 2010

17 juillet 2010

Venant pour la première fois à La Rochelle, le navire de croisières THE WORLD est annoncé à la bouée Chauveau à 09h00 ce matin, en provenance de Bordeaux (terminal de Bassens). J'embarque donc à 08h30 à bord de la vedette de pilotage, merci à son patron Yvon Disnard et au pilote Thierry Warion. Cette vedette de 11,80 m de long pour 4,00 m de large, coque en aluminium, a été livrée en 2007 par les Chantiers Gamelin. Ses deux moteurs Caterpillar de 365 kW chacun, associés à deux hydrojets Hamilton, lui permettent une vitesse de service de 30 nd. La photo de droite montre le flux d'eau de l'hydrojet tribord. Pas très facile de faire des photos en route à cette vitesse, d'autant qu'il y a une légère houle longue ce matin !


Sous son aspect traditionnel des actuels navires de croisières, ce paquebot relevait d'un concept tout à fait nouveau quand il a été livré en 2002 (d'autres projets de même nature ont été envisagés depuis, comme le "Four Seasons Ocean Residences"). Ce navire est en fait une "copropriété flottante" et les croisiéristes sont, pour la plupart, des "résidents". Il y ont acquit des appartements (de superficie comprise entre 100 et 300 m2), qu'ils habitent une partie de l'année (ils ont toutefois obligation d'avoir une adresse fiscale à terre, à ce que je crois) et pour lesquels ils règlent des charges annuelles comme dans toute copropriété. Le navire parcourt toutes les mers du monde (entre 150 et 180 escales par an), selon un programme décidé conjointement entre l'opérateur du navire (l'américain Wilhelmsen Ship Management) et le collectif des copropriétaires.

THE WORLD

Long de près de 200 m pour 30 m de large, sa vitesse de croisière est de l'ordre de 19 nd.

THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD
 

Le navire compte 110 appartements (prix moyen d'achat : 40 000 $ le mètre carré), plus 88 cabines (25 à 85 m2) louées à la nuitée pour les ami(e)s des résidents ou pour de riches croisièristes "classiques". A droite, la Gendarmerie nationale en patrouille à nos côtés.

THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD

Le passage de la vedette au navire sera exceptionnellement facile cette fois-ci pour le pilote puisqu'un portelone avec porte pivotant électriquement est ouvert dans la partie basse de la muraille. Sur la quatrième photo, on voit le robot de lavage des vitres qui cernent tout le navire dans sa partie supérieure.

THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD

Quelques gros plans sur le navire, puis nous nous en éloignons, pour rejoindre un autre navire sur rade.

THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD

THE WORLD vu, un peu plus tard dans la matinée, à quai au mole d'escale. ETD : demain soir.

THE WORLD
THE WORLD

THE WORLD (Nassau) - IMO 9219331 - Indicatif d'appel C6RW4 - MMSI 311213000 - Navire de croisières - 196,35x29,80x9,20 m - TE 6,90 m - JB 43 188 - JN 15 444 - PL 4 558 t - Ptot 11 880 kW (deux moteurs 4T-12cyl Wärtsilä 12V32 / deux hélices à pas variable) - V 19 nds - Générat. 2x2 800 kW / 3x1 150 kW - Propulseurs av. (1 200 kW) / arr. (700 kW) - Cap. soute 1 276 t DO - Cap. 699 passagers (209 cabines extérieures, 65 cabines intérieures et 6 grandes suites, regroupées en 110 appartements priivés de 100 à 300 m2 et 88 suites en location de 25 à 85 m2) - 12 ponts - Restaurant - Piano-bar - Discothèque - Casino - Cinéma - Piscine - Parcours de golf - Spa - Boutiques - Equipage 343 - Constr. 2002 (Nya Bruces Verkstad A/B, Landskrona, Suède (coque) / Fosen Mekaniske Verksteder AS, Rissa, Norvège) - Propr. The World of Residensea II (Pasadena, Texas, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. (depuis 2005) Wilhelmsen Ship Management (Pasadena, USA) - Pav. BHS.

Ci-dessous quelques photos, prises ce matin de bonne heure, du petit cargo PINNAU à quai dans l'avant-port (poste AP01) depuis hier où il est arrivé en toute fin de soirée, en provenance de La Corogne. Il a chargé 3 500 t de colza en vrac. Ce navire vient à La Rochelle une ou deux fois par an depuis quelques années. Nous connaissons aussi quelques-uns de sa vingtaine de sisterships, comme l'ARGOS, le JEVENAU, le KOSSAU, ou encore le LUHNAU.

PINNAU
PINNAU
PINNAU
PINNAU
PINNAU

Fin de largage peu avant 10h00. Aussi, la mission sitôt terminée pour le THE WORLD, la pilotine rejoint en mer le PINNAU pour en débarquer le pilote. Sur la cheminée, on reconnait le logo de son armateur propriétaire, l'allemand Reederei Erwin Strahlmann.

PINNAU
PINNAU
PINNAU
PINNAU
PINNAU

Le pilote Jean-Pierre Hémon quitte le PINNAU. Bonne route au cargo qui a mis le cap sur Rotterdam.

PINNAU
PINNAU
PINNAU

PINNAU (St. John's) - IMO 9199139 - Indicatif d'appel V2LB - MMSI 304470000 - Cargo de divers - 87,97x12,80x7,10 m - TE 5,498 m - JB 2 452 - JN 1 369 - PL 3 687 t - P 1 500 kW (mot. 4T-8cyl Deutz SBV8M628 / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Propulseur transversal (185 kW) - Cap. GRN 4 650 m3 (2 cales) / 176 evp - Constr. 2003 (Slovenske Lodenice Komarno, Komarno, Slovaquie) - Propr./Gérant/Opérat. Reederei Erwin Strahlmann (Marne, Allemagne) - Pav. ATG.

Le NIRINT PRIDE, dont c'est la deuxième touchée au GPMLR (il y était déjà venu il y a juste deux ans), est annoncé à la bouée Chauveau ce matin à 10h30. Aussi, nous dirigeons-nous vers lui, le pilote Jean-Pierre Hemon qui vient de débarquer du PINNAU devant assurer également l'entrée et la mise à quai à Chef de Baie de ce navire qui arrive de Casablanca. Il vient décharger 3 481 t de pâte à papier fabriquée à Matane (Québec) et doit repartir cette nuit à destination des Pays-Bas.

NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE

Le pilote quitte la vedette et embarque sur le cargo pour le conduire à Chef de Baie

NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE

Puis nous nous éloignons à 30 nd du NIRINT PRIDE pour nous diriger aussitôt vers la drague MONIFLOR qui attend au large.

NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE
NIRINT PRIDE

NIRINT PRIDE (Douglas) - IMO 9214575 - Indicatif d'appel MVDG3 - MMSI 235056638 - Cargo de divers - 134,15x20,40x11,10 m - TE 8,38 m - JB 8 861 - JN 4 238 - PL 11 932 t - P 7 800 kW (mot. 4T-8cyl Wärtsilä 8L46B / hélice à pas variable) - V 17,5 nd - Propulseur transversal (700 kW) - Générat. 2 250 kVA / 1 125 kVA - Cap. GRN 14 701 m3 (3 cales) / 900 evp (dont 176 reefers) - Grues 2x150 t - Constr. 2000 (Dalian Shipbuilding Industry Co (DSIC), Dalian, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Scanscot Shipping Services (Hambourg, Allemagne) - Pav.IOM - Ex CEC ATLANTIC (2000-2003). Sisterships : BELUGA INDICATION (IMO 9214563) - BELUGA INTONATION (IMO 9214551) - ONEGO FIGHTER (IMO 9214587) - STINNES PASSAT (IMO 9214604).

Nous avons vu récemment la drague aspiratrice en marche MONIFLOR accostant dans l'avant-port. Nous la voyons ici "en mer", lors de la récupération du pilote Stéphane Vue. Habituellement, elle ne prend pas de pilote, son commandant ayant la licence pour le GPMLR, mais le commandant actuel (remplaçant en cette période estivale) n'est pas habilité à accoster sans pilote. Quelques vues rapprochées de l'élinde et de son bec.

MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR

Une fois le pilote débarqué, la MONIFLOR repart au large pour une nouvelle opération de dragage.

MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR


7 juillet 2010

Nous avons vu hier le SAGA ANDORINHA à quai à Chef de Baie. Francis Le Corre, patron de la vedette de pilotage aujourd'hui, accepte de me prendre à bord, merci à lui. Cela me permet de suivre la sortie de ce navire de près de 200 m de long. Le remorqueur VB LE HAVRE a croché à l'avant tandis que le remorqueur COGNAC a passé sa remorque à l'arrière..

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

Vedette et cargo sont bientôt coque contre coque, ce qui me permet de faire quelques photos complémentaires de ces énormes portiques (déjà vus à quai hier), si spécifiques de ces gros navires de transport de produits forestiers (prioritairement pâte à papier).

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

Nous contournons le cargo, l'échelle de pilote étant installée à bâbord.


Belle muraille et donc une échelle de pilote très haute. Une grande prudence s'impose pour le pilote Regis Buray.


La vedette revient à son poste à quai au port de service et le SAGA ANDORINHA fait route vers Brake (Allemagne).



Une fois à terre, j'en profite pour faire quelques photos des navires à quai. Le chimiquier MOOR, naviguant sous pavillon singapourien, est arrivé de Damiette (Egypte) cette nuit, pour décharger 12 000 t d'engrais liquides. C'est sa première touchée du port rochelais

MOOR
MOOR
MOOR
   
MOOR
MOOR

Belle "tuyauterie" alimentant les douze cuves de chargement réparties par moitié à tribord, par moitié à bâbord, recouvertes d'époxy phénolique réticulé (leur capacité totale étant d'un peu plus de 13 000 m3), plus les deux cuves pour les "slops". Douze pompes, de 300 m3/h de débit unitaire, assurent les chargements / déchargements.

MOOR
MOOR
MOOR
MOOR
MOOR

La cheminée signe le propriétaire du navire : la société allemande Lloyd Fonds AG dont le siège est à Hambourg.

MOOR
MOOR
MOOR
MOOR

MOOR (Singapore) - IMO 9359595 - Indicatif d'appel 9VJQ6 - MMSI 565632000 - Chimiquier/Pétrolier - 127,20x20,40x11,50 m - TE 8,70 m - JB 8 450 - JN 4 030 - PL 12 902 t - P 4 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35MC-MK7 / hélice à pas fixe) - V 13,5 nds - Propulseur d'étrave (400 kW) - Générateurs 3x(600 kVA - 480 kW) - Consomm. 21 t de FO par jour - Cap. 13 067 m3 - Equipage 23 - Constr. 2006 (Samho Shipyard, Tongyeong, Corée du Sud) - Gérant Columbia Shipmanagement (Singapour) - Opérat. Eitzen Cemical () - Pav. SGP - Ex LIQUID ELEGANCE (2007) - Ex BROVIG SEA (2006-2007) - Lancé comme SONGA SAPPHIRE (2006). .


Le CELINA, mouillé au large, a pris son pilote tout à l'heure vers 17h (photos prises de la pilotine à bord de laquelle je suis restée après l'appareillage du SAGA ANDORINHA, comme le montre la photo de droite prise par Francis Le Corre, patron du bateau-pilote).

CELINA
CELINA
CELINA

Une demi-heure plus tard, le CELINA était à quai au poste AP00 de l'avant-port. Ce cargo est un "navire-catalogue" pour le chantier chinois Jiangsu Yangzijiang : il a une quinzaine de sisterships en service et une dizaine sont actuellement en construction. Nous en connaissons quelques-uns, comme le CASSANDRA ou le CHYRA.

CELINA CELINA CELINA CELINA

CELINA (St. John's) - IMO 9306378 - Indicatif d'appel V2OV3 - MMSI 304722000 - Cargo de divers - 108,16x18,20x9,00 m - TE 6,70 m - JB 5 581 - JN 2 835 - PL 7 580 t - P 2 800 kW (mot. 2T-7cyl B&W-STX 7S26MC-MK6 / hélice à pas variable) - V 12 nds - Propulseur d'étrave (280 kW) - Générateurs 3x(331 kVA - 365 kW) - Cap. GRN 10 330 m3 (3 cales) - Constr. 2005 (Jiangsu Yangzijiang Shipbuilding, Jiangyin, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Peter Dohle (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG.

J'assiste, en début d'après-midi, à l'arrivée de la drague aspiratrice en marche MONIFLOR (port d'attache Saint-Nazaire), à son évitage dans l'avant-port et à son accostage (par ses propres moyens), cap à l'aval, au quai sablier.

MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR

Le propriétaire de cette drague, la Cetra, est la branche maritime (créée en 1974) du Comptoir Atlantique Dongeois de Distribution et d'Approvisionnement de Construction (CADDAC), société de fourniture de matériaux pour le bâtiment, d'où les trois lettres CDD que l'on retrouve sur la cheminée.

MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR
MONIFLOR

Un ponton grue qui a été mis à quai dans le bassin à flot par la vedette Rochebonne du service de lamanage, en attendant d'aller rejoindre son poste de travail dans le cadre du chantier de l'anse Saint-Marc.




 6 juillet 2010

Au quai de Chef de Baie, en ce 06.07.2010 début d'après-midi, le BLANDINE DELMAS, bien connu ici, je ne m'y attarderai donc pas. Derrière lui, deux navires non encore sur le site : les SAGA ANDORINHA et SHIRKAN C.

BLANDINE DELMAS - SAGA ANDORINHA - SHIRKAN C

Le BLANDINE DELMAS est en effet un habitué du port. Arrivant de Casablanca, il vient, comme à l'accoutumée, décharger des grumes de bois tropicaux (3 100 t aujourd'hui). Il chargera 3 500 t de blé en vrac avant de mettre le cap sur Douala (appareillage 08.07 en fin de soirée).

BLANDINE DELMAS
BLANDINE DELMAS
BLANDINE DELMAS

Derrière lui, au poste CB02, le SAGA ANDORINHA. Ce cargo de près de 200 m de long a accosté le 05.07 en milieu de journée, arrivant du Brésil, les cales pleines de pâte à papier. il va en décharger 21 300 t. ETD demain après-midi. Nous connaissons déjà deux de sa quinzaine de sisterships : le SAGA TUCANO et le QUETZAL ARROW.


Le SAGA ANDORINHA appartient à la famille de navires dits OHGC ou "Open Hatch General Cargo". Ces cargos spécialisés, dont le concept est né d'une coopération entre les Etats-Unis et la Norvège dans les années 1960, sont dédiés au transport de produits forestiers (pâte à papier, rouleaux de papier, etc.). Ils sont auto-chargeants/déchargeants grâce à leurs deux puissants portiques (gantry cranes) qui se déplacent longitudinalement sur des rails qui courent de part et d'autre du navire sur toute sa longueur. La capacité de levage de ces portiques varie, selon les navires, de 30 à 80 t SWL (safe working load) ; elle est de 40 t dans le cas du SAGA ANDORINHA. Pour préserver la cargaison des intempéries lors des opérations commerciales, ces portiques sont entièrement couverts et disposent de bâches latérales amovibles (on les voit enroulées sous les portiques sur les photos ci-dessus). Chaque toit de portique comporte deux parties latérales retractables (à leur poste de mer). Pendant les manutentions, une fois déployées, elles dépassent de 13 m de part et d'autre de la coque du navire.

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

Afin de faciliter les manutentions, les panneaux de cale ont les mêmes dimensions que celles des cales, ce qui nécessite des structures renforcées et des aciers à haute résistance pour rigidifier l'ensemble (comme pour les porte-conteneurs dont les premiers développements sont d'ailleurs contemporains de ces navires "open hatch"). Ces lourds panneaux sont manipulés par les portiques. Les cales sont à atmosphère contrôlée (en température et humidité) et comportent des déshumidificateurs pour éliminer toutes traces de condensation.

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

Chaque portique est équipé d'un spreader (cf. photos ci-dessous) qui se déplace transversalement et verticalement.

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

Les systèmes d'accrochage dépendent du type de charge : multicrochets, comme ici, pour la pâte conditionnée en ballots, ventouses pour les rouleaux de papier, etc.

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

Aussitôt à quai, les ballots sont repris par des chariots élévateurs munis de fortes pinces puis déposés sur des camions plateformes.


Quelques vues supplémentaires du SAGA ANDORINHA. Le logo de sa cheminée est celui de son opérateur norvégien, l'armement Saga Forest Carriers.

SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA
SAGA ANDORINHA

SAGA ANDORINHA (Greenock) - IMO 9197002 - Indicatif d'appel MYNJ6 - MMSI 232945000 - Cargo open hatch - 199,20x30,57x16,40 m - TE 11,823 m - JB 29 729 - JN 14 528 - PL 47 027 t - P 8 952 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Diesel United 7RTA52 / hélice à pas fixe) - V 15 nds - Cap. 53 232 m3 (10 cales) / 400 evp - Equipage 22 - Portiques 2x40 t - Constr. 1998 (Oshima Shipbuilding, Oshima, Japon) - Propr./Gérant Anglo-Eastern Ship Management ( UK (Glasgow, Royaume-Uni) - Opérat. Saga Forest Carriers (Nøtterøy, Norvège) - Pav. GBR - Ex ANDORINHA (1998-2001).


Côté amont (poste CB03), le SHIRKAN C. Il est arrivé de Montoir-de-Bretagne le 03.07 dans la nuit et doit repartir ce soir. Il a pratiquement fini de charger 7 200 t de céréales mixtes destinées au Portugal. Sa cheminée arbore le logo de l'armement allemand Rohden.



SHIRKAN C (St. John's) - IMO 9391024 - Indicatif d'appel V2DC6 - MMSI 305169000 - Cargo de divers - 108,20x18,20x9,00m - TE 7,057 m - JB 5 629 - JN 2 877 - PL 8 046 t - P 2 800 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-STX 7S26MCMk6 / hélice à pas variable) - V 12,4 nds - Propulseur d'étrave (255 kW) - Grues 2x25 t - Constr.2007 (Jiangsu Yangzijiang Shipbuilding, Jiangyin, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Rohden Shipmanagement (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG. Plus d'une quinzaine de sisterships sortis du même chantier.

Au quai Lombard, dans l'avant-port, deux vraquiers : les VINASHIN IRON et THETIS.

VINASHIN IRON et THETIS
VINASHIN IRON et THETIS

Le VINASHIN IRON est arrivé le 03.07 pour charger 20 000 t de blé en vrac. La cheminée montre le logo de son armateur propriétaire vietnamien Vinashin.

VINASHIN IRON
VINASHIN IRON
VINASHIN IRON
VINASHIN IRON

VINASHIN IRON
VINASHIN IRON
VINASHIN IRON

VINASHIN IRON (Panama) - IMO 8323850 - Indicatif d'appel 3EHD7 - MMSI 372030000 - Vraquier - 157,26x23,00x13,60 m - TE 9,908 m - JB 13 881 - JN 8 411 - PL 22 828 t - P 4 780 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi 2SA6CY / hélice à pas fixe) - V 13,7 nds - Cap. GRN 30 171 m3 (4 cales) - Grues 4x25 t - Constr. 1984 (Mitsubishi Heavy Industries, Yokohama, Japon) - Propr. Vinashin (Hanoi, Vietnam) - Gérant Wilhemsen Ship Management (Kuala Lumpur, Malaisie) - Pav. PAN - Ex WASHINGTON RAINBOW II (1984-2006). Sisterships : HOANG SON SUN (IMO 8323862) - LUILANG WISDOM (IMO 8500460).


A l'aval, le THETIS qui a accosté au milieu de la nuit (au poste AP00), en provenance d'Abidjan. Il vient charger 12 400 t de céréales mixtes destinées à l'Ile de La Réunion. Appareillage prévu pour demain 17 h.

THETIS
THETIS
THETIS
THETIS

THETIS
THETIS
THETIS

Ci-dessous, la drague ANDRE L à l'appareillage.




Juin 2010

 12 juin 2010

C'est aujourd'hui la fête annuelle du port de pêche, lequel, une fois n'est pas coutume, est donc mon objectif principal. Je fais, quand même (!), un petit détour par le port de commerce, exceptionnellement calme car ces temps-ci les navires attendaient plutôt une place à quai. Les cargos polyvalents ARKLOW SAND et HC NATALIA sont sagement amarrés au quai Lombard.

ARKLOW SAND
HC NATALIA

Le cargo polyvalent ARKLOW SAND, à quai au poste 1B de l'avant-port, est arrivé hier midi de Montoir, pour charger 3 000 t d'orge en vrac. Appareillage pour Séville prévu le 14.06 en début d'après-midi. Les coques vertes de l'armement Arklow sont très présentes à La Rochelle, il semble toutefois que celui-ci y vienne pour la première fois. Nous connaissons déjà son sistership, l'ARKLOW SEA (en escale au GPMLR en octobre 2009). Quant au vraquier HC NATALIA, il vient une à deux fois par an depuis quelques années. Il est déjà venu en avril dernier. Il a accosté hier soir (poste AP00) vers 22h00, en provenance du petit port portugais d'Aveiro (bien abrité au fond d'une ria). Il repartira normalement le 14.06 en début d'après-midi après avoir chargé 7 000 t de maïs en vrac, retour à la case départ (Aveiro).

ARKLOW SAND
ARKLOW SAND
HC NATALIA
HC NATALIA
HC NATALIA

ARKLOW SAND (Zaandam) - IMO 9163611 - Indicatif d'appel PDIO - MMSI 244378000 - Cargo de divers/PC - 89,99x12,50x6,00 m - TE 4,70 m - JB 2 316 - JN 1 295 - PL 3 211 t - P 1 360 kW (mot. 4T-8cyl MaK 8M20 / hélice à pas fixe) - V 10,5 nds - Propulseur d'étrave (200 kW) - Cap. GRN 4 700 m3 / 116 evp - Constr. 1998 (Barkmeijer Stroobos BV, Stroobos, Pays-Bas) - Gérant Arklow Shipping (Irlande) - Pav. NLD. Sistership : ARKLOW SEA (IMO 9163623).
HC NATALIA (St. John's) - IMO 9218193 - Indicatif d'appel V2CT5 - MMSI 305102000 - Vraquier - 107,58x18,20x9,00 m - TE 6,63 m - JB 5 381 - JN 2 626 - PL 7 567 t - P 2 800 kW (mot. MAN-B&W-Ssangyong 7S26MC / hélice à pas variable) - V 12 nds - Propulseur d'étrave (170 kW) - Cap. GRN 9 729 m3 (trois cales) - Equipage 14 - Constr. 2001 (Santierul Naval Constanza, Roumanie (coque) / Muetzelfeldtwerft, Cuxhaven, Allemagne) - Gérant/Opérat. Lohmann Bereederungen (Haren-Ems, Allemagne) - Pav. ATG - Ex ATTIKA (2001-2009). Sistership : SIRIUS (IMO 9218208).

Au mole d'escale, un autre "Arklow", le cargo polyvalent ARKLOW FAME, arrivé lui aussi hier soir. Il vient décharger 4 250 t d'engrais manufacturé en vrac chargé à Terneuzen (port zélandais des Pays-Bas, à l'arrivée du canal de Gand). Nous connaissons déjà deux de ses sisterships (il en a une dizaine) : les ARKLOW FLAIR vu le 23.04.2010 et l'ARKLOW FAITH vu le 17.09.2009.

ARKLOW FAME
ARKLOW FAME
ARKLOW FAME

ARKLOW FAME (Arklow) - IMO 9361720 - Indicatif d'appel EIXN - MMSI 250000817 - Cargo de divers/PC - 89,90x14,40x7,35 m - TE 5,84 m - JB 2 998 - JN 1 673 - PL 4 889 t - P 1 980 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 11,5 nds - Propulseur d'étrave - Cap. GRN 6 074 m3 - Constr. 2006 (Astilleros de Murueta, Murueta-Vizcaya, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Arklow Shipping (Irlande) - Pav. IRL.

Et maintenant, que la fête commence... au port de pêche !

C'est sur le site de Chef de Baie que se déroule en effet chaque année la "Fête du port de pêche de La Rochelle", coordonnée par la Ville de La Rochelle, la SNSM, les marins pêcheurs et conchyliculteurs, le Lycée régional d'enseignement maritime et aquacole de La Rochelle, de nombreuses associations (dont le Seamen's Club de La Rochelle Marin'Escale et les Amis du Musée Maritime de La Rochelle), des comités de quartiers, etc.



Quelques-uns des "outils de travail" des élèves du Lycée maritime et aquacole de La Rochelle


Cet évènement, qui se veut d'abord festif, a aussi pour objectif de promouvoir le poisson sauvage de La Rochelle et les produits du Port de pêche. et de dynamiser la commercialisation des produits de la mer en y sensibilisant le public de la région rochelaise. Aussi, sont proposés, aux quelques milliers de visiteurs, poissons grillés, moules et huitres, cuisinés par des bénévoles des associations, les élèves du lycée maritime et, pour la première fois cette année, par quatre grands chefs cuisiniers rochelais (Grégory et Christopher Coutanceau, Jaques Le Divellec et Johan Leclerc). Avant la dégustation, messe à la mémoire des marins péris en mer. Et, toute la journée, programmation musicale par l’association XLR en charge du futur Espace de musique actuelle de La Pallice, chants de marins par divers groupes locaux, vente à la criée, sorties en mer à bord des bateaux de pêche et de la vedette de la SNSM, etc., le tout sous un soleil à peine voilé par instant, une bonne journée donc.

Quelques vues du port de pêche de La Rochelle


Parmi les bateaux de pèche ci-dessus à gauche, des fileyeurs. Ils pêchent avec de longs filets maintenus verticalement (pendant plusieurs heures) par des plombs ou des pioches et des flotteurs (on parle de "filets calés"), à des profondeurs variant selon l'espèce de poisson recherchée (soles, bars, etc.); Ces filets sont identifiables en surface par leurs bouées surmontées de drapeaux de couleurs. Actuellement, c'est la pêche à la sole qui bat son plein. Les fileyeurs vendent leur poisson à la criée du port. A droite, on voit des ligneurs. Ceux-ci, comme leur nom l'indique, pêchent avec des lignes ou palangres comportant plusieurs hameçons. Ces lignes sont posées (pendant plusieurs heures) là encore à des profondeurs variant en fonction de l'espèce recherchée (bars, maigres, lieux, thons pour les plus gros bateaux, etc.). Même repérage en surface que précédemment.


Quant aux chalutiers, ils pêchent "en route" en traînant sur le fond ou en pleine eau des chaluts, filets coniques en forme de poche. Cette pêche se pratique à un ou deux navires ("pêche au boeuf"). Pêche pratiquée pour les merlus, les raies, les thons, les langoustines, etc. Les chalutiers sont de tailles fort variées, d'une douzaine de mètres pour la pêche côtière à 50 m et plus pour les chalutiers industriels, voire congélateurs. Enfin, les caseyeurs utilisent des casiers (ou nasses) posés sur le fond et reliés entre eux en une ligne dont les extrémités portent des flotteurs munis de drapeaux de repérage.


A 16 h, les pêcheurs commencent à embarquer (gracieusement) les volontaires pour une sortie en mer, sous le contrôle des bénévoles de la SNSM (merci à eux pour leur dévouement). Leur vedette embarque d'ailleurs aussi quelques passagers.


Le remorqueur de haute mer stationné à La Rochelle, l'ABEILLE LANGUEDOC, veille aussi.


J'embarque à mon tour, pour une petite balade au-delà du pont de l'Ile de Ré. Sympatique équipage de deux marins pêcheurs qui dépensent leur fuel aujourd'hui sans aucune contrepartie car les espèces que nous laissons dans la "sébile" seront entièrement reversées à la SNSM. Bravo pour ce désintéressement. J'en profite pour me faire expliquer ce qu'est un vire-filet (quatrième photo ci-dessous) et un vire-casier (dernière photo). Puis, nous terminons cette sympahique navigation autour d'un verre offert par le patron-pêcheur !



Page précédente
Dernière mise à jour : 10.10.2016

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net