Quelques navires de marine marchande escalant à La Rochelle
Françoise Massard
Page précédente
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Août 2013

Navires à quai au GPMLR le 06.08.2013 : cf. Nouvelles au quotidien


Juillet 2013

Le ConRo EUROCARGO EUROPA touche La Rochelle pour la première fois le 22.07.2013


Juin 2013

26 juin 2013
Ligne régulière Afrique occidentale - La Rochelle : Grimaldi prend la suite de Delmas — Photos Thierry Rambaud (GPMLR)
Arrivant de Pointe Noire (République du Congo), le roulier EUROCARGO AFRICA passait la bouée Chauveau, en rade de La Rochelle, le 24.06.2013 à 18h, et ce pour la première fois. Il accostait au poste Ro-Ro du quai Chef de Baie une heure et demie plus tard. Comme ses prédécesseurs de l'ancien service roulier de Delmas entre l’Afrique occidentale et La Rochelle (les LAURA DELMAS - LUCIE DELMAS - ROSA DELMAS - SAINT ROCH, devenus obsolètes), ce roulier opéré par Grimaldi est venu livrer des grumes de bois tropicaux et des bois sciés chargés à Pointe Noire. Le déchargement a porté sur 2 000 t. Le ConRo est reparti le 26.06 (fin de largage à 15h30), mettant le cap sur le port belge d'Anvers. L'arrivée de cet opérateur est une grande satisfaction pour la place portuaire rochelaise, et notamment pour les importateurs de bois sciés et de bois de placage qui voient ainsi assurée la continuité de leurs approvisionnements. Ce cargo alternera avec son sistership, l'EUROCARGO EUROPA, du même armement, à raison d'un navire chaque mois.
EUROCARGO AFRICA
EUROCARGO AFRICA
EUROCARGO AFRICA
EUROCARGO AFRICA
Leur ligne, dite Eurocargo Express, desservira les ports suivants : Boma (République démocratique du Congo) - La Rochelle (France) - Anvers (Belgique) - Leixoes (Portugal) - Dakar (Sénégal) - Monrovia (Libéria) - Libreville et Port Gentil (Gabon) - Luanda (Angola).
EUROCARGO AFRICA (Valletta) - IMO 7909982 - Indicatif d'appel 9HPW8 - MMSI 256270000 - ConRo (porte-conteneurs / roulier) - 193,60x28,00x18,85 m - TE 9,20 m - JB 33 652 - JN 10 183 - PL 20 731 t - Ptot 16 770 kW (deux moteurs 2T-6cyl Sulzer-Cegielski 6RND68M / deux hélices à pas fixe) - V 19 nd - Propulseurs transversaux (2x746 kW) - Générat. 3 x 1 400 kW - Consomm. FO 71 t/j - Cap. 52 471 m3 / 400 voitures / 220 remorques (2 875 m de linéaire garage) / 1 050 evp (dont 50 reefers) / 5 passagers (3 cabines) - Equipage 24 - Grue 25 t - Constr. 1981 (Kockums Mek Verkstads A/B, Malmo, Suède) - Propr./Opérat. Grimaldi (Naples, Italie) - Gérant Valiant Shipping (Athènes, Grèce) - Pav. MLT - Ex TOR FLANDRIA (1998-2006) - Ex STENA PARTNER (1998) - Ex  AMERICAN FALCON (1986-1998) - Ex ZENIT CLIPPER (1983-1986) - Ex FINNCLIPPER (1981-1983) - Sistership : EUROCARGO EUROPA (IMO 7909970).


Mai 2013

Le roulier MN PELICAN de retour du Mali : déchargement à La Rochelle de 100 véhicules et 200 contenerurs (27 & 28.05.2013)

27 et 28 mai 2013

Trois navires à quai à Chef de Baie le 28.05.2013 après-midi : de gauche à droite, le roulier français MN PELICAN (coque bleue, cf. ci-dessus), le vraquier japonais SEA BONANZA (coque verte) et le cargo néerlandais JAN VAN GENT (coque rouge).
Le récent (en service depuis moins d'un an) vraquier japonais SEA BONANZA escale pour la deuxième fois au GPMLR (il y était déjà venu courant avril). Il a accosté au poste CB02 le 24.05.2013 au soir. Il est en fin de chargement de 26 000 t de blé en vrac destiné à la Côte d'Ivoire. Appareillage pour Abidjan le 28.05 au soir.
SEA BONANZA (Panama) - IMO 9539444 - Indicatif d'appel 3FDN7 - MMSI 373465000 - Vraquier - 179,99x28,20x14,30 m - TE 10,101 m - JB 21 213 - JN 11 615 - PL 33 628 t -  P 6 250 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki 6UEC45LSE / hélice à pas fixe) - V14,2 nd - Cap. GRN 44 039 m3 (5 cales) - Equipage 19 - Grues 4x30,7 t - Constr. 2012 (Shin Kurushima Dockyard, Onishi, Japon) - Gérant/Opér. Sanko Steamship (Tokyo, Japon) - Pav. PAN. Une quinzaine de sisterships en service et une dizaine en construction.

Le cargo JAN VAN GENT a touché Port Atlantique La Rochelle pour la première fois en 02.2013. C'est, en ce 28.05, sa troisième escale. Escale courte puisqu'il est arrivé cette nuit des Pays-Bas et doit repartir ce soir même pour l'Espagne.
Déchargement de 3 222 t de pâte à papier fabriquée à Matane (Québec), puis appareillage ce soir vers 18h30 à destination de Bilbao (Espagne).
JAN VAN GENT (Alkmaar) - IMO 9456721 - Indicatif d'appel PBUF - MMSI 244170000 - Cargo de divers - 142,95x18,90x10,95 m - TE 7,93 m - JB 8 999 -  JN 4 585 - PL 12 007 t - P 6 000 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M43C / hélice à pas variable) - V 18 nd - Prop. d'étrave (730 kW) - Générat. 1 x 1 120 kW / 3 x 403 kW / 1 x 120 kW - Cap. GRN 17 287 m3 (2 cales) - Grues 2x80 t - Constr. 2009 (Damen Shipyards Yichang, Yichang, Chine (coque) / Damen BV Shipyards, Gorinchem, Pays-Bas) - Propr. C.V. Rederij B.J. Kok (Delfzijl, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Nirint Shipping (Moerdijk, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : cf. NIRINT HOLLANDIA.

Deux navires amarrés au quai Lombard ce 28.05.2013 : à l'aval, le GOODFAITH et, au fond du bassin, le VIL ATLANTIC. Le vraquier GOODFAITH, que nous avons déjà vu ici même en 01.2011, est arrivé de Dunkerque pour charger 27 500 t de blé en vrac destiné à l'Algérie. Appareillage prévu le 29.05 au soir.

La veille, à la place du GOODFAITH, un autre vraquier : le SULEYMAN PASLI, lui en première escale. Il est arrivé d'Anvers le 24.05 en début de matinée. Après avoir lui aussi chargé 27 500 t de blé en vrac, il a appareillé le 27.05 peu avant minuit, cap sur l'Algérie à laquelle sa cargaison est destinée.
SULEYMAN PASLI (Valletta) - IMO 9186481 - Indicatif d'appel 9HA2787 - MMSI 215703000 - Vraquier - 169,54x27,20x13,80 m - TE 9,73 m - JB 15 101 - JN 9 616 - PL 28 671 t - P 7 987 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6L50MC / hélice à pas fixe) - V 14,9 nd - Cap. GRN 33 744 m3 (5 cales) - Equipage 19 - Grues 4x30,5 t - Constr. 1999 (Imabari Shipbuilding, Imabari, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Atlantik Denizcilik (Istanbul, Turquie) - Pav. MLT - Ex ATLANTIC ACE (1999-2011). Sisterships : ATLANTIC FRONTIER (IMO 9197076) - LORD BYRON (IMO 9221360) - RABEE (IMO 9186479).

Au poste AP01 du quai Lombard, le vraquier allemand VIL ATLANTIC arrivé de La Corogne (Espagne) le 18.05.2013 au matin. Il a chargé 31 500 t de blé qu'il doit aller livrer à Douala (Cameroun), son appareillage étant programmé pour le 30.05 en milieu de journée.
VIL ATLANTIC (Monrovia) - IMO 9404443 - Indicatif d'appel A8VU4 - MMSI 636092044 - Vraquier - 189,91x28,55x15,10 m - TE 10,44 m - JB 24 165 - JN 12 245 - PL 37 852 t - P 8 730 kW (mot. 2T-6cyl Wartsila 6RTA48T / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Cap. GRN 48 957 m3 (5 cales) - Equipage 19 - Grues 4x30 t - Constr. 2010 (Jiangsu Eastern Heavy Industry/JES, Jingjiang, Chine) - Propr./Opérat. Vilmaris (Hambourg, Allemagne) - Gérant Peter Döhle (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR - Ex SALTA (2010). Une trentaine de sisterships.

Le petit cargo polonais OLZA a accosté ce 28.05 au matin au poste BF04, au fond du bassin à flot, arrivant de Belgique. C'est un revenant car il n'avait pas retouché le GPMLR depuis 2008. Il est venu livrer 2 600 t de pâte à papier belge. Escale courte puisqu'il appareillera pour Rotterdam ce même jour vers 18 h.
OLZA (Szczecin) - IMO 8919843 - Indicatif d'appel SNBJ - MMSI 261499000 - Cargo de divers - 84,90x12,90x6,30 m - TE 4,43 m - JB 2 292 - JN 1 308 - PL 2 783 t - P 1 330 kW (mot. 4T-8cyl Deutz-MWM SBV8M628 / hélice à pas fixe) - V 11 nd - Cap. GRN 4 559 m3 (1 cale) / 129 evp - Equipage 8 - Constr.1990 (Detlef Hegemann Rolandwerft, Berne, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Baltramp Shipping Sp. zo.o (Szczecin, Pologne) - Pav. POL - Ex SUN LEADER (2009-2011) - Ex FAIRDEAL (2005-2009) - Ex CHRISTOPHER (1990-2005).



18 mai 2013

Le chantier de déroctage du port de La Rochelle est maintenant terminé et la drague désagrégatrice néerlandaise ARTEMIS a quitté le GPMLR le 09.05.2013 au soir, à destination de Rotterdam (son port d'immatriculation). Une partie du matériel annexe à ce chantier (barges, éléments flottants, etc.) ont été mis à l'abri dans le bassin à flot (photos ci-après). Une partie de ces composants est en train d'être chargée à bord du cargo ATLANTIC, également néerlandais. Celui-ci a accosté au poste BF01 ce 18.05 peu avant 9h. C'est sa première touchée du GPMLR.
ATLANTIC
ATLANTIC & AMERSTROOM
ATLANTIC
ATLANTIC
ATLANTIC
Le chargement dans la cale du navire se fait avec les deux puissantes grues du bord, d'une capacité de levage unitaire de 120 t. Sa cheminée porte le logo de l'armement Global Seatrade. L'appareillage de l'ATLANTIC à destination de Londres est prévue le 20.05 au soir. Le remoqueur visible sur certaines photos est le tug néerlandais AMERSTROOM, tout neuf puisqu'entré en service le 22.03.2013, comme nous l'avions annoncé fin mars.
AMERSTROOM
ATLANTIC
ATLANTIC
ATLANTIC
ATLANTIC (Urk) - IMO 9573634 - Indicatif d'appel PCIR - MMSI 246757000 - Cargo de divers - 104,59x15,60x7,42 m - TE 5,82 m - JB 2 981 - JN 1 199 - PL 3 500 t - P 3 600 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8L32 / hélice à pas variable) - V 18 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 750 kW / 2 x 348 kW / 1 x 96 kW - Cap. GRN 4 395 m3 (1 cale) / 236 evp - Grues 2x120 t - Constr. 2011 (Hartman Marine Shipbuilding, Urk, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Global Seatrade (Urk, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : cf. EENDRACHT.

A quai depuis ce matin, de l'autre côté du bassin à flot, le cargo LEUVEDIEP. C'est, pour lui aussi, une première escale au GPMLR qui a, en revanche, déjà accueilli un certain nombre de ses sisterships comme les ANJA C - CARLA - CATALINA D - CECILIA - CELINA - CHYRA - SCL ELISE, etc.
LEUVEDIEP
LEUVEDIEP
LEUVEDIEP
LEUVEDIEP (Monrovia) - IMO 9421063 - Indicatif d'appel A8ZO5 - MMSI 636015261 - Cargo de divers - 108,24x18,20x9,00 m - TE 7,01 m - JB 5 598 - JN 2 883 - PL 8 100 t - P 3 000 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32C / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (280 kW) - Générat. 1 x 450 kVA / 3 x 331 kVA - Cap. GRN 10 194 m3 (3 cales) - Constr. 2008 (Nanjing Huatai Shipyard, Nanjing, Chine) - Propr./Opérat. Hartmann Reederei (Leer, Allemagne) - Gérant Feederlines BV (Groningue, Pays-Bas) - Pav. LBR. Navire-catalogue : une cinquantaine de sisterships.

Amarré au quai Lombard, dans l'avant-port, le vraquier AMAR MERAY. Opéré par un armement libanais, c'est lui aussi un nouveau venu.
AMAR MERAY
AMAR MERAY
AMAR MERAY
AMAR MERAY
AMAR MERAY
AMAR MERAY (Belize) - IMO 9146998 - Indicatif d'appel V3QS7 - MMSI 312261000 - Vraquier - 172,00x27,00x13,60 m - TE 9,568 m - JB 18 005 - JN 9 871 - PL 28 515 t - P 5 714 kW (mot. 2T-5cyl B&W-Mitsui 5S50MC / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Cap. GRN 38 472 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 1997 (Tsuneishi Shipbuilding, Fukuyama, Japon) - Gérant/Opérat. Judi Group JKM (Tripoli, Liban) - Pav. BLZ - Ex DIAMOND GLORY (1997-2012). Sisterships : AROSA (IMO 9146974) - SUPER ADVENTURE (IMO 9140528) - SUPER CHALLENGE (IMO 9140530).

En revanche, les deux navires du quai Chef de Baie, les SAFMARINE LONGA (coque bleue) et AFRICAN RIVER (coque verte) sont des habitués. Nous assistons en direct à l'arrivée du SAFMARINE LONGA vers 14h30, en provenance de Viana do Castelo (Portugal). Il vient livrer des grumes de bois tropicaux (830 t) chargées à Douala (Cameroun).
SAFMARINE LONGA & AFRICAN RIVER
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA
Les lamaneurs mettent à quai les dernières aussières, mission bientôt terminée pour le remorqueur BELLE ILE (qui a quitté Saint-Nazaire pour La Rochelle en 08.2012).
BELLE-ILE
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA
L'AFRICAN RIVER est déjà à quai depuis deux jours.
SAFMARINE LONGA
BELLE-ILE
BELLE ILE (La Rochelle) - IMO 8615617 - Indicatif d'appel FI9179 - MMSI 227004510 - Remorqueur - 31,00x9,20x3,60 m - TE 2,64 m - JB 291 - JN 87 - PL 356 t - Ptot 2 000 kW (deux moteurs 4T-6cyl Deutz SBV6M628 / deux propulseurs azimutaux) - V 12 nd - Générat. 2 x 76 kW - Traction au croc 38 t - Constr. 1988 (CERNAT, Nantes, France) - Propr. Boluda France (Marseille, France) - Opérat./Gérant Boluda La Rochelle (France) - Pav. FRA - Ex PROVENCAL 8 (1988-2000). Sisterships : MARSEILLAIS 5 (IMO 8619041) - PORNICHET (IMO 8713744 / lui aussi un ancien remorqueur de Saint-Nazaire affecté à La Rochelle depuis 08.2011) - ROBUSTA (IMO 8615605) - VB SOMONE (IMO 8615590).

Deux navires sont amarrés à l'appontement pétrolier. Ci-dessous, le chimiquier/pétrolier ADMIRAL qui vient en moyenne deux fois par an. Il est arrivé le 17.05 au matin, en provenance de Donges, pour livrer 18 400 t d'essence.
Il est sur le point d'appareiller (vers 16h), à destination de Milford Haven (Pays de Galles).

Au poste APWE, le chimiquier ALPINE LEGEND en première escale. Il a accosté ce 18.05 au matin, venant livrer 16 000 t de gazole chargé à Jebel Dhanna (Emirats Arabes Unis). ETD le 19.05 en début d'après-midi, à destination de Bordeaux-Bassens.
ALPINE LEGEND
ALPINE LEGEND
ALPINE LEGEND
ALPINE LEGEND
ALPINE LEGEND
ALPINE LEGEND (Majuro) - IMO 9478705 - Indicatif d'appel V7UJ5 - MMSI 538003961 - Chimiquier - 183,00x32,20x19,10 m - TE 12,90 m - JB 29 826 - JN 13 429 - PL 50 000 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,9 nd - Générat. 3 x 900 kW - Cap. 54 620 m3 (12 citernes) - Constr. 2010 (SPP Shipbuilding, Tongyeong, Corée du Sud ) - Gérant ST Shipping & Transport (Singapour) - Opérat. Sea World Management & Trading (Athènes, Grèce) - Pav. MHL. Plus d'une cinquantaine de sisterships.

Après la tour construite par  Imeca - Groupe Perrotin / Joseph Paris - Fayat Group et destinée au navire offshore LAY VESSEL NORTH OCEAN 105, une nouvelle tour de pose en eaux profondes de pipelines sous-marins est en construction sur le terre-plein au bout du môle d'escale. Cette construction se fait bord à quai, ce qui facilite le transfert ultérieur de la tour sur le navire offshore auquel elle est destinée (type Pipelay vessel). L'aligneur de pipes (que l'on voit sur la deuxième photo ci-dessous), lui-même en cours de montage, ne sera positionné en haut de la tour que lorsque celle-ci sera définitivement à poste sur le navire de pose de pipes. 

Nous l'avons mentionné à propos de l'ARTEMIS (cf. dossier ci-dessous), le chantier de La Repentie consiste à gagner sur la mer une surface de 35 ha (cf. doc. GPMLR ci-dessous) afin d'accueillir de nouvelles activités portuaires. Débutée mi-septembre 2010, la construction de la digue de près de 1,5 km de long (1 420 m exactement) s'est achevée courant janvier 2013 (la deuxième photo ci-dessous — crédit GPMLR — date du 04.01.2013). Le coût de construction de cette digue, de l'ordre de 7,5 M€, a été cofinancé par le port, l'Union européenne, l'Etat, la région Poitou-Charentes, le département de la Charente-Maritime et la communauté d'agglomération de La Rochelle. Cette digue a été construite avec des matériaux calcaires locaux (prélevés sur la port ou à proximité immédiate), et ce dans un souci permanent d'exemplarité en terme de développement durable. Le remplissage du casier ainsi créé nécessitera environ 4 millions de mètres cubes (le chiffre de 3,7 Mm3 est régulièrement cité) provenant essentiellement du recyclage de remblais locaux du BTP. Bien sûr, tous les matériaux récupérés lors du déroctage du port par l'ARTEMIS y ont été déversés comme on le voit sur la photo de droite ci-dessous (Coll. Guy Justafre).
Les photos suivantes, faites le 18.05.2013, laissent imaginer la quantité énorme de matériaux qu'il sera encore nécessaire d'apporter pour combler ce casier de La Repentie. Comme on le voit sur la photo de droite, la digue de fermeture de La Repentie passe sous le viaduc d'accès au môle d'escale (ce fut évidemment un défi technique, afin de ne pas nuire à la stabilité du viaduc). A noter que ce viaduc a été construit en 1931 par la société connue aujourd'hui comme Eiffage, mais qui n'est autre que l'ancien Atelier de constructions de Gustave Eiffel avec lequel ont progressivement fusionné d'autres entreprises françaises "historiques" (Fougerolle, Quillery, Beugnet, SAE, Gerland, etc.), cette fusion aboutissant en 1966 à la création de la CFEM (Compagnie Française d'Entreprises Métalliques), puis à Eiffage Construction en 2000 (avec diverses étapes internédiaires).



La toute nouvelle dérocteuse néerlandaise ARTEMIS dans le port de La Rochellepour sa première mission (photos FM du 04.05.2013)

Arrivée au GPMLR le 17.04.2013, cette imposante drague désagrégatrice ARTEMIS, toute neuve, a commencé ses opérations de déroctage dès le 18.04 afin d'approfondir encore les accès au port de La Rochelle, lequel est déjà le seul port en eaux profondes de la façade Atlantique. Le but de ces importants travaux est d'augmenter encore l'accessibilité du chenal d'accès, ainsi que celle des souilles des quais de l'Anse Saint-Marc et du quai Lombard (soit une surface totale de l'ordre de 41 ha). La nouvelle cote marine (définie par rapport au zéro des cartes ou niveau théoriquement atteint par les plus basses mers) sera de – 14,5 m au maximum, afin de permettre l'accès du port aux navires à fort tirant d'eau. Le maître d'œuvre de ce chantier prévu de durer environ un mois est la Société de Dragage du Nord (ou Sodranord, siège au Blanc-Mesnil, en région parisienne), filiale de la société néerlandaise Van Oord (propriétaire du navire).


Entrée en service le 12.04.2013 pour le compte de l'entreprise néerlandaise Van Oord (un des leaders mondiaux dans le domaine du dragage, siège à Rotterdam), la drague suceuse à couteau (cutter suction dredger) autopropulsée ARTEMIS a quitté Rotterdam le 14.04.2013, peu après son baptême, pour gagner le Grand Port Maritime de La Rochelle (GPMLR) où elle y effectue sa première mission.


C'est environ 500 000 m3 de roches que l'ARTEMIS, tout spécialement équipée pour travailler sur les fonds durs, aura arraché au fond marin de Port Atlantique La Rochelle et de son chenal d'accès à la fin du chantier.


La commande de ce navire très spécialisé avait été faite le 20.12.2010 au chantier néerlandais IHC Merwede (sur son site de Kinderdijk), en même temps que trois autres dragues, dont une sistership, l'ATHENA — livrée en 09.2011 — actuellement en mission à Darwin, Australie. La coque de l'ARTEMIS fut lancée en 06.2012.


Ce navire peut draguer / dérocter jusqu'à 32,4 m de profondeur. Le diamètre maximal de ses tuyaux de déchargement est de 1 m. A noter que cette drague ARTEMIS étant destinée à travailler 24h/24, des suspensions pneumatiques ont été installées au niveau du château de façon à minimiser bruits et vibrations, et par là même rendre plus agréable l'environnement de travail pour l'équipage. Les emménagements sont conçus pour 50 personnes (marins et techniciens).

0

Les "chevaliers servants" de l'ARTEMIS : les remorqueurs néerlandais AMERSTROOM (entré en service le 22.03.2013) et CRONUS (opérationnel depuis 04.2012).

AMERSTROOM
CRONUS
CRONUS

AMERSTROOM (Hardinxveld-Giessendam) - IMO 9665023 - Indicatif d'appel PCQF - MMSI 246877000 - Remorqueur - 23,68x8,50x3,25 m - TE 2,65 m - JB 165 - JN 49 - Ptot 714 kW (deux moteurs 4T-6cyl Caterpillar C18 / deux hélices à pas fixe) - V 8 nd - Générat. 2 x 86 kW - Prop. d'étrave (92 kW) - Générat. 2 x 52 kW - Traction au croc 16,5 t - Constr. 03.2013 (Neptune Shipyards BV, Aalst, Pays-Bas) - Gérant./Opérat. Van Wijngaarden Marine Services (Sliedrecht, Pays-Bas) - Pav. NLD.
CRONUS (Rotterdam) - IMO 9639971 - Indicatif d'appel PCOC - MMSI 246862000 - Remorqueur - 32,68x12,50x4,25 m - TE 3,0 m - JB 429 - JN 128 - Ptot 1 640 kW (deux moteurs 4T-8cyl Caterpillar 3508B-TA / deux hélices à pas fixe) - V 11 nd - Générat. 2 x 86 kW - Traction au croc 28,5 t - Grues 1x18 t / 1x3,6 t - Constr. 2012 (Safe Engeneering Services, Gdynia, Pologne (coque) / Damen Shipyards Hardinxveld, Hardinxveld-Giessendam, Pays-Bas) - Propr./Gérant.Opérat. Van Oord (Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex OCEANUS (2012).

Comme on le voit sur les photos ci-dessous (crédit photos Van Oord), la drague est équipée d'une puissante fraise à dents (cutter), pesant 30 t et d'une puissance de 7 100 kW, qui découpe littéralement par tranches le fond marin. Ce cutter est guidé par de puissants câbles. Les matériaux, même les plus durs, sont broyés puis aspirés par trois pompes (d'une puissance unitaire de 5 000 kW) et rejetés dans un endroit approprié via des canalisations flottantes.

Présentation en images du fonctionnement de la dérocteuse ARTEMIS (crédit photos Van Oord)
L'élinde, située à l'arrière du navire, munie de sa fraise est guidée par de puissants câbles. Sur le pont, des fraises de rechange.
A chaque passage, alternativement dans un sens et dans l'autre, la fraise découpe une "tranche" de roches tapissant le fonds marin.
Une fois découpés et broyés, les matériaux sont évacués par de puissantes pompes vers une zone de stockage via une canalisation flottante.

Les deux pieux de l'ARTEMIS, d'environ 30 m de haut, permettent à la drague de prendre appui sur le fond pendant le déroctage. Ils lui servent également à pivoter pour se déplacer (c'est ce qu'on appelle le "papillonnage"). Equipés de dispositifs de compensation de houle, ils lui permettront de travailler dans des conditions météo relativement difficiles.


Dans le cas du chantier Rochelais, les matériaux calcaires déroctés et broyés sont acheminés (avec un débit de 5 m3/s) par une canalisation flottante de 1 000 m, relayée par une canalisation à terre de même longueur, dans le "casier" de La Repentie, nouvelle zone portuaire (gagnée sur la mer, au nord des nouveaux quais de l'Anse Saint-Marc, en direction du viaduc de l'île de Ré) de 35 ha en cours de remblaiement derrière une digue de près de 1 500 m de long et dont la construction s'est achevée fin 2012.


Le remplissage du radier de La Repentie nécessitera environ 4 millions de mètres cubes provenant essentiellement du recyclage de remblais locaux du BTP — chantier géré par le groupe vendéen Merceron, avec l'appui technique de Sitech France, distributeur officiel des matériels et logiciels de guidage d'engins de la marque Trimble).


Ce chantier rochelais a été autorisé par arrêté préfectoral du 18.02.2013, après une étude d'impact et une enquête publique appronfondie. Son coût total est estimé à 6,8 M€, couvert par le Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013. L'amélioration des accès nautiques du GPMLR ne pourra que conforter les excellents chiffres de ce premier trimestre 2013, avec une hausse des trafics de 32,5 % par rapport au premier trimestre 2012. Le chiffre de 2 526 198 t de marchandises traitées durant cette période constitue le tonnage record depuis la création du port. Cet excellent bilan est en partie le fait d'une très bonne récolte céréalière qui a boosté le trafic de céréales et d'oléagineux (+ 70 %). Belle progression également pour les engrais (+ 58 %). L'import de pâte à papier en provenance d'Amérique du Sud a aussi fortement augmenté.


ARTEMIS (Rotterdam) - IMO 9613795 - Indicatif d'appel PCOE - MMSI 246864000 - Drague suceuse à couteau - 131,50x27,80x9,00 m - TE 6,50 m - JB 9 547 - JN 2 864 - TE 2 320 t - P 24 650 kW (trois moteurs 4T-6cyl Wartsila 6L46F / deux moteurs électriques de propulsion (de 3 000 kW chacun) / deux hélices à pas fixe) - V 10 nd - Générat. 3 x 6 500 kW / 2 x 1 020 kW / 1 x 162 kW - Constr. 04.2013 (IHC Merwede, Kinderdijk, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Van Oord NV (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sistership : ATHENA (IMO 9548603).




4 mai 2013
D'autres navires au port… à suivre
Page précédente
Dernière mise à jour - 26.04.2015

© Françoise Massard
www.cargos-paquebots.net