Quelques navires de marine marchande escalant à La Rochelle
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Adelina - Alinda - Alithia - Alycia - Amalia - Amapola - Anke - Aylin - BBC Germany - Bei Hai Ming Wang - Beluga Spirit - Braemar - Britannia - Cindia - Dahlia - Delta - Dewi Parwati - Dvadesetprvi Maj - Emi Leader - Emi Proud - Eva Danielsen - Ewi Parwati - Falcon - France I - Frank W - Front Cheetah - Front Cougar - Front Lion - Front Panther - Front Puma - Front Tiger - Geobay - Global Express 4 - Grace - Horizon Geobay - Industrial Caribe - Ivan Kudryavtsev - Jana - Karelia - Karen C - Kathy C - Kotor - L'Hermione - Mein Schiff 1 - Mein Schiff 2 - Meridian Uno - Muhlenau - Onego Merchant - Onego Trader - Papayiannis - Ranginui - Saga Odyssey - Saga Tide - Salvanguard - Sara - Saurine - Sider Star - Sider Vulcano - Sirio - Tai Harmony - Tai Harvest - Tai Health - Texel - The World - Tocqueville - Trousse-Chemise - Unistar - Zim Bangkok -
Page précédente
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Avril 2015

Quelques premières photos de la "Maison du Port" : nouveau siège social de Port Atlantique La Rochelle


23 avril 2015 — Etat du chantier de construction du deuxième poste à quai de l'Anse Saint-Marc

Le port de La Rochelle (6e Grand Port Maritime de France) bénéficie d'un atout exceptionnel sur la façade Atlantique, son excellent accès nautique : c'est en effet un port en eaux profondes quelle que soit la marée. Son seul point faible, c'est sa taille limitée et comme il jouxte la ville, sa seule possibilité d'extension est de gagner des terrains sur la mer. Deux extensions sont donc en cours : d'une part le Casier de la Repentie, en cours de comblement derrière sa digue (cf. ici), qui permettra de gagner 35 ha de terre-plein et donc d'augmenter les capacités d'accueil du port, et l'Anse Saint-Marc qui nous concerne plus particulièrement aujourd'hui. Les travaux de déroctage destinés à augmenter la souille de l'Anse Saint-Marc (et plus généralement du chenal d'accès à l'ensemble des quais du port) ont eu lieu mi-2013, menés par la drague désagrégatrice néerlandaise ARTEMIS alors toute neuve (ce fut sa première mission), La nouvelle cote marine (définie par rapport au zéro des cartes ou niveau théoriquement atteint par les plus basses mers) est de – 14,5 m. Les travaux que nous voyons aujourd'hui sont ceux de la création (en cours) d'un second poste à quai à l'Anse Saint-Marc qui va accroître de 200 m le linéaire de quai déjà en service. Cela portera donc à 360 m la longueur totale du quai de l'Anse Saint-Marc puisque le poste 2 en cours de réalisation est en prolongement du poste 1 de 160 m de long et opérationnel depuis 03.2011. Ce quai allongé entrera en service fin 2015 et pourra alors accueillir des navires type Panamax (294 m de long pour 32 m de large et 12 m de tirant d'eau — ainsi définis pour être compatibles avec les dimensions des chambres du Canal de Panama — et ayant jusqu'à 80 000 t de port en lourd). Ces extensions s'inscrivent dans la dynamique de croissance du GPMLR (augmentation de 25 % du trafic en 5 ans). L'objectif est un trafic de 12 Mt à l'horizon 2020 (9,4 Mt en 2014), avec 18 000 emplois directs, indirects et induits. L'année 2015 se présente bien, avec une augmentation globale de trafic à fin mars de + 14 % par rapport au trafic du premier trimestre 2014.


Présenté par Michel Puyrazat, Président du Directoire et Directeur Général de Port Atlantique La Rochelle et par le Chef du Service Ingénierie du Port, ce chantier est une réalisation-phare du projet stratégique 2014-2019 de Port Atlantique La Rochelle (photos ci-dessus : crédit GPMLR). Si la première phase de cette opération débutée en 2014 a été cofinancée dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013, la poursuite de sa réalisation est inscrite au CPER 2015-2020 pour 10,6 M€, cofinancée à hauteur de 30 % par l'Etat, 20 % répartis entre le Conseil Départemental et la Communauté d'Agglomération de La Rochelle et 50 % sur les fonds propres du Port. Le montant total des travaux, incluant les opérations de déroctage menées en 2013 et le futur aménagement de la plate-forme, s'élève à 24,5 M€, dont 20,5 M€ pour le seul quai numéro 2. Première opération inscrite pour répondre à l'ambition n°1 de ce projet stratégique du Port, à savoir «doter le Grand Ouest d'une plateforme industrielle portuaire à haute valeur ajoutée», la construction du nouveau quai permettra d'accroître la capacité d'accueil des navires et d'exploiter tout le potentiel du site Saint-Marc en lien avec celui de La Repentie. L'ensemble de cette opération fait partie du Grand Projet du Port cofinancé par l'Europe.



Engagé en 2014 (terrassement de la berge), le chantier consiste aujourd'hui en la pose de 300 pieux (répartis sur 7 rangées au total) et celle de chapiteaux et poutres préfabriqués sur les deux premières rangées (comme on le voit sur la première photo en haut de page). Les personnes présentes à côté des pieux donnent l'échelle ! Fabriqués à Istanbul (Turquie), ces pieux de 28,10 m pour les plus longs et 16,30 m pour les plus courts sont arrivés à La Rochelle par voie maritime (cf. infra). Ces pieux sont enfoncés à – 11,5 m pour les plus courts et – 22,5 m pour les plus longs (forage par percussion avec taillants de la gamme Symmetrix). Le temps d'enfoncement proprement dit des pieux est de l'ordre de 2 h, ce qui est très peu, mais il y a une longue préparation préalable. Ces travaux se déroulent 24 h/24, avec trois équipes de 5 personnes. Ci-dessous, chapiteaux et poutres, tous préfabriqués sur le chantier.


Ci-dessous, chapiteaux et poutres positionnés sur les pieux (photos du 20.05.2015).


Le chantier est mené par un groupement de quatre entreprises : ETPO (Entreprise de Travaux Publics de l'Ouest), Nantes - EMCC (Groupe Vinci), Bayonne - Vinci Construction Terrassement (Cugnaux-Toulouse) - Dacquin Fondations Spéciales (Servon / Vilaine-Rennes). Les deux premières entreprises sont responsables de toutes les structures béton. Vinci est en charge des digues et terre-plein, tandis que Dacquin a pour mission de renforcer le sol à l'arrière du quai. Ci-dessous, soudeurs en action sur les ferraillages.


La réalisation de la dalle (composée de 900 éléments préfabriqués en béton, réalisés sur place) et les renforcements de sols démarreront en mai. De puissants moyens de levage sont évidemment présents sur le chantier, dont la "Sennebogen 5500" de Cherbourg Levage (groupe Sarens) de 180 t de capacité de levage.



Après la mise en place de trois cents pieux, la construction du quai se poursuivra donc par la création d’une dalle en béton armé supportée par des poutres et des chapiteaux. La réalisation de cette dalle demandera environ 10 000 h de travail. La charge maximale du quai sera de 6 t/m2, valeur tout à fait compatible avec le poids des grues portuaires.


Le premier terminal de l'Anse Saint-Marc (160 m de quai et 10 ha de terre-plein), destiné aux vracs solides, a été attribué à la société E.V.A. (Etablissement Vraquier de l'Atlantique, La Rochelle), filiale des sociétés Maritime Kuhn (FAST) et Sica Atlantique (installée sur le port depuis 1957). Prévue pour une livraison fin 2015, la réalisation du nouveau quai de l'Anse Saint-Marc est menée parallèlement au lancement d'un appel à projets pour ce deuxième terminal (200 m de quai de 35,5 m de large) qui donnera lieu à l'attribution à un opérateur d'un nouveau site de 10,5 ha de terre-plein (potentiel estimé de trafic : 1,3 Mt supplémentaires). Les candidats pourront proposer des trafics concernant les vracs agricoles et industriels, les énergies renouvelables (le GPMLR espère pouvoir répondre au projet d'éoliennes offshore au large de l'île d'Oléron si celui-ci se réalise), les activités offshore, les transports de colis lourds, etc. Ils devront par ailleurs s'engager à finaliser l'aménagement du terminal et l'entretenir, acquérir les outillages nécessaires, construire les hangars de stockage des marchandises, développer les trafics et bien sûr assurer la manutention des navires avec ses propres équipes de dockers. Les opérateurs intéressés ont jusqu'au 15 juin pour remettre leur projet. Le lauréat sera désigné par le port à l'automne 2015. A noter que le port de La Rochelle a obtenu en 2014 la triple certification Qualité - Sécurité - Environnement.

AYLIN
Comme dit précédemment, les 300 pieux destinés à supporter le quai ont été fabriqués en Turquie et transportés par mer jusqu'à La Rochelle. Ils sont arrivés le 26.10.2014 à bord du cargo turc AYLIN (ci-contre, photo Frank Behrends). Il avait à bord 2 264 t de tubes. Il est reparti dès le lendemain soir à destination de Pasajes (Pays Basque espagnol).
AYLIN (Panama) - IMO 8603535 - Indicatif d'appel 3EXQ5 - MMSI 355426000 - Cargo de divers - 88,60x15,45x8,30 m - TE 6,62 m - JB 3 113 - JN 1 722 - PL 4 279 t - P 1 150 kW (mot. 4T-8cyl Krupp-MaK 8M453B / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Cap. GRN 5 553 m3 (1 cale) / 256 evp (dont 200 reefers) - Grues 2x30 t - Constr. 1986 (J.J. Sietas, Hambourg, Allemagne) - Gérant/Opérat. Gemiciler Denizcilik Nakliyat (Istanbul, Turquie) - Pav. PAN - Ex EVA DANIELSEN (2002-2010) - Ex BBC GERMANY (2001-2002) - Ex INDUSTRIAL CARIBE (2001) - Ex BBC GERMANY (1999-2001) - Ex RANGINUI (1994-1999) - Ex ZIM BANGKOK (1993-1994) - Ex ANKE (1989-1993) - Ex GLOBAL EXPRESS 4 (1988-1989) - Ex FALCON (1987-1988) - Ex ANKE (1986-1987). Sistership : MERIDIAN UNO (IMO 8703268 / 1987).

Quelques navires en escale Port Atlantique La Rochelle le 23.04.2015


L'HERMIONE appareille pour les Etats-Unis (18.04.2015) — Photos Association Hermione-La Fayette et Marine nationale


L'HERMIONE quitte la Rochelle à deux jours du grand départ pour sa traversée vers l'Amérique (16.04.2015) — Photos Francis Le Corre


6 avril 2015

Le vraquier allemand CINDIA a accosté le 04.04.2015 en milieu d'après-midi au poste SM01 de l'Anse Saint-Marc. Il est venu livrer 3 025 t d'engrais manufacturés en vrac chargés à Annaba (ce port algérien — l'Hippone de Saint-Augustin — dispose d'un important terminal phosphatier, l'Algérie étant l'un des plus gros producteurs de phosphates au monde). Appareillage prévu le 08.04 au soir. Les photos ci-dessous ont été prises du mole d'escale. La première photo est prise sur fond de la nouvelle cimenterie Holcim (cf. infra).
CINDIA
CINDIA
CINDIA
CINDIA
Là, le CINDIA est vu directement de l'Anse Saint-Marc. Sa cheminée porte les initiales de son propriétaire, l'armement hambourgeois Peter Döhle.
CINDIA
CINDIA
CINDIA
CINDIA
CINDIA (Saint John's) - IMO 9306316 - Indicatif d'appel V2BV6 - MMSI 304946000 - Cargo de divers - 108,16x18,20x9,00 m - TE 6,70 m - JB 5 581 - JN 2 835 - PL 7 593 t - P 2 800 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-STX 7S26MC-Mk6 / hélice à pas variable) - V 12,4 nd - Prop. d'étrave (280 kW) - Générat. aux. 2 x 465 kVA / 1 x 331 kVA - Cap. GRN 10 330 m3 (3 cales) - Equipage 13 - Constr. 2005 (Jiangsu Eastern Shipyard, Jingjiang, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Peter Döhle (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG. Navire-catalogue : plus d'une cinquantaine de sisterships.

Ci-dessous, les installations du centre rochelais de broyage de clinker du cimentier suisse Holcim. Cette nouvelle usine est implantée sur le terre-plein de l'Anse Saint-Marc et opérationnelle depuis fin 2013. Ce site ne produit pas de clinker mais l'importe par voie maritime avant de le transformer sur place en produit fini (le clinker est l'un des constituants du ciment ; il se présente sous la forme de nodules durs, généralement gris, obtenus par cuisson aux environs de 1 450 °C d'un mélange — la "farine" ou le "cru" — de calcaire à raison de 75 % et de silice pour 25 %). Les installations (70 M€ d'investissements) comportent deux silos de 66 m de haut et divers bâtiments techniques, dont les unités de broyage. La capacité de ce centre serait de l'ordre de 600 000 t de ciment produit annuellement. Il devrait approvisionner la région Poitou-Charentes et le Grand Ouest. A noter que le groupe suisse Holcim est sur le point de fusionner avec le groupe français Lafarge, cette fusion devant donner naissance au numéro 1 mondial du ciment. Sur la photo de droite ci-dessous, une nouvelle grue, une Liebherr LHM 400, récemment achetée par la société EVA (Etablissement Vraquier de l’Atlantique). Elle est arrivée fin octobre 2014 d'Hambourg, à bord du cargo ANNE-SOFIE. Cette grue de 104 t (Safe Working Load) au crochet est utilisée pour les trafics de produits cimentiers (clinker, laitier) et de produits agricoles (tourteaux, engrais).

Amarré au poste APWE du terminal pétrolier (au bout du mole d'escale), le tanker tout neuf FRONT LION. Ce pétrolier est en effet entré en service il y a seulement six mois, pour le compte de l'armement Frontline 2012 (siège à Hamilton, Bermudes). Il a accosté le 05.04.2015 à 17h, en provenance de Gibraltar. Il est en cours de déchargement de 100 000 t de gazole chargé à Al Jubayl (port du Golfe Persique appartenant à l'Arabie Saoudite). ETD 08.04 en fin de soirée.
FRONT LION
FRONT LION
FRONT LION
FRONT LION (Majuro) - IMO 9664770 - Indicatif d'appel V7CD7 - MMSI 538005737 - Pétrolier - 249,96x44,00x21,50 m - TE 13,50 m - JB 65 358 - JN 33 832 - PL 115 162 t - P 12 508 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-CMDl 6S60ME-C8.2 / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 900 kW - Cap. 126 283 m3 (12 citernes) - Constr. 09.2014 (Guangzhou Longxue Shipbuilding, Guangzhou, Chine) - Propr./Opérat. Frontline 2012 (Hamilton, Bermudes) - Gérant Frontline Management (Oslo, Norvège) - Pav. MHL. Sisterships : BEI HAI MING WANG (IMO 9628532 / 2013) - FRONT CHEETAH (IMO 9686637 / Livrable 07.2015) - FRONT COUGAR (IMO 9686649 / Livrable 09.2015) - FRONT PANTHER (IMO 9664782 / 01.2015) - FRONT PUMA (IMO 9664794 / 03.2015) - FRONT TIGER (IMO 9664809 / Livrable 04.2015).



Mars 2015

31 mars 2015

Au poste CB01 de Chef de Baie, le vraquier ALYCIA. Il y a accosté le 28.03.2015 vers 11h, en provenance d'Annaba (Algérie). Il est venu charger 25 000 t de blé en vrac destiné au Sénégal. Appareillage pour Dakar le 01.04 en soirée. Sa cheminée est aux couleurs de l'armement grec Alloceans Shipping.
ALYCIA
ALYCIA
ALYCIA
ALYCIA
ALYCIA (Valletta) - IMO 9588366 - Indicatif d'appel 9HA2749 - MMSI 215517000 - Vraquier - 180,00x30,00x14,40 m - TE 9,80 m - JB 22 223 - JN 11 534 - PL 34 018 t - P 6 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S42MC7.1 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 570 kW - Cap. GRN 44 717 m3 (5 cales) - Grues 4x35 t - Constr. 01.2012 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Alloceans Shipping (Athènes, Grèce) - Pav. MLT. Sisterships : ADELINA (IMO 9595785 / 2012) - ALINDA (IMO 9588378 / 2012) - ALITHIA (IMO 9595840 / 2012) - AMALIA (IMO 9588354 / 2011) - AMAPOLA (IMO 9588342 / 2011).

A l'amont de l'ALYCIA, au poste CB02, le cargo SAGA TIDE arrivé du Brésil le 30.03 dans la nuit. Le GPMLR reçoit fréquemment des navires de l'armement norvégien Saga Forest Carriers (cf. infra). Tous ces navires sont de type OHGC ou Open Hatch General Cargo. Auto-chargeants/déchargeants grâce à leurs deux puissantes grues-portiques (gantry cranes) entièrement couvertes pour préserver la cargaison des intempéries lors des opérations commerciales, ces navires sont spécialisés dans le transport de produits forestiers (pâte à papier, rouleaux de papier, etc.). Il est en effet en train de décharger 42 566 t de pâte à papier fabriquée au Brésil. Appareillage pour Las Palmas (Canaries) prévu le 03.04 au soir.
SAGA TIDE
SAGA TIDE
SAGA TIDE
SAGA TIDE
SAGA TIDE (Hong Kong) - IMO 8918277 - MMSI 477323000 - Cargo Open Hatch - 199,20x30,50x16,40 m - TE 11,80 m - JB 29 235 - JN 14 088 - PL 47 029 t - P 8 951 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Diesel United 7RTA52 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. 51 946 m3 / 1 688 evp (dont 50 reefers) - Constr. 1991 (Oshima Shipbuilding, Saikai, Japon) - Propr./Gérant/Générat. Saga Forest Carriers (Nøtterøy, Norvège) - Pav. HKG (CHN). Plus d'une vingtaine de sisterships dont plus de la moitié déjà vus à La Rochelle (QUETZAL ARROW - SAGA ADVENTURE - SAGA ANDORINHA - SAGA BEIJA-FLOR - SAGA ENTERPRISE - SAGA EXPLORER - SAGA HORIZON - SAGA JANDAIA - SAGA JOURNEY - SAGA TUCANO - SAGA VIKING).

Le vraquier DVADESETPRVI MAJ touche le GPMLR pour la deuxième fois (il y était déjà venu en 12.2014), mais je le vois pour ma part pour la première fois. Il a accosté au quai Modéré Lombard (poste AP00) ce 31.03.2015 peu avant midi, en provenance de Malte. Il vient charger 30 300 t de blé en vrac qu'il ira livrer à Dakar (Sénégal). Appareillage prévu le 02.04 en début d'après-midi.
DVADESETPRVI MAJ
DVADESETPRVI MAJ
DVADESETPRVI MAJ
Ce vraquier porte un pavillon pas très courant, celui du Monténegro. Il a pour port d'attache Kotor, situé au fond du magnifique fjord du même nom ("Bouches de Kotor" exactement). Sur sa cheminée, le logo de l'armement monténégrin Crnogorska Plovidba.
DVADESETPRVI MAJ
DVADESETPRVI MAJ
DVADESETPRVI MAJ
DVADESETPRVI MAJ (Kotor) - IMO 9582427 - Indicatif d'appel 4OCG - MMSI 262006000 - Vraquier - 179,90x28,40x15,00 m - TE 10,80 m - JB 22 456 - JN 12 060 - PL 35 000 t - P 6 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 6S42MC7 / hélice à pas fixe) - V 13,7 nd - Générat. aux. 3 x 465 kW - Cap. GRN 44 439 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 08.2012 (Shanghai Shipyard, Shanghai, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Crnogorska Plovidba (Kotor, Montenegro) - Pav. MTG. Sistership : KOTOR (IMO 9575981 / 2012).

Au poste AP01 du même quai Lombard (avant-port), un revenant, le cargo KATHY C qui n'était pas revenu à La Rochelle depuis 05.2012. Il a accosté le 29.03.2015 en fin de matinée, arrivant de Lisbonne (Portugal). Cheminée aux couleurs de l'armement britannique Carisbrooke Shipping installé sur l'île de Wight, en bordure du bras de mer qui sépare cette île du sud de l'Angleterre. Il finit de charger 6 200 t de blé en vrac, avant de retourner au Portugal (ETD 01.04 au matin).
KATHY C
KATHY C
KATHY C
KATHY C (Cowes) - IMO 9523940 - Indicatif d'appel 2CTI7 - MMSI 235075591 - Cargo de divers - 99,60x15,50x8,14 m - TE 6,75 m - JB 4 151 - JN 2 323 - PL 6 250 t - P 1 980 kW (mot. 4T-6cyl Mak-Caterpillar 6M25C / hélice à pas variable) - V 10,3 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 312 kW / 3 x 160 kW - Cap. GRN 8 344 m3 (2 cales) - Constr. 03.2010 (Jiangsu Yangzijiang Shipbuilding, Jiangyin, Chine) - Gérant Carisbrooke Shipping (Cowes, Royaume-Uni) - Pav. GBR - Lancé comme KAREN C (2009). Une dizaine de sisterships (dont les KARINA C et KATE C).

Egalement amarrées au quai Lombard, en amont du cargo KATHY C vu ci-dessus, deux dragues aspiratrices en marche / sabliers, les ANDRE L et STELLAMARIS. Ces deux navires appartiennent à l'armement rochelais Dragages Transports & Travaux.
KATHY C - ANDRE L - STELLAMARIS
ANDRE L
STELLAMARIS

Longue escale pour le vraquier taïwanais TAI HARMONY puisqu'il est arrivé de Sète (France) le 24.03.2015. Il a accosté au mole d'escale (poste ME02) en tout début d'après-midi. Il est venu livrer 20 000 d'engrais provenant d'Oman (sans doute de l'usine Suhail Bahwan qui produit de l'urée et de l'ammoniac depuis 2005). Appareillage pour Rouen le 01.04.2015 aux environs de 17 h.
TAI HARMONY
TAI HARMONY
TAI HARMONY
TAI HARMONY (Panama) - IMO 9216676 - Indicatif d'appel H3WV - MMSI 357032000 - Vraquier - 189,99x32,26x16,67 m - TE 11,90 m - JB 28 615 - JN 17 654 - PL 51 008 t - P 9 601 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Kawasaki 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 520 kW - Cap. GRN 65 000 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 2001 (Oshima Shipbuilding, Saikai, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Taiwan Navigation (Taipei City, Taïwan) - Pav. PAN. Sisterships : PAPAYIANNIS (IMO 9216690 / 2001) - TAI HARVEST (IMO 9233428 / 2002) - TAI HEALTH (IMO 9216688 / 2001).

Le petit cargo russe IVAN KUDRYAVTSEV a accosté au poste BF10 du bassin à flot le 26.03.2015 au soir, en provenance de Leixoes (Portugal). Il appareillera pour Rotterdam (Pays-Bas) le 04.04 en début d'après-midi après avoir chargé 3 800 t de blé en vrac.
IVAN KUDRYAVTSEV
IVAN KUDRYAVTSEV
IVAN KUDRYAVTSEV
IVAN KUDRYAVTSEV (Panama) - IMO 9518414 - Indicatif d'appel 3EXM9 - MMSI 357959000 - Cargo de divers - 89,92x14,00x7,15 m - TE 5,81 m - JB 2 997 - JN 1 598 - PL 4 497 t - P 1 950 kW (mot. 4T-6cyl Wartsila 6L26 / hélice à pas variable) - V 11,5 nd - Prop. d'étrave (170 kW) - Générat. aux. 1 x 304 kW / 2 x 220 kW - Cap. GRN 5 500 m3 (1 cale) / 138 evp - Equipage 10 - Constr. 06.2010 (Onega Shipyard, Petrozavodsk, Russie) - Gérant/Opérat. Orion Shipping (Saint-Pétersbourg, Russie) - Pav. PAN. Sisterships : DMITRY VARVARIN (IMO 9518402 / 2009) - UNISTAR (IMO 9505687 / 2009 / Ex EMI LEADER) - KAPITAN ZHIKHAREV (IMO 9518426 / 2010) - KARELIA (IMO 9576703 / 2010 / Ex EMI PROUD).

Quelques vedettes à passagers en fin d'hivernage dans le bassin à flot (quai BF16) : TROUSSE-CHEMISE - TOCQUEVILLE - SAURINE.
TOCQUEVILLE (Cherbourg) - IMO 9442823 - Indicatif d'appel FIAP - MMSI 228268800 - Vedette à passagers à grande vitesse - 37,20x8,60x3,82 m - TE 2,00 m - JB 338 - JN 115 - PL 35 t - Ptot 3 700 kW (deux moteurs 4T-16cyl MTU Friedrichshafen 16V4000M61 / deux Water-Jets) - V 26 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 2 x 96 kW - Cap. 260 passagers - Equipage 7 - Constr. 2007 (Chantier Naval Gamelin, La Rochelle, France) - Gérant/Opérat. Corsaire (Saint-Malo, France) - Pav. FRA. Voir ici une autre photo de cette vedette construite à La Rochelle.

La vedette à couple derrière la SAURINE (vue ci-dessus) assure la liaison maritime Ile d'Oléron - La Rochelle. Pas de nom apparent (photos du 06.04.2015).
25,00x6,70 m - Ptot 1 472 kW (deux moteurs / deux hélices) - V 20 nd - Cap. 177 passagers - Traversée La Rochelle (devant la Médiathèque) - Ile d'Oléron (au niveau de Boyarville) en 50 min.

Devant la base sous-marine, la VCSM (Vedette Côtière de Surveillance Maritime) P 613 (CHARENTE) de la Gendarmerie maritime. Armée de 8 hommes, elle assure des missions de sécurité (lutte contre le trafic de stupéfiants, contre l'immigration clandestine, etc.), d'assistance, ou encore de secours en cas d'accidents en mer. Ce n'est pas souvent que j'ai eu l'occasion de photographier l'énorme (plus de 200 m de long et près de 170 m de large) base sous-marine libre de vue. Fermant le bassin à flot, elle fut construite en 1941-1942 (par l'entreprise de génie civil national-socialiste Organisation Todt / OT) pour abriter la troisième flottille de U-boote de la Kriegsmarine. Elle comprend 10 alvéoles d'une centaine de mètres de long et environ 17 m de large (au moment de la Seconde Guerre mondiale, cette base comprenait également divers ateliers et magasins). Ces alvéoles étaient alors fermées par des portes blindées. Avec une dalle de plus de 3,5 m d'épaisseur doublée d'une deuxième dalle de protection de même épaisseur (avec, entre les deux, un "Fangrost" ou chambre destinée à amortir les déflagrations), elle est évidemment indestructible, de même que l'écluse bunkérisée située de l'autre côté du bassin (construite en 1942-1943). Elle pouvait abriter jusqu'à 13 sous-marins allemands. Cette base fait bien sûr partie du système de défense allemand dit "Mur de l'Atlantique". Le quai où est amarrée la vedette P 613 est situé entre les alvéoles 7 et 8.

Avec 9 401 419 t de marchandises traitées, le trafic portuaire 2014 s’avère très satisfaisant au regard de la conjoncture économique actuelle et de l’évolution constatée dans les autres ports. L’évolution globale affiche certes une baisse de 3 %, mais par rapport à une année 2013 exceptionnelle qui s’était achevée à + 16 %. Sur les cinq dernières années, l’évolution du trafic portuaire est de + 11,5 %. Une filière est en forte hausse en 2014 (par rapport à 2013) : les vracs agricoles (+ 5,8 %), et cela grâce à la bonne tenue des engrais, à l’excellente campagne céréalière qui a permis aux agriculteurs d’investir dans les intrants. Une deuxième filière en hausse (+ 1,4 %) est celle des trafics divers, imputable à l’augmentation du trafic des produits cimentiers du fait du démarrage de l’activité d’Holcim (+ 56 %), des produits métalliques (+ 23 %), des vracs industriels (+ 10 %), ainsi que des conteneurs (+ 4 %). Les céréales, filière phare du Port, sont en retrait par rapport à l’année 2013 de 2,2 %, après un bond de 32 % l’année précédente, soit 4 276 000 t en 2014 contre 4 370 000 t en 2013. Deuxième filière en tonnage, les produits pétroliers affichent une baisse de 7 % avec 2 600 000 t fin 2014 contre 2 800 000 t à fin 2013 (baisse en corrélation avec une diminution de la demande due à des hivers plus cléments). Cette diminution vient après deux années de hausses consécutives de + 8 %.

Les produits forestiers sont globalement stables avec - 0,5 %. En tête de cette filière, la pâte à papier avec 652 000 t à fin décembre 2014 contre 658 000 t un an auparavant. De bons résultats dans un contexte de baisse générale de la consommation de pâte à papier. A noter, l’émergence tout à fait prometteuse des flux de pellets de bois (53 600 t en 2014 contre 25 700 t en 2013). Avec 611 000 t en 2014 contre 658 000 t en 2013, les sables clôturent l’année avec un recul global de 7,2 %. Cette filière reflète les difficultés du marché de la construction dans l’hinterland du Port, l’agglomération rochelaise et son arrière-pays. Pour la filière croisières, l'année 2014 est marquée par une évolution de + 64 % en nombre de passagers (28 300), avec 20 escales de paquebots. Cela confirme les atouts du Terminal Croisières pour l'accueil des paquebots et des croisiéristes — Infos GPMLR.
Livraison de pâte à papier par l'un des nombreux cargos OHGC  de la Saga



Le paquebot BRAEMAR lance la saison croisières 2015 à Port Atlantique La Rochelle (26.03.2015) — Photo Thierry Rambaud
En provenance de Douvres (Grande-Bretagne), le paquebot BRAEMAR a passé la bouée Chauveau le 26.03.2015 à 08h00. Son amarrage au poste ME06 du môle d'escale a commencé une demi-heure plus tard. Ce paquebot de l'armement Fred Olsen Cruise Lines fréquente le GPMLR depuis 2009, y escalant une ou deux fois par an. Le BRAEMAR lance ainsi la saison croisières 2015 du port de La Rochelle. D’ici le 02.11.2015, le GPMLR recevra 24 paquebots de croisière au cours de 26 jours d’escale, représentant un total d'environ 27 000 passagers. Si le nombre de paquebots accueillis croît sensiblement (+ 16 %), tout comme celui du nombre de jours d’escale (+ 12 %), le nombre de croisiéristes est stable par rapport à 2014. Cette première escale 2015 accueille 970 passagers britanniques et 370 membres d’équipage à bord du BRAEMAR. Son appareillage est prévu le soir même aux alentours de 22 h, à destination de Bordeaux-Bassens.
BRAEMAR
Temps fort de la saison croisières 2015, le paquebot BRITANNIA, tout nouveau paquebot-amiral de P&O Cruises (filiale du groupe américain Carnival), fera son escale inaugurale française en trois temps à La Rochelle : les 28.05, 10.08 et 07.09.2015, avec 3 650 passagers à son bord. Avec ses dimensions hors normes (330 m de long et 38,40 m de large), c’est le plus grand paquebot de la compagnie et le plus grand paquebot jamais accueilli à La Rochelle (le NORWAY faisait 315 m de long). Construit en Italie dans le chantier Fincantieri de Monfalcone, il a été livré le 22 février dernier et baptisé par la reine Elizabeth II d’Angleterre le 10.03.2015 à Southampton. Autre spécificité de cette saison croisières rochelaise, la venue du paquebot THE WORLD, le plus grand navire résidentiel privé au monde avec ses 110 appartements (de 100 à 300 m2) appartenant chacun à des propriétaires particuliers  (il comporte également 88 suites en location de 25 à 85 m2). Absent depuis 07.2010 de La Rochelle, il revient pour une escale de trois jours du 26 au 28.07.2015.
A noter enfin deux escales du MEIN SCHIFF 1  de la compagnie TI Cruises les 31.05 et 06.09.2015. Avec 1 900 passagers à son bord, l’intérêt pour la destination La Rochelle se confirme dans la clientèle de croisière allemande, après l’escale appréciée du paquebot MEIN SCHIFF 2 en 2014.
BRAEMAR (Nassau) - IMO 9000699 - Indicatif d'appel C6SY7 - MMSI 311541000 - Navire de croisières - 195,82x22,52x7,20 m - TE 5,41 m - JB 24 344 - JN 10 164 - PL 1 800 t - Ptot 13 120 kW (quatre moteurs 4T-8cyl Wartsila 8R32E / deux hélices à pas variable) - V 18,5 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 000 kW) - Générat. 2 x 2 625 kVA / 2 x 1 840 kVA - Cap. 987 passagers (510 cabines) - Equipage 400 - Constr. 1993 (Union Naval de Levante, Valence, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Fred Olsen Cruise Lines (Ipswich, Royaume-Uni) - Pav. BHS - Ex CROWN DYNASTY (1999-2001) - Ex NORWEGIAN DYNASTY (1997-1999) - Ex CROWN MAJESTY (1997) - Ex CROWN DYNASTY (1993-1997).


Février 2015

Les travaux de carénage de L'HERMIONE se poursuivent à La Rochelle (14.02.2015) — Photos Francis Le Corre

Les travaux de carénage de L'HERMIONE avancent bien. La frégate devrait quitter la forme 2 du pôle de réparation et de construction navale du port de commerce de La Pallice le 20.02.2015. Elle partira alors pour deux jours d'essais en mer. Après quoi, elle  ira s'amarrer dans le Bassin des chalutiers de La Rochelle. Cette arrivée est prévue le samedi 21.02 à 18h, sous réserve de bonnes conditions météorologiques (L'HERMIONE ne peut pas entrer dans le bassin si le vent est trop élevé).


La frégate prendra la place du FRANCE I, quai Sénac de Meilhan, à proximité de l'Aquarium.  Le navire sera ouvert à la visite chaque jour du 22.02 au 14.04, de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Lors de cette escale, un parcours accompagné à bord du navire sera proposé aux visiteurs, lesquels pourront découvrir les ponts de gaillards (avant et arrière) et de batterie. Des guides seront présents pour répondre à leurs questions. Le départ de L'HERMIONE pour les Etats-Unis est prévu pour le 18.04.2015.



Lors des deux mois d'essai qui ont eu lieu à l'automne dernier, son Commandant — Yann Cariou — s'est dit très satisfait du comportement de l'HERMIONE à la mer : "L'HERMIONE est un navire rapide. Il va deux fois plus vite que le BELEM (qu'il a commandé pendant trois ans). Celui-ci fait 800 t pour 1 000 m2 de voilure, la frégate 1 000 t pour 2 000 m2 de voilure. Et sa stabilité est remarquable. On peut rester un quart d'heure sans toucher à la barre sous certaines allures." Elle a atteint 14 nd pendant ses essais. Yann Cariou semblent admirer les frères Chevillard, architectes constructeurs de la fin du XVIIIe siècle à l'origine de L'HERMIONE de La Fayette.



Les travaux de carénage ont commencé sur L'HERMIONE dans l'une des cales sèches de La Rochelle (05.02.2015) — Photos Francis Le Corre

Et bien sûr, les travaux commencent par la pose des échaffaudages tout autour de la coque.

L'HERMIONE
L'HERMIONE
L'HERMIONE
L'HERMIONE
L'HERMIONE
 
L'HERMIONE
L'HERMIONE
 
L'HERMIONE
L'HERMIONE




L'HERMIONE mise en cale sèche par les lamaneurs de La Rochelle le 02.02.2015 — Photos Francis Le Corre

On s'en souvient, la frégate L'HERMIONE a été remorquée de Rochefort au port de La Rochelle le 21.01.2015. Elle devait entrer en cale sèche pour carénage début février. Calendrier tenu, puisqu'on la voit ci-après passer du bassin à flot dans l'une des deux cales de radoub du port. (cf. plan), remorquée par deux vedettes de la Station de Lamanage de La Rochelle-Charente. L'HERMIONE remplace la frégate météorologique FRANCE I qui vient de quitter la cale concernée, et c'est la même ligne de tins qui sera utilisée. Une fois sa carène remise à neuf (aux alentours du 20.02), L'HERMIONE gagnera le large pour un ou deux jours d'essais en mer, puis rejoindra le bassin des Chalutiers de la Rochelle (en face du Musée Maritime, en centre ville), où elle sera de nouveau ouverte à la visite (sans doute pendant tout le mois de mars).


 
 
 
 
 

On le sait, l'un des deux nouveaux moteurs a été récemment victime d'une surchauffe lors d'un essai longue durée. Ce sont donc les deux moteurs prototypes, ceux avec lesquels la frégate avait fait ses essais en mer à l'automne dernier, qui vont être remontés. Durant les deux mois d'essais, L'HERMIONE avait navigué 80 % à la voile et 20 % aux moteurs et le Commandant Yann Cariou s'était dit très satisfait par le comportement de la frégate, dont il avait loué en particulier la manœuvrabilité. La question qui est évidemment posée concerne l'appareillage, possible ou non, de L'HERMIONE le 18.04.2015 pour sa traversée vers les Etats-Unis. Le président de l'association Hermione-La Fayette, Benedict Donnelly, se dit "raisonnablement optimiste".


Janvier 2015



Novembre 2014

02 novembre 2014

Accosté depuis le 21.10.2014 au poste CB02 du quai Chef de Baie, le cargo "open hatch" SAGA ODYSSEY est arrivé du Brésil. Nous voyons souvent à Port Atlantique La Rochelle des navires de l'armement Saga, mais celui-ci est en première escale. Le SAGA ODYSSEY appartient à la famille de navires dits OHGC ou Open Hatch General Cargo. Ces cargos spécialisés, dont le concept est né d'une coopération entre les Etats-Unis et la Norvège dans les années 1960, sont dédiés au transport de produits forestiers (pâte à papier, rouleaux de papier, etc.). Ils sont auto-chargeants/déchargeants grâce à leurs deux puissants portiques (gantry cranes) qui se déplacent longitudinalement sur des rails qui courent de part et d'autre du pont principal du navire sur toute sa longueur. La capacité de levage de ces portiques varie, selon les navires, de 30 à 80 t SWL (safe working load) ; elle est de 40 t dans le cas présent.
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
Pour préserver la cargaison des intempéries lors des opérations commerciales, ces portiques sont entièrement couverts. Chaque toit de portique comporte deux parties latérales retractables (à leur poste de mer). Pendant les manutentions, une fois déployées, elles dépassent de 13 m de part et d'autre de la coque du navire. Afin de faciliter les manutentions, les panneaux de cale ont les mêmes dimensions que celles des cales, ce qui nécessite des structures renforcées et des aciers à haute résistance pour rigidifier l'ensemble (comme pour les porte-conteneurs dont les premiers développements sont d'ailleurs contemporains de ces navires "open hatch"). Ces lourds panneaux sont manipulés par les portiques. Les cales sont à atmosphère contrôlée (en température et humidité) et comportent des déshumidificateurs pour éliminer toutes traces de condensation. Chaque portique est équipé d'un spreader (cf. photos ci-dessous) qui se déplace transversalement et verticalement. Les systèmes d'accrochage dépendent du type de charge : multicrochets, comme ici, pour la pâte conditionnée en ballots, ventouses pour les rouleaux de papier, etc.
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
Il est venu livrer 30 298 t de pâte à papier fabriquée au Brésil. Appareillage pour Zeebrugge (Belgique) le 04.11.2014 en début d'après-midi.
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY
SAGA ODYSSEY (Hong Kong) - IMO 9401788 - Indicatif d'appel VRDU9 - MMSI 477058200 - Cargo open hatch - 199,20x30,59x16,40 m - TE 11,80 m - JB 29 758 - JN 14 440 - PL 46 500 t - P 9 510 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Diesel United 7RTA52 / hélice à pas fixe) - V 14,9 nd - Cap. 53 232 m3 (10 cales) / 760 evp - Grues portiques 2x40 t - Constr. 2008 (Oshima Shipbuilding, Saikai, Japon) - Gérant/Opérat. Saga Forest Carriers (Nøtterøy, Norvège) - Pav. HKG (CHN). Plus d'une vingtaine de sisterships (dont un certain nombre vus à La Rochelle : QUETZAL ARROW - SAGA ADVENTURE - SAGA ANDORINHA - SAGA BEIJA-FLOR - SAGA ENTERPRISE - SAGA EXPLORER - SAGA HORIZON - SAGA JOURNEY - SAGA VIKING).

Au mole d'escale (poste ME01), le navire de recherches océanographiques HORIZON GEOBAY (de l'armement Emirati Horizon Geosciences) en escale technique depuis hier 01.11.2014. Appareillage le 04.11 au soir à destination du Havre. Son champ d'action est essentiellement la mer du Nord et l'Atlantique Nord.
HORIZON GEOBAY
HORIZON GEOBAY
HORIZON GEOBAY
HORIZON GEOBAY
HORIZON GEOBAY (Panama) - IMO 7801556 - Indicatif d'appel 3ETG2 - MMSI 354641000 - Navire de recherches océanographiques - 86,98x15,60x10,49 m - TE 6,91 m - JB 3 502 - JN 1 051 - PL 2 056 t - Ptot 5 800 kW (quatre moteurs dont deux 4T-16cyl Caterpillar 3516B er deux 4T-12cyl Mitsubishi S12R-MPTK / deux propulseurs azimutaux) - V 11 nd - Trois propulseurs d'étrave (deux en tunnel de 925 kW chacun et un rétractable de 830 kW) - Système de positionnement dynamique DP2 - ROV (Remote Operated Vehicle) Horizon Shark G2 - Grue 30 t - Helideck pour Super Puma - Emménagements pour 66 personnes (26 cabines single / 20 cabines doubles) - Pont de travail de 469 m2 - Constr. 1978 (K.K. Uwajima Zosensho, Uwajima, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Horizon Geosciences (Sharjah, Emirats Arabes Unis) - Pav. PAN - Ex GEOBAY (1998-2013) - Ex SALVANGUARD (1987-1998) - Ex DAHLIA (1978-1987).

Egalement amarré au môle d'escale (poste ME02), le cargo TEXEL est arrivé de Turquie le 30.10.2014 au soir. C'est sa deuxième touchée du port cette année. Il est venu livrer 3 000 t de carbonate de sodium. Appareillage prévu le 04.11 en début d'après-midi, à destination de Terneuzen (province néerlandaise de Zélande).
TEXEL
TEXEL
TEXEL
TEXEL (Harlingen) - IMO 9238363 - Indicatif d'appel PBFC - MMSI 245064000 - Cargo de divers - 132,20x15,87x9,65 m - TE 7,16 m - JB 6 301 - JN 3 582 - PL 8 930 t - P 3 840 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M32C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (500 kW) - Générat. aux. 2 x 500 kW / 1 x 116 kW - Cap. 12 805 m3 (2 cales) / 552 evp (dont 25 reefers) - Grues 1x40 t / 1x32 t - Constr. 2002 (Bodewes Shipyard, Volharding-Foxhol, Pays-Bas) - Propr./Gérant Kustvaart Harlingen BV (Harlingen, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex ONEGO MERCHANT (2011-2013) - Ex TEXEL (2008-2011) - Ex DEWI PARWATI (2003-2008) - Ex BELUGA SPIRIT (2003) - Ex EWI PARWATI (2002-2003). Sisterships : JANA (IMO 9255725 / 2002) - ONEGO TRADER (IMO 9238351 / 2001) - SARA (IMO 9259020 / 2003).

Au poste AP00 du quai Lombard, dans l'avant-port, le vraquier DELTA a accosté hier 01.11.2014, en provenance de Nouakchott (Mauritanie). Il est en cours de chargement de 32 000 t de blé en vrac destiné à la Côte d'Ivoire. Appareillage prévu le 05.11.2014. Sur sa cheminée, le logo de son armateur grec Load Line Marine.
DELTA
DELTA
DELTA
DELTA
DELTA (Monrovia) - IMO 9595395 - Indicatif d'appel D5BS6 - MMSI 636015594 - Vraquier - 180,40x30,04x14,40 m - TE 9,90 m - JB 22 429 - JN 11 607 - PL 34 000 t - P 6 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S42MC / hélice à pas fixe) - V 13,9 nd - Générat. aux. 3 x 620 kW - Cap. 46 594 m3 (5 cales) - Grues 4x36 t - Constr. 2012 (Dae Sun Shipbuilding & Engineering, Busan , Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Load Line Marine (Athènes, Grèce) - Pav. LBR. Parmi la quinzaine de sisterships, tous mis en service entre 2011 et 2012, on peut citer le IONIC HUNTRESS.

Le vraquier GRACE est arrivé ce matin de Newport (Grande-Bretagne). Il a accosté au poste BF02 du bassin à flot en fin de matinée ce 02.11.2014. Appareillage prévu le 04.11 au soir à destination de Casablanca (Maroc) après avoir chargé 7 200 t de blé en vrac. C'est sa première escale au GPMLR.
GRACE
GRACE
GRACE
GRACE
GRACE (Saint John's) - IMO 9486300 - Indicatif d'appel V2QE3 - MMSI 305618000 - Vraquier - 119,95x16,80x8,20 m - TE 6,68 m - JB 5 214 - JN 2 913 - PL 8 108 t - P 2 500 kW (mot. 4T-9cyl MaK-Caterpillar 9M25C / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Cap. 9 904 m3 (2 cales) - Constr. 2010 (Ningbo Xinle Shipbuilding, Ningbo, Chine) - Gérant/Opérat. Columbia Shipmanagement-GEU (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG - Ex SIRIO (2010-2012). Sisterships : SIDER STAR (IMO 9486324 / 2009) - SIDER VULCANO (IMO 9486312 / 2010).

Plus habitué de notre port, le cargo MUHLENAU a accosté au poste BF01 du bassin à flot le 01.11.2014 au soir, en provenance de Grande-Bretagne. Il vient charger 3 100 t de maïs en vrac destiné à l'Irlande. Appareillage pour Dublin le 03.11 en milieu de journée.
MUHLENAU
MUHLENAU
MUHLENAU
MUHLENAU
MUHLENAU (Saint John's) - IMO 9313668 - Indicatif d'appel V2OT1 - MMSI 304690000 - Cargo de divers - 87,90x12,90x7,10 m - TE 5,51 m - JB 2 461 t - JN 1 369 - PL 3 691 t - P 1 500 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M20 / hélice à pas fixe) - V 11,7 nd - Prop. d'étrave (185 kW) - Générat. aux. 3 x 120 kW - Cap. 4 612 m3 (1 cale) - Equipage 7 - Constr. 2004 (Slovenske Lodenice, Komarno, Roumanie) - Propr./Gérant/Opérat. Reederei Erwin Strahlmann (Brunsbuttel, Allemagne) - Pav. ATG. Navire-catalogue : une quarantaine de sisterships.

Egalement dans le bassin à flot, mais accosté au quai opposé (poste BF10); le cargo FRANK W qui touche de temps en temps le GPMLR depuis 2007 (sa précédente venue remonte à avril dernier). Il a accosté ce 02.11 en milieu de matinée, en provenance d'Estonie (port de Kunda, sur le golfe de Finlande). Il vient livrer 3 083 t de pâte à papier de fabrication estonienne.
FRANK W
FRANK W
FRANK W
FRANK W (Saint John's) - IMO 9374674 - Indicatif d'appel V2DX8 - MMSI 305369000 - Cargo de divers - 89,99x12,50x8,00 m - TE 5,26 m - JB 2 528 - JN 1 053 - PL 3 568 t - P 1 800 kW (mot. 4T/9cyl. Wartsila 9L20 / hélice à pas variable) - V 13 nd - Générat. aux. 1 x 250 kW / 1 x 168 kW - Prop. d'étrave (250 kW) - Cap. 4 927 m3 (1 cale) / 157 evp - Constr. 2006 (Peters BV Sjipyards, Kampen, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Reederei André Wieczorek (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG - Ex STORM (2006-2008 / Armement Wagenborg Shipping BV). Sisterships : cf. ROBIJN.



Octobre 2014

Inaugurée le 23.04.2014 avec l'escale à La Rochelle de l'OCEANA et ses 2 200 passagers, la saison croisières 2014 a accueilli le 28.10 sa vingtième et dernière escale de la saison avec l'AZURA et ses 3 000 passagers. Entre ces deux dates, 28 000 passagers auront été accueillis à La Rochelle. Un bilan annuel très positif en préambule à une année 2015 pleine de promesses... En cette fin de saison croisières, le bilan est plus que satisfaisant : 20 paquebots ont été accueillis (soit 25% de plus qu'en 2013) pour 23 j d'escales, le CELEBRITY INFINITY (de la compagnie Celebrity Cruises) ayant proposé trois escales de deux jours au cours de la saison. C'est donc 28 000 croisiéristes qui ont foulé le sol rochelais sur l'ensemble de la saison, soit 60 % de plus qu'en 2013. Le 28.10.2014, la compagnie P&0 Cruises a donc cloturé en beauté la saison avec l'AZURA, l'un de ses plus gros paquebots, d'une capacité de 3 076 passagers.

La saison croisières 2015 se présente sous les meilleurs auspices, Port Atlantique La Rochelle ayant déjà 22 escales confirmées, de mars à novembre, pour un ensemble de passagers avoisinant les 25 000. Fleuron de la saison 2015, le BRITANNIA de la compagnie P&O Cruises est attendu à trois reprises, avec une première escale le 28.05.2015. Actuellement en cours de construction en Italie dans les chantiers navals Fincantieri, ce paquebot avec ses 330 m de long et sa capacité de 3 600 passagers, sera le plus gros paquebot jamais accueilli à La Rochelle.
Futur BRITANNIA de P&O Cruises (vue d'artiste - Doc. Armement)
BRITANNIA - IMO 9614036 - Paquebot de croisières - 330,00x38,40 m - TE 8,55 m - JB 141 000 - PL 10 500 t - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs Wartsila / deux hélices) - Trois propulseurs d'étrave - Cap. 3 611 passagers (1 780 cabines) - Lancé le 14.02.2014 - Livrable 02.2015 (Fincantieri, site de Monfalcone, Italie) - Propr. Carnival Cruise Lines (Miami, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. P&O Cruises (Southampton, Royaume-Uni) . Pav. BMU.
(A noter que les French Atlantic Ports (Le Havre, Rouen/Honfleur, Cherbourg, Saint-Malo, Brest, Lorient, Nantes / Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux / Le Verdon et Bayonne / St Jean de Luz / Hendaye) ont été distingués en tant que «Destination de l'année» à l'occasion des SeatradeInsider Cruise Awards, lors du dernier salon Seatrade Med qui s'est tenu en septembre dernier à Barcelone (Espagne). Ces ports ont totalisé en 2014 322 escales de paquebots et plus de 375 000 passagers — Infos GPMLR.
Page précédente
Dernière mise à jour - 12.02.2017

© Françoise Massard
www.cargos-paquebots.net