Quelques navires de marine marchande escalant à La Rochelle
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - A.B. Amsterdam - Adygeya - Al Habibah - Aller - Amazon - Anna - Antiparos - Arklow Rock - Arklow Rogue - Arkona - Asia Emerald II - Asia Emerald III - Astarte - Astor - Astoria - Athina Carras - Azov Sea - Bareilly - BBC Naples - BBC New York - BBC Newcastle - BBC Niteroi - BBC Skysails - Beaumerit - Beluga Legislation - Beluga Skysails - Bering - Bip Hill - Blue Sea - Bow Emerald - Bro Nibe - Bro Nissum - Bro Nordby - Caribbean Trader - Cellus - Champion Contest - Champion Tern - Chemway Arrow - Chemway Gaia - Chemway Lara - Christina - Clipper Aurora - Côtes de Bretagne - Damgracht - Danzigergracht - Darya Devi - Darya Gayatri - Darya Lok - Darya Ma - Davis Sea - Deltagracht - Diamantgracht - Dijksgracht - Dolfijngracht - Dona Bibi - Donaugracht - Dynamogracht - East Siberian Sea - Eems Sun - Eli Knutsen - Esprit - Estraden - Falkonera - Fedor Dostoevskiy - Feed Rana - Fehn Heaven - Fehn Pollux - Filia Glory - Fischland - Flinterhunze - Flinterlinge - Forester - Frezya S - Fri River - Fri Sea - Genco Bourgogne - Genco Languedoc - Gillingham - Grebe Bulker - Hunzedijk - Industrial Aim - Industrial Ama - Ioli - Isabella - Jag Lata - Jan van Gent - Jipro Isis - John M Carras - John Rae - Jo Laguna D - Jolyn - Kairos - Kanpur - Kent Legislation - Kent Sunset - Khawr Aladid - Kohzan Maru V - Kossau - Laguna D - Laptev Sea - Larnaca Bay - Leine - Lingedijk - Lito - Liv Knutsen - Louise Knutsen - Lovely Lady - Lur - Maersk Pelican - Maersk Producer - Magellan - Medaldan - Mesaieed - Michael A. - Minerva Maya - Minerva Nike - Minerva Zoe - Moormerland - Morgenstond II - Naias - Nicholas - Nikita Scan - Nordic Malmoe - NS Captain - NS Century - NS Challenger - NS Champion - NC Clipper - Norjarl - NS Columbus - NS Commander - NS Concept - NS Concord - NS Consul - NS Corona - NS Creation - Oberon - Okhotsk Sea - Pacific Horizon II - Patalya - Patani - Patnos - Peary - Pegasus - Phoenix Dream - Portman - Quest for Adventure - Renate - Requiem - Rignator - Rorichmoor - Saga Pearl II - Saint Nicholas - Scot Isles - Scot Mariner - Scot Venture - Sea Luck III - Seaborn - Seabravery - Seagrace - Seaoath - Seascout - Seasong - Seatribute - Skazochnyj - Skomvaer - Steadfast - Stena Contest - Sten Arnold - Sten Aurora - Sten Baltic - Stenberg - Sten Bergen - Sten Idun - St. Helen - Sprinter - Sua - Sunny Young - Svinoy - Theseus - Thorco Arviat - Thorco Atlas - Timbus - Tiona - Umlma - Stadt Hemmoor - Stapelmoor - Union Mars - Uniscout - Unisea - Unistream - United Milos - United Miravalles - Ura - Vanguard - Velox - Verity - Wilson Dundee - Wilson Gdynia - Wise Young - W-Original - Zolotoj Most -
Page précédente
Cliquez sur les photos pour les agrandir
       Page suivante

Août 2018

23 et 27 août 2018 — Photos Samuel Daguenet

Le chimiquier norvégien LIV KNUTSEN appareille de La Rochelle le 27.08.2018 à 18h45, à destination de Donges (terminal pétrochimique du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire).
LIV KNUTSEN
LIV KNUTSEN
LIV KNUTSEN
Il avait touché le GPMLR le 25.08 à 16h45, en provenance de ce même port. Entre temps, il a livré 13 000 t d'essence.
LIV KNUTSEN
LIV KNUTSEN
LIV KNUTSEN
LIV KNUTSEN (Aberdeen) - IMO 9409273 - Indicatif d'appel 2CJU3 - MMSI 235073404 - Chimiquier - 144,14x23,02x12,40 m - TE 8,915 m - JB 11 889 - JN 5 151 - PL 16 585 t - P 7 200 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W 6L48/60B / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 1 x 1 500 kW / 1 x 1 100 kW / 2 x 640 kW - Cap. 18 481 m3 (12 citernes) - Constr. 08.2009 (Shanghai Jiangnan Changxing Shipbuilding, Shanghai, Chine) - Propr./Gérant Knutsen OAS Shipping AS (Haugesund , Norvège) - Pav. GBR. Plus d'une trentaine de sisterships, dont les BRO NIBE (IMO 9322700 / 03.2007) - BRO NISSUM (IMO 9340623 / 07.2008) - BRO NORDBY (IMO 9322712 / 06.2007) - ELI KNUTSEN (IMO 9409261 / 06.2009) - LOUISE KNUTSEN (IMO 9442249 / 03.2010) - PATALYA (IMO 9305180 / 03.2005) - PATANI (IMO 9373644 / 01.2009) - PATNOS (IMO 9365489 / 11.2006) - STEN ARNOLD (IMO 9371610 / 01.2008) - STEN AURORA (IMO 9318565 / 09.2007) - STEN BALTIC (IMO 9307671 / 09.2005) - STEN BERGEN (IMO 9407988 / 04.2009) - STEN IDUN (IMO 9261102 / 12.2002) - STENBERG (IMO 9283978 / 11.2003).

En entrée, le 27.08.2018, le cargo allemand JOLYN arrive du port estonien de Kunda (port donnant sur le golfe de Finlande et situé à une centaine de kilomètres à l'Est de Tallinn). Il s'apprête à passer l'écluse qui dessert le bassin à flot, pour aller accoster au poste BF02. Il va y décharger 3 160 t de pâte à papier. Puis déhalage le 29.08 à 06h30 vers le poste BF09 pour y charger 3 000 t d'orge en vrac. Appareillage prévu le 29.08 à 19h00, cap sur l'Irlande. Sa cheminée est aux couleurs de l'armement irlandais Corrib Ship Management qui gère le cargo.

JOLYN
JOLYN
JOLYN
JOLYN
JOLYN (Willemstad) - IMO 9374686 - Indicatif d'appel PJWG - MMSI 306813000 - Cargo de divers - 89,99x12,50x8,00 m - TE 5,31 m - JB 2 528 - JN 1 053 - PL 3 636 t - P 1 800 kW (mot. 4T-9cyl Wartsila 9L20 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. aux. 1 x 312 kW / 1 x 168 kW / 1 x 62 kW - Cap. GRN 4 929 m3 (1 cale) / 157 evp - Constr. 01.2007 (Peters Shipyard BV, Kampen, Pays-Bas) - Propr./Opérat. Wagenborg Shipping BV (Delfzijl, Pays-Bas) - Gérant Corrib Ship Management (Dublin, Irlande) - Pav. Curaçao (ex ANT). Sisterships : cf. SPRINTER (IMO 9423657 / 04.2008).

La drague aspiratrice en marche CÔTES DE BRETAGNE accoste au quai Lombard le 27.08.2018, pour une escale technique.
CÔTES DE BRETAGNE
CÔTES DE BRETAGNE
CÔTES DE BRETAGNE
CÔTES DE BRETAGNE
Sortie de la drague CÔTES DE BRETAGNE le soir même.
CÔTES DE BRETAGNE
CÔTES DE BRETAGNE
CÔTES DE BRETAGNE

Le chimiquier allemand COLORADO STAR appareille du GPMLR le 23.08.2018 à 08h00, à destination de Pauillac (voir ici quelques photos de ce port girondin). Il avait accosté la veille à 19h15 au quai APWE de l'appontement pétrolier, en provenance de Vlissingen (Flessingue en français, port de la province de Zélande, au Sud-Ouest des Pays-Bas).

COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR
Il vient livrer 4 000 t d'ester méthylique d'huile végétale (ou EMHV, biocarburant aussi connu en France sous le nom de "diester").
COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR (Valletta) - IMO 9527609 - Indicatif d'appel 9HA2189 - MMSI 248127000 - Chimiquier - 128,60x20,40x11,50 m - TE 8,714 m - JB 8 581 - JN 4 117 - PL 13 021 t - P 4 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35MC7 / hélice à pas fixe) - V 13,4 nd - Prop. d'étrave (450 kW) - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. 13 404 m3 (12 citernes) - Constr. 05.2010 (21st Century Shipbuilding, Tongyeong, Corée du Sud) - Gérant Rigel (Brême, Allemagne) - Pav. MLT. Sisterships : cf. MURRAY STAR (IMO 9527635 / 04.2011).

Entrée à Port Atlantique La Rochelle (marque commerciale du GPMLR) du cargo allemand ALLER le 23.08.2018 à 17h30, en provenance de Bermeo (port du Pays Basque espagnol, situé entre Santander à l'Ouest et Saint-Sebastien à l'Est). Il va accoster au quai Lombard (poste AP01), pour y charger 2 700 t de maïs en vrac. Il appareillera le lendemain à 12h00, à destination de Glasson Dock (petit port de la côte Nord-Ouest de l'Angleterre, à l'entrée de l'estuaire de la River Lune qui mène à la ville portuaire de Lancaster située à quelque 80 km au N-E). 
ALLER
ALLER
ALLER (Saint John's) - IMO 9313632 - Indicatif d'appel V2BR9 - MMSI 304738000 - Cargo de divers - 88,56x12,40x5,70 m - TE 4,36 m - JB 2 164 - JN 839 - PL 2 910 t - P 1 125 kW (mot. 4T-6cyl Deutz SBV6M628 / hélice à pas fixe) - V 10,5 nd - Prop. d'étrave (130 kW) - Générat. aux. 1 x 168 kW / 2 x 95 kW - Cap. GRN 4 170 m3 (2 cales) / 108 evp - Constr. 02.2005 (Slovenske Lodenice Komárno, Komarno, Slovaquie) - Propr./Gérant Reederei Erwin Strahlmann / R-E-S.eu (Brunsbüttel, Allemagne) - Pav. ATG - Ex STADT HEMMOOR (02.2005-08.2013). Sisterships : LEINE (IMO 9313644 / 06.2005 / Ex MOORMERLAND 05.2005-08.2013) - RORICHMOOR (IMO 9375795 / 2006) - STAPELMOOR (IMO 9375783 / 06.2006).

Le pétrolier MAERSK PELICAN arrive à La Rochelle le 23.08.2018 vers 17h30, en provenance de Jubail (port situé à l'Est de l'Arabie Saoudite, à peu près à mi-hauteur de la côte Ouest du golfe Persique).
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
Sa manœuvre d'évitage et d'accostage, en culant, à l'appontement Ouest (APWE) du terminal pétrolier se fait avec l'aide de trois remorqueurs : le VB COGNAC qui a passé sa remorque à l'avant, le VB OLERON qui a croché à l'arrière et le PORNICHET sur le flanc tribord ou bâbord du pétrolier.
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
Il vient livrer 87 915 t de gazole, après quoi il appareillera (le 26.08 à 14h00) à destination d'Amsterdam (Pays-Bas).
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
Nous avons déjà parlé de ce pétrolier MAERSK PELICAN car c'est le navire que l'armateur danois Maersk a choisi pour tester l'efficacité propulsive (et les économies concomitantes sur la consommation de fioul) des "rotors Flettner" (voiles tubulaires rotatives). Nous avons explicité ce principe à l'occasion de l'arrivée, ici même, du cargo FEHN POLLUX le 12.07.2018. Le pétrolier devrait ainsi être équipé de deux rotors Flettner d'ici la fin de l'année.
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN
MAERSK PELICAN (Singapore) - IMO 9319686 - Indicatif d'appel 9VBS9 - MMSI 565686000 - Pétrolier - 244,60x42,00x22,20 m - TE 15,45 m - JB 61 724 - JN 32 726 - PL 109 647 t - P 15 260 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-Dalian Marine 7RT-flex58T / hélice à pas fixe) - V 15,3 nd - Générat. aux. 3 x 780 kW - Cap. 117 921 m3 (12 citernes) - Constr. 01.2008 (Dalian Shipbuilding Industry Co / DSIC, Dalian, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Moller AP - Maersk (Copenhague, Danemark) - Pav. SGP. Sisterships : cf. MAERSK PRODUCER (IMO 9308950 / 12.2006).

Le cargo SUA touche La Rochelle le 23.08.2018 à 15h00, en provenance de Gijon (port du N-O de l'Espagne, sur la côte des Asturies, à mi-chemin entre Bilbao à l'Est et La Corogne à l'Ouest). Il accostera à 17h30 au quai Saint-Marc (poste SM01), pour y décharger 6 322 t de clinker (l'un des constituants du ciment, se présentant sous la forme de nodules durs, généralement gris, obtenus par cuisson aux environs de 1 450 °C d'un mélange — la "farine" ou le "cru" — de calcaire à raison de 75 % et de silice pour 25 %). Ce clinker est utilisé par le groupe rochelais Holcim installé en arrière du quai Saint-Marc (le cimentier suisse Holcim est devenu en fait LafargeHolcim depuis sa fusion, en 07.2015, avec le cimentier français Lafarge, ce groupe devenant ainsi le leader mondial de production des composants de base — ciment, béton prêt à l'emploi, granulats, liants spéciaux, etc. — du BTP). Appareillage le 24.08 à 22h00, destination à ordre. Sur sa cheminée, le logo de son armateur espagnol Naviera Murueta.
SUA
SUA
SUA
SUA
SUA (Santa Cruz de Tenerife) - IMO 9436276 - Indicatif d'appel EAMH - MMSI 225462000 - Cargo de divers - 119,27x16,50x8,30 m - TE 6,28 m - JB 5 335 - JN 2 566 - PL 6 798 t - P 3 000 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W-STX 6L32/40 / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 400 kW / 2 x 225 kW - Cap. 331 evp / 2 cales - Constr. 09.2009 (Sainty Shipbuilding, Yizheng, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Naviera Murueta (Bilbao, Espagne) - Pav. ESP - Ex BIP HILL (09.2013-07.2014) - Ex MEDALDAN (09.2009-09.2013). Sisterships : cf. URA (IMO 9436252 / 06.2009). A noter toutefois que le LUR (IMO 9436264 / 07.2009) navigue maintenant comme NORJARL (depuis 04.2016).



14 et 18 août 2018 — Photos Samuel Daguenet

Amarré au quai Lombard du GPMLR, le vraquier monégasque NICHOLAS est en cours de chargement, le 18.08.2018, de 54 000 t de blé en vrac. Il a accosté le 13.08 en milieu de nuit, en provenance de IJmuiden (Pays-Bas).

NICHOLAS NICHOLAS NICHOLAS NICHOLAS
NICHOLAS (Monrovia) - IMO 9490765 - Indicatif d'appel D5QU3 - MMSI 636018664 - Vraquier - 189,99x32,26x18,00 m - TE 12,972 m - JB 32 839 - JN 19 559 - PL 58 018 t - P 8 700 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,3 nd - Générat. aux. 3 x 645 kW - Cap. GRN 71 549 m3 (5 cales) - Grues 4 x 35 t - Constr. 09.2010 (Yangzhou Dayang Shipbuilding, Yangzhou, JS, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. White Sea (Monte Carlo, Monaco) - Pav. LBR - Ex REQUIEM (10.2015-05.2018) - Ex SKOMVAER (09.2010-10.2015). Navire-catalogue : des dizaines de sisterships, dont les ASIA EMERALD II (IMO 9530670 / 09.2010 / Ex UNITED MILOS 09.2010-01.2015) - ASIA EMERALD III (IMO 9530682 / 12.2010 / Ex UNITED MIRAVALLES 12.2010-03.2015) - FILIA GLORY (IMO 9497842 / 09.2011) - GENCO BOURGOGNE (IMO 9490662 / 01.2010) - GENCO LANGUEDOC (IMO 9490686 / 03.2010) - GILLINGHAM (IMO 9490741 / 08.2010 / Ex SVINOY 08.2010-12.2016) - GREBE BULKER (IMO 9441312 / 05.2010), par exemple.

Le vraquier RENATE est amarré au poste CB01 du quai Chef de Baie depuis le 16.08.2018 peu avant minuit. Il arrivait d'Anvers (Belgique). Il est, ce 18.08.2018, en train de charger 29 000 t de blé en vrac. Il appareillera le 20.08 à 18h30, à destination d'Abidjan (Côte d'Ivoire). Cheminée aux couleurs de son armement allemand MST Mineralien Schiffahrt.
RENATE RENATE RENATE RENATE
RENATE (Monrovia) - IMO 9628817 - Indicatif d'appel A8ZN6 - MMSI 636092259 - Vraquier - 179,93x30,00x14,70 m - TE 10,34 m - JB 24 245 - JN 11 510 - PL 35 946 t - P 6 000 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-Jiangsu Antai Power Machinery 5S50MC-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 570 kW - Cap. GRN 46 748 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Panneaux de cales renforcés pour permettre l'embarquement de colis lourds en pontée (même si les cales 2 et 4 sont vides) - Constr. 06.2013 (ZCHI Shipbuilding, Zhoushan, ZJ, Chine) - Propr. MST Mineralien Schiffahrt (Schnaittenbach, Allemagne) - Gérant/Opérat. Minship Shipmanagement (Schnaittenbach, Allemagne) - Pav. LBR. Près d'une cinquantaine de sisterships : cf. NORDIC MALMOE (IMO 9602679 / 01.2012).

Le pétrolier / chimiquier japonais CHEMWAY LARA arrive de Rotterdam (Pays-Bas) le 14.08.2018 à 07h00. On le voit ici lors de sa manœuvre d'évitage pour un accostage, en culant, au quai APES de l'appontement pétrolier.
Deux remorqueurs ont été requis : le VB OLERON croché à l'arrière et le VB COGNAC qui a passé sa remorque à l'avant du navire-citerne. Son accostage sera terminé à 08h00. Il vient livrer 6 800 t de methanol.
Sur la cheminée du CHEMWAY LARA, le logo de l'armement japonais Iino Kaiun Kaisha (siège à Tokyo).
CHEMWAY LARA (Panama) - IMO 9367530 - Indicatif d'appel 3EMN3 - MMSI 372219000 - Pétrolier / Chimiquier - 182,03x28,20x18,20 m - TE 11,32 m - JB 25 174 - JN 9 448 - PL 37 982 t - P 8 670 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki KK 6UEC50LSII / hélice à pas fixe) - V 14,9 nd - Générat. aux. 3 x 770 kW - Cap. 46 917 m3 (12 citernes) - Constr. 10.2007 (Shin Kurushima Dockyard, Onishi, Japon) - Propr. Kokuka Sangyo Co Ltd. (Tokyo, Japon) - Gérant/Opérat. Iino Kaiun Kaisha (Tokyo, Japon) - Pav. PAN. Sisterships : CHEMWAY ARROW (IMO 9367528 / 04.2007) - CHEMWAY GAIA (IMO 9354492 / 03.2007) - JIPRO ISIS (IMO 9370719 / 05.2008) - KOHZAN MARU V (IMO 9343998 / 10.2007) - PACIFIC HORIZON II (IMO 9370707 / 12.2007).



08 août 2018 — Photos Samuel Daguenet

Le petit cargo néerlandais ANNA quitte le quai Saint-Marc (poste SM01) le 08.08.2018 à 11h30, à destination de Gijon (port du N-O de l'Espagne, sur la côte des Asturies, à mi-chemin entre Bilbao à l'Est et La Corogne à l'Ouest) . Il retourne donc d'où il vient, puisqu'il avait touché Port Atlantique La Rochelle le 03.08 à 18h15, en provenance de Gijon justement. Il est venu livrer 4 500 t de clinker (pour le groupe rochelais Holcim installé en arrière du quai Saint-Marc).
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA

ANNA (Sneek) - IMO 9361110 - Indicatif d'appel PBMF - MMSI 245615000 - Cargo de divers - 89,99x14,00x7,15 m - TE 6,18 m - JB 2 993 - JN 1 634 - PL 5 097 t - P 1 800 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. aux. 1 x 348 kW / 1 x 150 kW - Cap. GRN 5 935 m3 (1 cale) / 150 evp - Constr. 07.2008 (Barkmeijer Stroobos BV, Stroobos, Pays-Bas) - Gérant Focus Shipmanagement (Sneek, Pays-Bas) - Opérat. Vertom (Rhoon-Hoogvliet, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex BEAUMERIT (11.2011-10.2016) - Ex BLUE SEA (07.2008-11.2011). Sisterships : cf. ARKLOW ROGUE. A noter, en plus, que le cargo ARKLOW ROCK (IMO 9291705 / 04.2004) navigue comme FEED RANA depuis 01.2018.


Le caboteur norvégien FRI SEA appareille du poste BF10 du bassin à flot le 08.08.2018 à 13h00, à destination de King's Lynn (port du Comté de Norfolk, sur la côte Est de la Grande-Bretagne, fondé au Moyen-Age et faisant alors partie de la Ligue Hanséatique). Arrivé sur zone d'attente le 05.08 à 17h30, en provenance de Drogheda (port de la côte Est de l'Irlande, situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Dublin), il n'avait fait son entrée dans le bassin à flot que le lendemain à 14h00. Il est venu charger 3 300 t de céréales mixtes en vrac. Sur sa cheminée, le "K" de son armement norvégien Kopervik Group (basé à Kopervik, port du S-O de la Norvège entre Stavanger au Sud et Bergen au Nord).
FRI SEA
FRI SEA
FRI SEA
FRI SEA
FRI SEA (Nassau) - IMO 9229166 - Indicatif d'appel C6YB3 - MMSI 311028300 - Cargo de divers - 91,25x13,75x6,25 m - TE 4,92 m - JB 2 601 - JN 1 428 - PL 3 330 t - P 1 950 kW (mot. 4T-6cyl Wartsila 6L26 / hélice à pas variable) - V 14,6 nd - Prop. d'étrave (150 kW) - Générat. aux. 1 x 312 kW / 1 x 124 kW / 1 x 64 kW - Cap. GRN 4 870 m3 (1 cale) / 138 evp - Constr. 03.2001 (Tille Scheepsbouw Kootstertille, Kootstertille, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Kopervik Group (Kopervik, Norvège) - Pav. BHS - Ex UNION MARS (09.2004-09.2009) - Ex ESPRIT (03.2001-09.2004). Sisterships : EEMS SUN (IMO 9431587 / 02.2009) - FRI RIVER (IMO 9224104 / 10.2000 / Ex VELOX 07.2013-12.2017 / Ex FLINTERLINGE 11.2005-07.2013 / Ex LINGEDIJK 10.2000-11.2005) - RIGNATOR (IMO 9224116 / 01.2001 / Ex VANGUARD 12.2013-04.2016 / Ex FLINTERHUNZE 11.2005-12.2013 / Ex HUNZEDIJK 01.2001-11.2005) - SCOT ISLES (IMO 9243930 / 12.2001) - SCOT MARINER (IMO 9243916 / 09.2001) - SCOT VENTURE (IMO 9243928 / 04.2002) - VERITY (IMO  9229178 / 06.2001).

Le vraquier grec JOHN M CARRAS appareille du quai Lombard le 08.08.2018 à 13h40, après avoir chargé 19 000 t d'orge en vrac. Sa prochaine escale : Shanghai (Chine), soit sans doute une trentaine de jours de mer, via le canal de Suez (cf. route ici par exemple). Il avait accosté au poste AP00 du quai Lombard le 05.08 à 20h00, en provenance de Rouen. Sur sa cheminée le logo de l'armement grec Carras Hellas. Pourquoi ce logo comporte t-il un "K" et non un "C", je ne le sais pas, peut-être en hommage au fondateur de la compagnie, Ioannis Carras (1852-1927), né à Kardamyla (dans l'île de Chios) ?
JOHN M CARRAS
JOHN M CARRAS
JOHN M CARRAS
JOHN M CARRAS
JOHN M CARRAS (Piraeus) - IMO 9592707 - Indicatif d'appel SVBK5 - MMSI 241150000 - Vraquier - 229,00x32,26x20,20 m - TE 14,52 m - JB 44 190 - JN 26 530 - PL 82 057 t - P 10 170 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 650 kW - Cap. GRN 96 500 m3 (7 cales) - Constr. 01.2012 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Carras Hellas (Le Pirée, Grèce) - Pav. GRC. Sisterships : ANTIPAROS (IMO 9600657 / 05.2013) - ASTARTE (IMO 9600645 / 02.2013) - ATHINA CARRAS (IMO 9592719 / 02.2012) - DARYA DEVI (IMO 9627760 / 01.2013) - DARYA GAYATRI (IMO 9591686 / 04.2012) - DARYA LOK (IMO 9595670 / 06.2012) - DARYA MA (IMO 9591674 / 10.2011) - DONA BIBI (IMO 9600619 / 01.2012) - FALKONERA (IMO 9600621 / 05.2012) - IOLI (IMO 9601340 / 05.2012) - LITO (IMO 9601338 / 03.2012) - NAIAS (IMO 9611254 / 07.2012) - PEGASUS (IMO 9611242 / 05.2012) - SEATRIBUTE (IMO 9600633 / 07.2012) - SUNNY YOUNG (IMO 9489041 / 03.2011) - WISE YOUNG (IMO 9512898 / 06.2011) - W-ORIGINAL (IMO 9627758 / 08.2012).

Le pétrolier PHOENIX DREAM arrive de Jubail (port situé à l'Est de l'Arabie Saoudite, donnant sur le golfe Persique) le 08.08.2018 à 15h00 (prise de pilote à 14h00). Il chenale en direction de l'appontement pétrolier pour aller accoster, bâbord à quai, au poste APWE.
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
Trois remorqueurs ont été requis pour ses manœuvres d'approche et d'accostage : le VB OLERON à l'avant, le PORNICHET sur le côté tribord et le VB COGNAC à l'arrière. Ce pétrolier PHOENIX DREAM vient livrer 88 000 t de gazole.
PHOENIX DREAM - VB COGNAC
PHOENIX DREAM - VB COGNAC
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
Appareillage prévu le 12.08.2018 à 16h30, destination à ordre. Pour ma part, j'ai vu ce 100 000 tpl bien loin de La Rochelle début 2007 : le PHOENIX DREAM était alors au mouillage en sortie du Golfe Persique, attendant un ordre de chargement (le porte-conteneurs CMA CGM NABUCCO à bord duquel je naviguais venait de quitter Khor Fakkan, Émirats Arabes Unis, nous nous rendions en Chine via le détroit de Malacca). A noter que je ne connais pas ce logo de cheminée, qui n'est ni celui de MOL (propriétaire du navire), ni celui de Straits Tankers (armement qui l'opère). Si un lecteur le sait, merci de me contacter (voir page d'accueil).
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM
PHOENIX DREAM (Panama) - IMO 9290311 - Indicatif d'appel H3VD - MMSI 357209000 - Pétrolier - 244,26x42,00x21,45 m - TE 14,918 m - JB 58 514 - JN 32 099 - PL 105 784 t - P 13 547 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 660 kW - Cap. 123 326 m3 (14 citernes) - Constr. 01.2005 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant MOL / Mitsui O.S.K. Lines (Tokyo, Japon) - Opérat. Straits Tankers (Singapour) - Pav. PAN. Sisterships : ADYGEYA (IMO 9292204 / 06.2005) - AL HABIBAH (IMO 9290294 / 05.2004) - BAREILLY (IMO 9299769 / 09.2005) - DAVIS SEA (IMO 9293155 / 01.2005) - ISABELLA (IMO 9255672 / 02.2004) - JAG LATA (IMO 9237618 / 03.2005) - KANPUR (IMO 9299771 / 12.2005) - KHAWR ALADID (IMO 9299757 / 06.2006) - MESAIEED (IMO 9299745 / 05.2006) - MINERVA MAYA (IMO 9233234 / 07.2002) - MINERVA NIKE (IMO 9255696 / 04.2004) - MINERVA ZOE (IMO 9255684 / 03.2004) - NS CAPTAIN (IMO 9341067 / 01.2006) - NS CENTURY (IMO 9306782 / 06.2006) - NS CHALLENGER (IMO 9299680 / 01.2005) - NS CHAMPION (IMO 9299719 / 07.2005) - NS CLIPPER (IMO 9341081 / 03.2006) - NS COLUMBUS (IMO 9312884 / 05.2007) - NS COMMANDER (IMO 9306794 / 07.2006) - NS CONCEPT (IMO 9299707 / 06.2005) - NS CONCORD (IMO 9299692 / 04.2005) - NS CONSUL (IMO 9341093 / 05.2006) - NS CORONA (IMO 9341079 / 02.2006) - NS CREATION (IMO 9312896 / 07.2007) - OBERON (IMO 9299721 / 01.2006) - SAINT NICHOLAS (IMO 9229362 / 06.2002) - SEA LUCK III (IMO 9261619 / 07.2003) - SEABORN (IMO 9288746 / 01.2005) - SEABRAVERY (IMO 9288734 / 01.2005) - SEAGRACE (IMO 9290309 / 07.2004) - SEAOATH (IMO 9290361 / 02.2005) - SEASCOUT (IMO 9255660 / 01.2004) - SEASONG (IMO 9290438 / 03.2005) - ST. HELEN (IMO 9229350 / 04.2002) - UMLMA (IMO 9299733 / 01.2006). Impressionnante capacité de production de ce chantier corééen HHI capable de produire une quarantaine de navires de cette seule série en cinq ans !

Le paquebot MAGELLAN est arrivé sur rade de La Rochelle le 08.08.2018 à 05h30, en provenance de Leixoes (deuxième port de commerce du Portugal et grand port sardinier, situé à une dizaine de kilomètres au nord de Porto). Il a accosté au poste ME05 du môle d'escale à 06h50. Journée à La Rochelle ou dans les environs pour les croisiéristes, retour à bord au plus tard à 16h30. On le voit d'abord à quai juste avant de larguer les amarres, puis lors de son appareillage.
MAGELLAN
MAGELLAN
MAGELLAN
MAGELLAN
Le MAGELLAN quitte le GPMLR le 08.08 à 17h00, mettant le cap sur Liverpool (port de la côte Ouest de la Grande-Bretagne, sur l'estuaire du Mersey). Il croise le cargo DYNAMOGRACHT (voir ci-après). Cet appareillage se fait malheureusement soleil face à l'objectif… pas facile pour les photos !
MAGELLAN & DYNAMOGRACHT
MAGELLAN & DYNAMOGRACHT
MAGELLAN & DYNAMOGRACHT
MAGELLAN

Comme nous l'avons dit ci-dessus, le cargo néerlandais DYNAMOGRACHT fait son entrée dans le port de La Rochelle le 08.08.2018 à 17h40, aidé par le remorqueur VB OLERON que nous avons vu précédemment. Il arrive de Flessingue (Vlissingen en néerlandais), port de la province de Zélande, au S-O des Pays-Bas et leader européen pour l'importation de la pâte à papier. L'accostage du DYNAMOGRACHT au poste CB03 du quai Chef de Baie sera terminé à 18h30. Il va y décharger 1 587 t de pâte à papier. Appareillage pour Motril (port du Sud de l'Espagne, sur la côte andalouse, à mi-chemin entre Malaga à l'Ouest et Almeria à l'Est) le 09.08 à 14h00. Ce cargo est équipé de puissants moyens de levage (trois grues de capacité unitaire 120 t) pour pouvoir manutentionner des colis lourds. A noter que le suffixe néerlandais "gracht" dans le nom de ce navire et de celui de ses sisterships est synonyme de "kanaal" et signifie donc en français "canal". Il peut aussi se traduire par "quai".
DYNAMOGRACHT
DYNAMOGRACHT
DYNAMOGRACHT & VB OLERON
DYNAMOGRACHT et VB OLERON
DYNAMOGRACHT (Amsterdam) - IMO 9420849 - Indicatif d'appel PBSX - MMSI 244726000 - Cargo de divers - 156,93x22,80x14,00 m - TE 10,275 m - JB 13 706 - JN 5 981 - PL 17 967 t - P 8 400 kW (mot. 4T-8cyl Wärtsilä 8L46A / hélice à pas variable) - V 16,8 nd - Prop. d'étrave (850 kW) - Générat. aux. 1 x 1 000 kW / 3 x 440 kW - Cap. GRN 21 670 m3 (2 cales) / 1 040 evp - Grues 3 x 120 t - Constr. 01.2010 (Jinling Shipyard, Nanjing, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Spliethoff's (Amsterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : DAMGRACHT (IMO 9420784 / 01.2009) - DANZIGERGRACHT (IMO 9420796 / 04.2009) -  DELTAGRACHT (IMO 9420801 / 05.2009) - DIAMANTGRACHT (IMO 9420813 / 07.2009) - DIJKSGRACHT (IMO 9420772 / 12.2008) - DOLFIJNGRACHT (IMO 9420825 / 08.2009) - DONAUGRACHT (IMO 9420837 / 10.2009).



Juillet 2018

30 juillet 2018 — Photos Samuel Daguenet

La dernière fois que nous avons présenté le paquebot SAGA PEARL II, c'était le 08.04.2017 à Brest (nous l'avions vu en 2016 à Saint-Nazaire). Le voilà se présentant à l'entrée du port de La Rochelle le 30.07.2018 à 10h30, en provenance de Douvres. Il arrive sous un ciel bas, heureusement le ciel s'éclaircira le temps de la manœuvre d'accostage (un adage très répandu ici est "Pas une journée rochelaise sans soleil", je me moquais des locaux qui le citaient quand je suis moi-même devenue rochelaise, mais je dois avouer maintenant qu'il n'est pas tout à fait faux… toutes les manœuvres de l'après-midi ont d'ailleurs été prises sous le soleil).
SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II
Pas tout jeune ca paquebot, mis en service fin 1981 sous le nom d'ASTOR (pour l'armement allemand Hadag Cruise Line), mais il a encore belle allure. Sa coque blanche (comme celle de son sistership ASTOR, deuxième du nom, cf. infra), est devenue bleue en 2014, couleur de son armement Saga Cruises (cf. le SAGA SAPPHIRE, autre paquebot de cet armement). Ce changement de robe a été effectué à l'occasion d'un passage en cale sèche pour une modernisation du navire. Sa cheminée, en revanche, est repassée du bleu au jaune.
SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II
Le SAGA PEARL II a dû éviter pour accoster, bâbord à quai, au poste ME05 du mole d'escale.
SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II
Pour ses passagers, peu de temps pour visiter cette belle ville de La Rochelle (si riche d'histoire, depuis ses "villae gallo-romaines" jusqu'à ses nombreuses rues à passages couverts, avec ses vestiges d'enceintes du XIIe siècle, ses fameuses tours, ses monuments datant de l'époque où La Rochelle était la "capitale Atlantique de la Réforme" (à partir de 1550, et jusqu'au "Grand Siège" de 1627-1628), ses maisons d'armateurs construites à l'époque peu glorieuse du "Commerce triangulaire" (notre port doit hélas, en partie, son essor au XVIIIe siècle aux navires négriers), ses maisons à colombages, ses nombreux musées dont bien sûr le musée maritime, son magnifique aquarium, sans parler des alentours comme les ïles d'Aix (sans voitures), de Ré et d'Oléron, ou de Brouage (la ville de Champlain) ou encore du Marais Pointevin, etc.). Le SAGA PEARL II appareillera en effet le soir même, et encore tôt (à 17h30), à destination de Bayonne. Sur la photo de droite ci-dessous, on notera le beau geste du lanceur de touline (lance-amarre terminé à son extrémité libre par un nœud très dense — la pomme de touline — pour servir de lest).
SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II SAGA PEARL II
SAGA PEARL II (Valletta) - IMO 8000214 - Indicatif d'appel 9HA2950 - MMSI 256878000 - Paquebot de croisières - 164,35x22,60x16,06 m - Creux 8,10 m - TE 6,201 m - JB 18 627 - JN 6 267 - PL 2 952 t - Ptot 9 708 kW (quatre moteurs 4T-6cyl MAN 6L40/45 / deux hélices à pas variable) - V 18 nd - Prop. d'étrave (882 kW) - Générat. aux. 1 x 2 800 kW / 3 x 1 400 kW - Cap. 602 passagers (304 cabines) - Equipage 220 - Un restaurant + un grill - Salons-bars - Salle de spectacle (Discovery Lounge) qui fait salon-bar dans la journée - Cinéma - Bibliothèque (avec postes Internet) - Salle de jeux - Petite piscine extérieure - Centre de remise en forme (avec petite piscine intérieure, sauna, cabines de massage) - Salle de fitness - Terrain de sport extérieur - Constr. 12.1981 (Howaldtswerke-Deutsche Werft / HDW, Hambourg, Allemagne) - Gérant/Opérat. Saga Cruises (Folkestone, Royaume-Uni) - Pav. MLT - Ex QUEST FOR ADVENTURE (05.2012-11.2013) - Ex SAGA PEARL II (02.2010-05.2012) - Ex ASTORIA (02.2002-02.2010) - Ex ARKONA (09.1985-02.2002) - Ex ASTOR (12.1981-09.1985). Sistership : ASTOR (IMO 8506373 / 01.1987 / Ex FEDOR DOSTOEVSKIY 10.1988-11.1995 / Ex  ASTOR 01.1987-10.1988).

Le chimiquier norvégien CHAMPION TERN quitte le quai Lombard (dans l'avant-port) le 30.07.2018 un peu avant 12h00, à destination de Philadelphie (au S-O de New York, Pennsylvanie, Etats-Unis). Il était arrivé sur rade de La Rochelle la veille à 05h30, en provenance de Sillamäe (port du Nord de l'Estonie, donnant sur la Baltique). Il est venu livrer 9 000 t d'engrais liquides. Sur sa cheminée, le logo de son armateur norvégien Champion Tankers… dont le siège est au (à, devrais-je dire) Paradis (en fait, c'est une banlieue de Bergen) !
CHAMPION TERN CHAMPION TERN CHAMPION TERN CHAMPION TERN
CHAMPION TERN (Bergen) - IMO 9155767 - Indicatif d'appel LATB7 - MMSI 257142000 - Chimiquier - 182,43x32,20x17,50 m - TE 12,197 m - JB 27 526 - JN 14 042 - PL 47 363 t - P 8 310 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Uljanik 6S50MC / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 2 x 1 280 kW / 1 x 680 kW - Cap. 51 977 m3 (10 citernes) - Constr. 05.1999 (Brodotrogir Shipyard, Trogir, Croatie) - Propr./Gérant/Opérat. Champion Tankers (Paradis-Bergen, Norvège) - Pav. NOR - Ex OKHOTSK SEA (05.1999-11.2013). Sisterships : AZOV SEA (IMO 9149237 / 03.1998) - BERING (IMO 9149225 / 03.1998) - KAIROS (IMO 9160530 / 11.1998 / Ex ZOLOTOJ MOST 06.2014-02.2018 / Ex EAST SIBERIAN SEA 11.1998-06.2014) - LOVELY LADY (IMO 9158161 / 07.1999) - PORTMAN (IMO 9149213 / 02.1998) - SKAZOCHNYJ MOST (IMO 9149263 / 08.1998 / Ex LAPTEV SEA 08.1998-05.2014) - STEADFAST (IMO 9149249 / 10.1998). Leur pseudo sistership STENA CONTEST (IMO 9272199 / 03.2005) navigue comme CHAMPION CONTEST depuis 01.2018.

Navigation en boucle Lisbonne - La Rochelle - Lisbonne pour le cargo turc FREZYA S (que nous avons vu à quai à Saint-Nazaire Grands-Puits le 11.01.2018). Arrivé sur zone d'attente du GPMLR le 29.07 à 01h00, il y mouille jusqu'au 30.07 en milieu d'après-midi. On le voit ci-dessous lors de sa manœuvre d'accostage au quai Lombard (poste AP00) vers 15h30. Les lamaneurs viennent récupérer les amarres pour aller les porter à quai. Le FREZYA S vient charger 6 000 t de blé en vrac pour le Portugal. Appareillage le 31.07 à 19h00, retour à Lisbonne.
FREZYA S FREZYA S FREZYA S FREZYA S

Le cargo allemand TIMBUS vient de quitter le quai BF02 du bassin à flot, à destination de Pasajes (joli petit port du pays basque espagnol, enclavé dans son fjord naturel), le 30.07 à 17h00. Il était arrivé de Varberg (port de Suède, côté mer du Nord, situé au sud de Göteborg) 24 h plus tôt, les cales pleines de pâte à papier. Il en a déchargé 2 100 t.
TIMBUS TIMBUS TIMBUS TIMBUS
TIMBUS (Hamburg) - IMO 9198680 - Indicatif d'appel DIBC - MMSI 211317180 - Cargo de divers - 99,91x17,00x9,25 m - TE 7,272 m - JB 4 230 - JN 2 150 - PL 6 238 t - P 3 780 kW (mot. 4T-8cyl Krupp MaK 8M32 / hélice à pas variable) - V 15,5 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 540 kW / 1 x 512 kW - Cap. GRN 7 137 m3 (1 cale) / 314 evp - Grues 2 x 40 t - Constr. 12.1999 (Peterswerft Wewelsfleth, Wewelsfleth, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Reederei Rörd Braren Bereederungs (Kollmar, Allemagne) - Pav. DEU. Sisterships : BOW EMERALD (IMO 9225093 / 08.2000) - CARIBBEAN TRADER (IMO 9193800 / 03.1999) - CELLUS (IMO 9173317 / 10.1998) - CHRISTINA (IMO 9157143 / 09.1997) - FORESTER (IMO 9123300 / 01.1996) -  INDUSTRIAL AIM (IMO 9204934 / 10.1999) - INDUSTRIAL AMA (IMO 9193812 / 12.1998) - TIONA (IMO 9193824 / 05.1999).

Le cargo néerlandais MORGENSTOND II fait son entrée à La Rochelle le 30.07.2018 à 18h00, en provenance de Dafeng (port chinois situé à 170 milles au N-O de Shanghai). Il va accoster au poste SM01 du quai Saint-Marc, avec l'aide du remorqueur VB OLERON. Ce cargo vient livrer 150 t d'éléments d'éoliennes. Il faut s'attendre à recevoir dans nos ports de plus en plus de cargos chargés d'élements d'éoliennes d'origine chinoise car les industriels chinois répondent de plus en plus aux appels d'offres internationaux. Grâce à l'essor des parcs offshore en Chine (dont un immense à Dafeng justement), le marché chinois des pales d'éoliennes est le plus important de la planète, avec 59 % du marché (parmi les dix plus importants constructeurs d'éoliennes au monde, on trouve désormais cinq chinois dont le leader mondial Goldwind ; près de 40 000 installations ont déjà été réalisées en Chine ; Pékin prévoit d'atteindre 250 GW installés dans le pays à l'horizon 2020, chiffres GWEC/Global Wind Energy Council et EWEA/European Wind Energy Association ; les sociétés étrangères les mieux implantées en Chine sont actuellement Gamesa (Espagne), Vestas (Danemark) et General Electric (Etats-Unis) ; au niveau de l'Europe, les plus gros fournisseurs sont l'allemand Siemens-Gamesa — les deux groupes ont fusionné en 2016 — le danois Vestas et l'allemand Nordex ; en France, on peut citer Alstom et Areva Wind). Le cargo MORGENSTOND II appareillera le 31.07 à 14h00 pour poursuivre sa livraison à Rouen. A noter que ce cargo navigue actuellement sous son nom d'origine, mais qu'il change très souvent de nom car il est régulièrement affrété à temps (contrats de six mois à deux ans, cf. infra).
MORGENSTOND II MORGENSTOND II MORGENSTOND II MORGENSTOND II
MORGENSTOND II (Delfzijl) - IMO 9367073 - Indicatif d'appel PHJP - MMSI 244457000 - Cargo de divers / PC - 142,95x18,90x10,95 m - TE 7,945 m - JB 8 999 - JN 4 585 - PL 12 102 t - P 6 000 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M43C / hélice à pas variable) - V 12,5 nd - Prop. d'étrave (850 kW) - Générat. aux. 1 x 1 000 kW / 3 x 430 kW / 1 x 120 kW - Cap. GRN 17 257 m3 (2 cales) / 684 evp - Grues 2 x 80 t - Constr. 03.2007 (OAO Damen Shipyards Okean, Nikolayev, Ukraine (coque) / Damen BV Shipyards, Hoogezand-Foxhol, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. CT Drent Beheer B.V. (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex CLIPPER AURORA (03.2013-05.2015) - MORGENSTOND II (06.2012-03.2013) - Ex KENT SUNSET (08.2010-06.2012) - Ex BELUGA LEGISLATION (08.2009-08.2010) - Ex KENT LEGISLATION (12.2007-08.2009) - Ex BELUGA LEGISLATION (07.2007-12.2007) - MORGENSTOND II (03.2007-07.2007). Sisterships : cf. JAN VAN GENT (IMO 9456721 / 09.2009).

Le chimiquier néerlandais LAGUNA D, quant à lui, manœuvre pour aller accoster au poste APES du mole d'escale. Il arrive de Hemiksen (port belge situé au bord de l'Escaut, au Sud d'Anvers) le 30.07.2018 à 18h30. Après avoir déchargé 4 600 t de kerdane, il largera les amarres le 31.07 à 14h30, direction zone de mouillage dans l'attente de connaître sa prochaine destination.
LAGUNA D LAGUNA D LAGUNA D
LAGUNA D (Rotterdam) - IMO 9192375 - Indicatif d'appel PBSH - MMSI 246580000 - Chimiquier - 136,14x23,00x12,25 m - TE 8,786 m - JB 11 287 - JN 4 633 - PL 15 200 t - P 6 300 kW (mot. 4T-6cyl Wartsila 6L46C / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 1 x 1 500 kW / 3 x 950 kW - Cap. 17 221 m3 (23 citernes) - Constr. 02.2000 (Cant. Nav. de Poli, Pellestrina, Italie) - Gérant/Opérat. De Poli Tankers BV (Barendrecht, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex JO LAGUNA D (02.2000-03.2005).



Un cargo pilote à voile tournante en escale à La Rochelle les 12 & 13.07.2018 : le FEHN POLLUX

  Arrive à La Rochelle le 12.07.2018 à 12h00, en provenance de Waterford (l'un des plus anciens ports d'Irlande, situé sur l'estuaire de la Suir, sur la côte S-E du pays), un cargo pas tout à fait comme les autres… Le caboteur allemand FEHN POLLUX (à gauche, photo S. Daguenet) va accoster au poste CB02 du quai Chef de Baie pour y charger 3 450 t de blé en vrac.
Après quoi, il mettra le cap sur Great Yarmouth (port du Comté de Norfolk, sur la côte Est de l'Angleterre). Appareillage prévu le 13.07 à 14h00. La photo de droite le montre précisément à quai à Great Yarmouth où il est venu livrer le blé chargé au GPMLR.
La spécificité de ce caboteur est d'être équipé, sur son gaillard d'avant, d'une voile tubulaire rotative, encore appelée "rotor Flettner", du nom du professeur de mathématiques et ingénieur autodidacte allemand Anton Flettner (1885–1961) qui imagina ce système dans les années 1920.
Le commandant Cousteau avait adopté ce type de voiles (au nombre de deux), au milieu des années 1980, sur l'ALCYONE (vu à La Seyne le 27.07.2010).
FEHN POLLUX (Saint John's) - IMO 9135731 - Indicatif d'appel V2EI8 - MMSI 305443000 - Cargo de divers - 89,77x13,17x7,15 m - TE 5,678 m - JB 2 844 - JN 1 568 - PL 4 250 t - P 1 800 kW (mot. 4T-9cyl Deutz-MWM SBV9M628 / hélice à pas variable) - V 11 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 3 x 340 kW - Cap. GRN 5 718 m3 (1 cale) / 221 evp (dont 12 reefers) - Constr. 01.1997 (Damen Galati Shipyards, Galati, Roumanie (coque) / Damen BV Shipyards, Hoogezand-Foxhol, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Fehn Ship Management (Leer, Allemagne) - Pav. ATG - Ex FEHN HEAVEN (08.2007-12.2014 / Pav. GIB) - Ex A.B. AMSTERDAM (01.1997-08.2007 / Pav. ATG).
Nous avons déjà eu l'occasion de présenter un navire avec voile(s) tournant(e)s : le E-SHIP 1 vu à Sète le 12.08.2016. Ce cargo, en service depuis 08.2010, a donc la particularité d'avoir, en plus de sa motorisation diesel classique, quatre grandes voiles tubulaires rotatives (de 27 m de haut pour 4 m de diamètre). Les premiers navires expérimentaux utilisant ce type de "voiles", appelées "rotors Flettner", furent les BUCKAU (54 m de long, 1924, deux rotors de 18 m de haut pour 2,8 m de diamètre) et BARBARA (90 m de long, 1926, trois rotors de 17 m de haut et 4 m de diamètre / Photos Archives Enercon). Un catamaran avec rotors Flettner, l'UNIKAT, fut conçu en 2006 par l'Euf / Europa-Universität Flensburg.
Ces rotors Flettner utilisent l'effet Magnus (du nom du physicien allemand Heinrich Gustav Magnus / Berlin 1802 - Berlin 1870). En gros, ce principe repose sur le fait qu'un cylindre en rotation dans l'air va, par frottement, modifier la vitesse du courant d'air autour de lui, et cela de façon dissymétrique : d'un côté, la voile tubulaire en tournant entraîne l'air qui du coup accélère, faisant donc diminuer la pression (selon le théorème de Bernoulli(1), tandis que du côté diamétralement opposé l'écoulement de l'air est freiné et, concomitamment, la pression augmente. Cette différence de pression génère alors une force de poussée perpendiculaire à l'axe de rotation de la voile ("effet de portance") et propulse ainsi le navire (cf. schéma ci-contre, doc. MariGreen).
D'autres techniques utilisant les forces éoliennes ont été testées, je pense en particulier aux voiles de type cerf-volant (kites) mises au point par Skysails sur le cargo BELUGA SKYSAILS (IMO 9399129 / 01.2008 / BBC SKYSAILS depuis 04.2011 / la voile de 160 m² est capable de prendre des vents jusqu'à une altitude de 300 m au-dessus de la surface de la mer et devait permettre de réduire la consommation de carburant de 15 à 20 % / coût du système env. 500 000 € / Photo Minthi, Hambourg, 15.12.2007) (2).
(1) Danielis Bernoulli (Groningue 1700 - Bâle 1782) — médecin, mathématicien et physicien — publia sa première formulation du "théorème de Bernoulli" en 1738 : Hydrodynamica - "De viribus et motibus fluidorum commentarii".  C'est l'œuvre fondatrice de l'hydrodynamique moderne.
(2) Selon SkySails, un cerf-volant équivaut à  une puissance moteur de 2 000 kW.

BBC SKYSAILS (Saint John's) / Ex BELUGA SKYSAILS - IMO 9399129 - Indicatif d'appel V2CS4 - MMSI 305093000 - Cargo de divers - 132,20x15,87x11,62 m - TE 7,73 m - JB 6 312 - JN 3 613 - PL 9 832 t - P 3 840 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M32 / hélice à pas variable) - V 14,8 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Générat. aux. 1 x 648 kW / 2 x 335 kW - Cap. GRN 12 822 m3 (2 cales) / 474 evp - Grues 2 x 40 t - Constr. 01.2008 (Vahali Service & Marine doo, Belgrade, Serbie (coque) / Volharding Shipyard, Foxhol, Pays-Bas) - Propr./Gérant Briese Schiffahrts (Leer, Allemagne) - Opérat. BBC Chartering (Leer, Allemagne) - Pav. ATG - Ex BELUGA SKYSAILS (01.2008-04.2011). Sisterships : BBC NAPLES (IMO 9484223 / 06.2010) - BBC NEW YORK (IMO 9448451 / 03.2009) - BBC NEWCASTLE (IMO 9484209 / 12.2009) - UNISCOUT (IMO 9484194 / 07.2009 / Ex JOHN RAE 02.2017-01.2018 / Ex THORCO ARVIAT 07.2014-02.2017 / Ex THORCO ATLAS 08.2013-07.2014 / Ex NIKITA SCAN 08.2011-08.2013 / Ex BBC NITEROI 07.2009-08.2011) - UNISEA (IMO 9484247 / 08.2011) - UNISTREAM (IMO 9484235 / 12.2010).


Tous ces systèmes d'appoint de propulsion ont assez peu inspiré les architectes navals jusqu'ici, mais l'actuel prix des soutes, ajouté aux contraintes environnementales liées aux émissions de dioxyde de carbone, d'oxydes d'azote ou encore de soufre, les remettent à l'ordre du jour (depuis octobre 2016, l'Organisation maritime internationale / OMI a adopté un système de collecte de données obligatoire des émissions de CO2 pour les navires et fixé à 0,5 % le plafond des émissions de soufre et ce à l'horizon 2020). L'armateur allemand Wessels Reederei a toutefois fait equiper deux de ses caboteurs (environ 90 m de long) de voiles cerf-volant, les MICHAEL A. et THESEUS, ce dernier naviguant comme WILSON DUNDEE depuis 09.2014 (cf. photos ci-dessous, crédit Skysails). Quant au rotor Flettner, on peut citer par exemple le RoRo ESTRADEN (un peu plus de 160 m de long) que son armateur finlandais Bore a fait équiper par Norsepower, en 11.2014, de deux turbovoiles de 24 m de haut et 4 m de diamètre (la consommation de carburant serait réduite de 10 à 20 % selon la situation). Le premier armateur mondial, le danois Maersk, s'intéresse également aux turbovoiles puisqu'il va faire équiper son pétrolier MAERSK PELICAN (près de 245 m de long) de deux rotors Flettner comme le montre la photo d'artiste ci-dessous (doc. Norsepower). Les travaux devaient être effectués durant le premier semestre 2018, mais il est reporté de six mois, et les premiers résultats seront connus début 2019 (les ingénieurs estiment que ce système devrait permettre de réduire les émissions de CO2 du navire de 900 t/an, ce qui correspond en gros au dioxyde de carbone produit par la combustion de 280 t de fuel lourd). A noter que le système de Norsepower fonctionnera de manière complètement autonome : il détectera quand le vent est suffisant pour permettre la fourniture d'une quantité pertinente d'énergie d'appoint au navire et mettra en route la voile automatiquement, sans aucune intervention de l'équipage.
MICHAEL A.
THESEUS / WILSON DUNDEE
ESTRADEN
MAERSK PELICAN
Cargo MICHAEL A. Cargo THESEUS / WILSON DUNDEE Roll on - Roll off ESTRADEN Pétrolier MAERSK PELICAN
MICHAEL A. (Saint John's) - IMO 9056076 - Indicatif d'appel V2KX - MMSI 304010858 - Cargo de divers - 87,68x12,80x7,10 m - TE 5,518 m - JB 2 514 - JN 1 351 - PL 3 560 t - P 1 470 kW (mot. 4T-6cyl Alpha-MAN B&W 6L28/32A / hélice à pas variable) - V 11,5 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Générat. aux. 1 x 400 kW / 2 x 215 kW - Cap. GRN 4 620 m3 (1 cale) / 168 evp (dont 6 reefers) - Pont supérieur renforcé pour pouvoir embarquer des charges lourdes - Grues 2 x 12,5 t - Constr. 03.1994 (Slovenske Lodenice, Komarno, Slovaquie) - Propr./Gérant/Opérat. Wessels Reederei GmbH (Haren-eems, Allemagne) - Pav. ATG - Ex PEARY (12.1998-06.2007) - Ex LARNACA BAY (09.1997-12.1998) - Ex FISCHLAND (03.1994-09.1997). Sisterships : cf. WILSON GDYNIA (IMO 9056064 / 01.1994).
WILSON DUNDEE / Ex THESEUS (Saint John's) - IMO 9390159 - Indicatif d'appel V2FQ9 - MMSI 305761000 - Cargo de divers - 87,83x12,80x7,10 m - TE 5,498 m - JB 2 452 - JN 1 369 - PL 3 667 t - P 1 520 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M20C / hélice à pas variable) - V 11,7 nd - Prop. d'étrave (185 kW) - Générat. aux. 1 x 240 kW / 2 x 184 kW - Cap. 4 585 m3 (1 cale) / 176 evp - Constr. 06.2009 (Slovenske Lodenice Komarno, Komarno, Slovaquie) - Gérant Wessels Reederei GmbH (Haren-eems, Allemagne) - Pav. PAN - Ex THESEUS (06.2009-09.2014). Navire-catalogue : plus d'une trentaine de sisterships, cf. KOSSAU (IMO 9356878 / 09.2007) par exemple, où nous en citons un certain nombre. D'autres photos du THESEUS à Saint-Malo le 22.08.2012.
ESTRADEN (Helsinki) - IMO 9181077 - Indicatif d'appel OJIL - MMSI 230917000 - Roulier (Roll on - Roll off) / PC - 162,70x25,20x16,60 m - TE 6,80 m - JB 18 205 - JN 5 462 - PL 9 741 t - Ptot 14 480 kW (deux moteurs 4T-8cyl Wartsila 8R46A) - V 19 nd - Prop. d'étrave (900 kW) - Générat. aux. 2 x 1 200 kW / 2 x 800 kW - Cap. 140 remorques (2 270 m de linéaire garage) / 363 evp (dont 80 reefers) / 12 passagers (6 cabines) - Constr. 02.1999 (Aker Finnyards Oy, Rauma, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat. Bore (Helsinki, Finlande) - Pav. FIN - Ex AMAZON (03.1999-08.2001). J'ai photographié la maquette de l'ESTRADEN (il n'avait pas encore ses voiles tournantes) dans le "Forum Marinum", musée maritime de Turku (Finlande) le 10.06.2009.
MAERSK PELICAN (Singapore) - IMO 9319686 - Indicatif d'appel 9VBS9 - MMSI 565686000 - Pétrolier - 244,60x42,00x22,20 m - TE 15,45 m - JB 61 724 - JN 32 726 - PL 109 647 t - P 15 260 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-Dalian Marine 7RT-flex58T / hélice à pas fixe) - V 15,3 nd - Générat. aux. 3 x 780 kW - Cap. 117 921 m3 (12 citernes) - Constr. 01.2008 (Dalian Shipbuilding Industry Co / DSIC, Dalian, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Moller AP - Maersk (Copenhague, Danemark) - Pav. SGP. Sisterships : cf. MAERSK PRODUCER (IMO 9308950 / 12.2006).

Revenons au cargo allemand FEHN POLLUX en escale à La Rochelle ces 12 et 13.07.2018. Sa "voile tournante" est un cylindre vertical qui tourne autour de son propre axe. Mû par un moteur électrique, sa vitesse de rotation dépend de la direction et de la vitesse du vent. Cette expérience est menée dans le cadre du projet "MariTIM" coordonné par le consortium germano-néerlandais MariGreen / Maritime Innovations in Green Technologies (Leer, Allemagne) / SEC Shipservices and Repairs (Leer, Allemagne). Le présent Eco-Flettner prototype (Siegfried Lais et Alexander Zimmermann en sont les designers) mesure 18 m de haut pour 3 m de diamètre. Construit en matériaux composites, il pèse une centaine de tonnes. Le cargo FEHN POLLUX sur lequel il a été installé appartient à l'armement allemand Fehn Ship Management, créé à Leer (Ostfriesland, dans le Nord de l'Allemagne) en 2003 et qui gère actuellement une flotte de treize navires.
    Les travaux ont été faits au chantier SEC (précédemment cité) durant le mois de juin 2018. Le pont supérieur du cargo, au niveau du gaillard d'avant, a été renforcé, puis localement découpé pour intégrer la base de l'Eco-Flettner (cf. photos ci-contre, crédit MariGreen) : celle-ci pèse 6,5 t et a été posée le 08.06.2018. Le rotor est fixé sur la base par 36 boulons hexagonaux de fort échantillonnage. Comme ce rotor crée une zone d'ombre sur l'image radar, un deuxième radar a dû être installé sur le FEHN POLLUX. Le mât des signaux a dû par ailleurs être allongé. Un compteur très précis de consommation de fuel a également été installé afin de pouvoir mesurer la réelle économie de consommation du cargo en navigation commerciale. Autre ajout, à la passerelle : la console de contrôle et de commande de l'Eco-Flettner (photo ci-dessous).
En effet, ce rotor Flettner peut-être être manœuvré manuellement ou automatiquement (programme développé par Moritz Götting du Département des Sciences Maritimes de l'Université des Sciences Appliquées d'Emden/Leer). Le rotor tourne 280 fois par minute au maximum. Comme il est lui-même mû par un petit moteur électrique (de 70 kW), pour ne pas le faire tourner inutilement, un programme de gestion optimale de sa rotation a donc été développé (tenant compte de la direction et de la vitesse du vent). Le cargo utilisera donc sa voile tournante en mode automatique, sauf lors d'essais spécifiques, comme mesurer l'économie de carburant sur une longue distance à vitesse constante par exemple, ou lors d'essais de giration, etc. La console enregistre en continu différents paramètres : vitesse du vent, température du rotor, consommation de fuel, etc., qui permettront aux chercheurs responsables du projet d'améliorer encore éventuellement leur système.

  Toutes les installations électriques ont été installées sous l'autorité de Gerrit Böckmann de Dirks Elektrotechnik. Pendant que les travaux étaient menés au chantier SEC à Leer (durant les trois premières semaines de juin), l'équipage du FEHN POLLUX était formé sur le simulateur de Nautitec (photo de droite) par le Pr Capt. Michael Vahs du Département des Sciences Maritimes (Université des Sciences Appliquées d'Emden/Leer, Allemagne). En effet, cette voile additive modifie le champ de vision à la passerelle et les membres d'équipage doivent y être préparés.  
Installation du rotor Flettner sur sa base au chantier SEC (Leer, Allemagne)
Une fois l'installation de l'Eco-Flettner terminée, des tests de stabilité du navire après pose ont été effectués sous le contrôle de la société de classification DNV-GL. Puis les essais en mer du cargo se sont déroulés durant la dernière semaine de juin. Ceux-ci étant concluants, le FEHN POLLUX a repris, début juillet, ses activités commerciales (en Méditerranée, en Mer Noire, en mer du Nord, en mer Baltique, etc.), et c'est ainsi qu'il est arrivé à La Rochelle le 12.07.2018 à 12h00, en provenance de Waterford (Irlande) comme nous l'avons dit au début de ce dossier. Il en est reparti le 13.07.2018 à 14h30, en direction de Great Yarmouth (Angleterre). Cela fait donc un mois que le cargo navigue avec sa nouvelle propulsion additionnelle et les premiers résultats semblent prometteurs. Des analyses fines de ce système de propulsion vont toutefois être poursuivies pendant un an, par l'ensemble des intervenants, avant d'en faire un bilan définitif.

Page précédente  
Dernière mise à jour - 03.09.2018

© Françoise Massard
www.cargos-paquebots.net