Quelques navires de marine marchande escalant à La Rochelle
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Ad Astra - Admiral de Ribas - Aiantas - Alan - Alcor - Alexandre - Amazon - AM Buchanan - AM Hamburg - AM Krakow - AM Quebec - Andromache - Anglo Barinthus - Anglo Red - Antares - Antari - Antonia S - Aquavita Sea - Aquavita Sky - Aquavita Sol - Aquavita Sun - Aramis - Argonaut - Ariana - Arklow Cadet - Arklow Cape - Arklow Castle - Arklow Clan - Arklow Cliff - Arosa - Arsinoe - Artemis I - Asterion - Avicl Atermis - Balkan - BBG Bright - BBG Endeavor - Belo Horizonte - BK Alice - BLC First - BLC Second - Blumenau - Boha Wittenbergen - Bora - Bright Venture - Buccoo Reef - BW Raven - Caravos Harmony - Cassiopee - CBC Fuyi - C. Capella - Celtic Endeavour - Celtic Mariner - Cemtex Creation - Cemtex Innovation - Chef de Baie - Clavigo - CL Beijing - CL Dalian - CL Grace - CL Mona - CL Rizhao - CL Singapore - CL Tianjing - CL Tiffany - Claron - Corato - CSSC Yuan Jing - Eider - Emona - Estree - Garonne - Gascogne - Gavrinis - Gouraya - Grande America - Grande Riviere - Hagland Borg - Hagland Boss - Hav Pike - Heinrich G. - Imperator - Johannes - Kormarno - Kruckau - Labrador Strait - La Gironde - Le Lavagnon - Loire - Maribel - Marietta - Mari Ugland - Medalta Adventurer - Merle - Moleson - Monika - Nordica - Northern Land - Northern Loknes - Ocean Rider - Pacific Trust - Philippe - Pinnau - Planchart - Promise 1 - Prosna - Pur Navolok - Raoul - Rek Noble - Rheinfels - Rhone - Riwal - Rix Eleonora - Rix Mistral - Rix Partner - Rix River - Romandie - Saracena - Seine - Store Bay - Treville - Vestborg - Vestland - Von Perle - Wheat Trader - Wilson Belfast - Wilson Bilbao - Wilson Blyth - Wilson Borg - Wilson Brake - Wilson Brest - Wilson Brugge - Wilson Gaeta - Wilson Ghent - Wilson Goole - Wilson Grip - Wilson Leer - Wilson Leith - Wilson Lista - Wilson Tees - Wittenbergen - Zheng Zhi -
Page précédente  
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Mars 2020

Mouvements de navires au GPMLR le 24.03.2020 — Photos Samuel Daguenet
Le vraquier suisse MOLESON avait accosté au quai ME 02 du môle d'escale le 16.03.2020 à 18h00, en provenance de Bordeaux. Là, on le voit quittant ce quai le 24.03 vers 18h00 afin d'aller charger du blé au quai Lombard. C'est un fidèle du GPMLR puisque je l'avais moi-même photographié ici-même lors de son escale inaugurale le 09.08.2011 alors qu'il n'était en service que depuis quelques mois.
MOLESON
MOLESON
MOLESON
MOLESON

Ce vraquier appartient à l'armement familial  Suisse-Atlantique (le plus gros armement du pays, fondé en 1941) qui gère 14 navires (tous sous pavillon CHE) et environ 700 marins suisses. Il va donc charger 34 474 t de blé en vrac qu'il ira livrer à Dakar (Sénégal). Appareillage prévu le 31.03 à 20h00.

MOLESON
MOLESON
MOLESON
MOLESON
MOLESON (Basel) - IMO 9542831 - Indicatif d'appel HBLE - MMSI 269039000 - Vraquier - 181,00x30,00x14,60 m - TE 9,80 m - JB 22 697 - JN 12 313 - PL 35 723 t - P 8 580 kW (mot. 2T/6cyl MAN-B&W-Doosan 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 13,9 nd - Générat. 3 x 600 kW - Cap. GRN 47 079 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 10.2010 (Shinan Heavy Industries, Jido-eup, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Suisse-Atlantique (Renens, Suisse) - Pav. CHE. Sisterships : cf. ROMANDIE (IMO 9542829 / 08.2010), vu également à La Rochelle (le 22.04.2018). A noter que le PACIFIC TRUST (IMO 9526564 / 08.2010) navigue comme LABRADOR STRAIT depuis le 01.08.2018 et que le PROMISE 1 (IMO 9516698 / 10.2009) s'appelle OCEAN RIDER depuis 01.2020. D'autres photos du MOLESON ici (en Seine).

Après avoir mouillé quatre jours en zone d'attente (arrivé d'Immingham, port de la côte Est du Royaume-Uni), le vraquier chinois ZHENG ZHI fait son entrée dans le GPMLR le 24.03.2020 à 17h30. Il va accoster au poste AP00 du quai Lombard.
ZHENG ZHI
ZHENG ZHI
ZHENG ZHI
ZHENG ZHI

Il vient charger 66 000 t de blé en vrac. Il appareillera le 27.03 à 18h00 à destination de Nantong (port chinois situé au fond de l'estuaire du Yangtze, au Nord-Ouest de Shanghai).

ZHENG ZHI
ZHENG ZHI
ZHENG ZHI

ZHENG ZHI (Panama) - IMO 9596090 - Indicatif d'appel H8BP - MMSI 371089000 - Vraquier - 229,02x32,26x20,05 m - TE 14,50 m - JB 43 951 - JN 27 701 - PL 81 804 t - P 11 900 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-Hefei Rong'an Power Machinery 5S60ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 550 kW - Cap. GRN 95 700 m3 (7 cales) - Constr. 08.2013 (Wuhu Xinlian Shipbuilding, Wuhu, AH,) - Propr./Gérant/Opérat. Fujian Ocean Shipping (Fujian, Chine) - Pav. PAN. Navire-catalogue : des dizaines de sisterships. Citons-en quelques-uns (dont certains mis en service depuis le début de cette année) : AD ASTRA (IMO 9696400 / 04.2015) - AIANTAS (IMO 9729879 / 06.2016) - ALAN (IMO 9528562 / 01.2012) - ALCOR (IMO 9717682 / 09.2015) - AM BUCHANAN (IMO 9624110 / 07.2013) - AM HAMBURG (IMO 9624093 / 01.2013) - AM KRAKOW (IMO 9624122 / 08.2013) - AM QUEBEC (IMO 9624108 / 02.2013) - AMAZON (IMO 9830989 / 04.2019) - ANDROMACHE (IMO 9717981 / 01.2017) - ANGLO BARINTHUS (IMO 9660566 / 01.2013) - ANGLO RED (IMO 9660578 / 05.2013) - ANTARES (IMO 9696412 / 06.2015) - ANTONIA S (IMO 9591088 / 01.2014) - AQUAVITA SEA (IMO 9855551 / 01.2020) - AQUAVITA SKY (IMO 9855513 / 05.2019) - AQUAVITA SOL (IMO 9855563 / 03.2020) - AQUAVITA SUN (IMO 9855501 / 01.2019) - ARGONAUT (IMO 9717694 / 01.2016) - ARIANA (IMO 9828297 / 01.2019) - ARSINOE (IMO 9718739 / 01.2015) - ARTEMIS I (IMO 9830991 / 04.2019) - ASTERION (IMO 9729908 / 09.2017) - AVICL ATERMIS (IMO 9859014 / 09.2019) - BBG BRIGHT (IMO 9598177 / 09.2012) - BBG ENDEAVOR (IMO 9598189 / 01.2013) - BELO HORIZONTE (IMO 9605645 / 07.2012) - BK ALICE (IMO 9604419 / 05.2012) - BLC FIRST (IMO 9856139 / 01.2019) - BLC SECOND (IMO 9856141 / 04.2019) - BLUMENAU (IMO 9605633 / 06.2012) - BORA (IMO 9607112 / 01.2014) - BRIGHT VENTURE (IMO 9868883 / Livrable 03.2020) - CARAVOS HARMONY (IMO 9595589 / 01.2013) - CBC FUYI (IMO 9634440 / 01.2014) - CEMTEX CREATION (IMO 9593036 / 08.2013) - CEMTEX INNOVATION (IMO 9593048 / 06.2013) - CL BEIJING (IMO 9649299 / 09.2013) - CL DALIAN (IMO 9649304 / 03.2014) - CL GRACE (IMO 9639555 / 12.2012) - CL MONA (IMO 9639567 / 02.2013) - CL RIZHAO (IMO 9693771 / 05.2015) - CL SINGAPORE (IMO 9716028 / 01.2016) - CL TIANJING (IMO 9716030 / 03.2016) - CL TIFFANY (IMO 9639579 / 04.2013) - CLARON (IMO 9718038 / 09.2016) - CSSC YUAN JING (IMO 9830056 / 09.2018), pour ne citer que les cinquante premiers. D'autres encore sont toujours en construction.


Le cargo irlandais ARKLOW CLIFF entre dans l'avant-port (deux premières photos) le 24.03.2020 à 16h45, en provenance de Santander (port de la côte Nord de l'Espagne, sur le golfe de Gascogne). Il se dirige vers l'écluse donnant accès au bassin à flot où on le voit sur les deux photos de droite, terminant son accostage au poste BF09. Il vient charger 4 200 t de blé en vrac. Il appareillera le lendemain en milieu d'après-midi, cap sur Great Yarmouth (Comté de Norfolk, sur la côte Est de l'Angleterre).
ARKLOW CLIFF
ARKLOW CLIFF
ARKLOW CLIFF
ARKLOW CLIFF
ARKLOW CLIFF (Arklow) - IMO 9757125 - Indicatif d'appel EISS5 - MMSI 250004612 - Cargo de divers - 87,40x14,99x7,12 m - TE 6,26 m - JB 2 999 - JN 1 692 - PL 5 094 t - P 1 740 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M2 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (275 kW) - Générat. aux. 1 x 340 kW / 2 x 166 kW / 1 x 80 kW - Cap. GRN 6 138 m3 (1 cale) - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1A) - Constr. 07.2017 (Ferus Smit BV, Westerbroek, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Arklow Shipping (Arklow, République d'Irlande) - Pav. IRL. Sisterships : ARKLOW CADET (IMO 9757084 / 07.2016) - ARKLOW CAPE (IMO 9757096 / 11.2016) - ARKLOW CASTLE (IMO 9757101 / 02.2017) - ARKLOW CLAN (IMO 9757113 / 05.2017), plus une dizaine de navires en cours construction ou en commande, livrables entre 2021 et 2023.

Le chimiquier / pétrolier STI HACKNEY (un fidèle du GPMLR) arrive à La Rochelle le 24.03.2020 à 14:30, en provenance de Primorsk (port russe situé à une centaine de kilomètres au N-O de Saint-Petersbourg et siège du plus grand terminal pétrolier de la mer Baltique).
STI HACKNEY
STI HACKNEY
STI HACKNEY
STI HACKNEY

Il évite pour aller accoster au poste APWE du terminal pétrolier. Il vient livrer 34 895 t de gazole. Il appareillera le 25.03 à 16h00, à destination de Tallinn (Estonie).

STI HACKNEY
STI HACKNEY
STI HACKNEY
STI HACKNEY

Sur sa cheminée, le logo de son armateur monégasque Scorpio SAM.

STI HACKNEY
STI HACKNEY
STI HACKNEY

Le petit cargo norvégien WILSON GHENT arrive à La Rochelle le 24.03.2020 vers 11h00, en provenance de Sillamäe (port du Nord de l'Estonie, donnant sur la mer Baltique). Il évite pour aller accoster en culant au poste ME05 du mole d'escale. Il vient livrer 3 300 t d'engrais en vrac.

Le WILSON GHENT appareillera le 25.03 à 11h00 pour San Ciprian (port galicien donnant sur le golfe de Gascogne, situé entre Gijon à l'Est et La Corogne à l'Ouest, Espagne). Sur les deux photos de droite, en arrêt technique dans la Forme 1 du Pôle de réparation navale de La Rochelle (photos du 24.03.2020), le bac amphidrome LA GIRONDE.

WILSON GHENT (Valletta) - IMO 9150236 - Indicatif d'appel 9HBK5 - MMSI 249647000 - Cargo de divers - 87,90x12,80x7,10 m - TE 5,49 m - JB 2 446 - JN 1 369 - PL 3 680 t - P 1 500 kW (mot. 4T-8cyl Deutz-MWM SBV8M628 / hélice à pas fixe) - V 11,7 nd - Prop. d'étrave (184 kW) - Générat. 3 x 104 kW / 1 x 39 kW - Cap. GRN 4 600 m3 (1 cale) / 176 evp - Coque renforcée glace - Constr. 08.1996 (Slovenske Lodenice Komarno, Komarno, Slovaquie) - Propr./Gérant/Opérat. Wilson (Bergen, Norvège) - Pav. MLT - Ex NORTHERN LOKNES (08.1996-03.2004). Sisterships : ADMIRAL DE RIBAS (IMO 9106900 / 06.1994) - ANTARI (IMO 9171084 / 03.1998) - BALKAN (IMO 9065950 / 11.1993) - BOHA WITTENBERGEN (IMO 9014676 / 01.1992 / Ex WITTENBERGEN 01.1992-12.2019) - C. CAPELLA (IMO 9039092 / 09.1994) - CELTIC ENDEAVOUR (IMO 9171072 / 12.1997) - CELTIC MARINER (IMO 9197387 / 08.2001) - CLAVIGO (IMO 9014688 / 04.1992) - EIDER (IMO 9197399 / 02.2003) - HAGLAND BORG (IMO 9173563 / 12.1997) - HAGLAND BOSS (IMO 9171058 / 08.1997) - HAV PIKE (IMO 9106912 / 06.1994) - IMPERATOR (IMO 9014690 / 06.1992) - KRUCKAU (IMO 9199141 / 07.2003) - MERLE (IMO 9106936 / 12.1994) -  PINNAU (IMO 9199139 / 02.2003) - PROSNA (IMO 9171101 / 06.1998 / Ex NORDICA 06.2010-12.2015) - RIWAL (IMO 9051208 / 11.1992) - RIX ELEONORA (IMO 9194830 / 09.1998) - RIX MISTRAL (IMO 9173513 / 12.1997 Ex PUR NAVOLOK 12.1997-05.2017) - RIX PARTNER (IMO 9195212 / 11.1998) - RIX RIVER (IMO 9065948 / 08.1993 / Ex WHEAT TRADER 08.2014-04.2015 / Ex KOMARNO 08.1993-08.2014) - VESTBORG (IMO 9051210 / 09.1993) - VESTLAND (IMO 9132038 / 06.1996) - VON PERLE (IMO 9014664 / 12.1991 / Ex RHEINFELS 12.1991-05.2016) - WILSON BELFAST (IMO 9171060 / 10.1997 / Ex  HEINRICH G. 12.2001-11.2017 / Ex NORTHERN LAND 10.1997-12.2001) - WILSON BILBAO (IMO 9014705 / 07.1992) - WILSON BLYTH (IMO 9124419 / 06.1995) - WILSON BORG (IMO 9106924 / 11.1994) - WILSON BRAKE (IMO 9150511 / 05.1997) - WILSON BREST (IMO 9126900 / 09.1995) - WILSON BRUGGE (IMO 9150494 / 12.1996) - WILSON GAETA (IMO 9171096 / 05.1998) - WILSON GOOLE (IMO 9126687 / 07.1995) - WILSON GRIP (IMO 9126912 / 04.1996) - WILSON LEER (IMO 9150482 / 11.1996) - WILSON LEITH (IMO 9150509 / 04.1997) - WILSON LISTA (IMO 9117208 / 12.1994) - WILSON TEES (IMO 9150535 / 06.1997).



CHEF DE BAIE : nouveau baliseur des Phares et Balises de La Rochelle — Photos Thierry Rambaud
Le baliseur CHEF DE BAIE (nom d’une pointe de la côte rochelaise, au Sud du port de commerce) équipe la Subdivision Phares et Balises de La Rochelle depuis début janvier 2020 (il a été mis à l’eau aux Sables d’Olonne le 14.11.2019). Il fait partie du renouvellement de la flotte programmé pour cette catégorie des navires de l’État. La modernisation de ces unités nautiques a débuté il y a deux ans avec la mise en service du GAVRINIS (photo H&T) basé à Lorient. Elle va se poursuivre dans les prochaines années avec trois autres baliseurs prévus pour Cherbourg, Brest et Ajaccio. Avec cette nouvelle génération de baliseurs, note Christophe Bleynie (Chef de la Subdivision Phares et Balises de La Rochelle depuis 2008) (1), l’évolution est double : "Ce sont non seulement des navires éco-responsables, mais ils vont aussi nous permettre d’optimiser nos cycles d’exploitation pour le contrôle et l’entretien de l’ensemble des Etablissements de Signalisation Maritimes (ESM) que sont les bouées, balises, phares et tourelles. Autant d’éléments indispensables à la navigation, pour la sécurité des marins et des plaisanciers."
Et d'ajouter : "C'est vraiment un très bel outil, on est passé de la Deux Chevaux à la Mercedes." Ce CHEF DE BAIE remplace en effet l’ESTREE, précédent baliseur qui, après 45 ans de bons et loyaux services, a quitté La Rochelle le 05.02.2020 pour Tigri au Maroc (sur les rives du fleuve Moulouya, lequel prend naissance à la jonction des massifs du Moyen Atlas et du Haut Atlas et se jette, 600 km plus loin, dans la Méditerranée, dans la région du Rif, à l’extrême Nord-Est du Maroc, tout près de la frontière algéro-marocaine, cf carte ici). Il va désormais être utilisé comme bateau de service pour des travaux mytilicoles.

(1) "Nous gérons des ouvrages qui, pour certains, datent du XIXe siècle, mais nous vivons avec notre temps en les équipant des dernières technologies : automates, AIS, feux à LED... », souligne Christophe Bleynie. "Nous travaillons actuellement avec Port Atlantique La Rochelle à l’élaboration de la signalisation maritime de demain dans le cadre du projet Port Horizon 2025, tout comme nous le faisons avec d’autres acteurs sur le dossier de l’extension du port de pêche de La Cotinière et comme nous l’avons fait pour l’extension du port des Minimes, l’amélioration du balisage lumineux de la Charente ou la modification du chenal d’accès du Grand Port Maritime de Bordeaux dans l’estuaire de la Gironde." C’est en effet aussi l’une des missions des Phares et Balises d'établir et d'instruire des projets de balisage.

D’un coût de 3,5 M€, le CHEF DE BAIE a été conçu par le Cabinet d'Architecture navale & Ingénierie maritime H&T (Nantes) et construit par le Chantier naval Delavergne, situé à Avrillé (Vendée). Il fait partie d’une génération de navires à l’empreinte écologique réduite grâce à un système d’injection d’urée permettant de brûler les gaz en sortie d’échappement (2), grâce à des panneaux solaires et à deux éoliennes (installés sur le toit de la passerelle) qui assurent l’alimentation électrique au mouillage en lieu et place du groupe électrogène, ou encore grâce au traitement des eaux usées excluant tout rejet d’effluent à la mer. Sistership du GAVRINIS opérationnel depuis deux ans dans le Morbihan, le baliseur rochelais affiche lui aussi une longueur de 27,20 m pour une largeur de 7,30 m. Il présente cependant quelques différences par rapport à son aîné : "la propulsion est différente (3) et la symétrie des locaux de vie est inversée", note Pascal Le Sommer, capitaine du CHEF DE BAIE. On pourrait ajouter qu'il peut s'échouer et continuer d'utiliser sa grue dans cette position (contrairement à son sistership).

(2) Le procédé évoqué est la SCR ou Selective Catalytic Reduction : les gaz sont dbarrasss des oxydes d'azote NOx par raction chimique avec de l’ammoniac. En fait, un mélange d'urée (40 %) et d'eau est inject dans les gaz d’chappement, en prsence d’un catalyseur une temprature comprise entre 290 °C et 450 °C (selon la teneur en soufre du combustible). Lors de l’injection dans les gaz d’chappement, l’ure se dcompose en ammoniac (NH3) et dioxyde de carbone (CO2), et l’ammoniac ainsi produit permet alors de rduire les NOx en gaz non nocifs comme l’eau (H2O) et l’azote (N2) suivant les ractions suivantes :

4 NO + 4 NH3 + O2 = 4 N2 + 6 H2O       et       6 NO2 + 8 NH3 = 7 N2 + 12 H2O
Ces réactions sont exothermiques, ce qui entraîne une lgre augmentation de la temprature en entre de la turbo-soufflante en raison du dgagement de chaleur dans le catalyseur, mais sans impact sur les performances des moteurs.

(3) Les deux moteurs du CHEF DE BAIE sont conformes aux dernières normes IMO Tier III ou normes d'mission de NOx de niveau III qui devraient entrer en vigueur en 2021, afin de pouvoir naviguer dans les "zones d'émissions contrôlées des oxydes d'azote" (ou "NOx emissions control areas" en anglais). Ces zones couvrent déjà les côtes d'Amérique du Nord, pourraient prochainement s'étendre à la mer Baltique et à bien d'autres zones. Cette nouvelle norme Tier III prévoit d'abaisser d'environ 80 % les émissions de NOx des navires (cf. carte, doc. IMO). Pour mémoire, pour le seul secteur des transports, le maritime est le second metteur mondial de NOx aprs le transport routier.

Baptisé au mois de juin prochain, le CHEF DE BAIE sera prochainement accueilli sur un nouveau ponton dédié. Ce nouveau baliseur peut désormais appareiller pour des campagnes de quatre jours (sans retourner au port, d'où des économies de carburant) sur le territoire maritime de la Subdivision Phares et Balises de La Rochelle, territoire qui couvre pas moins de 463 km de côtes dans le nord de la Nouvelle-Aquitaine. Comme on le voit sur les photos ci-dessous, il a déjà commencé à relever et maintenir ses premières balises. Il aura pour mission d'inspecter quelque 300 signaux maritimes, de Mortagne-sur-Gironde (au Sud de sa zone d’intervention) aux Sables-d’Olonne (au Nord), en passant par la Charente, jusqu’à Tonnay-Charente et à Seudre, ainsi qu'autour des trois grandes îles de Charente-Maritime (Oléron, Ré et Aix).

En effet la mission de base des Phares et Balises est l’exploitation, la modernisation et l’entretien des ESM (Établissements de Signalisation Maritime) : bouées, balises, phares et tourelles, éléments destinés aux marins et aux plaisanciers pour arriver à bon port, en toute sécurité. Et Christophe Bleynie (Ingénieur des Travaux Publics, à la tête de la Subdivision Phares et Balises de La Rochelle depuis 2008) de préciser : "Il y a plusieurs niveaux de signalisation, depuis les phares dits de grand atterrissage qui éclairent fort pour permettre de venir sur zone, en passant par les bouées et les espars jusqu’aux feux des entrées de port. Bien conscients de l’importance de notre mission qui consiste à rendre notre service le plus performant possible, nous contrôlons encore et encore les ouvrages."
"Tous les jours, au sein de l’ensemble des subdivisions Phares et Balises du territoire national, ce sont plus de sept cent cinquante personnes qui contribuent à l’évolution et à la maintenance du système d’aides à la navigation. L’information nautique relative à la signalisation maritime est diffusée par nos soins et remontée au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) qui informe l’ensemble des marins des ouvrages en défaut. C’est là aussi l’une de nos missions fondamentales." poursuit-il.
"Une autre mission qui incombe à la Subdivision Phares et Balises : la gestion du domaine et du patrimoine, renforcée par une forte volonté de l’État au début des années 2000. C’est ainsi qu’ont été mises en place des délégations de service public pour l’exploitation touristique du phare des Baleines (Ré, cf. photos FM 1 / 2 / 3) et du phare de Chassiron (Oléron, cf. photos FM 1 / 2 / 3). Ces délégations font l’objet d’un cahier des charges précis et d’un contrôle rigoureux dans la mesure où il s’agit, notamment, de biens publics utilisés pour des exploitations touristiques. Cette unité compte un effectif de vingt-sept agents dont dix marins qui interviennent à bord des CHEF DE BAIE et LE LAVAGNON. Les personnels techniques exercent différents métiers en lien avec l’activité : technicien de l’exploitation, peintre, sableur, chaudronnier, maçon, électronicien, magasinier. Cette subdivision fait partie de la Direction Interrégionale de la Mer Sud-Atlantique comme celles du Verdon et de Bayonne.

Le première photo ci-dessus montre le CHEF DE BAIE encore au chantier (photo H&T). Enfin, on peut lire ici l'histoire de l'Armement des Phares et Balises et voir l'enchaînement des opérations lors d'un embarquement d'une journée à bord du baliseur océanique GASCOGNE (alors commandé par François Jouison).

CHEF DE BAIE (La Rochelle) - Indicatif d'appel FAG6625 - MMSI 227961550 - Baliseur - 27,20x7,30 m - TE 1,20 m - Déplac. 120 t (en charge) / 70 t (lège) - Capacité de chargement sur le pont 20 t - Ptot 736 kW (deux moteurs) - Prop. d'étrave - Armé en 3e catégorie - Conception/Design/Suivi de fabrication H&T - Architecture navale & Ingénierie maritime (Nantes et Paris, France) - Grue 18 t / Treuil 10 t / Cabestan 3 t - Davier escamotable - Coque Aluminium - Constr. 01.2019 (Chantier Naval Delavergne, Avrillé, Vendée, France) - Propr./Gérant/Opérat. Armement des Phares et Balises (Quimper, France) - Pav. FRA.

GAVRINIS (Lorient) - Indicatif d'appel FAE8695 - MMSI 227820970 - Baliseur - 27,20x7,30 m - TE 1,20 m - Déplac. 108 t (en charge) / 69 t (lège) - Ptot 662 kW (deux moteurs) - Prop. d'étrave - Armé en 3e catégorie - Conception/Design/Suivi de fabrication H&T - Architecture navale & Ingénierie maritime (Nantes et Paris, France) - Grue 18 t / Treuil 8 t / Cabestan 3 t - Davier escamotable - Coque Aluminium - Constr. 2017 (Chantier Naval Delavergne, Avrillé, Vendée, France) - Propr./Gérant/Opérat. Armement des Phares et Balises (Quimper, France) - Pav. FRA.


LA PLACE PORTUAIRE ROCHELAISE PLEINEMENT MOBILISEE EN PERIODE DE COVID-19 (19.03.2020)
Face à la crise sanitaire majeure que nous traversons, la poursuite de la chaîne logistique de transport de marchandises est primordiale pour garantir les approvisionnements nécessaires aux entreprises et à la population.
Quotidiennement, tous les acteurs de la place portuaire du Grand Port Maritime de La Rochelle se mobilisent et assurent ces missions essentielles. Dès la fin de la semaine dernière, en concertation avec leur personnel, le port et les entreprises de la place portuaire se sont organisés et ont adapté très rapidement leurs pratiques pour permettre la continuité de leur activité tout en mettant en œuvre les mesures sanitaires indispensables pour éviter la propagation du Covid-19. Accueil des navires, manutention des marchandises et transports routiers et ferroviaires se poursuivent ainsi sans interruption. L’engagement de tous est à souligner : agents maritimes, dockers, manutentionnaires, pilotes, salariés des sociétés de remorquage, de lamanage, de transports et de stockage, officiers de port, personnels de sûreté... Que ce soit au travers des mesures de protection, d’aménagement des postes de travail et des horaires, la place portuaire rochelaise démontre sa capacité d’adaptation et d’organisation pour répondre collectivement aux besoins de tous. STORE BAY - PORNICHET - VB OLERON
Ci-contre, le chimiquier / pétrolier STORE BAY, assisté des remorqueurs PORNICHET et VB OLERON

Seul port en eau profonde de la façade atlantique, Port Atlantique La Rochelle est le sixième Grand Port Maritime français, avec six terminaux (276 ha de domaine terrestre), totalisant 4 475 m de quais reliés au réseau ferré national. Les îles de Ré et d'Oléron confèrent aux navires un accès protégé et rapide (45 min de pilotage). Avec un trafic total 2019 de 9,8 millions de tonnes (dont 4,1 Mt de céréales - 2,9 Mt de produits pétroliers raffinés - 868 000 t de vracs agricoles - 645 000 t, etc.), Port Atlantique La Rochelle est le deuxième port français pour l’exportation des céréales (après Rouen).

STORE BAY (Panama) - IMO 9733698 - Indicatif d'appel 3FLM4 - MMSI 352090000 - Chimiquier / Pétrolier - 175,00x27,70x16,00 m - TE 10,015 m - JB 21 115 - JN 7 540 - PL 30 711 t - P 7 230 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6S50ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 4 x 750 kW - Cap. 37 023 m3 (12 citernes) - Certifié Green Passport - Constr. 06.2015 (Minaminippon Shipbuilding, Ozai-Oita, Japon) - Gérant Methanol Holdings (Couva, Trinité et Tobago) - Opérat. Proman (Wollerau, Suisse) - Pav. PAN. Sisterships : BUCCOO REEF (IMO 9733674 / 03.2015) - GRANDE RIVIERE (IMO 9733686 / 05.2015) -  MEDALTA ADVENTURER (IMO 9761451 / 08.2015).

Quelques navires vus à La Rochelle durant la première quinzaine de mars 2020
Vraquier REK NOBLE (Ex AROSA) - Vraquier CORATO - Pétrolier / Chimiquier BW RAVEN


Février 2020

25.02.2020 (Photos Samuel Daguenet)

Le chimiquier / pétrolier norvégien MARI UGLAND appareille de l'appontement pétrolier de Port Atlantique La Rochelle le 25.02.2020 à 09h30, à destination de Primorsk (port russe situé à une centaine de kilomètres au N-O de Saint-Petersbourg et siège du plus grand terminal pétrolier de la mer Baltique), et ce après avoir déchargé 65 850 t de gazole. Deux remorqueurs avaient été requis pour la manœuvre : le VB COGNAC a croché à l'avant et le VB OLERON à l'arrière.
MARI UGLAND
MARI UGLAND
MARI UGLAND
MARI UGLAND

Le navire-citerne avait accosté au poste APWE le 23.02 à 04h30, déjà en provenance de Primorsk.

MARI UGLAND
MARI UGLAND
MARI UGLAND
MARI UGLAND
MARI UGLAND (Grimstad) - IMO 9326885 - Indicatif d'appel LAGV6 - MMSI 257868000 - Chimiquier / Pétrolier - 228,50x32,23x20,45 m - TE 14,18 m - JB 42 835 - JN 22 045 - PL 74 997 t - P 13 560 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Brodosplit-Tvornica Dizel Motora 6S60MC-C / hélice à pas variable) - V 16 nd - Générat. aux. 3 x 909 kW - Cap. 81 707 m3 (12 citernes) - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1A) - Constr. 02.2008 (Brodosplit, Split, Croatie) - Gérant Marinvest (Göteborg, Suède) - Pav. NOR - Lancé comme MARIETTA (09.2007). Sisterships : cf. MARIBEL (IMO 9326873 / 04.2007).

Le BSAM (Bâtiment de Soutien et d’Assistance Métropolitain) RHONE entre dans l'avant-port du GPMLR le 25.02.2020 à 18h30, en provenance de Nantes. Il se dirige vers l'écluse d'accès au bassin à flot. Ce bâtiment est récent puisqu'il est entré en service en 07.2018 (il a été construit par le chantier Kership de Lorient, joint-venture Naval Group - Piriou). Nous le connaissons déjà car il était intervenu lors des opérations de sécurité et de dépollution sur le site du naufrage du ConRo italien GRANDE AMERICA (mi-03.2019). Rappelons que ce BASM a des missions très variées : soutien des forces navales, sauvegarde des personnes et des biens, remorquage de grandes unités de la marine, travaux d'ancrage, relevage de coffres, relevage d'épaves, protection de l’environnement, etc.
RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603

On le voit ici en train d'éviter dans le bassin à flot afin d'aller accoster, tribord à quai, au poste BF01.

RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603
C'est dans le cadre de l'une de ses missions liées à la protection de l’environnement, à savoir la lutte contre les pollutions maritimes, qu'il est aujourd'hui prépositionné à La Rochelle, et ce à la demande de la Préfecture Maritime de l'Atlantique. En effet, des galettes d’hydrocarbure parsemées sur plusieurs plages des Pays de la Loire ont été découvertes les 17 et 18.02.2020. La Premar a donc aussitôt mobilisé divers moyens. Une surveillance aérienne est assurée régulièrement par des aéronefs de la Marine nationale et de la Douane dans la zone située entre la côte française et le point de naufrage du GRANDE AMERICA (à environ 180 milles, soit un peu plus de 330 km, au large). Le 21.02, lors de l’un de ces vols, un rejet d’hydrocarbure lourd a été observé sur la zone du naufrage. Les vols suivants n’ont pas permis de le relocaliser ni d’identifier de nouveau rejet. Le RHONE va donc effectuer des patrouilles et intervenir immédiatement si des nappes de pollution venaient à être détectées. Dans son communiqué du 25.02.2020, la Premar rappelle à la population qu'il ne faut pas toucher ou ramasser les galettes d’hydrocarbure qui pourraient se trouver sur une plage mais d’informer la mairie, la gendarmerie ou les sapeurs-pompiers de la commune concernée.
RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603
RHONE / A603 (Brest) - Bâtiment de Soutien et d’Assistance Métropolitain (BSAM) - 70,30x15,80 m - TE 5,00 m - PL 1 000 t - Déplacement 2 600 t (à pleine charge) - Ptot 5 300 kW (deux moteurs / deux hélices à pas variable ) - V 14 nd - Deux propulseurs d'étrave - Générat. aux. 2 x 300 kW - Système de positionnement dynamque DP1 - Espace médical avec une salle de soins - Emménagement pour douze personnes en plus de l'équipage, comme des plongeurs (et leurs matériels) qui disposent en plus de locaux sec/humide et de deux accès aux bordés - Autonomie 30 jours (avec 29 personnes à bord) - Capacité antipollution avec deux rampes d’épandage d’agents dispersants et possibilité de déployer un barrage flottant avec l’embarcation de travail à coque alu de 8 m (le bâtiment dispose en plus d’un semi-rigide de type EDO / Embarcation de Drome Opérationnelle) - Système de lutte anti-incendie Fi-Fi 1 - Traction au croc 80 t (avec treuils permettant de déployer deux remorques de 1 900 m de long chacune) - Grue 1 x 21 t (10 t à 25 m) - Pont de travail 250 m2 - Constr. 07.2018 (Kership, Lorient — Co-entreprise Naval Group Paris et Chantier Piriou, Concarneau, France) - Propr./Gérant/Opérat. Marine nationale (Paris, France) - Pav. FRA. Sisterships : LOIRE / A602 (03.2018) - GARONNE / A 605 (07.2019) - SEINE / A604 (03.2019).



CASSIOPEE, la nouvelle vedette hydrographique de Port Atlantique La Rochelle (17.02.2020)

CASSIOPEE, cette nouvelle vedette hydrographique du GPMLR, a été construite par Alumarine Shipyard (Port Launay - Couëron, Loire-Atlantique). Quille posée en 02.2019, elle a été baptisée le 14.02.2020 (sa marraine est Valérie Fernandes, vice-présidente du Conseil de Développement du Grand Port Maritime de La Rochelle). Ce navire va assurer les levés bathymétriques de l'environnement portuaire (la bathymétrie — du grec "bathys" = "profond" et "metron" = "mesure" — est la science de la mesure des profondeurs et du relief de l’océan) afin d'estimer les volumes de sédiments à draguer pour entretenir la qualité des accès nautiques du GPMLR. Pour ce faire, la vedette est équipée d’un sondeur multifaisceaux fourni par la société Cadden (l’ancienne vedette ne disposait que d'un monofaisceau) (1). Mais bien sûr, un tel sondeur a un coût : 170 000 € sur les 400 000 € du montant global de la vedette. Afin d'en amortir au mieux le coût, CASSIOPEE a été dimensionnée pour intégrer un gabarit routier, permettant à son équipage de proposer davantage de prestations d’acquisition de données sur des chantiers extérieurs au GPMLR (2). Avec cette nouvelle vedette, l’innovation est double : en plus de ce sondeur performant, elle dispose d'une motorisation hybride (bi-propulsion) : elle est équipée d'un moteur thermique diesel et deux moteurs hors-bord électriques (cf. infra). Les transits entre le port d’attache et les zones d’acquisition de données se feront au moyen du moteur thermique (à une vitesse de 20 à 25 nd), tandis que la propulsion électrique sera activée en phase d’acquisition des données bathymétriques, permettant de travailler en silence (à une vitesse de 3 à 7 nd) et sans impact sur l'environnement. La recharge de la batterie s’effectuera de nuit, sur le courant de quai au Port de Service, pour stocker l’énergie nécessaire au travail en autonomie la journée. Longue de 8,13 m (LHT) pour une largeur de 2,98 m, CASSIOPEE (conçue par le Cabinet d'architecture Bemad Naval) a une coque en aluminium, matériau qui, en plus d'être léger et robuste, permet d’apporter des modifications dans le temps (contrairement à une coque en polyester sur laquelle ce type d’opération s’avère plus complexe). Son design de coque a été optimisé pour obtenir les meilleures qualités de tenue à la mer et de stabilité. L'aménagement intérieur s'articule autour de trois espaces : la timonerie (avec une excellente vision à 360° sur l’extérieur et le pont arrière, le pare-brise de type inversé offrant de plus une bonne visibilité quelles que soient les conditions météorologiques… pluie battante, embruns), le poste d'hydrographie et le poste de travail — Photos GPMLR et Alumarine Shipyard.

CASSIOPEE CASSIOPEE CASSIOPEE CASSIOPEE  
(1) Le fonctionnement d'un sondeur bathymétrique repose sur le principe suivant : le sondeur émet du son qui va rebondir sur le fond marin et revenir au sondeur. Le temps de parcours aller-retour du son donne directement une mesure sur la distance du fond (sachant que la vitesse du son dans l'eau est approximativement égale à 1 500 m/s). Le sondeur "multifaisceaux" du CASSIOPEE réalise un scan en continu sur une largeur pouvant aller jusqu’à quatre fois la hauteur d’eau (10 m de hauteur d’eau représentent 40 m de largeur de mesure en continu), alors qu'un sondeur monofaisceau effectue un scan des fonds marins seulement sur une série de points. La précision des mesures effectuées sur le CASSIOPEE sera encore renforcée par la centrale inertielle présente à bord. Cet instrument de haute technologie (utilisé entre autres dans les avions et les sous-marins) corrige les mouvements du bateau dans ses trois dimensions (cap, roulis, tangage) : le bateau est ainsi virtuellement toujours à plat, calé au degré près. Les données collectées (en conformité avec les normes de l'Organisation Hydrographique Internationale / OHI) seront d’autant plus précises, permettant de rafraîchir plus régulièrement les cartes bathymétriques du GPMLR.
(2) Seul port en eau profonde de la façade atlantique, Port Atlantique La Rochelle est le 6e Grand Port Maritime français avec six terminaux (276 ha de domaine terrestre), totalisant 4 475 m de quais reliés au réseau ferré national. Les îles de Ré et Oléron confèrent aux navires un accès protégé et rapide (45 min de pilotage). Avec un trafic total 2019 de 9,8 millions de tonnes (dont 4,1 Mt de céréales - 2,9 Mt de produits pétroliers raffinés - 868 000 t de vracs agricoles - 645 000 t de produits forestiers, etc.), le GPMLR est le 2e port français pour l’exportation.
CASSIOPEE (La Rochelle) - Vedette hydrographique - 8,13x2,98x0,91 m - TEmax 0,99 m - Déplac. 3,4 t (lège) - Bi-propulsion : moteur thermique inboard (Volvo D4 / 166 kW / Propulseur Z-Drive) pour les déplacements longue distance et deux moteurs hors-bord électriques (Torqeedo Cruise 10.0RL) pour les relevés bathymétriques - V 20-25 nd (en transit) / 3-7 nd (en acquisition de données) - Sondeur multifaisceaux Cadden (256 faisceaux ouverts sur 160°) - Armé en 3e catégorie - Equipé d'un circuit de lutte contre l'incendie et d'un dispositif d’assèchement en cas de voie d’eau - Equipage 5 - Coque aluminium - Conception Bemad Naval (Ile-d'Houat, Morbihan, France) - Constr. 02.2020 (Alumarine Shipyard, Port Launay - Couëron, Loire Atlantique, France) - Propr./Gérant/Opérat. GPMLR (La Rochelle, France) - Pav. FRA.

Sur la première photo ci-dessus, on voit deux autres navires. Le porteur de colis lourds ARAMIS (de l'armement allemand Briese Schiffahrts) est venu, comme on le voit, livrer des pales d'éoliennes chargées à Esbjerg (port danois situé au S-O du pays). En plus d’être le plus grand port du Danemark, sur la côte occidentale de la presqu'île du Jutland, Esbjerg est la capitale incontestée de l’éolien en Europe (environ 50 % de son énergie est d'origine éolienne). Le constructeur danois Vestas reste à ce jour le plus grand constructeur d'éoliennes au monde. Quant au cargo bulgare EMONA (coque noire), amarré au quai Saint-Marc, il est en train de décharger 8 660 t de clinker (l'un des constituants du ciment), pour l'usine LafargeHolcim (ex Holcim) située en arrière du quai. Ce clinker a été chargé à Gijon (port situé au N-O de l'Espagne, sur la côte des Asturies, à mi-chemin entre Bilbao à l'Est et La Corogne à l'Ouest). Rien d'étonnant puisque la France importe son clinker majoritairement d'Espagne (43 % du total importé, soit 1 195 778 t, chiffres 2017), le reste provenant du Vietnam (18 %), de Colombie (15 %), des Etats-Unis (7 %), etc.
ARAMIS (Scheemda) - IMO 9815329 - Indicatif d'appel PCHU - MMSI 244170427 - Cargo polyvalent / Porteur de colis lourds - 89,90x14,80x8,45 m - TE 6,65 m - JB 3 415 - JN 1 768 - PL 4 938 t - P 1 600 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M20 / hélice à pas variable) - V 10,5 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 330 kW / 2 x 134 kW / 1 x 100 kW - Cap. GRN 6 405 m3 (1 cale) / 231 evp - Certifié Green Passport - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A) - Pont et panneaux de cale renforcés pour supporter des colis lourds en pontée - Constr. 07.2018 (Zhejiang Zengzhou Shipyard, Zhoushan, ZJ, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Briese Schiffahrts (Leer, Allemagne) - Pav. NLD. Sisterships : ALEXANDRE (IMO 9858204 / Livrable 03.2021) - ARAMIS (IMO 9815329 / 07.2018) - JOHANNES (IMO 9815343 / 12.2018) - MONIKA (IMO 9815317 / 02.2018) - PHILLIPPE (IMO 9858230 / Livrable 09.2021) - PLANCHART (IMO 9858228 / Livrable 07.2021) - RAOUL (IMO 9858216 / Livrable 05.2021) - TREVILLE (IMO 9815331 / 09.2018).
EMONA (Valletta) - IMO 9188934 - Indicatif d'appel 9HVF9 - MMSI 249585000 - Cargo de divers - 126,08x20,00x10,40 m - TE 8,08 m - JB 7 775 - JN 3 441 - PL 9 793 t - P 5 400 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M43C / hélice à pas variable) - V 13,8 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Générat. aux. 1 x 544 kW / 3 x 506 kW - Cap. GRN 11 950 m3 (3 cales) / 555 evp (dont 40 reefers) - Grues 2 x 45 t - Coque renforcée glaces (FS Ice Class II) - Pont et panneaux de cale renforcés pour supporter des colis lourds en pontée - Constr. 06.2009 (Bulyard Shipbuilding Industry AD, Varna, Bulgarie) - Propr./Gérant/Opérat. Industrial Holding Bulgaria / IHB (Sofia, Bulgarie) - Pav. MLT. Sistership : GOURAYA (IMO 9393230 / 01.2010).



Entrée à Port Atlantique La Rochelle du vraquier AMELIE (06.02.2020)


Janvier 2020


14 janvier 2020

Le chimiquier / pétrolier italien SARACENA arrive à La Rochelle le 14.01.2020 à 10h00, en provenance de Donges. Il va accoster au poste APWE de l'appontement pétrolier du GPMLR. Il vient livrer 3 800 t d'essence. Il appareillera le 15.01 vers 01h30 à destination de Bordeaux-Ambès.
SARACENA
SARACENA
SARACENA
SARACENA
Ce navire-citerne SARACENA appartient à l'armement italien Mediterranea di Navigazione, basé à Ravenne (port du Nord de l'Italie, sur la côte Adriatique). Les cheminées sont ainsi aux couleurs rouge et jaune de la compagnie. Celle-ci fut fondée en 1908 afin d'établir une liaison régulière (passagers et fret) entre le port de Ravenne, l'île croate de Cherso, le port de Fiume (qui n'est autre que le port croate de Rijeka) et Trieste (port italien situé au Nord de la frontière italo-slovène).
SARACENA
SARACENA
SARACENA
SARACENA

SARACENA (Ravenna) - IMO 9334325 - Indicatif d'appel IBVS - MMSI 247221100 - Chimiquier / Pétrolier - 155,20x25,60x12,10 m - TE 8,888 m - JB 14 701 - JN 6 228 - PL 20 500 t - Ptot 6 000 kW (deux moteurs 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32C / deux hélices à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 2 x 1 900 kW / 2 x 500 kW - Cap. 21 164 m3 (10 citernes) - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A) - Constr. 11.2007 (Celiktekne Sanayii ve Ticaret, Tuzla-Istanbul, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Mediterranea di Navigazione (Ravenne, Italie) - Pav. ITA.


Page précédente
Dernière mise à jour - 01.04.2020
Cliquez sur les photos pour les agrandir

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net