Chronique d'une mort annoncée... celle du cargo ANNA à La Rochelle
Françoise Massard
Cliquez sur les photos pour les agrandir
La démolition de ce cargo est ici présentée au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Le début de l'aventure de l'ANNA commence donc en bas de page.
Etat d'avancement des travaux le 19.08.2011 — Photos Claude Durand
Cette fois-ci, la fin du démantèlement est proche… la ligne d'arbre et le moteur sont à quai, tandis que les derniers tronçons de coque sont évacués par camion vers Bordeaux

ANNA
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA

ANNA
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA

ANNA
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA

ANNA
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA


Etat d'avancement des travaux les 09 & 11.08.2011
Cette fois-ci, toute la moitié avant du cargo est réduite à l'état de ferrailles, laissant apparaître une partie des tins au fond de la cale de radoub

ANNa ANNa ANNA ANNA ANNA

Une pelle munie d'une pince coupante met la coque à nu en découpant tous les "menus" éléments, tels les tuyauteries, et les stocke dans une benne

ANNA ANNA ANNA ANNA ANNA

Une fois la benne pleine, un puissant engin de levage (sur le terre-plein bordant la cale) la soulève, puis va la vider sur l'aire de dépeçage (photos ci-dessus), avant de la ramener sur ce qui reste du cargo dans la cale (photos ci-dessous). La pelle reprend alors son action de démantèlement.

ANNA ANNA ANNA ANNA ANNA

Chaque nouvelle "section" de la coque, une fois dégagée (comme vu précédemment), est alors découpée, sortie de la cale, puis amenée sur l'aire de travail

ANNA ANNA ANNA ANNA

Chaque section est alors "réduite" par oxycoupage (photo de gauche) ou par découpage à la pelle (photos suivantes)

ANNa ANNA ANNa ANNa ANNa

Les photos ci-dessous montrent bien l'échantillonnage des éléments de coque. La photo de droite (faite le 11.08.2011 par Claude Durand) montre la progression du découpage de la coque sur deux jours. Il ne va bientôt plus rester que la partie moteur. Tous les fluides (fuels, huiles) ont bien sûr été pompés. L'ensemble moteur + base va être découpé et remonté tel sur le terre-plein car la machine est vendue en l'état et ne doit donc pas subir de dommage.

ANNa ANNa ANNA ANNA ANNA


Etat d'avancement des travaux le 26.07.2011
Cette fois-ci, plus de superstructures au niveau de la poupe, le dégagement complet du moteur est pour bientôt.
On notera l'engagement de Port Atlantique La Rochelle et de Veolia (maître d'œuvre du chantier de démantèlement de l'ANNA) pour le respect de l'environnement et de la sécurité. Le périmètre du chantier est parfaitement circonscrit et les matériaux déchirés sont très régulièrement évacués.
La pelle Liebherr 914 Litronic, munie de sa puissante pince coupante, s'attaque aujourd'hui à des éléments de plus gros échantillonnage. L'effort à fournir est de plus en plus important, à tel point que les chenilles se soulèvent tantôt à l'avant, tantôt à l'arrière, retombant assez lourdement à chaque fois (ce doit être assez éprouvant pour le rachis du conducteur de l'engin).
En parallèle du déchiquetage par la pelle, un oxycoupeur (photos de droite) découpe d'autres parties de la structure.
Prochaine grosse étape : sortie du moteur. A suivre...

Etat d'avancement des travaux le 26.07.2011 (Photo Claude Durand)
La découpe du tableau arrière est déjà bien avancée.

Etat d'avancement des travaux le 22.07.2011
Le "plan de travail" constitué par les panneaux de cales posés sur le sol est déjà bien dégagé de tous les matériaux issus du démantèlement du château en particulier.
Ci-dessous, stockés dans un coin du chantier, quelques apparaux de l'ANNA. Le dégagement du local moteur progresse et la découpe de la muraille avance vite.

Etat d'avancement des travaux le 18.07.2011
Le démantèlement.de 'feu" le château étant complètement terminé, l'heure est à l'évacuation des ferrailles... résultantes ! Aussi, la pelle sur chenilles a t-elle délaissé l'énorme pince coupante au profit d'un grappin à ferrailles, comme on le voit ci-dessous à gauche. Par ailleurs, le découpage de l'avant du navire se poursuit.
Prchaine étape : découpage du plafond de la salle machine (beaucoup de travail à venir) de façon à pouvoir en sortir le moteur.

Etat d'avancement des travaux le 13.07.2011
Démantèlement... en images du dernier tronçon (le plus bas) du château




Quand les éléments découpés sont suffisamment petits, la pelle les soulèvent et les entassent dans un coin du chantier


Je suis impressionnée par la puissance de la pince coupante, mais aussi par la précision et la rapidité des manœuvres de l'opérateur !


En parallèle du démantèlement à terre du château, le découpage de la coque continue dans la cale de radoub.


La pelle sur chenille a une puissance de levage de 16 t . Son rôle; on l'a vu ci-dessus, est de déchiqueter les gros éléments. A droite; la grue (Liebherr également) a une flèche de 140 m de long et une capacité de levage de 350 t. C'est elle qui a soulevé les différents tronçons (un étage à chaque fois) du château.



Etat d'avancement des travaux le 12.07.2011 (Photos Claude Durand)
Découpage du dernier niveau du château. Le chantier avance si vite que je n'arrive pas à suivre ! Merci à Claude Durand pour ses photos complémentaires.
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA
ANNA

Etat d'avancement des travaux le 11.07.2011
L'oxycoupage continue, en particulier d'un nouveau niveau du château.

En parallèle, le dépeçage de l'étage supérieur se poursuit. La pelle sur chenilles Liebherr 914 Litronic est en pleine action.


Etat d'avancement des travaux le 08.07.2011
Par rapport à la photo ci-dessous à gauche, prise le 06.07, la photo suivante prise ce 08.07 montre qu'un étage complet du château a été découpé (le 07.07). Les vues suivantes en montrent le déchiquetage à terre, toujours effectué par la pelle Liebherr 914.
Gros plan sur l'énorme "pince coupante". La totalité de ferrailles à récupérer sur la démolition de l'ANNA est estimée à 1 500 t.

Etat d'avancement des travaux le 07.07.2011 (Photos Claude Durand)
Un nouvel étage complet du château a été découpé au chalumeau. On le voit ici en train d'être transporté sur son aire de démantèlement, à savoir les anciens panneaux de cales de l'ANNA. Là, il va y être déchiqueté par la "pince coupante" de la pelle sur chenilles.

Etat d'avancement des travaux le 06.07.2011
En quatre jours, le démantèlement du cargo a encore bien évolué. Toute la partie supérieure du château a été oxycoupée, passerelle comprise.
Une fois à terre, les gros blocs sont littéralement déchiquetés par cette puissante pelle sur chenilles "Liebherr 914 Litronic" munie d'une énorme pince coupante.
Cet engin "dévastateur", soulève, plie, découpe et finalement réduit en menus morceaux des blocs entiers du château. Impressionnant.
A droite, gros plan sur la pince (juste au-dessus de la lame). Ce chantier est conduit par Veolia Bordeaux, mais la responsabilité du démantèlement, dans le strict respect de l'environnement, relève de la société Bartin Recycling, l'un des plus importants groupes français de recyclage industriel.


Etat d'avancement des travaux le 02.07.2011

J'étais absente de La Rochelle ces trois dernières semaines. Je trouve donc un grand changement en me rendant sur le site de démolition de l'ANNA.

Le pont principal a été entièrement découpé. C'est l'entreprise Girondine Euro Démolition Systems (installée près de Bordeaux) qui est le maître d'œuvre.

La seule partie encore peu entamée du cargo est sa partie arrière (photo milieu).

Le stockage des grosses pièces et leur découpage se font en grande partie sur les panneaux de cale (il n'en avait qu'une) qui protègent ainsi le sol.

Impressionnant fatras de tôles découpées. Les anciens treuils sont pour l'instant stockés à terre (on les aperçoit devant la cheminée)..

Dommage qu'il n'y ait pas un objet de référence (au niveau taille), car cela mettrait mieux en évidence l'échantillonnage des tôles.


Le découpage de l'ANNA est entré dans sa phase opérationnelle le 08.06.2011

La photo ci-dessous le montre le 07.06.2011. Ce sera, pour ma part, la dernière photo que j'aurai faite du navire entier.
En effet, comme le montrent les photos ci-dessous faites le 09.06.2011, la cale de radoub [la plus petite (107 x 13,84 x 3,5 m) des deux que comporte le Pôle de Réparation et de Construction Navale de Port Atlantique La Rochelle a été vidée et le découpage a commencé hier (08.06.2011), mais je n'ai pu y assister. La proue, en particulier, a été découpée comme on le voit ci-dessous. Cette partie d'étrave (photo de droite) devrait être restaurée et exposée ensuite à l'entrée principale du port de commerce (en cours de réaménagement, avec création de grands parkings pour les camions desservant le port).
L'oxycoupage s'effectue tant sur le navire qu'à terre, sur un terre-plein à l'intérieur de la zone sécurisée du chantier. A droite, découpage du mât.

Situation le 04.06.2011

Le chantier est désormais entièrement sécurisé, une clôture entourant totalement le bassin de radoub

De puissants engins de levage ont été amenés sur le site.


Quelques photos complémentaires faites, durant la phase de sécurisation, par Guy Justaffre


Situation le 10.05.2011

Le ferraillage du cargo ANNA n'a pas encore commencé, mais les préparatifs avancent.


Situation le 22.04.2011

Après une absence de trois semaines de La Rochelle, j'ai la surprise de ne plus voir le cargo ANNA dans le bassin à flot où il y était "scotché" depuis juillet 2008. Inquiétude de ma part, sachant qu'il commençait à prendre eau ! Mais, regardant en direction de la cale de radoub, j'y aperçois sa coque bleue. Il y est en effet entré ce matin. Ouf, son démantèlement va enfin pouvoir commencer.

ANNA
ANNA
ANNA
ANNA

Historique de l'aventure rochelaise du cargo ANNA - 07.10.2009

Le 07.10.2009, pour la première fois depuis que je suis devenue rochelaise (un an auparavant), je vois la porte aval de l'écluse fermée. Celle-ci était en effet inopérante depuis le 4 juillet 2008, date à laquelle elle fut percutée par le cargo ANNA (ci-dessous) naviguant alors sous pavillon comorien pour des intérêts ukrainiens. Le cargo fut saisi, mis à quai au poste BF11 du bassin à flot et une procédure judiciaire fut engagée. En parallèle, et sous le contrôle d'un expert mandaté par le tribunal administratif, les travaux de remise en état de ladite porte furent entrepris. Le vantail incriminé fut déposé afin de voir son niveau de déformation suite au choc. Après expertise, la porte est apparue non vrillée, ce qui permettait une réparation "locale" avec découpe et remplacement de la seule partie endommagée. Les travaux furent effectués. Coût de l'opération : autour de 500 000 € quand même (chiffre L'Escale Atlantique n° 36). La porte est donc de nouveau opérationnelle depuis un peu plus d'un mois.

Le cargo ANNA saisi et bloqué à quai, dans le bassin à flot, depuis le 04.07.2008.

ANNA (Moroni) - IMO 7620457 - Indicatif d'appel D6CP3 - Cargo de divers - 87,03x13,75x6,81 m - TE 5,65 m - JB 2 431 - JN 1 272 - PL 3 564 t - P 1 461 kW (mot. Anglo-Belgian Corp. 8MDZC) - V 12,5 nds - Cap. GRN 4 513 m3 - Mâts de charge 4x5 t - Constr. 1978 (Ferguson Bros, Port Glasgow, Ecosse) - Propr. Sesame Shipping LLC (USA) - Gérant Viola Marine (Ukraine) - Pav. COM - Ex CHRISTOS (2003-2004 / Propr. Meadway Shipping & Trading Inc.) - Ex VECTIS FALCON (1993-2003 / Propr. Carisbrooke Shipping) - Ex FRIBOURG (1983-1993 / Propr. V Ships Switzerland) - Ex CLARKNES (1978-1983 / Propr. Owner Massoel).
Françoise Massard - 31.08.2011

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net