Aviodrome - Lelystad Airport (Pays-Bas) (01.2015)
Françoise Massard
Cliquez sur les photos pour les agrandir

Avertissement — Hors sujet de mon site maritime, j'ai souhaité quand même publier quelques photos de ma visite au musée de l'aviation de Lelystad (Pays-Bas), en raison de l'intérêt et de la richesse de ce musée. Et, somme toute, la navigation aérienne et la navigation maritime ont bien des points communs. Et certains marins ont conçu des avions, comme Delage. Par ailleurs, les avions, comme les navires, peuvent avoir eux aussi plusieurs vies et changer de noms à plusieurs reprises. En revanche, je n'ai aucune compétence dans ce domaine, j'ai simplement pris un certain nombre de notes (en néerlandais) pendant ma visite. Toutes corrections ou informations complémentaires seront donc les bienvenues.

Fondé en 1960, un premier musée, alors appelé Aeroplana, était installé dans l'ancien aéroport de Schiphol (l'actuel aéroport de Schiphol, véritable hub international, est l'aéroport commun à Amsterdam et Roterdam). Déplacé en 2003 sur l'aéroport de Lelystad (principale ville de la province du Flevoland, polder créé de toutes pièces dans les années 1980 et entièrement sous le niveau de la mer), ce musée s'appelle aujourd'hui le Nationaal Luchtvaart-Themapark Aviodrome, ou plus simplement l'Aviodrome. Il compte deux grands hangars (surface totale d'environ 6 000 m2) abritant de nombreux avions, depuis les premiers Fokkers. Ce musée retrace ainsi l'histoire de l'aviation néerlandaise depuis ses débuts. A l'extérieur, de nombreux avions plus gros ou plus récents, dont un Boeing 747 que l'on visite. Quelques avions militaires sont également exposés, ainsi que des hélicoptères. Il faut noter que beaucoup d'avions présents dans ce musée sont en état de vol. Enfin, le bâtiment avec la tour de contrôle et le hall passagers de l'ancien aéroport de Schiphol a également été entièrement reconstitué.

Le Fokker-Spin est le premier avion construit (en 1910) par le célèbre avionneur néerlandais Anthony Fokker (il était alors étudiant en Allemagne). Après avoir installé ses premiers hangars en Allemagne (il fonda sa première usine à Berlin, à l'âge de 22 ans : 30 modèles "Spin" y seront construits en 4 ans), A. Fokker reviendra aux Pays-Bas après la Première Guerre mondiale. Après les avions militaires de ses débuts, il consacrera la majeure partie de sa carrière à la construction d'avions commerciaux. "De spin" signifie "l'araignée" en néerlandais. Fuselage en bois, ailes faites de tubes d'acier et de bambous… Le Fokker-Spin était équipé d'un petit moteur Argus à quatre cylindres de 50 ch (37 kW). Le modèle du musée (photos ci-dessous) fut construit en 1913.
Le Fokker Dr 1 est un avion de chasse triplan construit, à un peu plus de 300 exemplaires, à partir de 1916 ("Dr" pour "Drie" qui signifie "trois" en néerlandais). Le plus connu d'entre eux est le "Baron rouge", ainsi nommé car sa carlingue était entièrement rouge et il fut piloté par l'un des plus talentueux aviateurs de l'époque, le Baron Manfred von Richthofen. Le modèle présenté ici a volé pour la première fois en juillet 1917 (à noter que celui-ci est une réplique, l'original n'existant plus). Long de 5,77 m, son envergure était de 7,19 m. Surface alaire 18,66 m2. Son poids était de 406 kg à vide et 586 kg avec armement (deux mitrailleuses Spandau MG 08/15 de calibre 7,92 mm avec 500 cartouches par arme). Son moteur Oberursel Ur 2 à 9 cylindres de 110 ch (81 kW) lui permettait de voler à une vitesse maximale de 198 km/h à une altitude plafond de 6 000 m. Son autonomie était d'environ une heure et demie (ou 300 km). Le pilote était le seul membre d'équipage.
Le Nieuport 11 BB (dit "bébé") fut conçu (en 1916) par un marin français, le lieutenant de vaisseau Paul-Gustave Delage (né à Limoges en 1883), qui s'intéressa dès 1909 à l'aviation naissante. Il passera son brevet de pilote en 1910. Démobilisé en 1915, il devient directeur technique de la société Nieuport-Astra. Le Nieuport 11 présenté ici est un chasseur biplan monoplace de 5,80 m de long, avec une envergure de 7,50 m. C'est un avion compact (13 m2 de voilure) et léger (320 kg à vide, 480 kg avec armement). Son moteur de 80 ch (60 kW), un Rhône 9C ou un Thulin, lui permettra de voler jusqu'à 4 600 m d'altitude, à une vitesse maximale de 155 km/h (c'est le chasseur le plus rapide à cette époque). Cet avion, réputé très maniable, sera l'un des joyaux de l'avionneur français (basé à Issy-les-Moulineaux, au sud-ouest de Paris). Autonomie : deux heures. A son bord, une mitrailleuse Hotchkiss ou Lewis de calibre 7,7 mm. Plusieurs milliers d'exemplaires de cet avion seront construits. Pendant la bataille de Verdun (1916), les Newport 11 (pilotés par les français Guynemer, Nungesser, Navarre, Deullin, de Rose, etc.) infligeront de lourdes pertes aux Allemands.

Fokker-Spin
Fokker-Spin
Fokker Dr 1
Nieuport 11
Fokker-Spin
Fokker Dr 1
Nieuport 11

Ci-dessous, quatre photos du Fokker F.2 de la KLM, autrement dit de la Koninklijke Lucht vaart Maatschappij ("Koninklijke" = "Royal" / "Luchtvaart" = "aviation" / "Maatschappij" = "société"). L'avion présenté ici est une reconstitution car le dernier exemplaire original fut détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Fokker F.2 fut le premier "avion de ligne" de la KLM, le premier qui a atterri à Schipol (en 1920). Long de 11,65 m, son envergure atteignait 16,10 m. Son poids était de 1 900 kg. Les deux membres d'équipage et les quatre passagers étaient dans une carlingue complètement fermée. Equipé d'un moteur Armstrong Siddeley Puma de 240 ch (177 kW), il volait à 120 km/h. Cet avion fut construit à 24 exemplaires.


Fokker F.2
Fokker F.2
Fokker F.2
Fokker F.2

Ici le Fokker F.VII H-NADP de KLM Royal Dutch Airlines. Cet avion de ligne des années 1925-1930 pouvait transporter 8 passagers (en plus des deux membres d'équipage). Monomoteur, il fut également construit en version trois moteurs. Il assura notamment la ligne Amsterdam - Batavia (capitale des "Dutch East Indies", aujourd'hui Jakarta). Long de 14,50 m, son envergure atteignait 21,30 m. Son poids à vide était de 1 955 kg, son poids maximal au décollage étant de 3 400 kg. Il fut équipé de différents moteurs (Rolls-Royce, Napier, Bristol ou encore Rhône), d'une puissance de l'ordre de 400 ch (environ 300 kW), lui conférant une vitesse de croisière de 150 km/h. Son autonomie était de 900 à 1 000 km. Il fut construit à 250 exemplaires. Sur sa coque, une pub : "Fresh Dutch strawberries picked in Holland and delivered the same day in London" !


Fokker F.VII H-NADP
Fokker F.VII H-NADP
Fokker F.VII H-NADP
Fokker F.VII H-NADP

Le Fokker C.5D est un avion de reconnaissance - bombardier construit par Fokker en 1925. Long de 9,53 m, son envergure est de 12,50 m. Sa surface alaire est de 29 m2. Poids à vide 1 315 kg, poids maximal au décollage 1 915 kg. Son moteur Rolls Royce Kestrel S de 640 ch (470 kW) lui permettait d'atteindre une vitesse de 225 km/h. Autonomie de l'ordre de 700 km. Deux membres d'équipage. Cet avion fut construit à 750 exemplaires.
Le Fokker F27 Friendship est un avion de ligne turbopropulsé qui vit le jour dans les années 1958-1960. Il fut construit jusqu'en 1987 (près de 800 exemplaires furent vendus). Sa longueur approchait les 24 m, son envergure 29 m et sa surface alaire 70 m2. Son poids à vide était de 12 150 kg, son poids maximal au décollage de 20 400 kg. Propulsé par deux turbos Rolls-Royce Dart Mk 536-7R, de 1 530 kW chacun, sa vitesse de croisière était de 500 km/h. Près de 2 000 km d'autonomie. Capacité : 52 passagers et 2-3 membres d'équipage.

Fabriqué par l'entreprise Westland Aircraft, l'hélicoptère Dragonfly HR5 (WS-51) entra en service en 1950 dans la Royal Navy. Environ 130 exemplaires furent construits. Long de 17,54 m, il pesait 1 987 kg à vide, 2 663 kg max en charge. Le diamètre de son rotor est de 14,63 m. Son moteur Alvis Leonides 50 de 400 kW lui permettait de voler à 150 km/h. Autonomie de 480 km. A bord, un pilote et trois passagers.


Fokker C.5D
Fokker F27 Friendship
Dragonfly HR5 (WS-51)
Fokker C.5D
Fokker F27 Friendship
Dragonfly HR5 (WS-51)

Le "Vliegende Hollander KLM" Iwan W. Smirnoff / PH-TCB est un bi-moteur à hélices DC-3 Douglas. C'était un avion de ligne moyen-courrier (autonomie 3 400 km) à usage civil et militaire. Ses deux moteurs Pratt & Whitney R-1830-S1C3-G (de 895 kW chacun) lui conféraient une vitesse de 370 km/h. Long de 19,65 m, son envergure était de 28,96 m. Poids à vide 7 650 kg, poids max au décollage 11 430 kg. Capacité : 32 passagers. Premier vol fin 1935. Environ 350 avions DC-3 sortirent des usines américaines Douglas Aircraft.


Iwan W. Smirnoff / PH-TCB
Iwan W. Smirnoff / PH-TCB
Iwan W. Smirnoff / PH-TCB
Iwan W. Smirnoff / PH-TCB

Le Lockheed L-749 Constellation est issu du L-049, le "prototype" des avions "Constellation" (les "Connies" comme les appelaient les Américains) de l'avionneur US Lockheed Corporation. Ce quadrimoteur, mis au point en collaboration avec Trans World Airlines (TWA), entra en service comme avion de transport militaire (sous le nom de C-69) pendant la WW II, puis fut utilisé comme avion de ligne civil à partir de début 1946. Environ 850 exemplaires seront construits. Le L-749 sera définitivement retiré du service dans les années 1970. Long de 29,05 m, il avait une envergure de 37,52 m et une surface alaire de 153,3 m². Son poids à vide était de 25 600 kg, son poids maximal au décollage de 46 000 kg. Il était équipé de quatre moteurs en étoile Wright Cyclone R-3350 de 1 840 kW chacun. Ceux-ci lui assuraient une vitesse de croisière maximale de 550 km/h, à une altitude plafond de 7 500 m. Son autonomie était de 7 800 km. Six membres d'équipage et 50 passagers. A noter que ce "Connie" est l'un des derniers au monde encore en état de voler.


Lockheed L-049 Constellation
Lockheed L-049 Constellation

Le DC-2 Uiver est un avion de ligne bi-moteur construit en 1934 par l'avionneur américain Douglas Aircraft Company. Long de 19,00 m, son envergure était de 25,90 m (surface alaire de 87,20 m²). Ses deux moteurs Wright Cyclone SGR-1820-F52 (puissance unitaire 650 kW) lui permettaient de voler à une vitesse de 330 km/h à une altitude maximale de 6 800 m (autonomie 1 600 km). Sa capacité était de 16 à 20 passagers (plus 2 ou 3 membres d'équipage). Environ 190 exemplaires furent construits. Ce DC-2 de la Royal Dutch Air Lines est le dernier avion de ce type au monde encore en état de vol.

DC-2 Uiver
DC-2 Uiver
DC-2 Uiver
DC-2 Uiver

Ci-dessous, le Douglas C-54 Skymaster est un quadrimoteur militaire dérivé de l'avion civil DC-4. Il fut utilisé par les United States Army Air Forces, transportant du matériel, mais aussi des personnels militaires et même des personnalités politiques (80 passagers au maximum / 3 à 5 membres d'équipage). Il mesurait 28,60 m de long pour une envergure de 35,81 m (surface alaire 135,60 m²). Son poids maximal au décollage était de 33 113 kg. Il était propulsé par quatre moteurs Pratt & Whitney R-2000 Twin Wasp à 14 cylindres de 1 350 ch (env. 1 000 kW) chacun et volait à 425 km/h (altitude de croisière 6 800 m). Il avait une autonomie de 6 400 km. Le modèle présenté ici a volé à partir de 1942 (environ 80 exemplaires de ce modèle furent construits par Douglas).


Douglas C-54 Skymaster
Douglas C-54 Skymaster
Douglas C-54 Skymaster
Douglas C-54 Skymaster

Intérieur et cabine de pilotage du Douglas C-54 Skymaster


Douglas C-54 Skymaster
Douglas C-54 Skymaster

Le Boeing 747-200 Louis Blériot, aux couleurs de la KLM, est un 747 de deuxième génération, qui a navigué à partir de 1972. C'est ici une version "SUD", pour Streched Upper Deck : il dispose donc d'un pont supérieur rallongé. Sa longueur est de 70,60 m et son envergure de 59,60 m (surface alaire de 510 m²). Son poids à vide est de 174 t, son poids maximal au décollage de 334 t. Quatre turbo-réacteurs Pratt & Whitney JT9D-7R4G2 (poussée unitaire 243,5 kN) ou Rolls-Royce RB211-524D4 (poussée unitaire 235,8 kN) ou encore General Electric CF6-50E2 (poussée unitaire 233,5 kN). Distance de décollage de l'ordre de 3 600 m. Vitesse de croisière 895 km/h (Mach 0,84), autonomie 12 700 km. Capacité : 524 passagers. Près de 400 exemplaires furent construits. Cet exemplaire a rejoint le musée en 2004.
Sur les deux photos de droite, le Fokker 100 PH-OFA, fabriqué aux Pays-Bas (premier vol en 1986). Long de 35,50 m, il a une envergure de 28,10 m. Son poids à vide est de 24 730 kg. Quelque 280 exemplaires furent construits entre 1986 et 1997. Mu par deux réacteurs Rolls-Royce Tay 650 (poussée unitaire de 67 kN), ce moteur a une autonomie assez faible (2 500 km). Sa vitesse maximale de croisière est de 755 km/h. Capacité : 200 passagers et 4 à 5 membres d'équipage.

Boeing 747-200 Louis Blériot
Boeing 747-200 Louis Blériot
Fokker 100 PH-OFA
Fokker 100 PH-OFA
Boeing 747-200 Louis Blériot
Fokker 100 PH-OFA

L'entreprise néerlandaise Fokker construisit (à partir de 1985) 281 avions FOKKER 50. Ce petit avion de ligne à turbopropulseurs peut embarquer 50 passagers. Propulsé par deux moteurs Pratt & Whitney PW 127 B Turboprop de 1 840 kW chacun, sa vitesse de croisière est de 472 km/h. Son autonomie est de l'ordre de 2 000 km. Long de 25,25 m, il a une envergure de 29 m. Il est piloté par deux membres d'équipage.
Le HAWKER HUNTER fut le premier chasseur à réaction de la Force Aérienne Royale Néerlandaise qui pouvait dépasser la vitesse du son. Sur les 2 000 exemplaires de cet avion de chasse britannique qui furent utilisés dans de nombreux pays, environ 25 % furent construits — sous licence — aux Pays-Bas. Ce bombardier de 13,98 m de long a une envergure de 10,26 m. Son poids à vide est de 8 062 kg. Son moteur Rolls-Royce Avon lui confère une force propulsive de 3 630 kg. Volant à Mach 1, soit à la vitesse du son, il pouvait atteindre 1 127 km/h (rappelons que la vitesse du son diminue en même temps que la température, elle diminue donc lorsque l'altitude augmente, passant ainsi de 1 225 km/h au niveau 0 à 1 078 km/h à 10 000 m d'altitude). Autonomie : environ 2 800 km. Equipage : un pilote.
Le chasseur lourd suédois SAAB JA 37 VIGGEN fut construit à la fin des années 1970 ("viggen" veut dire "foudre" en suédois). Les derniers avions de ce type furent construits dans les années 1990. Destiné à la défense aérienne (il est doté d'un canon de 30 mm), ce modèle fut construit à environ 150 exemplaires. Long de 16 m, il a une envergure de 11 m. Son poids à vide est de 11 800 kg. Grâce à ses inverseurs de poussée, il pouvait atterrir sur seulement 500 m. Son turbopropulseur Volvo RM8B lui permettait une vitesse maximale de 2 125 km/h. Rayon d'action d'environ 1 000 km. Equipage : un pilote.
Le chasseur polyvalent de l'ex Union soviétique Mikoyan-Gurevich MIG-21 / 473 est entré en service en 1968. Long de 15,76 m, il a une envergure de 7,15 m et pèse à vide autour de 5 000 kg. Son turboréacteur Toumansky de 5 950 kg de poussée lui permettait d'atteindre la vitesse de Mach 2 (soit deux fois la vitesse du son).
       
FOKKER 50
HAWKER HUNTER
SAAB JA 37 VIGGEN
MIG 21
FOKKER 50 (1985)
HAWKER HUNTER (1956)
SAAB JA 37 VIGGEN (1977)
MIG-21 / 473 (1968)

Conçu aux Pays-Bas, le Fokker F.27 Anthony H.G. Fokker était un avion de ligne qui pouvait transporter une cinquantaine de passagers. Près de 600 exemplaires furent construits entre 1955 et 1985. Long de 25 m, il a une envergure de 29 m. Son poids à vide est de 11 200 kg. Ses deux turbopropulseurs sont des Rolls-Royce Dart Mk.532-7 de 1 680 kW chacun. Ils lui confèrent une vitesse de croisière de 460 km/h. Autonomie de l'ordre de 2 500 km. Deux ou trois membres d'équipage.

Le Grumman US-2N Tracker, de la KLM Royal Dutch Airlines, servit longtemps comme avion-école. Il est au musée depuis 2007, mais appartient à la Technical Aviation School de Hoofddorp. Cet avion américain fut construit à des fins militaires et civiles entre 1950 et 1970 (environ 1 200 exemplaires). Long de près de 13 m, son envergure est d'un peu plus de 21 m et sa surface alaire de 46 m2. Son poids à vide est de 8 600 kg, son poids maximal au décollage étant de 12 170 kg. Ses deux moteurs Wright Cyclone R-1820-82 de 1 160 kW chacun lui permettent une vitesse de croisière de 240 km/h. Rayon d'action d'environ 1 800 km. Quatre membres d'équipage.
Le Leckheed SP-2H Neptune fut construit dans les années 1950 pour la lutte anti-sous-marine américaine. Long de 27,80 m, il a une envergure de 31,60 m. Poids à vide de 22 646 kg, poids maximal d'envol 35 780 kg. Ses deux moteurs Wright R-3350-32W de 3 500 kW chacun lui permettaient une vitesse de croisière de 300 km/h. Autonomie de 4 600 km.

Grumman US-2N Tracker
Lockheed SP-2H Neptune
Fokker F.27
Grumman US-2N Tracker
Lockheed SP-2H Neptune

Le vieil aéroport de Schiphol reconstitué sur Lelystad Airport.


Françoise Massard - 20.01.2015

© Françoise Massard 
 www.cargos-paquebots.net