Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abeille Bourbon - Agios Dimitrios - Alex - Amsterdam - APL France - APL Ningbo - APL Poland - APL Russia - APL Zeebrugge - Aquarius - Aristote - Atlantic Fir - Atlantic Hemlock - Atlantic Spruce - Autosky - Bon Secours VII - Bretagne - Bushrod Island - Calais Majest'in - Capitaine Louis Thomas - CMA CGM Alexander von Humboldt - CMA CGM Marco Polo - CMA CGM Jules Verne - CMA CGM Vasco de Gama - CMA CGM Zheng He - Costa Fortuna - Felix - Freepsum - Fri Brevik - Fri Porsgrunn - Gabriella - Hanjin America - Hanseatic - Hanse Confidence - Hanse Courage - Hav Dolphin - Havendiest 18 - Hav Marlin - Hvassafell - Isarstern - KCA Sandpiper - Lady Nova - Lahore Express - Lauren C - Maas - Mol Celebration - Mol Charisma - Mol Comfort - Mol Commitment - Mol Courage - Mol Creation - MSC Monterey - MTS Indus - Nadja - Neddrill 10 - Neva-Leader 2 - Nieuw Amsterdam - Noble Byron Welliver - Noble Globetrotter II - Noordam - Nova - NYK Hercules - Ostgard - Prinsendam - Rikke Theresa - RM Medoc - RM Thomas - RMT Penfret - Robur - RPA 14 - RPA 15 - RT Leader - Saar Genoa - SD Jacoba - SD Sparta - See-Stern - Stad Amsterdam - Statendam - STC-Platon - Stolt Kestrel - Thamesbank - Titan - TS Nagoya - TS Pusan - Turbulence - V.B. Bretagne - V.B. Saint-Brévin - Viking Star - Westerdam - West Kappa - X-Press Elbrus - Zaandam - Zeus - Zuiderdam -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Le cargo OSTGARD, en panne de propulsion, remorqué à Saint-Nazaire par l'ABEILLE BOURBON le 23.06.2013

Le cargo néerlandais OSTGARD vient régulièrement au port de Rochefort pour y livrer des bois sciés provenant de Suède. Il y était d'ailleurs attendu le 24.06.2013, mais sera sans doute en retard car il s'est trouvé en panne de propulsion (sur son moteur principal, un 4T-6cyl MaK) le 22.06 en fin de matinée, alors qu'il se trouvait à 13 milles au sud de Belle-Ile et à 40 milles de Saint-Nazaire, selon la Préfecture maritime de l'Atlantique.

Après une tentative de dépannage par les mécaniciens du bord, le capitaine de l'OSTGARD a finalement demandé le 22 vers 20h à être remorqué jusqu'au GPMNSN par des remorqueurs portuaires. Une remorque fut donc passée ce 23.06 vers 01h00, mais celle-ci cassa à 04h30. L'ABEILLE BOURBON qui s'était un temps rapprochée de l'OSTGARD, puis éloignée quand celui-ci fut pris en remorque, a aussitôt fait demi-tour. Le remorqueur de haute mer rejoignit l'OSTGARD peu après 6h30 (il était alors à 15 milles à l'ouest de Noirmoutiers), lui passa une remorque et le conduisit vers Saint-Nazaire.
Une fois le convoi au large de Pornichet, le service de remorquage du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire a pris le relais de l'ABEILLE BOURBON qui a remis le cap sur Brest, son port d'attache. L'OSTGARD a été mis à quai à Saint-Nazaire par les remorqueurs portuaires V.B. BRETAGNE et V.B. SAINT BREVIN.
OSTGARD (Rotterdam) - IMO 9196216 - Indicatif d'appel PBAW - MMSI 245180000 - Cargo de divers - 89,10x13,30x7,15 m - TE 5,67 m - JB 2 868 - JN 1 613 - PL 3 792 t - P 1 800 kW (mot. 4T-6cyl MaK 6M25 / hélice à pas variable) - V 12,5 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. 1 x 380 kW / 1 x 256 kW - Cap. GRN 5 833 m3 / 208 evp - Constr. 2001 (Peters BV Shipyards, Kampen, Pays-Bas) - Propr./Gérant /Opérat. Bore (Helsinki, Finlande) - Pav. NDL - Ex RUFINIA (2001-2006). Sisterships : FRI BREVIK (IMO 9190183) - FRI PORSGRUNN (IMO 9196199).


Cargo ARISTOTE arrivant en escale à Fécamp le 21.06.2013 — Photos Christian Maheut
Il rejoint son poste au quai de Verdun où il déchargera de l'engrais en vrac.
ARISTOTE
ARISTOTE
ARISTOTE
ARISTOTE
ARISTOTE
ARISTOTE (Nassau) - IMO 8203256 - Indicatif d'appel C6LI2 - MMSI 308289000 - Cargo de divers - 84,82x11,49x5,41 m - TE 3,45 m - JB 1 426 - JN 497 - PL 1 821 t - P 736 kW (mot. 4T-8cyl Callesen 8-427-HTKO / hélice à pas variable) - V 10 nd - Cap. GRN 2 478 m3 (1 cale) - Equipage 6 - Constr. 1983 (Cochrane Shipbuilders, Selby, Grande-Bretagne) - Gérant SMS Ship Management Support (Klundert, Pays-Bas) - Pav. BHS - Ex TURBULENCE (1983-2002).

Armada 2013 : Grande Parade de la Seine (16.06.2013) — Photos Gérard Né (dossier mis en ligne le 23.06.2013)

Hors Armada, mais quand même à Rouen le 16.06.2013 — Photos Jean-Michel Bergougniou
Arrivé de Dunkerque le 14.06, le cargo anglais LAUREN C. ETD 18.06 à destination de Séville. Sur les deux photos de droite, un autre "general cargo ship", un peu plus gros, le NADJA qui appartient à un armement allemand. Longue escale pour ce navire arrivé de Gibraltar le 10.06, reparti le 21.06 à destination de Luanda (Angola).
LAUREN C
LAUREN C
LAUREN C
LAUREN C
(Cowes)
IMO 9373527 - Indicatif d'appel MTNU5 - MMSI 235056239 - Cargo de divers - 89,80x14,50x7,35 m - TE 6,30 m - JB 2 990 - JN 1 686 - PL 5 000 t - P 1 980 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25C / hélice à pas variable) - V 13 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. 1 x 312 kW / 2 x 168 kW - Cap. GRN 6 112 m3 - Equipage 8 - Constr. 2007 (Construcciones Navales P. Freire, Vigo-Pontevedra, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Carisbrooke Shipping (Cowes, Royaume-Uni) - Pav. GBR. Sisterships : EILEEN C (IMO 9373503) - LISA C (IMO 9373515) - NICOLE C (IMO 9373541) - PAULA C (IMO 9373553) - VICTORIA C (IMO 9373539).
NADJA
(St. John's)
IMO 9294953 - Indicatif d'appel V2BQ3 - MMSI 304702000 - Cargo de divers - 145,63x18,25x10,30 m - TE 7,347 m - JB 7 769 - JN 3 856 - PL 10 584 t - P 4 320 kW (mot. 4T-9cyl MaK-Caterpillar 9M32C / hélice à pas variable) - V 14,2 nd - Prop. d'étrave (500 kW) - Générat. 1 x 440 kW / 3 x 260 kW - Cap. GRN 14 695 m3 (2 cales) / 679 evp (dont 60 reefers) - Equipage 12 - Grues 2x80 t - Constr. 2004 (OAO Damen Shipyards Okean, Nikolayev, Ukraine (coque) / Damen BV, Hoogezand-Foxhol, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Intersee Schiffahrts (Haren-Ems, Allemagne) - Pav. ATG - Ex HVASSAFELL (2005-2008) - Ex NADJA (2004-2005). Une quinzaine de sisterships.

Sur les deux premières photos, les remorqueurs rouennais BON SECOURS VII (coque noire) et CAPITAINE LOUIS THOMAS (coque bleue). A droite, le remorqueur le plus récent (2010) de la flotte du Groupe Thomas, le RMT PENFRET.
CAPITAINE LOUIS THOMAS & BON SECOURS VII
BON SECOURS VII
RMT PENFRET
BON SECOURS VII
(Rouen)
IMO 9031143 - Indicatif d'appel FV6105 - MMSI 227072990 - Remorqueur portuaire - 27,30x7,40x3,75 m - TE 3,15 m - JB 151 - JN 45 - P 1 074 kW (mot. 4T-6cyl Deutz-MWM SBV6M628 / hélice à pas fixe) - Générat. 2 x 39 kW - Constr. 1991 (Astilleros Balenciaga, Zumaya, Espagne) - Gérant/Opérat. Groupe Thomas (Rouen, France) - Pav. FRA.
CAPITAINE LOUIS THOMAS
(Rouen)
IMO 9434010 - Indicatif d'appel FNQZ - MMSI 228296900 - Remorqueur portuaire - 24,99x9,50x4,70 m - TE 3,50 m - JB 244 - Ptot 2 560 kW (deux moteurs 4T-16cyl Mitsubishi S16R-MPTK / deux propulseurs Z-drive) - V 13 nd - Traction au croc 40 t - Constr. 2008 (Freire Shipyard, Vigo, Espagne) - Gérant/Opérat. Groupe Thomas (Rouen, France) - Pav. FRA. Sisterships : BRETAGNE (IMO 9398814 / 2007 / Pav. FRA) - RM MEDOC (IMO 9475961 / 2009 / Pav. FRA) - RM THOMAS (IMO 9398826 / 2007 / Pav. FRA).


Impressionnant accident d'un 8 000 boîtes, le porte-conteneurs MOL COMFORT, le 17.06.2013 (… mise à jour du 28.06.2013)
Accident aussi rare que spectaculaire que ce navire assez récent (entré en service en 07.2008) en train de se casser en deux le 17.06.2013 au matin (heure locale) alors qu'il se trouvait en mer d'Oman, au large du Yemen (à environ 200 milles de la côte yéménite et à un peu plus de 800 milles à l'ouest de la capitale indienne Mumbai), sur une route qui le menait de Singapour à Jeddah (Arabie Saoudite), avant de rejoindre l'Europe du Nord. Fort heureusement, les 26 membres d'équipage (russes et philippins) du PC ont pu quitter leur navire à bord d'embarcations de sauvetage avant que celui-ci ne se casse complètement. Ils ont été recueillis à bord du YANTIAN EXPRESS (IMO 9229831) qui était proche du lieu de l'accident (deux autres navires étaient également venus à leur secours : les HANJIN BEIJING / IMO 9115731 et ZIM INDIA / IMO 9322358). Ils ont été débarqués à Colombo (Sri Lanka). Les deux parties du navire, avec ses un peu plus de 7 000 conteneurs à bord, avaient-elles coulé ou pas, les sources d'informations divergeaient au lendemain de l'accident (certaines d'entre elles faisant même état d'un incendie sur la partie arrière), mais il a bien sûr été déclaré "total loss" au Lloyd's Register dès le 17.06 au soir. Pollution par les soutes et conteneurs à la dérive sont évidemment à craindre.
Ancien APL RUSSIA (appartenant à APL, filiale du groupe singapourien NOL), le MOL COMFORT, porte-conteneurs de construction japonaise, était entré dans la flotte MOL il y a juste un an. Sa dernière inspection avait eu lieu en mars de cette année. Les causes exactes de l'accident ne sont évidemment pas encore connues. Certes, la météo n'était pas bonne (forts vents et vagues de 6 m selon les garde-côtes indiens), mais ces navires sont construits pour résister à des conditions plus extrêmes.
Photo IANS (17.06.2013)
Photo Fabien Montreuil
Ce qui est frappant sur la photo de gauche ci-dessus, c'est la position du milieu du PC quasiment sur la crête de la vague alors que ses deux extrémités sont dans les creux, la longueur d'onde de la houle correspondant donc sensiblement à la longueur du navire, soit un peu plus de 300 m. Cette situation critique entraîne évidemment un moment de flexion maximal de la coque. Ces coques sont normalement calculées pour ce type de tension, sauf défaillance structurelle anormale de la coque (cassures de fatigue) ou si le plan de chargement a créé des surcontraintes (conteneurs plus lourds aux extrémités du navire qu'au milieu par exemple, et ce pour des raisons que l'enquête déterminera si c'était le cas, erreur de plan de charge ou déclarations erronées du poids de certains conteneurs (1), etc.). Ce navire fréquentait régulièrement Le Havre (cf. photo ci-dessus à droite de Fabien Montreuil), sa dernière escale remontant au 21-23.04.2013.
(1) Les poids des conteneurs pris en compte par les ship-planners (les responsables à terre des plans de chargement) pour les calculs de stabilité des navires sont ceux fournis par les clients, les armements ne pouvant vérifier le poids de chacun des conteneurs qu'ils chargent à bord de leurs navires.
MOL COMFORT (Nassau) - IMO 9358761 - Indicatif d'appel C6XF2 - Porte-conteneurs - 316,00x45,60x25,00 m - TE 14,535 m - JB 86 692 - JN 48 825 - PL 90 613 t - P 62 920 kW (mot. 2T-11cyl Wartsila-Mitsubishi 11RT-flex96C / hélice à pas fixe) - V 25 nd - Cap. 8 110 evp (dont 630 reefers) - Constr. 2008 (Mitsubishi Heavy Industries, Nagasaki, Japon) - Propr./Opérat. MOL / Mitsui O.S.K. Lines (Tokyo, Japon) - Gérant MOL Ship Management Singapore (Singapour) - Pav. BHS - Ex APL RUSSIA 52008-2012). Sisterships : APL FRANCE (IMO 9567661) - APL NINGBO (IMO 9495040) - APL POLAND (IMO 9567673) - APL ZEEBRUGGE (IMO 9495038) - MOL CELEBRATION (IMO 9321251) - MOL CHARISMA - MOL COMMITMENT (IMO 9629902) - MOL COMPETENCE (IMO 9339662) - MOL COURAGE (IMO 9321263) - MOL CREATION (IMO 9321237). Un douzième est encore en construction, livrable en 09.2013 (IMO 9629914).

Selon la mise à jour n°6 de l'armement nippon Mitsui O.S.K. Lines (MOL), en date du 22.06.2013, «Les parties arrière et avant dérivent toujours, autour des positions 14'35" N - 64’50” E et 13’22” N - 62’48” E respectivement, dans une direction est-nord-est». Cf. ci-dessous les photos (crédits MRCC Mumbai) quelque peu surréalistes de l'avant et de l'arrière du MOL COMFORT à la dérive.
MOL ajoute que la grande majorité des conteneurs sont restés dans leurs positions d'origine sur chacune des deux parties du navire, seuls ceux sur les deux bords de la cassure ayant été endommagés ou perdus. L'armement affirme par ailleurs qu'il n'y a pas de pollution importante par les soutes à déplorer localement. MOL a contracté avec une société de remorquage et deux "tugboats" sont attendus sur zone dans la journée du 24.06.2013. Les causes de l'accident ne sont toujours pas explicitées, certains avançant, parmi d'autres hypothèses, l'emploi pour la construction de ce PC et de ses sisterships d'une nouvelle nuance d'acier, le YP47, pourtant réputée à haute limite d'élasticité.

Le 27.06.2013, la présidence de Mitsui O.S.K. Lines a fait savoir que la partie arrière du porte-conteneurs MOL COMFORT (qui s'était brisé en deux le 17.06 comme nous venons de le voir) avait finalement coulé par 4 000 m de fond à environ 400 milles au large de l'Inde (position 14’26” N - 66’26” E) ce 27.06 vers midi (heure locale), et ce avant d'avoir pu être prise en remorque. En faisant son trou dans l'eau, cette partie du PC a entraîné les 1 700 conteneurs (équivalent-vingt pieds) qu'elle transportait. Certains d'entre eux flottent encore entre deux eaux. Cette partie contenait également la salle des machines et des soutes à combustible (selon MOL, il y avait environ 1 500 t de FO dans les soutes arrières). En accord avec les autorités indiennes, MOL fait le nécessaire pour lutter contre les dangers que représentent pour la navigation les conteneurs à la dérive et pour contrôler tout risque de pollution. La partie avant, en revanche, a pu être prise en remorque le 25.06. Sa position, selon l'armement, était 16’22” N - 68’15” E le 28.06 au soir. Le temps est toujours mauvais, mais la majorité des conteneurs sont encore à bord. En attendant que l'enquête en cours détermine les causes exactes de cet accident rarissime, MOL a prévu de prendre des précautions particulières sur les sisterships en service (cf. leurs noms ci-dessus) : ceux-ci seront momentanément retirés du service, à tour de rôle, de façon à pouvoir ajouter des renforts de coques. L'un d'eux, le MOL COMPETENCE qui avait fait son escale au Havre les 24 et 25.06 a mouillé en rade avant de rejoindre Southampton, afin d'être contrôlé, le 27.06 dans la matinée, par les inspecteurs du Centre de sécurité des navires du Havre et par une équipe du chantier japonais Mitsubishi Heavy Industries qui a construit cette série de PCs. Le navire a pu repartir vers son escale suivante après cette inspection.




Le paquebot NOORDAM en escale inaugurale à Marseille le 16.06.2013 — Photos Emmanuel Bonici
Bien qu'en service depuis 2006, le paquebot de croisières NOORDAM n'avait en effet encore jamais escalé à Marseille. Arrivé le 16.06 vers 7h du matin, il en est reparti en soirée du même jour. Ce NOORDAM est, à ma connaissance, le quatrième du nom pour la Holland America Line. Le premier de seulement 12 500 tx de jauge brute fut construit à Belfast en 1902, le deuxième (de 1938) fut un cargo mixte qui pouvait embarquer jusqu'à 150 passagers (il sera un temps affrété par les Messageries Maritimes comme OCEANIEN, assurant la ligne France-Australie, via Panama, autour des années 1965), tandis que le troisième (de 1984, paquebot de 1 200 passagers) n'est autre que l'actuel THOMSON CELEBRATION (depuis 2004).
NOORDAM
NOORDAM
NOORDAM
NOORDAM
Cette escale phocéenne d'un navire de l'armement Holland America Line me donne l'occasion de rappeler que cette compagnie a 140 ans cette année puisqu'elle a été fondée aux Pays-Bas en 1873, à l'origine pour relier Rotterdam à New York. C'est en tout cas en avril 1873 que naît la Compagnie néerlando-américaine de navigation à vapeur (en néerlandais : Nederlandsch-Amerikaansche Stoomvaart Maatschappij… plus facile à prononcer par son sigle NASM) qui prendra son nom actuel en 1896. Ses deux premiers navires seront les vapeurs ROTTERDAM (premier du nom) et MAAS (qui signifie Meuse, le rivière qui traverse Rotterdam). Cette vénérable compagnie a été rachetée en 1988 par le groupe américain Carnival qui a complètement rajeuni la flotte (quatorze paquebots mis en service entre 1993 et 2010). La flotte comprend, à ce jour, les paquebots suivants : AMSTERDAM (2000 / IMO 9188037) - EURODAM - MAASDAM - NIEUW AMSTERDAM (2010 / IMO 9378450 / en escale à Marseille lui aussi, le 16.05.2013) -- PRINSENDAM - ROTTERDAM (également vu à Ushuaia) - RYNDAM et son sistership STATENDAM (1993 / IMO 8919245) - VEENDAM - VOLENDAM - ZAANDAM (2000 / IMO 9156527), plus le NOORDAM présenté ici et ses sisterships OOSTERDAM - WESTERDAM (2004 / IMO 9226891) et ZUIDERDAM (2002 / IMO 9221279). Pratiquement tous ces navires ont eu un ou le plus souvent plusieurs prédécesseurs portant les mêmes noms. Comme pour toutes les compagnies assurant la ligne de New York, les anciens "liners" ont été progressivement utilisés comme paquebots de croisières à partir des années 1960 (la dernière ligne régulière de la Holland America Line fut fermée en 1971). Le dernier paquebot de ligne construit comme tel fut le ROTTERDAM (celui de 1959), aujourd'hui navire-hôtel à quai (cf. quelques photos intérieures ici), et toutes les unités ultérieures furent construites uniquement à l'attention des croisiéristes.
Pour plus d'informations sur l'histoire de ce fleuron d'origine néerlandaise, cf., par exemple, l'article de Gérard Cornier dans le N° 55 de la revue Navires & Marine marchande (avril 2013).
NOORDAM
NOORDAM
NOORDAM
Comme souvent lors des escales, le NOORDAM a procédé à des essais de mise à l'eau de ses embarcations de sauvetage (photo de droite ci-dessus).
NOORDAM (Rotterdam) - IMO 9230115 - Indicatif d'appel PHET - MMSI 246028000 - Paquebot de croisières - 285,24x32,25 m - TE 8,00 m - JB 82 318 - JN 48 044 - PL 10 939 t - Ptot 75 140 kW (cinq moteurs diesel-électriques Sulzer dont deux 12ZAV40S et trois 16ZAV40S + une turbine GE Marine LM2500 entraînent cinq générateurs alimentant deux moteurs électriques de 17 600 kW entraînant deux propulseurs azimutaux) - V 22 nd - Trois propulseurs d'étrave (1 900 kW) - Cap. 1 918 passagers (924 cabines) - Equipage 820 - Constr. 2006 (Fincantieri, Venise, Italie) - Gérant Holland America Line (Seattle, Etats-Unis) - Pav. NLD. Sisterships : ARCADIA (IMO 9226906) - OOSTERDAM (IMO 9221281) - WESTERDAM (IMO 9226891) - ZUIDERDAM (IMO 9221279).
 


Nouvelles de Rotterdam (10.06.2013) — Photos Frits Janse (mises en ligne le 16.06.2013)
Le chimiquier allemand ISARSTERN arrive à Rotterdam le 10.06.2013. Il est aidé, dans sa manœuvre, par le remorqueur THAMESBANK que j'avais moi-même photographié, également à Rotterdam, en 11.2011.
ISARSTERN & THAMESBANK
ISARSTERN & THAMESBANK
ISARSTERN & THAMESBANK
THAMESBANK
THAMESBANK & ZEUS
Chimiquier ISARSTERN et remorqueur THAMESBANK
THAMESBANK
THAMESBANK et ZEUS
ISARSTERN
(Leer)
IMO 9105140 - Indicatif d'appel DQQC - MMSI 218649000 - Chimiquier - 161,25x23,00x11,70 m - TE 8,599 m - JB 11 426 - JN 5 612 - PL 17 094 t - P 6 600 kW (mot. 4T-7cyl MAN-B&W 7L48/60 / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (600 kW) - Générat. 3 x 750 kVA / 1 x 600 kVA / 1 x 108 kVA - Cap. 20 423 m3 (18 citernes) - Equipage 15 - Constr. 1995 (MTW Schiffswerft, Wismar, Allemagne) - Propr./Gérant Rigel (Brême, Allemagne) - Pav. DEU. Sistership : AQUARIUS (IMO 9105138).

Ci-dessous la plateforme de forage NOBLE BYRON WELLIVER non autopropulsée, quittant Rotterdam le 10.06.2013, en remorque du tug allemand ZEUS. Ce jack up appartient à la société américaine Noble Drilling / Groupe Noble (siège à Sugar Land, au Texas, mais des bureaux dans de nombreux pays, dont à Beverwijk aux Pays-Bas). Il dispose d'un derrick construit par Joseph Paris, société qui construit à La Rochelle avec Imeca des tours de pose de pipelines en mer.
NOBLE BYRON WELLIVER & ZEUS
NOBLE BYRON WELLIVER & ZEUS
ZEUS
ZEUS
ZEUS
Plateforme NOBLE BYRON WELLIVER et ZEUS
Remorqueur ZEUS (déjà vu ci-dessus avec le THAMESBANK)
ZEUS
(Szczecin)
IMO 6605503 - Indicatif d'appel SQLH - MMSI 261205000 - Remorqueur - 28,43x8,00x3,99 m - TE 3,25 m - JB 186 - JN 55 - PL 76 t - P 1 214 kW (mot. 4T-5cyl B&W-Holeby Dieselmotor Fabrik 5-26MTBF-40 / hélice à pas fixe) - V 11,5 nd - Constr. 1966 (A/S Svendborg Skibsvaerft, Svendborg, Danemark) - Propr./Gérant/Opérat. Otto Wulf (Cuxhaven, Allemagne) - Pav. POL.
NOBLE BYRON WELLIVER
(Monrovia)
IMO 8756605 - Indicatif d'appel A8BM9 - MMSI 636011805 - Plateforme de forage (jack up) non autopropulsée - 86,12x86,25x7,50 m - TE 4,40 m - JB 7 462 - JN 2 239 - Cap. 80 personnes - Grues 2x40 t - Constr. 1982 (Cie Francaise d'Entreprises Metalliques / CFEM, France) - Propr./Gérant/Opérat. Noble Drilling (Etats-Unis / Pays-Bas) - Pav. LBR.  - Ex NEDDRILL10 (1995-1997) - Ex WEST KAPPA (1990-1995) - Ex KCA SANDPIPER (1985-1990) - Ex STC-PLATON (1982-1985).

Photographiés le 10.06 également, quelques remorqueurs (dont le SD SPARTA entré en service en 02.2013) et le voiturier AUTOSKY, vus au niveau du Breeddiep, un passage difficile (à cause de la marée et des courants) entre le Nieuwe Waterweg et le Calandkanaal, dans la partie ouest du port de Rotterdam (le Nieuwe Waterweg est un large canal artificiel creusé pour relier les cours principaux de la Meuse et du Rhin directement à la mer du Nord ; c'est à son embouchure que fut construite de toutes pièces la zone portuaire Europoort). Le remorqueur britannique MTS INDUS nous est déjà connu puisque nous l'avons vu à La Rochelle en 12.2012 lorsqu'il y avait remorqué, depuis les Pays-Bas, le nouveau bateau-porte de l'une des formes de radoub.
RT LEADER et SD JACOBA
SD SPARTA
MTS INDUS
AUTOSKY
AUTOSKY
RT LEADER et SD JACOBA
Tug neuf (2013) SD SPARTA
Remorqueur MTS INDUS
Voiturier AUTOSKY
RT LEADER
(Valletta)
 IMO 9489962 -  Indicatif d'appel 9HA2235 - MMSI 248187000 - Remorqueur - 32,00x12,00x4,40 m - TE 3,30 m - JB 462 - JN 138 - PL 206 t - Ptot 4 962 kW (trois moteurs 4T-6cyl Niigata 6L28HX / trois propulseurs Z-Drive) - V 12 nd - Géné rat.2 x 150 kW - Traction au croc 84 t - Constr. 2011 (Niigata Shipbuilding & Repair, Niigata, Japon) - Gérant/Opérat. Kotug (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. MLT.
SD JACOBA
(Rotterdam)
 IMO 9174567 -  Indicatif d'appelPIAM -  MMSI244216000 - Remorqueur - 30,80x11,14x5,21 m - TE 4,78 m - JB 392 -  JN117 - PL 145 t - Ptot 2 982 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516TA / deux propulseurs azimutaux) - V 12 nd - Générat. 2 x 165 kW - Traction au croc 52 t - Constr. 1998 (East Isle Shipyard, Georgetown, Canada) - Propr/Gérant/Opérat. Kotug (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex ATLANTIC FIR (1998). Sisterships : ALEX (IMO 9112741) - ATLANTIC HEMLOCK (IMO 9127588) - ATLANTIC SPRUCE (IMO 9174555) - FELIX (IMO 9112739).
SD SPARTA
(Valletta)
IMO 9577238 - Indicatif d'appel 9HA3326 - MMSI 229435000 - Remorqueur - 32,00x11,60x5,36 m - TE 4,18 m - JB 484 - JN 145 - PL 225 t -  Ptot 3 840 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516B-HD / deux propulseurs directionnels) - V 12 nd - Générat. 2 x 175 kW / 1 x 69 kW - Traction au croc 66 t - Constr. 02.2013 (Eregli Gemi Insa Sanayi ve Ticaret, Karadeniz Eregli, Turquie) - Gérant/Opérat. Kotug (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. MLT - Ex TITAN (2013).
AUTOSKY
(Madeira)
IMO 9206774 - Indicatif d'appel CQQA -  MMSI255801480 - Voiturier - 140,00x22,70x23,23 m - TE 7,35 m - JB 21 010 - JN 6 304 - PL 6 670 t - Ptot 16 800 kW (deux moteurs 4T-8cyl Wartsila 8L46C / deux hélices à pas variable) - V 20,9 nd - Prop. d'étrave (1 350 kW) - Générat. 2 x 1 500 kW / 2 x 900 kW - Cap. 1 400 voitures - Constr. 2000 (Tsuneishi Shipbuilding, Fukuyama, Japon) - Propr./Gérant/Opérat.  United European Car Carriers / UECC (Oslo, Norvège / Funchal, Madère) - Pav. PRT. Sisterships : cf. AUTOSTAR

Enfin, le RPA 15, un des nombreux remorqueurs à superstructure jaune qui appartiennent au port de Rotterdam (cf., par exemple, le RPA 10). A droite, le navire de forage NOBLE GLOBETROTTER II que nous avons déjà vu ici même.
RPA 15
RPA 15
RPA 15
Remorqueur RPA 15
Navire de forage NOBLE GLOBETROTTER II
RPA 15
(Rotterdam)
IMO 8224339 - Indicatif d'appel PBWV - MMSI 245209000 - Remorqueur - 30,20x8,03x4,05 m - TE 3,15 m - JB 219 - JN 65 - Ptot 938 kW (deux moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3412PCTA / deux hélices à pas fixe) - V 11,5 nd - Prop. d'étrave (65 kW) - Générat. 2 x 69 kW - Constr. 1985 (Machinefabriek D.E. Gorter BV, Hoogezand, Pays-Bas (coque) / Damen Shipyards, Gorinchem, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Port de Rotterdam (Pays-Bas) - Pav. NLD - Lancé comme HAVENDIEST 18 (1985). Sisterships : BUSHROD ISLAND (IMO 8706210) - RPA 14 (IMO 8306412).


Quelques nouvelles du Havre (05.06.2013) — Photos Gérard Né (mises en ligne le 15.06.2013)
Nous avons récemment vu les photos de l'inauguration à Marseille du "16 000 boîtes" CMA CGM JULES VERNE, voici un sistership (le deuxième de la série, entré en service en 04.2013), le CMA CGM ALEXANDER VON HUMBOLDT. Il a passé la digue peu après 20h le 05.06.2013, arrivant de Rotterdam. ETD le 06.06 en début d'après-midi à destination de Malte puis la tournée d'Asie via le canal de Suez et la mer Rouge. A droite, le chimiquier STOLT KESTREL qui vient d'appareiller (peu avant 20h) à destination de Rotterdam. Il était arrivé le 03.06 (dans la nuit) de Grande-Bretagne (Ellesmere Port, sur le canal de Manchester, où est installée la raffinerie de Stanlow).
CMA CGM ALEXANDER VON HUMBOLDT
CMA CGM ALEXANDER VON HUMBOLDT
STOLT KESTREL
Porte-conteneurs CMA CGM ALEXANDER VON HUMBOLDT
Chimiquier STOLT KESTREL
CMA CGM ALEXANDER
VON HUMBOLDT

(London)
 IMO 9454448 -  Indicatif d'appel 2GEH4 - MMSI 235096647 - Porte-conteneurs - 396,00x53,60x29,90 m - TE 16,00 m - JB 175 343 - JN 101 053 - PL 186 470 t -  P 80 080 kW (mot. 2T-14cyl Wartsila-Doosan 14RT-flex96C / hélice à pas fixe) - V 25,1 nd - Prop. d'étrave (2 x 3 600 kW) - Générat. 2 x 3 840 kW / 2 x 3 300 kW - Cap. 16 020 evp (dont 1 200 reefers) - Constr. 04.2013 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. GBR.
STOLT KESTREL
(George Town)
IMO 9009528 - Indicatif d'appel ZCMR7 - MMSI 319252000 - Chimiquier - 99,90x17,06x8,60 m - TE 6,76 m - JB 3 853 - JN 1 557 - PL 5 742 t - P 2 574 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Akasaka 6UEC37LA / hélice à pas variable) - V 12,7 nd - Prop. d'étrave (294 kW) - Générat. 2 x 440 kW - Equipage 15 - Cap. 5 221 m3 (14 cuves) - Constr. 1992 (Fukuoka Shipbuilding, Fukuoka, Japon) - Propr. Stolt-Nielsen (Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Stolt Tankers BV (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. CYM. Sisterships : cf. STOLT EGRET.

Le trois-mâts carré STAD AMSTERDAM quitte le Havre, le 05.06.2013 vers 20h15, pour rejoindre Rouen où il participe à l'édition 2013 de la célèbre Armada. Nous l'y avions vu à quai en 2008. Il était arrivé au GPMH la veille, en milieu d'après-midi. Il croise le PC LAHORE EXPRESS.

Le porte-conteneurs LAHORE EXPRESS en entrée le 05.06.2013 un peu avant 20h30, en provenance de Rotterdam. Appareillage le lendemain matin pour l'Italie (port de Gênes). Deux autres porte-conteneurs à l'arrivée : le MSC MONTEREY, un habitué du Havre, venant directement d'Istanbul (je l'y ai moi-même vu bien loin du Havre… dans l'écluse de Gatun sur le canal de Panama), et le HANJIN AMERICA en provenance de Rotterdam et qui appareillera le 06.06 peu après midi pour l'Espagne (Algeciras), c'est lui aussi un habitué du GPMH.
 
LAHORE EXPRESS
MSC MONTEREY
HANJIN AMERICA
LAHORE EXPRESS
MSC MONTEREY
HANJIN AMERICA
LAHORE EXPRESS
(Hong Kong)
IMO 9301811 - Indicatif d'appel VRBY8 -  MMSI477241800 - Porte-conteneurs - 259,80x32,25x19,30 m - TE 12,60 m - JB 39 941 -  JN 24 458 - PL 50 869 t - P 36 560 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-Doosan / hélice à pas fixe) - V 23,3 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. 4 x 1 700 kW - Cap. 4 253 evp (dont 400 reefers) - Constr. 2006 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Hapag-Lloyd AG (Hambourg, Allemagne) - Pav. HKG. Une cinquantaine de sisterships.
MSC MONTEREY
(Monrovia)
IMO 9349796 - Indicatif d'appel D5BL4 - MMSI 636092391 - Porte-conteneurs - 274,98x32,20x18,21 m - TE 13,50 m - JB 50 963 - JN 30 224 - PL 63 397 t - P 39 970 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7K98MC-C / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop.  d'étrave (1 500 kW) - Générat. 4 x 2 437 kVA / 1 x 688 kVA - Cap. 4 860 evp (dont 460 reefers) - Constr. 2007 (Daewoo-Mangalia Heavy Industries, Mangalia, Roumanie) - Propr./Gérant NSB Niederelbe Schiffahrtsges (Buxtehude, Allemagne) - Opérat. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Pav. LBR - Lancé comme BUXVILLAGE (2007). Une dizaine de sisterships.


Quelques navires en escale à Nouméa
(Nouvelle-Calédonie)
Mai 2013

Photos Stéphane Barbedienne


Quelques vues de la cérémonie d'inauguration du CMA CGM JULES VERNE à Marseille — Photos Emmanuel Bonici
Nous avons vu accoster au poste 163 du Terminal Croisières du GPMM le CMA CGM JULES VERNE, l'un des trois plus gros porte-conteneurs au monde (actuellement, jusqu’à l'entrée en service du premier des vingt "mastodontes" du type Triple E (400 m de long / 18 000 evp) commandés par l’armateur danois Maersk Line). C'est sur ce quai qu'avaient été installés un chapiteau et diverses structures (accueil, quai d'honneur, salon, scène, etc.) pour accueillir les quelque 600 invités à l'inauguration de ce nouveau géant des mers, laquelle coïncide avec les 35 ans de l'armement propriétaire, la CMA CGM. Arrivée des invités à partir de 12h. Jacques Saadé, PDG de la CMA  CGM, avec son épouse et leurs fils, les attendent, ainsi que Mehmet Yildrim, Vice-Président du Groupe Yildrim récemment entré dans le capital de l'armement marseillais. Dans l'assistance, quelques anciens ministres, le directeur général du GPMM, ainsi que beaucoup de notables Marseillais.

A 13h10, arrivée du Chef de l'Etat — déjà sur Marseille à l'occasion de l’ouverture du MUCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) — la cérémonie peut commencer. La manécanterie des "Petits Chanteurs de la Major" ouvre cette célébration, avec des voix d'enfants magnifiques. Immédiatement après, Jacques Saadé monte à la tribune (il rappelle, dans son discours, les jours difficiles qui, du Liban, l'ont conduit à Marseille, son attachement à cette ville, puis il cite quelques dates qui ont jalonné l'ascension de CMA CGM pour arriver aujourd'hui à la troisième place mondiale — cf. infra les points forts de son intervention). Le Président de la République François Hollande succède à Jacques Saadé sur l’estrade pour son allocution au cours de laquelle il a rendu un hommage appuyé à la réussite de Jacques Saadé et de sa famille. Après avoir rappelé les dimensions dinosauriennes du CMA CGM JULES VERNE, il fait le parallèle avec certaines constructions qui servent à exprimer l'excellence ou le gigantisme à la française, comme la tour Eiffel ou l'Airbus A380, puis rappelle que ce navire porte les couleurs de la France dans le monde entier, ce qui en fait un excellent ambassadeur. François Hollande a ensuite longuement évoqué le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) en promettant un soutien financier de l’État pour son développement, sans toutefois promettre autre chose pour l'instant que les 20 M€ déjà prévus pour le Terminal multimodal de Mourepiane (cf. discours présidentiel complet).


Discours de Jacques Saade, fondateur et président de CMA CGM (extraits)
(…) Pour la petite histoire, alors que j’étais stagiaire aux Etats-Unis dans le cadre de mes études, j’ai découvert le conteneur. C’était le début de la guerre du Vietnam, et l’armée américaine utilisait le conteneur pour l’acheminement des vivres. Dès cette époque, j’ai pris conscience de l’importance de ce mode de transport et de son avenir dans les échanges maritimes. (…) En 1992, je pressens à quel point la Chine sera importante dans l’économie mondiale et un magnifique marché pour toutes nos entreprises. Si la CMA (Compagnie Maritime d'Affrètement, NDLR) veut prendre une longueur d’avance, elle doit y être et je décide d’installer à Shanghai le premier bureau de CMA en Chine. Aujourd’hui, nous y avons 64 agences commerciales et 1 800 collaborateurs. (…) Nous avons su, en ces moments difficiles, apporter la preuve de la justesse de nos choix stratégiques, de notre compétence, de notre savoir-faire et la performance de nos équipes et de nos outils de gestion. Monsieur le Président, pour en revenir à l’action industrielle de CMA CGM, nos navires sont incontestablement les outils de notre essor économique et la fierté de la France. Cette génération de navires consomme 20 % de carburant en moins à la tonne transportée, par rapport à la précédente série. Il est équipé de dispositifs permettant de prévenir les pollutions accidentelles. (…) La force de notre Groupe réside dans la stabilité de notre management performant, associé à un actionnariat familial fort qu’il faut préserver, nous apportant une vision à long terme de notre activité. Nous fixons des objectifs ambitieux, et nous nous donnons les moyens nécessaires pour y parvenir. Nous tâchons d’être innovants pour conserver une longueur d’avance. (…) Jacques Saadé a conclu son discours avec une citation de l'écrivain nantais Jules Verne : « Rien ne se fait de grand qui ne soit une espérance exagérée ! ». Ce porte-conteneurs porte le nom d’un écrivain visionnaire, marin à ses heures, passionné de voyages, dont les personnages étaient intègres, imaginatifs, courageux, audacieux.

A 13h46, le Chef de l'Etat a prononcé la célèbre et classique phrase : "Je te baptise CMA CGM JULES VERNE" puis, sous l'œil attentif de Jacques Saadé, a coupé le ruban tricolore retenant la traditionnelle bouteille de Champagne qui est allée se briser sur la coque du PC (François Hollande inaugurait le "premier navire" de sa carrière, comme il l'a mentionné avec un sourire en coupant le cordon bleu blanc rouge du PC). Une multitude de gros confettis furent ensuite projetés dans l'air sous les applaudissements de tous les invités. Une cantatrice a alors entonné l'hymne national  pour clôturer cette cérémonie. Sur la photo de droite ci-dessous, les deux premiers capitaines de ce géant d'acier : le Commandant Plunian Blot, qui a fait le voyage depuis le chantier naval Daewoo en Corée du Sud jusqu'à Marseille, et le Commandant Saint Jalme qui va poursuivre le voyage vers l'Europe du Nord puis retour en Asie. Commander un tel navire… le rêve des quelques élèves de l'ENSM (Ecole nationale supérieure maritime, "l'Hydro" de Marseille) qui avaient été invités à la cérémonie.
Le Président de la République, accompagné d'un nombre restreint de journalistes et photographes, est ensuite monté à bord du navire, après quoi les invités qui le désiraient (ceux qui avaient le courage de grimper à pied l'équivalent de 15 étages) purent à leur tour visiter le navire, puis partager le magnifique buffet dressé pour la circonstance.

Les photos faites depuis la passerelle laissent imaginer la difficulté pour l'équipage d'appréhender son environnement proche : on ne voit absolument rien sur l'avant comme sur l'arrière à moins de plusieurs centaines de mètres, seule une "mer de conteneurs multicolores" est devant vous. Exploité sur le service French Asia Line (FAL 1), le CMA CGM JULES VERNE desservira, à chaque rotation de deux mois (à l'aller et/ou au retour), les ports chinois de Qingdao - Ningbo - Shanghai - Xiamen - Chiwan - Yantian et Hong Kong, ainsi que Port Kelang (Malaisie), Suez (Egypte), Khor Al Fakkan et Jebel Ali (Emirats Arabes Unis), Malte (important hub CMA CGM), Tanger (Maroc), sans oublier les ports de la traditionnelle "tournée du Nord" (Le Havre - Zeebrugge - Rotterdam - Bremerhaven - Hambourg - Southampton). Marseille ne fait donc pas partie de ses escales régulières. C'est exceptionnellement qu'il a fait le détour par le GPMM à l'occasion des 35 ans de la CMA CGM dont le siège social est, comme on le sait, basé à Marseille.

Le 05.06.2013, de nombreuses personnes ont pu visiter le CMA CGM JULES VERNE, au premier rang desquels des salariés de CMA CGM et de ses prestataires de service, ainsi que des officiels de tout bord. Le PC géant a appareillé à 20h précise, aidé par quatre remorqueurs. La manœuvre n'est en effet pas facile car le navire ne peut éviter dans le bassin Mirabeau qui n'a pas un tirant d'eau suffisant partout. Il a donc dû sortir en marche arrière en faisant un S. Commencée avec les derniers rayons de soleil, la manœuvre s'est achevée à 21h20. Il fait alors presque nuit lorsque le CMA CGM JULES VERNE accélère pour passer devant le Frioul et prendre la direction de Tanger (sa prochaine escale), puis poursuivre vers Southampton, Hambourg, Bremerhaven, Rotterdam, Zeebrugge et Le Havre, avant de repasser par Malte et de filer vers Suez, Khor Al Fakkan, Jebel Ali, Port Kelang et enfin Ningbo. Lors de sa sortie, le CMA CGM JULES VERNE dépasse la cargo ROBUR qui paraît bien petit. Sur la deuxième photo ci-dessous, on aperçoit la "Tour CMA  CGM", tour de 32 étages que Jacques Saadé a fait construire comme un symbole de son attachement à cette grande ville qu’est Marseille et au développement de son port, traduisant dans le même temps l’évolution de la taille du groupe CMA CGM.
ROBUR (Bari) - IMO 8716954 - Indicatif d'appel ICIN - MMSI 247227400 - ConRo - 125,16x19,70x11,75 m - TE 4,71 m - JB 7 067 - JN 2 120 - PL 3 966 t - P 4 500 kW (mot. 4T-12cyl Wartsila/ hélice à pas variable) - V 15 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. 3 x 325 kW - Cap. 347 evp (dont 10 reefers) / 75 remorques / 58 voitures / 12 passagers - Equipage 15 - Constr. 1989 (Cantiere Navale Visentini, Porto Viro, Italie) - Propr. Visentini Giovanni Transporti (Italie) - Gérant/Opérat. Strand Management (Grèce) - Pav. ITA - Ex CARIBBEAN DIGNITY (2006-2008) - Ex ROBUR (1989-2006). Sisterships : cf. CAP CAMARAT.

La CMA CGM est, rappelons le, née du rapprochement de la CMA (Compagnie Maritime d'Affrètement) — créée en 1978 par Jacques Saadé — avec la CGM (Compagnie Générale Maritime) — elle-même issue de la fusion, en 1977, de la Compagnie des Messageries Maritimes et de la Compagnie Générale Transatlantique (la French Line). C'est aujourd'hui une entreprise mondiale qui emploie 18 000 collaborateurs répartis dans plus de 150 pays (4 500 personnes en France, dont 530 navigants). Fort d'une flotte de 414 navires de toutes tailles qui ont transporté en 2012 plus de 10 millions de conteneurs, cet armement (troisième au niveau mondial et premier en France) dessert 170 lignes maritimes régulières. En 2012, son chiffre d’affaires a été de 12,6 milliards d’euros. Les navires de la CMA CGM font annuellement 3 000 escales en France, dans 11 ports, ce qui permet aux clients français de l'armement marseillais d’exporter leurs produits «Made in France». La CMA CGM dessert également les Départements et Territoires d’outre-mer français, transportant les marchandises depuis et vers la Métropole. Enfin, il faut noter que la direction marseillaise de CMA CGM peut, grâce à une technologie d’avant-garde, suivre en temps réel la position et la vitesse de chacun de ses navires partout dans le monde. Son équipement lui permet également d’appréhender les conditions météorologiques sur toute la planète et ainsi de définir les routes des navires en prenant en considération ces données afin de préserver la sécurité des équipages, des navires et des chargements des clients.
 


La construction du premier paquebot de croisières de Viking Ocean Cruises, le VIKING STAR, a commencé à Marghera (Italie) début juin 2013

La cérémonie de découpe de la première tôle du VIKING STAR a eu lieu le 06.06.2013 sur le site de Marghera (proche de Venise) du chantier italien Fincantieri. Ce paquebot, qui se veut "haut de gamme", est le premier de deux que Fincantieri va construire pour Viking Ocean Cruises, filiale "maritime" nouvellement créée par Torstein Hagende, armateur norvégien à la tête de Viking River Cruises, l'un des leaders mondiaux de la croisière fluviale. Conçu par le cabinet d'architecture navale anglais SMC Design (Londres), avec une décoration intérieure signée Rottet Studio Architecture and Design (Los Angeles, Etats-Unis), le VIKING STAR sera livré durant le premier semestre 2015. Il pourra accueillir 944 passagers répartis dans 464 cabines. Son sistership sera livré, quant à lui, courant 2016. Un contrat pour la construction de deux autres paquebots est en cours de finalisation entre l'armateur et le chantier, avec une option pour deux unités supplémentaires. Bien dommage que ce ne soit pas le chantier STX France (Saint-Nazaire) qui construise ces navires, comme cela avait été envisagé à l'origine, mais le contrat avait finalement été dénoncé (en 04.2012), faute d'un montage financier convenant à la fois à l'armateur et au chantier. A noter que le VIKING STAR sera équipé d'un gouvernail original, conçu par Rolls-Royce Marine sous le nom de Promas Lite, gouvernail et hélice étant construits d'un seul tenant. Selon le constructeur, ce système entraîne moins de pertes de poussée sur l'hélice et donc un meilleur rendement pour celle-ci, dont la rotation est par ailleurs moins bruyante — Crédits photos Fincantieri.

VIKING STAR - Paquebot de croisières - 227,20x28,80 m - TE 6,30 m - JB 47 800 - Cap. 944 passagers (464 cabines, de 25 à 134 m², toutes avec balcon) - Quatre restaurants (dont deux thématiques et un self-service) - Deux piscines (dont une à toit ouvrant) et divers bains Jacuzzi - Constr. Fincantieri (Marghera, Italie).


Une nouvelle navette fluviale pour la ville de Calais à partir du 17.06.2013 : CALAIS MAJEST'IN

La nouvelle navette fluviale construite par Alu Marine, CALAIS MAJEST'IN, est arrivée à Calais par convoi exceptionnel le 29.05.2013 (après 7 mois de construction). Ce nouveau navire aux lignes futuristes inspirées du design des tramways les plus modernes, a été conçu pour le transport de passagers sur le canal de Calais, entre la Citadelle et le pont de Coulogne (à raison de quatre allers et retours par jour). Il pourra embarquer jusqu'à 70 passagers. La navette a été mise à l’eau à Calais devant la Cité internationale de la Dentelle et de la Mode, en présence de nombreuses personnalités et élus locaux, et sous le regard de plusieurs centaines de spectateurs. Premières manœuvres du bateau sur le canal, puis la navette CALAIS MAJEST'IN a rejoint le lendemain le quai de la Meuse où elle a été baptisée par sa marraine Natacha Bouchart (Sénateur-Maire de Calais). Exploitée par le réseau de transports urbains SITAC (Syndicat Intercommunal des Transports du Calaisis) et géré par Calais Opale Bus, filiale de Veolia Transport, la navette permettra le transport des Calaisiens à travers la ville, mais aussi dynamisera l’activité touristique en permettant la découverte du patrimoine culturel calaisien sous un autre regard. Le trajet qu’elle effectuera durera environ 35 min pour parcourir les 4 km et desservir les quatre arrêts prévus.

Construite sur mesure, en aluminium, par le chantier Alu Marine, sur les plans du cabinet d’architecture Stirling Design International (SDI), cette navette dispose d'un système de mise à quai innovant et d’une accessibilité optimisée qui lui permettront de réduire les temps de manœuvre ainsi que l’énergie consommée en phase d’accostage. En effet, un système de rampes d’embarquement amovibles et de plain-pied placées à l’avant, répondant bien sûr aux dernières normes d’accessibilité en vigueur, faciliteront l’embarquement et le débarquement des passagers. Pour les manœuvres de quai, la navette dispose par ailleurs d’un propulseur d’étrave. La position avancée du poste de barre et les larges surfaces vitrées autour du pilote lui assureront une très bonne visibilité pour les manœuvres et l’appontement. Les passagers bénéficieront également d’une vue panoramique sur les monuments de la ville à partir du pont spacieux et très lumineux. Un système de chaises amovibles permettra à l'équipage de modifier rapidement la configuration du bateau, le pont passagers pouvant être transformé en salle de réception pour de l'évènementiel (le navire dispose, à l’arrière, d’une zone de travail équipée, très fonctionnelle, pour un traiteur).
Cette navette entrera en service le 17.06.2013, après avoir été inaugurée par la ville de Calais, le 15.06, en présence de Frédéric Cuvillier, Ministre chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche — Crédit photos Alu Marine.

MAJEST'IN - Navette fluviale - 19,70x5,80 m - TE 1,20 m - P 92 kW - V 12 km/h - Cap. 70 passagers max. (44 passagers en version restauration) - Constr. 2013 (Alu Marine, Port Launay-Couëron, France) - Pav. FRA.



Quelques navires en escale au Havre le 04.06.2013 — Photos Gérard Né
Nous venons de parler du plus gros porte-conteneurs au monde actuellement, le CMA CGM JULES VERNE (cf. infra), un "16 000 boîtes". En voici un autre de dernière génération, mais de la taille d'en-dessous, le NYK HERCULES, un "13 000 boîtes" entré en service cette année (en 04.2013). Il arrive au GPMH à 11h ce 04.06, en provenance de Singapour, et repartira pour Southampton (UK) le 05.06 au matin. Le chimiquier RIKKE THERESA était arrivé le 02.06 au soir de Grande-Bretagne (Teesport) et on le voit ici lors de son appareillage ce 04.06 en fin de matinée, cap sur le port écossais d'Aberdeen.
Porte-conteneurs NYK HERCULES
Chimiquier RIKKE THERESA
NYK HERCULES
(Hong Kong)
IMO 9622617 - Indicatif d'appel VRLQ4 - MMSI 477222700 - Porte-conteneurs - 366,47x48,20x29,80 m - JB 141 003 - JN 69 987 - PL 144 044 t - P 54 200 kW (mot. 2T-12cyl MAN-B&WHHI 12S90ME-C9.2 / hélice à pas fixe) - V 23 nd - Deux propulseurs d'étrave - Générat. 4 x 3 650 kW / 1 x 3 016 kW - Cap. 13 208 evp (dont 1 150 reefers) - Constr. 04.2013 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Orient Overseas International (Hong Kong) - Pav. HKG.
RIKKE THERESA
(Herning)
IMO 9363170 - Indicatif d'appel OVYC2 - MMSI 220515000 - Chimiquier - 92,86x14,10x7,20 m - TE 5,70 m - JB 2 666 - JN 1 131 - PL 3 500 t - P 2 040 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W 6L27/38 / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (240 kW) - Générat. 1 x 456 kW / 3 x 345 kW - Cap. 4 072 m3 (11 citernes) - Constr. 2007 (Dearsan Gemi Insaat ve Sanayii Koll. Sti. , Tuzla, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Herning Shipping (Herning, Danemark) - Pav. DNK.

Le feeder HANSE COURAGE à l'arrivée au Havre le 04.06 vers 11h, en provenance de Greenore (port en eaux profondes au N-E de l'Irlande du Sud). ETD le 05.06 dans la nuit, retour en Irlande (Dublin). Les voiliers "Optimist" paraissent bien petits à côté du porte-conteneurs AGIOS DIMITRIOS (300 m de long) qui arrive de Bremerhaven (Allemagne) ce 04.06 en fin de matinée. ETD le 05.06 au matin à destination de Sines (Portugal).
PC HANSE COURAGE
Porte-conteneurs AGIOS DIMITRIOS
HANSE COURAGE
(St. John's)
IMO 9318773 - Indicatif d'appel V2OT7 - MMSI 304696000 - Porte-conteneurs - 140,39x22,80x11,35 m - TE 8,68 m - JB 9 701 - JN 3 972 - PL 11 023 t - P 7 900 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 5S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 18 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 600 kW / arr. 300 kW) - Cap. 956 evp (dont 195 reefers) - Constr. 2005 (Qingshan Shipyard, Wuhan; Chine) - Propr./Gérant Thode (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG - Ex X-PRESS ELBRUS (2007-2009) - Ex GABRIELLA (2007) - Ex TS PUSAN (2005-2007) - Ex TS NAGOYA (2005). Sistership : HANSE CONFIDENCE (IMO 9318761).
AGIOS DIMITRIOS
(Monrovia)
IMO 9349605 - Indicatif d'appel D5DU8 - MMSI 636015975 - Porte-conteneurs - 299,28x40,00x24,60 m - TE 14,50 m - JB  74 175 - JN 42 558 - PL 85 700 t - P 57 200 kW (mot. 2T-10cyl Doosan 10 RTA96C-B / hélice à pas fixe) - V 25 nd - Prop.  d'étrave (2 000 kW) - Générat. 4 x 2 625 kVA / 1 x 275 kVA - Cap. 6 500 evp (dont 500 reefers) - Constr.  2011 (Hanjin Heavy Industries & Construction, Busan, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Technomar Shipping (Athènes, Grèce) - Pav. LBR.



Le CMA CGM JULES VERNE, nouveau navire-amiral de la CMA CGM, arrivant à Marseille le 03.06.2013 — Photos Emmanuel Bonici
Le CMA CGM JULES VERNE a touché Marseille le 03.06.2013 en fin de matinée, en provenance de Malte (hub CMA CGM) où il s'était quelque peu allégé pour diminuer son tirant d'eau à 13,5 m compatible avec son poste à quai à Marseille. Ce géant des mers, le dernier-né de la flotte marseillaise CMA CGM, est actuellement le plus gros porte-conteneurs au monde, titre qu'il partage avec ses deux sisterships : les CMA CGM ALEXANDER VON HUMBOLDT (en service depuis 04.2013, et qui vient d'être baptisé fin mai à Hambourg) et CMA CGM MARCO POLO (en service depuis 11.2012, cf. ici). Le CMA CGM JULES VERNE est toutefois le seul des trois à naviguer sous le pavillon tricolore. Il est immatriculé à Marseille et c'est donc tout naturellement qu'il sera inauguré le 04.06.2013 dans le port phocéen. Ce navire de près de 400 m de long pour un peu moins de 54 m de large et de 30 m de creux, affichant une jauge brute de plus de 175 000 ums, peut embarquer jusqu'à un peu plus de 16 000 conteneurs équivalent-vingt pieds, dont 1 200 réfrigérés (reefers). Pour propulser un tel navire, de plus de 186 000 t de port en lourd, un moteur 2 temps - 14 cylindres Wärtsilä (construit par Doosan) développant une puissance d'un peu plus de 80 000 kW (soit près de 109 000 ch). Pour maîtriser au mieux la consommation de fuel lourd (vu le prix des soutes), ce moteur est à injection électronique, selon le principe de l'injection directe à rampe commune ou common rail system (technique qui permet de réduire — un peu, de l'ordre de 5 % à ma connaissance  — la consommation de FO, mais également la consommation d'huile, de l'ordre de 25 % selon un rapport de la CMA CGM que j'avais lu il y a déjà quelque temps).
Le CMA CGM JULES VERNE fut lancé en 09.2012 au chantier sud-coréen DSME, il devint peu après le CMA CGM ZHENG HE. Il prit son nom actuel en 04.2013. Ce nom est concrétisé ce 04.06.2013, jour de son baptême officiel à Marseille, siège de son armateur CMA CGM, en présence de nombreux invités dont le président de la République François Hollande. Ce baptême coïncide avec les 35 ans de l'armement marseillais, aussi pour que la fête soit plus complète, un autre porte-conteneurs récent (un "11 000 boîtes" entré en service en 05.2011), le CMA CGM LYRA (à droite sur la première photo ci-dessous) est venu exprès à Marseille avant de revenir à Fos pour achever son escale commerciale habituelle. Les deux PCs ont été salués par les collaborateurs CMA CGM qui sont plus de 2 000 à travailler dans la tour, siège de l'armement. Après avoir été fêté avec force jets d'eau projetés par le LACYDON, bateau-pompe des marins-pompiers marseillais, et par les remorqueurs de la flotte Boluda, le CMA CGM JULES VERNE est entré par la passe Nord pour rejoindre le môle Léon-Gourret (poste 163) où il a été amarré. Bien sûr, trois remorqueurs avaient été requis (un croché à l'avant, deux à l'arrière) pour cette délicate manœuvre d'accostage d'un PC qui, à l'avenir, n'accostera jamais dans les bassins de Marseille, mais au terminal conteneurs de Fos-sur-Mer, bien adapté à ces nouveaux géants des mers.
CMA CGM JULES VERNE (Marseille) - IMO 9454450 - Indicatif d'appel FIFW - MMSI 228032900 - Porte-conteneurs - 396,00x53,60x29,90 m - TE 16,00 m - JB 175 368 - JN 101 053 - PL 186 470 t - P 80 080 kW (mot. 2T-14 cyl Wartsila-Doosan 14RT-flex96C / hélice à pas fixe) - V 25,1 nd - Prop. d'étrave (2 x 3 600 kW) - Générat. 2 x 3 840 kW / 2 x 3 300 kW / 1 x 550 kW - Cap. 16 022 evp (dont 1 200 reefers) - Equipage 26 - Constr. 2013 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. FRA - Lance comme CMA CGM ZHENG HE (fin 2012). Sisterships : CMA CGM ALEXANDER VON HUMBOLDT (IMO 9454448 / entré en service le 16.04.2013 / pavillon GBR / port d'attache Londres / devait initialement s'appeler CMA CGM VASCO DE GAMA) - CMA CGM MARCO POLO (IMO 9454436 / entré en service le 07.11.2012).
PS — Cette nouvelle génération de navires consomme 20 % de carburant en moins à la tonne transportée par rapport à ceux de la génération précédente série. Le CMA CGM JULES VERNE est par ailleurs équipé de dispositifs de prévention contre les pollutions accidentelles.


Paquebots au Havre les 29 et 30.05.2013 — Photos Vincent Sampic
Arrivée du paquebot COSTA FORTUNA au Havre le 29.05.2013 aux alentours de 8h, en provenance de Savone (Italie). Sur la troisième photo, il dépasse (on dirait il "trémate" en navigation fluviale) le paquebot ADVENTURE OF THE SEAS (arrivé le matin même) pour rejoindre le quai Roger Meunier où il passera la journée. Cérémonie officielle à bord, en présence du Consul d’Italie en France, de représentants de Costa et de personnalités havraises, à l'occasion de la fête nationale italienne (la République d'Italie a été proclamée le 02.06.1946). Sur les deux dernières photos, appareillage du COSTA FORTUNA le 29.05 à 20h pour Harwich (Grande-Bretagne).
COSTA FORTUNA
COSTA FORTUNA
COSTA FORTUNA & ADVENTURE OF THE SEAS
COSTA FORTUNA
COSTA FORTUNA

Nous venons de voir le paquebot PRINSENDAM à Saint-Malo où il était en escale le 28.05.2013 (cf. ci-dessous). On le voit ici au Havre où il a passé la journée du 30.05. Les deux dernières photos le montrent lors de son appareillage vers 19h, à destination de Zeebrugge (Belgique).
PRINSENDAM
PRINSENDAM
PRINSENDAM
PRINSENDAM
PRINSENDAM


Quelques navires vus à Saint-Malo le 28.05.2013 — Photos Jean-Michel Bergougniou
A gauche, le paquebot néerlandais PRINSENDAM. Sur les deux photos suivantes, le petit paquebot de croisières HANSEATIC que nous avons vu en Seine en 05.2011. On notera qu'il a changé de couleur de cheminée depuis cette date (alors géré par Hanseatic Tours, le paquebot porte maintenant les couleurs de Hapag-Lloyd ; cf. l'histoire de cette compagnie ici). A droite, le car-ferry BRETAGNE déjà bien connu sur ce site.
PRINSENDAM
HANSEATIC
HANSEATIC
BRETAGNE
HANSEATIC (Nassau) - IMO 9000168 - Indicatif d'appel C6KA9 - MMSI 309577000 - Paquebot de croisières - 122;83x18,00x7,00 m - TE 4,90 m - JB 8 378 - JN 2 554 - PL 1 177 t - Ptot 5 880 kW (deux moteurs 4T-8cyl MaK-Krupp 8M453 / deux hélices à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (770 kW) - Générat. 2 x 1 450 kVA / 2 x 1 300 kVA / 1 x 325 kVA - Cap. 200 passagers (94 cabines) - Equipage 115 - Constr. 1991 (Finnyards, Rauma, Finlande) - Propr. Hapag-LLoyd (Hambourg, Allemagne / via sa filiale des Bahamas, Bunnys Adventure and Cruise Shipping, Nassau) - Gérant Hapag-Lloyd Cruises (Hambourg, Allemagne) - Pav.. BHS - Ex SOCIETY ADVENTURER (1991-1992).

Deux petits "general cargo ships" en cours d'opérations commerciales : à gauche, le cargo HAV MARLIN et, à droite, le cargo SEE-STERN.
HAV MARLIN
HAV MARLIN
SEE-STERN
SEE-STERN
HAV MARLIN
(Nassau)
IMO 9073892 - Indicatif d'appel C6XF7 - MMSI 311007600 - Cargo de divers - 88,21x12,50x6,50 m - TE 4,642 m - JB 1 990 - JN 979 - PL 3 046 t - P 1 500 kW (mot. 4T-8cyl Deutz-MWM SBV8M628 / hélice à pas fixe) - V 10 nd - Prop. d'étrave (235 kW) - Générat. 3 x 112,5 kVA - Cap. GRN 4 005 m3 (1 cale) / 154 evp - Constr. 1994 (Brodogradiliste Begej, Zrenjanin, Serbie (coque) / Damen BV Shipyards, Gorinchem, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Bulkship Management (Oslo, Norvège) - Pav. BHS - Ex FREEPSUM (1996-2008) - Ex SAAR GENOA (1994-1996) - Lancé comme FREEPSUM (1994). Sistership : HAV DOLPHIN (IMO 9073880).
SEE-STERN
(St. John's)
IMO 9195561 - Indicatif d'appel V2BF2 - MMSI 304809000 - Cargo de divers - 82,25x11,30x4,45 m - TE 3,404 m - JB 1 552 - JN 804 - PL 1 863 t - P 954 kW (mot. 4T-12cyl Caterpillar 3512B-DITA / hélice à pas fixe) - V 11 nd - Prop. d'étrave (224 kW) - Générat. 2 x 80 kVA / 1 x 57 kVA - Constr. 2005 (DAHK Chernomorskyi Sudnobudivnyi Zavod, Mykolayiv, Ukraine (coque) / Damen BV Shipyards, Hoogezand, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. See-Stern Seetransit (Allemagne) - Pav. ATG.

Ici, le cargo russe NEVA-LEADER 2 que nous avons déjà vu en 11.2012… lors de ses essais à la mer (photo de gauche).
0
NEVA-LEADER 2 (St Petersburg) - IMO 9598828 - Indicatif d'appel UBAJ3 - MMSI 273350280 - Cargo de divers - 139,95x16,70x6,00 m - TE 4,70 m - JB 5 686 - JN 3 320 - PL 7 154 t - Ptot 2 160 kW (deux moteurs 4T-6cyl Wartsila 6L20 / deux hélices à pas fixe) - V 11,5 nd - Prop. d'étrave (200 kW) - Cap. GRN 10 920 m3 (3 cales) - Constr. 11.2012 (Nevskiy Shipbuilding Shiprepair Plant - NSSZ, Shlisselburg, Russie) - Propr./Gérant/Opérat. North-Western Shipping Company (Saint-Petersbourg, Russie) - Pav. RUS. Dix sisterships NEVA-LEADER 1 à 10 dont les trois premiers ont été livrés entre 11.2012 et 05.2013 (cf. NEVA-LEADER 1 et NEVA-LEADER 3), les autres étant encore en construction (livrables d'ici fin 2013).

Le petit cargo néerlandais LADY NOVA (la photo de gauche est de John Brooks).
LADY NOVA
LADY NOVA
LADY NOVA
LADY NOVA
LADY NOVA (Delfzijl) - IMO 9243887 - Indicatif d'appel PBGP - MMSI 245727000 - Cargo de divers - 79,98x12,10x6,45 m - TE 4,00 m - JB 1 978 - JN 784 - PL 2 117 t - P 1 249 kW (mot. 4T-12cyl Caterpillar 3512B-HD / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (180 kW) - Générat. 1 x 207 kW / 1 x 140 kW - Cap. GRN 4 236 m3 (1 cale) - Constr. 2002 (Niestern Sander, Delfzijl, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Wijnne & Barends Cargadoors (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex NOVA (2002-2010). Sisterships : cf. NORA.
Page précédente
Dernière mise à jour - 04.07.2013

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net