Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abeille Bourbon - AG Vartholomeos - Alburaq - Alessi - Angara - Arwad Island - Asiatic Spring - Asiatic Summer - Aspet - Beauty Song - Bejou - Bosco Polar - Bourbon Cormorant - Bourbon Fulmar - Bourbon Gannet - Bourbon Grebe - Bourbon Petrel - Bourbon Tern - Brava Star - B Z 4 - Cape Supplier - Cap Nelson - C. Columbus - CFL Patron - CFL Penhar - CFL Perfect - CFL Progress - CFL Promise - CFL Prospect - CFL Proud - CFL Prudence - Chieftan - City of Dubrovnik - C. O. 861 - Cognac - Cosette - Costa Luminosa - Costa Serena - Crescent I - Delta - Dong Jiang Ming - En Avant 1 - Ever Mighty - Felicia K - Free Maverick - Freightline One - Frisian Spring - Frisian Summer - Geowave Master - Great Friendship - Hamburg - Hansa Siegburg - Husni - Inia - Inlago Diamond - Jindal Varad - Juliana Star - Kouki Maru - Kusi - Lama - Lavinia Oldendorff - Leopold Oldendorff - Le Trieux - Lion - Loch Seaforth - Ludolf Oldendorff - Luise Oldendorff - Lydia Oldendorff - Madouri - Maersk Valiant - Maersk Venturer - Maersk Viking - Maersk Voyager - Maito - Maria-K - Maria-K 1 - Milos - Moniflor - Morillon - Moundra - MSC Splendida - Najland - National Prosperity - Nedlloyd Juliana - Nevskiy-1 - Nevskiy 21 - Nevskiy-22 - Nevskiy-35 - Niledutch Oryx - NS Africa - NS Antarctic - NS Arctic - NS Asia - Oceanic Phoenix - Pacific Bridge - Paros - Patria - Patron - Performer - Phoenix Spirit - Pierre de Fermat - P&O Nedlloyd Juliana - Progress - Quantum of the Seas - Reefer Badger - RT Atlantis - RT Discovery - RT Emotion - RT Endeavour - RT Enterprise - RT Evolution - Salome - Samco Sundarbans - San Clemente - San Christobal - San Vicente - Sea Legend - Sea Swift - Sea Supplier - Sky 1 - Smara III - Stanmore - Star Viking - ST. Germain - Thorsriver - Translink - UASC Jilfar - UASC Tabuk - USS George H.W. Bush - Vinaship Diamond - Voge Prosperity - Widad - Wind Forrader - Yue Dian 7 - Yue Dian 82 - Zanoobia - Zenith - Zortürk -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Quelques navires nouvellement sortis des chantiers (novembre 2014)
MAERSK VENTURER
RT EVOLUTION
LAVINIA OLDENDORFF
LOCH SEAFORTH
MAERSK VENTURER
RT EVOLUTION
LAVINIA OLDENDORFF
LOCH SEAFORTH
MAERSK VENTURER
(Singapore)
IMO 9633563 - Indicatif d'appel - MMSI 566983000 - Navire de forage - 228,00x42,00x19,00 m - TE 8,5 m - JB 60 683 - JN 18 205 - PL 61 000 t - Ptot 33 000 kW (six moteurs électriques de propulsion ABBAMI800M8LVAFTMM) - V 12 nd - Constr. 2014 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Maersk Drilling (Copenhague, Danemark / Singapour) - Pav. SGP. Sisterships : BRAVA STAR (IMO 9679397 / Livrable 12.2014) - MAERSK VALIANT (IMO 9624158 / 04.2014) - MAERSK VIKING (IMO 9624146 / 02.2014) - MAERSK VOYAGER (IMO 9633575 / 11.2014).
RT EVOLUTION
(Kingstown)
IMO 9691357 - Indicatif d'appel J8B5097 - MMSI 376368000 - Remorqueur - 31,95x12,60x4,82 m - JB 495 - JN 148 - PL 350 t - Ptot 5 295 kW (trois moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3512C-HD / deux propulseurs) - Prop. d'étrave - Traction au croc 80 t - Constr. 10.2014 (Safe Co Ltd Sp z oo, Gdynia, Pologne (coque) / Damen Shipyards Hardinxveld, Hardinxveld-Giessendam, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Kotug International (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. VCT Sisterships : RT ATLANTIS (IMO 9707479 / Livrable 01.2015) - RT DISCOVERY (IMO 9707455 / 10.2014) - RT EMOTION (IMO 9691369 / Livrable 12.2014) - RT ENDEAVOUR (IMO 9707467 / 11.2014) - RT ENTERPRISE (IMO 9707481 / Livrable 03.2015).
LAVINIA OLDENDORFF
(Monrovia)
IMO 9691931 - Indicatifd'appel D5GW2 - MMSI 636016582 - Vraquier - 299,97x50,00x25,00 m - TE 18,47 m - JB 107 413 - JN 67 428 - PL 208 000 t - P 16 200 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6G70ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 910 kW - Cap. GRN 225 000 m3 (9 cales) - Constr. 10.2014 (Hyundai Heavy Industries, Gunsan, Corée du Sud) - Gérant Laskaridis Shipping (Athènes, Grèce) - Opérat. Oldendorff Carriers GmbH & Co (Lübeck; Allemagne) - Pav. LBR. Sisterships : LEOPOLD OLDENDORFF (IMO 9691943 / Livrable 01.2015) ) - LINDA OLDENDORFF (IMO 9691929 / 09.2014) - LUDOLF OLDENDORFF (IMO 9691955 / Livrable 02.2015) - LUISE OLDENDORFF (IMO 9714240 / 05.2015) - LYDIA OLDENDORFF (IMO 9699634 / 03.2015).
LOCH SEAFORTH
(Glasgow)
IMO 9665437 - Indicatif d'appel 2GYU4 - MMSI 235101635 - Transbordeur (Voyageurs / Véhicules) - 116,16X18,40X7,00 m - JB 8 680 - JN 2 604 - PL 1 500 t - Ptot 12 800 kW (cinq moteurs 4T-8cyl Wartsila (dont trois 8L20 et deux 8L32) couplés à des alternateurs alimentant deux moteurs électriques (de 3 500 kW chacun) / deux hélices) - V 19,2 nd - Trois propulseurs transversaux (deux à l'avant / un à l'arrière) - Cap. 700 passagers / 143 voitures (372 m de linéaire garage) - Constr. 11.2014 (Flensburger Schiffbau-Gesellschaft, Flensburg, Allemagne) - Gérant/Opérat. Caledonian MacBrayne (Gourock, Ecosse) - Pav. GBR.


Baptême du porte-conteneurs SAN CLEMENTE (Hamburg Süd) à Singapour le 13.11.2014
Construction débutée le 01.12.2013, le porte-conteneurs SAN CLEMENTE fut lancé le 23.05.2014 au chantier sud-coréen Hyundai Heavy Industries. Le chantier le livra le 25.07.2014 à son armateur allemand Hamburg Süd. Il a été officiellement baptisé le 13.11.2014 à Singapour (Marina Bay Cruise Center). Le SAN CLEMENTE est le deuxième d'une série de trois PCs de la classe "San" commandés au chantier (cf. infra). Ils ont une capacité de 9 034 evp et disposent de 1 370 prises reefer (pour les conteneurs frigorifiques). Comme son sistership SAN CHRISTOBAL (baptisé en 08.2014), il assurera une ligne régulière entre l'Asie et la côte est de l'Amérique du Sud. La livraison du troisième navire de la série, le SAN VICENTE, est prévue d'ici une huitaine de jours — Deux premières photos crédit Hambug Süd, troisième photo Rogério Cordeiro.
SAN CLEMENTE
SAN CLEMENTE
SAN CLEMENTE
SAN CLEMENTE (Monrovia) - IMO 9699189 - Indicatif d'appel D5GN4 - MMSI 636092591 - Porte-conteneurs - 299,92x48,20x24,80 m - TE 14,50 m - JB 94 930 - JN 58 464 - PL 112 231 t - P 36 440 kW (mot. 2T-9cyl Wartsila-HHI W9X82 / hélice à pas fixe) - V 22 nd - Générat. aux. 3 x 3 840 kW / 1 x 2 880 kW - Cap. 9 034 evp (dont 1 370 reefers) - Constr. 07.2014 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Hamburg Süd (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR. Sisterships : ASIATIC SPRING (IMO 9699115 / 07.2014) - ASIATIC SUMMER (IMO 9699127 / 09.2014) - SAN CHRISTOBAL (IMO 9699191 / 08.2014) - SAN VICENTE (IMO 9699206 / 11.2014) - UASC JILFAR (IMO 9695028 / 07.2014) - UASC TABUK (IMO 9695016 / 06.2014). A ceux-ci il y a lieu d'ajouter une douzaine d'autres PCs en commande ou déjà en construction, livrables en 2015 et 2016.


Fin de la saison croisières 2014 à Québec avec le paquebot HAMBURG (12.11.2014) — Photos Gilles Jobidon
HAMBURG
La saison des croisières au port de Québec a officiellement pris fin le 12.11.2014, avec l'escale du petit paquebot allemand HAMBURG (un peu plus de 400 passagers). Les vents forts soufflant sur le Saint Laurent au moment de son accostage l'ont obligé à prendre deux remorqueurs pour sa mise à quai. C'est le MAASDAM qui ouvrira la saison 2015 le 15 mai prochain.
HAMBURG (Nassau) - IMO 9138329 - Indicati d'appel C6OX6 - MMSI 309908000 - Paquebot de croisières - 144,13x21,50x13,25 m - TE 5,15 m - JB 15 067 - JN 5 092 - PL 1 378 t - Ptot 10 560 kW (quatre moteurs 4T-6cyl Wartsila 6L32 / deux hélices à pas variable) - V 18 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 750 kW) - Générat. 3 x 3 125 kVA / 1 x 336 kVA - Cap. 423 passagers (205 cabines) - Equipage 170 - Constr. 1997 (MTW Schiffswerft, Wismar, Allemagne) - Gérant/Opérat. Plantours & Partner GmbH (Brême, Allemagne) - Pav. BHS - Ex C. COLUMBUS (06.1997-05.2012)


Collision dans le port chinois de Xiamen entre le HANSA SIEGBURG et la barge HAI RUN 607 (11.11.2014)

Selon le DRB (Donghai Rescue Bureau), organisme basé à Shanghai et qui relève directement du Ministère des Transports chinois, une collision s'est produite le 11.11.2014 (vers 23h, heure locale) au S-E de l'île Qing Yu, au droit du port de Xiamen (province de Fujian), entre le porte-conteneurs allemand HANSA SIEGBURG et la barge motorisée chinoise HAI RUN 607 transportant du sable, à bord de laquelle se trouvaient six marins. La barge a commencé à sombrer, avec ses six membres d'équipage. Cinq d'entre eux ont pu être immédiatement secourus par un navire chinois qui se trouvait à proximité, tandis que le sixième marin a été repêché par le navire de sauvetage DONGHAIJIU 116 du DRB. Il a dû être hospitalisé (dans un état grave), contrairement à ses cinq collègues. Le porte-conteneurs a été mis à quai pour investigation. Aucun de ses 17 membres d'équipage n'a été blessé — Photos armement L&B.

HANSA SIEGBURG
HANSA SIEGBURG
HANSA SIEGBURG
HANSA SIEGBURG (Monrovia) - IMO 9401661 - Indicatif d'appel D5GA9 - MMSI 636092574 - Porte-conteneurs - 175,47x27,40x14,30 m - TE 10,916 m - JB 18 326 - JN 10 714 - PL 23 324 t - P 16 660 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 7S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 19,5 nd - Prop. d'étrave (900 kW) - Générat. aux. 3 x 1 180 kW - Cap. 1 740 evp (dont 300 reefers) - Grues 2x45 t - Constr. 2008 (Guangzhou Wenchong Shipyard, Guangzhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Leonhardt & Blumberg (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR - Ex THORSRIVER (2012-2014) - Ex CAP NELSON (2008-2012). Navire-catalogue : plus d'une cinquantaine de sisterships.


Les NILEDUTCH ORYX et NS AFRICA au Havre le 10.11.2014 — Photos Gérard Né

Arrivée en direct du porte-conteneurs NILEDUTCH ORYX le 10.11.2014 à 15h00, en provenance d'Anvers (Belgique). Ce PC portait le nom de NEDLLOYD JULIANA jusqu'à janvier de cette année. Il accostera au quai de l'Atlantique. Courte escale puisque son appareillage aura lieu le 11.11 à 6h00, cap sur Leixoes (Portugal). A noter les défenses anti-pirates à l'arrière, rouleaux de fils de fer barbelé déroulables en mer ("barbelé" viendrait du français moyen-âgeux "barbel" ou "barbeau" signifiant "pointe" !).

NILEDUTCH ORYX
NILEDUTCH ORYX
NILEDUTCH ORYX
NILEDUTCH ORYX (Monrovia) - IMO 9275036 - Indicatif d'appel A8DG7 - MMSI 636090705 - Porte-conteneurs - 210,05x30,20x16,70 m - TE 11,50 m - JB 26 833 - JN 12 743 - PL 34 273 t - P 21 560 kW (mot.2T-7cyl Sulzer-HHI 7RTA72U-B / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Prop. d'étrave (1 000 kW) - Générat. aux. 4 x 2 133 kVA / 1 x 188 kVA - Cap. 2 556 evp (dont 600 reefers) - Grues 4x40 t - Constr. 2003 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant ER Schiffahrt (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Nile Dutch Africa Line BV (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. LBR - Ex NEDLLOYD JULIANA (2006-2014) - Ex P&O NEDLLOYD JULIANA (2003-2006) - Lancé comme JULIANA STAR (2003). Navire-catalogue : plus d'une quarantaine de sisterships, dont les ANNABELLE SCHULTE - CAP BIZERTA (que nous connaissons comme  MARGARETE SCHULTE) - CAROLINE SCHULTE - CATHARINA SCHULTE - CMA CGM L'ETOILE - E.R. CANNES - MAERSK NEEDHAM - NILEDUTCH DURBAN - RIO TESLIN - RIO THELON - RIO THOMPSON - VITALITY - WELLE, pour n'en citer que quelques-uns.

Ci-dessous, le pétrolier NS AFRICA en opération au quai CIM 10 (la Compagnie Industrielle Maritime est le principal stockeur de produits pétroliers au Havre et à Antifer. Ses installations sont connectées par oléoducs aux raffineries havraises Total (Raffinerie de Normandie) et ExxonMobil (Raffinerie de Gravenchon), mais aussi à la Région Parisienne (via le réseau d'oléoducs de la Société des Transports Pétroliers par Pipeline - Trapil) et à l'Europe (via le réseau d'oléoducs de l'Otan ou réseau d'oléoducs en Centre-Europe / CEPS).
NS AFRICA
NS AFRICA
NS AFRICA (Monrovia) - IMO 9413573 - Indicatif d'appel A8SB4 - MMSI 636014194 - Pétrolier - 249,97x44,00x21,00 m - TE 14,72 m - JB 62 372 - JN 33 595 - PL 111 682 t - P 14 280 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7S60MC / hélice à pas fixe) - V 15,4 nd - Générat. aux. 3 x 838 kW - Cap. 121 653 m3 (12 citernes) - Constr. 2009 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr. Sovcomflot (Saint-Petersbourg, Russie) - Gérant/Opérat. SCF Novoship (Novorossiysk, Russie) - Pav. LBR. Sisterships ; ALBURAQ (IMO 9381732 / 2008) - NS ANTARCTIC (IMO 9413559 / 2009) - NS ARCTIC (IMO 9413547 / 2009) - NS ASIA (IMO 9413561 / 2009) - SEA LEGEND (IMO 9381744 / 2008).



Première traversée transatlantique pour le QUANTUM OF THE SEAS (début novembre 2014)
Comme prévu, le paquebot QUANTUM OF THE SEAS, livré à Bremerhaven le 28.10.2014 par Meyer Werft à l'armement américain Royal Caribbean International, est arrivé à New York le 10.11.2014, en provenance de Southampton (UK). Passage sous le pont de Verrazano (pont autoroutier ouvert en 1964, long de 1 600 m, haut de 66 m, les pylones culminant à 207 m, reliant Brooklyn à Staten Island), pont dont le nom fait bien sûr hommage aux célèbres navigateurs d'origine florentine, les frères Giovanni et Girolamo Verrazano (qui firent quatre grands voyages d'exploration pour le compte de François 1er). Puis progression dans l'Upper Bay et passage au pied de la Statue de la Liberté (située sur Liberty Island, inaugurée le 28.10.1986, elle est, comme on le sait, l'œuvre du sculpteur Frédéric-Augsute Bartholdi et de l'ingénieur Alexandre-Gustave Eiffel). Le nouveau fleuron de RCL double ensuite la presqu'île de Manhattan.
QUANTUM OF THE SEAS
QUANTUM OF THE SEAS
QUANTUM OF THE SEAS
QUANTUM OF THE SEAS
Le "maiden voyage" (8 jours) du QUANTUM OF THE SEAS est prévu au départ de New York (Cape Liberty) le 23.11.2014, vers Port Canaveral (Floride), puis vers les Bahamas (escales à Nassau et Coco Bay), et retour le 01.12 à Cape Liberty (son port d'attache). Le Terminal croisières de Cape Liberty est situé dans le port de New York à Bayonne (New Jersey). Il se trouve à 10 km du centre de New York et à 5 km de l'aéroport international Newark Liberty. La ville de Bayonne est reliée à l'arrondissement New-Yorkais de Staten Island (à la pointe sud de Manhattan) par le célèbre Bayonne Bridge (avec ses 2 633 m de long et sa portée de 504 m, c'est l'un des plus longs ponts en arc du monde — c'était le plus long lors de son ouverture en 1931 — son intrados est à 46 m au-dessus de l'eau) — Photos Royal Caribbean International.
QUANTUM OF THE SEAS
QUANTUM OF THE SEAS


Quelques vues de Saint-Nazaire le 10.11.2014 — Photos Jean-Paul Thomas
Les bassins de Saint-Nazaire et de Penhoët, ainsi que les chantiers STX sont vus du toit de la base sous-marine. On reconnaît bien sûr, au premier plan, le baliseur vétéran CHARLES BABIN et le voilier BELEM (en arrêt technique pour plusieurs mois, comme on l'a vu récemment).

Au Quai des Charbonniers, le vraquier grec AG VARTHOLOMEOS, bloqué depuis le 11.12.2013, suite à une saisie conservatoire ordonnée par le tribunal de commerce de Nantes, après dépôt de plainte d'un créancier (la société Evrasia Bunker Ltd) pour des soutes non réglées (dette de plus de 1 M€). L'armateur propriétaire déclaré — Blueshell Shipping — est une "single-ship" considérée par la cour d'appel comme une société-écran, le véritable propriétaire étant semble t-il la société Fedcominvest Europe. Imbroglio juridico-financier donc, et pendant ce temps 11 marins (9 Égyptiens et 2 Birmans) restent à quai au lieu de naviguer ! Bien triste situation. A gauche sur la première photo, le BPC (bâtiment de projection et de commandement) VLADIVOSTOK.

AG VARTHOLOMEOS
AG VARTHOLOMEOS (Panama) - IMO 9110511 - Indicatif d'appel 3EXQ4 - MMSI 373503000 - Vraquier - 225,00x32,28x19,70 m - TE 14,333 m - JB 39 283 - JN 24 363 - PL 75 100 t - P 10 064 kW (mot. 2T-5cyl B&W-Mitsui 5S60MC / hélice à pas fixe) - V 14,3 nd - Générat. 3 x 600 kW - Cap. GRN 85 158 m3 (7 cales) - Constr. 1995 (B&W Skibsvaerft, Copenhague, Danemark) - Gérant/Opérat. Skyjet Shipping (Le Pirée, Grèce) - Pav. PAN - Ex VOGE PROSPERITY (2007-2012) - Ex NATIONAL PROSPERITY (1995-2007). Sisterships : ANGARA (IMO  9110523 / 1995) - CITY OF DUBROVNIK (IMO 9082881 / 1995) - DONG JIANG MING (IMO 9085948 / 1995) - EVER MIGHTY (IMO 9128489 / 1996) - JINDAL VARAD (IMO 9082879 / 1994) - YUE DIAN 7 (IMO 9084580 / 1995) - YUE DIAN 82 (IMO 9085936 / 1995).

Un autre navire abandonné, lui depuis plus de 5 ans, le cargo turc ZORTÜRK amarré au Quai des Formes. Entré en service en 1983 sous le nom d'ASPET, ce cargo est arrivé à Saint-Nazaire fin 07.2009 (en remorque de l'ABEILLE LANGUEDOC), alors qu'il était quasiment sur le point de couler, faisant eau de toutes parts. Aussitôt mis au sec en forme 3, il y est resté pendant plus de deux ans, son armateur indélicat ayant abandonné le navire et ses marins (ukrainiens) ! Ceux-ci finiront par être rapatriés chez eux (leurs arriérés de salaires en partie payés par le syndicat maritime international ITF Seafarers). Repris par un armateur turc en 2011, le cargo a été réparé (plutôt "retapé") par du personnel venu de Turquie puis remis à flot fin 10.2011 (sous pavillon togolais). Sa remise en état n'a toutefois pas été jugée suffisante par les Affaires maritimes qui ne lui ont donc pas donné l'autorisation d'appareiller en l'état. Il est, depuis, toujours à quai (avec deux marins turcs à bord) en attendant que des travaux supplémentaires soient effectués… Aux soucis techniques s'ajoutent des problèmes financiers puisque, même s'il était en état d'appareiller, son propriétaire devra d'abord s'acquitter d'une lourde facture, celle du Grand port maritime de Nantes - Saint-Nazaire qui l'héberge depuis si longtemps (il a bloqué une cale pendant deux ans, puis un quai depuis trois ans), frais d'hébergement auxquels s'ajoutent les frais de justice. Il n'est donc hélas pas encore parti ! Sur les deux photos suivantes, les dragues aspiratrices en marche ST. GERMAIN (coque rouge) et MONIFLOR (coque verte), naviguant toutes deux sous pavillon français. Nous voyons de temps en temps la MONIFLOR à La Rochelle. Sur la photo de droite, le "livestock carrier" STAR VIKING, déjà présenté fin octobre mais ici vu du dessus !

ZORTURK
ST. GERMAIN & MONIFLOR
MONIFLOR
ZORTÜRK
ST. GERMAIN & MONIFLOR
MONIFLOR
STAR VIKING
ZORTÜRK (Lome) - IMO 8881682 - Indicatif d'appel 5VBE4 - MMSI 671204000 - Cargo de divers - 110,70x14,80x4,30 m - TE 2,52 m - JB 2 976 - JN 1 915 - PL 2 965 t - Ptot 1 134 kW (deux moteurs 4T-6cyl SKL 6NVD48A-2U / deux hélices à pas fixe) - V 10 nd - Cap. GRN 1 733 m3 - Constr. 1983 (Nevskiy Sudostroitelnyy i Sudoremontnyy Zavod, Petrokrepost, Russie) - Gérant/Opérat. Ozturk Denizcilik Insaat (Istanbul, Turquie) - Pav. TGO - Ex ASPET (2004-2011 / Pav. PRK puis GEO) - Ex INIA (2002-2004 / Pav. KHM) - Ex MARIA-K (1998-2002 / Pav. RUS puis BLZ) - Ex MARIA-K 1 (1995 / Pav. MLT) - Ex MARIA-K (1998 / Pav. RUS) - Ex NEVSKIY 21 (1983-1998 / Pav. USSR puis RUS). Sisterships : DELTA (IMO 8946810 / 1982) - NEVSKIY-1 (IMO 8946808 / 1980) - NEVSKIY-22 (IMO  8887818 / 1983) - NEVSKIY-35 (IMO  8884842 / 1990) - ROSA (IMO 9092343 / 1989).
ST. GERMAIN (Saint-Nazaire) - IMO 9254068 - Indicatif d'appel FGA5123 - MMSI 227009430 - Drague aspiratrice en marche - 75,00x11,90x4,50 m - TE 3,43 m - JB 1 066 - PL 1 900 t - Ptot 1 492 kW (deux moteurs 4T-8cyl Caterpillar 3508B-TA / deux hélices à pas fixe) - V 11 nd - Prop. d'étrave (270 kW) - Générat. aux. 2 x 145 kW / 1 x 52 kW - Capacité du puits à déblais 1 150  m3 - Passerelle montée sur vérins (peut ainsi être abaissée pour passer sous l'intrados des ponts de Loire et autres rivières) - Constr. 2001 (Shipyard Nista, Amsterdam, Pays-Bas (coque) / Damen BV Shipyard, Gorinchem, Pays) - Propr./Gérant/Opérat. Fluviaux Maritimes de l'Ouest (Montoir de Bretagne, France) - Pav. FRA.

A gauche ci-dessous, amarrée au quai de Méan, la marie-salope MORILLON. Puis le remorqueur COGNAC à bord duquel j'ai plusieurs fois navigué quand il était encore à La Rochelle (il a rejoint Saint-Nazaire fin 2011, mais il a conservé son nom et gardé La Rochelle comme port d'immatriculation). Sur la photo de droite, clin d'œil au BELEM, avec des hommes en train de travailler dans la mâture.
MORILLON
COGNAC
BELEM
MORILLON
COGNAC
Mâture du BELEM
MORILLON (Rouen) - IMO 9028330 - Indicatif d'appel FW8479 - MMSI 227005790 - Chaland à déblais motorisé (marie-salope) - 59,01x9,49x3,22 m - TE 3,14 m - JB 570 - JN 541 - PL 1 291 t - Ptot 744 kW (deux moteurs 4T-6cyl Cummins KTA-19-M / deux propulseurs azimutaux) - Générat. aux. 1 x 28 kW - Capacité de la cale à déblais 660  m3 - Constr. 1975 (Plocka Stocznia Rzeczna, Plock, Pologne) - Gérant/Opérat. Morillon Corvol Courbot (Chevilly-Larue, France) - Pav. FRA - Ex B Z 4 (1978-1999) - Ex C. O. 861 (1976-1978).


Port de Fécamp le 07.11.2014 — Photos Gérard Né

Le caboteur estonien NAJLAND appareille de Fécamp le 07.11.2014 vers 12h30, à destination de Southampton (Grande-Bretagne). Il est aidé dans sa manœuvre par la pilotine ROLLON qui, dans ce port, sert aussi de remorqueur ou de pousseur.

Fort vent de travers, mais manœuvre de sortie parfaite. Cheminée aux couleurs de l'armement Klip Marine Shipmanagement basé à Tallinn.
La pilotine ROLLON récupère le pilote une fois le cargo sorti du port. Nous avions déjà vu le NAJLAND ici même en 03.2012 (cf. ici), à quai. Il avait alors une coque grise… quelque peu rouillée, il a donc depuis subi un carénage bien mérité, lequel est intervenu en 2012 puisque le NAJLAND a escalé avec sa nouvelle "robe" à Rochefort en 08.2012.
NAJLAND (Valletta) - IMO 8806137 - Indicatif d'appel 9HA2709 - MMSI 215359000 - Cargo de divers - 104,80x16,25x7,75 m - TE 5,78 m - JB 3 826 - JN 2 013 - PL 4 402 t - P 2 960 kW (mot. 4T-8cyl  Wartsila 8R32 / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. 1 x 540 kW / 2 x 158 kW - Cap. GRN 6 460 m3 (1 cale) / 326 evp - Equipage 9 - Constr. 1989 (J.J. Sietas, Hambourg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Klip Marine Shipmanagement (Tallinn, Estonie) - Pav. MLT - Ex NAJADEN (1989-2011). Sisterships : ALESSI (IMO 8806151 / 1989 / ex METALLICA) - ARINA (IMO 8806163 / 1989) -  ERNST HAGEDORN (IMO 8806149 / 1989) -  TRENLAND (IMO 8820107 / 1989 / ex TRENDEN).



Nouvelles brestoises (les 06 & 07.11.2014) — Photos Yannick Le Bris
Quille posée le 07.03.2012, le navire de soutien sismique BOURBON GANNET (deux premières photos ci-dessous, 07.11.2014) fut lancé le 23.07.2013 au chantier émirati Grandweld (Dubai) pour le compte de l'armement marseillais Bourbon. Troisième d'une série de six navires (cf. infra) dédiés au marché CGG (suite à un contrat d'affrètement de 5 ans passé entre le groupe de géophysique et Bourbon), il est entré en service le 23.11.2013. Ces bateaux de servitude servent de soutien aux navires sismiques (destinés à cartographier et analyser les fonds sous-marins dans le cadre de la recherche d'hydrocarbures, les navires sismiques reviennent peu à quai). Le BOURBON GANNET et ses cinq sisterships sont donc destinés à les ravitailler en combustible (ils ont à bord un tank de 1 000 m3 de carburant), en eau et en vivres. A l'inverse, ils évacuent eaux usées et résidus huileux. Ils leur assurent les transferts de personnels (relèves d'équipage) et leur transportent divers matériels. Ils peuvent aussi effectuer pour eux des opérations de remorquage (ils disposent d'un croc de 50 t de capacité de traction). Ils peuvent également relever les streamers (flûtes sismiques contenant les hydrophones) des navires sismiques, etc. Ils assurent en plus la surveillance anticollision sur site. Chacun de ces six "chiens de garde" est normalement affecté à un navire sismique. Ainsi, le BOURBON GANNET assiste le navire sismique OCEANIC PHOENIX qui est arrivé en carénage (dans la nuit du 29.10.2014) dans la forme 3 du chantier Damen Shiprepair Brest. C'est la raison pour laquelle le BOURBON GANNET a accosté au poste 5Nord du port de Brest le 30.10.2014 vers 20h30. Les deux navires devraient quitter Brest le 18.11.2014. Sur les deux photos de droite, le cargo frigorifique russe WIND FORRADER en train de charger des pommes de terre au cinquième bassin Est (photos du 06.11.2014).
BOURBON GANNET
BOURBON GANNET
WIND FORRADER
WIND FORRADER
BOURBON GANNET (Limassol) - IMO 9668520 - Indicatif d'appel 5BZB3 - MMSI 210759000 - Navire de soutien à la flotte sismique - 53,80x13,00x6,11 m - TE 4,60 m - JB 1 358 - JN 407 - PL 1 250 t - Ptot 2 348 kW (deux moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3512C / deux hélices à pas variable) - V 12,5 nd - Deux propulseurs d'étrave (en tunnel) - Générat. aux. 3 x 550 kW / 1 x 95 kW - Traction au croc 50 t - Grue 10 t - Cap. 12 passagers - Constr. 11.2013 (Grandweld, Dubai, Emirats Arabes Unis) - Propr. Bourbon (Marseille, France) - Gérant Bourbon Offshore Greenmar (Nyon, Suisse) - Pav. CYP. Sisterships : BOURBON CORMORANT (IMO 9668532 / 08.2014) - BOURBON FULMAR (IMO 9668518 / 08.2013) - BOURBON GREBE (IMO 9666716 / 03.2014) - BOURBON PETREL (IMO 9666297 / 06.2013) - BOURBON TERN (IMO 9668544 / 09.2014).
WIND FORRADER (Charlestown) - IMO 8223452 - Indicatif d'appel V4KS2 - MMSI 341111000 - Cargo frigorifique - 107,16x17,10x9,65 m - TE 6,57 m - JB 4 128 - JN 1 719 - PL 5 018 t - P 5 869 kW (mot. 2T-7cyl Mitsubishi-Akasaka 7UEC45HA / hélice à pas fixe) - V 16,7 nd - Générat. aux. 2 x 680 kW - Cap. 5 468 m3 (3 cales réfrigérées) - Mâts de charge (6x5 t) - Constr. 1983 (Kishimoto Zosen KK, Kinoe, Japon) - Gérant/Opérat. Atlantrybflot JSC (Kaliningrad, Russie) - Pav. St Kitts & Nevis - Ex BEAUTY SONG (2002-2011) - Ex SMARA III (1996-2002) - Ex BOSCO POLAR (1994-1996) - Ex REEFER BADGER (1983-1994).

OCEANIC PHOENIX
OCEANIC PHOENIX dans le goulet de Brest (photo Michel Floch, 16.12.2013)
OCEANIC PHOENIX (Marseille) - IMO 9227754 - Indicatif d'appel FIHU - MMSI 228036800 - Ancien câblier transformé en 2007 en navire de recherches sismiques - 117,44x19,60x12,00 m - TE 7,52 m - JB 11 368 - JN 3 411 - PL 7 034 t - Ptot 12 356 kW (quatre moteurs 4T-8cyl Yanmar 8N330L-GV / deux hélices à pas variable) - V 13,5 nd - Trois propulseurs d'étrave (en tunnel) - Constr. 2000 (Kanrei Zosen, Narut, Japon) - Gérant/Opérat. Geofield Ship Management Services (Suresnes, France / Joint-venture entre CGG et Louis Dreyfus Armateurs) - Pav. FRA - Ex GEOWAVE MASTER (2007-2011) - Ex GEOMASTER (2005-2007) - Ex KOUKI MARU (2000-2005).

Nous avons vu le nouveau câblier français PIERRE DE FERMAT lors de son arrivée à Brest le 29.10.2014 au matin. Le voici à quai (poste 5EST).

L'auteur des photos précédentes, Yannick Le Bris, est un infographiste 2D - 3D. Voici un exemple de réalisation récente (ci-dessous à gauche), la représentation 3D du petit caboteur LE TRIEUX, construit aux Pays-Bas en 1958 sous le nom de LION. Il changera plusieurs fois de patronyme durant sa carrière (cf. plus bas) et s'appellera LE TRIEUX entre 1958 et 1965 pour le compte de l'Agence Maritime de l’Ouest (cf. photo de droite, prise à Brest par François Feat, peu de temps avant que le navire ne change de nom).
CRESCENT I (San Lorenzo) - IMO 5209223 - Indicatif d'appel HQNG3 - Cargo de divers - 65,89x9,00x4,02 m - TE 3,51 m - JB 389 - JN 266 - PL 914 t - P 552 kW (mot. 4T-6cyl Kloeckner-Humboldt-Deutz RBV6M545 / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Cap. GRN 1 121 m3 (3 cales) - Mâts de charge (3x3 t) - Constr. 1958 (Ferus Smit BV, Westerbroek, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Crescent International (St Kitts & Nevis) - Pav. HND - Ex LAMA (1990-1993) - Ex SKY 1 (1987-1990) - Ex HUSNI (1984-1987) - Ex BEJOU (1978-1984) - Ex LE TRIEUX 1965-1978) - Ex LION (1958-1965). Déclassé en 1994 par le bureau Veritas — il naviguait alors comme CRESCENT I, sous pavillon du Honduras, pour l'armement Crescent International basé à Charlestown, Nevis — on peut penser qu'il a été ferraillé depuis (pas de date connue) bien que diverses bases de données le donnent encore "en service" sans toutefois apporter de précisions.
Beaucoup d'autres dessins 2D et 3D, encore plus détaillés, sur le site ShipShape.fr.



Le transport de brut SAMCO SUNDARBANS en arrivée au Havre-Antifer le 04.11.2014 — Photos Gérard Né
Ci-dessous le "Crude Oil Tanker" SAMCO SUNDARBANS sur le point d'accoster à Antifer le 04.11.2014 en milieu d'après-midi. Il arrive du port égyptien de Sidi Kerir (terminal pétrolier situé au sud d'Alexandrie). Ce "300 000 tpl" est récent puisque sorti mi-2012 du chantier sud-coréen Hyundai Samho Heavy Industries (quille posée en 12.2011, il fut lancé en 02.2012 et entra en service trois mois plus tard). Son passage de la digue nord du port s'est fait aux alentours de 15h40.
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
Avec ses plus de 330 m de long et ses 60 m de large, pour un tirant d'eau de plus de 22,50 m, ce tanker peut transporter plus de 350 000 m3 de pétrole brut dans ses soutes (15 citernes pour le chargement de sa cargaison, plus 2 pour les "slops", autrement dit les boues et autres résidus plus ou moins souillés, slop-tanks dont la capacité totale de stockage est d'environ 6 000 m3). Pas moins de quatre remorqueurs de la station du Havre étaient requis pour son évitage et sa manœuvre d'accostage (les VB SUPERENZO, VB FECAMP, VB BARFLEUR (ex ABEILLE BARFLEUR, jusqu'en 08.2008) et VB YPORT).
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
Il mettra le cap sur Fawley (près de Southampton, Grande-Bretagne), siège de la plus grande raffinerie du Royaume-Uni (raffinerie Esso). Sur la photo de droite, cuves de stockage du terminal pétrolier d'Antifer (cf. ici un dossier sur la genèse de ce terminal qui fut ouvert en 06.1976). Sur les côtés tribord et bâbord de sa cheminée, le logo de l'armement singapourien Samco Shipping Pte Ltd.
SAMCO SUNDARBANS
SAMCO SUNDARBANS
Antifer
SAMCO SUNDARBANS (Majuro) - IMO 9590876 - Indicatif d'appel V7XT6 - MMSI 538004567 - 333,00x60,00x30,40 m - TE 22,52 m - JB 160 928 - JN 110 502 - PL 314 249 t - P 31 640 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-HHI 7RT-flex82T / hélice à pas fixe) - V 15,5 nd - Générat. 1 x 1 500 kW / 2 x 1 130 kW / 1 x 530 kW - Cap. 352 578 m3 - Constr. 05.2012 (Hyundai Samho Heavy Industries, Samho, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Samco Shipholding Pte Ltd (Singapour) - Pav. MHL.Une vingtaine de sisterships (dont les DABA et TAQAH).


Quelques-uns des navires vus à La Rochelle (début novembre 2014)
SAGA ODYSSEY
GRACE
HORIZON GEOBAY
MUHLENAU
SAGA ODYSSEY
GRACE
HORIZON GEOBAY
MUHLENAU


Le dernier-né des câbliers français, le PIERRE DE FERMAT, arrivant à Brest (fin 10.2014) — Photos Yannick Le Bris
Le nouveau câblier français PIERRE DE FERMAT, construit par le chantier Vard (groupe Fincantieri) — sur ses sites de Braila (Roumanie) où la coque a été mise à l'eau le 12.03.2014 et Brattvaag (Norvège) où le navire a été achevé — a été livré à son propriétaire, le groupe français Orange Marine, le 16.10.2014. Baptisé en Norvège le 18.10.2014, il est arrivé à Brest, son port d'attache, le 29.10.2014 vers 08h30 (photos ci-dessous), après avoir essuyé une tempête durant ses 48 premières heures de transit ! Une femme à la passerelle, le commandant Cristelle Palpacuer qui a suivi la construction du câblier. Opérationnel 24h/24 toute l'année, le PIERRE DE FERMAT a un équipage de 52 membres (officiers et marins, dont 20 français). Il embarque en plus 12 techniciens. Ce câblier polyvalent, au design innovant, est conçu pour prendre en charge les opérations de pose et de réparation de tous types de câbles, qu'il s'agisse de câbles sous-marins de télécommunications ou de câbles d'énergie.
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
A bord, le ROV (Remote Operated Vehicle) HECTOR 7 (5,00x3,30x2,10 m / dépl. 9 t), robot pouvant travailler jusqu'à 2 000 m de profondeur. L'outil de "jetting" permet d'ensouiller (d'enfouir) les câbles jusqu'à 1,5 m de profondeur. ROV et charrue ont été conçus et fabriqués par Orange Marine au travers de sa filiale Simec. La dimension environnementale a été intégrée dès la phase de conception du navire : design hydrodynamique de la coque, traitement des eaux de ballast pour protéger les écosystèmes marins, peinture antisalissure sans biocides, etc. Le PIERRE DE FERMAT va prendre en charge la maintenance des câbles sous-marins dans la zone Atlantique et Europe du Nord. Il jouera également un rôle de premier plan pour le développement des activités d'Orange Marine autour des énergies marines renouvelables, un axe désormais important dans la stratégie de l'armateur-câblier.
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
Pierre de Fermat (1601-1665) était un humaniste du XVIIe siècle. Juriste, conseiller au Parlement de Toulouse, épris de littérature gréco-latine, il fut aussi un brillant scientifique à la base du calcul différentiel et — avec Pascal — du calcul des probabilités. On le connaît aussi, bien sûr, pour le fameux "Principe de Fermat" sur le trajet rectiligne de la lumière dans un milieu homogène, base de l'optique géométrique. D'un naturel "paresseux" (il le disait lui-même) pour tout ce qui ne touchait pas à sa charge de magistrat, il ne publiait pas toujours ses découvertes et ce sont ses contemporains, D'Alembert, Lagrange, Laplace et Pascal en particulier, qui le poussaient à publier ses démonstrations !
PIERRE DE FERMAT (Marseille) - IMO 9694505 - Indicatif d'appel FIIZ - MMSI 228041600 - Câblier - 100,10x21,50x8,80 m - TE 7,10 m - JB 8 781 - JN 2 634 - PL 4 000 t - Ptot 9 000 kW (quatre moteurs Caterpillar / propulsion électrique (2 x 2 500 kW) / deux propulseurs azimutaux) - Vmax 15 nd - Vserv. 12 nd - Trois propulseurs d'étrave de 880 kW chacun (dont deux en tunnel et un azimutal) - Générat. aux. 1 x 715 kW / 1 x 163 kW - Système de positionnement dynamique DP2 - Classé FS Ice 1C - Traction au croc 80 t - Capacité de stockage de câbles 2 300 t (3 cuves) - Trois ponts de travail (380 m2 / 150 m2 / 50 m2) - Emménagements pour 80 personnes (70 cabines simples et 5 cabines doubles; toutes extérieures et équipées de lavabo, douche, WC) - Autonomie 45 j - Constr. 10.2014 (Vard Braila, Braila, Roumanie (coque) / Vard Brattvaag, Brattvaag ,Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Orange Marine (Puteaux, France) - Pav. FRA.



Le SEA SWIFT, dernier PSV de la série PX105, livré à Deep Sea Supply fin octobre 2014

Le chantier chinois Zhejiang Shipbuilding (filiale du Groupe Sinopacific Shipbuilding) a livré le 23.10.2014 à l'armement norvégien Deep Sea Supply le SEA SWIFT, dernier d'une série de douze PSVs (Platform Supply Vessel) de la série PX105 à étrave inversée (concept du bureau d'études norvégien Ulstein Design & Solutions). Tous ces navires ravitailleurs de plateformes ont été livrés par ce chantier entre 2013 et 2014, plusieurs d'entre eux travaillant actuellement en mer du Nord. Quille posée en 08.2013, le SEA SWIFT fut lancé en 04.2014. Ce navire à propulsion électrique dispose d'un large pont de travail (plus de 1 000 m2). Son profil lui confère une grande manœuvrabilité et une bonne stabilité lui permettant de travailler même avec des conditions de mer difficiles, et ce avec une moindre consommation de carburant. Il est classé "Clean Design". Outre l'architecture du navire, le groupe norvégien Ulstein a fourni les moteurs de propuksion diesel-électrique, les propulseurs électriques azimutaux, et tous les systèmes d'automatisme, de communication, de radio et de navigation. Avec le SEA SWIFT, la flotte de Deep Sea Supply compte désormais 40 navires, dont 15 AHTS (Anchor Handling Tug Supply vessel) et 25 PSVs — Photos Ulstein - Gunnar Haug (Singapour 05.11.2014).

SEA SWIFT
SEA SWIFT
SEA SWIFT
SEA SWIFT (Limassol) - IMO 9656694 - Indicatif d'appel 5BDA4 - Navire de soutien offshore - 88,90x19,00x8,00 m - TE 6,66 m - JB 4 007 - JN 1 533 - PL 4 700 t - Ptot 7 060 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3512C / deux azipods) - Vmax 15,5 nd - Prop. d'étrave (2 x 880 kW) - Système de positionnement dynamique DP2 - Constr. 10.2014 (Zhejiang Shipbuilding, Fenghua, Chine) - Propr. Deep Sea Supply Plc (Grimstad, Norvège) - Gérant/Opérat. Deep Sea Supply Management-SNG (Singapour) - Pav. CYP. Une trentaine de sisterships (dont les BOURBON CLEAR - BOURBON FRONT - BOURBON RAINBOW - SEA FORTH - SEA FROST - SEA SPRINGER).



Le vieux COSETTE a dû être océanisé en urgence le 04.11.2014 pour éviter qu'il ne coule dans le port de Fort de France
On le sait, le petit Roll on-Roll off COSETTE était désarmé à quai à Fort de France depuis 01.2010. Ce roulier était sorti du chantier allemand Meyer Werft le 10.08.1966 sous le nom de SALOME (sous pavillon syrien). Il avait changé de noms et de pavillons de nombreuses fois au cours de sa longue carrière au gré des changements d'armement (cf infra). Il avait été rallongé (jumboïsé) en 1969. Début janvier 2010, il avait été affrété pour acheminer une centaine de voitures d'occasion de Fort de France à Haïtti. Mais le terrible tremblement de terre qui venait de détruire en grande partie Haïti (le 12.01.2010, suivi d'un second dix jours plus tard) avait rendu caduc cet affrètement (l'acheteur ne pouvant donner suite) et le COSETTE était alors resté au mouillage au large de Fort de France puis amarré au quai de l'Hydrobase, car frappé de saisies conservatoires pour créances et salaires des marins impayés. Il était régulièrement déplacé pour laisser la place à d'autres navires.
COSETTE
La situation s'est brusquement aggravée le 21.10.2014 quand le COSETTE a commencé à prendre eau par l'arrière. Après des heures d'effort, les pompiers avaient réussi à étaler la voie d'eau et à sécuriser le navire. Le propriétaire du navire ne s'étant plus manifesté, une procédure de déchéance de propriété avait été engagée par l'état, qui en était ainsi devenu tout récemment propriétaire. Le démantèlement du COSETTE ne pouvant techniquement se faire aux Antilles, la préfecture envisageait de le faire acheminer sur un cargo semi-submersible de transport de colis lourds jusqu'en France où le vieux cargo aurait été ferraillé.
COSETTE
COSETTE le 27.03.2014 (F. Massard)
COSETTE le 25.10.2014 (Y. Perchoc)
Mais la situation s'est de nouveau aggravée dans la nuit du 03 au 04.11.2014, avec de nouvelles et importantes entrées d'eau. Une réunion de crise s'est donc réunie sur site le 04.11 à 5h du matin (heure locale), à l'issue de laquelle le préfet a donné son accord à la sortie du port du COSETTE et a décidé de mettre en œuvre la procédure d'immersion, ultime recours en cas de péril grave et imminent ("en application des règles de l'article L218-45 du code de l'environnement et conformément aux engagements internationaux de la France dont elles font application, cette solution s'impose devant le danger grave et imminent que représenterait le naufrage du COSETTE dans l'enceinte du port"). Les trois premières photos ci-dessous (signées Yvon Perchoc) montrent le COSETTE quittant le 04.11 au matin le Grand Port Maritime de Martinique vers sa destination finale. A l'avant, le remorqueur CHIEFTAN de la Somara, en flèche arrière le remorqueur militaire MAITO (A636). La photo de droite (crédit Marine Nationale) montre l'oéanisation du COSETTE le 04.11 à 16h00 (LT) à 14 milles des côtes à l'ouest de l'île, dans des fonds de près de 3 000 m.
COSETTE & CHIEFTAN
COSETTE & CHIEFTAN
COSETTE & MAITO
COSETTE
COSETTE (La Paz) - IMO 6617025 - Cargo/Ro-Ro - 99,19x15,00x11,05 m - TE 6,06 m - JB 4 057 - JN 1 493 - PL 4 457 t - P 2 170 kW (mot. 4T-12cyl Kloeckner-Humboldt-Deutz RBV12M350 / hélice à pas fixe) - V 13 nd - Générat. aux. 4 x 132 kW - Cap. 9 960 m3 (2 cales) / 277 voitures ou 55 remorques (948 m de linéaire garage) - Equipage 18 - Grue 3 t - Constr. 1966 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr. Pinafore Shipping (Iles Cook) - Gérant/Opérat. Kopco Marine Services Inc. (Pembroke Pines, Etats-Unis) - Le sigle CTL sur sa coque et sa cheminée est le logo de l'armement Caribbean Transport Line (New York, Etats-Unis) - Pav. COK - Ex PHOENIX SPIRIT (1992-2000) - Ex WIDAD (1992) - Ex STANMORE (1991-1992) - Ex ZANOOBIA (1987-1991) - Ex KUSI (1985-1987) - Ex FREIGHTLINE ONE (1984-1985) - Ex TRANSLINK (1980-1984) - Ex MADOURI (1977-1980) - Ex MOUNDRA (1973-1977) - Ex SALOME (1966-1973).


Nouvelle cargaison record pour Rouen, avec le minéralier grec CAPE SUPPLIER venu décharger 81 639 t de charbon sud-africain
CAPE SUPPLIERCAPE SUPPLIER
Ce vraquier de 176 000 tpl a accosté au quai Sogema - Sea Invest, à Grand-Couronne, le 24.10.2014 très tôt le matin, avec dans ses 9 cales 81 639 t de charbon chargé dans le port charbonnier sud-africain de Richards Bay (situé à 150 km au NE de Durban ; c'est aussi un port exportateur de lingots d'aluminium, cf. ici). Le précédent record de tonnage remonte à décembre 2009, avec le ROYAL ACCORD, un vraquier japonais qui avait déchargé 77 800 t de charbon, également sur le terminal Sea Invest Rouen. Plus récemment, un autre vraquier japonais, le OCEAN CLARION, avait déchargé 77 000 t de charbon le 06.07.2013 au même terminal. A noter que toute la remontée de Seine s'est faite de nuit. Quatre pilotes se sont relayés, deux en aval et deux autres en amont, avec un changement à Caudebec-en-Caux, pour des quarts de 4 à 5 h. L’évitage (retournement) du minéralier s’est également déroulé de nuit, sur la zone de Rouen-Quevilly (voir ici cette zone)
CAPE SUPPLIER à quai à Grand-Couronne (photo Haropa)
Le cercle d'évitage est en cours d'agrandissement, l'entreprise Solétanche Bachy étant chargée des travaux consistant à reculer le profil de la berge nord en gagnant un peu plus de 5 ha sur les terres.
Eu égard à l'important marnage (différence de niveau d'eau entre la marée haute et la marée basse, de 5 à 8 m) de la Seine, et à la configuration du fleuve (virages serrés, chenal parfois étroit, comme au niveau du S de Heurteauville, entre Yainville et Jumièges), une coopération étroite a été nécessaire entre la capitainerie du port de Rouen, le Pilotage de la Seine, le service des accès nautiques (y compris le service de dragage), le remorquage et le lamanage. Bien que partiellement allégé à Rotterdam (où il avait livré 77 800 t de charbon), le minéralier avait encore 11 m de tirant d'eau en embouquant la Seine.
CAPE SUPPLIER
« Quand il avance, ce navire déplace à peu près 120 000 m3 d’eau et plus le volume d’eau déplacé est important, plus le pilotage est exigeant et difficile. Pour l’anecdote, nous devons avertir par radio les personnels des bacs, environ 800 m avant notre passage. Or, avec ces navires de 290 m de long, les personnels des bacs savent à l’avance qu’un gros bateau arrive car l’onde qu’ils provoquent se ressent un kilomètre en amont !» — Propos de Jean-Frédéric Dacier, Pilote de Seine.
Le déchargement du minéralier s'est effectué entre le 24 et le 28.10. Les 81 639 t de charbon ont été manutentionnées par Sea Invest pour le compte de Terval, une entreprise spécialisée dans l’import et le traitement de charbon industriel. Le charbon sud-africain est destiné aux chaufferies urbaines d’Ile-de-France. Le CAPE SUPPLIER a appareillé de Rouen Grand Couronne dans la nuit du 28 au 29.10, mettant le cap sur Puerto Bolivar (Equateur), également un port exportateur de charbon. Le vraquier y est attendu le 19.11.2014.
CAPE SUPPLIER (Majuro) - IMO 9493743 - Indicatif d'appel V7VS7 - MMSI 538004204 - Vraquier - 291,80x45,05x24,75 m - TE 18,25 m - JB 92 050 - JN 58 616 - PL 176 000 t - P 16 860 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S70MC / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Cap. GRN 198 000 m3 (9 cales) - Constr. 02.2011 (Jiangsu Rongsheng Shipbuilding, Rugao, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Golden Union Shipping (Le Pirée, Grèce) - Pav. MHL - Lancé comme SEA SUPPLIER (2011). Navire-catalogue : plus de 70 sisterships.
Acteur majeur de la valorisation et de la protection de l’estuaire de Seine, Haropa-Port de Rouen, premier port européen exportateur de céréales, accueille chaque année 3 000 navires et 6 000 convois fluviaux, qui génèrent un trafic de l'ordre de 30 millions de tonnes. Au cœur de l'ensemble Haropa, Rouen fonde sa singularité sur sa capacité à traiter tous types de trafics, notamment industriels, grâce au savoir-faire de ses opérateurs et à la diversité de ses terminaux, qui s’échelonnent de Honfleur jusqu’à la métropole Rouen-Normandie.


Quatre paquebots et un porte-avions nucléaire à Marseille le 01.11.2014
En ce 01.11.2014 au matin à Marseille, quatre navires de croisières arrivent quasiment à la suite. Tous sont des habitués du port phocéen, mais chaque arrivée est différente de la précédente : chacun des éléments naturels que sont la lumière, le ciel et le vent contribue à produire des effets plus ou moins visibles à l'oeil. Une légère brume, une mer calme, un soleil levant orangé et un temps anormalement doux pour cette saison, telles sont les condtions d'arrivée des paquebots. Ils évitent dans l'avant-port, avant de rejoindre — en marche arrière — leurs postes aux quais MPCT (Marseille Provence Cruise Terminal).
Le premier navire à être arrivé ce matin du 01.11 est le ZENITH, déjà à son poste d'amarrage à 07h30 (on le voit ci-dessus, un peu plus tard dans la matinée, entre les COSTA LUMINOSA et COSTA SERENA, cf. infra). Ci-dessous, le paquebot  MSC SPLENDIDA est en train d'éviter puis cule lentement vers le poste 162 dans le bassin Mirabeau.
MSC SPLENDIDA
MSC SPLENDIDA & COSTA LUMINOSA
MSC SPLENDIDA
MSC SPLENDIDA
Visite à bord d'un sistership : le MSC DIVINA.

C'est au tour du COSTA LUMINOSA (deux premières photos ci-dessous) d'éviter, puis de rejoindre lui aussi en marche arrière le poste 186 juste derrière le ZENITH (bassin Léon Gourret). Quelques minutes plus tard, le COSTA SERENA (deux photos de droite) arrive à son tour pour aller s'accoster au poste 181 devant le ZENITH.
 
COSTA LUMINOSA
COSTA LUMINOSA
COSTA SERENA
COSTA SERENA

Seul le poste 163 reste vide pour l'instant, mais un géant d'un autre genre va l'occuper dans moins de deux heures. En effet, le porte-avions USS George H.W. BUSH doit arriver à Marseille vers 9h45. Les pilotes (quatre en général pour ce type de navire : deux pour la manœuvre elle-même et deux en formation) ont été récupérés à 7h30 par un hélicoptère MH-60S Seahawk (photo Sikorsky) — hélicoptère de l'US Navy — et ont été embarqués à bord du porte-avions bien plus tôt que sur un navire "classique" type porte-conteneurs ou paquebot. A 9h15, le USS George H.W. BUSH émerge de la brume puis, à 9h30, il capelle quatre remorqueurs : les VB PROVENCE et MISTRAL 7 sur l'avant et VB CAMARGUE et MISTRAL 9 sur l'arrière.

USS George H.W. BUSH
USS George H.W. BUSH
USS George H.W. BUSH
A 9h50 il franchit la passe nord, et accoste en direct au poste 163 à 10h30. La gendarmerie maritime et les commandos de marine assurent la sécurité du plan d'eau, tandis qu'a terre toute une batterie de mesures permettent d'assurer la sûreté et la sécurité d'une escale hors normes.
USS George H.W. BUSH
USS George H.W. BUSH
USS George H.W. BUSH
Entré en service en 05.2009, le USS George H.W. BUSH (CVN77) est le plus récent porte-avions à propulsion nucléaire de l'US Navy. Il fait partie d'une série de 10 porte-avions polyvalents de la classe "Nimitz". Ce bâtiment de 330 m de long pour 77 m de large et 97 000 t de déplacement a été construit au chantier Newport News Shipbuilding ou NNS (aussi connu sous l'appellation Northrop Grumman de Newport News) — aujourd'hui Huntington Ingalls Industries (depuis 2011) — situé à Newport News (Virginie / côte Est des Etats-Unis). Son coût de construction est de l'ordre de 5 milliards de dollars. Il peut embarquer jusqu'à 6 000 hommes et 80 avions de chasse. Cette escale marseillaise (la deuxième depuis qu'il est opérationnel, la première remontant à 11.2011) est une escale technique, mais surtout une escale de repos pour les 5 000 marins à bord (dont plus de 20 % de femmes). Le porte-avions arrive en effet de sept mois de campagne au Moyen-Orient (mer Rouge, golfe d'Aden, golfe Persique). Plus de 10 000 décollages ont été effectués pendant cette mission de longue durée. Après cette escale de 4 jours, le USS George H.W. BUSH appareillera de Marseille le 04.11.2014 et mettra le cap sur Norfolk (Virginie), son port d'attache.


Quelques navires en Seine au niveau de Villequier le 30.10.2014 — Photos Gérard Né
En descente de Seine le 30.10.2014 après-midi, en provenance de Rouen, le petit cargo néerlandais CFL PERFECT se dirige vers le Havre pour une courte escale, après quoi il mettra le cap sur la Grande-Bretagne (Southampton, puis Fawley) avant d'aller escaler à Oxelösund (port suédois situé à une centaine de kilomètres au sud de Stockholm) où il est attendu le 06.11. Sur le fronton de son château, le logo de son armement CFL Shipmanagement.
A noter que ce cargo avait fait parler de lui il y a juste un an car il s'était retrouvé en panne de propulsion (suite à la rupture de son vilebrequin) le 06.11.2013, alors qu'il faisait route vers l'Italie (en provenance de Finlande). Cet incident s'étant produit alors que le navire se trouvait dans le dispositif de séparation de trafic d'Ouessant, il avait été pris en charge jusqu'à Brest par le remorqueur de haute mer ABEILLE BOURBON. Après êre resté mouillé en rade de Brest pendant une quinzaine de jours, il avait finalement appareillé le 22.11.2013, en remorque du EN AVANT 1, pour être réparé à Rotterdam.
CFL PERFECT
CFL PERFECT
CFL PERFECT
CFL PERFECT
CFL PERFECT (Groningen) - IMO 9371854 - Indicatif d'appel PBTA - MMSI 244058000 - Cargo de divers - 118,40x13,35x9,10 m - TE 6,08 m - JB 4 106 - JN 1 747 - PL 6 500 t - P 2 040 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (280 kW) - Générat. aux. 1 x 348 kW / 2 x 170 kW - Cap. GRN 7 928 m3 (2 cales) / 256 evp - Constr. 2009 (Peters BV Scheepswerf, Kampen Pays-Bas) - Gérant CFL Shipmanagement (Amsterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : CFL PENHAR (IMO 9534365 / 2010) - CFL PROMISE(IMO 9371816 / 2008) - CFL PROSPECT (IMO 9376440 / 2007) - CFL PROUD (IMO 9386433 / 2009) - CFL PRUDENCE (IMO 9398046 / 2008) - FRISIAN SPRING (IMO 9367774 / 2007) - FRISIAN SUMMER (IMO 9367762 / 2009) - PATRON (IMO 9376464 / 2007 / Ex CFL PATRON jusqu'en 08.2012) - PERFORMER (IMO 9376452 / 2007) - PROGRESS (IMO 9371828 / 2009 / Ex CFL PROGRESS jusqu'en 01.2009).

En provenance de Tynemouth (Grande-Bretagne), le vraquier cent pour-cent japonais FELICIA K (entré en service fin 2012) monte sur Rouen - Grand Couronne. Son escale suivante sera Tarragone (appareillage de Rouen prévu le 01.11, arrivée en Espagne le 07.11).
FELICIA K
FELICIA K
FELICIA K
FELICIA K
FELICIA K (Panama) - IMO 9614309 - Indicatif d'appel 3FQW2 - MMSI 351606000 - Vraquier - 181,16x28,40x14,25 m - TE 10,034 m - JB 20 992 - JN 11 228 - PL 32 813 t - P 6 000 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki 6UEC45LSE / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Cap. GRN 43 488 m3 (5 cales) - Grues 4x30,5 t - Constr. 11.2012 (Kanda Zosensho, Kawajiri, Japon) - Propr. Daiichi Chuo Kisen Kaisha (Tokyo, Japon) - Gérant/Opérat. Daiichi Chuo Marine (Tokyo, Japon) - Pav. PAN. Navre-catalogue : une dizaine de navires en service et autant en cours de construction (livrables d'ici 2017).

Croisant le précédent vraquier au niveau de Villequier, le PAROS en descente de Seine. Prochaine escale : Saint-Domingue (République Dominicaine).
PAROS
PAROS
PAROS
PAROS
PAROS (Monrovia) - IMO 9138458 - Indicatif d'appel A8VC2 - MMSI 636091977 - Vraquier / Transport de copeaux de bois - 153,50x25,80x13,30 m - TE 9,553 m - JB 14 397 - JN 8 314 - PL 23 984 t - P 5 296 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Akasaka 6UEC45LA / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Cap. GRN 31 101 m3 (4 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 1997 (Kanda Zosensho K.K., Kawajiri, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Bolten A. (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR - Ex PACIFIC BRIDGE (1997-2003). Sisterships : FREE MAVERICK (IMO 9157416 / 1998) - GREAT FRIENDSHIP (IMO 9173020 / 1999) - INLACO ACCORD (IMO 9173018 / 1999) -  MILOS (IMO 9138446 / 1997 / Ex ARWAD ISLAND de 11.2009 à 06.2014) - PATRIA (IMO 9157428 / 1998) - VINASHIP DIAMOND (IMO 9142095 / 1996).
Page précédente
Dernière mise à jour - 14.05.2016

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net