Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Alphonse Desjardins - Ambassador Norris - Asiatic Spring - Atlantique - BBC Bahrain - BBC Balboa - BBC Bangkok - BBC Belem - BBC Bergen - BBC Brisbane - Berge Boston - Boa Bison - Boa Jarl - Bretagne - BW GDF Suez Boston - BW Suez Boston - Cape Esmeralda - Cezanne - Charles Babin - Cielo d'Italia - CMA CGM Litani - Costa Favolosa - Dali - Eagle Hope - Elbe Princesse - Gotland Carolina - Iles Sanguinaires II - Loire Princesse - Lomer Gouin - Louis - Mare Baltic - Mila - Modern Express - Niledutch Antwerpen - Niledutch Breda - Niledutch Dordrecht - Niledutch Rotterdam - Ocean Henry Bain - Petrojarl I - Pierre Radison - Pourquoi Pas ? - Roger-Christian IV - Roi Gradlon - Saint Antoine Marie II - San Christobal - San Clemente - San Vicente - SCF Melampus - Seven Seas Explorer - Seychelles Patriot - Seychelles Prelude - STI Harmony - STI Heritage - Two Million Ways - UASC Jilfar - UASC Tabuk - UASC UMM QASR - UASC Zamzam - Vos Pace - YM Enlightenment -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Croisière Italie - Brésil à bord du COSTA FAVOLOSA (nov.-déc. 2014 )
Rapport de mer suite : escale de Santa Cruz de Tenerife (Canaries) le 01.12.2014

Heure de pointe sur le Saint-Laurent (Québec, Canada) le 07.02.2015 en fin d'après-midi — Photos Gilles Jobidon

De gauche à droite : remorqueur OCEAN HENRY BAIN et brise-glace PIERRE RADISSON, lequel est vu sur la deuxième photo avec le chimiquier GOTLAND CAROLINA, puis le chimiquier SEYCHELLES PRELUDE (photo de droite) qui arrive de Houston (Texas) à destination de Montréal (on en retrouve d'autres photos ici, en Seine… non prise par les glaces !).
PIERRE RADISSON & OCEAN HENRY BAIN
PIERRE RADISSON &  GOTLAND CAROLINA
SEYCHELLES PRELUDE
OCEAN HENRY BAIN
(Quebec)
IMO 9420916 - Indicatif d'appel CFN3082 - MMSI 316009611 - Remorqueur - 30,80x11,14x5,21 m - TE 3,94 m - JB 402 - JN 120 - PL 190 t - P 3 730 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516 / deux propulseurs Z-Drive) - V 14 nd - Générat. aux. 2 x 170 kW - Classé FS Ice 1A / Fire-fighting - Traction au croc 60 t - Constr. 2007 (East Isle Shipyard, Georgetown, Ile du Prince Edouard, Canada) - Gérant/Opérat. Ocean Remorquage Quebec (Québec, Canada) - Pav. CAN. Une douzaine de sisterships.
PIERRE RADISSON
(Ottawa)
IMO 7510834 - Indicatif d'appel CGSB - MMSI 316071000 - Brise-glace - 98,33x19,51x10,83 m - TE 7,18 m - JB 5 775 - JN 1 732 - PL 2 965 t - Ptot 13 020 kW (six moteurs 4T-16cyl Alco-Montreal Locomotive Works 16V251F couplés à six générateurs (de 1 824 kW chacun) alimentant deux moteurs électriques de propulsion / deux hélices à pas fixe) - V 16 nd - Prop. d'étrave (Water-Jet) - Générat. aux. 3 x 750 kW - Constr. 1978 (Burrard Dry Dock, North Vancouver, Canada) - Gérant/Opérat. Canadan Coast Guard (Ottawa, Canada) - Pav. CAN.
GOTLAND CAROLINA
(Nassau)
IMO 9328132 - Indicatif d'appel C6YV6 - MMSI 311046700 - Chimiquier - 183,20x32,29x18,21 m - TE 13,495 m - JB 29 283 - JN 15 939 - PL 53 160 t - P 11 340 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-Dalian Marine 7RT-flex50 / hélice à pas variable) - V 15 nd - Prop. d'étrave (1 177 kW) - Générat. aux. 4 x 1 080 kW - Cap. 50 133 m3 (12 citernes) - Constr. 2006 (Guangzhou Shipyard International, Guangzhou, Chine) - Propr. Gotland Rederi (Visby, Suède) - Gérant/Opérat. Hafnia Management (Hellerup, Danemark) - Pav. BHS. Une vingtaine de sisterships.
SEYCHELLES PRELUDE
(Port Victoria)
IMO 9365623 - Indicatif d'appel S7VK - MMSI 664444000 - Chimiquier - 189,00x32,20x17,05 m - TE 11,81 m - JB 27 007 - JN 13 057 - PL 45 680 t - P 11 200 kW (mot. 4T-8cyl MAN-B&W 8L58/64 / hélice à pas variable) - V 16 nd - Prop. d'étrave (1 250 kW) - Générat. 1 x 1 700 kVA / 3 x 1 425 kVA / 1 x 200 kVA - Cap. 51 776 m3 (12 citernes) - Equipage 19 - Constr. 2007 (Lindenau GmbH, Kiel, Allemagne) - Gérant Vicnav (Limassol, Chypre) - Opérat. German Tanker Shipmanagement / GTS (Brême, Allemagne) - Pav. SYC. Sistership : SEYCHELLES PATRIOT (IMO 9365635 / 2008).

Le pétrolier TWO MILLION WAYS descend le Saint-Laurent pour gagner le large, puis route libre vers Amsterdam (Pays-Bas). Sur la photo de droite, le bac ("traversier" en québecois) ALPHONSE DESJARDINS qui relie les deux rives du fleuve, entre Québec (départ au pied du château Frontenac) et Lévis (distance d'environ 1 km, traversée d'une dizaine de minutes).
TWO MILLION WAYS
TWO MILLION WAYS
(Limassol)
IMO 9334571 - Indicatif d'appel 5BHK3 - MMSI 9334571 - MMSI 209294000 - Pétrolier - 228,49x32,24x20,65 m - TE 14,368 m - JB 40 865 - JN 22 274 - PL 73 965 t - P 13 560 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 15,7 nd - Générat. aux. 3 x 680 kW - Cap. 82 138 m3 (12 citernes) - Constr. 2008 (Onomichi Dockyard, Onomichi, Japon) - Gérant Reederei Nord BV (Amsterdam, Pays-Bas) - Pav. CYP - Ex EAGLE HOPE (2008-2011). Sisterships : STI HARMONY (IMO 9334557 / 2007) - STI HERITAGE (IMO 9334569 / 2008).
ALPHONSE DESJARDINS
(Québec)
IMO 7109233 - MMSI 316007848 - Transbordeur fluvial (passagers / voitures) appelé localement "traversier" - 66,47x21,80x6,09 m - TE 3,96 m - JB 1 741 - JN 1 129 - PL 220 t - Ptot 2 416 kW (deux moteurs 4T-12cyl Alpha-B&W 12V23/30) - V 12,5 nd - Générat. aux. 2 x 75 kW -  Cap. 700 passagers (sans couchettes) / 54 voitures - Constr. 1971 (Davie Shipbuilding, Lauzon-Levis, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Société des Traversiers Québec (Québec, Canada) - Pav. CAN. Sistership : LOMER GOUIN.


Le navire de soutien offshore VOS PACE rejoint la flotte Vroon (05.02.2015)
L'armement néerlandais Vroon Offshore vient de prendre livraison du premier d'une série de six navires de soutien offshore construits suivant le design Ulstein PX121. Il a été livré le 05.02.2015 par le chantier chinois Cosco Guangdong. Les cinq autres PSVs (Platform Supply Vessels) seront livrés en 2015 et 2016. L'armement Vroon les destine aux eaux européennes.
Ces navires disposent d'un pont de travail de 850 m2. Leur désormais classique étrave inversée X-Bow leur confère de meilleures conditions de travail, en terme de sécurité et de confort pour les équipages notamment, y compris dans des mers dures. Classés "Clean Design", ils disposent d'un système de traitement des eaux de ballast. Ils sont de plus équipés d'un matériel de lutte anti-incendie classe FFV1.
VOS PACE
VOS PACE
VOS PACE
VOS PACE (Breskens) - IMO 9685750 - Indicatif d'appel PBMY - MMSI 244830168 - PSV (Platform Supply Vessel) - 83,40x18,00x8,00 m - TE 6,70 m - JB 3 638 - JN 1 295 - PL 4 200 t - Ptot 5 170 kW (quatre moteurs Caterpillar dont deux 4T-12cyl 3512C et deux 4T-12cyl C32 / deux propulseurs azimutaux) - V 12 nd - Deux propulseurs d'étrave (dont un rétractable) - Constr. 02.2015 (Cosco Shipyard, Dongguan, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Vroon (Breskens, Pays-Bas) - Pav. NLD. Une dizaine de sisterships en service (dont les BLUE FIGHTER - BLUE POWER - BLUE PROSPER - BLUE THUNDER), et plus d'une vingtaine en commande ou déjà en cours de construction.


Le voiturier MODERN EXPRESS en escale à La Rochelle le 05.02.2015 — Photos Thierry Rambaud
Le voiturier MODERN EXPRESS ne transporte pas que des voitures puisqu'il est en cours de déchargement de bois tropicaux en plots et en planches sur palettes.
MODERN EXPRESS MODERN EXPRESS
Il a accosté au poste CB02 du quai Chef de Baie le 03.02.2015 en milieu de nuit, en provenance de Port Gentil (Gabon). Il chargera ensuite des véhicules, à destination de Dakar (Sénégal).
MODERN EXPRESS (Panama) - IMO 9231688 - Indicatif d'appel H9DG - MMSI 356187000 - Voiturier - 164,00x28,00x29,25 m - TE 8,716 m - JB 33 831 - JN 10 149 - PL 10 817 t - P 9 988 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7S50MC / hélice à pas fixe) - V 19 nd - Prop. d'étrave (930 kW) - Générat. aux. 3 x 950 kVA - Cap. 3 578 voitures - Equipage 21 - Constr. 2001 (ShinA Shipbuilding, Tongyeong, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Cido Shipping HK (Hong Kong, Chine) - Pav. PAN. Sisterships : cf. VIKING CHANCE.


Le LOIRE PRINCESSE, nouveau paquebot fluvial de CroisiEurope, en phase d'achèvement à Saint-Nazaire — Photo Jean-Paul Thomas

Voici, amarré au Quai des Formes, au fond du Bassin de Penhoët, en ce début février 2015 le nouveau paquebot fluvial de CroisiEurope, le LOIRE PRINCESSE. Comme son nom le laisse deviner, ce bateau de croisières est destiné à naviguer sur la Loire, entre Saint-Nazaire et Angers (la navigation sur les huit derniers kilomètres se fait sur la Maine). Un vrai challenge de faire naviguer un bateau de près de 89 m de long sur le dernier fleuve sauvage d'Europe, un fleuve "capricieux" réputé pour ses difficiles conditions de navigation (niveaux d'eau très variables selon les saisons, forts courants, marée qui se fait sentir jusqu'à Ancenis, chenal très sinueux, épis perpendiculaires aux rives, beaucoup d'îles et d'îlots, nombreux boires (bras morts), crues violentes, etc. — ne fut-elle pas qualifiée de "Loire rebelle" — sa carte de navigation et son balisage sont d'ailleurs refaits tous les ans). Avec le développement du chemin de fer, chalands, gabarres, salembardes, chênières et autres sapines ont progressivement laissé la place aux bateaux de plaisance. La Loire "se mérite", elle est si belle, inspirant les poètes, mais aussi des romanciers comme Balzac : «J'ai fait le plus poétique voyage qui soit possible en France, je sentais mes pensées grandir avec ce fleuve qui, près de la mer, devient immense.» ou encore «Enfin la Loire et ses longues nappes diamantées reluisirent au milieu de ses sables dorés. Séductions sans fin !» Le Val de Loire est d'ailleurs classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le LOIRE PRINCESSE, qui vient de rejoindre le Bassin de Penhoët pour y être parachevé, est un bateau 100 % français. Il a été construit à Saint-Nazaire par Neopolia Marine (groupement d'une quarantaine d'entreprises liées à l'industrie navale). Il naviguera entre Saint-Nazaire et Angers, soit 147 km d'un parcours difficile, mais sans écluses. Sur ce parcours, le tirant d'air est limité par l'intrados des ponts (TA maximal autorisé : 4,5 m aux PHEN / plus hautes eaux navigables) et le tirant d'eau est très variable (de 0,4 à 2,0 m) selon la période, les coefficients de marée et les points kilométriques. Parcours fluvio-maritime de Saint-Nazaire à Nantes (point de jonction avec la Sèvre Nantaise d'une part, et avec l'Erdre et le Canal de Nantes à Brest d'autre part), il devient purement fluvial à l'amont de Nantes.

 


Vu les conditions difficiles de navigation de ce fleuve "Liger", il va s'en dire que des études très approfondies ont dû être réalisées pour déterminer les caractéristiques du LOIRE PRINCESSE. Ces études ont été menées en étroite collaboration avec les VNF (Voies Navigables de France). La cote et le débit du fleuve ont été étudiés sur une très longue période afin de déterminer le TE max, durant l'étiage en particulier. Ces études — menées conjointement par le cabinet d'architecture Stirling Design International (SDI) et les bureaux d'études Arco Marine, Ship-ST et Hydrocean — ont abouti à un navire de près de 89 m de long pour un peu plus de 15 m de large, avec un tirant d'eau très faible (80 cm), propulsé par deux roues à aubes de 4,5 m de diamètre et directement entraînées par deux moteurs Diesel. Les bateaux à roues, bien connus sur le Mississipi, sont peu courants en France, hormis ceux de Compagnie des bateaux à roue (les RIVER PALACE - TENNESSEE - MISSISSIPPI qui naviguent à Paris) ou de petits bateaux-promenade comme le ROYANS-VERCORS que j'ai eu l'occasion de piloter sur l'Isère à la fin de mon stage à Port-Revel (07.2006). Il y en a aussi quelques-uns en Suisse, sur le lac Léman. Le LOIRE PRINCESSE devrait faire ses premiers essais à quai à la mi-février et sur la Loire à la mi-mars. Son inauguration est prévue à Nantes le 02.04.2015. A noter que ce paquebot sera suivi du ELBE PRINCESS (livrable en 04.2016).
Loire navigable entre Saint-Nazaire et Angers - Navicarte N° 13
Une croisière type à bord du LOIRE PRINCESSE se déroulera de la façon suivante : embarquement à Nantes en fin d'après-midi (J1) - visite de Nantes puis navigation Nantes / Saint-Nazaire (J2) - Visite de l'exposition permanente Escal'Atlantic et du chantier naval STX France à Saint-Nazaire / ou visite de la cité médiévale de Guérande et de ses marais-salants, puis navigation Saint-Nazaire / Ancenis (J3) - Escale à Ancenis avec visite de la route du muscadet et des châteaux ainsi que de la cité médiévale de Clisson, puis navigation Ancenis / Angers (J4) - Visite d'Angers, ville d'art et d'histoire s'il en est, avec la forteresse du roi René qui abrite la célèbre tenture de l'Apocalypse, puis visite de Saumur et de son Cadre noir (J5) - Excursion "Châteaux de la Loire" : Azay-le-Rideau / Villandry / Ussé (J6) - Navigation Angers / Nantes, avec escale intermédiaire à Bouchemaine (situé à 8 km d'Angers) d'où part une excursion le long de la Corniche Angevine (J7) - Débarquement à Nantes le lendemain matin (J8).

Quelques vues complémentaires du LOIRE PRINCESSE (08.02.2015)
On notera, par rapport à la première photo, que les roues à aubes ont maintenant reçu leurs carters de protection. A droite, on aperçoit le BPC (bâtiment de projection et de commandement) SEBASTOPOL.
LOIRE PRINCESSE - Paquebot fluvial - 88,8x15,3 m - TE 0,80 m - TA max 7,75 m / TA min 5,30 m (cheminée, mâts et tauds pouvant être abaissés) - Ptot 736 kW (deux moteurs) - Deux propulseurs transversaux (av. / arr.) orientables à 360 ° - Cap. 96 passagers (48 cabines de 15 m2, toutes extérieures, dont 30 avec balconau pont supérieur, et 18 avec sabord au pont principal / toutes les cabines sont équipées d'un bloc sanitaire douche-wc, d'un espace bureau, d'un mini-bar, d'une TV écran plat, d'un coffre-fort, d'un sèche-cheveux) - Accès WiFi à bord - Trois ponts (principal / supérieur / soleil avec boutique et transats) - Restaurant sur le pont principal, occupant tout l'arrière l'arrière du paquebot, pouvant accueillir tous les passagers en un seul service - Grand salon-bar (à l'aplomb du restaurant) sur le pont supérieur, avec piste de danse - Label "Green Ship" - Coque acier - Superstructures aluminium - Constr. 04.2015 (Mecasoud, France (coque) / STX France, Saint-Nazaire, France) - Propr./Gérant/Opérat. CroisiEurope (Strasbourg, France) - Pav. FRA.


Quelques navires entrés en service depuis ce début d'année 2015 (février 2015)
NILEDUTCH DORDRECHT
CIELO D' ITALIA
SCF MELAMPUS
YM ENLIGHTENMENT
PC NILEDUTCH DORDRECHT
Vraquier CIELO D' ITALIA
Méthanier SCF MELAMPUS
PC YM ENLIGHTENMENT
NILEDUTCH DORDRECHT
(Rotterdam)
IMO 9612777 - Indicatif d'appel PBFG - MMSI 244620314 - Porte-conteneurs - 223,91x34,80x19,00 m - TE 11,50 m - JB 39 106 - JN 16 794 - PL 46 000 - P 19 620 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S70ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 20 nd - Prop. d'étrave (1 200 kW) - Générat. aux. 4 x 1 800 kW - Cap. 3 510 evp (dont 466 reefers) - Grues 3x45 t - Constr. 01.2015 (Shanghai Shipyard, Shanghai, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Nile Dutch Africa Line BV (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : NILEDUTCH ANTWERPEN (IMO 9612791 / Livrable 07.2015) - NILEDUTCH BREDA (IMO 9612765 / 06.2014) - NILEDUTCH ROTTERDAM (IMO 9612789 / Livrable 04.2015).
CIELO D' ITALIA
(Panama)
IMO 9539274 - Indicatif d'appel 3EFS7 - MMSI 352485000 - Vraquier - 245,00x43,00x21,65 m - TE 15,60 m - JB 63 087 - PL 120 000 t - P 13 560 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Cap. GRN 135 683 m3 (7 cales) - Constr. 02.2015 (Sanoyas Shipbuilding, Kurashiki, Japon) - Gérant d'Amico Societa di Navigazione (Rome, Italie) - Pav. PAN. Une douzaine de sisterships.
SCF MELAMPUS
(Monrovia)
IMO 9654878 - Indicatif d'appel D5FW4 - MMSI 636016376 - LNG (transport de gaz naturel liquéfié) - 299,90x45,80x26,00 m - TE 12,50 m - JB 113 876 - JN 34 632 - PL 93 508 t - Ptot 34 000 kW (quatre moteurs MAN-B&W-STX dont deux 4T-9cyl 9L51/60DF et deux 4T-8cyl 8L51/60DF, lesquelq sont couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques de propulsion / deux hélices à pas fixes) - V 19,5 nd - Prop. d'étrave (2 000 kW) - Cap. 170 471 m3 (gaz liquéfié à – 163 °C / 4 cuves à membranes) - Constr. 01.2015 (STX Shipbuilding, Jinhae-Changwon, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Sovcomflot (Saint-Petersbourg & Moscou, Russie) - Pav. LBR. Sisterships :  cf. VELIKIY NOVGOROD.
YM ENLIGHTENMENT
(Monrovia)
IMO 9496604 - Indicatif d'appel D5HJ2 - MMSI 636016703 - Porte-conteneurs - 259,00x37,30x19,40 m - TE 11,80 m - JB 47 952 - JN 20 411 - PL 57 320 t - P 35 140 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Mitsui 7K98ME6.1 / hélice à pas fixe) - V 23,2 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 2 380 kW - Cap 4 532 evp (dont 400 reefers) - Constr. 01.2015 (China Shipbuilding Corporation / CSBC, Kaohsiung, Taïwan) - Propr./Gérant/Opérat. Yang Ming Marine Transport (Keelung City, Taïwan) - Pav. LBR. Une douzaine de sisterships.
Photos Chantiers navals / Armements


L'HERMIONE mise en cale sèche
dans l'une des formes de radoub
de La Rochelle (02.02.2015)


Photos Francis Le Corre



POURQUOI PAS ? Le POURQUOI PAS ? en route pour un arrêt technique programmé en Pologne
Le navire de recherches hydrographiques POURQUOI PAS ?, au service de l'Ifremer (180 j / an) et du Shom (150 j / an), et géré par l'armement Genavir, a quitté Brest — son port d'attache — le 03.02.2015, cap sur le port polonais de Gdansk où il va être en arrêt technique du 09.02 au 15.03. Alors bien sûr, ce départ ne fait pas plaisir à tout le monde, et en particulier aux Brestois qui mentionnent le chantier Damen Ship Repair Brest. La direction de Genavir avance les arguments économiques : "… le devis polonais étant nettement inférieur à celui de Brest".
POURQUOI PAS ? (Brest, le 23.09.2011) — D'autres photos ici


Le méthanier BW GDF SUEZ BOSTON, en panne de propulsion, est arrivé en baie de Fort de France le 02.02.2015
Le 23.01.2015 en début d'après-midi, l'amement norvégien BW Gas avertissait le CROSS AG (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage Antilles Guyane) que l'un de ses navires, le méthanier BW GDF SUEZ BOSTON, était en panne de propulsion dans l'océan Atlantique à environ 50 milles (93 km) à l'Est de la Martinique. Ce gazier, qui navigue sous pavillon norvégien, effectuait alors un transport de gaz entre Trinidad et Boston, avec 28 membres d'équipage à bord. BW Gas a rapidement affrété deux remorqueurs de la société Somara (les LADY DEBBIE / IMO 7610024 et CHIEFTAN / IMO 9429522) afin de stopper la dérive et éviter que le navire ne se rapproche de la Martinique. Le remorqueur  MAITO (A636) de la Marine nationale, basé à Fort-de-France, s'est rapidement porté sur zone (il a appareillé de Fort de France le 24.01 à 21h00) afin de transférer à bord du méthanier trois techniciens envoyés par l'armateur. Après avoir navigué de nuit et par mer formée, le MAITO est arrivé à couple du BW GDF SUEZ BOSTON le 25.01 en début de matinée (cf. photo ci-dessous, Coll. Yvon Perchoc). Le transfert des experts et de leur matériel a alors pu être réalisé. Le MAITO a ensuite navigué à proximité du convoi pendant deux jours, se tenant prêt à renforcer les remorqueurs civils si nécessaire.
BW GDF SUEZ BOSTON
Il a été confirmé que la panne ne concerne que l'appareil propulsif, les autres installations du navire fonctionnant normalement. Les réparations ont débuté. Certaines pièces devront être changées, celles de rechange sont en cours d'acheminement vers la Martinique. Le méthanier devrait donc retrouver rapidement sa propulsion. Après être resté plusieurs jours à la dérive au large des îles, le préfet l'a mis en demeure de prendre les dispositions nécessaires pour se mettre en sécurité en baie de Fort de France. Le BW GDF SUEZ BOSTON y est donc arrivé le 02.02 en début d'après-midi et est au mouillage dans la zone d'attente réservée aux pétroliers. Afin d’assurer une sécurité optimale des opérations de maintenance, une zone d’interdiction de naviguer dans un rayon d’un mille autour du méthanier a été mise en place par la préfecture qui précise toutefois que "les installations liées à la cargaison du navire sont parfaitement opérationnelles et ne présentent pas de danger pour la sécurité ou l’environnement" — Informations Ministère de La Défense.
BW GDF SUEZ BOSTON (Stavanger) - IMO 9230062 - Indicatif d'appel LAVI5 - MMSI 258617000 - LNG (Transport de gaz naturel liquéfié) - 277,00x43,43x26,00 m - TE 12,12 m - JB 93 844 - JN 28 154 - PL 77 410 t - P 26 985 kW (turbine à vapeur Kawasaki UA-400 / hélice à pas fixe) - V 19,5 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. aux. 3 x 3 450 kW - Cap. 138 059 m3 (gaz liquéfié / 4 cuves à membranes) - Constr. 2003 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. BW Gas (Lysaker, Norvège) /  Groupe BW Maritime - Pav. NOR - Ex BW SUEZ BOSTON (2007-2012) - Ex BERGE BOSTON (2003-2007). Une douzaine de sisterships.


Arrivée au Havre du transbordeur BRETAGNE le 02.02.2015, après son arrêt technique en Pologne — Photos Fabien Montreuil

Voici le car-ferry BRETAGNE de l'armement Brittany Ferries (BAI) arrivant pour hivernage au Havre le 02.02.2015 au matin, après son arrêt technique en Pologne. Il est actuellement à quai dans la darse de l'Océan. Il reprendra son service habituel France-Angleterre à la fin de l'hiver. Comme on le voit sur la photo ci-dessous, sa cheminée n'a pas été modifiée durant son arrêt technique à Gdansk car le BRETAGNE est le seul navire de la flotte Brittany Ferries qui ne sera pas équipé de scrubbers car trop ancien (construit en 1989… c'est le vétéran de la flotte) pour de tels investissements. Aussi, pour répondre malgré tout à la nouvelle directive "Soufre" de la Convention Marpol — applicable dès le début de cette année — sur les émissions d'oxydes de soufre dans la zone dite "SECA" (Sulphur Emission Controlled Area) qui comprend Manche, Baltique et Mer du Nord, à savoir une teneur en soufre maximale passant de 1 % à 0,1 %, il naviguera désormais au gazole (MGO) et non plus au fuel lourd (ce qui entraînera une augmentation de plus de 40 % du poste "combustibles"). Les autres navires de la flotte sont déjà (NORMANDIE) ou seront équipés (CAP FINISTERE, BARFLEUR, ARMORIQUE, MONT ST MICHEL et PONT AVEN) de ces épurateurs de gaz d'échappement (la solution conversion au GNL, initialement envisagée par l'armement breton, avait dû être abandonnée pour des raisons financières). Les cheminées s'en trouvent alors considérablement alourdies, tant pondéralement (+ 100 t environ) qu'esthétiquement (cf. photo du NORMANDIE avec ses scrubbers, crédit Brittany Ferries) !

BRETAGNE
BRETAGNE
BRETAGNE
BRETAGNE
BRETAGNE (Morlaix) - IMO 8707329 - Indicatif d'appel FNBR - MMSI 227286000 - Transbordeur - 151,20x26,00x8,50 m - TE 6,20 m - JB 24 534 - JN 13 242 - PL 3 249 t - Ptot 17 760 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Wartsila-Duvant Crepelle 12V32D / deux hélices à pas variable) - V 22,5 nd - Générat. 3 x 2 350 kW - Propulseurs d'étrave (2x980 kW) - Cap. 1 146 passagers avec couchettes (367 cabines) / 910 passagers sans couchettes / 580 voitures (2 600 m de linéaire garage) - Equipage 130 - Constr. 1989 (Chantiers de l'Atlantique - STX, Saint-Nazaire, France) - Propr./Gérant/Opérat. Brittany Ferries (Roscoff, France) - Pav. FRA.


Mise sur cale à Gênes du futur paquebot-amiral de RSSC, le SEVEN SEAS EXPLORER (fin janvier 2015)

L'armement américain Regent Seven Seas Cruises (RSSC) a célébré le 21.01.2015 la pose de la quille du paquebot SEVEN SEAS EXPLORER au chantier Fincantieri Sestri Ponente de Gênes (la première tôle y avait été découpée le 15.07.2014). Ce paquebot, qui s'annonce comme l'un des plus luxueux jamais construits, débutera son "maiden voyage" le 20.07.2016 et passera sa première saison estivale en Méditerranée. Ce sera un navire à taille humaine, prévu pour 750 passagers au maximum. Il comportera 369 suites (de 28 à… 271 m2 !), avec balcon. Ce paquebot a été conçu par les cabinets d'architecture Tillberg Design AB (Suède), RTKL Associates (Etats-Unis) et ICRAVE (Etats-Unis), de renommée internationale. A noter que c'est le premier paquebot que RSSC confie au chantier italien, ses autres paquebots ayant été construits aux Chantiers de l'Atlantique pour le SEVEN SEAS MARINER (2001), ou déjà à Gênes mais au Chantier T. Mariotti pour les SEVEN SEAS NAVIGATOR (1999) et SEVEN SEAS VOYAGER (2003). Ci-après, quelques photos des futurs emménagements (doc. RSSC).

SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
Futur SEVEN SEAS EXPLORER
Atrium
Théâtre Constellation
Restaurant Compass Rose
Le paquebot comptera 53 suites de la catégorie "Penthouse Suite", de 42 m2 (plus environ 15 m2 de balcon). Les suites de type "Deluxe Veranda Suirte" mesureront quant à elles 28 à 31 m2 (avec un balcon de 8 m2). Il comprendra cinq restaurants, ainsi que plusieurs salons-bars, un théâtre déployé sur deux ponts, un casino, une bibliothèque, des boutiques, un centre de remise en forme, une piscine extérieure avec des bains à remous, une piste de jogging, un practice de golf, etc.
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
Steak House Prime 7 
Observation Lounge (pont 11)
Penthouse Suite
Deluxe Veranda Suirte
La plus luxueuse des suites — "Top Regent Suite" (pont 14) — aura une surface de 271 m2, plus 89 m2 de terrasse, avec spa privé !
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
SEVEN SEAS EXPLORER
Salon de la Top Regent Suite, avec Steinway
Chambre de la Top Regent Suite
Spa privatiff de la Top Regent Suite
SEVEN SEAS EXPLORER - IMO 9703150 - Paquebot de croisières - 223,00x32,00 m - TE 7,07 m - JB 56 000 - PL 5 000 t - Cap. 750 passagers (369 cabines) - Equipage 540 - Constr. 2016 (Fincantieri Sestri Cant. Nav. SpA, Gênes, Italie) - Coût prévisionnel 450 M$ - Propr. Prestige Cruise Services (Doral, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Regent Seven Seas Cruises / RSSC (Fort Lauderdale, Etats-Unis) - Pav. BHS.


Arrivée au Havre le 30.01.2015 du supply BOA BISON — Photos Fabien Montreuil
Le AHTS (Anchor Handling Tug Supply Vessel) norvégien BOA BISON arrive au Havre (trois premières photos) le 30.01.2015 en début d'après-midi, en provenance de Bergen (Norvège), et va accoster au quai de Bougainville. Ce supply (VS 491 CD design) est tout récent, puisqu'entré en service le 11.07.2014. Sa prochaine escale (ETD 08.02) est prévue pour Fécamp (sans doute pour intervention sur le futur champ d'éoliennes, cf. ici). Sur la photo de droite (crédit Rotterdam Haven), on voit ce même supply remorquant le FPSO (Floating Production Storage Offloading) PETROJARL I (photo Jan Oosterboer) le 17.01.2015 sur la Nieuwe Maas, en direction du chantier Damen Shiprepair de Schiedam (commune jouxtant Rotterdam). Le FPSO, qui avait été pris en remorque à Skipavika (Norvège), va y subir d'importants travaux (il a été construit en 1986) qui sont prévus de durer près d'un an, puis il rejoindra les champs pétrolifères du Brésil.
BOA BISON
BOA BISON
BOA BISON
BOA BISON & PETROJARL I
BOA BISON (Valletta) - IMO 9544413 - Indicatif d'appel 9HA3464 - MMSI 229629000 - Remorqueur ravitailleur releveur d'ancres - 91,00x22,00x9,60 m - TE 8,20 m - JB 7 347 - JN 2 200 - PL 4 250 t - Ptot 19 830 kW (deux moteurs 4T-16cyl Wartsila W32V16 / deux hélices à pas variable) - V 10 nd - Cinq propulseurs transversaux (av. 2 prop. en tunnel de 1 000 kW chacun & 1 prop. directionnel rétractable de 830 kW / arr. deux prop. en tunnel de 1 000 kW unitaire) - Traction au croc 275 t - Système de positionnement dynamique DP2 - Classé Clean Design - Equipement de lutte contre l'incendie FF1 / FF2 - Pont de travail 828 m2 - Constr. 05.2014 (Nantong Mingde Heavy Industry, Tongzhou, Chine (coque) / NorYards Fosen, Rissa, Norvège) - Propr. NFDS offshore (Norvège) - Gérant/Opérat. Boa Offshore (Trondheim, Norvège) - Pav. MLT. Sistership : BOA JARL (IMO 9544425 / livrablle 06.2015).
PETROJARL I (Nassau) - IMO 8410720 - Indicatif d'appel C6AR8 - MMSI 311000132 - FPSO (Floating Production Storage Offloading) - 215,25x32,05x16,00 m - TE 12,00 m - JB 30 742 - JN 9 222 - PL 31 473 t - Ptot 36 926 kW (quatre moteurs Diesel (dont deux 4T-18cyl Wartsila 18V32 et deux 4T-9cyl Normo KRGB-9) et quatre turbines à gaz Kongsberg KG5, couplés à des générateurs alimentant quatre moteurs électriques de propulsion de 2 800 kW chacun / deux hélices à pas variable) - V 10 nd - Quatre propulseurs transversaux en tunnel (av. 2 1 600 kW / arr. 2 x 1 600 kW) - Cap. 29 804 m3 (6 citernes) - Constr. 1986 (Nippon Kokan KK / NKK Corp., Tsurumi-Yokoham, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Teekay Corporation (Hamilton, Bermudes / Trondheim, Norvège) - Pav. BHS.


Intéressantes escales à Marseille-Fos : un porteur de colis lourds et deux PCs neufs (28-30.01.2015) — Photos Emmanuel Bonici
Le cargo allemand BBC BAHRAIN a accosté au quai Portsynergy-Eurofos le 30.01.2015 aux alentours de 12 h. Il est venu livrer 12 cavaliers de marque Kalmar, assemblés en Pologne et chargés à Gdynia. La navigation entre Gdynia et Marseille-Fos a duré 15 jours, avec deux arrêts pour cause de tempête. Pour éviter tous mouvements, les cavaliers avaient été rendus solidaires du pont par l'intermédiaire de supports métalliques fixés sur les montants verticaux des cavaliers et soudés directement sur le pont du navire. Des tendeurs à chaînes complétaient le saisissage. Sur les deux premières photos ci-dessous, on voit le cargo lors de son arrivée le 29.01 sous une météo maussade.
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
Dès l'arrivée du BBC BAHRAIN, son équipage, renforcé par une équipe de Kalmar France, ont passé de nombreuses heures à déssaisir les cavaliers, pour que l'opération de déchargement puisse avoir lieu le lendemain. Effectivement, le 30.01 au matin, la météo étant bonne (seul souffle un léger vent de NO), rien ne gêne pour le déchargement qui se fait grâce à une grue Gottwald de 100 t de capacité de levage (un cavalier avec ses supports pèse 68 t).

BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
L'opération débute à 6 h du matin et, après un petit moment d'adaptation, l'équipe de déchargement trouve son rythme de croisière : un cavalier est déchargé toutes les heures. En fait, le plus long est de retirer les supports fixés sur les jambes verticales du cavalier, l'opération de débarquement en elle-même prenant moins de 20 min.
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
Le cavalier rejoint ensuite, par ses propres moyens, le parc de stockage jouxtant l'atelier de maintenance. Avec cette livraison, Eurofos dispose désormais d'une flotte de 40 cavaliers. C'est la plus grosse livraison depuis celle initiale de 1998, complétée par une plus petite en 2007.
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN
BBC BAHRAIN (Saint John's) - IMO 9578751 - Indicatif d'appel V2FY2 - MMSI 305847000 - Cargo de divers - 128,45x16,50x10,00 m - TE 7,00 m - JB 6 309 - JN 2 841 - PL 7 967 t - P 3 000 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32C / hélice à pas variable) - V 14,2 nd - Prop. d'étrave (409 kW) - Générat. 1 x 830 kVA / 2 x 405 kVA / 1 x 250 kVA - Cap. GRN 11 500 m3 / 410 evp - Equipage 14 - Grues 2x85 t - Constr. 10.2012 (Shandong Baibuting Shipbuilding, Rongcheng, Chine) - Propr./Gérant Briese Schiffahrts GmbH (Leer, Allemagne) - Opérat. BBC Chartering & Logistic (Leer, Allemagne) - Pav. ATG. Sisterships : BBC BALBOA (IMO 9501667 / 2012) - BBC BANGKOK (IMO 9437165 / 2011) - BBC BELEM (IMO 9501655 / 2012) - BBC BERGEN (IMO 9437153 / 2011) - BBC BRISBANE (IMO 9578763 / 2012) - LOUIS (IMO 9501679 / 2013) - MILA (IMO 9501681 / 2013).

Arrivée, sous une belle lumière, le 28.01.2015 à 14h30 au Terminal conteneurs de Fos, du porte-conteneurs tout neuf  UASC UMM QASR. Quille posée fin 03.2013, ce PC fut lancé fin 05.2014 au chantier sud-coréen Hyundai Samho. Il est entré en service le 31.07.2014 sous le nom de ASIATIC SPRING. C'est d'ailleurs sous ce nom que le PC avait fait son escale inaugurale au GPMM le 07.11.2014. Il a changé de nom un mois plus tard, et c'est donc pour la première fois qu'il escale dans le port phocéen sous son nom de UASC UMM QASR.
UASC UMM QASR
UASC UMM QASR
UASC UMM QASR
UASC UMM QASR
Comme on le voit sur les photos, les remorqueurs portuaires V.B. ESTEREL (sur l'arrière du PC) et VB CRAU (sur l'avant) ont aidé le UASC UMM QASR pour son évitage et sa mise à quai. Le PC est traité par Portsynergy-Eurofos et 1 800 mouvements de conteneurs sont prévus durant cette escale. Il est reparti le 30 à 23h00.
UASC UMM QASR
UASC UMM QASR
UASC UMM QASR
UASC UMM QASR
A noter que ce UASC UMM QASR fait partie des porte-conteneurs de nouvelle génération qui se veulent économiques et propres. Leur motorisation est conçue dès l'origine pour une vitesse maximale de 20 nd au lieu des 25-26 nd pratiqués par les PCs précédents. Cette technique dite de "slow steaming" a été initiée à la fin des années 1990 par CMA CGM, avec une première diminution à 23 nd, et ce bien sûr dans le but de diminuer la consommation de combustible (d'où une moindre facture énergétique, et moins de rejets nocifs). Ces diminutions de vitesse à 23, puis 20 et même 12 à 15 nd faisaient craindre aux mécaniciens une combustion incomplète, et donc un encrassement des collecteurs de balayage, des turbos et des chaudières de récupération, une corrosion accélérée des chemises, le fonctionnement continu des soufflantes, etc. Mais le retour sur expériences a été positif et les problèmes suspectés se sont révélés moins importants que craints. Grâce à une injection de fuel bien contrôlée (en généralisant l'injection électronique en particulier) et un excès d'air suffisant, la combustion se révèle correcte. Des injections d'huile bien maîtrisées permettent de limiter l'encrassement. Des contrôles plus fréquents des moteurs sont toutefois effectués. Corrélativement, cette diminution de vitesse des navires, en particulier pour ceux assurant de longues lignes régulières, oblige les armateurs à réorganiser leurs lignes (y compris celles des feeders). La consommation de fuel pour ce PC dont le moteur 2T-9cyl Wartsila tourne à seulement 74 tr/min, est de 21,7 t/j à 12 nd ("super slow steaming" ou charge inférieure à 15 %) et quatre fois plus élevée à 20 nd.

UASC UMM QASR (Singapore) - IMO 9699115 - Indicatif d'appel 9V2583 - MMSI 565013000 - Porte-conteneurs - 299,94x48,20x24,80 m - TE 14,50 m - JB 94 784 - JN 50 084 - PL 112 171 t - P 36 440 kW (mot. 2T-9cyl Wartsila-HHI W9X82 / hélice à pas fixe) - Vmax 20 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 5 120 kVA / 1 x 3 840 kVA / 1 x 250 kVA - Cap. 9 034 evp (dont 1 370 reefers) - Constr. 07.2014 (Hyundai Samho Heavy Industries, Samho, Corée du Sud) - Propr./Gérant Asiatic Lloyd Maritime (Singapour) - Opérat. United Arab Shipping (Koweit) - Pav. SGP - Ex ASIATIC SPRING (07.2014-12.2014). Sisterships : CEZANNE (IMO 9697416 / 01.2015) - DALI (IMO 9697428 / Livrable 03.2015) - SAN CHRISTOBAL (IMO 9699191 / 08.2014) - SAN CLEMENTE (IMO 9699189 / 07.2014) - SAN VICENTE (IMO 9699206 / 11.2014) - UASC JILFAR (IMO 9695028 / 07.2014) - UASC TABUK (IMO 9695016 / 06.2014) - UASC ZAMZAM (IMO 9699127 / 09.2014), plus cinq PCs en cours de construction et cinq supplémentaires en commande.


Escale à Fos un peu plus longue que prévu pour le porte-conteneurs CMA CGM LITANI (lui aussi entré en service en 2014), en raison d'un fort Mistral interdisant toutes opérations commerciales à quai. Arrivé à la bouée d'atterrissage (appelée Oméga) dans le golfe de Fos le 27.01.2015 à 11 h, il y est resté jusqu'au lendemain 28.01 à 02h00, où il a pu accoster dans la darse 2, le vent ayant suffisamment fléchi. Ce navire fait partie d'une série de 28 PCs de 9 400 à 10 900 evp, livrables d'ici septembre 2016 et qui ont pour spécificité d'avoir été spécialement conçus pour le passage du détroit du Bosphore. Ils disposent par ailleurs de 1 458 prises reefers, soit une capacité inégalée pour la taille du navire. Ces navires de 48,20 m de large comptent 19 rangs (rows en anglais) numérotés à partir de l'axe (ligne de foi) du navire vers les côtés bâbord et tribord. Leur château est situé sur le tiers avant du navire, tandis que le bloc cheminée reste sur le tiers arrière. Comme le PC vu précédemment, son moteur (ici un 2T-9cyl MAN-B&W à injection électronique, construit par HHI) est conçu pour le "slow steaming". Le CMA CGM LITANI est doté du nouveau bulbe d'étrave qui permet une meilleure efficacité hydrodynamique de la coque à des vitesses de 16 à18 nd. 

CMA CGM LITANI
CMA CGM LITANI
CMA CGM LITANI
CMA CGM LITANI
Il a appareillé le 31.01 à 20 h, après une escale de 1 850 mouvements. Ce sera sans doute sa première et dernière escale au GPMM car il sera déployé sur l’une des lignes emblématiques de CMA CGM, le « Bosphorus Express » (BEX), liaison directe entre  l’Asie (Chine, Corée du Sud, Malaisie), la Turquie et la Mer Noire (Roumanie, Ukraine). Il desservira ainsi Dalian, Tianjin, Kwangyang, Busan, Shanghai, Ningbo, Chiwan, Yantian, Tanjung Pelepas, Izmit, Istanbul Ambarli, Constanza, Odessa, Ilyichevsk, Port Said, Port Kelang, Singapore, et de nouveau Dalian.
CMA CGM LITANI
CMA CGM LITANI
CMA CGM LITANI
CMA CGM LITANI (Valletta) - IMO 9705055 - Indicatif d'appel 9HA3793 - MMSI 256033000 - Porte-conteneurs - 299,95x48,20x24,60 m - TE 14,80 m - JB 95 793 - JN 37 642 - PL 112 063 t - P 47 430 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - Vmax 22 nd - Bulbe optimisé pour les vitesses 16-18 nd - Safran suspendu à bords orientés - Système de traitement des eaux de ballast - Propr. d'étrave - Générat. aux. 2 x 4 345 kW / 2 x 3 860 kW / 1 x 300 kW - Cap. 9 400 evp (dont 1 458 reefers) - Constr. 12.2014 (New Times Shipbuilding, Jingjiang, Chine) - Propr. China International Marine (Chine) - Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. MLT. Sisterships : cf. CMA CGM ELBE.



Trois chimiquiers / pétroliers en Seine vus du pont de Tancarville le 27.01.2015 — Photos Gérard Né

En ce 27.01.2015, en début d'après-midi, le tanker japonais AMBASSADOR NORRIS vient d'appareiller de Port Jérôme pour Boston (États-Unis).

AMBASSADOR NORRIS
AMBASSADOR NORRIS
AMBASSADOR NORRIS
AMBASSADOR NORRIS
AMBASSADOR NORRIS (Panama) - IMO 9223722 - Indicatif d'appel H9AH - MMSI 355828000 - Chimiquier / Pétrolier - 179,80x32,20x18,80 m - TE 12,116 m - JB 27 955 - JN 11 956 - PL 45 290 t - P 9 988 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Mitsui 7S50MC / hélice à pas fixe) - V 15,2 nd - Cap. 54 925 m3 - Constr. 2001 (Minaminippon Shipbuilding, Usuki OT - Shitanoe, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. MOL / Mitsui OSK Lines (Tokyo, Japon) - Pav. PAN. Une vingtaine de sisterships.

Montant sur Rouen, le chimiquier CAPE ESMERALDA arrive de Klaipeda (Lituanie).
CAPE ESMERALDA
CAPE ESMERALDA
CAPE ESMERALDA
CAPE ESMERALDA (Majuro) - IMO 9294616 - Indicatif d'appel V7NI6 - MMSI 538002959 - Chimiquier / Pétrolier - 127,20x20,40x11,50 m - TE 8,50 m - JB 8 351 - JN 3 825 - PL 12 842 t - P 5 180 kW (mot, 2T-7cyl MAN-B&W-STX 7S35MC / hélice à pas fixe) - V 13,8 nd - Prop, d'étrave (400 kW) - Générat. aux. 3 x 594 kVA / 1 x 200 kVA - Cap. 13 803 m3 (12 citernes) - Constr. 2004 (Samho Shipbuilding, Tongyeong, Corée du Sud) - Gérant Columbia Shipmanagement / Filiale DEU (Hambourg, Allemagne) - Pav. MHL. Parmi sa trentaine de sisterships, le FRANZ SCHULTE vu récemment. Navire-catalogue : plus d'une trentaine de sisterships.

Le tanker  MARE BALTIC monte vers Port Jérôme, en provenance de Fawley (port pétrolier situé à une dizaine de kilomètres au sud de Southampton, GB). C'est un habitué du Havre, que j'avais eu l'occasion de voir de près en 07.2010 alors que je naviguais à bord du remorqueur V.B. TROUVILLE.
MARE BALTIC
MARE BALTIC
MARE BALTIC
MARE BALTIC
MARE BALTIC (Majuro) - IMO 9384095 - Indicatif d'appel V7ML3 - MMSI 538090364 - Chimiquier / Pétrolier - 183,00x27,40x16,80 m - TE 11,60 m - JB 24 112 - JN 11 118 - PL 38 402 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Dalian 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Propulseur d'étrave directionnel rétractable (740 kW) - Générat. aux. 3 x 910 kW - Cap. 43 625 m3 (10 citernes) - Constr. 2008 (Guangzhou Shipyard International, Guangzhou, Chine) - Propr. Marenave Schiffahrts AG (Hambourg, Allemagne) - Gérant Hafnia Management (Hellerup, Danemark) - Pav. MHL - Ex MERIOM RUBY (2008). Une trentaine de sisterships.


Le nouveau baliseur océanique ATLANTIQUE à Saint-Nazaire — Photos Jean-Paul Thomas

L'ancien bateau de pêche SAINT ANTOINE MARIE II (cf. ci-dessous à gauche, photo de Christian Maheut), était opéré par l'armement français Thon de Roussillon (Port-Vendres). Ce thonier-senneur était entré en service en 2004, mais avait subi la baisse drastique des quotas de pêche du thon rouge (II s'était d'ailleurs illustré en 08.2006 à Marseille en s'opposant, avec une trentaine d'autres thoniers, à l'entrée dans le Vieux Port du RAINBOW WARRIOR II de l'Association écologiste Greenpeace). Aussi avait-il été momentanément affrété pour des opérations humanitaires, avant d'être vendu, en 05.2012, aux Phares et Balises (service rattaché au Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie), qui l'ont renommé ATLANTIQUE. Sa conversion en baliseur océanique a débuté quelques mois plus tard, d'abord à Lorient (Sté Timolor Leroux & Lotz), puis à Saint-Nazaire, avant que le navire retrouve son chantier d'origine, le concarnois Piriou, en 10.2014.

SAINT ANTOINE MARIE II (Ch. Maheut)
ATLANTIQUE
ATLANTIQUE
Des travaux de renforcement du pont et des bordés ont été effectués pour que ceux-ci supportent la remontée à bord des balises. La passerelle a été transformée et les emménagements modifés. La motorisation est d'origine, mais la salle machines a été mieux isolée phoniquement. Des propulseurs d'étrave ont été ajoutés. De nouveaux apparaux ont été installés, comme un emmagasineur de chaînes, une grue, des mains de fer (arceaux fixés sur le pont et permettant d'accrocher câbles et manilles), le guindeau a été déplacé de l'avant vers l'arrière, etc. Un carénage complet a évidemment été fait et le nouveau bateau de servitude a troqué sa robe blanche pour une bleue. Ce baliseur ATLANTIQUE est destiné à remplacer les vénérables CHARLES BABIN (basé à Saint-Nazaire) et ROI GRADLON (basé à Lorient), lesquels seront ou vendus ou démantelés (à suivre). La zone de compétence de l'ATLANTIQUE s'étend donc désormais de Saint-Nazaire (son port d'attache) au Finistère Sud.
A noter que ce n'est pas le premier thonier à être transformé en baliseur, puisque le senneur ILES SANGUINAIRES II, basé en Corse, n'est autre que l'ancien thonier ROGER-CHRISTIAN IV de l'armement sétois Avallone.
ATLANTIQUE (Saint-Nazaire) - IMO 9305817 - 43,42x9,50x4,00 m - JB 350 - Ptot 800 kW (deux moteurs Wärtsilä / deux hélices) - V 17 nd - Constr. 2004 (Piriou Chantiers, Concarneau, France) - Pav. FRA - Ex thonier-senneur SAINT ANTOINE MARIE II (2004-2014).
On peut voir le travail "ordinaire" d'un baliseur de haute mer dans le dossier : Baliseur océanique GASCOGNE.
Page précédente
Dernière mise à jour - 25.11.2016

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net