Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Adamas - Adventure of the Seas - African Vision - Alexander von Humboldt - Alexander von Humboldt II - Al Shaffiah - Amity - Annika Benita - Armada Intrepid - Begonia - Bomar Mars - Bomar Venus - Braken - Cap-Ferrat - Cap San Antonio - Cap San Artemissio - Cap San Augustin - Cap San Lorenzo - Cap San Maleas - Cap San Marco - Cap San Nicolas - Cap San Raphael - Cap San Sounio - Cap San Tainaro - Coastal Vanguard - Coastal Voyager - Cristina - Crown Monarch - CSO Deep Blue - Deep Blue - DMS Albatross - Dockwise Vanguard - Dutch Power - Egon W - Elke W - Etretat - Explorer of the SeasExploer Starship - Fairchem Maverick - Faith - Femhill - Fromveur - Gail - Goliath - Greatship Manisha - Greatship Maya - GSP Antares - Hercules - JB 117 - Jules Verne - Karina - Kelt - Kerem D - Le Diamant - L'Hermione - Little Big Boat - Liz F - Loyalty - Maemi - Maks - Mamta - Marietje Deborah - Mariner of the Seas - Megalight II - Melody - Merel V - MTM Southport - MTS Vanguard - Nautican - Navigator of the Seas - Niki C - Normand Draupne - Norman Voyager - North Contender - North Fighter - Ocean Diamond - Omalius - Orion - Osprey Fearless - Otago - Ovar - Paolo Parente - Regal Princess - Rocket - Royal Princess - Schiehallion - Sea Bravo - Sea Foxtrot - Shamrock Jupiter - Shamrock Venus - Sichem Contester - Song of Flower - Steel - Stem - Stellamaris - Surf Supporter - Taupo - TRF Miami - Valorous Queen - Voyager - Voyager of the Seas - Walrus -

Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  



Quelques nouvelles du Havre (26.05.2015) — Photos Fabien Montreuil
Nous avons vu, le 22.05.2015 au Havre, le navire de pose de conduites et de construction sous-marine en mer profonde et ultra-profonde DEEP BLUE (le plus grand au monde actuellement) amarré au quai de Bougainville. Le voici lors de son départ du GPMH le 26.05 après-midi, après avoir chargé ses carrousels de câble fabriqué par Flexi-France (groupe Technip), au Trait. Il doit rejoindre Mobile (Alabama) où son propriétaire Technip s'est doté en 2001 d'une base d'assemblage de conduites rigides, pour desservir le marché du Golfe du Mexique. Les installations consistent en une zone de réception des tubes, un bâtiment de fabrication, une aire de stockage des conduites assemblées et d'une jetée. Depuis sa création en 2001, 2 000 km de conduites ont été assemblées dans cette base. La flotte Technip compte actuellement 21 navires et 6 en cours de construction.
DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE


Le plus gros navire semi-submersible, le DOCKWISE VANGUARD, chargeant le FPSO ARMADA INTREPID à Rotterdam (mai 2015)
Nous avions présenté le "Heavy Load Carrier" semi-submersible DOCKWISE VANGUARD début décembre 2012, à l'occasion de ses premiers essais à la mer. Il fut livré par le chantier sud-coréen Hyundai Heavy Industries à son armateur néerlandais Dockwise (Groupe Boskalis) fin 2012 comme prévu. C'est actuellement le plus gros transport de colis lourds au monde, capable d'embarquer des "colis indivisibles" jusqu'à 110 000 t (pour comparaison, les plus gros navires de ce type actuellement en service ne peuvent dépasser 75 000 t). Ne comportant pas de gaillard d'avant et son château étant en grande partie déporté à l'extérieur de la coque, il dispose d'un pont de chargement de 275x70 m, mais peut charger des unités de dimensions supérieures dans l'une ou l'autre de ces deux dimensions. Sa hauteur submersible est de 31,50 m — Crédit photos Boskalis.
Ce type de navire opère un peu comme un dock flottant : en remplissant ses ballasts, il plonge, le FPSO (ou tout autre navire) peut alors avancer et se positionner au-dessus du pont de chargement du navire, puis le porteur de colis lourds déballaste jusqu'à flotter de nouveau. Le FPSO, alors à sec sur le pont du navire-support, doit être solidarisé de son navire-hôte pour parer d'éventuelles mauvaises conditons meteo.
 
Véritable prouesse opérationnelle, ce porteur de colis lourds a donc chargé le 08.05.2015 à Rotterdam un FPSO (Floating Production Storage and Offloading), autrement dit une unité flottante de production, stockage et déchargement de pétrole, le ARMADA INTREPID, qui appartient à l'armement malais Bumi Armada (basé à Kuala Lumpur).
Ce chargement a eu lieu dans le Calandkanaal, canal qui longe Europort et qui rejoint un peu plus loin vers l'aval le Nieuwe Waterweg (nouveau chemin d'eau), bras canalisé de la Nouvelle Meuse (Nieuwe Maas) qui relie Rotterdam à la mer du Nord.
Le "colis lourd" mesure près de 245 m et pèse environ 60 000 t, ce qui est largement dans les possibilités du DOCKWISE VANGUARD qui peut charger jusqu'à 110 000 t. C'est quand même le plus long colis (et l'un des plus lourds) qu'ait chargé jusqu'ici le DOCKWISE VANGUARD. Le chargement du FPSO sur le navire a duré environ 4 h. Bonne navigation jusqu'en Extrême-Orient.
Le précédent chargement spectaculaire du DOCKWISE VANGUARD fut celui du GOLIAT FPSO, qui eut lieu le 14.02.2015 à Ulsan (Corée du Sud). Le navire et son précieux colis sont arrivés à Hammerfest (au nord de la Norvège) le 17.04.2015.
L'emploi de FPSOs est très intéressant pour les captages profonds en particulier, car les tankers et gaziers viennent charger directement à partir du FPSO (mouillé sur coffres ou stabilisé par de multiples ancres). Il n'y a donc plus besoin de longs pipelines entre les plateformes d'extraction et les terminaux pétroliers ou gaziers. Les FPSOs les plus complexes sont de véritables usines pétrochimiques flottantes qui peuvent traiter directement à bord le mélange "naturel" pétrole-gaz-eau, remonté "tel" des fonds marins, et ce afin d'en séparer les différents constituants. Les FPSOs et les shuttle-tankers qui viennent charger doivent évidemment être munis d'équipements spécifiques (assez complexes) pour permettre le transfert en pleine mer de la cargaison liquide. Parmi les équipemens les plus courants, on peut citer le SPM (Single Point Mooring) qui est une bouée mouillée au large et qui sert à la fois de bouée d'amarrage et de connexion, ou le STL (Submerged Turret Loading) qui est une bouée de connexion flottante qui vient se positionner dans un cône se trouvant sous la coque du tanker, ou encore le TL (Tandem Loading), le shuttle tanker s'amarrant alors au FPSO lui-même, les deux unités restant solidaires grâce à leurs systèmes de positionnement dynamique (DP), etc.
DOCKWISE VANGUARD (Willemstad) - IMO 9618783 - Indicatif d'appel PJWC - MMSI 306039000 - Navire semi-submersible porteur de colis lourds - 275,00x70,00x15,50 m - TE 11,00 m - JB 91 784 - JN 27 536 - PL 117 000 t - Ptot 27 000 kW (quatre moteurs Wartsila (dont deux 4T-12cyl 12V38 et deux 4T-6cyl 6L38) couplés à quatre générateurs (dont deux de 8 700 kW et deux de 3 750 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion entraînant deux hélices à pas variable) - V 14,5 nd - Trois propulseurs d'étrave (dont un en tunnel de 2  650kW et deux directionnels rétractables de 3 000 kW chacun) - Générat. aux. 1 x 1 200 kW / 2 x 655 kW - Système de positionnement dynamique - Constr. 01.2013 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Dockwise Shipping (Breda, Pays-Bas) / Groupe Boskalis (Papendrecht, Pays-Bas) - Pav. Curaçao (Ex ANT).

ARMADA INTREPID (Majuro) - IMO 9183439 - Indicatif d'appel V7II9 - FPSO (Floating Production Storage and Offloading Vessel / unité flottante d'extraction - stockage - déchargement de pétrole) - 244,81x45,00x27,25 m - TE 20,00 m - JB 86 074 - JN 44 760 - PL 152 630 t - Helideck - Cap. 144 786 m3 - Constr. 1998 (Harland & Wolff Shipbuilding & Heavy Industries, Belfast, Irlande du Nord) - Propr./Gérant/Opérat. Bumi Armada Bhd (Kuala Lumpur, Malaisie) - Pav. MHL - Ex SCHIEHALLION (1998-2014).


Une maison flottante arrivant au Havre le 23.05.2015 — Photos Fabien Montreuil

Passant les digues d'entrée du GPMH le 23.05.2015 à 21h45, en provenance de Fécamp, la maison flottante MEGALIGHT II, tirée par le remorqueur VB BARFLEUR, a accosté à l'appontement Boluda une heure plus tard. Le convoi devrait appareiller le 25.05 au matin, puis remonter la Seine en direction du sud-ouest de Paris (elle sera amarrée sur la Seine, au niveau de Sèvres). Cette maison est le résultat d'une étroite collaboration entre le Cabinet d'architecture navale Lebéfaude (Viroflay, Yvelines) et le chantier naval Seine et Manche de Fécamp (ce partenariat remonte à l'ouverture du chantier en 2011). Ce cabinet d'architecture a déjà conçu différentes maisons flottantes et également participé, entre autres projets, à la conception et à la réalisation de la piscine flottante Joséphine-Baker amarrée sur la Seine au quai de Tolbiac (Paris). Cette deuxième maison construite par le chantier fécampois a été mise à l'eau dans le bassin Freycinet le 27.02.2015. Pour mémoire, ce même chantier avait déjà mis à l'eau une première maison flottante CAP-FERRAT (en 01.2013), amarrée à Neuilly (commune des Hauts-de-Seine, jouxtant Paris, côté ouest).

Pour info, c'est ce chantier qui a transformé l'ancien FROMVEUR (ex Penn Ar Bed), sur les plans du Cabinet Lebéfaude, pour y créer un espace restaurant, un espace dédié au cinéma, ainsi qu'une salle pour réunions ou expositions, et ce à la demande de son nouveau propriétaire, la société Seinario. Il est amarré au quai Alphonse le Gallo à Boulogne-Billancourt (92100, proche S-O de Paris) sous le nouveau nom de LITTLE BIG BOAT.

MEGALIGHT II - Longueur hors tout 19,96 m - Largeur max. 6 m - Déplacement lège 60 t - Surface intérieure habitable135 m2 -  Surface de terrasse extérieure 74 m2 - Au pont inférieur, salle de séjour double, cuisine, salle de bains, deux chambres, suite parentale avec salle d'eau - Au pont supérieur, salon et grand bureau.

CAP_FERRAT - Longueur hors tout 19,95 m - Largeur max. 8 m - Déplacement lège 70 t - Surface intérieure habitable150 m2 - Surface de terrasse extérieure 140 m2 - Séjour, trois chambres, suite parentale, cuisine, salle de bains, buanderie.



Quelques photos reçues du milieu de l'Atlantique… à bord de la frégate L'HERMIONE (21.05.2015)
L'HERMIONE poursuit sa route entre Las Palmas de Gran Canaria (première escale après son appareillage de La Rochelle le 16.04) et Yorktown (Virginie), sa première escale aux Etats-Unis. Cela fait déjà plus de 15 jours que la frégate a quitté le port de La Luz, cap sur l'Amérique. Elle a déjà parcouru plus de 2 000 milles. Il lui reste environ 1 400 milles à parcourir avant de toucher la côte américaine.
Dans cette première partie de parcours, l'équipage de L'HERMIONE a dû affronter des vents très variables en force et direction : de l'absence totale de vent (type pot au noir) jusqu'à des vents soufflant à plus de 45 nd… l'équipage fut alors très sollicité, de jour comme de nuit pour tantôt carguer, tantôt hisser et larguer les voiles, en fonction des ordres donnés par les offciers. Ci-dessous, quelques photos prises le 21.05 vers 16h lors du passage d'un front froid accompagné d'un gros coup de vent à plus de 45 nd (85 km/h). "Carguer, établir… faire et défaire, le travail à bord est incessant" commente le Cdt Cariou.
Au passage du 40e méridien ouest, le temps fut superbe et une partie de l'équipage a pu se baigner en plein milieu de l'océan.
Position au 24.05.2015 à 19h15 : latitude 33,38 °N - longitude 58,44 °O / Cap au 259 / Vitesse 7 nd.
Crédit photos : Association Hermione-La Fayette


Quelques navires en escale au Havre le 22.05.2015 — Photos Gérard Né

Le paquebot américain EXPLORER OF THE SEAS est en service depuis une quinzaine d'années, mais il n'avait encore jamais escalé au Havre. Pour cette escale inaugurale, il a passé les digues du port ce 22.05.2015 vers 6h45, en provenance de Cherbourg. Ce paquebot de l'armement Royal Caribbean fait partie de la classe "Voyager" qui comporte quatre autres paquebots (cf. sisterships infra).

EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
L'EXPLORER OF THE SEAS évite dans le bassin Théophile Ducrocq pour venir accoster quai Pierre Callet (Terminal Croisières de la Pointe de Floride). Appareillage pour Southampton (UK) le jour même à 21h00.
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
Ce paquebot dispose de 14 ponts. Principaux emménagements : théâtre de 1 350 places déployé sur trois ponts - 7 restaurants - 7 bars - 17 salons - salle de conférence - café Internet - discothèque - casino - boutiques - salle de lecture - chapelle pouvant accueillir 60 personnes - 3 piscines - 6 jacuzzis - salle de fitness - spa et salon de beauté - mini-golf à neuf trous - terrain de basket - patinoire - mur d'escalade à 70 m au-dessus des flots - piste de jogging - aire de jeux - plus de 4 000 œuvres d'art à bord.
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS (Nassau) - IMO 9161728 - Indicatif d'appel C6SE4 - MMSI 311316000 - Paquebot de croisières - 311,00x49,10x11,70 m - TE 8,30 m - JB 138 194 - JN 108 645 - PL 11 000 t - Ptot 74 544 kW (six moteurs 4T-12cyl Wartsila 12V46 couplés à six générateurs (de 12 600 kW chacun) qui alimentent trois moteurs électriques de propulsion (de 14 000 kW chacun) entraînant trois pods dont deux pods azimutaux et un pod fixe) - V 23 nd - Quatre propulseurs d'étrave (4 x 3 000 kW) - Cap. 3 840 passagers (1 557 cabines dont 939 cabines extérieures parmi lesquelles 765 ont un balcon) - Equipage 1 180 - Constr. 2000 (Kvaerner Masa-Yards Inc. devenu Aker Finnyards puis STX Finland et aujourd'hui Meyer Turku, Turku, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat. Royal Caribbean Cruises (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : ADVENTURE OF THE SEAS (avec visite à bord / IMO 9167227 / 2001) - MARINER OF THE SEAS (IMO 9227510 / 2003) - NAVIGATOR OF THE SEAS (IMO 9227508 / 2002) - VOYAGER OF THE SEAS (IMO 9161716 / 1999).

Amarré à Jonction 3, le chimiquier danois STEEL (deux premières photos). Il est arrivé de Primorsk (port russe situé à une centaine de kilomètres au N-O de Saint-Petersbourg) le 20.05.2015 au soir. Appareillage pour Saint-Petersbourg ce 22.05 en fin de matinée. En opération au quai des Amériques, le porte-conteneurs allemand CAP SAN MARCO est arrivé d'Anvers (Belgique) le 21.05.2015 vers 19h30. Appareillage pour Santos (port qui dessert Sao Paulo, Brésil) ce 22.05 à 22h00. A noter que ce PC vient de passer au début de ce mois du pavillon luxembourgeois (LUX) au pavillon portugais (PRT), avec Madère comme nouveau port d'attache. Sur la photo de droite, le remorqueur OSPREY FEARLESS amarré au quai de Bougainville. Il y a accosté le 14.05.2015 au soir, en provenance du Trait (port sur la Seine à environ 60 km à l'amont du Havre, au PK 300). Appareillage pour Newcastle (Grande-Bretagne) prévu le 26.05 en soirée.
STEEL
STEELCAP SAN MARCO
OSPREY FEARLESS
STEEL (Valletta) - IMO 9380594 - Indicatif d'appel 9HHN9 - MMSI 256995000 - Chimiquier - 184,32x27,40x17,20 m - TE 11,515 m - JB 23 248 - JN 9 915 - PL 37 829 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Prop. d'étrave (900 kW) - Cap. 40 781 m3 (12 citernes) - Constr. 2008 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Norient Product Pool (Hellerup, Danemark) - Pav. MLT - Ex ROCKET (2008-2013). Plus d'une vingtaine de sisterships.
CAP SAN MARCO (Madeira) - IMO 9622215 - Indicatif d'appel CQES - MMSI 255805696 - Porte-conteneurs - 333,20x48,20x26,80 m - TE 14,00 m - JB 118 938 - JN 51 759 - PL 124 453 t - P 40 670 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7S90-C9.2 / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 2 500 kW / arr. 1 900 kW) - Cap. 9 669 evp (dont 2 100 reefers) - Constr. 07.2013 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Opérat./Opérat. Hamburg Sudamerikanische / Hamburg Süd (Hambourg, Allemagne) - Pav. PRT. Sisterhips : CAP SAN ANTONIO (IMO 9622241 / 01.2014) -  CAP SAN ARTEMISSIO (IMO 9633939 / 04.2014) - CAP SAN AUGUSTIN (IMO 9622239 / 09.2013) - CAP SAN LORENZO (IMO 9622227 / 07.2013) - CAP SAN MALEAS (IMO 9633941 / 05.2014) - CAP SAN NICOLAS (IMO 9622203 / 05.2013) - CAP SAN RAPHAEL (IMO 9622253 / 01.2014) - CAP SAN SOUNIO (IMO 9633953 / 06.2014) - CAP SAN TAINARO (IMO 9633965 / 07.2014).
OSPREY FEARLESS (Newcastle) - IMO 9161912 - Indicatif d'appel 2HVG3 - MMSI 235106917 - Remorqueur - 30,00x9,85x5,40 m - TE 4,70 m - JB 360 - JN 108 - PL 285 - Ptot 3 040 kW (deux moteurs 4T-8cyl MaK 8M20 / deux propulseurs Z-Drive) - V 13,4 nd - Générat. aux. 2 x 180 kVA / 1 x 60 kVA - Traction au croc 48 t - Constr. 1997 (Astilleros Armon, Navia, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Osprey Maritime (Bristol, Grande-Bretagne) - Pav. GBR - Ex PAOLO PARENTE (2011-2014) -  Ex ORION (1997-2011). Sistership : MAKS (IMO 9161924 / 1997).

Egalement amarré au quai de Bougainville, un revenant, le navire de pose de conduites et de construction sous-marine en mer profonde DEEP BLUE est arrivé de Nigg (Ecosse, UK) ce 22.05.2015 en fin de nuit, après dix ans d'absence (il s'appelait d'ailleurs à l'époque CSO DEEP BLUE, il a changé de nom en 2008). Il vient chercher des tourets de câble sous-marin fabriqué par Flexi-France(groupe Technip), entreprise installée sur l'ancien site des chantiers navals du Trait, tourets qui ont été amenés au Havre sur ponton tiré par le remorqueur OSPREY FEARLESS que nous avons vu précédemment. Doté d’impressionnants moyens de manutention pour effectuer la pose de conduites, le DEEP BLUE peut réaliser des travaux jusqu’à 3 000 m de profondeur. Il utilise les techniques de pose en déroulé et en J (via un tube d'entrée de câble en forme de J) pour l'installation de tous types de conduites flexibles ou rigides et d'ombilicaux. Les flexibles et ombilicaux sont stockés dans de grands carrousels stockés sous le pont du navire. Appareillage pour Mobile (Alabama, USA) programmé pour le 26.05.

DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE
DEEP BLUE (Nassau) - IMO 9215359 - Indicatif d'appel C6RM8 - MMSI 311105000 - Navire de pose de conduites et de construction sous-marine en mer profonde - 206,90x32,00x17,80 m - TE 10,00 m - JB 33 791 - JN 10 138 - PL 25 449 t - Ptot 33 600 kW (six moteurs 4T-12cyl MAN-B&W-HHI 12V32/40 / deux propulseurs directionnels) - V 10 nd - Huit propulseurs transversaux Kamewa (dont deux azimutaux de 5 500 kW, quatre propulseurs rétractables directionnels de 3 000 kW chacun (un à l’arrière, trois sous la quille) et deux propulseurs d’étrave en tunnel de 1 300 kW) - Equipage 118 - Système de positionnement dynamique DP3 - Helideck - Grues 400 t / 40 t / 12 t - Constr. 2001 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Technip UK (Westhill, Royaume-Uni) - Pav. BHS - Ex CSO DEEP BLUE (2001-2008).

Au quai Sogestrol, quatre navires sont en opérations commerciales. Au premier plan, le petit cargo allemand ELKE W (coque bleue) est arrivé au GPMH le 20.05 en tout début de matinée. Il appareillera ce 22.05 vers 18h30 à destination de Kristinehamn (Suède). Juste derrière lui, le chimiquier MAEMI, arrivé de Fawley (près de Southampton, UK) le 20.05.2015 après-midi et appareillant ce 22.05 à 10h00 pour Baltimore (Maryland, Etats-Unis). Encore derrière se trouve le pétrolier / chimiquier ELI KNUTSEN que nous avons déjà vu au GPMH. Arrivé de Rotterdam dans la nuit du 21.05 au 22.05.2015, il repartira pour Rotterdam le 24.05 dans la nuit. Enfin, au fond, le pétrolier / chimiquier BOMAR VENUS (à droite ci-dessous, photographié en route dans le Grand Canal de la mer du Nord par Nico Kemps), lui aussi arrivé de Rotterdam, le 21.05 en fin de matinée. Puis cap au sud, avec un appareillage pour Marseille-Fos ce 22.05 à 15h00.

ELKE W -
ELKE W
MAEMI
ELKE W (St. John's) - IMO 9279070 - Indicatif d'appel V2DC3 - MMSI 305166000 - Cargo de divers - 82,50x12,58x8,00 m - TE 5,25 m - JB 2 409 - JN 993 - PL 3 562 t - P 1 249 kW (mot. 4T-12cyl Caterpillar 3512B-HD-DITA / hélice à pas variable) - V 11 nd - Prop. d'étrave (220 kW) - Générat. aux. (1 x 312 kW / 1 x 120 kW) Cap. GRN 4 583 m3 / 132 evp - Constr. 2006 (Leda Shipyard, Korcula, Croatie (coque) / Peters Shipyards, Kampen, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Wieczorek Andre (Hambourg, Allemagne) - Pav. ATG - Ex STEM (2006-2007). Une quinzaine de sisterships parmi lesquels les déjà connus ADAMAS, ANNIKA BENITA (Ex. MARIETJE DEBORAH) - CRISTINA - EGON W - KELT - OVAR - MEREL V.
MAEMI (Singapore) - IMO 9416044 - Indicatif d'appel 9VPY6 - MMSI 565821000 - Chimiquier - 146,60x23,70x13,00 m - TE 9,622 m - JB 11 751 - JN 6 151 - PL 19 859 t - P 6 150 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Imex 6S42MC / hélice à pas fixe) - V 14,6 nd - Prop. d'étrave (650 kW) - Générat. aux. 3 x 530 kW - Cap. 22 060 m3 (18 citernes) - Constr. 2008 (Fukuoka Shipbuilding, Fukuoka, Japon) - Gérant/Opérat. Nordic Tankers Trading (Copenhague, Danemark) - Pav. SGP - Ex BRAKEN (2008-2010). Sisterships : AL SHAFFIAH (IMO 9358620 / 2006 / Ex SHAMROCK VENUS) - FAIRCHEM MAVERICK (IMO 9558402 / 2012) - MTM SOUTHPORT (IMO 9416032 / 2008) - NORTH CONTENDER (IMO 9352585 / 2005) - NORTH FIGHTER (IMO 9352597 / 2006) - SHAMROCK JUPITER (IMO 9416082 / 2009) - SICHEM CONTESTER (IMO 9416020 / 2007) - TRF MIAMI (IMO 9416056 / 2008) - VALOROUS QUEEN (IMO 9558397 / 2011).
BOMAR VENUS (Valletta) - IMO 9374014 - Indicatif d'appel 9HA2648 - MMSI 215135000 - Pétrolier / Chimiquier - 107,34x15,80x8,25 m - TE 6,58 m - JB 3 988 - JN 1 904 - PL 6 180 t - P 2 999 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32 / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (346 kW) - Générat. 1 x 727 kW / 3 x 360 kW / 1 x 150 kW - Cap. 6 881 m3 (24 citernes) - Constr. 2006 (Torgem Gemi Insaat Sanayii ve Ticaret, Tuzla-Istanbul, Turquie) - Propr./Gérant Borealis Maritime (Londres, Grande-Bretagne) - Pav. MLT - Ex KEREM D (2006-2011). Sistership : BOMAR MARS (IMO 9377030 / 2007).


Supply GREATSHIP MANISHA et car-ferry ETRETAT au Havre (20 & 21.05.2015) — Photos Fabien Montreuil

A gauche, deux photos du supply GREATSHIP MANISHA arrivant au Havre le 20.05.2015 en milieu de matinée, en provenance d'Immingham (Grande-Bretagne). Appareillage le 21.05 vers 22h00 à destination de Ouistreham et Courseulles-sur-Mer. Il devrait travailler sur le futur champ d'éoliennes de Fécamp. A droite, le transbordeur ETRETAT (ex NORMAN VOYAGER) revenu au Havre le 21.05 au soir après son arrêt technique programmé d'une vingtaine de jours à Gdansk (Pologne). L'armement Brittany Ferries a profité de cet arrêt pour faire remplacer ses stabilisateurs anti-roulis (leur panne avait momentanément laissé à quai le car-ferry début 03.2015, qui avait ensuite repris des rotations courtes Portsmouth - Le Havre, mais exclusivement pour le fret (car impossible de transporter des passagers sans stabilisateurs). L'ETRETAT va donc désormais pouvoir reprendre son service normal, dont sa liaison hebdomadaire Portsmouth-Bilbao.

GREATSHIP MANISHA
GREATSHIP MANISHA
GREATSHIP MANISHA (Singapore) - IMO 9466465 - Indicatif d'appel 9V7823 - MMSI 565002000 - Navire de soutien offshore - 93,60x19,70x7,85 m - TE 6,30 m - JB 4 765 - JN 1 430 - PL 4 600 t - P 8 080 kW (quatre moteurs 4T-8cyl Wartsila 8L20 / deux azipods) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (3 x 1 050 kW) - Grue 75 t - Constr. 09.2010 (Keppel Singmarine, Singapour) - Gérant/Opérat. Greatship Global Offshore Serv. (Singapour) - Pav. SGP. Sisterships : AFRICAN VISION (IMO 9463504 / 03.2010) - GREATSHIP MAYA (IMO 9463499 / 01.2010) - HERCULES (IMO 9483047 / 06.2012) - MAMTA (IMO 9466453 / 07.2010) - SURF SUPPORTER (IMO 9483059 / 05.2014).


Navires vus à Port Atlantique La Rochelle le 20.05.2015
Venu une seule fois fin 2012 (il était alors tout neuf, entré en service cinq mois plus tôt), le vraquier grec FAITH n'était pas revenu depuis. Il a accosté au poste AP00 du quai Lombard (géré par la Sica) le 19.05.2015 en milieu de matinée, en provenance d'Haïfa (Israël).
FAITH
FAITH
FAITH
FAITH
Il est en train de charger 29 000 t de blé en vrac qu'il va livrer à San Pedro (Côte d'Ivoire). Appareillage 21.05 vers 06h00.
FAITH
FAITH
FAITH
FAITH
FAITH (Monrovia) - IMO 9497529 - Indicatif d'appel D5BK9 - MMSI 636015547 - Vraquier - 176,20x26,00x14,00 m - TE 9,90 m - JB 18 722 - JN 9 991 - PL 30 037 t - P 6 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S42MC / hélice à pas fixe) - V 14,7 nd - Cap. GRN 38 487 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 07.2012 (New Century Shipbuilding, Jingjiang, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Cosmoship Management (Le Pirée, Grèce) - Pav. LBR. Sisterships : AMITY (IMO 9497517 / 01.2012) - GAIL (IMO 9497505 / 06.2011) - LOYALTY (IMO 9497488 / 01.2011) - MELODY (IMO 9497476 / 08.2010) - NIKI C (IMO 9497490 / 03.2011).

Le cargo KARINA a accosté au mole d'escale (poste SM01) le 17.05.2015, en provenance de El Ferrol (port espagnol situé au N-E de La Corogne).
KARINA
KARINA
KARINA
KARINA
Son déchargement de 4 400 t de copeaux et déchets divers de bois est terminé, la grue-portique est à son poste de mer après avoir repositionné tous les panneaux de cale, le caboteur peut appareiller. Les dernières amarres sont larguées à 15h15 et le KARINA met le cap sur Gijon (Espagne).
KARINA
KARINA
KARINA
KARINA (Saint John's) - IMO 9519808 - Indicatif d'appel V2HS7 - MMSI 304047000 - Cargo de divers - 106,86x15,20x7,70 m - TE 5,25 m - JB 4 106 - JN 1 851 - PL 5 400 t - P 1 980 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 12,2 nd - Prop. d'étrave (850 kW) - Générat. 1 x 348 kW / 2 x 140 kW - Cap. GRN 8 365 m3 (2 cales) - Constr. 2012 (Timblo Drydocks, Goa, Inde (coque) / Bodewes Shipyards, Hoogezand, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. HS Schiffahrts (Haren-Ems, Allemagne) - Pav. ATG - Ex OCEAN SACHIEL (2012-2014). Sisterships : cf. PAULA VINDÖ (IMO 9436783 / 04.2013).

Nous avons récemment vu la société Lecamus intervenir sur l'élinde de la drague-sablier ANDRE L. La voici de nouveau à l'œuvre, mais cette fois-ci sur la drague-sablier (également rochelaise) STELLAMARIS à quai dans le bassin à flot pour quelques heures d'arrêt technique.

Extraction d'une vanne à déblais de type guillotine pour réparation (deux premières photos). Ce type de vanne est situé entre la pompe à déblais et le collecteur. La lame qui ouvre ou ferme la vanne verticalement (d'où le nom de guillotine) est mue par un vérin. Le corps interne de la vanne est constamment rincé (pour éviter l'accumulation des matériaux) par un circuit indépendant de lavage (dit "circuit lavage de vannes") dont on voit l'un des orifices sur l'avant droit de la pompe (deuxième photo). L'avantage de la lame est que la vanne peut continuer à fonctionner avec des conduites pleines de sable, alors que cela ne serait pas possible avec une vanne papillon (l’opercule ne pourrait pas tourner). Sur les deux photos de droite, reprise de soudures sur l'articulation milieu de l'élinde.

Dépose du bec d'élinde pour changer le fusible (pièce destinée à casser en cas de forçage, de façon à ne pas endommager l'élinde toute entière).

STELLAMARIS (La Rochelle) - IMO 9614751 - Indicatif d'appel FIFV - MMSI 228032800 - Drague aspiratrice en marche / Sablier - 102,73x15,50x7,70 m - TE 6,07 m - JB 3 664 - JN 1 099 - PL 4 720 t - P 4 000 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8L32 / hélice à pas variable) - V 14 nd - Générat. aux. 1 x 1 520 kW / 1 x 200 kW - Cap. du puits à déblais 2 800 m3 - Constr. 12.2012 (Astilleros de Murueta, Murueta-Vizcaya, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. DTM-Groupe Libaud (La Rochelle, France) - Pav. FRA.



François Zanella est décédé le 12.05.2015
Mon modeste hommage en rappelant son incroyable aventure
la construction d'une maquette habitable et navigable au 1/8e du
paquebot MAJESTY OF THE SEAS


Le paquebot ROYAL PRINCESS en escale au Havre (20.05.2015) — Photos Fabien Montreuil

Arrivant sur rade du Havre ce 20.05.2013 à 05h15, en provenance d'Edimburgh (Ecosse), le paquebot ROYAL PRINCESS embarque immédiatement le pilote et passe les digues d'entrée du port peu après 06h00. C'est sa deuxième escale à la Pointe de Floride depuis le début de cette année (il y escalera 11 fois durant cette saison 2015), mais aujourd'hui est un jour particulier : c'est la 200e escale d'un paquebot de l'armement américain Princess Cruises (filiale du groupe Carnival, leader mondial de la croisière). A cette occasion, les responsables du port et des représentants de la Ville du Havre et de son office de tourisme montront à bord pour marquer cet évènement, et remettront au Commandant une plaque commémorative. Le paquebot appareillera pour Southampton (Grande-Bretagne) ce soir à 20h00. Il terminera ainsi une croisière de 13 j entre l'Angleterre, l'Irlande, l'Ecosse et la France.

ROYAL PRINCESS
ROYAL PRINCESS
ROYAL PRINCESS
ROYAL PRINCESS
Visite à bord de ce superbe paquebot ROYAL PRINCESS (car j'ai eu la plaisir de naviguer à son bord 13 j en Méditerranée en 07.2013, soit un mois après son entrée en service), y compris à la passerelle que j'ai eu le privilège de visiter, invitée par le Commandant Sagani avec qui j'avais déjà navigué le long des côtes de l'Alaska, à bord d'un autre paquebot de la même compagnie (que j'affectionne particulièrement), le DIAMOND PRINCESS.
ROYAL PRINCESS (Hamilton) - IMO 9584712 - Indicatif d'appel ZCEI3 - MMSI 310661000 - Paquebot de croisières - 330,00x38,40x11,35 m - TE 8,50 m - JB 142 714 - JN 116 807 - PL 12 512 t  - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs Wartsila (dont deux 2T-14cyl 14V46F et deux 2T-12cyl 12V46F) couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion / deux hélices à pas fixe) -  V 22 nd - Six propulseurs transversaux (av. 3 x 2 500 kW / arr. 3 x 2 500 kW) - Cap. 3 604 passagers (1 780 cabines) - Equipage 1 346 - Constr. 06.2013 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Propr. Carnival Cruises (Miami, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Princess Cruises (Santa Clarita, Etats-Unis) / Groupe Carnival - Pav. BMU. Sisterships : REGAL PRINCESS (IMO 9584724 / 05.2014) tout récemment vu au Havre en escale inaugurale - Coque 6232 Fincantieri Monfalcone (Nom de chantier / IMO 9614141 / Livrable 03.2017).


Quelques navires en escale
à Saint-Nazaire

23-27.04.2015

Photos Christian Plagué



Deux remorqueurs inhabituels à Fécamp (16.05.2015) : les DUTCH POWER et SEA BRAVO — Photos Christian Maheut

Voici en effet, photographiés le 16.05.2015 à Fécamp, les remorqueurs néerlandais DUTCH POWER (deux premières photos ci-dessous) et SEA BRAVO (six photos suivantes), ce dernier d'abord à quai puis en route. Ces deux tugs interviennent dans le cadre d'une campagne de travaux géotechniques qui auront lieu du 16.05 au 23.09.2015 au large de Fécamp (un avurnav a d'ailleurs été lancé par la Préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord pour attirer l'attention des navigateurs proches de la zone centrée sur la position WGS84 / 49-53,65N - 000-13,65E, et ce pour toute la période indiquée). Ces travaux sont sans doute corrélés au futur champ d'éoliennes en mer de Fécamp (cf. infos ici et ).

DUTCH POWER
DUTCH POWER
SEA BRAVO
SEA BRAVO
Ces deux remorqueurs sont en soutien, avec le supply OMALIUS (IMO 8406470 / Armement G-tec / Ex NORMAND DRAUPNE jusqu'en 04.2015 / Photo Chz65), de deux jack-up (plateformes auto-élévatrices) non motorisés, les GOLIATH (IMO 8772142 / Armement GeoSea, filiale du groupe belge DEME) et JB 117 (IMO 8771071 / Armement J-UB / Photo Sascha Heuer).
SEA BRAVO
SEA BRAVO
SEA BRAVO
SEA BRAVO
DUTCH POWER
(Scharendijke)
IMO 9547879 - Indicatif d'appel PBTZ - MMSI 246607000 - Remorqueur - 31,10x9,50x3,10 m - TE 2,60 m - JB 254 - JN 76 - PL 130 t - Ptot 2 340 kW (deux moteurs 4T-16cyl Mitsubishi S16R-MPTA / deux hélices à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (340 kW) - Générat. aux. 1 x 320 kW / 2 x 57 kW - Traction au croc 45 t - Constr. 2009 (Shipyard Bomex 4M doo, Zrenjanin, Serbie (coque) / Gebr. Kooiman, Zwijndrecht, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Seacontractors (Middelburg, Pays-Bas) - Pav. NLD.
SEA BRAVO
(Vlissingen)
IMO 9487029 - Indicatif d'appel PHSB - MMSI 244468000 - Remorqueur - 32,08x9,10x4,40 m - TE 3,32 m - JB 327 - JN 98 - Ptot 2 462 kW (deux moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3512B-TA / deux hélices à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (257 kW) - Générat. aux. 2 x 96 kW - Traction au croc 50,7 t - Grue 5,3 t - Constr. 2008 (Damen Shipyards Kozle, Kedzierzyn-Kozle (Hull) / Scheepswerf Damen Hardinxveld, Hardinxveld-Giessendam, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Seacontractors (Middelburg, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : COASTAL VANGUARD (IMO 9591569 / 2010) - COASTAL VOYAGER (9660322 / 2013) - DMS ALBATROSS (IMO 9605437 / 2011) - LIZ F (IMO 9646560 / 2012) - MTS VANGUARD (IMO 9688673 / 2014) - OTAGO (IMO 9688659 / 2013) - SEA FOXTROT (IMO 9605449 / 2011) - TAUPO (IMO 9688661 / 2013).
OMALIUS
(Antwerp)
IMO 8406470 - Indicatif d'appel ORRS - MMSI 205682000 - Remorqueur ravitailleur releveur d'ancres (AHTS / Anchor Handling Tug Supply) / Navire de forage - 83,45x18,01x7,95 m - TE 5,577 m - JB 3 364 - JN 1 009 - PL 2 500 t - Ptot 13 188 kW (quatre moteurs 2T-10cyl Wichmann 10AXAG / deux hélices à pas variable) - V 16 nd - Quatre propulseurs transversaux (av. 2 x 1 100 kW / arr. 2 x 880 kW) - Générat. aux. 4 x 2 700 kW / 2 x 490 kW - Equipage 12 - Traction au croc 171 t - Système de positionnement dynamique DP2 - Fire-fighting 2 - Constr. 1985 (Ulstein Shipbuilding, Ulsteinvik, Norvège) - Propr. G-tec (Milmort, Belgique) - Gérant/Opérat. Eco Shipping (Ostende, Belgique) - Pav. BEL - Ex NORMAND DRAUPNE (1985-2015). Sistership : GSP ANTARES (IMO 8406482 / 1985).
GOLIATH
(Luxembourg)
IMO 8772142 - Indicatif d'appel LXIA - Jack-up (Plateforme offshore auto-élévatrice non auto-propulsée) - 55,50x32,20x5,00 m - TE 3,60 m - JB 3 634 - JN 1 090 - Grues 1x400 t / 1x10 t - Générat. aux. 3 x 240 kVA / 1 x 80 kVA - Pont de travail 1 080 m2 (surface renforcée capable de supporter des charges jusqu'à 8 t/m2) - Emménagements pour 12 personnes - Constr. 2009 (Iemants NV, Arendon, Belgique) - Propr. DEME (Zwijndrecht, Belgique) - Gérant/Opérat. GeoSea (Zwijndrecht, Belgique) - Pav. LUX.
JB 117
(Nassau)
IMO 8771071 - Indicatif d'appel C6YI2 - MMSI 311034300 - Jack-up (Plateforme offshore auto-élévatrice non auto-propulsée) - 75,90x40,00x6,00 m - TE 4,20 m - JB 6 873 - JN 2 062 - PL 2 513 t - Générat. 2 x 1 696 kW - Helideck - Grue 500 t - Constr. 11.2011 (Graha Trisaka Industri, Batam, Indonésie) - Gérant/Opérat. Jack-Up Barge / J-UB (Sliedrecht, Pays-Bas) - Pav. BHS.




Les paquebots OCEAN DIAMOND et VOYAGER à Honfleur (14 & 16.05.2015) — Photos Fabien Montreuil
Arrivant à Honfleur le 16.05.2015, le paquebot OCEAN DIAMOND n'est autre que l'ancien LE DIAMANT. Contrairement aux paquebots fluviaux qui accostent dans le Bassin de l'Est, bassin à flot en centre-ville d'Honfleur, les paquebots de mer accostent en rive gauche de la Seine, c'est-à-dire au bout des appontements du port de commerce où accostent les cargos (les chimiquiers et pétroliers accostent eux en rive droite, au niveau de Port-Jérôme). La saison croisières 2015 à Honfleur s'est ouverte le 29.04 avec le MARCO POLO. Pas moins de 45 escales de paquebots y sont programmées d'ici le 28.10.2015. Beaucoup de ces paquebots sont des habitués, contrairement à l'OCEAN DIAMOND et au VOYAGER (cf. infra) qui touchent eux cette jolie ville de Honfleur pour la première fois.
OCEAN DIAMOND
OCEAN DIAMOND
A l'origine, ce navire de croisières était un Ro-Ro construit en Norvège (en 1974) sous le nom de BEGONIA (photo Christian Eckardt). Il fut transformé en paquebot en 1986 (et remotorisé à cette occasion), devenant l'EXPLORER STARSHIP (coll. FM). Racheté trois ans plus tard par l'armement Radisson Seven Seas Cruises (aujourd'hui Regent Seven Seas Cruises / RSSC), il est renommé SONG OF FLOWER (photo Jörg Seyler). Il devient donc LE DIAMANT (sous pavillon FRA) en 2004, après son rachat par la Compagnie du Ponant (aujourd'hui Ponant) du Groupe CMA CGM. Il est devenu l'OCEAN DIAMOND en 12.2011 après son rachat par le groupe américain Sunstone. Il fut dès lors géré par International Shipping Partners (ISP) devenu FleetPro Ocean (début 2014). Il est opéré par Iceland Pro Cruises.
OCEAN DIAMOND
OCEAN DIAMOND
OCEAN DIAMOND
OCEAN DIAMOND
OCEAN DIAMOND (Nassau) - IMO 7325629 - Indicatif d'appel C6ZR5 - MMSI 311063900 - Paquebot de croisières - 124,19x16,00x8,30 m - TE 4,80 m - JB 8 282 - JN 2 676 - PL 1 575 t - Ptot 5 502 kW (deux moteurs 2T-10cyl Wärtsilä-Wichmann WX28V10 / deux hélices à pas variable) - V 15 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. aux. 1 x 2 150 kW - Cap. 226 passagers (135 cabines) - Equipage 120 - Certification glace: ICE Class 1D - Cinq ponts (dont un pont sun deck et un pont-promenade circulaire d'observation) - Deux stabilisateurs anti-roulis - Constr. 1974 (Kristiansands MekVerksted, Kristiansand, Norvège) - Propr. Sunstone (Miami, Etats-Unis) - Gérant FleetPro Ocean (Miami, Etats-Unis) - Opérat. Iceland Pro Cruises (Islande) - Pav. BHS - Ex LE DIAMANT (2004-2011) - Ex SONG OF FLOWER (1989-2004) - Ex EXPLORER STARSHIP (1986-1989) - Ex BEGONIA (1974-1986), - Lancé comme  FEMHILL (1974).

Le paquebot britannique VOYAGER a accosté à Honfleur (en quai de Seine) le 14.05.2015 au matin, avec à son bord 414 passagers et 220 membres d'équipage. Il est opéré par Voyages of Discovery. Il proposait une croisère de quatre jours entre Portsmouth et Harwich (Grande-Bretagne), via Saint-Hélier (Jersey) et Honfleur donc (avec possibilité d'excursion à Giverny pour y visiter la maison de Claude Monet).
VOYAGER (Nassau) - IMO 8709573 - Indicatif d'appel C6WC2 - MMSI 309695000 - Paquebot de croisières - 152,50x19,80x7,10 m - TE 5,82 m - JB 15 396 - JN 5 817 - PL 1 384 t - Ptot 13 232 kW (quatre moteurs 4T-9cyl Normo-Bergen Diesel BRM-9 / deux hélices à pas variable) - V 18,8 nd - Prop. d'étrave (2 x 430 kW) - Cap. 556 passagers (265 cabines) - Equipage 214 - Constr. 1990 (Union Naval de Levante / UNL, Valence, Espagne) - Propr. All Leisure (Market Harborough, Grande-Bretagne) - Gérant V Ships Leisure SAM (Monte Carlo, ,Monaco) - Opérat. Voyages of Discovery (Market Harborough, Grande-Bretagne) - Pav. BHS - Ex ALEXANDER VON HUMBOLDT (2008-2012) - Ex ALEXANDER VON HUMBOLDT II (2008) - Ex JULES VERNE (2007-2008) - Ex WALRUS (1996-2007) - Ex NAUTICAN (1994-1996) - Ex CROWN MONARCH (1990-1994).
Page précédente
Dernière mise à jour - 11.09.2015

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net