Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Aalderdijk - Adonia - Adventure of the Seas - Akerdijk - Aker Wayfarer - Alaska - Al Dahna - Allure of the Seas - Al Muraykh - Al Nefud - Alsterdijk - Amerdijk - Anzac - Armeria 014 - Asuka II - Athena - Azamara Journey - Azamara Quest - Azores - Barzan - Britannia - Caribe - CMA CGM Bougainville - CMA CGM Georg Forster - CMA CGM James Cook - CMA CGM Kerguelen - Crown Eerald - Crown Emma - Crown Garnet - Crown Jade - Crown Opal - Crown Ruby - Crown Sapphire - Crown Topaz - Crystal Harmony - Explorer of the Seas - Fadelsia - Fridtjof Nansen - Gamle Rogaland - Grossherzog Friedrich August - Harmony of the Seas - Insignia - Italia I - Italia Prima - Iver Courage - JB 117 - KL Saltfjord - KL Sandefjord - Kvitbjorn - Kvitnos - Lady Korcula - Lady Racisce - L'Hermione - Louisiana - Maersk Interceptor - Maersk Integrator - Maersk Intrepid - Mariner of the Seas - Marne - Mein Schiff 4 - Nautica - Navigator of the Seas - Normand Oceanic - Normand Prosper - Oasis of the Seas - Ocean Lord - Ocean Princess - Ohio - Olympic Bibby - Pacific Princess - Perth - Queen Cuki - Regatta - Rogaland - R One - R Eight - Rem Fortune - Rem Gambler - R Five - R Four - R Six - R Seven - R Three - R Two - Sirena - Skandi Amazonas - Skandi Arctic - Skandi Iceman - Skandi Iguacu - Statsraad Lehmkuhl - Stauper - Stockholm - Stolt Kilauea - STX St-Nazaire B34 - Tahitian Princess - Texas - Thalassini - Tihama - Tungenes - Valtur Prima - Volker - Volkerfreundschaft - Voyager of the Seas - Westwarts - Zubara -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Quelques navires en Seine le 11.06.2015 dont le véléran AZORES (de 1948) — Photos Gérard Né
Le navire frigorifique CROWN GARNET vient d'appareiller (11.06.2015) de Radicatel, à destination de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Ce cargo assure en effet, avec le CROWN JADE, une ligne régulière Portsmouth (Grande-Bretagne) - Anvers (Belgique),- Rouen-Radicatel - Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) - Philipsburg (Sint Maarten) - Puerto Limon (Costa Rica), puis retour vers l'Europe. Sur la photo de droite, il croise le LADY RACISCE (cf. infra) qui arrive de Dunkerque.
CROWN GARNET
CROWN GARNET
CROWN GARNET
CROWN GARNET & LADY RACISCE
CROWN GARNET (Panama) - IMO 9128049 - Indicatif d'appel 3FSY6 - MMSI 352785000 - Cargo frigorifique - 151,99x23,00x13,00 m - TE 8,668 m - JB 10 519 - JN 5 406 - PL 10 332 t - P 11 915 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi 6UEC60LSII / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Générat. aux. 2 x 1 000 kW - Cap. 15 505 m3 (réfrigérés) / 164 evp (dont 69 reefers) - Grues 2x35 t / 2x8 t - Constr. 1996 (Iwagi Zosen, Kamijima, Japon) - Propr. Nippon Yusen Kaisha / NYK (Tokyo, Japon) - Gérant/Opérat. NYKCool  (Stockholm, Suède) - Pav. PAN. Sisterships : CROWN EMMA (IMO 9128037 / 1996 / Ex CROWN EMERALD) - CROWN JADE (IMO 9128051 / 1997) - CROWN OPAL  (IMO9128063 / 1997) - CROWN RUBY (IMO 9159103 / 1997) - CROWN SAPPHIRE (IMO 9159115) - CROWN TOPAZ (IMO 9191498 / 1999).

Le cargo frigorifique LADY RACISCE, en provenance de Dunkerque, remonte la Seine à destination de Radicatel, où il va prendre la place du "confrère" CROWN GARNET vu précédemment et qui a mis le cap sur les Antilles.
LADY RACISCE
LADY RACISCE
LADY RACISCE
LADY RACISCE
LADY RACISCE (Majuro) -  IMO 9160724 - Indicatif d'appel V7FC9 - MMSI 538001908 - Cargo frigorifique - 155,27x23,39x13,20 m - TE 9,51 m - JB 11 443 -  JN 6 336 - PL 12 912 t -  P 13 440 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Brodosplit-Tvornica Dizel Motora 7L60MC / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Prop. d'étrave - Générat. 4 x 1 200 kW / 1 x 108 kW - Cap. 17 536 m3 (réfrigérés / 4 cales) / 332 evp (dont 120 reefers) - Grues 4x20 t - Constr. 2000 (Brodosplit, Split, Croatie) - Gérant Korkyra Shipping (Korcula, Croatie) - Opérat. Seatrade Reefer Chartering (Anvers, Belgique) - Pav. MHL. Sistership : LADY KORCULA (IMO 9160736 / 2000).

Le LADY RACISCE croise le paquebot AZORES qui a appareillé de Rouen ce 11.06 à 13h00 à destination de Honfleur. Le paquebot se présente au niveau du pont de Tancarville vers 17h45. Ce vétéran navigue depuis 67 ans ! C'est en effet en 02.1948 qu'il entra en service sous le nom de STOCKHOLM (quatrième du nom). Ce nom d'origine est bien sûr indissociable du naufrage du paquebot italien ANDREA DORIA, suite à la collision des deux paquebots dans la nuit brumeuse du 25 au 26.07.1956 au large de l'île de Nantucket, accident qui fit malheureusement une cinquantaine de victimes parmi les 1 135 passagers et 575 membres d’équipage. Le STOCKHOLM, dont l'étrave était renforcée pour pouvoir naviguer dans les glaces, cisailla une partie de la coque de l'ANDREA DORIA au moment de la collision, en détruisant des cabines et tuant leurs occupants (la collision eut lieu vers 23h30) et en éventrant des ballasts qui se remplirent d'eau de mer, entraînant une forte gite qui fit chavirer le paquebot. Il y eut toutefois un miracle : une jeune passagère du paquebot italien qui se trouvait dans une cabine éventrée par le STOCKHOLM se retrouva saine et sauve sur l'étrave de ce dernier et fut découverte derrière un amas de tôles déchiquetées lorsque le paquebot suédois arriva à New York (qu'il avait pu rejoindre par ses propres moyens). Cf. ici une partie de la longue histoire de ce paquebot STOCKHOLM devenu AZORES.
LADY RACISCE & AZORES
AZORES
AZORES
AZORES

L'AZORES arbore à présent une livrée noire pour sa coque et toujours ces disgracieux sponsons bordant sa poupe, proéminents caissons destinés à augmenter la stabilité et la flottabilité du navire. Il est géré par le groupe portugais SCMA (Sociedade de Consultores Maritimos) qui opère également les FUNCHAL, LISBOA ex PRINCESS DANAE et PORTO ex ARION.

AZORES
AZORES
AZORES
AZORES
AZORES (Madeira) - IMO 5383304 - Indicatif d'appel CQRV - MMSI 255801380 - Paquebot de croisières - 160,07x21,00x11,73 m - TE 7,60 m - JB 16 144 - JN 5 931 - PL 2 153 t - Ptot 10 708 kW (deux moteurs 4T-16cyl Wartsila 16V32 / deux hélices à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave - Générat. 3 x 2 675 kVA / 1 x 700 kVA - Cap. 500 passagers (250 cabines) - Equipage 280 - Coque renforcée glace - Srabilisateurs anti-roulis - Deux ascenseurs - Sept ponts passagers - Constr. 1948 (AB Gotaverken, Göteborg, Suède) - Gérant/Opérat. Sociedade de Consultores Maritimos / SCMA (Lisbonne, Portugal) - Pav. PRT - Ex ATHENA (01.2005-09.2013) - Ex CARIBE (11.2003-01.2005) - Ex VALTUR PRIMA (04.2000-11.2003) - Ex ITALIA PRIMA (08.1993-04.2000) - Ex ITALIA I (01.1993-08.1993) - Ex FRIDTJOF NANSEN (1986-1993) - Ex VOLKER (1985-1986) - Ex VOLKERFREUNDSCHAFT (1960-1985) - Ex STOCKHOLM (quatrième du nom / 1948-1960).

Ci-dessous, des photos de l'AZORES sous deux noms précédents : VOLKERFREUNDSCHAFT (qui signifie "amitié des peuples") pour un armement ex est-allemand et ITALIA PRIMA opéré par l'armement italien Nina aujourd'hui disparu.
VOLKERFREUNDSCHAFT
VOLKERFREUNDSCHAFT
ITALIA PRIMA
ITALIA PRIMA
VOLKERFREUNDSCHAFT / 18.04.1983 (archives GPMH)
ITALIA PRIMA / 30.07.1997 (photos Gérard Né)



Deux plateformes auto-élévatrices au Havre le 12.06.2015 — Photos Fabien Montreuil
Arrivée au Havre ce 12.06.2015, en milieu de journée, de la plateforme auto-élévatrice (jack-up) JB 117 de l'armement néerlandais J-BU. Elle vient faire relâche au Havre pour quelques jours après être restée quelques semaines au large de Fécamp pour y effectuer des carrotages, et ce dans le cadre de la future installation de 83 éoliennes offshore. Ce jack-up de type MSC SEA-2000 dispose de quatre pieux de 80 m de long (pour 3,5 m de diamètre), d'un pont de travail de 2 500 m2 et d'une grue PC 1000 (construite par Favco Cranes en Malaisie) d'une capacité de levage de 1 000 t (à 22 m). Elle dispose par ailleurs d'un helideck capable de recevoir des hélicoptères de type Super Puma (pesant environ 9 t). Elle peut travailler jusqu'à des profondeurs de 45 m, avec des vagues jusqu'à 1,5 m et des vents jusqu'à 36 km/h. Elle a été prise en charge en rade du Havre par trois remorqueurs Boluda qui l'ont conduite jusqu'au quai de Bougainville.
JB 117 (Nassau) - IMO 8771071 - Indicatif d'appel C6YI2 - MMSI 311034300 - Jack-up non autopropulsé (Plateforme auto-élévatrice) - 75,90x40,00x6,00 m - TE 3,90 m - JB 6 873 - JN 2 062 - PL 2 513 t - Quatre propulseurs transversaux Super Puma - Générat. aux. 2 x 1 696 kW - Grue 1x500 t - Helideck - Constr. 11.2011 (PT Graha Trisaka Industri, Batam, Malaisie) - Gérant/Opérat. Jack-Up Barge / J-UB (Sliedrecht, Pays-Bas) - Pav. BHS.

Cette plateforme avait été précédée, le matin même, par un autre jack-up, le GOLIATH, arrivé au Havre en remorque du tug allemand WULF 7. Cette plateforme auto-élévatrice, qui intervient également sur le chantier de Fécamp, appartient au groupe belge DEME (Dredging Environment & Marine Engineering) et est opérée par sa filiale GeoSea (également belge). Le GOLIATH est de type MSC SEA-2000, comme le jack-up précédent.

Ses quatre pieux mesurent 79 m de long pour 3 m de diamètre. Son pont de travail de 1 080 m2 peut supporter des charges de 8 t/m2. Le GOLIATH a également accosté au quai Bougainville en amont de l'écluse François 1er.
GOLIATH (Luxembourg) - IMO 8772142 - Indicatif d'appel LXIA - Jack-up non autopropulsé (Plateforme auto-élévatrice) - 55,50x32,20x5,00 m - TE 3,60 m - JB 3 634 - JN 1 090 - Quatre propulseurs directionnels - Générat. aux. 3 x 240 kVA / 1 x 80 kVA - Système de positionnement dynamique DP2 - Grue 1x400 t / 1x10 t - Constr. 11.2008 (Iemants, Arendonk, Belgique) - Propr. DEME  (Zwijndrecht, Belgique) - Gérant/Opérat. GeoSea NV (Zwijndrecht, Belgique) / Filiale de DEME, spécialisée dans l'installation d'éoliennes en mer - Pav. LUX. 
WULF 7 (Cuxhaven) - IMO 9183075 - Indicatif d'appel DFJP - MMSI 211626110 - Remorqueur - 30,00xç,85x5,40 m - TE 4,70 m - JB 360 - JN 108 - PL 285 t - Ptot 3 000 kW (deux moteurs 4T-9cyl MaK 9M20 / deux propulseurs directionnels) - Générat. aux. 2 x 180 kW - Traction au croc 50 t - Constr. 1998 (Astilleros Armon,- Navia, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Otto Wulf GmbH & Co. KG (Cuxhaven, Allemagne) - Pav. DEU - Ex URAN (2004-2011) - Ex DANEGARTH (2003-2004) - Ex URAN (1998-2003).


Une nouvelle pilotine à La Rochelle : l'ARMERIA 014, arrivée le 10.06.2015 — Photos Francis Le Corre
Après environ 7h de route et une escale à Port-Joinville (Ile d'Yeu), la nouvelle vedette de la Station de Pilotage de La Rochelle-Charente, l'ARMERIA 014, est arrivée au GPMLR le 10.06.2015 aux alentours de 18h30, en provenance des Chantiers Navals Bernard (situés à Locmiquelic et qui donnent directement sur la rade de Lorient). Deux pilotes et deux patrons de vedette étaient à son bord pour ce convoyage. Elle a été accueillie à son arrivée par Régis Buray, l'un des pilotes de la station et qui, en charge du matériel, a suivi toute la construction de la pilotine.
PS. Ce n'est pas la première "Arméria" du nom au pilotage de La Rochelle — il y en a déjà deux autres (cf. leur site) — ce nom étant celui d'une plante locale rustique (famille des plombaginées), aussi connue sous le nom "œillet de mer" et qui fleurit d'ailleurs en ce moment (fleur d'un rose plus ou moins foncé).
ARMERIA 014
ARMERIA 014
ARMERIA 014
Dessinée par le cabinet d'architecture navale morbihannais Pantocarène (Arzon, France), cette pilotine "tous temps" est insubmersible et autoredressble (de par son plan de formes et de masses).
ARMERIA 014
ARMERIA 014
ARMERIA 014 (La Rochelle) - Vedette polyester - Longueur HT  14,03m - Longueur de coque 13,60 m - Longueur à la ligne de flottaison 13,11 m - Largeur HT 4,86 m - Largeur de coque 4,00 m - Creux 1,95 m - TE 1,30 m - Ptot 660 kW (2 moteurs Scania 6cyl) - V 24 nd - Cap. 5 personnes - Constr. 06.2015 (Chantiers Navals Bernard, Locmiquelic, France) - Pav. FRA.


Un hôte particulier à La Rochelle : le yacht royal danois DANNEBROG (vu lors de son arrivée le 07.06.2015)


Quelques navires photographiés
dans le port de Rotterdam


à l'occasion d'un court embarquement
le 01.06.2015



Quelques navires photographiés en Norvège à l'occasion d'une croisière à bord du paquebot HORIZON (06.2015) — Photos Jean-Claude Rihal
C'est donc au cours d'une croisière dans les fjords norvégiens, qui s'est déroulée durant la première semaine de juin 2015 à bord du paquebot HORIZON (exploité par Croisières de France / CDF), que les photos suivantes ont été prises. Tout d'abord quelques navires vus à Stavanger (58°58'N - 5°43'E). Avec ses 130 000 habitants environ, la ville portuaire de Stavanger est la quatrième ville de la Norvège (après la capitale Oslo, Bergen et Trondheim). Elle est située sur la côte sud-ouest du pays (cf. carte ici), dans le comté du Rogaland. C'est la porte d'entrée des fjords norvégiens (dont le réputé Lysefjord), c'est également toujours un port de pêche (Vågan) à la sardine en particulier, même s'il n'a plus l'activité des siècles passés (la ville comptait plus de 70 conserveries de poissons à la fin du XIXe siècle), mais c'est surtout la capitale pétrolière de la Norvège depuis les années 1970 (la plus grande compagnie est Statoil). Contrairement à Bergen dont le centre historique Bryggen a dû être fidèlement reconstruit après le terrible incendie de 1702, la ville de Stavanger possède encore un vieux quartier médiéval d'origine, Gamle Stavanger, comportant plus d'une centaine de maisons de bois des XVIIe et XVIIIe siècles (ce quartier est d'ailleurs classé au patrimoine international de l'Unesco). Stavanger est une ville universitaire, une ville culturelle disposant de nombreux musées, dont les incontournables musée maritime (Sjøfartsmuseet) - musée de la conserverie (Hermetikk Museum) - musée du pétrole (Norsk Oljemuseum), etc. A côté des trois navires offshore ci-dessous (dont le jack-up danois MAERSK INTEGRATOR, tout neuf puisqu'en service depuis février de cette année, bien sûr exploité par Statoil), une mention spéciale pour le paquebot norvégien ROGALAND (dont Stavanger est le port d'attache)… entré en service en 1929. A quai la plupart du temps (manifestations culturelles, restauration, etc.), il est toutefois encore en état de naviguer et embarque de temps en temps des passagers pour une navigation dans le fjord de Stavanger. Son moteur de 1929 a été remplacé en 1943 et le navire a été totalement remis en état en 1949.
REM FORTUNE
SKANDI ARCTIC
Supply REM FORTUNE
Supply SKANDI ARCTIC
Paquebot mixte ROGALAND (1929)
Jack-up MAERSK INTEGRATOR
REM FORTUNE (Fosnavaag) - IMO 9683659 - Indicatif d'appel LGCJ - MMSI 258759000 - Navire de soutien offshore (PSV / Platform Supply Vessel) - 85,60x22,00x8,60 m - TE 7,20 m - JB 4 560 - JN 1 723 - PL 4 000 t - Ptot 6 660 kW (quatre moteurs 4T-9cyl Wartsila 9L20 couplés à quatre générateurs (de 2 000 kW chacun) qui alimentent les deux moteurs électriques de propulsion (de 2 300 kW chacun) / deux azipods) - V 12 nd - Trois propulseurs d'étrave (deux en tunnel de 1 000 kW chacun et un directionnel rétractable de 880 kW) - Constr. 04.2013 (Kleven Maritime AS Verft, Ulsteinvik, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Rem Offshore ASA (Fosnavag, Norvège) - Pav. NOR.
SKANDI ARCTIC (Nassau) - IMO 9413822 - Indicatif d'appel C6XW3 - MMSI 311023800 - Navire de soutien pour travaux sous-marins - 156,90x31,20x12,00 m - TE 8,50 m - JB 18 640 - JN 5 593 - PL 11 000 t - Ptot. 20 160 kW (six moteurs Diesel 4T-7cyl Wartsila 7L32 couplés à six générateurs (de 2 845 kW chacun) alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 3 000 kW chacun) / deux azipods) - V 16 nd - Propulseurs d'étrave (deux de 1 900 kW chacun et deux directionnels rétractables de 1 500 kW chacun) - Système de positionnement dynamique DP3 - Equipage 120 - Emménagements pour 140 personnes (99 cabines) hors équipage - Grues 1x400 t / 1x50 t - Helideck - Renforcé glace (Ice Class 1C) - Constr. 2009 (STX RO Offshore Tulcea SA, Tulcea, Roumanie (coque) / STX Norway Offshore AS Soviknes, Sovik, Norvège, chantier devenu Vard après son rachat en 2012 par le groupe italien Fincantieri) - Propr./Gérant DOF Group (Storebo, Norvège) - Opérat. Technip UK (Ross-Shire / Londres, Royaume-Uni) - Pav. BHS. D'autres photos ici. Sisterships : AKER WAYFARER (IMO 9435478 / 10.2010) - NORMAND OCEANIC (IMO 9468205 / 03.2011).
ROGALAND (Stavanger) - IMO 5298652 - Indicatif d'appel LESB - MMSI 257256500 - Ancien paquebot mixte (passagers / fret) devenu navire à quai au titre du patrimoine - 57,43x9,50x6,30 m - TE 5,03 m - JB 850 - JN 478 - PL 508 t - P 883 kW (mot. 2T-16cyl General Motors 16-278-A / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Cap. actuelle 200 personnes (sans couchettes) - Constr. 1929 (Stavanger Stoberi & Dok, Stavanger, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Veteranskibet Rogaland (Stavanger, Norvège) - Pav. NOR - Ex GAMLE ROGALAND (1990-2002) - Ex STAUPER (1965-1990) - Ex TUNGENES (1964-1965) - Ex ROGALAND (1929-1964).
MAERSK INTEGRATOR (Singapore) - IMO 9664627 - Indicatif d'appel 9VHY4 - MMSI 566696000 - Jack-up (Plateforme de forage auto-élévatrice non propulsée) - 90,50x105,14x12,00 m - TE 8,01 m - JB 26 898 - JN 8 070 - PL 4 000 t - Constr. 02.2015 (Keppel FELS, Singapore) - Propr./Gérant Maersk Drilling (Danemark) - Opérat. Statoil (Stavanger, Norvège) - Pav. SGP. Sisterships : MAERSK INTERCEPTOR (IMO 8771552 / 08.2014) - MAERSK INTREPID (IMO 8771540 / 04.2014). Un quatrième jack-up (IMO 9711858) est commandé pour 06.2016.

Egalement à Stavanger, le paquebot américain EXPLORER OF THE SEAS.
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS
EXPLORER OF THE SEAS (Nassau) - IMO 9161728 - Indicatif d'appel C6SE4 - MMSI 311316000 - Paquebot de croisières - 311,00x49,10x11,70 m - TE 8,30 m - JB 138 194 - JN 108 645 - PL 11 000 t - Ptot 74 544 kW (six moteurs 4T-12cyl Wärtsilä 12V46 couplés à six générateurs (de 12 600 kW chacun) alimentant trois moteurs électriques de propulsion / trois pods dont deux azimutaux et un fixe) - V 23 nd - Propulseurs d'étrave (4 x 3 000 kW) - Cap. 3 840 passagers (1 557 cabines) - Equipage 1 181 - Constr. 2000 (Kvaerner Masa-Yards Inc., Turku, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat. Royal Caribbean International (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : ADVENTURE OF THE SEAS (IMO 9167227 / 2001) - MARINER OF THE SEAS (IMO 9227510 / 2003) - NAVIGATOR OF THE SEAS (IMO 9227508 / 2002 / Photo Nico Kemps) - VOYAGER OF THE SEAS (IMO 9161716 / 1999).

Sur les trois premières photos, le trois-mâts barque norvégien STATSRAAD LEHMKUHL (cf. infos en fin d'encadré) vu à Bergen. Sur la photo de droite, également photographié à Bergen, le KL SANDEFJORD, un AHTS (Anchor Handling Tug Supply vessel), c'est-à-dire un remorqueur ravitailleur releveur d'ancres utilisé à l'offshore.
KL SANDEFJORD
KL SANDEFJORD (Arendal) - IMO 9470466 - Indicatif d'appel LFXC - MMSI 257576000 - Remorqueur ravitailleur releveur d'ancres (HTS / Anchor Handling Tug Supply) - 95,00x24,00x9,80 m - TE 7,79m - JB 8360 -  JN 2 508 - PL 4 800 t - Ptot 27 000 kW (deux moteurs 4T-16cyl Wartsila 16V32 de 8 000 kW chacun et cinq moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516C de 2 200 kW chacun / deux moteurs électriques de propulsion entraînant deux hélices à pas variable) - V 17 nd - Cinq propulseurs tranversaux (av. 2 x 1 200 kW en tunnel et 1  x 1 500 kW directionnel rétractable / arr. 1 x 1 200 kW à pas variable et 1  x 1 500 kW directionnel rétractable) - Traction au croc 390 t - Constr. 01.2011 (STX OSV Tulcea, Roumanie (coque) / STX OSV Langsten, Tomrefjord, Norvège) - Gérant/Opérat. K Line Offshore (Norvège) - Pav. NOR. Sisterships : KL SALTFJORD (IMO 9470478 / 2011) - NORMAND PROSPER (IMO 9447952 / 2010) - REM GAMBLER (IMO 9447964 / 2010) - SKANDI AMAZONAS (IMO 9528328 / 2011) - SKANDI ICEMAN (IMO 9660073 / 2013) - SKANDI IGUACU (IMO 9528354 / 2012). Un huitème navire (IMO 9732838) est commandé pour une livraison en 03.2016.

Deux paquebots dans le fjord menant au petit port d'Hellesylt (62°5'N - 6°54'E), tous deux opérés par la compagnie allemande Aida Cruises : le AIDAsol et le AIDAcara. Appartenant à la municipalité de Stranda, Hellesylt est un petit village (autour de 800 âmes) qui n'a rien de particulier en soi, mais il est situé sur la route qui mène à la cascade de Hellesylt qui plonge dans le Horindalsvannet, lac le plus profond d'Europe (600 m), route qui mène également — via le Mont Dalsnibba — au célèbre Geirangerfjord (l'une des branches du Storfjord / "Grand Fjord").
le AIDAsol
AIDAcara

Nous venons de voir à Bergen le trois-mâts barque norvégien STATSRAAD LEHMKUHL. Je l'ai, pour ma part, vu de très près le 06.07.2003 puisque j'ai eu l'occasion de naviguer à son bord entre Rouen (départ matinal sous un ciel bien chargé) et Honfleur (arrivée sous un beau rayon de soleil), et ce à l'occasion de l'Armada 2003. Voici quelques photos de cette descente de Seine.
Cet ancien navire-école de la marine norvégienne porte le nom d'un ministre norvégien, Kristofer Lehmkuhl, qui avait soutenu dès 1905 la cause de ce futur navire-école ("statsraad" signifie "ministre" en norvégien). La vie de ce voilier, l'un des plus grands trois-mâts-barques du monde, fut assez mouvementée. Construit en 1914 à Bremerhaven, sous le nom de GROSSHERZOG FRIEDRICH AUGUST, pour l'Association des navires-écoles allemands, il fut donné en dommages de guerre, à la fin de la Première Guerre mondiale, à la Grande-Bretagne qui le revendit à la Bergen School Ship Foundation (Bergens Skoleskip Stiftelsen) laquelle lui donna son nom actuel. Mais en 1940, confisqué par les Allemands, il repasse sous pavillon DEU sous le nom de WESTWARTS, servant plus ou moins d'entrepôt ! A la fin de ce conflit, il redevient navire-école norvégien jusqu'en 1966, date à laquelle la Bergen School ne peut plus en assurer l'entretien. Pour éviter qu'il ne parte à l'étranger, l'armateur norvégien Hilmar Reksten le rachète et le fait naviguer pour son compte jusqu'en 1972. Mais, après le premier choc pétrolier, Hilmar Reksten est obligé de le désarmer. Il en fait finalement don à la Fondation Statsraad Lehmkuhl en 1978 afin que ce trois-mâts barque continue de naviguer en Norvège comme école de voile. Les hamacs des cadets n'ont jamais été modifiés ! Il participe à de nombreuses courses et évènements nautiques à travers le monde.
Nous arrivons ici au niveau du pont de Brotonne. Ce pont (TA 51 m) enjambe la Seine entre les PK 308 et 309, à environ 2 km en aval de l'Abbaye de Saint-Wandrille (abbaye bénédictine fondée en 649, dans la vallée de la Fontenelle — petit affluent de la Seine — par le moine Wandrille qui était, avant de se faire prêtre, ministre du Roi Dagobert Ier, abbaye que nous pourrons visiter lors de l'escale de Duclair durant ma navigation à bord du paquebot fluvial BOTTICELLI).
Passage sous le pont de Tancarville (PK 338 / TA 51 m / 1959). Comme au passage de chaque pont, curieuse illusion d'optique faisant croire que les mâts ne passeront jamais sous l'intrados, ce sentiment (évidemment faux) persistant jusqu'au dernier moment !
Nous arrivons au pont de Normandie… en toute sécurité puisqu'escortés par la frégate LA FAYETTE (F710).
Beaucoup de monde sur les rives tout le long de la Seine pour cette dernière journée de l'Armada 2003, et tout particulièrement au niveau du pont de Normandie. Nous voilà accostés au quai des paquebots à Honfleur, en rive gauche de la Seine (deux dernières photos). Puis, le STATSRAAD LEHMKUHL appareillera pour regagner Bergen, son port d'attache, tandis que je reviens plus modestement à Rouen pour y récupérer ma voiture…
STATSRAAD LEHMKUHL (Bergen) - IMO 5339248 - Indicatif d'appel LDRG - MMSI 258113000 - Navire-école - 84,60x12,64x7,32 m - TE 5,20 m - JB 1 516 - JN 454 - Voilure 2 026 m2 (25 voiles) - Paux. 331 kW (mot. 4T-8cyl Normo / hélice à pas fixe) - V 11 nd (au moteur) / Jusqu'à 17-18 nd à la voile - Cap. 200 élèves / 20 membres d'équipage - Constr. 1914 (JC Tecklenborg Schiffswerft und Maschinenfabrik, Bremerhaven, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Stiftelsen Seilskipet Statsraad Lehmkuhl (Bergen, Norvège) - Pav. NOR. Ex GROSSHERZOG FRIEDRICH AUGUST (1914-1923).


Epopée américaine de L'HERMIONE
Première escale : Yorktown

Arrivée le 05.06.2015


Arrivée au Havre le 05.06.2015 de la frégate australienne ANZAC — Photos Fabien Montreuil

Arrivée sur rade du Havre le 05.06.2015 vers 08h30, en provenance de Southampton (Grande-Bretagne), la frégate australienne ANZAC a aussitôt embarqué le pilote. Passage des digues d'entrée du port aux alentours de 09h00. Elle a accosté trois-quarts d'heure plus tard au quai Roger Meunier (Pointe de Floride). Placée sous le commandement de Belinda Wood, cette frégate est venue participer aux commémorations du 71e débarquement de Normandie. Elle accueillera à son bord Stephen Brady, l'actuel Ambassadeur d'Australie en France. L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont en effet participé au débarquement du 6 juin 1944, aux côtés des Britanniques, dans le cadre des accords du Commonwealth. Appareillage pour Brest de la frégate ANZAC le 06.06 à 16h. Entrée en service en 05.1996, ce fut la première frégate d'une série de huit dites "de classe Anzac" (la huitème et dernière de la série, la frégate PERTH, fut mise en service en 2006). La Nouvelle-Zélande en possède également deux de la même classe.

ANZAC
ANZAC
ANZAC
ANZAC
Le nom de la frégate est bien sûr associé à la bataille de la Baie Anzac (péninsule de Gallipoli), lors de la Campagne des Dardanelles (1915-1916) qui, durant la Première Guerre mondiale, opposa les Ottomans aux forces alliées franco-britanniques auxquelles s'étaient jointes les forces australiennes et néo-zélandaises (le détroit des Dardanelles fait communiquer la mer Egée et la mer de Marmara). Ces dernières forces unies s'illustrèrent à plusieurs reprises lors de ce terrible conflit et payèrent un lourd tribut (au moins 10 000 Australiens et 3 000 Néo-Zélandais y laissèrent leur vie). La Baie Anzac porte ce nom car c'est sur cette baie bordant le Cap Helles, au sud de la péninsule de Gallipoli (et donc à l'entrée méditerranéenne — égéenne — du détroit des Dardanelles), que débarqua le corps expéditionnaire australien et néo-zélandais (ANZAC) le 25.04.1915. "L'Anzac day" continue d'ailleurs d'être commémoré chaque année le 25 avril en Australie et Nouvelle-Zélande, en mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie lors de ce terrible épisode que fut la bataille des Dardanelles (plus de 500 000 morts dont la moitié chez les Ottomans, et autant chez les forces coalisées). A noter que c'était la première fois que l'Australie et la Nouvelle-Zélande participaient à un conflit international.
ANZAC
ANZAC
ANZAC
ANZAC (Sydney) - Frégate (FFH 150) appartenant à la Fleet Base East (Sydney) -118,00x14,80 m - TE 4,35 m - Dépl. 3 600 t - Système de propulsion CODOG (combiné diesel-gaz) : une turbine à gaz GE LM2500 (de 24 000 kW) et deux moteurs diesel MTU 12V 1163 (de 4 440 kW chacun) / Deux hélices à pas variable - V 28 nd - Autonomie 6 000 NM - Equipage 163 (dont 22 officiers) - Nombreux armements (canon, mitrailleuses, tubes lance-torpilles, missiles, etc.) - Hélicoptère embarqué de type Seahawk - Constr. 1996 (Tenix's Williamstown Shipyard, Victoria, Australie) - Pav. AUS.


Navires en Seine, vus du pont de Tancarville, le 03.06.2015 — Photos Gérard Né
Tout d'abord, quelques vues de la descente du paquebot OCEAN PRINCESS de l'armement américain Princess Cruises (armement dont j'apprécie personnellement le professionnalisme après l'avoir expérimenté avec le DIAMOND PRINCESS, le ISLAND PRINCESS et le ROYAL PRINCESS). Sur la deuxième photo, le paquebot croise le cargo LYDIA (déjà vu ici même).
OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS & LYDIA
OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS
Ce paquebot fut livré en 1999 par les Chantiers de l'Atlantique (Saint-Nazaire) sous le nom de R FOUR à l'armement américain Renaissance Cruises (qui a cessé ses activités en 09.2001, après seulement douze ans d'existence). Il fait partie d'une série de huit paquebots dits de "Classe R", tous construits à Saint-Nazaire. Il portera ce nom jusqu'en 2002, date de son rachat par Princess Cruises (siège également en Floride) qui le renomme TAHITIAN PRINCESS car il était alors exploité en Polynésie. La compagnie le destinant, à partir de 2009, à des croisières plus diversifiées, le renomme OCEAN PRINCESS, nom qu'il porte toujours. Il changera toutefois de nouveau de nom en 03.2016, devenant le SIRENA, racheté (pour 82 M$) par Oceania Cruises (compagnie récemment reprise par Norwegian Cruise Lines / NCL). Dès son rachat, le futur SIRENA rejoindra Marseille pour un arrêt technique de 35 jours : carénage, mais aussi réaménagement partiel pour élever le navire au standard Oceania Cruises. Il débutera sa croisière inaugurale sous son nouveau nom de SIRENA fin avril 2013. A noter qu'Oceania Cruises exploite déjà les paquebots INSIGNIA (Ex R ONE), REGATTA (Ex R TWO) et NAUTICA (Ex R FIVE). Princess Cruises exploite toujours un autre paquebot de cette série, le PACIFIC PRINCESS (Ex R THREE).
Les trois autres paquebots de la série sont : AZAMARA JOURNEY (Ex R SIX) - AZAMARA QUEST (Ex R SEVEN) - ADONIA (Ex R EIGHT).
OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS

Le paquebot descend la Seine puis mettra le cap sur Douvres (Grande-Bretagne), avant d'enchaîner sur une croisière de 16 jours dans les fjords norvégiens (retour à Douvres le 20.06). Ce paquebot est beaucoup plus petit que les autres paquebots de la flotte Princess Cruises, ne possédant que 345 cabines (occupation base double), dont 200 avec balcon. Atmosphère plus intimiste donc.

OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS
OCEAN PRINCESS (Hamilton) - IMO 9187899 - Indicatif d'appel ZCDS4 - MMSI 310505000 - Paquebot de croisières - 181,00x25,46x18,10 m - TE 5,95 m - JB 30 277 - JN 11 481 - PL 2 000 t - Ptot. 18 600 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Wartsila 12V32 couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion Gec-Alsthom (de 6 750 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 20 nd - Prop.d'étrave (2 x 750 kW) - Cap. 824 passagers (345 cabines) - Equipage 373 - Constr. 1999 (Chantiers de l'Atlantique / STX France, Saint-Nazaire, France) - Propr. Carnival (Valencia, CA, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Princess Cruises (Santa Clarita, Californie, Etats-Unis) - Pav. BMU - Ex TAHITIAN PRINCESS (2002-2009) - Ex R FOUR (1999-2002 / Renaissance Cruises). Sisterships : cf. texte précédent.

Le passage sous le pont de Tancarville du paquebot OCEAN PRINCESS fut précédé par celui du vraquier grec FADELSIA (photos ci-dessous) en provenance de Rouen où il était arrivé d'Asdhod (Israel) le 31.05.2015.
FADELSIA
FADELSIA
FADELSIA
Le FADELSIA se dirige vers le large, à destination d'Amsterdam (Pays-Bas).
FADELSIA
FADELSIA
FADELSIA

FADELSIA (Monrovia) - IMO 9481099 - Indicatif d'appel D5GJ5 - MMSI 636016478 - Vraquier - 180,00x31,00x14,60 m - TE 10,50 m - JB 23 460 - JN 12 924 - PL 35 896 t - P 7 500 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-BMZ 5S50MC / hélice à pas fixe) - V 14,4 nd - Générat. aux. 3 x 600 kW / 1 x 140 kW - Cap. GRN 47 388 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 07.2011 (Shanghai Zhenhua Heavy Industries Qidong Marine Engineering, Nantong, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Meadway Shipping & Trading Inc. (Athènes, Grèce) - Pav.. LBR. Navire-catalogue : une cinquantaine de sisterships.




La frégate L'HERMIONE arrivant à Norfolk (Virginie) le 02.06.2015, accueillie par le destroyer USS MITSCHER — Photos US Navy
Nous avions laissé la réplique de la frégate de La Fayette, L'HERMIONE, au milieu de l'Atlantique le 21.05.2015 (pour mémoire, elle avait quitté le 16.04 le bassin des Chalutiers à La Rochelle et le 18.04.2015 la rade de l’ile d’Aix pour son grand voyage vers l’Amérique). Elle vient de toucher à son but, magnifique épilogue d’une aventure humaine, culturelle et maritime engagée il y a plus de 20 ans. On l'a voit ici lors de son arrivée le 02.06 au large de Norfiolk (Virginie, Etats-Unis), accueillie par le destroyer USS MITSCHER de l'US Navy. Après avoir effectué les formalités administratives à quai à Norfolk, le commandant Yann Cariou et ses hommes et femmes d’équipage viendront l’amarrer à Yorktown (Virginie) le 05.06 entre 08h00 et 09h00 (LT, soit 14h00-15h00 heure française). Un moment fort de partage franco-américain qui marquera la fin d’une traversée transatlantique menée de main de maître (un mois de navigation depuis son départ des Canaries). Un hommage aux marins disparus lors de la bataille décisive de Yorktown en 1781 est rendu en mer à cette occasion. L'HERMIONE restera à quai à Yorktown du 05 au 07.06.2015 pour cette toute première escale américaine. Elle appareillera dans la nuit du 07 au 08.06.2015, cap sur Mount Vernon, au bord de la rivière Potomac, au sud de Washington (c'est à Mount Vernon que résida George Washington, premier président des Etats-Unis, et où il repose encore aujourd'hui aux côtés de son épouse).
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Une cérémonie d’accueil à Yorktown aura lieu de 10 à 12 h (heure locale), en présence de Terry McAuliffe, Gouverneur de Virginie et Président honoraire du voyage de L’Hermione en Virginie, et de Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Un village et de nombreuses animations accompagneront cette première escale américaine à Yorktown.
Frégate L'HERMIONE
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Frégate L'HERMIONE et destroyer USS MITSCHER
Cette première escale américaine à Yorktown est chargée en symboles. En effet, c’est à l’entrée de la Baie de Chesapeake qu’une bataille navale décisive s’est déroulée le 5 septembre 1781, bataille connue comme la "bataille des Caps de Virginie", opposant les 24 vaisseaux de ligne français du lieutenant-général de Grasse à la flotte anglaise de l’amiral Graves. Le succès éclatant de la marine française y prépara la chute de la ville de Yorktown où les troupes anglaises s’étaient enfermées. Assiégé par les forces coalisées de George Washington, Rochambeau et La Fayette, lord Cornwallis capitule finalement à Yorktown le 19 octobre 1781. Ce fut un épisode déterminant de la guerre d'indépendance des Etats-Unis, à la fois sur terre et sur mer, auquel L’HERMIONE a pris part dès la fin septembre 1781.


Quelques navires nouvellement lancés ou sortis des chantiers (dossier mis en ligne le 04.06.2015)
OHIO
MEIN SCHIFF 4
QUEEN CUKI
BARZAN
Chimiquier OHIO
Paquebot MEIN SCHIFF 4
Vraquier QUEEN CUKI
Porte-conteneurs BARZAN
OHIO
(Jacksonville)
IMO 9704776 - Chimiquier / Pétrolier - 183,00x32,20 m - TE 13,00 m - JB 29 708 - PL 49 990 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S50ME-B7 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Lancé le 13.04.2015 - Livrable en 08.2015 (Aker Philadelphia Shipyard, Philadelphia, PA, Etats-Unis) - Propr./Gérant/Opérat. Crowley Petroleum Service (Jacksonville, Etats-Unis) - Pav. USA. Série de huit navires dont les trois premiers sisterships sont : ALASKA (IMO 9704805 / Livrable 08.2016) - LOUISIANA (IMO 9704790 / Livrable 04.2016) - TEXAS (IMO 9704788 / Livrable 12.2015).
MEIN SCHIFF 4
(Valletta)
IMO 9678408 - Indicatif d'appel 9HA3513 - MMSI 229678000 - Paquebot de croisières - 293,20x42,30x11,20 m - TE 8,25 m - JB 99 526 - JN 63 078 - PL 7 900 t - Ptot 45 200 kW (quatre moteurs Wartsila (dont deux 4T-12cyl 12V46 et deux 4T-8cyl 8L46F) couplés à quatre générateurs (dont deux de 12 600 kW chacun et deux de 10 000 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion entraînant deux hélices à pas fixe) - V 21,7 nd - Six propulseurs transversaux (av. 3 x 3 157 kW / arr. 1 x 2 222 kW et 2 x 1 516 kW) - Cap. 2 506 passagers (1 253 cabines) - Equipage 1 000 - Constr. 2015 (Meyer Turku, Turku, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat. TUI Cruises (Hambourg, Allemagne) - Pav. MLT. Sisterships : MEIN SCHIFF 3 (IMO 9641730 / 05.2014) - MEIN SCHIFF 5 (IMO 9753193 / Livrable 05.2016) - MEIN SCHIFF 6 (IMO 9753208 / Livrable 05.2017).
QUEEN CUKI
(Valletta)
IMO 9700134 - Indicatif d'appel 9HA3951 - MMSI 256554000 - Vraquier - 199,90x32,26x18,50 m - TE 13,30 m - JB 36 353 - JN 21 591 - PL 64 000 t - P 11 900 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W 5S60ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. GRN 78 500 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 05.2015 (Cosco Shipyard, Zhoushan, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Lomar Shipping (Londres, Grande-Bretagne) - Pav. MLT. Navire-catalogue : plusieurs dizaines de sisterships.
BARZAN
(Valletta)
IMO 9708851 - Indicatif d'appel 9HA3727 - MMSI 229930000 - Porte-conteneurs - 400,00x58,60x30,60 m - TE 16,00 m - JB 195 636 - JN 88 432 - PL 199 744 t - P 61 000 kW (mot. 2T-10cyl MAN-B&W-HHI 10S90ME-C10 / hélice à pas fixe) - V 18 nd - Deux propulseurs d'étrave - Cap. 18 691 evp (dont 1 000 reefers) - Constr. 05.2015 (Hyundai Samho Heavy Industries, Samho, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. United Arab Shipping / UASC (Safat, Koweït) - Pav. MLT. Sisterships : AL DAHNA (IMO 9708825 / Livrable 12.2015) - AL MURAYKH (IMO 9708863 / Livrable 07.2015) - AL NEFUD (IMO 9708813 / Livrable 11.2015) - TIHAMA (IMO 9736107 / Livrable 02.2016) - ZUBARA (IMO 9708875 / Livrable 11.2015).

IVER COURAGE
CMA CGM GEORG FORSTER
OLYMPIC BIBBY
Asphaltier IVER COURAGE
PC CMA CGM GEORG FORSTER
Supply OLYMPIC BIBBY
Ro-Ro KVITBJORN
IVER COURAGE
(Majuro)
IMO 9553957 - Indicatif d'appel V7HT2 - MMSI 538006337 - Asphaltier / Bitumier - 97,50x16,00x8,20 m - TE 5,30 m - JB 3811 - JN 1 143 - PL 3 527 t - P 2 000 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25C / hélice à pas variable) - V 11,5 nd - Générat. aux. 3 x 350 kW - 8 citernes - Constr. 04.2015 (Nanjing East Star Shipbuilding, Nanjing, Chine) - Propr. Vroon Tankers (Breskens, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Iver Ships BV / Groupe Vroon (Barendrecht, Pays-Bas) - Pav. MHL. Sistership : STOLT KILAUEA (IMO 9553945 / 06.2014).
CMA CGM GEORG FORSTER
()London
IMO 9702144 - Indicatif d'appel 2IGY4 - MMSI 235109665 - Porte-conteneurs - 398,00x54,00x30,00 m - TE 16,00 m - JB 175 000 - JN 100 254 - PL 186 000 t - P 63 910 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-Doosan 11S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 23,5 nd - Deux propulseurs d'étrave - Générat. aux. 2 x 3 800 kW / 2 x 2 800 kW - Cap. 17 722 evp (dont 1 458 reefers) - Constr. 06.2015 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. GBR - Ex CMA CGM JAMES COOK (05.2015-06.2015). Sisterships : CMA CGM BOUGAINVILLE (IMO 9702156 / Livrable 07.2015) - CMA CGM KERGUELEN (IMO 9702132 / 03.2015).
OLYMPIC BIBBY
(Nassau)
IMO 9726217 - Indicatif d'appel C6BX7 - MMSI 311000395 - Navire de soutien offshore - 87,75x19,20x8,00 m - TE 6,363 m - JB 4 744 - JN 1 423 - PL 3 100 t - Ptot 6 376 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3512C-HD / deux azipods) - Quatre propulseurs transversaux (1 x 1 150 kW / 2 x 1 030 kW / un propulseur directionnel rétractable) - Helideck - Grue 80 t - Constr. 04.2015 (Kleven Verft, Ulsteinvik, Norvège) - Gérant/Opérat. Olympic Shipping (Fosnavaag, Norvège) - Pav. BHS.
KVITBJORN
(Torshavn)
IMO 9642564 - Indicatif d'appel OZ2148 - MMSI 231748000 - Roll-on - Roll-off - 119,92x22,40x7,90 m - TE 6,014 m - JB 9 132 - JN 2 740 - PL 3 900 t - P 3 940 kW (mot. 4T-9cyl Bergens-Rolls-Royce Marine B35:40L9P alimenté au gaz naturel / hélice à pas variable) - V 15 nd - Prop. d'étrave - Linéaire de garage 990 m - Grue 80 t - Constr. 02.2015 (Tsuji Heavy Industries, Zhangjiagang, JS, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Nor Lines (Stavanger, Norvège) - Pav. FRO. Sistership : KVITNOS (IMO 9642576 / Livrable 06.2015).


Navires vus en Seine le 28.05.2015 — Photos Gérard Né

Le paquebot japonais ASUKA II a appareillé de Rouen le 28.05.2015 à 15h00, à destination de Ponta Delgada (Archipel des Açores). Il était arrivé à Rouen le 27.07 à 10h, en provenance de Honfleur. Sur ces premières photos, le paquebot se trouve vers 17h45 au niveau d'Yville-sur-Seine, petite localité située en rive gauche de la Seine, entre Duclair et Jumièges. Sur la première photo, on aperçoit le bac d'Yville (qui fait la traversée Yville - Mesnil sous Jumièges) et, sur les deuxième et quatrième photos, le château d'Yville, jolie demeure construite au début du XVIIIe siècle sur les plans de Jules Hardouin-Mansart, le célèbre architecte de Louis XIV.

ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
Avec près de 241 m de long pour presque 30 m de large, et 50 142 ums de jauge brute, ce navire de croisières japonais ASUKA II fut le plus gros paquebot reçu à Rouen depuis le début 2015, et le sixième à escaler au GPMR depuis le début de cette année. Seize escales de paquebots sont prévues dans le port cette année (contre sept en 2014). Les huit photos suivantes sont prises du pont de Brotonne sous lequel l'ASUKA II se présente vers 19h00.
ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
A bord de l'ASUKA II, de l'ordre de 500 passagers, soit environ la moitié de sa capacité d'accueil. Les croisiéristes sont Japonais pour la plupart, pas étonnant donc de voir une geisha sur le pont  (première photo ci-dessous).
ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
Continuant sa route vers l'aval, le paquebot ASUKA II arrive devant Villequier vers 19h30.
ASUKA II
ASUKA II
ASUKA II
L'ASUKA II n'est autre que l'ancien CRYSTAL HARMONY, nom qu'il porta lors de son entrée en service en 1990 jusqu'à 2006 (date de son rachat par l'armement japonais NYK Line). Le voici en sortie du Havre sous son nom d'origine, le 29.05.1992 (photos GPMH).
CRYSTAL HARMONY
CRYSTAL HARMONY
ASUKA II (Yokohama) - IMO 8806204 - Indicatif d'appel 7JBI - MMSI 432545000 - Paquebot de croisières - 240,96x29,84x13,02 m - TE 8,022 m - JB 50 142 - JN 20 880 - PL 8 642 t - Ptot 34 560 kW (quatre moteurs 4T-8cyl MAN-MHI 8L58/64 couplés à quatre générateurs (8 250 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques (2 x 12 000 kW) entrâinant deux hélices à pas variable) - V 22 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 000 kW) - Générat. aux. 3 000 kW - Cap. 960 passagers (480 cabines) - Equipage 545 - Constr. 1990 (Mitsubishi Heavy Industries, Nagasaki, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. NYK Cruises (Tokyo, Japon) - Pav. JPN - Ex CRYSTAL HARMONY (1990-2006).

Ci-dessous, deux cargos en montée sur Rouen. Arrivé sur rade du Havre le 28.05.2015 à 09h30, en provenance de Plymouth, le cargo MARNE a engainé la Seine à 16h00, et passé le pont de Brotonne vers 19h00 (deux premières photos). Appareillage pour Belfast (Irlande du Nord) prévu le 30.05 à 06h00. Sur les deux photos de droite, le feeder néerlandais ALSTERDIJK à Villequier vers 19h30. Il arrive de Casablanca (Maroc) et atteindra Rouen ce 28.05 vers 23h00. Deux jours d'escale à Rouen, puis appareillage pour Tanger-Med Terminal (le "nouveau" port de commerce marocain) le 31.05 en milieu de nuit.

MARNE
MARNE
ALSTERDIJK
ALSTERDIJK
MARNE (Saint John's) - IMO 9197442 - Indicatif d'appel V2OV1 - MMSI 304719000 - Cargo de divers - 86,57x12,80x7,10 m - TE 5,56 m - JB 2 530 - JN 1 372 - PL 3 539 t - P 1 520 kW (mot. 4T-8cyl MaK 8M20 / hélice à pas fixe) - V 12,3 nd - Prop. d'étrave (185 kW) - Générat. aux. 3 x 115 kW - Cap. GRN 4 650 m3 (1 cale) / 176 evp - Constr. 2005 (Slovenske Lodenice, Komarno, Slovaquie) - Propr./Gérant/Opérat. Strahlmann E Reederei eK (Allemagne) - Pav. ATG. Une vingtaine de sisterships.
ALSTERDIJK (Monrovia) - IMO 9491484 - Indicatif d'appel A8ZG4 - MMSI 636015204 - Porte-conteneurs - 168,09x25,60x15,20 m - TE 10,50 m - JB 17 368 - JN 7 822 - PL 21 150 t - P 14 520 kW (mot. 2T-6cyl Wartsila 6RT-flex60C / hélice à pas variable) - V 20 nd - Prop. d'étrave (1 000 kW) - Générat. aux. 4 x 1 200 kW - Cap. 1 436 evp (dont 431 reefers) - Constr. 06.2011 Sainty Shipbuilding, Yizheng, Yangzhou, Chine() - Propr./Gérant Navigia Shipmanagement BV (Groningue, Pays-Bas) - Pav. LBR. Sisterships : AALDERDIJK (IMO 9491496 / 2011) - AKERDIJK (IMO 9491501 / 2011) - AMERDIJK (IMO 9491472 / 2011).

D'autres navires photographiés en Seine le 26.05.2015


Le BRITANNIA, nouveau paquebot-amiral de P&O, en escale inaugurale à La Rochelle le 28.05.2015 — Photos Thierry Rambaud
Le dernier-né des paquebots de P&O Cruises a touché Port Atlantique La Rochelle, en escale inaugurale, le 28.05.2015 vers 08h00, en provenance de Bilbao (Espagne). Avec ses 330 m de long pour plus de 38 m de large, c'est le plus gros paquebot jamais reçu au GPMLR (le NORWAY ne faisait "que" 315 m de long). Ce paquebot, livré en 02.2015, a été baptisé par la Reine Elizabeth II d’Angleterre le 10.03.2015 à Southampton. A bord, près de 4 000 passagers, britanniques pour la plupart, venus visiter la jolie ville de La Rochelle, l'Ile de Ré, ou encore la "Venise verte" (cœur du Marais Poitevin). Appareillage le soir même pour Southampton (Grande-Bretagne), retour donc à son port d'attache après une croisière de 6 jours. Il reviendra à La Rochelle les 10.08 et 07.09 prochains. On notera bien sûr, l'immense "Union Jack" stylisé peint sur la proue du paquebot (ce drapeau britannique fut adopté par la Grande-Bretagne en 1807 pour symboliser l'union des Royaumes d'Angleterre et d'Ecosse, la croix diagonale rouge, dite Croix de Saint-Patrick, fut ajoutée en 1801 lors de l'entrée de l'Irlande dans le Royaume-Uni).
P&O fut fondée en 1837 sous le nom de Peninsular and Oriental Steam Navigation Company.
BRITANNIA
BRITANNIA
BRITANNIA
BRITANNIA
BRITANNIA (Southampton) - IMO 9614036 - Indicatif d'appel 2HHG5 - MMSI 235106595 - Paquebot de croisières - 330,00x38,38x11,35 m - TE 8,55 m - JB 143 730 - JN 119 023 - PL 11 793 t - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs diesel-électriques Wartsila (dont deux 4T-14cyl 14V46F et deux 4T-12cyl 12V46F) couplés à quatre générateurs (dont deux de 16 800 kW et deux de 14 400 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 18 000 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 22 nd - Quatre propulseurs tranversaux (de 2 500 kW chacun) - Cap. 4 324 passagers (1 837 cabines et suites, de 15 à 44 m2, dont 1 300 avec balcon) - Equipage 1 376 - Immense atrium déployé sur les ponts 5, 6 et 7 au centre du paquebot - Une dizaine de restaurants (trois grands restaurants : Oriental (pont 6), Meridien (pont 5) et Peninsular (pont 6), self-service Horizon, restaurant indien Sindhu, restaurant de cuisine moléculaire The Epicurean, etc. / Ecole de cuisine, le Cookery Club) - Très nombreux salons-bars (dont le grand salon panoramique Crown's Nest, le confortable et chaleureux Sunset Bar arboré ou le bar à vins Glass House, etc.) - Salle de jeux - Grand théâtre Headliners (980 fauteuils) - Quatre piscines (Serenity Pool sur l'avant, Riviera Pool et Lido Pool au centre du navire, Terrace Pool à la poupe) et nombreux bains à remous - Terrain multisports Arena (basket, football, cricket, tennis) - Spa (Oasis Spa) - Salle de fitness - Espace de repos privé (The Retreat) au pont 17 - Casino - Boutiques - Constr. 02.2015 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Propr. Carnival (Miami, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. P&O Cruises (Southampton, Grande-Bretagne) - Pav. GBR.


L'ALLURE OF THE SEAS, l'un des deux plus gros paquebots au monde, en escale inaugurale à Marseille le 26.05.2015 — Photos Emmanuel Bonici
C'est dans le cadre d'une croisière méditerranéenne de 8 j que le plus grand paquebot au monde, l'ALLURE OF THE SEAS, a fait son escale inaugurale à Marseille le 26.05.2015. Arrivé sur rade à 07h30, il a immédiatement embarqué plusieurs pilotes (ces navires exceptionnels servent de formation aux pilotes). En effet, avec ses 225 282 ums de jauge brute (à comparer aux 150 000 ums du QUEEN MARY 2), avec ses 360 m de long pour 47 m de large, son tirant d'air de 72 m et sa capacité d'accueil de 6 320 passagers et 2 176 membres d'équipage, l'ALLURE OF THE SEAS est à ce jour le plus gros paquebot au monde en service (comme son sistership également en service, l'OASIS OF THE SEAS). Sa construction a coûté quelque 1,1 milliard de dollars (on peut voir l'ALLURE OF THE SEAS en cours de construction à Turku en 06.2009).
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
L'ALLURE OF THE SEAS est positionné en Méditerranée pour la saison 2015, où il va effectuer des rotations d'une semaine au départ de Barcelone avec des escales à Palma, Marseille, la Spézia, Civitacchia (Rome) et Naples puis retour à Barcelone. Pour sa première escale à Marseille, le soleil brille généreusement, mais le Mistral souffle fort. Sa manœuvre d'évitage à l'extérieur du port, juste devant la passe nord, s'effectue sans l'aide d'aucun remorqueur. Une fois son évitage terminé, l'ALLURE OF THE SEAS a culé jusqu'au poste 183 distant d'environ 1,2 km avant de venir se plaquer en douceur contre le quai. Comme à toutes les escales, certains passagers ne descendent pas à terre, préférant s'adonner aux multiples activités qu'offre le bord, tout en profitant de la quiétude d'un navire partiellement vidé de ses croisiéristes.
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS

A 18h00, il appareillait, également par ses propres moyens, en direction de La Spezia (Italie), avec visite de Florence au programme des excursions. Au cours de cette croisière de 8 j Barcelone-Barcelone, ses escales intermédiaires sont en effet : Palma de Majorque (Baléares), Marseille, La Spezia, Civitavecchia (Rome) et Naples.


Quelques vues intérieures de l'ALLURE OF THE SEAS — Photos Franck Delmas
Comme on le voit sur les photos suivantes, le concept original de ce paquebot (et de ses sisterships, cf. infra) est qu'il dispose d'une "allée" centrale à ciel ouvert sur laquelle donnent les balcons des cabines intérieures (sur six ponts). Cet espace arboré et fleuri (12 000 arbres et plantes !) – "Central Park" – accueille également les terrasses des cafés (dont un Starbucks Café) et des restaurants, des boutiques avec leurs étals débordant sur le "rue", etc. Une partie couverte (Royal Promenade aux ponts 6 et 7, avec boutiques, cafés, etc.) donne sur cet espace.
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
Tout à l'arrière du paquebot, le Boardwalk, autre espace ouvert sur lequel donnent 10 étages de cabines aux balcons arrondis (et surplombé par une tyrolienne). A la poupe, un théâtre à ciel ouvert de 725 places, l’Aquatheater, qui propose des spectacles aquatiques.
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS
ALLURE OF THE SEAS (Nassau) - IMO 9383948 - Indicatif d'appel C6XS8 - MMSI 311020700 - Paquebot de croisières - 360,00x47,00x22,55 m - TE 9,30 m - JB 225 282 - PL 19 750 t - Ptot 88 200 kW (six moteurs diesel électriques Wartsila (dont trois 4T-16cyl 16V46 et trois 4T-12cyl 12V46) couplés à six générateurs (dont trois de 17 800 kW et trois de 13 400 kW chacun) qui alimentent trois moteurs électriques (de 20 000 kW chacun) entraînant trois azipods) - V 22,6 nd - Propulseurs d'étrave en tunnel (4 x 5 500 kW) - Cap. 6 320 passagers (2 704 cabines, dont 1 956 avec balcon) - Equipage 2 176 - 16 ponts passagers - Immense théâtre (Amber Theater) déployé sur trois ponts et pouvant accueillir plus de 2 000 passagers - Diverses salles de spectacles plus petites - Casino - Nombreux clubs enfants - Plus de traditionnels restaurants où le diner est pris à heure fixe et toujours à la même table, mais des formules plus intimistes dans des restaurants thématiques (plus d'une vingtaine de possibilités, avec des cuisines de différents pays) d'accès libre (concept de Dynamic Dining) - Nombreuses piscines - Divers bains à remous - Grande salle de fitness - Spa sur deux niveaux - Piste de jogging - Deux murs d'escalade - Mini-golf - Deux simulateurs de surf, etc.- Constr. 10.2010 (STX Europe / Meyer Werft aujourd'hui, Turku, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat.  Royal Caribbean Cruise Line (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : OASIS OF THE SEAS (IMO 9383936 / 10.2009) - HARMONY OF THE SEAS (IMO 9682875 / livrable 04.2016) - STX ST-NAZAIRE B34 (nom de chantier / IMO 9744001 / livrable 06.2018).



Vraquier THALASSINI arrivant en escale à La Rochelle le 26.05.2015 — Photos Francis Le Corre
Le 26.05.2015 vers 12h30, la vedette de pilotage accoste par tribord le vraquier grec THALASSINI. Celui-ci, en provenance de Rouen, escale à La Rochelle pour la première fois. Le pilote Michel Toupin monte à bord, accompagné de Francis Le Corre, ex patron de vedette au Pilotage La Rochelle-Charente.
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
Le pont d'embarquement à bord du vraquier étant situé à plus de 9 m au-dessus du niveau de la mer, une coupée a dû (réglementairement) être mise à la disposition du pilote en plus de la classique échelle de pilote (Arrêté du 22 juin 2012 portant modification de l’arrêté du 23 novembre 1987 relatif à la sécurité des navires). 
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
Le THALASSINI poursuit son chenalage en direction de l'avant-port.
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
Le THALASSINI croise un autre vraquier, le UNITY, qui gagne le large, cap sur le Togo (prochaine escale : Lomé).
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
Le THALASSINI doit accoster tribord à quai au poste AP00 du quai Lombard, aussi évite t-il dans l'avant-port, aidé dans sa manœuvre par les remorqueurs VB OLERON, BELLE ILE et PORNICHET. A bord de leur vedette, les lamaneurs sont prêts à récupérer les amarres du vraquier. La pilotine, elle, revient au port.
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
Il vient charger 21 000 t d'orge en vrac destiné à la Chine. Appareillage le 27.05 aux alentours de 23h00, cap sur l'Asie.
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI
THALASSINI (Valletta) - IMO 9286592 - Indicatif d'appel 9HA3445 - MMSI 229609000 - Vraquier - 228,99x32,26x19,90 m - TE 14,429 m - JB 42 887 - JN 27 547 - PL 82 977 t - P 9 800 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W 7S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Cap. GRN 97 233 m3 (7 cales) - Constr. 2005 (Tsuneishi Corp., Fukuyama, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Thenamaris Ships Management (Athènes, Grèce) - Pav. MLT - Ex OCEAN LORD (2005-2013). Navire-catalogue : plusieurs dizaines de sisterships.
Page précédente
Dernière mise à jour - 27.10.2016

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net