Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abeille Liberte - APL Melbourne - Buxhai - Buxwind - Calandra - Calidris - Cape Maas - Cape Madrid - Cape Male - Cape Manila - Cape Marin - Cape Moss - Cito - CMA CGM Bougainville - CMA CGM Georg Forster - CMA CGM Jules Verne - Conti Cordoba - CSCL Jupiter - CSCL Mars - CSCL Mercury - CSCL Neptune - CSCL Saturn - CSCL Star - CSCL Uranus - CSCL Venus - DSR Rostock - Eagle Virginia - E Mei San - Ete N - Evercrest - Fleur N - Hanjin Asia - Hoegh Target - Hoegh Tracer - Hoegh Trapper - Hoegh Traveller - Hoegh Trigger - Hoegh Trotter - Hong Kong Spirit - Hua San - Jack London - Jade - Jiu Hua San - Korrigan - Lu San - Maran Cleo - Miss Karaibes - MSC Atlantic - MSC Beijing - MSC Busan - MSC Carmen - MSC Charleston - MSC Cordoba - MSC Geneva - MSC Jordan - MSC Judith - MSC Leigh - MSC Lorena - MSC Lucy - MSC Maeva - MSC Monterey - MSC Nuria - MSC Rita - MSC Rosaria - MSC Suez - MSC Toronto - MSC Vittoria - Napoli - Nathalie Ehler - New Horizon - New Joviality - New Vigorous - New Wisdom - Noble Regor - Noble Rigel - Normandie Express - Provence Express - Rostock Senator - Stadt Cadiz - Stadt Sevilla - Stena Image - Stena Imperial - Stena Imperation - Tai Hung San - Tai San - Yangtze Crown - Yangtze Diamond -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Croisière Armada à bord de l'HORIZON
(suite du rapport de mer)
Août 2015

Navigation dans le détroit de l'Øresund


Quelques mouvements de navires au Havre le 06.09.2015 — Photos Gérard Né
Arrivée le 06.09.2015 vers 11h30 du HANJIN ASIA, en provenance de Rotterdam (Pays-Bas). Il appareillera pour Algéciras (Espagne) le 07.09 à 11h00.
HANJIN ASIA
HANJIN ASIA
HANJIN ASIA
HANJIN ASIA
HANJIN ASIA (Douglas) - IMO 9502867 - Indicatif d'appel 2FHT8 - MMSI 235091397 - Porte-conteneurs - 366,00x48,20x25,63 m - TE 15,523 m - JB 141 754 - JN 60 615 - PL 140 973 t - P 68 640 kW (mot. 2T-12cyl Wartsila 12RT-flex96C / hélice à pas fixe) - V 24,7 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 800 kW) - Générat. aux. 5 x 4 053 kW - Cap. 13 092 evp (dont 800 reefers) - Constr. 04.2012 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant Peter Döhle (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Hanjin Shipping (Séoul, Corée du Sud) - Pav. IOM. Une quarantaine de sisterships.

Il est suivi, vers 12h00, du MSC CORDOBA (deux premières photos), venant de Anvers (Belgique). Il repartira le soir même, vers 22h00, pour New York (USA). Puis c'est la sortie du MSC ATLANTIC (deux photos de droite), cap sur Las Palmas de Gran Canaria (Espagne). Il était arrivé ce matin même vers 05h00 de Felixstowe (Grande-Bretagne).
MSC CORDOBA
MSC CORDOBA
MSC ATLANTIC
MSC ATLANTIC
MSC CORDOBA (Monrovia) - IMO 9349801 - Indicatif d'appel A8OF8 - MMSI 636091473 - Porte-conteneurs - 274,98x32,20x18,21 m - TE 13,50 m - JB 50 963 - JN 30 224 - PL 63 352 t - P 39 970 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HSD 7K98MC-C / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (1 500 kW) - Générat. aux. 4 x 2 438 kVA - Cap. 4 860 evp (dont 460 reefers) - Coque reforcée glace - Constr. 2008 (Daewoo-Mangalia Heavy Industries, Mangalia, Roumanie) - Propr./Gérant NSB Niederelbe Schiffahrtsges (Buxtehude, Allemagne) - Opérat. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Pav. LBR - Lancé comme CONTI CORDOBA (2007). Sisterships : BUXHAI (IMO 9320398 / 2005) - BUXWIND (IMO 9320441 / 2007) - MSC CARMEN (IMO 9349813 / 2008) - MSC GENEVA (IMO 9320427 / 2006) - MSC LEIGH (IMO 9320439 / 2006) - MSC LORENA (IMO 9320403 / 2006) - MSC MONTEREY (IMO 9349796 / 2007) - MSC NURIA (IMO 9349825 / 2008) - MSC ROSARIA (IMO 9320453 / 2007).
MSC ATLANTIC (Panama) -IMO 8913447 - Indicatif d'appel HPMQ - MMSI 355249000 - Porte-conteneurs - 237,00x32,20x18,80 m - TE 11,98 m - JB 37 071 - JN 15 889 - PL 46 975 t - P 21 700 kW (mot. 2T-7cyl B&W-Bremer Vulkan 7L80MC / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Prop. d'étrave (1 300 kW) - Générat. aux. 1 x 1 500 kVA / 3 x 1 138 kVA / 1 x 180 kVA - Cap. 3 005 evp (dont 100 reefers) - Constr. 1991 (Howaldtswerke-Deutsche Werft AG / HDW, Kiel, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Mediterranean Shipping Company / MSC (Génève, Suisse) - Pav. PAN - Ex ROSTOCK SENATOR (2000-2002) - Ex DSR ROSTOCK (1991-2000). Sisterships MSC JORDAN (IMO 8918980 / 1993) - MSC SUEZ (IMO 8918978 / 1993).

Vers 12h30 arrive le JACK LONDON (deux premières photos), en provenance de Miami (USA). Il repartira pour Anvers (Belgique) le 07.09 à 6h00. Sur les deuxième et troisième photos, en sortie, le NORMANDIE EXPRESS se dirige vers Porthmouth (Grande-Bretagne). Sur la photo de droite, le MSC VITTORIA arrivant d'Anvers (il est aux environs de 13h ce 06.09). Il appareillera le 07.09 à 6h00 pour Gioja Tauro (port situé en Calabre, tout au sud de l'Italie).
JACK LONDON
JACK LONDON
NORMANDIE EXPRESS
MSC VITTORIA
JACK LONDON (Monrovia) - IMO 9431812 - Indicatif d'appel A8SN4 - MMSI 636091765 - Porte-conteneurs - 261,04x32,25x19,30 m - TE 12,60 m - JB 40 541 - JN 24 472 - PL 50 278 t - P 36 560 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-STX8K90MC-C / hélice à pas fixe) - V 24,4 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. aux. 4 x 2 750 kVA / 1 x 250 kVA - Cap. 4 250 evp (dont 698 reefers) - Constr. 07.2010 (Jiangsu New Yangzi Shipbuilding, Jingjiang, Chine) - Gérant Norddeutsche Reederei Schuldt (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR - Ex APL MELBOURNE (07.2010-06.2015) - Lancé comme JACK LONDON (2010). Navire-catalogue : plus d'une quarantaine de sisterships.
MSC VITTORIA (Panama) - IMO 9299551 - Indicatif d'appel 3EHF3 - MMSI 372051000 - Porte-conteneurs - 324,84x42,80x20,33 m - TE 14,50 m - JB 89 954 - JN 54 268 - PL 105 101 t - P 68 640 kW (mot. 2T-12cyl Sulzer-HSD 12RTA96C-B / hélice à pas fixe) - V 25,4 nd - Prop. d'étrave (2 600 kW) - Générat. aux. 4 x 2 812 kVA / 1 x 625 kVA - Cap. 8 034 evp (dont 550 reefers) - Constr. 2006 (Hanjin Heavy Industries & Construction / HHIC, Busan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Mediterranean Shipping Company / MSC (Génève, Suisse) - Pav. PAN. Sisterships : MSC BEIJING (IMO 9289099 / 2005) - MSC BUSAN (IMO 9289087 / 2005) - MSC CHARLESTON (IMO 9299537 / 2006) - MSC JUDITH (IMO 9299549 / 2006) - MSC LUCY (IMO 9289104 / 2005) - MSC MAEVA (IMO 9289128 / 2005) - MSC RITA (IMO 9289116 / 2005) - MSC TORONTO (IMO 9299525 / 2006).

Puis c'est au tour du feeder NATHALIE EHLER de passer les digues du GPMH le 06.09.2015 vers 13h30. Il arrive de Brest. Il poursuivra sa tournée française vers La Rochelle (appareillage le 07.09 à 18h).
NATHALIE EHLER
NATHALIE EHLER
NATHALIE EHLER
NATHALIE EHLER

Enfin, festivités autour de l'ABEILLE LIBERTE dans l'avant-port, ceci à l'occasion de la traditionnelle "Fête de la mer" qui se tient chaque année au Havre. Cette année, c'était donc les 05 et 06.09, avec messe de la mer et des marins, bénédiction des bateaux, démonstration SAMU/SMUR, conférence "Climat, environnement et impacts sur le milieu maritime", parade nautique, feu d'artifice, etc.
ABEILLE LIBERTE
ABEILLE LIBERTE
ABEILLE LIBERTE
ABEILLE LIBERTE



Chargement à bord de l'ETE N de la vedette à passagers MISS KARAIBES (Fos, 03.09.2015) — Photos Emmanuel Bonici
Voici, sous forme d'un petit reportage photos, le chargement de la vedette à passagers MISS KARAIBES à bord du porte-conteneurs grec ETE N, à destination de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Cette vedette est l'ex PROVENCE EXPRESS jusque là gérée par la compagnie Navest (Le Cannet, France). Elle assurera bientôt des liaisons entre la Guadeloupe et les Saintes. Quant au PC, c'est l'ancien NOBLE REGOR qui est devenu ETE N en 06.2015. Les photos ont été prises du pont du porte-conteneurs puis du portique qui a manutentionné la vedette avant d'aller servir le CSCL VENUS (que l'on voit ci-dessous à l'arrière du catamaran, cf. infra).
MISS KARAIBES
MISS KARAIBES & CSCL VENUS
MISS KARAIBES
MISS KARAIBES & CSCL VENUS
La vedette MISS KARAIBES mesure près de 25 m de long pour un port en lourd de 56 t.
MISS KARAIBES
L'opération s'est déroulée le 03.09.2015, sur le quai Portsynergy-Eurofos. Le portique est un ZPMC (PS3) d'une capacité de levage de 100 t sous câbles. En début de matinée (vers 9h), le spreader à conteneurs fut déverrouillé du portique et laissé sur le quai (à noter toutefois que, en fonction des dimensions et du poids du colis manutentionné, ce spreader peut parfois servir de points d'accroche : il est d'ailleurs muni à cet effet d'oreilles spécifiques — de 10 et 15 t de résistance unitaire — pour le verrouillage de manilles, cf. photo). Ici, le portique fut équipé de son crochet-poutre orientable (cf. photos ci-dessus) muni en son centre d'un croc de 89 t de capacité de levage mais disposant également, à ses deux extrémités, d'oreilles où sont verrouillées deux grosses manilles (ces oreilles supportent 44,5 t chacune).
MISS KARAIBES
MISS KARAIBES & CSCL VENUS
MISS KARAIBES
MISS KARAIBES & CSCL VENUS
Sur le croc sont capelées deux élingues en polyamide qui soutiennent une grande traverse métallique intermédiaire. Celle-ci permet d'avoir un écartement fixe correspondant à la largeur du catamaran (d'où un effort de levage des sangles à la verticale et non en oblique). De cette traverse repartent deux élingues métalliques par coté qui aboutissent à deux nouvelles poutres (perpendiculaires à la première) qui, elles, permettent d'avoir l'écartement voulu entre l'avant et l'arrière du catamaran (là aussi pour éviter un effort de levage en oblique, afin que la vedette ne puisse glisser de ses sangles). De ces nouvelles poutres partent deux énormes sangles d'environ 50 cm de large, formant un U pour pouvoir glisser sous les coques du catamaran (des repères blancs — cf. première photo ci-dessus — ont été apposés sur les flancs du catamaran pour indiquer la position souhaitée pour les sangles de levage). Deux plongeurs ont assuré le positionnement correct de sangles sous le bateau, vérifiant bien sûr que la sangle arrière ne touche pas les lignes d'arbres. Sur la vedette elle-même, une équipe de dockers assura le positionnement et le verrouillage des différentes manilles et élingues.

ETE N
ETE N
ETE N et MISS KARAIBES
Avant cela, à bord de l'ETE N, à l'arrière du château, un lit de 10 flats de 40 pieds a été préparé sur tribord, flats organisés en deux rangées de cinq côte à côte et verrouillés à plat pont (cf. photos ci-dessus). Un berceau métallique a été déposé et calé sur ce lit de flats, berceau réalisé spécialement aux dimensions du catamaran et recouvert de bois tendre. La position arrière château permet une excellente protection du catamaran, sans pour autant gêner la manutention des conteneurs.
MISS KARAIBES
MISS KARAIBES
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
Le catamaran était positionné à environ 50 m derrière le porte-conteneurs, et la manœuvre a donc consisté à le lever d'une hauteur d'environ 20 m puis de translater pour rejoindre la position prévue à bord. A 11 h, un premier essai de levage fut effectué, mais les sangles étaient légèrement trop longues. Celles-ci furent donc raccourcies, et après quelques ajustements le levage put s'effectuer en douceur, sous l'œil inquiet des responsables (ce qui est tout à fait normal en pareille situation). Mais les équipes de portiqueurs et de dockers sont des professionnels qui ont l'habitude de ces chargements exceptionnels, et c'est sans précipitation que le docker panneau à bord guida le portiqueur, afin de ne prendre aucun risque et gérer au mieux l'approche de l'imposant colis vers son poste de mer.
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
A 12h20 le MISS KARAIBES était en position et, après diverses vérifications, les élingues furent décapelées à 12h40. Puis une autre équipe de dockers effectua le saisissage du catamaran à bord du PC, en respectant les consignes et contraintes techniques.
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
En parallèle du chargement du MISS KARAIBES, le porte-conteneurs ETE N a effectué près de 280 mouvements de conteneurs pendant cette escale à Fos, puis il a appareillé pour Pointe-à-Pitre ce 03.09.2015 à 20 h. Il y sera dans une dizaine de jours.
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
MISS KARAIBES & ETE N
Ci-dessous, quelques plans rapprochés du porte-conteneurs ETE N. Sur la photo de droite, on le voit en cours de soutage (shuttle tanker CAP SICIE).
ETE N
ETE N
ETE N
ETE N & CAP SICIE
ETE N (Limassol) - IMO 9509126 - Indicatif d'appel 5BST3 - MMSI 209752000 - Porte-conteneurs - 212,47x32,20x20,30 m - TE 12,50 m - JB 35 887 - JN 19 672 - PL 41 139 t - P 25 040 kW (mot. 2T-8cyl Wartsila-Hudong Heavy Machinery 8RT-flex68 / hélice à pas fixe) - V 22,3 nd - Prop. d'étrave (1 200 kW) - Générat. aux. 4 x 1 600 kW - Cap. 2 758 evp (dont 506 reefers) - Grues 3x45 t / 1x35 t - Constr. 09.2012 (Guangzhou Wenchong Shipyard, Guangzhou, Chine) - Gérant/Opérat. Navios Shipmanagement (Le Pirée, Grèce) - Pav. CYP - Ex NOBLE REGOR (09.2012-06.2015). Sisterships : CALANDRA - CALIDRIS (IMO 9445899 / 2012) - CAPE MAAS (IMO 9571296 / 2011) - CAPE MADRID (IMO 9571301 / 2011) - CAPE MALE (IMO 9440150 / 2009) - CAPE MANILA (IMO 9571313 / 2011) - CAPE MARIN (IMO 9571325 / 2012) - CAPE MOSS (IMO 9445916 / 2011) - FLEUR N (IMO 9509138 / 2012 / Ex NOBLE RIGEL) - STADT CADIZ (IMO 9445904 / 2010) - STADT SEVILLA (IMO 9440306 / 2010).
MISS KARAIBES (Trois-Rivières) - IMO 9175121 - Navire à passagers - 24,75x8,00x2,90 m - TE 1,00 m - JB 145 - PL 56 t - Ptot 1 544 kW (deux moteurs 4T-12cyl M.T.U. 12V2000M70 / deux hélices à pas fixe) - V 28 nd - Générat. aux. 2 x 65 kW - Constr. 1998 (Image Marine Pty Ltd, Fremantle, Australie) - Ex PROVENCE EXPRESS (2003-2015) - Ex NAPOLI (2001-2003) - Ex EVERCREST (1998-2001).

Quelques photos complémentaires du porte-conteneurs CSCL VENUS à quai derrière le MISS KARAIBES et l'ETE N.
CSCL VENUS
CSCL VENUS
CSCL VENUS
CSCL VENUS
CSCL VENUS (Hong Kong) - IMO 9467251 - Indicatif d'appel VRIE8 - MMSI 477266800 - Porte-conteneurs - 366,07x51,20x29,90 m - TE 15,50 m - JB 150 853 - JN 80 514 - PL 155 470 t - P 72 239 kW (mot. 2T-12cyl MAN-B&W-Doosan 12K98MC-C / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 700 kW) - Générat. aux. 2 x 3 800 kW / 2 x 2 800 kW - Cap. 14 074 evp (dont 1 000 reefers) - Constr. 04.2011 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CSCL / China Shipping Container Lines (Shanghai, Chine) - Pav. HKG (CHN). Sisterships CSCL JUPITER (IMO 9467263 / 05.2011) - CSCL MARS (IMO 9467287 / 10.2011) - CSCL MERCURY (IMO 9467275 / 07.2011) - CSCL NEPTUNE (IMO 9467316 / 05.2012) - CSCL SATURN (IMO 9467299 / 12.2011) - CSCL STAR (IMO 9466867 / 01.2011) - CSCL URANUS (IMO 9467304 / 04.2011).



Avec le nouveau service FAL23 et quelques ajouts aux FAL1 et FAL8, l'armement CMA CGM optimise ses services entre l’Asie et l’Europe
Pour une plus grande adaptation au marché entre l’Asie et l’Europe, CMA CGM et ses partenaires de l’alliance Ocean Three (China Shipping Container Lines / CSCL et United Arab Shipping Company / UASC). ont décidé d’étendre la rationalisation de ses lignes actuelles FAL2 et FAL3 en proposant une nouvelle rotation optimisée. 
Ce service, nommé FAL23 et créé pour mieux répondre aux attentes des clients de l'alliance O3, proposera des temps de transit parmi les meilleurs entre l’Asie et  Le Havre, Rotterdam ou Anvers notamment, un nouveau pays desservi en direct, le Vietnam, via Cai Mep (terminal en eaux profondes de Ho Chi Minh Ville), une double escale import et export au Havre et à Rotterdam, une nouvelle escale à l’export pour Felixstowe (UK) et une nouvelle escale à Chiwan (Chine) destinée à l’importation des produits européens. Ce nouveau service démarrera en Europe dès le 28.09.2015 avec le voyage du CMA CGM LAPEROUSE (photo ci-contre) et sera lancé en Asie à compter du 13.10.2015. Douze navires de 12 000 à 15 000 evp assureront la rotation suivante : Shanghai - Ningbo - Yantian - Cai Mep - Port Kelang - Le Havre - Rotterdam - Antwerp - Hambourg - Felixstowe - Rotterdam - Le Havre - Jeddah - Port Kelang - Chiwan - Shanghai.
CMA CGM LAPEROUSE au Havre le 30.05.2011 (photo Vincent Sampic)
CMA CGM a par ailleurs apporté quelques aménagements à deux autres de ses lignes Asie-Europe. Ainsi, sur sa ligne emblématique FAL1, l'armement marseillais a déjà ajouté l’escale de Qingdao depuis mi-août. Par ailleurs, les temps de transit seront réduits de deux à trois jours depuis Ningbo, Shanghai, Yantian et Port Kelang à destination d’Algéciras, Southampton, Dunkerque et Hambourg. Ce service est assuré par les plus grands navires du Groupe dont les tous derniers navires d’une capacité de 18 000 evp que sont les CMA CGM KERGUELEN - CMA CGM GEORG FORSTER - CMA CGM VASCO DE GAMA et CMA CGM BOUGAINVILLE. Sa rotation sera : Tianjin - Dalian - Pusan - Qingdao - Ningbo - Shanghai - Yantian - Port Kelang - Algésiras - Southampton - Dunkerque - Hambourg - Rotterdam - Zeebrugge - Le Havre - Malte - Khor Fakkan - Yantian - Tianjin. Enfin, CMA CGM ajoute l’escale de Xiamen sur son service FAL8 à compter du 23.10.2015. Sa rotation sera donc désormais : Qingdao - Shanghai - Ningbo - Xiamen - Yantian - Port Kelang - Felixstowe - Rotterdam - Hambourg - Zeebruge - Rotterdam - Port Kelang - Yantian - Qingdao.


Le chimiquier / pétrolier STENA IMPERIAL récemment baptisé à Savannah (Géorgie)

Livré début juillet 2015 par le chantier chinois Guangzhou Shipyard International / GSI et arrivé fin août sur la côte sud-est des Etats-Unis avec une pleine cargaison d'huile de palme, ce 50 000 tpl STENA IMPERIAL appartient à une joint-venture 50-50% entre l'armement suédois Stena Bulk et la société Indonesian Golden Agri Resources / GAR (deuxième producteur d'huile de palme au niveau mondial). Ce citernier, basé sur le concept "IMOIIMAX" (développé par Stena Teknik et le chantier), peut transporter aussi bien des huiles végétales que des produits chimiques et/ou des produits pétroliers plus ou moins lourds, d'où une très grande flexibilité d'utilisation. Pour ce faire, il est doté de 18 citernes de 3 000 m3 chacune, équipées d'un système de nettoyage ultra performant afin de minimiser les délais de chargement. C'est le troisième d'une série de dix navires qui seront tous livrés d'ici fin 2016 (cf. infra), pour un coût total de 400 M$. Design de la coque et du château optimisé, système d'alimentation automatique du moteur pour un ajustement en continu de ses performances, récupération maximale des pertes d'énergie, etc., permettent à ces nouveaux navires d'économiser jusqu'à 20 % de combustibles par rapport à d'autres navires de la même taille. Ci-dessous à droite, le premier de la série, le STENA IMPRESSION — Photos Stena.

STENA IMPERIAL
STENA IMPERIAL
STENA IMPERIAL
STENA IMPRESSION
STENA IMPERIAL (London) - IMO 9667485 - Indicatif d'appel 2IGL3 - MMSI 235109538 - Chimiquier - 183,17x32,26x18,20 m - TE 12,60 m - JB 29 666 - JN 14 193 - PL 49 750 t - P 10 680 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Dalian 6S50ME-B9 / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 4 x 798 kW - Cap. 55 000 m3 (16 citernes) - Constr. 07.2015 (Guangzhou Shipyard International, Guangzhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Stena Bulk (Göteborg, Suède) / GAR (Singapour) - Pav. GBR. Sisterships : STENA IMAGE (IMO 9667473 / 04.2015) - STENA IMPRESSION (IMO 9667461 / 01.2015) plus sept autres navires en cours de construction (livrables en 2015 et 2016).


Le Terminal à Conteneurs du Sud-Ouest (TCSO) bientôt opérationnel au Verdon (mi-septembre 2015)
Comme nous avons déjà eu l'occasion de le dire, le GPMB (Grand Port Maritime de Bordeaux) est une plateforme industrielle et logistique reposant sur six sites, répartis sur les 100 km de l'estuaire de la Gironde (le plus vaste estuaire européen). Ce port traite entre 8 et 9 millions de tonnes de marchandises par an (soit l’équivalent de 400 000 camions) par le biais de ses six terminaux spécialisés qui reflètent la diversité de l’économie du grand Sud-Ouest : Le Verdon (conteneurs / accueil de quelques paquebots de croisière) - Pauillac (hydrocarbures, pôle logistique A380, voir reportages ici et ) - Blaye (céréales / produits chimiques, voir carte ici) - Ambès (hydrocarbures / produits pétrochimiques) - Bassens (terminal multi-vrac : céréales, conteneurs, bois, huiles, granulats, charbon, trafics de recyclage, etc.) - Bordeaux – Port de la Lune (terminal dédié au trafic passagers : accueil de paquebots de croisière, cf. ici des photos du terminal de croisière face aux superbes façades bordelaises, tout près de l'intéressant pont levant Jacques Chaban-Delmas). A ces six terminaux, il faut en ajouter un septième, en cours d'aménagement, le terminal Grattequina (un peu en aval de Bassens, sur la rive opposée et donc en rive gauche) qui sera dédié aux granulats (en provenance d'Écosse et de Norvège en particulier) et aux colis lourds (c'était autrefois un terminal charbonnier). L'activité portuaire de Bordeaux Port Atlantique est à l'origine de plus de 4 900 emplois directs, répartis dans 200 établissements.
Terminal du Verdon avant réaménagement (Crédit GPMB / P.A.T., photo fin 2011)
Le Terminal du Verdon, plate-forme logistique idéalement située au carrefour de routes terrestres, fluviales et maritimes, va reprendre du service sous la dénomination Terminal à Conteneurs du Sud-Ouest (TCSO). C'est la Société de Manutention Portuaire d’Aquitaine (SMPA) — filiale d'Europorte (elle-même filiale d'Eurotunnel) — qui assurerera la manutention du site. Cette société a d’ores et déjà réalisé un investissement de près de 10 millions d’euros dans l’acquisition de deux portiques (en provenance de Livourne) et de cavaliers qui seront livrés mi-septembre. Dès cet automne, la relance du Terminal du Verdon va permettre de dynamiser l’emploi avec la création de 30 postes et la mobilisation de plus de 50 emplois supplémentaires sur le port et sur l’activité ferroviaire ainsi créée. L'objectif est d'atteindre dès 2016 la gestion de 70 000 conteneurs, avec report modal de la route vers les modes massifiés maritimes, fluviaux et ferroviaires dans l'hinterland du port de Bordeaux.
Véritable terminal en eau profonde, le TCSO permettra aux compagnies maritimes de s’affranchir de la remontée de l’estuaire. Les pré- et post-acheminements se feront grâce aux liaisons ferroviaires depuis et vers son hinterland (grand Sud-Ouest), via la zone de fret située à Bruges (à proximité de Bordeaux, au N-O), et ce à raison de trois allers-retours ferroviaires quotidiens dans une première phase. Le redéploiement de ce site est soutenu par l'Union Européenne, l’État et les collectivités locales, dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2014-2019. Le TCSO regroupera toute l'activité conteneurs du GPMB sur un site unique, doté d'équipements modernes à même de répondre aux attentes des entreprises et de favoriser le transport maritime.
Premier opérateur privé français à avoir obtenu en 2004 une licence l’autorisant à développer des services ferroviaires dans l’ensemble de l’Union européenne, Europorte, filiale du Groupe Eurotunnel spécialisée dans le fret ferroviaire, est implantée sur le réseau français et britannique. Avec plus de 1 500 salariés, Europorte apporte des solutions sur-mesure aux industriels en proposant une offre intégrée couvrant la totalité des métiers du fret et la gestion d’infrastructures : de la traction nationale et internationale à la logistique, des services de proximité à la gestion d’embranchements, sans oublier les missions d’opérateur ferroviaire de proximité.

Ci-dessous quelques photos du Terminal du Verdon tel qu'il était le 21.06.2010 (photos faites alors que je naviguais à bord du navire à passagers BOHEME).


Le plus gros roulier du monde, le HOEGH TARGET, bientôt en escale au Havre
HOEGH TARGET
Selon Haropa (regroupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris), le terminal roulier du Havre accueillera le 07.09.2015 le plus grand voiturier actuellement en service dans le monde, le HOEGH TARGET, entré en service le 02.07.2015 pour le compte de l'armement norvégien Hoegh (sa quille fut posée le 30.04.2014 au chantier chinois Xiamen Shipbuilding Industry). Ce PCTC (Pure Car & Truck Carrier) "Post Panamax" a une capacité d'emport de 8 500 voitures. Avec cette escale, le port du Havre confirme son rang de première plateforme française pour l'import/export de véhicules neufs. Au moins pour ses premiers voyages, le HOEGH TARGET sera positionné sur la ligne Afrique du Sud - Océan Indien - Océanie.
Voiturier HOEGH TARGET (photo Marco Schoone)
HOEGH TARGET (Oslo) - IMO 9684976 - Indicatif d'appel LAUJ7 - MMSI 257864000 - Voiturier - 199,90x36,50x38,49 m - TE 10,318 m - JB 76 420 - JN 23 242 - PL 22 068 t - P 11 735 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S60ME-C / hélice à pas fixe) - V 19 nd - Prop. d'étrave (1 800 kW) - Générat. aux. 2 x 1 850 kW / 1 x 950 kW - Cap. 8 500 voitures - Equipage 23 - Constr. 07.2015 (Xiamen Shipbuilding Industry, Xiamen, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Hoegh Group (Oslo, Norvège) - Pav. NOR - Ex HOEGH TRACER (IMO 9684990 / Livrable 10.2015) - HOEGH TRAPPER (IMO 9706918 / Livrable 01-2016) - HOEGH TRAVELLER (IMO 9710737 / Livrable 04.2016) - HOEGH TRIGGER (IMO 9684988 / Livrable 10.2015) - HOEGH TROTTER (IMO 9710749 / Livrable 07.2016).


Cargo néerlandais JADE en escale à Fécamp (03.09.2015) — Photos Christian Maheut
En provenance de Saint-Malo, le cargo néerlandais JADE est arrivé à Fécamp le 03.09.2015, afin de charger des panneaux de particules fabriqués par Linex Panneaux (Allouville Bellefosse, Seine Maritime). Une fois son chargement terminé, appareillage pour Seaham (petit port situé sur la côte nord-est de l'Angleterre) où il y est attendu le 06.09 au soir. Le logo sur sa cheminée m'est inconnu. Sur la première photo, à l'arrière du JADE, on aperçoit le cargo KAAMI, un habitué du port de Fécamp (cf. ici).
JADE
JADE
JADE
JADE (Amsterdam) - IMO 9411769 - Indicatif d'appel PCDI - MMSI 246724000 - Cargo de divers - 88,97x11,80x6,78 m - TE 5,05 m - JB 2 281 - JN 1 170 - PL 3 200 t - P 1 499 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8L20 / hélice à pas variable) - V 11 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 312 kW / 1 x 140 kW / 1 x 65 kW - Cap. GRN 4 501 m3 (1 cale) / 104 evp - Constr. 07.2010 (NSC Marine Corp., Shanghai, China (coque / Bijlsma Shipyard BV, Lemmer, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Wagenborg Shipping BV (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Lancé comme PRISCILLA (06.2010). Sisterships : cf. CITO.

Quelques photos complémentaires du JADE, faites par Gérard Né le 04.09.2015 au matin
JADE
JADE
JADE
JADE


Deux 300 000 tpl, les tankers NEW HORIZON et EAGLE VIRGINIA, en escale au Havre-Antifer (02.09.2015) — Photos Gérard Né
Le transport de "crude" chinois NEW HORIZON avait accosté au terminal pétrolier d'Antifer le 30.08.2015 vers 13h00, en provenance du terminal pétrolier de Sidi Kerir, à côté d'Alexandrie (Egypte). On le voit ici lors de son appareillage le 02.09 à midi, destination "à ordres". Comme on le devine sur la photo de droite, c'est l'ancien YANGTZE DIAMOND, nom qu'il a porté depuis sa mise en service en 05.2012 jusqu'à fin 2014.
NEW HORIZON
NEW HORIZON
NEW HORIZON
NEW HORIZON
Sa cheminée porte le logo de son armement propriétaire China Merchants Energy Shipping Co (basé à Shanghai et à Kong Kong).
NEW HORIZON
NEW HORIZON
NEW HORIZON
NEW HORIZON
NEW HORIZON (Hong Kong) - IMO 9486520 - Indicatif d'appel VRKM3 - MMSI 477174100 - Pétrolier (Transport de brut) - 333,00x60,00x30,50 m - TE 22,64 m - JB 164 680 - JN 108 053 - PL 318 227 t - P 29 340 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 6S90MC-C / hélice à pas fixe) - V 16 nd - Générat. aux. 3 x 1 270 kW - Cap. 334 900 m3 (15 citernes) - Constr. 05.2012 (Shanghai Waigaoqiao Shipbuilding, Shanghai, Chine) - Gérant/Opérat. Associated Maritime Co HK (Hong Kong, Chine) - Pav. HKG (CHN) - Ex YANGTZE DIAMOND (05.2012-12.2014). Sisterships : E MEI SAN (IMO 9560766 / 2010) - HONG KONG SPIRIT (IMO 9602289 / 2013) - HUA SAN (IMO 9402732 / 2008) - JIU HUA SAN (IMO 9418078 / 2009) - LU SAN (IMO 9418054 / 2009) - MARAN CLEO (IMO 9593191 / 2013) - NEW JOVIALITY (IMO 9486491 / 2011) - NEW VIGOROUS (IMO 9486518 / 2012) - NEW WISDOM (IMO 9486506 / 2011 / Ex YANGTZE CROWN jusqu'en 11.2014) - TAI HUNG SAN (IMO 9559406 / 2010) - TAI SAN (IMO 9418066 / 2009).

Le pétrolier NEW HORIZON vient à peine de quitter son poste à Antifer qu'un autre 300 000 tpl s'apprête à accoster (il attendait d'ailleurs sur rade du Havre depuis plusieurs jours). Il s'agit cette fois-ci du transport de brut singapourien EAGLE VIRGINIA qui arrive, lui aussi, du terminal égyptien de Sidi Kerir. Les photos le montrent le 02.09.2015 vers 14h30, lors de son évitage et de sa mise à quai au poste AFR W, aidé dans sa manœuvre par quatre remorqueurs de la station Boluda-Le-Havre. Appareillage pour Anvers (Belgique) prévu le 05.09 en début de nuit.

EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA

EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA

EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA
EAGLE VIRGINIA

EAGLE VIRGINIA (Singapore) - IMO 9230878 - Indicatif d'appel S6HU8 - MMSI 564422000 - Pétrolier (Transport de brut) - 332,99x60,00x30,40 m - TE 22,52 m - JB 161 233 - JN 110 526 - PL 319 029 t - P 29 3 40 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S90MC-C / hélice à pas fixe) - V 16 nd - Générat. aux. 3 x 1 100 kW - Cap. 339 153 m3 (15 citernes) - Constr. 2002 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant AET Shipmanagement (Singapour) - Pav. SGP. Navire-catalogue : une quarantaine de sisterships.


Le plus gros porte-conteneurs sous pavillon français, le CMA CGM BOUGAINVILLE (17 722 evp), est entré en service fin août 2015

Récemment livré par le chantier sud-coréen Samsung Heavy Industries, le CMA CGM BOUGAINVILLE est entré en service le 25.08.2015, commençant sa première tournée chinoise avant de regagner le Nord-Europe (ligne French Asia Line / FAL). C'est, après les CMA CGM KERGUELEN (IMO 9702132 / 03.2015 / photo ci-dessous) et CMA CGM GEORG FORSTER (IMO 9702144 / 06.2015), le troisième d'une série de six sisterships géants qui entreront en flotte d’ici fin 2015. Avec ses 398 m de long pour 54 m de large et sa capacité de près de 18 000 evp (équivalent-vingt-pieds, taille normalisée des conteneurs), c’est actuellement le plus grand navire de CMA CGM. Il sera toutefois dépassé en 2017 (cf. plus bas). Contrairement à ses deux aînés (immatriculés en Grande-Bretagne), le CMA CGM BOUGAINVILLE navigue sous pavillon français, avec Marseille comme port d'attache (pavillon RIF). C'est ainsi le plus grand navire sous pavillon hexagonal, surpassant le CMA CGM JULES VERNE (entré en service en 04.2013) et ses 16 000 evp.

CMA CGM KERGUELEN CMA CGM KERGUELEN (le 10.05.2015 au Havre / photo Fabien Montreuil), sistership du CMA CGM BOUGAINVILLE
On peut se demander quand s'arrêtera cette course au gigantisme, en particulier entre CMA CGM (troisième mondial) qui a commandé trois super PCs de 20 600 evp, livrables en 2017 par le chantier Hanjin Heavy Industries sur son site philippin de Subic Bay, et l'armement danois Maersk (premier mondial) qui a en commande 11 PCs de 19 000 evp. Certes, plus les navires sont grands, plus importantes sont les économies d'échelle. Mais les infrastructures portuaires et les outils de manutention doivent suivre… Par ailleurs, dix des douze ports mondiaux traitant plus de 10 millions d'evp (chiffres 2014, source Le Marin) sont situés en Asie (le premier est Shanghai, avec 33,6 Mevp), les deux autres étant Dubai (neuvième, avec 13,6 Mevp) et Rotterdam (onzième, avec 11,6 Mevp) — pour mémoire, les deux plus grands ports à conteneurs français sont Le Havre avec 2,5 Mevp et Marseille avec 1,1 Mevp.

Voici quelques photos du CMA CGM BOUGAINVILLE (docs CMA CGM).
Le CMA CGM BOUGAINVILLE lorsqu'il a quitté le chantier de Geoje (Corée du Sud).
N'y a t-il pas alors risque de surcapacité durable si la croissance chinoise ralentit comme c'est le cas actuellement ? Et qui dit surcapacité dit évidemment chute plus ou moins spectaculaire des taux de fret. En tout cas, quel chemin parcouru depuis le KORRIGAN, premier porte-conteneurs intégral français, entré en service en 1973 pour les Messageries Maritimes, et qui transportait au maximum 2 960 evp !
CMA CGM BOUGAINVILLE (Marseille) - IMO 9702156 - Indicatif d'appel FIVD - MMSI 228067900 - Porte-conteneurs - 398,00x54,00x30,00 m - TE 16,00 m - JB 175 688 - JN 100 254 - PL 186 528 t - P 63 910 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-Doosan 11S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 23,5 nd - Deux propulseurs d'étrave - Cap. 17 722 evp (dont 1 458 reefers) - Constr. 08.2015 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. FRA.
Page précédente
Dernière mise à jour - 16.09.2015

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net