Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - A Ladybug - Acamar - Adara - Adonis - Adriatic Wave - Agena - Ariadne Palace I - Aranui - Aranui II - Aranui III - Aranui V - Aristomenis - Ashley - Astella - Asterion - B Ladybug - Bremer Horst Bischoff - Cadiz - Capo Falconara - C Ladybug - CMA CGM Amazon - CMA CGM Magdalena - CMA CGM Marrit - CMA CGM Uruguay - Color Festival - Corsica Express - Corsica Express III - Corsica Express Three - Corsica Marina II - Corsica Marina Seconda - Corsica Regina - Corsica Vera - Corsica Victoria - Corsica Viva II - Daan - Derk - D Ladybug - Dong-A Glaucos - Drotten - E.R. Castor - Express Ferry Angelina Lauro - Fehn Mariner - Ganges Star - Glovis Salomon - Gotland - G Poseidon - Grand Uranus - Hydra - Kronprins Olaf - Maersk Adriatic - Maersk Aegean - Mare - Marine Atlantica - Marine Nautica - Mega Andrea - Mega Express - Mega Express Two - Mega Express Three - Mega Express Four - Mega Express Five - Mega Express Six - Mega Smeralda - MSC Margrit - Oceanus - Panda - Phoenix Express - Rhodanus - RTS Sindbad Nui - Sandettie - Sardinia Regina - Sardinia Vera - Silja Festival - Silja Karneval - Spirit of Tasmania - Stolt Creativity - Stolt Innovation - Superfast II - Superstar - Svea - Truffaldino - Tuhaa Pae 3 - Vaeanu - Ventura - Viking Neptun - Viking Sea - Viking Sky - Viking Star - Viking Sun - Visby - Wellamo - Westewind -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Deux sisterships, les GLOVIS SOLOMON et GRAND URANUS, en escale en même temps au Havre (24-25.11.2015) — Photos Fabien Montreuil
Arrivé sur rade du Havre le 24.11.2015 à 08h30, en provenance de Southampton (GB), le voiturier GLOVIS SOLOMON (deux premières photos) a embarqué le pilote une demi-heure plus tard, accostant au quai roulier (poste ROC5) aux environs de 11h00. Il a appareillé pour Gijon (Espagne) le soir même un peu avant minuit. Son sistership, le roulier GRAND URANUS, est lui aussi arrivé au GPMH le 24.11.2015, mais en milieu d'après-midi, accostant au poste ROR 3 du quai roulier à 17h30. Il était lui en provenance du port turc de Derince, situé au fond du golfe d'Izmid, à l'extrême Est de la mer de Marmara (ce port, qui appartient à la société nationale des chemins de fer turcs TCDD / T.C. Devlet Demiryollari, est en grande partie dédié au transport de voitures, dont des services réguliers en mer Noire desservant le port roumain de Constanta, le port géorgien de Poti et le port russe de Novorossiysk). Il a appareillé pour Rotterdam (Pays-Bas) le 25.11 en milieu de nuit.
GLOVIS SOLOMON
GLOVIS SOLOMON
GRAND URANUS
GRAND URANUS
Ces deux rouliers GLOVIS SOLOMON et GRAND URANUS (et leurs deux autres sisterships d'ailleurs, cf. infra) ont eu un début de vie assez chaotique. En effet, entrés en service en 07.2011 et 01.2012 respectivement sous les noms de C LADYBUG et D  LADYBUG, capables de transporter environ 7 600 voitures, se sont vus purement et simplement abandonnés — équipages et navires — par leur propriétaire, l'armement taïwanais TMT Group et sa filiale Ladybug Corp. (Taipei City), après avoir été bloqués à quai suite à la demande de créanciers. C'est ainsi que le C LADYBUG resta plusieurs mois à quai à Anvers, avant d'être vendu au sud-coréen Hyundai Glovis pour 53,6 M€ (transaction actée par le cabinet d'avocats anversois Eric Van Hooydonk Lawyers, étude spécialisée dans le maritime). Leur coût unitaire de construction avait été de 90 M$ en 2011-2012, soit environ 68 M€ (en appliquant le taux de change de l'époque). Les trois autres rouliers furent vendus dans les deux mois qui suivirent.
GLOVIS SOLOMON et GRAND URANUS
GLOVIS SOLOMON et GRAND URANUS

GLOVIS SOLOMON (Majuro) - IMO 9445409 - Indicatif d'appel V7HP9 - MMSI 538005856 - Voiturier - 232,39x32,26x20,11 m - TE 10,015 m - JB 72 635 - JN 26 226 - PL 27 200 t - P 19 040 kW (mot. 2T-8cyl  MAN-B&W-HHI 8S60ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 20 nd - Prop. d'étrave - Cap. 7 560 voitures - Constr. 07.2011 (Hyundai Samho Heavy Industries, Samho, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Hyundai Glovis (Séoul, Corée du Sud) - Pav. MHL - Ex C LADYBUG (07.2011-04-2014). Sisterships : DONG-A GLAUCOS (IMO 9441867 / 01.2011 / Ex A  LADYBUG jusqu'en 05.2014) - G POSEIDON (IMO 9445394 / 03.2011 / Ex B  LADYBUG jusqu'en 06.2014) - GRAND URANUS (cf. ci-dessous).

GRAND URANUS (Singapore) - IMO 9472206 - Indicatif d'appel 9V3094 - MMSI 565596000 - Voiturier - 232,39x32,26x20,11 m - TE 10,019 m - JB 72 408 - JN 26 226 - PL 26 985 t - P 19 040 kW (mot. 2T-8cyl  MAN-B&W-HHI 8S60ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 20 nd - Prop. d'étrave - Cap. 7 600 voitures - Constr. 01.2012 (Hyundai Samho Heavy Industries, Samho, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Cido Shipping Group (Hong Kong, Chine / Busan, Corée du Sud) - Pav. SGP - Ex D  LADYBUG (01.2012-10.2014). Sisterships : cf. ci-dessus.


Coucher de soleil sur la Loire au niveau de Saint-Benoit — Photos Danièle Porry

En ces temps sombres et violents, bienvenue à la sérénité que procurent ces quelques photos de Loire faites à Saint-Benoit-sur-Loire le 15.11.2015. Quand on parle de cette commune du Val de Loire située à une trentaine de kilomètres à l'Est d'Orléans et à une dizaine de kilomètres de Sully-sur-Loire, on pense bien sûr à la Loire, mais surtout à son abbatiale romane, la Basilique Saint-Benoît, et à sa célèbre tour-porche du XIe siècle (l'abbatiale abrite les restes de Saint-Benoît, né en 480 en Italie, à Nursie, et bien évidemment auteur de la "Règle de Saint-Benoît"). On pense aussi à l'Oratoire carolingien de Germigny. En tout cas, un coucher de soleil sur la Loire mérite toujours le détour. Ces photos du Loiret me donnent l'occasion de revenir sur le Festival de Loire qui s'est tenu fin septembre à Orléans (dossier publié dans ma rubrique dédiée à la navigation fluviale).


Quelques photos de la Basilique de Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret)
Les moines suivant la Règle de Saint-Benoît s'établirent à Saint-Benoît, dans un méandre de la Loire, vers 650 apr. JC, mais la construction de la basilique romane ne commença qu'en 1067 (elle fut consacrée en 1218). Comme on le voit sur la première photo, côté chevet de la basilique, le chœur est entouré de quatre chapelles. Côté narthex, la tour-porche à deux niveaux, de section carrée, fut construite elle aussi au début du XIe siècle (Umbertus, sculpteur comme le mentionne l'un des chapiteaux corinthiens "Umbertus me fecit", en aurait été le maître d'œuvre). En revanche, la nef fut reconstruite plus tard, au XIIIe siècle, d'où sa voûte gothique. Sur les trois dernières photos, quelques plans rapprochés : un portail latéral sculpté, le niveau inférieur de la tour-porche avec ses chapiteaux romans dont beaucoup illustrent le livre de l'Apocalypse de Jean, et un bas-relief symbolisant les moines retirant les restes de leur Saint. En effet, la crypte (située sous le chœur) abrite une chässe contenant les reliques de Saint-Benoît, ramenées vers 670 par des moines de Monte Cassino (Italie). La communauté monastique, dispersée à la Révolution, s'est reconstituée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et compte de nos jours une trentaine de moines bénédictins.
Quelques photos de l'Oratoire de Germigny-des-Prés (Loiret)
A quelques kilomètres de Saint-Benoît, on trouve l'Oratoire carolingien de Germigny-des-Prés, construit en 806 à la demande de Théodulf, ami et conseiller de Charlemagne, poète et théologien originaire d'Espagne. Cet évêque d'Orléans s'était fait construire, en 806, une villa et un oratoire près de l'abbaye. La villa a disparu mais l'oratoire est l'une des plus anciennes églises de France, l'un des témoignages majeurs de l'art carolingien (avec les cryptes de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre (Yonne), ou l'abbaye de Flavigny-sur-Ozerain (Côte-d'Or) ou encore l'abbaye de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (Loire-Atlantique), pour ne citer que quelques-uns de nos chefs-d'œuvre carolingiens parfaitement conservés, les premiers qui me viennent à l'esprit). Cet oratoire a été restauré dans les années 1870. Comme on le voit sur les photos intérieures (docs. Structurae), la pièce maîtresse de cet oratoire est la mosaïque en cul-de-four de l'abside orientale, sans doute réalisée par un artiste formé à l'école byzantine. A noter que cette mosaïque fut longtemps ignorée car elle avait été recouverte d'un badigeon (probablement au XVIIIe siècle), c'est presque par hasard qu'elle fut redécouverte en 1820.
Constituée de plus de 100 000 tesselles, cette mosaïque date de la construction de l'oratoire. Elle est très bien conservée. C'est une œuvre unique en France, d'autant qu'elle a la particularité de ne pas représenter le classique "Christ en majesté" mais une " Arche d'Alliance" (celle de Moïse, contenant les Tables de la Loi), surmontée de deux chérubins, l'ensemble encadré par deux anges. Ce choix fut sans doute fait car Theodulf, comme Charlemagne, faisait partie des Chrétiens opposés au "culte des images" (même si le Concile de Nicée de 787 avait rétabli le droit pour tous d'avoir des images du Christ, mettant fin à la poursuite des "iconoclastes").


Bateaux classés monuments historiques : une flottille d’exception (Hors-série Arcades / Sortie le 05.12.2015)
La région Poitou-Charentes est, à ce jour, la première région de France en nombre de bateaux classés et inscrits "monuments historiques". Une flottille d'exception de 37 unités qui comprend aussi bien des bateaux de commerce que des bateaux de travail traditionnels ou encore des voiliers. Cette richesse patrimoniale unique fait l'objet d'un hors-série de la revue Arcades, co-éditée avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles, et dont la sortie est programmée pour le 5 décembre 2015.
Ce hors-série s'attache à montrer qu'au-delà de l'intérêt patrimonial du bateau en lui-même, il s'agit de préserver et de transmettre des savoir-faire et des techniques et que, derrière le bois ou l'acier, se cachent toujours des histoires d'hommes et de passions. Sommaire.
Outre la présentation des différents bateaux sous forme de fiches illustrées, cette édition exceptionnelle contient de nombreux articles sur les actions menées par les institutions et collectivités locales pour valoriser ce patrimoine, sur les associations impliquées de longue date dans la préservation de cette flottille d'exception, ainsi que sur les passionnés — propriétaires de bateaux, charpentiers de marine, historiens — qui œuvrent à la sauvegarde des savoir-faire et des techniques traditionnelles.
Ce numéro de 100 pages, abondamment illustré, reprend les principes de présentation d'Arcades en termes de format, de qualité de papier, de façonnage et de lisibilité. Il sera proposé au prix de 12 € en librairies et maisons de presse. Commandez dès maintenant ce hors-série d'exception au tarif préférentiel de 10 € (offre valable jusqu'à parution et bénéficiez des frais d'envoi offerts). Commandes en ligne sur www.revue-arcades.fr ou avec le bon de souscription.
Bateaux classés monuments historiques : une flottille d’exception - Hors-série - Format fermé 220x305 mm - Dos carré cousu-mors collé - Couverture : couché satiné 350 g avec pelliculage mat recto - Cahiers intérieurs : couché satiné 135 g - 100 pages - Tirage : 3 000 exemplaires - Prix public : 12 € - Editions Arcades - 12.2015.


Le porte-conteneurs MSC MARGRIT en escale inaugurale à Fos les 22 à 24.11.2015 — Photos Emmanuel Bonici
Arrivée de nuit à Marseille-Fos (darse 2) le 22.11.2015, en escale inaugurale, du MSC MARGRIT. Il était aidé par trois remorqueurs : les VB CRAU et VB ESTEREL à l'arrière, le VB RHONE à l'avant. Sa manœuvre d'évitage s'est faite beaucoup plus tardivement que d'habitude (il est remonté beaucoup plus loin pour, après, se laisser rabattre vers le quai par le vent).
Une fois l'évitage terminé, le MSC MARGRIT a le vent sur trois-quarts arrière bâbord, ce qui tend à le rabattre vers le quai et à le faire avancer vers le sud. Le VB ESTEREL est donc resté en arrière pour le maintenir au niveau des bollards d'amarrage, tandis que les VB RHONE et VB CRAU le plaquaient fortement contre le quai pour l'empêcher de glisser, le temps que l'amarrage soit terminé.
La situation était également délicate pour les lamaneurs qui ont eu pas mal de difficultés à tirer les aussières vers le quai.
Le MSC MARGRIT est le 41e navire de l'armement italo-suisse Mediterranean Shipping Company de plus de 10 000 evp à escaler à Fos, pour un total de 238 escales depuis novembre 2010. Son escale, traitée par Seayard Terminal, est prévue pour 1 600 mouvements et il devrait repartir le 24.11 à 03h00.
MSC MARGRIT (Monrovia) - IMO 9465318 - Indicatif d'appel A8YN6 - MMSI 636092211 - Porte-conteneurs - 366,45x48,26x29,85 m - TE 16,00 m - JB 141 635 - JN 63 825 - PL 141 141 t - P 72 240 kW (mot. 2T-12cyl MAN-B&W-HHI 12K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,7 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 800 kW) - Générat. aux. 4 x 3 320 kW - Cap. 13 102 evp (dont 800 reefers) - Constr.06. 2012 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant E.R. Schiffahrt (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Pav. LBR - Ex CMA CGM MARGRIT (07.2012-06.2015) - Ex  MSC MARGRIT (06.2012-07.2012) - Lancé comme E.R. CASTOR (04.2012). Navire-catalogue : plus d'une cinquantaine de sisterships.


Croisière Armada à bord de l'HORIZON
(Août 2015)
Escale de Warnemunde (Allemagne)

Suite et fin de l'escale


Quelques navires au Havre et en Seine (12 au 21.11.2015) — Photos Fabien Montreuil
Arrivé sur rade du Havre le 11.11.2015 à 17h30, en provenance de Rotterdam, le chimiquier / pétrolier français ASTERION passe les digues d'entrée du port le 13.11.2015 aux alentours de 23 h. Il changera de quai plusieurs fois durant cette escale.
ASTERION
ASTERION
ASTERION
Appareillage le 21.11 peu avant 02h00, retour à Rotterdam.
ASTERION
ASTERION
ASTERION
ASTERION (Marseille) - IMO 9595125 - Indicatif d'appel FICK - MMSI 226000000 - Chimiquier / Pétrolier - 184,00x27,40x17,20 m - TE 11,50 m - JB 23 248 - JN 9 919 - PL 37 583 t - P 7 860 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S46MC-C8 / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 740 kW - Cap. 42 658 m3 (12 citernes) - Constr. 06.2011 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr. Socatra (Bordeaux, France) - Gérant/Opérat. Intershipping (Luxembourg) - Pav. FRA. Sisterships : ACAMAR (IMO 9587817 / 03.2011) - ADARA (IMO 9587829 / 04.2011) - AGENA (IMO 9587831 / 04.2011) - ASTELLA (IMO 9587843 / 04.2011) - MAERSK ADRIATIC (IMO 9636632 / 10.2012) - MAERSK AEGEAN (IMO 9636644 / 07.2013).

Escale du 12 au 18.11.2015 au Trait pour le supply norvégien VIKING NEPTUN entré en service en février de cette année (design type SALT 301). Coque renforcée glace (Ice Class 1B), équipé d'un système de positionnement dynamique DP3, disposant d'un hélideck, ce navire de soutien offshore est par ailleurs doté de deux puissants appareils de levage : une grue de 400 t et une de 100 t. Charge maximale du pont de travail 6 000 t (10 t/m2 au maximum). Hangar pour abriter un ou deux ROVs (Remote Operated Vehicles) et deux moonpools (puits débouchant sur une ouverture dans la coque pour accès direct), l'un pour le ROV, l'autre pour les opérations sous-marines. Emménagements pour 150 personnes (50 cabines à usage single, 50 à usage double). Il a donc chargé des carrousels de câbles fabriqués par Flexi-France (groupe Technip), au Trait (sur l'ancien site des chantiers navals du Trait, en bord de Seine, à environ 30 km en aval de Rouen). Puis cap sur le Ghana.
VIKING NEPTUN
VIKING NEPTUN
VIKING NEPTUN
VIKING NEPTUN (Nassau) - IMO 9664902 - Indicatif d'appel C6BR9 - MMSI 311000347 - Navire de soutien offshore - 145,60x31,00x13,00 m - TE 9,00 m - JB 19 760 - JN 5 929 - PL 15 000 t - Ptot 21 200 t (huit moteurs 4T-6cyl Wartsila 6L32 / quatre moteurs électriques de propulsion entraînant deux hélices à pas variable) - V 17,5 nd - Sept propulseurs transversaux (quatre propulseurs d'étrave dont deux en tunnel de 2 500 kW chacun et deux directionnels rétractables de 2 000 kW / trois propulseurs arrière de 2 500 kW) - Grues 1 x 400 t / 1 x 100 t - Constr. 2015 (Kleven Verft, Ulsteinvik, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Eidesvik Offshore (Norvège) - Pav. BHS.

Escale de 24 h au Havre pour le porte-conteneurs quasi-neuf CMA CGM URUGUAY. Celui-ci est en effet entré en service en 09.2015. Il est arrivé de Dunkerque le 16.11.2015 en fin de matinée et a accosté au quai des Amériques à 16h. On le voit ici lors de son appareillage le 17.11 à 15h, sa prochaine destination étant Beyrouth (Liban).

CMA CGM URUGUAY
CMA CGM URUGUAY
CMA CGM URUGUAY
CMA CGM URUGUAY (Monrovia) - IMO 9706310 - Indicatif d'appel D5JG5 - MMSI 636017093 - Porte-conteneurs - 299,99x48,40x24,80 m - TE 14,50 m - JB 96 424 - JN 59 714 - PL 115 639 t - P 37 200 kW (mot. 2T-9cyl Wartsila-HHI / hélice à pas fixe) - V 23,3 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 3 x 4 300 kW / 1 x 2 800 kW - Cap. 9 162 evp (dont 1 500 reefers) - Constr. 09.2015 (Daewoo-Mangalia Heavy Industries, Mangalia, Roumanie) - Gérant Capital Ship Management (Grèce) - Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. LBR - Lancé comme ADONIS (08.2015). Sisterships : ARISTOMENIS (IMO 9728253 / Livrable 03.2016) - CMA CGM AMAZON (IMO 9706308 / 06.2015) - CMA CGM MAGDALENA (IMO 9724049 / Livrable 11.2015).


Quelques nouvelles du Havre (15.11.2015) — Photos Gérard Né
Sur la photo de gauche, le chimiquier / pétrolier STOLT INNOVATION dont l'amarrage au quai Pierre Callet vient de s'achever ce 15.11.2015 à 16h30. Il arrive d'Anvers (Belgique). Appareillage pour Rotterdam (Pays-Bas) 24 h plus tard. Sur les deux photos suivantes, un autre chimiquier / pétrolier, l'ADRIATIC WAVE à quai à Jonction 3 depuis le 13.11.2015. Appareillage imminent (destination à ordres). Sur sa cheminée, le logo de l'armement néerlandais Seaarland Shipping Management.
STOLT INNOVATION
ADRIATIC WAVE
ADRIATIC WAVE

STOLT INNOVATION (George Town) - IMO 9102069 - Indicatif d'appel ZCSP7 - MMSI 319489000 - Chimiquier / Pétrolier - 176,75x31,08x15,61 m - TE 11,897 m - JB 24 846 - JN 12 146 - PL 36 876 t - Ptot 14 580 kW (quatre moteurs 4T-9cyl Wartsila 9R32LN et un 4T-6cyl 6R32LN) couplés à quatre générateurs qui alimentent un moteur électrique de propulsion (de 10 000 kW) entraînant une hélice à pas fixe) - V 16,2 nd - Prop. d'étrave (1 000 kW) - Cap. 40 488 m3 (42 citernes) - Constr. 05.1996 (Danyard, Frederikshavn, Danemark) - Gérant/Opérat. Stolt Tankers (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. CYM. Sisterships : cf. STOLT CREATIVITY (IMO 9102095).

ADRIATIC WAVE (Hong Kong) - IMO 9387918 - Indicatif d'appel VRFI5 - MMSI 477547200 - Chimiquier / Pétrolier - 183,00x32,20x19,10 m - TE 13,15 m - JB 29 733 - JN 13 661 - PL 51 549 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Cap. 52 088 m3 (12 citernes) - Constr. 07.2009 (STX Offshore & Shipbuilding, Jinhae-Changwon, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Seaarland Shipping Management (Amsterdam, Pays-Bas) - Pav. HKG. Navire-catalogue : une cinquantaine de sisterships.

Le chimiquier / pétrolier GANGES STAR a accosté à Jonction 2 ce 15.11.2015 à 14h00, en provenance lui aussi d'Anvers. Appareillage le 16.11 à 6h00 à destination de Port Jérôme, terminal pétrolier dépendant du GPMR (Grand Port Maritime de Rouen). Ce terminal dessert la raffinerie de Port-Jérôme-Gravenchon (Exxon-Mobil / cf. Doc.) dont la capacité de raffinage annuel est de l'ordre de 12 Mt.
GANGES STAR
GANGES STAR
GANGES STAR (Valletta) - IMO 9496692 - Indicatif d'appel 9HA2339 - MMSI 248374000 - Chimiquier / Pétrolier - 128,60x20,40x11,50m - TE 8,714 m - JB 8 581 - JN 4 117 - PL 13 019 t - P 4 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35MC / hélice à pas fixe) - V 13,4 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. 13 404 m3 (12 citernes) - Constr. 04.2010 (21st Century Shipbuilding, Tongyeong, Corée du Sud) - Propr./Gérant Rigel Schiffahrts (Brême, Allemagne) - Pav. MLT. Navire-catalogue : une cinquantaine de sisterships.

Avant-dernière escale de paquebot au Havre pour la saison écoulée, le 15.11.2015, avec le VENTURA, paquebot habitué du Havre (nous l'avons vu en escale inaugurale le 10.04.2011, mais également de La Rochelle (cf. ici par exemple) ou encore de Brest (cf. ). Les photos suivantes ont été prises ce 15.11 en début de soirée (entre 17 et 18h).
VENTURA
VENTURA
VENTURA
Il est arrivé sur rade du Havre, en provenance de Southampton (GBR), ce 15.11 au matin, peu après 05h00, embarquant aussitôt le pilote. Il a passé les digues d'entrée du port trois quarts d'heure plus tard. Accostage à 07h00 au quai Roger Meunier (Terminal Croisières de la Pointe de Floride). Sur les deux premières photos ci-dessous, on aperçoit le transbordeur ETRETAT (ex NORMAN VOYAGER).
VENTURA
VENTURA
VENTURA
On le voit ici peu avant son appareillage (prévu à 18h30) pour Zeebrugge (Belgique).
VENTURA
VENTURA
VENTURA
VENTURA (Hamilton) - IMO 9333175 - Indicatif d'appel ZCDT2 - MMSI 310562000 - Paquebot de croisières - 288,61x36,05x11,41 m - TE 8,50 m - JB 116 017 - JN 85 255 - PL 8 044 t - Ptot 67 220 kW (six moteurs Diesel Wartsila (dont quatre 4T-12cyl 12V46C et deux 4T-8cyl 8L46C) couplés à six générateurs (dont quatre de 12 240 kW chacun et deux de 8 160 kW) connectés à deux moteurs électriques (de 21 000 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 22 nd - Propulseurs 6x2 200 kW (3 av. / 3 arr.) - Cap. 3 597 passagers (1 546 cabines) - Equipage 1 230 - Constr. 2008 (Fincantieri-Cant. Nav. Italiani, Monfalcone, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. Carnival PLC (Londres, Grande-Bretagne) - Pav. BMU.


Quelques navires en escale
à Saint-Nazaire
(septembre 2015 / mise en ligne 15.11.2015)

Photos Christian Plagué


Les îles de la Polynésie Française bientôt reliées par l'ARANUI V arrivé à Papeete (Tahiti) le 09.11.2015
La Compagnie Polynésienne de Transport Maritime (CPTM) dessert, depuis 35 ans, les îles françaises du Pacifique (archipels de la Société, des Tuamotu et des Marquises), Elle le fait, depuis 06.2002, avec le navire mixte ARANUI III (IMO 9245354) qui est à la fois un cargo et un navire de croisières. L'armement vient de se doter d'un nouveau navire, l'ARANUI V, livré le 01.10.2015 par le chantier chinois Huanghai Shipbuilding. On voit ci-dessous l'ARANUI V lors de sa première arrivée à Papeete, son port d'attache, le 09.11.2015 (Photos CPTM)… "maeva" à lui (bienvenue). Il entrera en service dans le courant du mois prochain. Chaque rotation inter-îles complète, avec départ et arrivée à Papeete, durera deux semaines ("Aranui" ne signifie t-il pas "grand chemin" en langue Maori ?). Ce navire servira donc, comme ses prédécesseurs (cf. ci-dessous), au ravitaillement en marchandises diverses des différentes îles de Polynésie française, à l'embarquement des productions locales et au transport des iliens, mais jouera aussi le rôle d'un petit paquebot de croisières de grand confort pouvant embarquer un peu plus de 250 passagers (cf. infra la description des emménagements).
L''ARANUI premier du nom (IMO 6726175) était entré en service sous ce nom en 1980 mais avait été construit comme CADIZ en 1967 (il deviendra le TUHAA PAE 3 en 1991, puis VAEANU en 1993, nom sous lequel il sera désarmé en 01.2010 et sans doute démoli depuis). L'ARANUI II (IMO 7104348) a été racheté en 1990 par la CPTM mais avait été construit en 1971 comme BREMER HORST BISCHOFF (il sera démoli en 03.2008 au Pakistan sous le nom de RTS SINDBAD NUI). L'ARANUI III, bien que récent (construit en 2002), sera donc remplacé dès cette fin d'année. En effet, pour l'armement CPTM, il ne répondait plus parfaiitement aux nouveaux standards des croisiéristes (américains dans leur majorité) qui souhaitent des cabines plus vastes, avec balcons, etc.
ARANUI V
ARANUI V
ARANUI V

ARANUI V (Papeete) - IMO 9677492 - Indicatif d'appel FIQC - MMSI 546018000 - Navire mixte (Paquebot à passgers / Cargo) - 126,10x22,20x7,85 m - TE 5,20 m - JB 11 468 - JN 3 550 - PL 3 300 t - Ptot 8 000 kW (deux moteurs 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M32C / deux hélices à pas variable) - V 15 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 2 x 1 076 kW / 2 x 550 kW / 1 x 250 kW - Cap. 254 passagers (103 cabines dont 32 suites de 18 à 41 m² avec balcon, 31 cabines de luxe de 13 à 19 m² et 40 cabines standard avec hublot) / 171 evp (dont 40 reefers) - Equipage 100 - Une salle à manger (250 places) - Deux salons - Quatre bars dont un panoramique (le Sky Bar) - Deux salles de conférence - Bibliothèque - Salle de gymnastique - Salle de massage - Boutique - Piscine (extérieure) - Deux ascenseus - Huit ponts passagers - Deux grues - Constr. 10.2015 (Huanghai Shipbuilding, Rongcheng, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Compagnie Polynésienne de Transport Maritime (Papeete, Tahiti, Polynésie Française) - Pav. FRA.



Quelques autres nouvelles de Fécamp (12.11.2015) — Photos Gérard Né

Amarré au quai de Verdun, dans le port de Fécamp, le cargo néerlandais ASHLEY, arrivé le 11.11.2015, est en train de charger des panneaux de particules (fabriqués par la société Linex Panneaux, Allouville Bellefosse, Seine Maritime). Les opérations commerciales de ce port portent essentiellement sur les vracs (solides et liquides) et sur les marchandises conventionnelles (panneaux de particules donc, mais aussi bois sciés, pâte à papier, produits métalliques, colis lourds, et bien sûr poissons congelés… visite conseillée du Musée des Terres-Neuvas et de la Pêche situé face à lla plage). Ce cargo et un certain nombre de ses sisterships (cf. infra) sont des habitués de ce port de Haute-Normandie.

Voilà comment Geoges Simenon avait eu en 1928 un coup de cœur pour Féamp : "Cette année-là, j'avais attrapé le virus de la navigation. Du coup, à Fécamp, que j'aimais tellement pour les odeurs fortes de hareng et de morue, je fis construire un vrai bateau de pêche, solide, en chêne, avec voile et moteur ; onze mètres de long, dix centimètres d'épaisseur de coque.", dans Long cours sur les rivières et canaux publié la première fois en 1928.
ASHLEY (Enschede) - IMO 9201944 - Indicatif d'appel PEDN - MMSI 244580000 - Cargo de divers - 88,95x12,40x5,65 m - TE 4,35 m - JB 2 056 - JN 1 168 - PL 2 800 t - P 1 320 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8L20 / hélice à pas fixe) - V 10,5 nd - Cap. GRN 3 877 m3 (1 cale) - Constr. 07.2000 (Ceskoslovenska Plavba Labska / CSPL, Decin, République Tchèque / Peters BV Shipyards, Kampen, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Wagenborg Shipping BV (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex HYDRA (07.2000-02.2007). Sisterships : DAAN (IMO 9201956 / 01.2001) - DERK (IMO 9201932 / 01.2000) - FEHN MARINER (IMO 9173185 / 03.1999) - MARE (IMO 9214006 / 03.2004) - PANDA (IMO 9201968 / 07.2001) - RHODANUS (IMO 9173173 / 10.1998) - SANDETTIE (IMO 9214018 / 08.2004) - TRUFFALDINO (IMO 9173197 / 09.1999) - WESTEWIND (IMO 9201970 / 02.2003).

Encore à quai le 12.11.2015 au matin, le chimiquier norvégien KEY WEST que nous avons présenté hier. Key West est à la fois une ville et une île de l'archipel des Keys, au S-O de Miami (Floride, USA) et à environ 170 km au nord de la Havane (Cuba). Situé entre Atlantique et Golfe du Mexique, cet ilot coralien (20 km² environ) hébergea à partir des années 1925 de nombreux intellectuels et artistes, dont le célèbre écrivain et correspondant de guerre Ernest Hemingway (1899-1961 / Prix Nobel de littérature en 1954) qui y vécut dans les années 1930-1935) et dont on peut encore visiter la maison (aujourd'hui Musée Hemingway).
KEY WEST
KEY WEST
KEY WEST
KEY WEST


Deux sisterships supplémentaires, d'ici 2020, pour le VIKING STAR de l'armement Viking Ocean Cruises (12.11.2015)

L'armement américain Viking Ocean Cruises, filiale maritime du groupe Viking River Cruises, bien connu dans le domaine de la croisière fluviale, a mis en service en 03.2015 son premier paquebot, le VIKING STAR (ci-dessous, photo Fabien Montreuil) construit par le chantier italien Fincantieri (sur son site de Marghera, près de Venise). Ce paquebot fut conçu en partenariat avec les cabinets d'architecture SMC Design (Londres, Grande-Bretagne) et Rottet Studios (Los Angeles, Etats-Unis). Il fait partie, à l'origine, d'une série de quatre navires commandés par Viking Cruises : VIKING SEA (IMO 9650420 / Livrable 04.2016) - VIKING SKY (IMO 9725421 / Livrable 01.2017) - VIKING SUN (IMO 9725433 / Livrable 06.2017). Les contractants viennent de rendre publique la commande de deux sisterships supplémentaires livrables respectivement mi-2018 et fin 2020. Les différents paquebots sont construits sur les sites de Marghera ou d'Ancone, selon le plan de charge de Fincantieri.

VIKING STAR
VIKING STAR (Bergen) - IMO 9650418 - Indicatif d'appel LAIW6 - MMSI 257903000 - Paquebot de croisières - 228,30x28,80x14,73 m - TE 6,60 m - TA 40,00 m - JB 47 842 - JN 18 858 - PL 4 912 t - Ptot 23 520 kW (quatre moteurs MAN-B&W (dont deux 4T-12cyl 12V32/44CR et deux 4T-9cyl 9L32/44CR) couplés à quatre générateurs (dont deux de 6 720 kW chacun et deux de 5 040 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 7 250 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 20 nd - Propulseurs d'étrave (2 x 1400 kW) - Cap. 944 passagers (465 cabines, toutes extérieures avec balcons, dont 14 Explorer Suites avec vue panoramique, cabines de 25 à 120 m2 pour les plus grandes suites) - Equipage 444 - Ponts 14 - Atrium déployé sur trois ponts - A l'avant, sur deux ponts, l'Explorer Lounge - Plusieurs restaurants (les serveurs y prennent les commandes sur des tablettes connectées) : The Restaurant (pont 2) / The Chef’s Table / Manfredi’s / Poll Grill / World Café - Théâtre (Star Theater) - Piano-bar Torshavn - Jardin d'hiver (Wintergarden) - Cinéma - Bibliothèque - Accès WiFi - Spa "scandinave" Liv Nordic - Centre de fitness - Piste de jogging - Piscine principale (au centre du navire) avec dome rétractable - A l'arrière, piscine à débordement Infinity pool - Salon de coiffure - Boutiques - Constr. 03.2015 (Fincantieri Cant. Nav. Italiani, Marghera, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. Viking Cruises (Woodland Hills, Etats-Unis) - Pav. NOR. Rapide visite des emménagements ici.


Bientôt un treizième car-ferry pour Corsica Ferries, l'actuel SUPERSTAR acheté à Tallink (nov. 2015) et qui deviendra le MEGA EXPRESS SIX

La compagnie corse Corsica Ferries (siège à Bastia) assure, depuis 40 ans, des liaisons régulières vers la Corse et la Sardaigne, au départ de Nice et de Toulon, mais également d'Italie (dès l'origine de la compagnie). Son premier ferry (liaison Gênes - Bastia) fut le CORSICA EXPRESS (IMO 5197004 / cf. doc. d'archive ici) acquis en 10.1967 mais construit 30 ans plus tôt pour l'armement DFDS sous le nom de KRONPRINS OLAF. Il deviendra le EXPRESS FERRY ANGELINA LAURO de 1975 à 1978, date à laquelle il est renommé CAPO FALCONARA. C'est sous ce nom qu'il sera ferraillé en 1986. La compagnie assure également des liaisons vers l'île d'Elbe. Jusqu'à cette nouvelle annonce, la flotte de Corsica Ferries comprenait douze navires, le dernier ayant rejoint la compagnie (en 06.2015) étant le MEGA ANDREA (cf. infra), acheté à l'armement estonien Tallink.

SUPERSTAR
Avec le rachat du SUPERSTAR, futur MEGA EXPRESS SIX (à partir de début 2017), la flotte Corsica comptera donc treize navires, cette nouvelle acquisition (pour un peu plus de 90 M€) s'inscrivant dans une stratégie de développement de nouvelles lignes que le groupe corse souhaite mettre en place à partir du deuxième semestre 2016. Tallink va toutefois, pour l'instant, conserver le SUPERSTAR dans sa flotte (elle l'affrète coque nue pour un an, à partir de 12.2015) en attendant la livraison de son nouveau ferry propulsé au GNL (en construction au chantier Meyer Werft, sur son site finlandais de Turku, cf. doc. chantier) dont le nom ne sera dévoilé qu'au début 2016.
SUPERSTAR (Tallinn) - IMO 9365398 - Indicatif d'appel ESIY - MMSI 276747000 - Transbordeur - 176,95x27,60x21,25 m - TE 7,10 m - JB 36 277 - JN 14 073 - PL 5 000 t - Ptot 50 400 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Wartsila 12V46C / deux hélices à pas variable) - V 27,5 nd - Générat.aux. 3 x 2 360 kW - Deux propulseurs d'étrave en tunnels - Générat. aux. 3 x 786 kW - Cap. 736 passagers avec couchettes (186 cabines) / 1 244 passagers sans couchette / 660 voitures (1 930 m de linéaire garage) - Constr. 04.2008 (Fincantieri, Ancone, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. Tallink (Tallinn, Estonie) - Pav. EST.
Corsica Ferries a transporté 2 679 000 passagers vers la Corse en 2014, au départ de France continentale et d'Italie, soit une augmentation de près de 6 % par rapport à 2013, et ce qui correspond à une part de marché de plus de 70 % du trafic global. La compagnie a transporté 3 100 000 passagers en tout en 2014 (et environ 1 million de voitures) sur l'ensemble de ses 17 lignes, avec un chiffre d’affaires total de 220 M€.
Flotte de Corsica Ferries (les premières dates indiquées sont celles de construction des navires) : CORSICA EXPRESS THREE (IMO 9135963 / 1996 / Ex CORSICA EXPRESS III 1996-2002) - CORSICA MARINA SECONDA (IMO 7349039 / 1974 / Ex CORSICA MARINA II 1986-2003 / Ex MARINE NAUTICA 1974-1986) - CORSICA VICTORIA (IMO 7305253 / 1973 Ex GOTLAND 1973-1989) - MEGA ANDREA (ci-contre / IMO 8306498 / Ex SILJA FESTIVAL 1991-2005 / Ex WELLAMO 1986-1991), le dernier à avoir rejoint Corsica Ferries (en 06.2015) - MEGA EXPRESS (IMO 9203174 / 2001) - MEGA EXPRESS TWO (IMO 9203186 / 2001) - MEGA EXPRESS THREE (IMO 9208083 / 2001 / Ex ARIADNE PALACE I 2002-2004 / Ex OCEANUS 2001-2002) - MEGA EXPRESS FOUR (IMO 9086590 / 1995 / Ex SPIRIT OF TASMANIA III 2003-2006 / Ex SUPERFAST II 1995-2003) - MEGA EXPRESS FIVE (IMO 9035101 / 1993 / PHOENIX EXPRESS 1993-2006) - MEGA SMERALDA (IMO 8306486 / 1985 / Ex COLOR FESTIVAL 1994-2008 / Ex SILJA KARNEVAL 1992-1994 / Ex SVEA 1985-1992) - SARDINIA REGINA (IMO 7205910 / 1972 / Ex CORSICA REGINA 1989-1996 / Ex CORSICA VIVA II 1985-1989 / Ex DROTTEN 1980-1985 / Ex VISBY 1972-1980) - SARDINIA VERA (IMO 7360617 / 1975 / Ex CORSICA VERA 1986-1987 / Ex MARINE ATLANTICA 1975-1986).
MEGA ANDREA entré en flotte Corsica Ferries en 06.2015 (Photo Pietro Baldizzone)
MEGA ANDREA () - IMO 8306498 - Indicatif d'appel IBKW - MMSI 247356500 - 168,03x27,61x14,46 m - TE 6,514 m - JB 34 414 - JN 19 646 - PL 3 720 t - Ptot 26 408 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Pielstick-Wartsila 12PC2-6V-400 / deux hélices à pas variable) - V 22 nd - Trois propulseurs transversaux (av. 2 x 660 kW / arr. 1 x 880 kW) - Générat. aux. 4 x 2 000 kW - Cap. 1 937 passagers avec couchettes (588 cabines) / 63 passagers sans couchette / 350 voitures / 60 remorques (1 200 m de linéaire garage) - Constr. 01.1986 (Oy Wartsila Ab, Helsinki, Finlande) - Propr./Gérant Tourship (Italie) - Opérat. Corsica Ferries France (France) - Pav. ITA - Ex SILJA FESTIVAL (1991-2005) - Ex WELLAMO (1986-1991). Sistership : MEGA SMERALDA (cf. Flotte Corsica Ferries)
Page précédente
Dernière mise à jour - 30.11.2015

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net