Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - A 623 - Al Dasma - Altius - Andrea - Antonia - Arklow Cadet - Arklow Cape - Arklow Castle - Arklow Clan - Atlantic Tonjer - Avra - Bahra - Bella 1 - Bneider - Bougainville - Britannia - Bro Nordby - BW Clyde - BW Isis - Champlain - Christine - D'Entrecasteaux - Dora - Doris 40x10 - Eli Knutsen - Fairplay 28 - Francis Garnier - Hansa Europe - Harald Jarl - HMS Portugal - Isabella - Isabella I - Kamari - Karin - Koursk - La Grandiere - Lesum - Lydia - Michele Luliano - MSC Martina - MSC Meraviglia - MSC Monica - MSC Paola - MSC Rebecca - MSC Rossella - MSC Sophie - Multitrug 4 - Nelli - Newlead Avra - Normand Tonjer - Norwegian Breakaway - Norwegian Getaway - Oued Mekerra - Panamax Ostria - Paul - Pierre de Fermat - Red7 Tonjer - Serenissima - Star of Dubai - Stellamaris - Taghest - Tidjelabine - TSM Dora - Turm - Ultra Tiger - Vera - Ville de Carina - Vingaren - Vitality - Wulf 7 -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Accostage et appareillage du paquebot NORWEGIAN GETAWAY à Brest le 11.05.2017 — Photos Yannick Le Bris
J'ai déjà montré ci-dessous quelques photos du paquebot NORWEGIAN GETAWAY lors de son départ de Brest le 11.05.2017 après-midi. Le voici lors de son accostage le matin du 11.05, entre 05h00 et 06h00, au QR4 (Quai de Réparations N°4), quai habituel des paquebots de plus de 200 m de long.
NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY
Le NORWEGIAN GETAWAY quitte Brest le jour même à 16h30.
NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY


Quelques nouvelles de Brest (02-11.05.2017) — Photos Gilbert Auffret
Nous avons présenté le paquebot NORWEGIAN GETAWAY le 10.01.2014 lorsque le chantier allemand Meyer Werft (Papenburg) l'a livré à son armateur américain Norwegian Cruise Line. Il est arrivé à Brest, au petit matin, le 11.05.2017, en provenance de Ponta Delgada (port de la côte sud de l'île de São Miguel, archipel des Açores, Portugal), escale finalement annulée au dernier moment en raison du mauvais temps. Il en repartira le jour même à 16h30 (photos ci-dessous), à destination de Southampton (Grande-Bretagne).
Lors de cette croisière, qui se terminera à Copenhague (Danemark), il y avait à bord 3 783 passagers et 1 644 membres d'équipage (de 64 nationalités).
NORWEGIAN GETAWAY (Nassau) - IMO 9606924 - Indicatif d'appel C6ZJ4 - MMSI 311050900 - Paquebot de croisières - 325,65x39,70x11,40 m - TE 8,60 m - JB 145 655 - JN 132 549 - PL 11 110 t - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs MAN-B&W (dont deux 4T-14cyl 14V48/60CR et deux 4T-12cyl 12V48/60CR) couplés à quatre générateurs (dont deux de 16 800 kW et deux de 14 400 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 17 500 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Propulseurs d'étrave (3 x 3 000 kW) - Cap. 4 028 passagers (2 014 cabines dont 1 506 extérieures) - Equipage 1 640 - 18 ponts - Théâtre de 815 places - Constr. 01.2014 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. NCL Bahamas (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sistership : NORWEGIAN BREAKAWAY (04.2013).

Nous connaissons déjà la barge TSM DORA de l'armement rouennais Thomas Services Maritimes, pour l'avoir vue à quai au Havre le 22.03.2016. La voilà en route le 10.05.2017 dans le goulet de Brest, au droit du phare du Petit Minou.
TSM DORA
TSM DORA
TSM DORA
TSM DORA (Marseille) - IMO 8417508 - Indicatif d'appel FQAR - MMSI 227016100 - Barge autopropulsée pour travaux maritimes et fluviaux - 41,10 x 10,50 x 2,90 m - TE 2,20 m - JB 391 - JN 117 - PL 407 t - Ptot 546 kW (deux moteurs 4T-8cyl MWM TBD234V8 / deux hélices à pas fixe) - V 8,6 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 2 x 104 kW - Grue 15 t - Equipage 6 - Emménagements pour 20 personnes - Constr. 07.1984 (I.M.C.H., Tonnay-Charente, France) - Propr. Thomas Services Maritimes (Rouen, France) - Gérant/Opérat. Iroise SNC (Concarneau, France) - Pav. FRA - Ex DORA (01.1988-05.2016 / DCNS Brest) - Ex DORIS 40x10 (07.1984-01.1988 / Dora Shipping).

Le paquebot BRITANNIA, nouveau paquebot-amiral de P&O Cruises depuis 02.2015, déjà vu dans plusieurs de nos ports, dont celui de La Rochelle (le 13.08.2015), a fait une escale surprise (et rapide, une heure en tout) à Brest le 08.05.2017, venant de Southampton (Grande-Bretagne). Cette escale était justifiée par deux évacuations sanitaires (une passagère avec une fracture du tibia et un membre d'équipage philippin avec des difficultés respiratoires). Il est reparti en fin d'après-midi.
BRITANNIA
BRITANNIA
BRITANNIA

Passant devant le phare du Petit Minou, au départ de Brest le 10.05.2017, le cargo irlandais ARKLOW CAPE se dirige vers Montoir-de-Bretagne, sa prochaine escale. Arrivant de Rouen, il avait touché Brest le 07.05, pour y décharger sa cargaison de 4 501 t de blé.
ARKLOW CAPE
ARKLOW CAPE
ARKLOW CAPE
ARKLOW CAPE
ARKLOW CAPE (Arklow) - IMO 9757096 - Indicatif d'appel EISA9 - MMSI 250004214 - Cargo de divers - 87,40x14,99x7,12 m - TE 6,26 m - JB 2 999 - JN 1 692 - PL 5 085 t - P 1 740 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 340 kW / 2 x 166 / 1 x 80 kW - Cap. GRN 6 138 m3 (1 cale) - Constr. 11.2016 (Ferus Smit BV, Westerbroek, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Arklow Shipping (Arklow, Irlande / Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. IRL. Sisterships : ARKLOW CADET (IMO 9757084 / 07.2016) - ARKLOW CASTLE (IMO 9757101 / 02.2017) - ARKLOW CLAN (IMO 9757113 / Livrable 05.2017), plus six autres encore en cours de construction (livrables d'ici 03.2018 pour le dernier).

Photographié de Maison Blanche le 07.05.2017, le porte-conteneurs italo-suisse MSC ROSSELLA. Son escale brestoise était précédée d'une escale à Portbury (port du S-O de l'Angleterre) et suivie d'une au Havre.
MSC ROSSELLA
MSC ROSSELLA
MSC ROSSELLA
MSC ROSSELLA
MSC ROSSELLA (Valletta) - IMO 9065443 - Indicatif d'appel 9HA3656 - MMSI 229844000 - Porte-conteneurs - 242,85x32,20x19,00 m - TE 12,106 m - JB 37 398 - JN 21 770 - PL 43 605 t - P 26 774 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Korea HI&C 7RTA84C / hélice à pas fixe) - V 22 nd - Prop. d'étrave (900 kW) - Générat. aux. 3 x 985 kW - Cap. 3 424 evp (dont 150 reefers) - Equipage 30 - Constr. 12.1993 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Pav. MLT - Ex VILLE DE CARINA (12.1993-12.1997) - Lancé comme HANSA EUROPE (10.1993). Sisterships : MSC MARTINA (IMO 9060637 / 08.1993) - MSC MONICA (IMO 9060649 / 10.1993) - MSC PAOLA (IMO 9161297 / 09.1998) - MSC REBECCA (IMO 9139505 / 06.1997) - MSC SOPHIE (IMO 9073062 / 12.1993).

Pris de Maison Blanche le 02.05.2017, le cargo allemand PAUL arrive  d'Aviles (port espagnol situé sur la rivière du même nom, à environ 25 km à l'Ouest de Gijon, Asturies). Il vient au port de commerce de la mer d'Iroise pour y charger de la ferraille, puis repartira le 03.05.2017 à destination de Leixoes (port situé au Nord de Porto, Portugal).
PAUL
PAUL
PAUL
PAUL
PAUL (Saint John's) - IMO 9141352 - Indicatif d'appel V2GQ7 - MMSI 304052000 - Cargo de divers - 89,78x13,17x7,15 m - TE 6,21 m - JB 2 844 - JN 1 575 - PL 4 618 t - P 2 200 kW (mot. 4T-6cyl MWM TBD645L6 / hélice à pas variable) - V 11,5 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 360 kW / 2 x 112 kW - Cap. GRN 5 718 m3 (1 cale) / 213 evp - Constr. 06.1998 (Damen Galati Shipyards, Galati, Roumanie (coque) / Damen BV Shipyards, Hoogezand-Foxhol, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. MarShip Management (Haren-Ems, Allemagne) - Pav. ATG - Ex BELLA 1 (12.2012-01.2015) - Ex ISABELLA (01.2001-12.2012) - Ex ISABELLA I (06.1998-01.2001). Sisterships : ANTONIA (IMO 9195810 / 11.1999) - CHRISTINE (IMO 9184811 / 12.1998) - VINGAREN (IMO 9195822 / 02.2000) - VITALITY (IMO 9141364 / 10.1998 / Ex NELLI 09.2013-12.2015).


Le paquebot norvégien SERENISSIMA en escale à La Rochelle le 07.05.2017 — Photos Samuel Daguenet
Le paquebot SERENISSIMA arrive dans le port de La Rochelle, le 07.05.2017, en provenance de Bordeaux - Le Verdon. Les trois premières photos le présentent lors de sa progression dans l'avant-port. Sur la photo de droite, il vient de traverser le sas d'écluse qui donne accès au bassin à flot.
SERENISSIMA
SERENISSIMA
SERENISSIMA
SERENISSIMA
Devant accoster bâbord à quai au poste BF01 du bassin à flot, il évite dans le bassin avant de s'approcher du quai. Escale courte puisqu'il appareillera le soir même. Ce paquebot a le look de son âge… naviguant depuis 57 ans (il est entré en service en 06.1960). Ce n'est toutefois pas le plus vieux paquebot en service, lequel est l'actuel ASTORIA (que nous avons présenté en 08.2015 sous son précédent nom d'AZORES) et qui commença sa longue (et mouvementée) carrière sous le nom de STOCKHOLM (quatrième du nom) en 1948. J'aurais d'ailleurs bientôt l'occasion d'embarquer à son bord… au Groenland.
SERENISSIMA
SERENISSIMA
SERENISSIMA
SERENISSIMA
SERENISSIMA (Kingstown) - IMO 5142657 - Indicatif d'appel J8B4685 - MMSI 376439000 - Paquebot de croisières - 87,41x13,26x7,35 m - TE 4,92 m - JB 2 598 - JN 829 - PL 590 t - P 2 537 kW (mot. 2T-5cyl B&W-Akers Mek Verksted 5-50VTBF-110/40 / hélice à pas variable) - V 16 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 720 kW - Cap. 117 passagers (57 cabines) - Equipage 40 - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1C) - Constr. 06.1960 (Trondhjems Mekaniske Verksted, Trondheim, Norvège) - Propr. Premier Cruises Ltd (Split, Croatie) - Gérant/Opérat. Premier Cruises Ltd / West Wind Ltd (Split, Croatie) - Pav. VCT - Ex ANDREA (07.2002-04.2012) - Ex HARALD JARL (06.1960-07.2002).

Quelques autres navires photographiés au GPMLR le 02.05.2017. Tout d'abord le vraquier grec PANAMAX OSTRIA que nous avons vu arriver à La Rochelle le 27.04.2017 à 19h00, en provenance de Lisbonne. Le voici encore à quai à Chef de Baie, poursuivant son chargement de 60 000 t d'orge en vrac. Il est reparti le 07.05 dans la nuit, cap sur Jeddah (port d'Arabie Saoudite, sur la mer Rouge).
PANAMAX OSTRIA
PANAMAX OSTRIA
PANAMAX OSTRIA

Ici, le vraquier KAMARI (deux premières photos), également grec. Il est arrivé sur rade de La Rochelle le 30.04.2017 à 21h30, en provenance de Corcubión (port de la côte N-O de l'Espagne, proche de La Corogne), mais il n'accoste au poste AP00 du quai Lombard que le 01.05 à 09h30. On le voit ici le 02.05 en train de charger 38 000 t de blé en vrac. Appareillage le 04.05 à 13h00 à destination de Dakar (Sénégal). Je l'ai croisé loin de La Rochelle, le 05.03.2011… dans le lac Gatun, lors de ma traversée du canal de Panama à bord de l'ISLAND PRINCESS (cf. ici). Sur la photo de droite, la drague-sablier rochelaise STELLAMARIS se dirigeant vers le sas d'accès du bassin à flot.
KAMARI
KAMARI
KAMARI (Majuro) - IMO 9412634 - Indicatif d'appel V7YP2 - MMSI 538007192 - Vraquier - 190,00x32,26x17,50 m - TE 12,60 m - JB 32 614 - JN 18 054 - PL 53 822 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. GRN 65 900 m3 (5 cales) - Grues 4 x 36 t - Constr. 01.2011 (Chengxi Shipyard, Jiangyin, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. A.M. Nomikos (Athènes, Grèce) - Pav. MHL. Navire-catalogue : plus d'une soixantaine de sisterships.


Quelques navires vus à Brest (27.04 - 02.05.2017) — Photos Gilbert Auffret
Ici, le câblier français PIERRE DE FERMAT, photographié de Maison Blanche, part en mission le 30.04.2017. Visite à bord.
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT
PIERRE DE FERMAT (Marseille) - IMO 9694505 - Indicatif d'appel FIIZ - MMSI 228041600 - Câblier - 100,10x21,50x15,80 m - TE 7,10 m - JB 8 781 - JN 2 634 - PL 10 000 t - Ptot 9 000 kW (quatre moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516C-HD / propulsion électrique (2 x 2 500 kW) / deux propulseurs azimutaux Rolls-Royce) - V 14 nd - Trois propulseurs d'étrave Rolls-Royce de 880 kW chacun (dont deux en tunnel et un azimutal rétractable susceptible d'être relevé lors d'opérations dans des petits fonds) - Générat. aux. 1 x 715 kW / 1 x 163 kW - Système de positionnement dynamique DP2 Alstom - Classé FS Ice 1C - Traction au croc 80 t - Capacité de stockage de câbles 2 300 t (3 cuves) - Trois ponts de travail (380 m2 / 150 m2 / 50 m2) - Emménagements pour 80 personnes (70 cabines simples et 5 cabines doubles, toutes extérieures et équipées de lavabo, douche, WC) - Cap. de prod. d'eau douce 500 m3/j - Autonomie 45 j - Design Vard 9 01 - Grues 1 x 40 t / 1 x 5 t - Constr. 10.2014 (Vard Braila, Braila, Roumanie (coque) / Vard Brattvaag, Brattvaag, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Orange Marine (Puteaux, France) - Pav. FRA.

Ci-dessous, le 30.04.2017 également, le supply britannique ATLANTIC TONJER arrive à Brest dans le cadre du tournage du long-métrage Kursk en cours de réalisation par le cinéaste danois Thomas Vinterberg (sortie du film prévue dans le courant de l'année prochaine). Le KOURSK est, on s'en souvient, le sous-marin nucléaire russe qui avait fait naufrage en mer de Barents le 12.08.2000, entraînant dans la mort ses 118 membres d'équipage. Selon les résultats de l'enquête qui suivit, le sous-marin aurait été victime de l'explosion d'une torpille au cours d'un exercice de tir, entraînant une autre explosion, plus forte, à l'origine du naufrage de ce bâtiment qui n'était en service que depuis 5 ans quand survint cette tragédie.

Le film devrait retracer la lutte désespérée des familles contre les blocages politico-administratifs compromettant gravement le potentiel sauvetage des marins qui n'avaient pas été tués par les explosions et qui luttaient désespérément à bord pour leur survie (Vladimir Poutine refusa pendant plusieurs jours les aides occidentales, avant de finalement accepter, mais l'équipe norvégienne qui intervint alors ne put hélas que constater la mort des vingt-trois marins qui avaient a priori survécu aux explosions mais qui étaient bloqués au fond l’océan Arctique). Le scénario du film, signé de Robert Rodat (l'auteur de "Il faut sauver le soldat Ryan"), s'est inspiré de l'enquête A Time to die du reporter britannique Robert Moore.

ATLANTIC TONJER
ATLANTIC TONJER
ATLANTIC TONJER
ATLANTIC TONJER (Panama) - IMO 8205620 - Indicatif d'appel HOBO - MMSI 374032000 - Navire de soutien offshore (Ancien poseur de pipes converti en 2000) - 80,77x18,00x7,10 m - TE 4,98 m - JB 3 349 - JN 1 004 - PL 3 191 t - Ptot 4 474 kW (deux moteurs 4T-8cyl Krupp-MaK 8M453AK / deux hélices à pas variable) - V 14 nd - Quatre propulseurs transversaux (av. 2 x 592 kW / arr. 2 x 594 kW) - Générat. aux. 2 x 1 400 kW / 1 x 969 kW / 2 x 254 kW - Equipage 57 - Système de positionnement dynamique - Helideck - Peut embarquer un ROV - Grue 50 t - Constr. 03.1983 (Eide Marine Services, Høylandsbygd, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Atlantic Marine Offshore & Subsea Services (Portslade-Hove, Royaume-Uni) - Pav. PAN - Ex RED7 TONJER (03.2014-09.2015) - Ex NORMAND TONJER (03.1983-03.2014).

L'ex BAtiment de TRansport Léger (BATRAL) FRANCIS GARNIER quitte définitivement Brest le 29.04.2017, en remorque du MULTRATUG 4, à destination de Gand (Belgique) pour y être déconstruit. Cet ancien bâtiment amphibie, spécialisé dans le débarquement de troupes et de matériels, fut basé de 1974 à 2000 à Fort-de-France (Martinique), puis à Toulon, avant de revenir aux Antilles à l'été 2004. C'est ainsi que ce véritable "Saint-Bernard des mers" a sauvé de nombreuses vies et apporté de l'aide aux sinistrés de tous les cyclones et tempêtes des zones Antilles et Guyane, pendant près de trente ans. Sur le plan purement militaire, il a participé à la mission générale de projection des forces interarmées et interalliées, et a notamment été engagé en 2002, en soutien du porte-avions Charles de Gaulle et du groupe aéronaval, lors de l'opération Héraclès de lutte contre les réseaux terroristes. Il revient à Brest en 06.2010, est mis en réserve et finalement retiré du service actif le 22.02.2011. En 36 années de service, il a parcouru 540 773 milles (soit l'équivalent de 24 fois le tour de la Terre) et effectué 756 "plageages".

MULTRATUG 4 & FRANCIS GARNIER
FRANCIS GARNIER
MULTRATUG 4
FRANCIS GARNIER
FRANCIS GARNIER - BAtiment de TRansport Léger (BATRAL) - 80,00x13,00x2,38 m - Déplacement lège 770 t - Déplacement à pleine charge 1 330 t - Ptot 2 650 kW (deux moteurs SACM-Wärtsilä UD-33-V12-M4 / deux hélices à pas variable) - V 13 nd (Vmax 16 nd) - Equipage 44 (3 officiers, 15 officiers mariniers, 26 matelots) - Autonomie 4 500 milles à 13 nd (15 j) - Plateforme d'appontage pour hélicoptères - Ses deux embarcations à fond plat permettaient, chacune, de débarquer 50 hommes ou un véhicule léger - Divers armements (deux affûts de 40 mm anti-aériens, deux mitrailleuses de 12,7 mm, etc.) - Constr. 1974 - Propr./Gérant/Opérat. Marine nationale (France) - Pav. FRA.
MULTRATUG 4 (Terneuzen) - IMO 9360582 - Indicatif d'appel PDBV - MMSI 244740921 - Remorqueur - 34,50x11,60x4,70 m - TE 4,40 m - JB 497 - JN 149 - Ptot 5 280 kW (deux moteurs 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M25 / deux propulseurs Voith-Schneider) - V 13,5 nd - Générat. aux. 2 x 245 kW / 1 x 84 kW - Traction au croc 75 t - Constr. 11.2006 (Astilleros Armon, Navia, Asturies, Espagne) - Gérant/Opérat. Multraship Towage & Salvage (Terneuzen, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex FAIRPLAY 28 (06.2011-09.2011) - Ex WULF 7 (01.2010-06.2011) - Ex LESUM (06.2007-01.2010) - Ex TURM (11.2006-06.2007).

Ci-dessous, appareillage de Brest du vraquier ULTRA TIGER, à destination de La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis). Il était arrivé à Brest le 23.04.2017, pour une réparation d'urgence (au chantier Damen), l'un des ses panneaux de cales s'étant partiellement détaché et étant resté en équilibre précaire à cheval sur le bastingage bâbord. Vu la situation, il s'était dérouté sur Brest alors qu'il faisait route de Vlissingen (Pays-Bas) à Norfolk (Etats-Unis). Le voilà donc réparé, bonne route à lui.
ULTRA TIGER
ULTRA TIGER
ULTRA TIGER
ULTRA TIGER
ULTRA TIGER (Panama) - IMO 9414149 - Indicatif d'appel 3FVR8 - MMSI 355410000 - Vraquier - 229,00x32,24x20,20 m - TE 14,52 m - JB 44 251 - JN 27 095 - PL 83 611 t - P 11 640 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Kawasaki 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 470 kW - Cap. GRN 96 152 m3 (7 cales) - Constr. 01.2009 (Sanoyas Hishino Meisho Corp., Kurashiki, Japon) - Gérant Fairmont Shipping (Vancouver, Canada) - Opérat. Ultrabulk (Gentofte, Danemark) - Pav. PAN - Ex STAR OF DUBAI (01.2009-03.2012). Navire-catalogue : près d'une quarantaine de sisterships.

Photographié du phare du Minou, le 27.04.2017, le troisième B2M (bâtiment multi-missions) de la Marine nationale, le CHAMPLAIN (A 623). Il a quitté définitivement Brest et la métropole, le 02.05.2017 en milieu de matinée, pour Port-des-Galets (son port-base à la Réunion) où il arrivera fin juin. Sa route (de 8 000 milles) va être ponctuée d’escales en Atlantique (Casablanca, Maroc), en Méditerranée (Toulon — pour y récupérer des conteneurs destinés à Djibouti — et Chypre), puis, après avoir traversé le canal de Suez, en mer Rouge (Aqaba, Jordanie) et dans l'océan Indien (Djibouti, République de Djibouti). Une fois arrivé à La Réunion, le CHAMPLAIN assurera des missions de surveillance et de protection des intérêts français dans une zone économique exclusive englobant La Réunion, Tromelin, Mayotte et les Terres Australes. Il remplacera le bâtiment de transport léger (BATRAL) LA GRANDIERE qui est revenu à Brest durant l'été 2016 et est désarmé, avant sans doute d'être démantelé. Pour rappel, le CHAMPLAIN fut mis à l'eau à Concarneau le 22.08.2016 et livré à la Marine nationale le 01.12.2016 par Kership — joint-venture créée à Concarneau en 2013 par Piriou (55 %) et DCNS (45 %). Le commandant du B2M — le lieutenant de vaisseau Jérémy Montastier — avait suivi la fin de la construction de "sa" future unité et bien sûr participé à ses essais en mer. La première mission du CHAMPLAIN sera le ravitaillement des îles Eparses (Juan de Nova / Bassas Da India / Glorieuses / îles Europa, quatre îles françaises situées dans le canal du Mozambique, entre l'Afrique et Madagascar).

Les deux premiers B2M, le D'ENTRECASTEAUX (basé à Nouméa, Nouvelle-Calédonie) et le BOUGAINVILLE (basé à Tahiti), ont tous deux été admis au service en 2016. Le quatrième B2M devrait rejoindre Fort-de-France (Martinique) d'ici fin 2018.
CHAMPLAIN / A 623 (Port-des-Galets) - Indicatif d'appel FAPN - MMSI 228764000 - Bâtiment multi-missions - 65,00x14,00 m - TE 4,20 m - Déplac. à vide 1 500 t - Déplac. en charge 2 300 t - Deux moteurs Cummins / Deux hélices à pas variable - V 15 nd - Prop. d'étrave - Trois générat. aux. - Système de positionnement dynamique DP1 - Deux équipages de 23 membres qui se relaieront à bord tous les 4 mois (de nombreux membres sont polyvalents) - Capacité d'embarquement de 20 personnes supplémentaires - Autonomie 30 j (ou 5 000 milles à 12 nd, et même 9 000 milles avec des réservoirs supplémentaires) - Importantes capacités pour stocker et livrer essence, gazoil, eau douce, etc. - Coque acier - Superstructure aluminium - Vaste plage arrière de travail (220 m2) comme sur les supplies offshore pour stocker des conteneurs, des véhicules 4x4, un engin de travaux publics - Grue 12 t à 14 m / 10 t à 17 m - Traction au croc 30 t (avec 300 m de câble) - Etrave renforcée pour des fonctions de poussage - A bord un chaland de débarquement de 9 m et deux embarcations semi-rigides rapides pour projeter des forces de police - Armement (mitrailleuses légères, fusils d’assaut, etc.) - Equipé de matériel de lutte contre l'incendie (deux canons à eau de débit 500 m3/h) et de matériel anti-pollution (barrages flottants, produits dispersants) - Premier bâtiment de la Marine nationale à être équipé du système nouvelle génération de transmissions satellite "Comcept" qui permet d'avoir un lien téléphonique et IP haut débit en permanence à la mer - Constr. 12.2016 (Kership / Piriou et DCNS, Concarneau) - Propr./Gérant/Opérat. Marine nationale (France) - Pav. FRA. Sisterships : cf. supra.


Quelques nouvelles de Saint-Nazaire (21-29.04.2017) — Photos Christophe Dedieu
Nous avons vu le paquebot MSC MERAVIGLIA quitter le chantier STX de Saint-Nazaire, le 28.04.2017, pour sa deuxième et dernière série d'essais en mer, avant sa livraison à son armateur Mediterranean Shipping Company, à la fin de ce mois de mai. Le voici de retour à Saint-Nazaire, comme prévu, le 29.04 aux alentours de 19 h. Ces essais ont permis de valider les derniers paramètres de fonctionnement du navire, à la satisfaction du chantier, de l'armement et du Bureau Veritas (qui est la société de classification du paquebot).
MSC MERAVIGLIA
MSC MERAVIGLIA
MSC MERAVIGLIA
MSC MERAVIGLIA

Publié avec un peu de retard, le retour le 21.04.2017, après ses essais en mer, de la drague fendable TIDJELABINE construite par la société nazairienne Mecasoud, pour le compte des chantiers Merré de Nort-sur-Erdre (actionnaire de Mecasoud, cf. ci-dessous). Cette drague est destinée à la société MEDITRAM, leader algérien (depuis 2004) des travaux maritimes (réalisation et entretien des infrastructures portuaires et maritimes telles que digues, jetées, quais, môles, etc., aménagement de nouveaux plans d'eau, travaux de dragage et de déroctage, production d'agrégats et de béton, etc.).
TIDJELABINE
TIDJELABINE
TIDJELABINE
La mise à l'eau a été faite dans le bassin de Penhoët, au moyen de la bigue du quai des Charbonniers, laquelle a une capacité de levage de 400 t. Cette drague est fendable (ses deux demi-coques s'ouvrent sur toute leur longueur pour claper les matériaux dragués, c'est-à-dire les rejeter en mer sur des sites officiellement prédéfinis) et dispose d'un puits à déblais de 450 m3.
TIDJELABINE
TIDJELABINE
TIDJELABINE (Alger) - IMO 9822530 - Indicatif d'appel 7TKY - Drague fendable autopropulsée - 51,00x9,20 m - TE 3,05 m - JB 393 - Deux moteurs de propulsion / Deux hélices - V 10 nd - Générat. aux. 1 x 100 kW - Capacité du puits à déblais 450 m3 - Constr. 05.2017 (S.E.E.M. / Société des Etablissements Merré, Nort-sur-Erdre, France) - Propr./Gérant/Opérat. MEDITRAM / Mediterranéenne des Travaux Maritimes (Réghaia-Alger, Algérie) - Pav. DZA. Sistership : TAGHEST (IMO 9822528 / 06.2016).

Fondé en 1921 par Alphonse Merré (pour réparer les gabares en bois qui naviguaient sur le canal de Nantes à Brest), le chantier S.E.E. Merré, est installé sur son site de Nort-sur-Erdre (à une trentaine de kilomètres au nord de Nantes) depuis 1964. Il y construit une grande diversité de navires fluviaux et maritimes, dont des chalutiers et de nombreux autres bateaux de travail (à l'origine, ce chantier ne construisait que des péniches). Les capacités du chantier sont limitées par le gabarit de l'écluse de descente en Loire Saint-Félix à Nantes, dont les dimensions (longueur 50 m - largeur entre bajoyers 7 m - largeur des portes 6,85 m) conditionnent globalement la largeur des navires construits à Nort-sur-Erdre, lesquels sont ensuite remorqués vers Nantes ou Saint-Nazaire pour y être achevés (en cas de dépassement de largeur, grutage et transport par route sont évidemment possibles). La longueur des navires, lui, n'est pas un problème car le chantier Merré maîtrise parfaitement la technique de construction par tronçons qui eux aussi descendent l'Erdre sous remorque, franchissent Saint-Félix et précédemment le tunnel du même nom, avant d'être assemblés en Loire ou sur le quai des Charbonniers à Saint-Nazaire. En effet, en 1999, le chantier S.E.E. Merré est entré au capital du chantier naval Mecasoud de Saint-Nazaire, ce qui lui permet une construction plus aisée des plus grosses unités, profitant des infrastructures du port autonome et disposant d’un accès direct à la mer. Le 31 mai 2012, ce chantier familial a été repris par le groupe BMA - Forminox spécialisé dans la chaudronnerie industrielle et le cintrage de tubes, et situé à Vertou en Loire Atlantique. Sous l'impulsion de ses nouveaux dirigeants, Moun Bourjij et François Martin, le chantier a pu s'ouvrir aux marchés internationaux, en particulier en Afrique et au Moyen-Orient. Le chantier est ainsi en pleine expansion (son CA a doublé en 5 ans, dont désormais 90 % à l'export), construisant remorqueurs, pousseurs, pilotines, vedettes de lamanage, dragues, barges à déblais, pontons, mais aussi bacs amphidromes et navires à passagers. Une grosse commande a été actée au début de cette année : la construction pour la Marine nationale de 29 remorqueurs-pousseurs de type RP 10, de 12 m de long, en collaboration avec le chantier CMN (Constructions Mécaniques de Normandie) de Cherbourg.


Ci-dessous, également en cours de construction à Saint-Nazaire par Mecasoud, toujours pour le compte des chantiers Merré, l'engin multifonction (dont celle de poussage) OUED MEKERRA destiné au port algérien d'Arzew. Ce navire de servitude, qui sera équipé de différents moyens de remorquage et d'une grue à forte capacité de levage, offrira une grande polyvalence pour la réalisation de multiples travaux portuaires. Ses emménagements sont prévus pour pouvoir accueillir confortablement six membres d'équipage. Il tire son nom de la rivière Mekerra qui arrose la ville de Sidi Bel Abbès.
OUED MEKERRA
OUED MEKERRA
OUED MEKERRA
OUED MEKERRA (Arzew) - IMO 9817286 - Navire de servitude multifonction - 19,00x8,50 m - JB 110 - Ptot 1 000 kW (deux moteurs 4T-6cyl Volvo Penta D13 / deux hélices) - Constr. 05.2017 (S.E.E.M. / Société des Etablissements Merré, Nort-sur-Erdre, France) - Propr. Gouvernement algérien - Gérant/Opérat.  Entreprise Portuaire d'Arzew / EPA (Arzew, Algérie) - Pav. DZA.


Navires en escale au Havre (27.04.2017) — Photos Gérard Né
Le pétrolier BW CLYDE vient d'appareiller du Havre (poste CIM 8 du quai de la Compagnie Industrielle Maritime) le 27.04.2017 à 17h30, dans un premier temps pour la rade, en attendant de connaître sa prochaine destination.
BW CLYDE
BW CLYDE
BW CLYDE
Il avait accosté au Havre le 24.04 à 22h00, en provenance de Al Ruwais (port des Emirats Arabes Unis, donnant sur le Golfe Persique et situé à environ 250 km au Sud-Ouest d'Abu Dhabi).
BW CLYDE
BW CLYDE
BW CLYDE
BW CLYDE (Singapore) - IMO 9269245 - Indicatif d'appel 9V2873 - MMSI 564936000 - Pétrolier (Brut et produits raffinés) - 228,60x32,26x20,80 m - TE 14,45 m - JB 42 011 - JN 22 047 - PL 73 431 t - P 11 300 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-HHI 5S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 900 kW - Cap. 80 727 m3 (12 citernes) - Constr. 06.2004 (New Century Shipbuilding, Jingjiang, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. BW Maritime / BW Group (Hamilton, Bermudes / Singapour) - Pav. SGP - Ex BW ISIS (06.2013-12.2014) - Ex AVRA (12.2011-06.2013) - Ex NEWLEAD AVRA (02.2010-12.2011) - Ex ALTIUS (06.2004-02.2010) - Lancé comme MICHELE LULIANO (11.2003). Une cinquantaine de sisterships.

Egalement en sortie, le 27.04.2017 à 11h00, le chimiquier norvégien ELI KNUTSEN. Sa prochaine escale sera Amsterdam (Pays-Bas).
ELI KNUTSEN
ELI KNUTSEN
ELI KNUTSEN
Son escale havraise fut courte puisqu'il avait escalé la veille peu avant 12h00, en provenance de Bordeaux-Ambes (voir ici quelques vues du port).
ELI KNUTSEN
ELI KNUTSEN
ELI KNUTSEN
ELI KNUTSEN (Aberdeen) - IMO 9409261 - Indicatif d'appel 2CEN8 - MMSI 235072088 - Chimiquier - 144,16x23,02x12,39 m - TE 8,915 m - JB 11 889 - JN 5 151 - PL 16 544 t - P 7 200 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W 6L48/60B / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 1 x 1 100 kW / 2 x 700 kW - Cap. 18 481 m3 (12 citernes) - Constr. 06.2009 (Jiangnan Shipyard, Shanghai, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Knutsen OAS Shipping AS (Haugesund , Norvège) - Pav. GBR. Plus d'une trentaine de sisterships : cf. BRO NORDBY (IMO 9322712 / 06.2007).

Arrivé sur rade du Havre le 23.04.2017 en milieu de journée, en provenance de Mina al Ahmadi (le plus important terminal pétrolier du Koweit), le pétrolier kowetien BAHRA n'embarque le pilote que le 27.04 à 11h00. On voit le tanker juste après, engainant le chenal d'accès au port.
BAHRA
BAHRA
BAHRA
Il est aidé dans sa manœuvre par trois remorqueurs : le V.B. YPORT qui a passé sa remorque à l'avant, les V.B. FECAMP et V.B. DEAUVILLE qui ont croché à l'arrière. Sur la cheminée du pétrolier, le logo de l'armement Kuwait Oil Tanker Co (KOTC), lequel reprend les couleurs (rouge - vert- blanc - noir) du pavillon national KWT.
BAHRA
BAHRA
BAHRA
Après avoir livré sa cargaison à CIM 10, le pétrolier appareillera le 01.05 vers 21h00, destination à ordres. Sur la photo de droite ci-dessous, le feeder lituanien LYDIA qui engaine le chenal vers Port 2000 (pour le poste HAV 10 du quai du Havre), en provenance de Rouen. Appareillage le 28.04 à 06h00, retour à Rouen.
BAHRA
LYDIA
BAHRA (Kuwait) - IMO 9595008 - Indicatif d'appel 9KET - MMSI 447069000 - Pétrolier (Transport de brut) - 249,91x42,00x21,50 m - TE 13,60 m - JB 62 945 - JN 33 680 - PL 110 761 t - P 14 280 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S60ME-C / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 1 500 kW - Cap. 122 957 m3 (12 citernes) - Constr. 02.2012 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Kuwait Oil Tanker Co / KOTC (Koweit-ville, Koweit) - Pav. KWT. Sisterships : AL DASMA (IMO 9653446 / 06.2014) - BNEIDER (IMO 9595010 / 04.2012).
LYDIA (Valletta) - IMO 9125657 - Indicatif d'appel 9HA3076 - MMSI 229108000 - Cargo / Porte-conteneurs - 99,98x16,50x7,50 m - TE 5,898 m - JB 3 821 - JN 1 980 - PL 4 766 t - P 3 520 kW (mot. 4T-8cyl Krupp-MaK 8M32 / hélice à pas variable) - V 15 nd - Prop. d'étrave (350 kW) - Générat. aux. 1 x 700 kW / 2 x 247 kW - Cap. GRN 6 634 m3 (2 cales) / 390 evp (dont 58 reefers) - Constr. 12.1995 (Estaleiros Navais de Viana do Castelo / ENVC, Viana do Castelo, Portugal) - Gérant/Opérat. Afalita Shipping (Klaipeda, Lituanie) - Pav. MLT - Ex KARIN (03.2004-05.2012) - Ex HMS PORTUGAL (12.1995-03.2004) - Lancé comme VERA (12.1995). Une quinzaine de sisterships.
Page précédente
Dernière mise à jour - 15.05.2017

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net