Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - A631 - AAL Genoa - AAL Gladstone - Adel - Aegean I - Aegean Dolphin - Aegean Odyssey - African HHB - African Kalmia - African Lily - African Magnolia - Albatros - Alkyon - Andre Malraux - Armonia - Atlantic Island - Atlantic Moon - Azburg - Birka Queen - Black Watch - Bomar Mars - Bomar Venus - Bossclip Trader - Boudicca - Bro Elliot - Carla - Cdry White - CFL Patron - CFL Penhar - CFL Perfect - CFL Progress - CFL Promise - CFL Prospect - CFL Proud - CFL Prudence - CS Chara - Dolphin - Flex Keston - Frisian Spring - Frisian Summer - Gitana - Golden Princess - Grand Latino - Hyundai Kumkang - Isil D - Koningsborg - Le Bellot - Le Bougainville - Le Champlain - Le Dumont-d'Urville - Le Laperouse - Le Surville - Leuveborg - Leuvediep - Lilly Bolten - Loenerborg - Loenerdiep - Longnes - Maersk Edward - Maersk Elliot - Manisa Emy - Manisa Kate - Manisa Kristin - Manisa Sole - Marella Explorer - Mein Schiff 1 - Mein Schiff 2 - Mein Schiff 7 - Muammer Yagci - Narcis - Nomadic Bergen - Norma - Opal Advance - Pacific Action - Pacific Advance - Patron - Penhar - Perfect - Performer - Platon - Progress - Royal Viking Sky - Sandviken - Seaboard America - Seaboard Peru - Seaboard Valparaiso - Shiny Dee - Skuteviken - Somme - Sunward - Superstar Capricorn - Tian En - Tian Jian - Tian You - Trinitas - Vera Rose - Zeus -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Le tout nouveau paquebot français LE LAPEROUSE en escale à Caen (07.09.2018) — Photos Fabien Montreuil
Le nouveau paquebot LE LAPEROUSE, de l'armement français Ponant, a fait sa première escale en France à Caen (Calvados) le 07.09.2018, en provenance de Londres (Grande-Bretagne). Arrivé à Caen à 07h00, il en est reparti à 18h00. On le voit ici lors de sa descente du canal de Caen jusqu'aux écluses de Ouistreham. A bord, 176 passagers américains (des anciens universitaires d'Harvard). Le but de cette escale caennaise était de voir les plages du débarquement du 6 juin 1944 (je ne sais pas s'ils auront eu le temps de visiter aussi le très intéressant Mémorial de Caen).
LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE
Rappelons que ce petit navire de croisière, mi-yacht / mi-navire d'expédition, a été livré le 15.06.2018 par le chantier norvégien Vard (filiale du constructeur italien Fincantieri depuis début 2013). C'est le premier d'une série de six navires (cf. infra) dite "Explorers". Il fut inauguré en Islande le 10.07.2018. Il porte bien sûr le nom du marin et explorateur français (né à Albi en 1741) Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse qui disparut en mars 1788 à Vanikoro (Iles Salomon) lors d'une expédition autour du monde ordonnée par Louis XVI (elle débuta à Brest le 1er août 1785, comme nous l'avons déjà mentionné).
LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE
Ce paquebot a été dessiné par le cabinet d’architecture navale SDI (Stirling Design International). On notera, à sa proue, une plateforme modulable et ajustable en hauteur, une "marina" permettant aussi bien la baignade que l'embarquement en toute sécurité sur des embarcations stockées à bord pour des excursions locales, etc. La plus grande nouveauté de ce paquebot est son salon sous-marin, le "Blue Eye", situé sous la ligne de flottaison, qui permet de voir de près la flore aquatique, ainsi que la faune qu'il est même possible d'entendre grâce à des hydrophones installés sur sa quille. La coque de ce navire est bien sûr renforcée glace puisqu'il n'est pas destiné qu'à des navigations tropicales, mais aussi à des navigations polaires (Arctique et Antarctique). Sa décoration intérieure fut réalisée sur les plans de l’architecte français Jean-Philippe Nuel. Ce paquebot peut naviguer au fuel lourd et au gazole, ce dernier carburant étant privilégié pour des raisons évidentes d'environnement. A noter enfin que ce navire répond à la norme SRTP (Safe Return To Port) assurant que, en cas d'avaries majeures, il sera capable de regagner un port par ses propres moyens, avec un niveau de confort acceptable pour les passagers (ceci est obtenu, techniquement, par une redondance accrue des systèmes de propulsion, de direction et de production d'énergie). Il va maintenant mettre le cap sur la Méditerranée (pour une croisière de 9 j "Rivages ibériques, jazz en mer"), puis sur l'océan Indien. Il devrait naviguer en Asie et en Océanie l'année prochaine.
 
LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE LE LAPEROUSE
LE LAPEROUSE (Mata-Utu) - IMO 9814026 - Indicatif d'appel FLBD - MMSI 578000900 - Paquebot de croisières - 131,46x18,00x6,80 m - TE 4,70 m - JB 9 976 - JN 2 992 - PL 1 305 t - Ptot 6 400 kW (quatre moteurs Wärtsilä 8L20 couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion Indmar (de 2 000 kW chacun) entraînant deux hélices à pas variable) - V 12,5 nd - Prop. d'étrave (800 kW) - Cap. 184 passagers (92 cabines et suites, dont 88 avec balcon, de 19 à 45 m2) - Equipage 110 (soit un ratio équipage/passagers correspondant à un navire de luxe) - Sept ponts - Salon sous-marin - Salon d’observation au pont supérieur, à l'avant du navire et prolongé par une terrasse extérieure - Théâtre pouvant accueillir les 184 passagers - Restaurant intérieur avec terrasse extérieure - Piscine - Centre de bien-être (sauna, salon de beauté, salle de sport) - Boutique - Galerie photo - Dix embarcations semi-rigides (type Zodiac) embarquées - Constr. 06.2018 (Vard Tulcea / Groupe Fincantieri, Tulcea, Roumanie (coque) / Vard Soviknes / Groupe Fincantieri, Søvik, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Ponant (Marseille, France) - Pav. FRA. Sisterships : LE BELLOT (IMO 9852418 / Livrable 03.2020) - LE BOUGAINVILLE (IMO 9814040 / Livrable 03.2019) - LE CHAMPLAIN (IMO 9814038 / Livrable 10.2018) - LE DUMONT-D'URVILLE (IMO 9814052 / Livrable 06.2019) - LE SURVILLE (IMO 9852420 / Livrable 06.2020).

Un peu d'histoire (résumée)…
De tous les explorateurs qui donneront leurs noms à des navires de cette nouvelle série à laquelle appartient LE LAPEROUSE (cf. ci-dessus), c'est peut-être Surville qui est le moins connu du grand public. Né à Port-Louis (port de la rive Sud de l’estuaire du Blavet, Morbihan) en 1717, Jean-François de Surville était fils de négociant. Il commença à naviguer jeune, et se distingua, entre autres, pendant la guerre de la Succession d’Autriche (1741-1748 / la Prusse sortira renforcée de ce conflit qui prit fin avec le Traité d'Aix-la-Chapelle) sous les ordres de La Bourdonnais. Plus tard, il se fit également remarquer par sa bravoure et son talent durant la guerre de Sept Ans entre Français et Britanniques (1756-1763) qui s’acheva par le Traité de Paris de 1763. Celui-ci nous faisait perdre le Canada (ce n’est pas le sujet ici), mais confortait, entre autres, nos comptoirs des Indes : Chandernagor (Bengale) - Pondichéry - Yanaon - Karikal (tous trois sur la côte de Coromandel) - Mahé (sur la côte de Malabar). Jean-François de Surville (ci-contre, Archives de Lorient) fut nommé Capitaine de vaisseau de la Compagnie des Indes en 1758 (cette compagnie avait été fondée par Colbert en 1664 et suspendra ses activités en 1769, les arrêtant complètement en 1790).
A la fin de la guerre, Surville envisagea de monter une expédition pour aller vendre au Pérou des cotonnades indiennes. Parti de Lorient mi-1767, il mit le cap sur Chandernagor, et cabota pendant presqu’un an dans le golfe du Bengale. Il quitta Pondichery mi-juin 1769, se dirigeant vers la Nouvelle-Zélande qu’il atteignît à la mi-décembre 1769. La rencontre avec les Maoris se passa plutôt bien. Il en repartit début 1770, à destination du Pérou. Il s'approcha de Chilca, près de Callao (district de Lima, actuellement principal port de commerce et de pêche du Pérou) le 7 avril 1770, mais l'embarcation dans laquelle avaient pris place Surville, deux matelots et un timonier indien, fut renversée par la barre formée par la remontée des fonds et qui rendait difficile l'accès à la côte. Seul le timonier survécut (tous les historiens ne sont pas d'accord sur le bilan : trois ou quatre morts). Surville fut donc enterré à Lima. C'est le Second de l'expédition, Guillaume Labbé, qui en prit la direction. L’accueil espagnol fut très hostile et le SAINT-JEAN-BAPTISTE (navire de 650 tonneaux et de 36 canons) fut mis sous séquestre pendant deux ans et demi. Il appareilla finalement de Callao le 7 avril 1773, revenant à Lorient le 23 août de la même année. Le bilan de cette expédition était assez maigre : meilleure connaissance des îles Salomon, et quand même premier Français à avoir débarqué  en Nouvelle-Zélande et à découvrir le peuple Maori (trois ans plus tard, ce sera au tour de Marion-Dufresne de débarquer en Nouvelle-Zélande). Le relatif échec de cette expédition fut sans doute dû au souhait de Surville de mélanger voyage de découverte et voyage de commerce, deux objectifs pas fatalement compatibles.
Sources principales : « Marchands au long cours » de François Bellec et « Marins français à la découverte du monde » d’Etienne Taillemite (voir Bibliographie).
Je reviendrais, plus tard, sur la vie de l'explorateur Joseph René Bellot (Paris 1826 - Canal de Wellington pris par les glaces, Canada 1853, alors qu'il était parti à la recherche de Sir John Franklin qui avait disparu lors d'une expédition destinée à trouver le passage du Nord-Ouest). Un cénotaphe a été érigé à sa mémoire dans le cimetière de Rochefort car il avait été nommé enseigne de vaisseau attaché à ce port le 1er novembre 1847).



Ci-après, un nouveau navire sous pavillon français en escale au Havre le 08.09.2018 : le pétrolier / chimiquier SKUTEVIKEN. Il a rejoint la flotte de l'armement norvégien Viken en 05.2018. Il est arrivé sur rade du Havre le 08.09 à 08h00, en provenance de Brest. Pilote à bord à 09h45, il passe les digues un peu avant 10h30. Il accostera à 11h15 au poste CIM3 du quai de la Compagnie Industrielle Maritime. Il appareillera pour Bordeaux le 10.09 vers 06h00.
SKUTEVIKEN SKUTEVIKEN SKUTEVIKEN SKUTEVIKEN
SKUTEVIKEN (Marseille) - IMO 9803651 - Indicatif d'appel FLCN - MMSI 226344000 - Pétrolier / Chimiquier - 130,00x20,40x12,50 m - TE 8,60 m - JB 9 385 - JN 3 658 - PL 12 650 t - P 4 400 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35ME-B9.5 / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (588 kW) - Générat. aux. 3 x 740 kW / 1 x 220 kW - Cap. 14 447 m3 (12 citernes) - Constr. 05.2018 (Dae Sun Shipbuilding & Engineering, Busan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Viken Shipping AS (Ovre Ervik, Norvège) - Pav. FRA. Sistership : SANDVIKEN (IMO 9803649 / 04.2018).


Des nouvelles de Port Atlantique La Rochelle (07.09.2018) — Photos Samuel Daguenet
Un hôte inhabituel à La Rochelle : le SOMME (A631), un bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) de la classe Durance, arrivant à La Rochelle le 07.09.2018 à 09h00, en provenance de Brest. Il évite pour aller accoster, bâbord à quai, au môle d'escale Ouest (poste ME06).
SOMME / A631
SOMME / A631
SOMME / A631
SOMME / A631
Il est aidé, dans sa manœuvre, par les remorqueurs VB COGNAC (à l'avant) et VB OLERON (à l'arrière).
SOMME / A631
SOMME / A631
SOMME / A631
SOMME / A631
Ce BCR, entré en service en 1990, appartient à la FAN (Force d'Action Navale), commandement organique des bâtiments de surface de la Marine Nationale. Sa mission principale est le soutien logistique des bâtiments à la mer, qu'il ravitaille en fluides (combustibles, eau), matériels (pièces de rechange, munitions, etc.), médicaments et vivres. Il a une autonomie de 9 000 milles à 15 nd (et 45 j).
SOMME / A631
SOMME / A631
SOMME / A631
SOMME  / A631 (Brest) - Bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) - 157,20x21,20 m - TE 8,65 m - TA 31,00 m - Déplac. 7 800 t (18 000 t à pleine charge) - Ptot 14 710 kW (deux moteurs 4T-16cyl SEMT-Pielstick 16PC2.5V400 / deux hélices à pas variable) - V 19 nd - Divers armements (canons, mitraillettes, etc.) - Plateforme hélico (pour Lynx , Alouette III, Panther, Dauphin, Gazelle, Puma, etc.) - Installations médico-chirurgicales (avec un médecin et un infirmier) - Equipage 10 officiers / 100 officiers mariniers / 50 quartiers-maîtres et matelots - Constr. 1990 (La Seyne-sur-Mer) - Propr./Gérant/Opérat. Marine Nationale (France) - Pav. FRA.

Ci-après appareillage du cargo norvégien NOMADIC BERGEN le 07.09.2018 à 12h00 (destination à ordre), après avoir déchargé 7 515 t de clinker (le clinker est l'un des constituants du ciment ; il se présente sous la forme de nodules durs généralement gris, obtenus par cuisson aux environs de 1 450 °C d'un mélange — la "farine" ou le "cru" — de calcaire à raison de 75 % et de silice pour 25 %). Ce cargo avait accosté au môle d'escale (poste ME02) le 02.09 à 21h30, en provenance du port portugais d'Aveiro (situé à mi-chemin entre Porto au nord et Figueira da Foz au sud, petit port bien abrité au fond d'une ria).
NOMADIC BERGEN
NOMADIC BERGEN
NOMADIC BERGEN
NOMADIC BERGEN (Cowes) - IMO 9432490 - Indicatif d'appel 2BYA3 - MMSI 235070364 - Cargo de divers -108,20x18,20x9,00 m - TE 7,06 m - JB 5 629 - JN 2 877 - PL 8 057 t - P 2 999 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32C / hélice à pas variable) - V 12,4 nd - Prop. d'étrave (255 kW) - Générat. aux. 2 x 390 kW / 1 x 313 kW - Cap. GRN 10 233 m3 (3 cales) - Grues 2 x 25 t - Constr. 05.2009 (Jiangsu Yangzijiang Shipbuilding, Jiangyin, Chine) - Gérant/Opérat. Nomadic (Bergen, Norvège) - Pav. GBR. Navire-catalogue : plus d'une cinquantaine de sisterships, cf. NORMA (IMO 9306419 / 05.2006). Nous pouvons également ajouter les CDRY WHITE (IMO 9365506 / 03.2010) - MANISA EMY (IMO 9421063 / 05.2008 / Ex LEUVEBORG 11.2016-03.2018 / Ex LEUVEDIEP 05.2008-11.2016) - MANISA KATE (IMO 9421099 / 11.2008 / Ex LOENERBORG 02.2017-04.2018 / Ex LOENERDIEP 11.2008-02.2017) - MANISA SOLE (IMO 9306304 / 02.2006 / Ex VERA ROSE 12.2014-05.2018 / Ex CARLA 02.2006-12.2014), vus plus récemment ou venant de changer de nom.


Escale inaugurale à Radicatel du cargo TIAN EN arrivant de Chine par le passage du Nord-Est (05.09.2018) — Photos Fabien Montreuil
Le cargo chinois TIAN EN est arrivé à l'entrée de l'estuaire de Seine le 05.09.2018 à 15h15, en provenance directe de Lianyungang (port chinois situé au N-E de la province du Jiangsu, à mi-chemin entre Shanghai au Sud et Tianjin au Nord). Embarquant aussitôt le pilote, il a engainé la Seine à 15h50 et a accosté à 18h15 à Radicatel (terminal situé en amont du pont de Tancarville, sur la rive droite de la Seine, et faisant partie du Grand Port Maritime de Rouen / GPMR). Comme on le voit, il vient livrer, entre autres, des éléments d'éoliennes (63 colis en tout, dont le plus lourd pèse 70 t ; parmi eux, une vingtaine de pales d'éoliennes de 53 m de long, des éléments de mâts, etc.). Il appareillera le 07.09 aux environs de 19h00, destination à ordre. Ce navire de l'armement chinois Cosco Shipping Specialized Carriers a plusieurs particularités : il est quasi neuf (en service depuis moins d'un an, cf. infra), il est puissamment équipé en moyens de levage (trois grues de 100 t de capacité unitaire de levage et une de 80 t), mais surtout il arrive directement de Chine… par le passage du Nord-Est, via l'océan Arctique donc, empruntant la "route polaire de la soie" comme l'a dit M. Yao, président de Cosco Shipping France ! Ce n'est pas pour rien que sa coque est renforcée glace (FS Ice Class 1A). Ce voyage a duré 32 j (il a appareillé de Lianyungang le 04.08, franchissant le détroit de Béring le 17.08). Ce voyage a été géré par la division "Projets Industriels et Colis Lourds" de Sealogis (filiale de SNCF Logistics), groupe de logistique portuaire et maritime créé en 2002 et implanté au Havre. Son Président, Christophe Buisson s'est dit "très honoré d’avoir participé à ce voyage inaugural depuis la Chine vers la France via l’Arctique", ajoutant "nous sommes rompus au transport de colis hors normes, mais la route des glaces empruntée par le TIAN EN ajoute une corde à notre arc".
TIAN EN
TIAN EN
TIAN EN
TIAN EN
TIAN EN (Guangzhou) - IMO 9774587 - Indicatif d'appel BOKG - MMSI 413492850 - Cargo porteur de colis lourds - 189,99x28,50x15,80 m - TE 11,00 m - JB 26 787 - JN 11 415 - PL 37 125 t - P 10 470 kW (mot. 2T-6cyl Wartsila-Hudong Heavy Machinery 6RT-flex50 / hélice à pas fixe) - V 14,8 nd - Prop. d'étrave (XXX kW) - Générat. aux. 3 x 950 kW - Cap. 45 147 m3 (4 cales) / 1 015 evp - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A) - Grues 3 x 100 t / 1 x 80 t - Constr. 11.2017 (Shanghai Shipyard / CSSC Group, Shanghai, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Cosco Shipping Specialized Carriers (Guangzhou, Guangdong, Chine) - Pav. CHN. Sisterships : cf. TIAN JIAN (IMO 9722754 / 11.2016). A noter que le TIAN YOU (IMO 9823625) a bien été livré en 05.2018 comme prévu.


Navires vus à La Rochelle
(03 & 04.09.2018)

Photos Samuel Daguenet


Visite à bord du paquebot MEIN SCHIFF 1 lors de son escale inaugurale au Havre le 31.08.2018 — Photos Fabien Montreuil
Nous avons vu arriver en escale inaugurale, le 31.08.2018, à 05h00, le paquebot tout neuf MEIN SCHIFF 1, dédié prioritairement à la clientèle germanophone (la langue officielle à bord est l'allemand). Vu l'heure, les photos avaient été prises de nuit. En complément, voici donc quelques photos prises de jour, à quai et lors de son appareillage le soir même à 19h00, à destination de La Corogne (Galice, Espagne). Ce nouveau paquebot est, rappelons-le, l'actuel navire-amiral de l'armement allemand TUI Cruises.

Visite à bord (emménagements publics)

Le MEIN SCHIFF 1 (2018) dispose de 16 ponts dont 14 réservés aux passagers. Sur les deux premières photos, la piste de course (la Laufstrecke). Surelevée et légèrement inclinée, longue de 438 m, elle permet de faire son jogging en dominant les flots. Il y a deux piscines à bord, dont une de 25 m de long (troisième photo), La Lagune. La compagnie TUI Cruises est d'ailleurs, je crois, la seule compagnie au monde à disposer d'une piscine de cette dimension sur l'un de ses paquebots. La deuxième piscine est nettement plus petite. Le paquebot dispose également de quatre bains à jets (deux autour de chaque piscine).
Sur la première photo ci-après, partie extérieure du grand buffet. Belle salle de musculation (peu de croisiéristes courageux… au moment de la photo), équipée de vélos, de tapis de marche, d'autorameurs, d'haltères, de sacs de frappe, etc. A droite, une salle couverte réservée aux jeux de ballons (j'ai lu qu'elle était transformable en un immense cinéma, mais je n'en ai pas la confirmation). Il y a également quelques appareils de gymnastique sur les ponts extérieurs (comme cela se fait désormais sur beaucoup de paquebots). Le MEIN SCHIFF 1 dispose également d'un espace bien-être comportant un spa avec sauna, un salon de beauté (coiffeur, manucure, pédicure), etc. Une zone multi-activités, le Sports Arena, comprend également un mur d'escalade (pas de photos).
L'Atrium, le "cœur" du navire, desservant plusieurs ponts au centre du navire, est le lieu incontournable sur tous les paquebots modernes. Sur la deuxième photo, la grande salle de spectacle (accessible par les ponts 3 - 4 - 5) de 1 000 places. Le MEIN SCHIFF 1 dispose d'une deuxième salle de spectacle, plus petite (troisième photo), à l'acoustique soignée, spécifiquement adaptée aux pièces de théâtre (comme on le voit sur la photo) et aux concerts classiques (n'oublions pas que ce paquebot est dédié essentiellement à la clientèle germanique… et l'Allemagne n'est-elle pas la patrie des Bach, Beethoven, Wagner, Schumann, Mendelssohn, Meyerbeer, Weber, Gluck, etc. ?). A droite, la bibliothèque. A bord également, une discothèque, un cybercafé, etc.
Le MEIN SCHIFF 1 compte également un petit casino (vue partielle sur la première photo), un espace de divertissement pour les adolescents (deuxième photo). A droite, vue partielle de l'espace dédié à l'art (galerie d'art, studio photographique, atelier créatif), géré par la galerie hambourgeoise Lumas (une succursale de Lumas existe rue de Seine à Paris, dans le quartier Latin, rue abritant galeries et boutiques de luxe).
Douze restaurants et bistros sont présents à bord du MEIN SCHIFF 1. Le restaurant principal est l'Atlantik restaurant (première photo) qui propose, entre autres, une zone de restauration asiatique et une de restauration méditerranéenne. Sur les photos de droite, le Anckelmannsplatz Buffet  (qui se prolonge à l'extérieur, comme on l'a vu plus haut). D'autres restaurants, plus petits, sont spécialisés : restaurant japonais, pizzeria, etc.
Egalement une quinzaine de salons-bars, dont voici quelques photos. Ci-dessous sur la première photo, vue partielle du Diamant Bar, situé à l'arrière du paquebot, et fermé par une immense verrière (faite de verre et d'acier) de 50 m de large. Sur la deuxième photo, le Himmel & Meer Lounge (uniquement ouvert aux passagers des suites). Sur la troisième photo, le Bar à bières (normal, il s'agit d'un paquebot allemand). A droite, le TUI Bar.
Encore quelques salons, dont je ne connais pas les noms. Je crois que les deux photos de droite représentent un salon à l'étage inférieur de l'atrium. Il existe par ailleurs des salons plus spécialisés, tels un fumoir, un bar à vins, etc.
Les cabines, au nombre de 1 447, sont à 80 % extérieures. Elles ont une surface minimale de 16 m2. Beaucoup de cabines ont un balcon de 5 m2. D'autres ont une véranda de 24 m2 avec hamac et chaise longue. Certaines suites ont des terrasses privées, d'autres un accès direct au Spa, etc.


Escale exceptionnelle à La Rochelle
du voilier-école italien AMERIGO VESPUCCI
(31.08-03.09.2018)
Visite à bord
D'autres navires en escale au GPMLR le 31.08.2018


Escale inaugurale au Havre du tout nouveau paquebot MEIN SCHIFF 1 (31.08.2018) — Photos Gérard Né
Pour sa toute première escale au Havre, le paquebot tout neuf MEIN SCHIFF 1 (celui de 2018) est arrivé sur rade le 31.08.2018 à 05h00, en provenance de Zeebrugge (Belgique). Il embarque le pilote une demi-heure plus tard et passe les digues d'entrée du GPMH à 06h00. Il évite dans le bassin Théophile Ducrocq, pour un accostage au quai Pierre Callet du terminal croisières de la Pointe de Floride. Accostage tribord à quai à 06h40, cap à l'ouest.
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
Il appareillera le soir même à 19h00, à destination de La Corogne (Galice, Espagne).
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
Pour mémoire, ce MEIN SCHIFF 1 (deuxième du nom) a été livré le 25.04.2018 à l'armement allemand TUI Cruises par Meyer Turku (filiale finlandaise du chantier allemand Meyer Werft). Ce paquebot a été baptisé à Hambourg le 11.05.2018. Bien sûr, comme à chaque escale inaugurale, une cérémonie d'accueil a été organisée par les autorités portuaires et la ville du Havre, avec le traditionnel échange de plaques avec le commandant du MEIN SCHIFF 1, Andreas Greulich.
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
A noter que tous les paquebots de cette compagnie portent le même nom "Mein Schiff", c'est-à-dire "Mon Navire", auquel est associé un chiffre. Ainsi, le MEIN SCHIFF 1 de 1996, qui reste propriété de TUI Cruises mais est opéré par sa filiale britannique Marella Cruises (anciennement Thomson Cruises), navigue désormais sous le nom de MARELLA EXPLORER. De même, quand le nouveau MEIN SCHIFF 2 (sistership de celui que nous voyons aujourd'hui au Havre) entrera en service début 2019, l'ancien du même nom — le MEIN SCHIFF 2 de 1997 — changera alors lui aussi de patronyme.
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1
MEIN SCHIFF 1 (Valletta) - IMO 9783564 - Indicatif d'appel 9HA4683 - MMSI 248513000 - Paquebot de croisières - 315,70x35,80x11,20 m - TE 8,05 m - JB 111 554 - JN 75 476 - PL 7 900 t - Ptot 48 000 kW (quatre moteurs  Wartsila (dont deux 4T-12cyl 12V46F et deux 4T-8cyl 8L46F) couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion / deux azipods) - V 21,7 nd - Cinq propulseurs transversaux (av. 3 x 4 000 kW / arr. 2 x 3 000 kW) - Cap. max. 2 894 passagers (1 447 cabines) - Equipage 1 092 - Constr. 04.2018 (Meyer Turku, Turku, Finlande) - Propr. TUI Cruises (Hambourg, Allemagne) - Gérant Celebrity Cruises (Miami, Etats-Unis) - Pav. MLT. Sisterships : MEIN SCHIFF 2 (Deuxième du nom / IMO 9783576 / Livrable 02.2019) - MEIN SCHIFF 7 (IMO 9851189 / Livrable 04.2023).


Navires vus à Port Atlantique La Rochelle le 30.08.2018 — Photos Samuel Daguenet
Le chimiquier / pétrolier britannique BOMAR MARS vient de quitter le poste AP02 du quai Lombard le 30.08.2018 à 18h00, après avoir livré 5 080 t d'huiles mixtes. Prochaine escale à Bayonne. Il avait touché le GPMLR le 29.08 à 07h30, en provenance de Carthagène (port de la province de Murcie, au S-E de l'Espagne, sur la côte méditerranéenne).
BOMAR MARS
BOMAR MARS
BOMAR MARS
BOMAR MARS

BOMAR MARS (Valletta) - IMO 9377030 - Indicatif d'appel 9HCM9 - MMSI 256784000 - Chimiquier / Pétrolier - 107,34x15,80x8,25 m - TE 6,50 m - JB 3 999 - JN 1 904 - PL 6 167 t - P 2 990 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32 / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (348 kW) - Générat. aux. 1 x 727 kW / 3 x 360 kW / 1 x 100 kW - Cap. 6 815 m3 (14 citernes) - Constr. 09.2007 (Torgem Shipyard / Tor Group, Tuzla-Istanbul, Turquie) - Propr./Gérant Borealis Maritime (Londres, Grande-Bretagne) - Pav. MLT - Ex SHINY DEE (09.2007-01.2011) - Lancé comme ISIL D(2007). Sistership : BOMAR VENUS (IMO 9374014 / 12.2006).


Le cargo néerlandais GITANA appareille du quai Chef de Baie (poste CB01) le 30.08.2018 à 13h30, à destination d'Amsterdam (Pays-Bas), après avoir chargé 4 500 t de maïs en vrac.
GITANA
GITANA
GITANA
GITANA
Il était arrivé à La Rochelle le 26.08.2018 à 08h00, en provenance de La Corogne (La Coruña, capitale de la Galice, Espagne), mais était resté sur zone d'attente jusqu'au 28.08 au soir, n'accostant à Chef de Baie qu'à 22h30. Bonne route vers les Pays-Bas.
GITANA
GITANA
GITANA
GITANA
GITANA (Lemmer) - IMO 9259056 - Indicatif d'appel PBFN - MMSI 244002000 - Cargo de divers - 95,30x13,35x7,40 m - TE 5,80 m - JB 3 169 - JN 1 680 - PL 5 019 t - P 1 950 kW (mot. 4T-6cyl Wartsila 6L26A / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. aux. 1 x 348 kW / 1 x 168 kW - Cap. GRN 6 060 m3 (2 cales) / 176 evp - Constr. 03.2003 (Peters BV Shipyards, Kampen, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Amasus Shipping BV (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex TRINITAS (03.2003-04.2007). Sisterships : ATLANTIC ISLAND (IMO 9259044 / 11.2002) -  ATLANTIC MOON (IMO 9259032 / 07.2002) - FLEX KESTON (IMO 9259068 / 07.2003).

Le cargo MANISA KRISTIN a accosté au poste AP01 du quai Lombard le 29.08.2018 un peu avant 15h00, en provenance de Dunkerque. Le voici en cours de déhalage, le 30.08 à 16h30, du quai Lombard vers le poste CB01 du quai Chef de Baie, où il va charger 8 200 t d'orge en vrac. Il appareillera le 31.08 à 15h00, à destination de Waterford (l'un des plus anciens ports d'Irlande, situé sur l'estuaire de la Suir, sur la côte S-E du pays). Ce cargo appartient à l'armement norvégien Vaage Ship Management (siège à Bergen) dont le navire porte le logo sur sa cheminée, mais il est opéré par l'armement napolitain Manisa Bulk.
MANISA KRISTIN
MANISA KRISTIN
MANISA KRISTIN
MANISA KRISTIN
MANISA KRISTIN (Schoonhoven) - IMO 9190212 - Indicatif d'appel PCIK - MMSI 246432000 - Cargo de divers - 130,17x15,87x10,21 m - TE 7,48 m - JB 6 142 - JN 3 491 - PL 9 103 t - P 3 960 kW (mot. 4T-6cyl Stork-Wartsila 6SW38 / hélice à pas variable) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (500 kW) - Générat. aux. 1 x 560 kW / 2 x 180 kW / 1 x 68 kW - Cap. GRN 12 027 m3 (2 cales) / 503 evp (dont 30 reefers) - Constr. 04.2000 (Ferus Smit BV, Westerbroek, Pays-Bas) - Propr./Gérant Vaage Ship Management (Bergen, Norvège) - Opérat. Manisa Bulk / MB (Naples, Italie) - Pav. NLD - Ex LONGNES (01.2017-02.2018) - Ex ZEUS (04.2000-01.2017). Sisterships : ADEL (IMO 9155937 / 05.1998) - AZBURG (IMO 9102899 / 11.1995) - KONINGSBORG (IMO 9155925 / 01.1998) - PLATON (IMO 9102904 / 09.1996).

Le vraquier grec ARMONIA arrive de Lisbonne (Portugal) le 30.08.2018 à 11h00. Il va accoster au quai Lombard (poste AP00). Cette manœuvre s'effectue avec l'aide de deux remorqueurs : le VB COGNAC à l'avant et le VB OLERON à l'arrière. Nous connaissons déjà ce cargo, mais sous précédent nom de CS CHARA (pour l'avoir vu en descente de Seine le 29.10.2013).
ARMONIA
ARMONIA
ARMONIA
ARMONIA
Il vient charger 30 000 t de blé en vrac. Il appareillera le 04.09 à 06h00, à destination de Bejaia (port algérien autrefois appelé Bougie).
ARMONIA
ARMONIA
ARMONIA
ARMONIA (Nassau) - IMO 9320295 - Indicatif d'appel C6R2085 - MMSI 309402000 - Vraquier - 178,70x28,00x14,00 m - TE 9,814 m - JB 19 918 - JN 10 477 - PL 30 634 t - P 6 232 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S42MC / hélice à pas fixe) - V 14,3 nd - Générat. aux. 3 x 550 kW - Cap. GRN 40 770 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 04.2006 (Cochin Shipyard, Ernakulam, Inde) - Propr./Gérant/Opérat. Tide Line Inc. (Le Pirée, Grèce) - Pav. BHS - Ex CS CHARA (06.2009-03.2016) - Ex BOSSCLIP TRADER (04.2006-06.2009). Sisterships : cf. LILLY BOLTEN (IMO 9406063 / 09.2009).


Le paquebot BOUDICCA en descente de Seine le 28.08.2018 — Photos Gérard Né
Nous connaissons déjà le paquebot BOUDICCA qui est opéré par la compagnie britannique Fred Olsen Cruise Lines depuis 11.2005. Je l'ai en effet photographié à quai à La Rochelle le 05.10.2016. Le voici en route en descente de Seine le 28.08.2018. Intéressantes photos complémentaires de ce paquebot à l'allure de "petit liner" (900 passagers maximum) qui commence à ne plus être tout jeune (il navigue depuis 45 ans), bien que parfaitement entretenu.
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
Ces premières photos sont prises du pont de Tancarville vers 13h30. Il a en effet appareillé de Rouen le 28.08 à 09h00, par une météo idéale. Il avait accosté à Rouen le 26.08 à 05h30, en provenance de Douvres (Grande-Bretagne), via une escale de la journée à Honfleur (le 25.08 de 10h45 jusqu'à son appareillage en soirée). Il retourne à Douvres où il est attendu vers 15h30.
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
Les photos suivantes sont prises en rive gauche de Seine, au niveau du pont de Normandie.
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
Le BOUDICCA passe sous le pont de Normandie le 28.08 à 14h10, cap sur Douvres.
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
A l'arrière du navire, une "figure de poupe", une habitude de l'armement norvégien Fred Olsen, comme on l'a dit ici. Il réutilise ainsi en général des "figures de proue" conservées de ses précédents navires partis à la casse. Je ne connais pas l'origine de celle-ci. A t-elle un rapport avec la reine guerrière des "Iceni" d'Angleterre — Boudicca ou Boadicée — dont parle l'auteur latin Tacite quand il décrit la conquête de l'Angleterre par l'Empire romain vers 60 apr. JC, je n'en sais rien ? Pour mémoire, Boudicca était la veuve du Roi des Celtes Icéniens (installés dans le Norfolk) Prasutagus. A la mort de son mari, elle avait été fouettée sur place publique par les Romains qui avaient également violé ses deux filles. Pour venger ces outrages et tenter de reconquérir la liberté perdue de son peuple, elle avait levé une importante armée. Les combats entraînèrent de nombreuses pertes dans les deux camps, mais l'armée de Boudicca fut finalement vaincue, bien qu'ayant mis hors de combat de nombreuses légions. Boudicca se donna alors la mort en s'empoisonnant.
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA
BOUDICCA (Nassau) - IMO 7218395 - Indicatif d'appel C6VA3 - MMSI 309964000 - Paquebot de croisières - 206,96x25,20x13,67 m - TE 7,547 m - JB 28 551 - JN 11 714 - PL 5 956 t - Ptot 14 000 kW (quatre moteurs 4T-7cyl MAN-B&W 7L32/40 / deux hélices à pas variable) - V 18,5 nd - Générat. 1 x 1 700 kW / 6 x 840 kW - Deux propulseurs d'étrave - Cap. 900 passagers (437 cabines) - Equipage 320 - Constr. 06.1973 (Oy Wartsila Ab, Helsinki, Finlande) - Jumboïsé en 1982 - Propr./Gérant Fred Olsen Windcarriers (Oslo, Norvège) - Opérat. Fred Olsen Cruise Lines (Ipswich, Royaume-Uni) - Pav. BHS - Ex GRAND LATINO (02.2004-11.2005) - Ex SUPERSTAR CAPRICORN (10.2001-02.2004) - Ex HYUNDAI KUMKANG (08.1998-10.2001) - Ex SUPERSTAR CAPRICORN (12.1996-08.1998) - Ex GOLDEN PRINCESS (05.1993-12.1996) - Ex SUNWARD (12.1992-05.1993) - Ex BIRKA QUEEN (05.1992-12.1992) - Ex SUNWARD (11.1991-05.1992) - Ex ROYAL VIKING SKY (06.1973-11.1991). Sisterships : BLACK WATCH (IMO 7108930 / 06.1972) - ALBATROS (IMO 7304314 / 11.1973).


Quelques nouvelles de La Rochelle ( 28.08.2018) — Photos Samuel Daguenet
Le navire de recherches archéologiques sous-marines ANDRE MALRAUX arrive à La Rochelle le 28.08.2018, pour une courte escale. En effet, du 29.08 au 07.09.2018, il va quadriller la zone autour des îles d'Aix, de Ré et d'Oléron, peignant méthodiquement le perthuis d'Antioche. A son bord, entre autres, Christine Lima-Brissaud, archéologue sous-marine, responsable des littoraux de Nouvelle-Aquitaine et de Vendée. Il tentera, par exemple, de localiser l’épave du navire amiral de la flotte espagnole des Flandres, La Natividad, coulé en août 1652, après avoir été incendié par des "brûlots" (bâtiments en mauvais état reconvertis en engins incendiaires) français (près de 300 membres d'équipage périrent). L'un de ses 42 canons, retrouvé par hasard il y a quelques années, est conservé au musée de St Pierre d'Oléron. En service depuis 07.2012, le navire ANDRE MALRAUX a été conçu par le Bureau d'Architecture et d'Ingénierie navales Mauric (Marseille) et construit par le chantier naval H2X (La Ciotat, chantier devenu iXBlue). Il porte bien sûr le nom de l'ancien Ministre de la culture du Général de Gaulle et ancien résistant. Ce navire est opéré par le DRASSM (Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines, relevant du Ministère de la Culture), basé à Marseille et fondé en 1966 (par André Malraux justement). Ce navire est principalement dédié au lever de la carte archéologique sous-marine nationale (jusqu'aux limites de la Zone Economique Exclusive / ZEE), à l'étude de sites menacés, à la réalisation de nouvelles fouilles, à l'étude d'épaves de grand fond, etc. Grâce à ses moyens de levage (cf infra) et à son pont de travail de 70 m2, il peut embarquer deux conteneurs de vingt pieds équipés d'appareils scientifiques de mesures et de traitement des données. Il a une autonomie de 2 000 milles à 11 nd et peut travailler jusqu'à 300 jours par an.
A noter qu'en juin-juillet, l'ANDRE MALRAUX a fait une campagne de trois semaines au large de Brest, à la recherche d'épaves (dont celle de la Cordelière, mythique navire commandé par Primauguet — de son vrai nom… breton Hervé de Portzmoguer — et coulé en 1512 par le navire britannique Regent, c'est Anne de Bretagne qui règne alors sur la France). Cette campagne s'est effectuée sous la conduite scientifique de Michel L'Hour que j'ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises, lors d'un "Festival Livres et Mer" à Concarneau, lors d'une conférence au Musée National de la Marine à Paris, etc. (il est l'auteur, entre autres ouvrages, du très beau livre La Mer pour Mémoire. Archéologie sous-marine des épaves atlantiques, cf. ici).
ANDRE MALRAUX
ANDRE MALRAUX
ANDRE MALRAUX
ANDRE MALRAUX
ANDRE MALRAUX (Marseille) - IMO 9666302 - Indicatif d'appel FLVA - MMSI 228353900 - Navire de recherche archéologique polyvalent - 35,90x8,85x5,70 m - TE 2,11 m - JB 335 - PL 233 t - Ptot 1 616 kW (deux moteurs 4T-12cyl Baudouin 12M26.2P2 couplés à deux générateurs qui alimentent deux moteurs électriques Ansaldo Sistemi Industriali IEC6034-1 (de 450 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 13 nd - Prop. d'étrave - Système de positionnement dynamique - Emménagements pour une dizaine de personnes - Cap. max. 26 personnes (scientifiques et plongeurs pour des missions à la journée) - Equipage 4 - Grue 12 t / Portique 7 t (pour mettre à l'eau des engins sous-marins ou des appareils de mesures et embarquer différents équipements scientifiques) - Treuil scientifique équipé de 800 m de câble pour magnétomètre (Sea-Spy) et sondeur latéral (Klein 3900) - PC scientifique pour 16 personnes - 20 équipements de plongée - Compresseur HP de gonflage Nitrox - Navire armé en deuxième catégorie (200 milles des côtes) - Coque composite - Pont de travail 70 m2 - Constr. 07.2012 (Chantier H2X, La Ciotat, France / Voir ici l'historique de ce chantier qui s'appelle aujourd'hui iXBlue) - Propr. Gouvernement français (DRASSM, Marseille, France) - Gérant/Opérat. Phares & Balises (Noumea, Nouvelle-Calédonie) - Pav. FRA.

Le cargo cent pour cent turc MUAMMER YAGCI avait accosté au poste BF09 du bassin à flot le 25.08.2018 à 11h15. Le voici lors de son appareillage le 28.08 à 20h30, à destination de Belfast (Irlande du Nord). Il a chargé ses deux cales de blé en vrac (2 200 t en tout). Sur la photo de droite, on le voit s'apprêtant à entrer dans l'écluse qui lui donnera accès à l'avant-port et à la haute mer. Au fond, la base sous-marine qui a été récemment recouverte de 7 580 panneaux solaires, représentant une surface totale de 15 000 m2 (cf. ici).

MUAMMER YAGCI
MUAMMER YAGCI
MUAMMER YAGCI
MUAMMER YAGCI
MUAMMER YAGCI (Istanbul) - IMO 9040962 - Indicatif d'appel TCBK7 - MMSI 271002144 - Cargo de divers - 75,20x12,00x6,10 m - TE 5,129 m - JB 1 488 - JN 820 - PL 2 481 t - P 1 147 kW (mot. 4T-6cyl Dvigatel Revolyutsii 6CRN36/45-G74-0M4 / hélice à pas fixe) - Générat. aux. 1 x 142 kW / 1 x 135 kW - Cap. 2 801 m3 (2 cales) - Grues 4 x 3 t - Constr. 06.1994 (Dortler Gemi Insaat Koll. Sti, Tuzla - Istanbul , Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Yagci Denizcilik (Istanbul, Turquie) - Pav. TUR.
Beaucoup d'autres navires vus à La Rochelle les 23 & 27.08.2018


Quelques navires vus à Saint-Nazaire
(entre début mai et mi-août 2018)

Photos Christian Plagué


Quelques navires en Seine, vus du pont de Normandie, le 21.08.2018 — Photos Gérard Né

Le petit paquebot AEGEAN ODYSSEY, avec 313 passagers à bord, arrive sur rade le 21.08.2018 à 15h30, en provenance de Tilbury (le "port de Londres", sur la Tamise, comté de l'Essex, côte Sud-Est de l'Angleterre). Il engaine la Seine une demi-heure plus tard, remontant sur Rouen qu'il touchera vers 22h30 (accostage au Terminal Croisières de Haropa - Port de Rouen). C'est sa première escale à Rouen. Appartenant à des intérêts grecs, il est opéré par la compagnie anglaise Voyages To Antiquity dont il est pour l'instant l'unique paquebot. Cette compagnie, spécialisée dans les croisières à vocation culturelle, devrait prochainement en acquérir un second. A noter que ce paquebot était, à l'origine, un Ro-Ro (cargo Roll on - Roll off) jumboïsé et transformé en paquebot de croisières en 1987-1988.

AEGEAN ODYSSEY AEGEAN ODYSSEY AEGEAN ODYSSEY
Il appareillera le 22.08 en soirée en direction de Honfleur qu'il atteindra vers 8h00 le 23.08. Il en repartira vers 14h00 le même jour, à destination de Nantes. Il poursuivra ensuite sa route vers Bordeaux, Saint-Sébastien, La Corogne, Porto et enfin Lisbonne. Le AEGEAN ODYSSEY devrait ensuite mettre le cap sur la Méditerranée, pour des croisières vers la Grèce (escale à Athènes), l'Italie (escales à Venise et à Rome) ou encore vers l'Espagne (Séville, Malaga, Barcelone), etc. A la fin de cette année, il doit rejoindre l'Afrique du Sud, puis les îles de l'Océan Indien (Maurice, Seychelles, etc.) et enfin direction l’Asie du Sud-Est. Beau périple.
AEGEAN ODYSSEY AEGEAN ODYSSEY
AEGEAN ODYSSEY (Panama) - IMO 7225910 - Indicatif d'appel HOBW - MMSI 374757000 - Paquebot de croisières - 140,50x20,80x9,80 m - TE 6,579 m - JB 12 094 - JN 4 183 - PL 4 174 t - Ptot 10 298 kW (deux moteurs 4T-14cyl Pielstick-Crossley 14PC2V-400 / deux hélices à pas variable) - V 18 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. 720 passagers (288 cabines) - Equipage 190 - Constr. 08.1973 (Santierul Naval Galati / chantier devenu Gamen Galati Shipyards en 2000, Galati, Roumanie) - Propr./Gérant Aegean Experience Maritime-LIB (Le Pirée, Grèce) - Pav. PAN - Ex AEGEAN I (1996-04.2010) - Ex AEGEAN DOLPHIN (1990-1996) - Ex DOLPHIN (1989-1990) - Ex AEGEAN DOLPHIN (1986-1989) - Ex ALKYON (1985-1986) - Ex NARCIS (1973-1985).

Arrivant d'Antonina (port de la côte Est du Brésil, situé entre Sao Paulo au Nord et Porto Alegre au Sud, au fond de la Baie de Paranagua), le vraquier AFRICAN KALMIA commence sa montée de Seine peu après 16h00.
AFRICAN KALMIA AFRICAN KALMIA AFRICAN KALMIA
Il accostera vers 23h00 au Quai de Petit-Couronne (port de Rouen) dont il appareillera le 24.08 vers 17h30.
AFRICAN KALMIA AFRICAN KALMIA AFRICAN KALMIA
AFRICAN KALMIA (Monrovia) - IMO 9666431 - Indicatif d'appel D5DI9 - MMSI 636015892 - Vraquier - 175,00x27,00x12,70 m - TE 8,70 m - JB 19 213 - JN 9 474 - PL 28 000 t - P 4 950 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 5S46ME-B8 / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 674 kW / 1 x 120 kW - Cap. GRN 38 924 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 01.2016 (Guangzhou Wenchong Shipyard, Guangzhou, Chine) - Gérant/Opérat. Seaboard Overseas and Trading Group (Douglas, Ile de Man) - Pav. LBR. Sisterships : AFRICAN HHB (IMO 9666429 / 11.2015) - AFRICAN LILY (IMO 9666443 / 06.2015) - AFRICAN MAGNOLIA (IMO 9666455 / 03.2016).

Arrivant de Boulogne-sur-Mer, le cargo néerlandais PENHAR engaine le 21.08.2018 à 16h15, à destination de Radicatel (terminal situé en amont du pont de Tancarville, sur la rive droite de la Seine, et faisant partie du GPMR) où il accostera peu après 18h00. Il appareillera le 24.08 à 20h00, retour à Boulogne. Ce cargo assure une liaison hebdomadaire entre Boulogne et Radicatel.
PENHAR PENHAR
PENHAR (Rotterdam) - IMO 9534365 - Indicatif d'appel PBXQ - MMSI 246666000 - Cargo de divers - 118,40x13,35x9,10 m - TE 6,08 m - JB 4 106 - JN 1 747 - PL 6 500 t - P 1 980 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. aux. 1 x  348 kW / 2 x 170 kW / 1 x 65 kW - Cap. GRN. 7 921 m3 (2 cales) / 256 evp - Constr. 04.2010 (Peters BV, Kampen, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Vertom (Rhoon, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex CFL PENHAR (04.2010-04.2015). Sisterships : CFL PROMISE (IMO 9371816 / 10.2008) - CFL PROSPECT (IMO 9376440 / 07.2007) - CFL PROUD (IMO 9386433 / 11.2009) - CFL PRUDENCE (IMO 9398046 / 05.2008) - FRISIAN SPRING (IMO 9367774 / 02.2007) - FRISIAN SUMMER (IMO 9367762 / 01.2008) - PATRON (IMO 9376464 / 03.2008 / Ex CFL PATRON 03.2008-08.2012) - PERFECT (IMO 9371854 / 07.2009 / Ex CFL PERFECT 07.2009-06.2017) - PERFORMER (IMO 9376452 / 11.2007) - PROGRESS (IMO 9371828 / 01.2009 / Ex CFL PROGRESS 01.2009-07.2012).

Arrivant d'Amsterdam (Pays-Bas), le chimiquier / pétrolier danois MAERSK ELLIOT engaine la Seine le 21.08.2018 à 16h30. Il accostera au terminal Q300 de Rouen / Petit-Couronne aux alentours de minuit.
MAERSK ELLIOT MAERSK ELLIOT MAERSK ELLIOT
Il appareillera le 23.08 vers 16h00, à destination du terminal pétrolier de Fawley (situé à une dizaine de kilomètres au sud de Southampton et siège d'une raffinerie Esso, la plus grande du Royaume-Uni).
MAERSK ELLIOT MAERSK ELLIOT
MAERSK ELLIOT (Singapore) - IMO 9274678 - Indicatif d'appel 9V3480 - MMSI 563229000 - Chimiquier / Pétrolier - 185,60x31,00x16,40 m - TE 10,60 m - JB 26 659 - JN 10 206 - PL 36 809 t - P  8 580 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 6S50MC / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (1 000 kW) - Générat. aux. 1 x 1 500 kW / 3 x 850 kW - Cap. 44 290 m3 (16 citernes) - Constr. 11.2005 (Jinling Shipyard, Nanjing, Chine) - Propr./Gérant Moller AP - Maersk (Copenhague, Danemark & Singapour) - Pav. SGP - Ex BRO ELLIOT (11.2005-10.2010). Sisterships : cf. MAERSK EDWARD (IMO 9274654 / 07.2005).

Le cargo chypriote AAL GLADSTONE se présente en Baie de Seine le 21.08.2018 vers 16h30 et engaine aussitôt. Il arrive de El Dekheila (port égyptien situé à une dizaine de kilomètres à l'Ouest d'Alexandrie et qui constitue une extension naturelle de ce dernier, port lui-même situé à l'extrémité Ouest du delta du Nil, à 150 milles à l'Ouest de l'entrée du canal de Suez). L'hinterland d'El Dekheila abrite, entre autres, des industries chimiques et pétrochimiques, ainsi qu'un important complexe sidérurgique. Le cargo accostera à Grand-Couronne peu après minuit. Ce cargo dispose de puissants moyens de levage en propre : deux grues de 120 t de capacité de levage unitaire et une de 45 t.
AAL GLADSTONE AAL GLADSTONE AAL GLADSTONE
AAL GLADSTONE (Limassol) - IMO 9393541 - Indicatif d'appel 5BRV2 - MMSI 212669000 - Cargo de divers - 159,86x27,41x13,50 m - TE 9,80 m - JB 19 128 - JN 9 736 - PL 25 734 t - P 6 810 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S40ME-B9 / hélice à pas fixe) - V 15,5 nd - Prop. d'étrave (800 kW) - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. GRN 34 000 m3 (4 cales) / 1 571 evp (dont 150 reefers) - Grues 2 x 120 t / 1 x 45 t - Constr. 08.2009 (Huanghai Shipbuilding, Rongcheng, Shandong, Chine) - Propr./Gérant Mastermind Shipmanagement (Limassol, Chypre) - Pav. CYP - Entré en service comme AAL GLADSTONE (19.08.2009), mais livré comme OPAL ADVANCE (07.2009-08.2009) et lancé comme PACIFIC ADVANCE (03.2009-07.2009). Sisterships : AAL GENOA (IMO 9393553 / 01.2010) - PACIFIC ACTION (IMO 9393565 / 04.2010) - SEABOARD AMERICA (IMO 9393589 / 09.2010) - SEABOARD PERU (IMO 9393577 / 06.2010) - SEABOARD VALPARAISO (IMO 9393539 / 04.2009).
Page précédente
Dernière mise à jour - 20.10.2018

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net