Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Aasvik - Abeille Bourbon - AEC Belief - Aggelos B - Agonistis - Alesia - Alex - Alfios - Alice - Aliki Force - Aloni - Alsia Swan - Amfitriti - Amilla - Anemos - Anne - Antigone - Aquitaine - Argonaute - Arkas - Arklow Bridge - Arklow Brook - Asiatic - Badaro - Bourbon Topaz - Breuil - Brion - Brovig Cierzo - Campeche Bay - Capewater - Carnival Panorama - Carnival Vista - Clipper Barolo - Clipper Brunello - CMA CGM Fort de France - CMA CGM Fort Fleur d'Epee - CMA CGM Fort Royal - CMA CGM Fort Saint Charles - CMA CGM Fort Saint Georges - Coolwater - Costa Venezia - Crude Gulf - Crude Hope - Crude Horn - Crude Med - Crude Progress - Crudesky - Crude Sky - Crude Star - Crudesun - Crude Sun - C S Sovereign - Daishan - Dalma - DK Initio - DK Ione - Doric - Drait - Ece Nur Bayraktar - Elina B - Elisabeth Schulte - Ellinis - EM Athens - Emmaplein - Ensara - F231 - Fri Lake - Fri Ocean - Fri Tide - Front Duchess - Front Duke - Fugro Discovery - Gener8 Atlas - Gener8 Hercules - Genmar Atlas - Genmar Hercules - Global Mariner - Grande America - Grande Argentina - Gulmar Badaro - Hai Nam 86 - HDMS Hvidbjornen - HDMS Thetis - HDMS Triton - HDMS Vaedderen - HMS Argyll - Ile d'Aix - Ionic - King Wheat - Laconic - Maria - Meloi - MSC Bellissima - Mol Santos - Nasiriyah - Neptun - Newyorker - Nordic Malmoe - Olympic Lady - Olympic Luna - Ozay-4 - Ozgur Aksoy - P&O Nedlloyd Apapa -Pavino - Pioneer Star - Platon - Renate - Rix Pacific - Sandviken - San Nicolas - Santa Alina - Sea Bonanza - Seagull - Seapassion - Seatriumph - Seven Oceans - Seven Seas - Skala - Skuteviken - Sloman Helios - Socratis - Stelios B - Stolt Greenshank - Stolt Redshank - Stolt Sanderling - Stolt Sandpiper - Terasea Eagle - Terasea Hawk - Themis - Tromso - Union Lynx - Vera - VN Sapeur - Waal Confidence - Wasit - White Sanko - WP Brave - Zanpol Force -
Page précédente
Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Le 300 000 tpl belge DAISHAN accoste à Antifer le 18.03.2019 — Photos Gérard Né
Le VLCC (Very Large Crude Carrier) belge DAISHAN est arrivé sur rade du Havre le 06.03.2019 à 12h00, en provenance de Sidi Kerir (port égyptien situé au S-O d'Alexandrie), mais les conditions météorologiques étaient trop mauvaises pour qu'il puisse accoster. Ce n'est que le 18.06 à 13h00 qu'il a pu embarquer le pilote, le vent s'étant enfin apaisé. Il passe alors les digues à 15h30 et commence son évitage avec l'aide de quatre remorqueurs de la flotte Boluda - Le Havre : VB SAINTE ADRESSE et VB OCTEVILLE qui ont passé leurs remorques à l'avant du tanker, tandis que les VB DEAUVILLE et VB FECAMP ont croché à l'arrière.
DAISHAN
DAISHAN
DAISHAN
Il accoste en culant au poste AFR W (manœuvre terminée à 16h45). Sur sa cheminée, le logo de son armateur anversois Euronav. Appareillage pour Donges (terminal pétrolier du Grand Port Maritime de Nantes - Saint-Nazaire) prévu ce 22.03.
DAISHAN
DAISHAN
DAISHAN
DAISHAN (Monrovia) - IMO 9322281 - Indicatif d'appel D5RW7 - MMSI 636018894 - Pétrolier (Transport de brut) - 332,00x58,00x31,00 m - TE 22,465 m - JB 157 844 - JN 108 567 - PL 306 506 t - P 29 400 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Doosan 7RTA84T-D / hélice à pas fixe) - V 15,4 nd - Générat. aux. 3 x 1 200 kW - Cap. 330 199 m3 (15 citernes) - Constr. 06.2007 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant Euronav (Anvers, Belgique) - Pav. LBR - Ex GENER8 ATLAS (07.2015-11.2018) - Ex GENMAR ATLAS (09.2010-07.2015) - Ex CRUDESKY (06.2007-09.2010). Sisterships : cf. ELLINIS (IMO 9322267 / 01.2007). A noter que le GENER8 HERCULES (IMO 9322279 / 02.2007 / Ex GENMAR HERCULES 09.2010-07.2015 / Ex CRUDESUN 02.2007-09.2010) navigue comme DALMA depuis 10.2018.


Quelques nouvelles de Port Atlantique La Rochelle (17.03.2019) — Photos Samuel Daguenet
Le caboteur norvégien FRI OCEAN arrive à La Rochelle le 17.03.2019 à 09h00, en provenance de Belfast (Irlande du Nord). Il vient charger 3 100 t de céréales mixtes en vrac. Il appareillera le 18.03 à 18h30, à destination de Glasson Dock (petit port de la côte Nord-Ouest de l'Angleterre, à l'entrée de l'estuaire de la River Lune qui mène à la ville portuaire de Lancaster située à quelque 80 km au N-E). 
FRI OCEAN
FRI OCEAN
FRI OCEAN
FRI OCEAN
FRI OCEAN (Nassau) - IMO 9195690 - Indicatif d'appel C6VU7 - MMSI 309467000 - Cargo de divers - 89,40x12,50x6,50 m - TE 5,22 m - JB 2 218 - JN 1 178 - PL 3 640 t - P 1 235 kW (mot. 4T-6cyl Deutz SBV6M628 / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (236 kW) - Générat. aux. 1 x 264 kW / 1 x 90 kW - Cap. GRN 4 450 m3 (1 cale) / 154 evp - Constr. 12.2000 ( Daewoo-Mangalia Heavy Industries / DMHI, Mangalia, Roumanie (coque) / Damen BV Shipyards, Bergum, Pays-Bas) - Propr./Gérant Kopervik Group (Kopervik, Norvège) - Pav. BHS - Ex VERA (12.2000-09.2006). Sisterships : CAMPECHE BAY (IMO 9167980 / 05.1998) - DRAIT (IMO 9195688 / 07.2000) - FRI LAKE (IMO 9195664 / 12.1999) - FRI TIDE (IMO 9195676 / 06.2000) - RIX PACIFIC (IMO 9167978 / 01.1998 / Ex NEPTUN 04.2004-11.2005 / Ex EMMAPLEIN 01.1998-04.2004).

Ici, dans l'un des deux bassins de radoub du pôle de réparations navales du GPMLR, la barge BREUIL. Son arrêt technique est prévu jusqu'au 25.03. On le sait, cette barge et sa sistership BRION (toutes les deux de l'armement Socatra) transportent les éléments d'Airbus A 380 entre Pauillac et Langon depuis la mise en service de cet appareil en 10.2007. Que deviendront-elles après 2021, je l'ignore à ce jour. En effet, Tom Enders (président d'Airbus) a annoncé, mi-février 2019, la fin de la production de cet avion, dont les livraisons (à la compagnie aérienne Emirates) cesseront en 2021.
BREUIL
BREUIL


Escale du supply belge UNION LYNX à Brest (14 & 15.03.2019) — Photos Gilbert Auffret

Le remorqueur ravitailleur releveur d'ancres belge UNION LYNX (armé par le groupe anversois Boskalis Offshore Transport) arrive à Brest le 14.03.2019 à 13h00 (première photo), en provenance de Vigo (port de la côte ouest de l'Espagne, juste au Nord de la frontière avec le Portugal). Ce supply, que nous connaissons déjà pour l'avoir vu ici même le 03.06.2018, va accoster à l'éperon 3 pour refaire ses soutes et pour un remplacement d'équipage. Il repart le 15.03 à 16h00, à destination du golfe de Gascogne, sur le lieu du naufrage du ConRo italien GRANDE AMERICA : il a en effet été affrété par l'armement Grimaldi pour récupérer en mer les conteneurs et débris divers perdus par le cargo. A noter qu'il vient de faire une escale de quelques heures à La Rochelle : il a accosté au mole d'escale (poste ME01) le 19.03 à 13h00 et en est reparti à 17h00. Il a en effet remorqué jusqu'au GPMLR le premier conteneur qu'il a récupéré parmi ceux perdus en mer quand le roulier a sombré (ce conteneur contenait 6 t de chips !). D'autres devraient suivre prochainement.

UNION LYNX
UNION LYNX
UNION LYNX
UNION LYNX


A bord du nouveau paquebot MSC BELLISSIMA
de sa livraison à Saint-Nazaire (le 27.02.2019)
à son arrivée à Southampton (le 01.03.2019)


Photos Emmanuel Bonici


Quelques navires vus à Brest (première quinzaine de mars 2019) — Photos Gilbert Auffret
Le pétrolier / chimiquier ELISABETH SCHULTE appareille de Brest le 12.03.2019 à 18h30, à destination de Whitegate (terminal pétrolier du port de Cork, sur la côte Sud de la République d'Irlande, et siège de l'unique raffinerie de pétrole du pays). Il avait touché le GPMLR le 11.03 à 17h00, en provenance d'Amsterdam (Pays-Bas). Il est venu livrer (au poste QR5HN) 8 155 t d'essence.

ELISABETH SCHULTE (Douglas) - IMO 9439840 - Indicatif d'appel 2CVZ9 - MMSI 235076265 - Pétrolier / Chimiquier - 145,15x23,00x12,50 m - TE 8,80 m - JB 11 246 - JN 4 961 - PL 16 371 t - P 4 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35MC-MK7 / hélice à pas fixe) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 1 x 600 kW / 2 x 450 kW - Cap. 18 800 m3 (12 citernes) - Constr. 10.2010 (Jiangzhou Union Shipbuilding, Ruichang, JX, Chine) - Propr. Bernhard Schulte (Hambourg, Allemagne) - Gérant Bernhard Schulte Hellas SPLLC (Marousi-Athènes, Grèce) - Pav. IOM. Sisterships : cf. SLOMAN HELIOS (IMO 9466740 / 08.2011).


Sur les deux premières photos, on voit le porte-conteneurs NEWYORKER arrivant à Brest le 11.03.2019 à 09h45, en provenance de Montoir-de-Bretagne. Son accostage est prévu au poste QR 2-3. Sur la deuxième photo, on voit également le câblier PIERRE DE FERMAT.

NEWYORKER
NEWYORKER & PIERRE DE FERMAT
NEWYORKER
NEWYORKER
Après avoir déchargé 2 500 t de marchandises conteneurisées, il repart le 12.03 à16h15, à destination du Havre.
NEWYORKER
NEWYORKER
NEWYORKER
NEWYORKER (Panama) - IMO 9209104 - Indicatif d'appel 3FIP9 - MMSI 357411000 - Porte-conteneurs - 207,16x29,80x15,60 m - TE 11,40 m - JB 25 294 - JN 13 280 - PL 32 392 t - P 20 930 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-HSD 7RTA72U / hélice à pas fixe) - V 22,8 nd - Prop. d'étrave (850 kW) - Générat. aux. 3 x 1 100 kW / 1 x 730 kW - Cap. 2 506 evp (dont 420 reefers) - Grues 3 x 45 t / 1 x 35 t - Constr. 01.2001 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant ConChart Commercial Inc.(Athènes, Grèce) - Opérat. Mediterranean Shipping Company (Génève, Suisse) - Pav. PAN - Ex SANTA ALINA (09.2005-08.2010) - Ex P&O NEDLLOYD APAPA (04.2002-09.2005) - Ex MOL SANTOS (06.2001-04.2002) - Ex P&O NEDLLOYD APAPA (01.2001-06.2001) - Lancé comme SANTA ALINA (11.2000). Sisterships : cf. EM ATHENS (IMO 9203538 / 11.2000).

Le cablier britannique C S SOVEREIGN appareille de Brest le 10.03.2019 à 09h00, cap sur la mer du Nord. Il avait touché Brest le 09.03 à 10h00, en provenance de Portland (port où il est actuellement basé, situé sur l'île éponyme toute proche de la côte, au Sud de la Grande-Bretagne). Il est venu charger 107 t de câbles coaxiaux.

C S SOVEREIGN
C S SOVEREIGN
C S SOVEREIGN
C S SOVEREIGN
C S SOVEREIGN (Southampton) - IMO 8918629 - Indicatif d'appel MNNU8 - MMSI 232892000 - Câblier - 130,70x21,00x7,00 m - TE 4,49 m - JB 11 242 - JN 3 372 - PL 7 445 t - Ptot 10 625 kW (trois moteurs Stork-Werkspoor (dont deux 4T-16cyl 16SW280 et un 4T-12cyl 12SW280) couplés à trois générateurs (un de 4 105 kW et deux de 3 045 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 2 500 kW chacun) entraînant deux propulseurs directionnels) - V 13 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 050 kW) - Système de positionnement dynamique DP2 - Coque renforcée glace (FS Ice Class II) - Emménagements pour 78 personnes - Grue-portique 35 t - Traction au croc 80 t - Constr. 10.1991 (Van der Giessen-de Noord, Krimpen a/d IJssel, Pays-Bas / Chantier fermé en 2004) - Propr./Gérant/Opérat. Global Marine (Chelmsford, Grande-Bretagne) - Pav. GBR. D'autres photos ici.

Le cablier français ILE D'AIX (vu à quai à Calais en 08.2015) arrive à Brest le 08.03.2019, en provenance de Saint-Pierre et Miquelon. Il va accoster au poste 5 NORD, avant d'entrer en Forme 1 le 09.03 à 14h30 pour arrêt technique au chantier Damen Shiprepair Brest.

ILE D'AIX
ILE D'AIX
ILE D'AIX
ILE D'AIX
ILE D'AIX (Marseille) - IMO 9009310 - Indicatif d'appel FICI - MMSI 228018600 - Câblier - 151,14x21,60x11,30 m - TE 7,80 m - JB 12 384 - JN 3 755 - PL 7 776 t - Ptot 9 990 kW (trois moteurs 4T-9cyl Wartsila 9R32D couplés à trois générateurs (de 2 900 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 3 100 kW chacun) entraînant deux propulseurs azimutaux) - V 11 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 470 kW) - Générat. aux. 2 x 900 kW / 1 x 300 kW - Emménagements pour 244 personnes - Capacité de stockage des câbles 2 000 m3 (5 puits à câbles) - Système de positionnement dynamique DP2 - Pont de travail de 1 200 m2 - ROV embarqué - Helideck - Grues 1 x 71 t / 1 x 35 t (grue-portique) / 2 x 10 t / 1 x 5 t - Constr. 12.1992 (Far East-Levingston Shipbuilding / Keppel FELS, Singapour) - Propr./Gérant/Opérat. Louis Dreyfus Armateurs (Suresnes, France) - Pav. FRA - Ex GULMAR BADARO (07.2007-11.2011 / Gulmar Offshore Middle East / Pav. MHL) - Ex BADARO (05.2004-07.2007 / KT Submarine Co / Pav. KOR) -  Ex GLOBAL MARINER (12.1992-07.2007 / Transoceanic Cable Ship Co / Pav. USA). D'autres photos à Brest (08.02.2012).

Le supply norvégien BOURBON TOPAZ (design Ulstein P105 / pont de travail de 960 m2) quitte Brest le 05.03.2019 à 08h00 à destination de Varna (port donnant sur la mer  Noire au N-E de la côte bulgare). Il y était arrivé le 01.03 à 20h00, en provenance de Holyhead (principal port de l'île Holy située au Nord du Pays de Galles, Royaume-Uni). Son escale était purement technique (réparation de son système de pilotage automatique, les pièces provenant de Norvège).

BOURBON TOPAZ
BOURBON TOPAZ
BOURBON TOPAZ
BOURBON TOPAZ
BOURBON TOPAZ (Nassau) - IMO 9325829 - Indicatif d'appel C6CH2 - MMSI 311000470 - Navire de soutien offshore - 86,20x19,00x8,00 m - TE 6,664 m - JB 3 790 - JN 1 182 - PL 4 847 t - Ptot 7 604 kW (quatre moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516TA couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques de propulsion (de 2 500 kW) / deux propulseurs azimutaux) - V 12 nd - Prop. d'étrave (2 x 883 kW, dont un en tunnel et un directionnel rétractable) - Générat. aux. 4 x 1 620 kW - Emménagements pour 25 personnes - Traction au croc 120 t - Système de positionnement dynamique DP2 - Equipé de matériel de lutte contre l'incendie (Fire-fighting 1) - Grues 2x10 t - Constr. 02.2005 (Maritim Shipyard, Gdansk, Pologne (coque) / Ulstein Verft AS, Ulsteinvik, Norvège) - Propr./Gérant Bourbon Offshore Norway (Fosnavaag, Norvège) - Pav. BHS.

Le navire de recherches hydrographiques néerlandais FUGRO DISCOVERY arrive à Brest le 01.03.2019 à 09h00, en provenance de sa zone de travail située à environ 120 milles (env. 220 km) au large des Sables-d’Olonne. Il accoste à l'éperon N°3. Appareillage le 06.03 à 12h00, à destination de Boston (Massachusetts, Etats-Unis).

FUGRO DISCOVERY
FUGRO DISCOVERY
FUGRO DISCOVERY
FUGRO DISCOVERY
FUGRO DISCOVERY (Panama) - IMO 9152882 - Indicatif d'appel 3EKE6 - MMSI 372698000 - Navire de recherches hydrographiques (Ancien patrouilleur converti en 05.2007) - 70,00x12,60x7,25 m - TE 5,634 m - JB 2 018 - JN 606 - PL 1 350 t - P 2 638 kW (mot. 4T-6cyl Mak 6M32 / hélice à pas variable) - V 10 nd - Prop. d'étrave (470 kW) - Générat. aux. 1 x 900 kW / 1 x 690 kW - Système de positionnement dynamique DP1 - Deux sondeurs multifaisceaux / Hydrophones / Sonar / Magnétomètre / Seismographe / Materiel de contrôle de la pollution, etc. - Emménagements pour 24 personnes - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1B) - Grues 1 x 16 t (grue-portique) / 1 x 3 t - Constr. 03.1997 (Stocznia Marynarki Wojennej, Gdynia, Pologne (coque) / Kleven Myklebust Mekaniske Verksted, Gursken, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Fugro Marine Services (Leidschendam, Pays-Bas) - Pav. PAN - Ex TROMSO (03.1997-05.2007).


Le poseur de pipes SEVEN SEAS en remontée de Seine le 11.03.2019 — Photos Fabien Montreuil
Arrivé sur rade du Havre le 11.03.2019 à 08h15, en provenance de la base de Dusavik (près de Stavanger, Norvège), le poseur de pipelines norvégien SEVEN SEAS embarque le pilote en tout début d'après-midi et engaine la Seine à 13h40. Changement de pilote à Caudebec à 16h30. On le voit ici remontant la Seine en direction du Trait (Seine-Maritime) où il y est attendu un peu après 18h00. Il est toujours à quai le 16.03.
SEVEN SEAS
SEVEN SEAS
SEVEN SEAS
Il vient charger des tuyaux à l'usine Flexi France. Cette société, qui appartient au groupe Technip, est située à une trentaine de kilomètres en aval de Rouen. Elle est spécialisée dans la fabrication de tuyaux flexibles pour l'industrie pétrolière. Ces "pipes" sont destinés à transporter pétrole ou gaz depuis leurs lieux d'extraction sous-marins jusqu'aux navires ou plateformes en surface. A noter que ce navire spécialisé est équipé de puissantes grues (cf. infra) et peut travailler à des profondeurs allant jusqu'à 3 000 m.
SEVEN SEAS
SEVEN SEAS
SEVEN SEAS
SEVEN SEAS (Douglas) - IMO 9384760 - Indicatif d'appel 2AJJ2 - MMSI 235060176 - Poseur/Releveur de conduites sous-marines (Pipe Layer Crane Vessel) - 157,31x28,40x12,50 m - TE 8,00 m - JB 18 367 - JN 5 510 m - PL 11 366 t - Ptot 20 160 kW (six moteurs 4T-7cyl Wartsila 7L32 couplés à six générateurs (de 3 240 kW chacun) qui alimentent trois moteurs électriques (de 2 950 kW chacun) entraînant trois propulseurs azimutaux) - V 13 nd - Trois propulseurs d'étrave (un en tunnel de 2 200 kW et deux directionnels rétractables de 2 400 kW chacun) - Système de positionnement dynamique DP2 - Moonpool - ROV embarqué (robot sous-marin) - Helideck - Equipage 120 (69 cabines) - Grues 1 x 400 t / 1 x 154 t / 1 x 40 t - Constr. 06.2008 (IHC Merwede, Hardinxveld, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Subsea 7 (Grimstad, Norvège / Londres & Westhill, Royaume-Uni) - Pav. IOM. Sistership : SEVEN OCEANS (IMO 9358826 / 2007).


Naufrage du ConRo GRANDE AMERICA au large des côtes charentaises le 12.03.2019
Le ConRo (porte-conteneurs / roulier) italien GRANDE AMERICA (photo ci-dessous) a finalement sombré, suite à l'incendie qu'il subissait depuis le 10.03.2019 en soirée. Selon la Préfecture maritime de l'Atlantique, le navire a coulé le 12.03.2019 à 15h26 par 4 600 m de fond, à environ 180 milles (333 km) à l'ouest des côtes charentaises, pratiquement au droit de La Rochelle.
L'incendie n'ayant pu être maîtrisé par l'équipage, l'ordre d'évacuation avait été donné par le commandant. Les 27 personnes à bord (26 marins et 1 passager) sont donc heureusement saines et sauves.
Mais revenons sur les circonstances de ce naufrage. Le 10.03 vers 20h00, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d’Etel est informé par le MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) de Rome de la fâcheuse situation à bord du GRANDE AMERICA qui fait alors route d'Hambourg (Allemagne) à Casablanca (Maroc) : un incendie vient de se déclarer à bord et le navire est stoppé à environ 142 milles (263 km) dans le S-O de la pointe de Penmarc’h (sud Finistère), comme le montre la carte ci-contre. L'incendie, un temps maîtrisé par l'équipage, a finalement repris, avec encore plus de force et le navire a dû stopper.

 

Comme on le voit, plusieurs conteneurs sont en feu. Le préfet maritime de l’Atlantique ordonne alors au remorqueur de haute mer ABEILLE BOURBON (qui était pré-positionné depuis la veille au soir au port du Stiff à Ouessant, en prévision de conditions météorologiques dégradées) de rallier le GRANDE AMERICA. Un avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale (de la base aéronautique navale de Lann-Bihoué) et la frégate HMS ARGYLL (F231) de la Royal Navy se rendent sur zone. Devant l'ampleur de l'incendie, le commandant du ConRo décide l'abandon du navire à 02h00 (dans la nuit du 10 au 11.03), à bord d’une seule embarcation de sauvetage.
Les 27 personnes qui étaient à bord sont récupérées saines et sauves par la frégate HMS ARGYLL vers 04h00 (le 11.03). En parallèle, le préfet maritime décide de l’envoi par un hélicoptère Caïman de la Marine nationale d’une EEI (Equipe d’Evaluation et d’Intervention), composée de six personnes, sur le RIAS (Remorqueur d’Intervention, d’Assistance et de Sauvetage) ABEILLE BOURBON. La frégate multi-missions (FREMM) AQUITAINE se porte également sur zone. L'ABEILLE BOURBON, arrivé aux côtés du GRANDE AMERICA le 11.03 vers 10h00, actionne ses canons à eau, comme on le voit sur la photo ci-dessus. Comme c'est la procédure normale, le préfet maritime de l’Atlantique met en demeure l’armateur du navire, le groupe Grimaldi, de prendre toutes les mesures utiles pour faire cesser le danger que constitue alors le GRANDE AMERICA dans la ZEE (zone économique exclusive) française. En attendant, la frégate HMS ARGYLL et le BASD (Bâtiment de soutien, assistance et dépollution) VN SAPEUR assurent la sécurité de la navigation sur zone. Les 26 membres d’équipage et le passager évacués du navire en feu et recueillis en milieu de nuit sur la frégate HMS ARGYLL sont transférés, le 11.03 en début d'après-midi, sur l'ARGONAUTE, pour une prise en charge médicale par le SAMU 29.
Comme on le voit, en particulier sur l'impressionnante photo de gauche ci-contre (photo Royal Navy), le feu à bord est toujours aussi violent. De plus, le ConRo présente une gîte à tribord inquiétante pour une cause indéterminée à ce stade (désarrimage d'une partie de la cargaison à bord de ce navire sans propulsion et donc livré à la houle, accumulation d'eau dans les fonds ou autres causes ?). Une quarantaine de conteneurs en pontée sont, par ailleurs, tombés à l'eau. Comme les lances de l'ABEILLE BOURBON ne parviennent pas à venir à bout de l'incendie à l'intérieur du navire, la cellule de crise suspend l'arrosage par le RIAS afin de ne pas augmenter encore plus la gîte du cargo. Ce dernier continue de dériver lentement et se trouve, le 12.03 en début d'après-midi, à environ 200 milles (soit 370 km) au large des côtes françaises.
L'armement Grimaldi, en réponse à la mise en demeure du préfet maritime, a missionné la société Ardent (créée en 2015 par fusion de Svitzer Salvage et Titan Salvage) pour gérer la situation. Pour ce faire, Ardent a affrété deux remorqueurs qui doivent rallier au plus vite le navire en difficulté : l'AHTS (Anchor Handling Tug Supply) UNION LYNX (qui doit arriver de Vigo, Espagne, et est attendu le 12.03 au soir) et l'AHTS TERASEA HAWK (IMO 9624598 / 05.2013 / sistership du TERASEA EAGLE) en provenance de Rotterdam. La météo sur zone s'est un peu dégradée : vent établi d’Ouest-Nord-Ouest à 30-35 nd (55 à 65 km/h), avec des rafales atteignant les 50 nd (90-95 km/h), mer très forte (avec des creux de 4 à 5 m).

Le 12.03 en milieu d'après-midi, la gite s'accentue comme on le voit sur les photos ci-contre (photos Marine nationale). Le GRANDE AMERICA a fini par sombrer ce 12.03.2019 à 15h26, à 180 milles (environ 330 km) à l'Ouest de nos côtes, à peu près au droit de La Rochelle. Il repose par 4 600 m de fond. Un avion de la marine nationale a repéré, le 13.03 après-midi, une nappe d'hydrocarbure d'environ 10 km de long sur 1 km de large. La pollution des côtes charentaises (et/ou girondines, selon les courants) devraient toutefois être limitées car ce porte-conteneurs / roulier ne contenait que son fioul de propulsion (2 200 t de FO). Sa cargaison était composée de quelque 2 000 véhicules (voitures et camions d'occasion, ainsi que des gros engins de travaux publics) et 365 conteneurs dont une quarantaine sont tombés en mer avant le naufrage.

C'est pour l'instant la Marine nationale qui assure la sécurité sur zone, en particulier au niveau des conteneurs dérivant entre deux eaux, en attendant que ceux-ci soient récupérés par les deux AHTS affrétés par Ardent (cf. supra). C'est bien sûr l'armement Grimaldi qui devra assumer le coût des moyens engagés pour lutter contre la pollution, ainsi que ceux correspondant au traitement de l'épave demandé par la Préfecture maritime de l'Atlantique. L'étude de l'épave pourra t-elle expliquer la raison de la gîte qui a finalement entraîné la perte du cargo ? Un ou plusieurs engins de chantiers se serai(en)t-ils désarrimé(s) et entraîné une brèche dans la coque ? Quoiqu'il en soit, cette investigation à 4 600 m de fond va être difficile et onéreuse car elle va devoir mettre en œuvre des robots capables de travailler aux grandes profondeurs (pour mémoire, un ROV (Remoted Operated Vehicle) comme le VICTOR 6000 de l'Ifremer peut travailler jusqu'à des profondeurs de 6 000 m comme son nom le laisse supposer).

GRANDE AMERICA (Palermo) - IMO 9130937 - Indicatif d'appel IBPG - MMSI 247594000 - ConRo (Porte-conteneurs / Roll on-Roll off) - 213,88x32,25x12,00 m - TE 9,70 m - JB 56 642 - JN 19 441 - PL 27 965 t - P 15 540 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Fincantieri 7RTA62U / hélice à pas variable) - V 16,2 nd - Générat. aux. 3 x 1 400 kVA / 1 x 200 kVA - Deux propulseurs transversaux (av. 1 600 kW / arr. 1 600 kW) - Cap. 3 515 voitures (3 505 m de linéaire garage) / 1 321 evp (dont 40 reefers) - Equipage 19 - Grues 2 x 40 t - Constr. 12.1997 (Fincantieri, Chantier de Palerne, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. Grimaldi Group (Naples, Italie) - Pav. ITA. Sisterships : cf. GRANDE ARGENTINA (IMO 9198135 / 02.2001).



Navires vus à Port Atlantique La Rochelle le 05.03.2019 — Photos Samuel Daguenet
Le vraquier grec MARIA, arrivé de Rouen le 04.03.2019 à 20h50, mouille en zone d'attente jusqu'au lendemain après-midi. On le voit ici manœuvrant dans l'avant-port pour aller accoster, tribord à quai, au poste CB01 du quai Chef-de-Baie. Il est aidé, dans sa manœuvre, par le VB COGNAC qui a passé sa remorque à l'avant du vraquier et le VB OLERON qui a croché à l'arrière. Voir ici un plan rapproché sur son château (cheminée avec le logo de l'armement Goldenport).
MARIA
MARIA
MARIA
MARIA
Il vient charger 19 696 t de blé en vrac. Puis il appareillera le 08.03 à 05h00, à destination d'Aden (port yéménite situé à environ 150 km à l'Est du détroit Bab el Mandeb, on peut voir une carte ici, plutôt une photo d'écran radar).
MARIA
MARIA
MARIA
MARIA
MARIA (Monrovia) - IMO 9577422 - Indicatif d'appel A8VQ5 - MMSI 636014652 - Vraquier - 196,00x32,26x18,60 m - TE 13,02 m - JB 34 335 - JN 19 578 - PL 58 407 t - P 9 960 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,4 nd - Générat. aux. 3 x 700 kW - Cap. GRN 75 531 m3 (5 cales) - Grues 4 x 36 t - Constr. 01.2011 (SPP Shipbuilding, Sacheon, Corée du Nord) - Propr./Gérant/Opérat. Goldenport Shipmanagement (Vouliagmeni-Athènes, Grèce) - Pav. LBR. Sisterships : AGGELOS B (IMO 9577434 / 11.2010) - AGONISTIS (IMO 9495715 / 09.2010) - ALFIOS (IMO 9486130 / 01.2012) - ALIKI FORCE (IMO 9498559 / 09.2011) - AMFITRITI (IMO 9463592 / 11.2010) - AMILLA (IMO 9498561 / 10.2011) - ANEMOS (IMO 9495727 / 10.2011) - ARKAS (IMO 9486142 / 04.2011) - ASIATIC (IMO 9541813 / 04.2012) - CLIPPER BAROLO (IMO 9500091 / 11.2011) - CLIPPER BRUNELLO (IMO 9500106 / 11.2011) - DK INITIO (IMO 9528160 / 01.2012) - DK IONE (IMO 9528158 / 08.2010) - DORIC (IMO 9541837 / 07.2013) - ECE NUR BAYRAKTAR (IMO 9480473 / 07.2013) - ELINA B (IMO 9577446 / 05.2011) - IONIC (IMO 9541849 / 09.2013) - LACONIC (IMO 9541825 / 05.2012) - OZGUR AKSOY (IMO 9475040 / 03.2011) - PLATON (IMO 9452555 / 08.2011) - SAN NICOLAS (IMO 9463580 / 03.2010) - SEAGULL (IMO 9452505 / 05.2010) - SOCRATIS (IMO 9452517 / 06.2010) - STELIOS B (IMO  9452490 / 03.2010) - THEMIS (IMO 9452543 / 03.2011) - WP BRAVE (IMO 9597111 / 07.2012) - ZANPOL FORCE (IMO 9577410 / 12.2010).

Le vraquier néerlandais WAAL CONFIDENCE avait accosté au quai Chef de Baie (poste CB01) le 01.03.2019 en milieu de journée, en provenance de Eemshaven (port de la province de Groningue, au N-E des Pays-Bas). On le voit ici, lors de son appareillage le 05.03 à 14h15. Il est aidé, lors de sa manœuvre, par les remorqueurs VB OLERON (à l'avant) et VB COGNAC (à l'arrière, voir ici). Il est venu charger 22 500 t de blé en vrac. Il met le cap sur La Havane (Cuba).

WAAL CONFIDENCE
WAAL CONFIDENCE
WAAL CONFIDENCE
WAAL CONFIDENCE
WAAL CONFIDENCE (Madeira) - IMO 9392092 - Indicatif d'appel CQAI3 - MMSI 255806181 - Vraquier - 179,99x28,20x14,30 m - TE 10,031 m - JB 21 192 - JN 11 444 - PL 33 387 t - P 6 250 kW (mot. 2T-6cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki 6UEC52LA / hélice à pas fixe) - V 14,3 nd - Générat. aux. 2 x 440 kW - Cap. GRN 44 642 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 06.2009 (Shin Kochijyuko / Shin Kurushima Dockyard, Kochi, Japon) - Gérant/Opérat. Orient Shipping Rotterdam (Capelle a/d IJssel, Pays-Bas) - Pav. PRT - Ex KING WHEAT (06.2009-07.2018). Navire-catalogue : plus d'une quarantaine de sisterships, dont les ALONI (IMO 9403255 / 07.2010) - HAI NAM 86 (IMO 9303601 / 09.2004 / Ex AEC BELIEF 08.2013-01.2019 / Ex PIONEER STAR 09.2004-08.2013, croisé sur le lac Gatun lors de ma traversée du canal de Panama à bord de l'ISLAND PRINCESS) - MELOI (IMO 9392119 / 09.2009) - SKALA (IMO 9539444 / 06.2012 / Ex SEA BONANZA 06.2012-08.2014 / Lancé comme WHITE SANKO), etc.

Nous connaissons déjà le pétrolier norvégien SANDVIKEN (vu à Brest le 20.07.2018, ou encore dans l'estuaire de la Gironde le 14.08.2018). Ce navire-citerne tout neuf, en service depuis seulement 04.2018, navigue sous pavillon français (avec Marseille comme port d'attache). Le voici touchant La Rochelle le 05.03.2019 à 17h00, en provenance de Donges. Il vient livrer 3 450 t d'essence.
SANDVIKEN
SANDVIKEN
SANDVIKEN
SANDVIKEN
Le VB OLERON a passé sa remorque à l'arrière du navire-citerne pour l'aider à accoster au poste APES de l'appontement pétrolier. Il appareillera pour Lorient le 06.03 à 06h00.
SANDVIKEN
SANDVIKEN
SANDVIKEN
SANDVIKEN (Marseille) - IMO 9803649 - Indicatif d'appel FLBS - MMSI 226340000 - Pétrolier - 130,00x20,40x12,50 m - TE 8,614 m - JB 9 385 - JN 3 658 - PL 12 659 t - P 4 400 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35ME-B9 / hélice à pas variable) - V 13,8 nd - Prop. d'étrave (588 kW) - Générat. aux. 3 x 740 kW / 1 x 220 kW - Cap. 14 151 m3 (12 citernes) - Constr. 04.2018 (Dae Sun Shipbuilding & Engineering, Busan, Corée du Sud) - Propr./Gérant Viken Shipping (Øvre Ervik, Norvège) - Opérat. V. Ships France (Nantes, France) - Pav. FRA. Sistership : SKUTEVIKEN (IMO 9803651 / 05.2018).

Le chimiquier / pétrolier russe PAVINO avait accsoté au quai Est de l'appontement pétrolier le 04.03.2019 à 12h00, en provenance de Rotterdam (Pays-Bas). Le voilà appareillant le 05.03 à 11h00 (destination à ordre), après avoir déchargé 2 600 t de gazole. Ce navire-citerne est un sistership du SAMUS SWAN  que nous avons récemment vu à Brest.
PAVINO
PAVINO
PAVINO
PAVINO
PAVINO (Vladivostok) - IMO 9310381 - Indicatif d'appel UDUU - MMSI 273351380 - Chimiquier / Pétrolier - 105,50x16,80x7,40 m - TE 6,39 m - JB 3 983 - JN 1 819 - PL 5 707 t - P 2 880 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W 6L32/40 / hélice à pas variable) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 3 x 400 kW - Cap. 6 582 m3 (10 citernes) - Constr. 08.2005 (Torlak Gemi Insaat Sanayi ve Ticaret, Tuzla, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Pavino-Tanker (Vladivostok, Russie) - Pav. RUS - Ex OZAY-4 (08.2005-07.2012). Sisterships : cf. ALSIA SWAN (IMO 9400356 / 06.2009).

Le chimiquier néerlandais STOLT SANDERLING appareille de l'appontement pétrolier (poste AP02) le 05.03.2019 à 10h00, destination à ordre. Il avait accosté le 03.03 à 22h30, en provenance d'Anvers (Belgique). Il est venu livrer 2 500 t de soude caustique.
STOLT SANDERLING (Cardiff) - IMO 9518804 - Indicatif d'appel 2GBH7 - MMSI 235095972 - Chimiquier - 90,90x15,60x7,80 m - TE 6,013 m - JB 3 327 - JN 1 357 - PL 4 453 t - P 2 640 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M25C / hélice à pas variable) - V 12,8 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. aux. 1 x 400 kW / 3 x 320 kW - Cap. 4 305 m3 (8 citernes) - Constr. 05.2011 (CSIC Chuandong Shipyard, Chongqing, Chine) - Gérant/Opérat. Stolt Tankers (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. GBR - Ex BROVIG CIERZO (12.2010). Sisterships : STOLT GREENSHANK (IMO 9518799 / 02.2011) - STOLT REDSHANK (IMO 9566746 / 07.2011) - STOLT SANDPIPER (IMO 9566758 / 05.2011-10.2012).


Quelques navires vus à Brest
(courant février 2019)

Photos Gilbert Auffret


Le CMA CGM FORT DE FRANCE arrive à Fort de France (Martinique), en première escale, le 06.03.2019 — Photos Yvon Perchoc

Nous avons vu récemment le tout nouveau CMA CGM FORT DE FRANCE (entré en service le 10.01.2019) arrivant en escale inaugurale au Havre le 23.02.2019. Après sa première transatlantique, le voici en première escale à Fort de France le 06.03.2019. Il embarque le pilote vers 06h00. Le soleil tarde à se montrer, masqué par un gros nuage vers l'Est, d'où des photos un peu moins lumineuses qu'à l'habitude.

CMA CGM FORT DE FRANCE
CMA CGM FORT DE FRANCE
CMA CGM FORT DE FRANCE
Ce porte-conteneurs est le premier d'une série de quatre construits par le chantier chinois Cosco (ils seront tous sous pavillon français, avec Marseille comme port d'attache). Deux de ses sisterships doivent être livrés d'ici la fin de ce mois (cf. infra). Le quatrième, le CMA CGM FORT ROYAL, ne sera livré qu'en 04.2019 (livraison reculée de deux mois). Avec ses 219,00 m de long pour 35,60 m de large, il a donc gagné environ 21,30 m en longueur et 5,40 m en largeur par rapport aux quatre précédents "Forts" (cf. CMA CGM FORT ST GEORGES et ses sisterships). Son tirant d'eau est identique, car adapté aux ports antillais. Sa capacité est ainsi passée de 2 260 evp (dont 550 conteneurs réfrigérés) à 3 304 evp (dont 850 reefers). Evolution technologique, sur cette route des Antilles, depuis les PCRP des années 1980, avec leurs 1 668 evp (dont 230 reefers).
CMA CGM FORT DE FRANCE
Comme on le voit sur la première photo ci-dessous, ce CMA CGM FORT DE FRANCE peut embarquer 14 piles (ou "rangs" / "rows" en anglais) de conteneurs (sur la largeur du navire). On notera que, contrairement à ceux de la série précédente, ce PC ne comporte plus de grues, mais est en revanche doté d'un énorme brise-lame comme on le voit sur les deux photos de droite. 
CMA CGM FORT DE FRANCE
CMA CGM FORT DE FRANCE
CMA CGM FORT DE FRANCE
CMA CGM FORT DE FRANCE (Marseille) - IMO 9809825 - Indicatif d'appel FLDJ - MMSI 228362900 - Porte-conteneurs - 219,00x35,60x18,30 m - TE 11,00 m - JB 36 946 - JN 16 385 - PL 38 840 t - P 24 750 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-HHI 7X72 / hélice à pas fixe) - V 21,5 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 4 x 2 500 kW / 1 x 210 kW - Cap. 3 304 evp (dont 850 reefers) - Constr. 01.2019 (Cosco Shipyard, Zhoushan, ZJ, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. FRA. Sisterships : CMA CGM FORT FLEUR D'EPEE (IMO 9809851 / Livrable 03.2019) - CMA CGM FORT ROYAL (IMO 9809837 / Livrable 04.2019) - CMA CGM FORT SAINT CHARLES (IMO 9809849 / Livrable 03.2019).


Apareillage du tanker grec SEATRIUMPH (Antifer le 28.02.2019) — Photos Gérard Né
Nous avons vu arriver le pétrolier grec SEATRIUMPH au Havre-Antifer le 24.02.2019 à 12h15 et il devait appareiller pour Donges (Grand Port Maritime de Nantes - Saint-Nazaire) le 27.02 à 14h00.
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
C'est finalement le 28.02 à 08h45 qu'il a largué les amarres, passant les digues à 09h20, cap sur Donges. Le ciel qui était bien chargé en ce début de matinée s'est idéalement dégagé au moment de l'appareillage… merci à Thetis dont on parlait récemment :-)
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
Les remorqueurs VB DEAUVILLE (croché à l'avant du VLCC) et VB OCTEVILLE (qui a passé sa remorque à l'arrière) aident le SEATRIUMPH dans son appareillage et sa manœuvre d'évitage (manœuvre qu'il n'avait pas faite lors de son arrivée, contrairement à l'habitude).
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH


Le paquebot MSC BELLISSIMA quitte le chantier de Saint-Nazaire le 27.02.2019 — Photos Christophe Dedieu

Nous avons vu, fin décembre 2018, le paquebot MSC BELLISSIMA revenir aux Chantiers de l'Atlantique après ses essais à la mer. Puis nous l'avons vu quelques jours plus tard amarré au quai d’armement du bassin de Penhoët (cf. ici). Nous annoncions alors sa livraison à son armateur italo-suisse MSC à la fin du mois de février 2019. Celle-ci a bien eu lieu le 27.02.2019 (dans la nuit, comme on le voit sur les photos ci-après). Il a mis le cap sur Southampton (Grande-Bretagne) pour y être officiellement baptisé (le 02.03.2019).

Sa croisière inaugurale (de 11 jours) le mènera de Southampton (appareillage le 04.03.2019) à Gênes (Italie), avec des escales intermédiaires à La Corogne, Lisbonne, Valence, Barcelone et Marseille. Il naviguera tout l'été en Méditerranée (Barcelone, Marseille, Gênes, Naples, Messine, La Vallette), puis à partir de novembre, fera une escale en Crête, avant de traverser le canal de Suez et la mer Rouge, en direction de la mer d'Oman et du golfe Persique, porposant des croisières au Moyen-Orient (Oman, Qatar, Emirats Arabes Unis, Bahreïn, etc.). Au printemps 2020, il mettra le cap tout à l'Est, vers le Japon, avec des escales au Sri Lanka, en ThaÏlande, à Singapour, à Hong Kong, à Taïwan, etc.


Quelques nouvelles particulières du GPMH (le 22-23.02 & 02.03.2019) — Photos Fabien Montreuil
Arrivant de Belgique, le 21.02.2019 à 17h30, le tout nouveau CMA CGM FORT DE FRANCE (entré en service le 10.01.2019) a mouillé sur rade du Havre, n'embarquant le pilote que le 23.02 à 13h00. On le voit ici se dirigeant vers le Terminal de France à Port 2000 (il y accostera au poste HAV10 à 15h00). Salué par la capitainerie du GPMH, il a été accueilli par trois coups de corne. Il appareillera le 24.02 à 06h15, à destination de Montoir-de-Bretagne, avant d'aller charger bananes et rhum aux Antilles (je referais bien ce voyage… fait en 2010 à bord du "vieux" CMA CGM FORT SAINT GEORGES, cf. photo ici à Fort de France, l'un des quatre "Forts" de la première génération).

Un hôte inhabituel au Havre le 22.02.2019 (c'est d'ailleurs sa première escale) : la frégate de patrouille HMDS THETIS (F 357) de la Marine Royale Danoise. Cette frégate HDMS (Her Danish Majesty's Ship ou KDM pour Kongelige Danske Marine en danois) est l'une des quatre frégates danoises de la classe "Thetis" (cf. infra). Pour mémoire, Thetis était l'une des Néréides (filles du dieu de la mer Nereus et de Doris, au nombre de cinquante selon la légende), mère d'Achille (né de son union avec Pélée) et considérée comme la déesse de la mer dans la mythologie grecque (cf. l'Iliade d'Homère, par ex.). Ces quatre frégates multifonctions ont pour missions principales la surveillance et la sécurité des eaux territoriales danoises, la protection des pêches, la reconnaissance des glaces, la lutte anti-pollution, etc. Leur coque renforcée et leur étrave brise-glace leur permettent de naviguer dans des glaces allant jusqu'à 80 cm d'épaisseur. Accostant à 10h00 au quai Roger Meunier, la frégate a appareillé le jour même à 16h00, après s'être ravitaillée et avoir souté (par camion). Elle est revenue le 02.03, accostant à 09h15 au quai Jean Reinhart (ETD 04.03 à 10h00).

HDMS THETIS / F 357
HDMS THETIS / F 357
HDMS THETIS / F 357
HDMS THETIS / F 357
HMDS THETIS (F 357) (Frederickshavn) - Frégate de patrouille - 112,30x14,40 m - TE 6,00 m - Déplac. 3 500 t (à pleine charge) - Ptot 9 000 kW (trois moteurs 4T-12cyl Alpha-MAN-B&W 12V28/32A-D / une hélice à pas variable) - V 22 nd - Deux propulseurs d'étrave Brunvoll (dont un azimutal rétractable) - Générat. aux. 1 x 1 500 kW / 3 x 480 kW - Equipage max. 60 - Autonomie 8 300 milles - Plateforme et hangar pour un hélicoptère Lynx Mk.90B - Différents armements (un canon de 76 mm, deux canons de 20 mm, etc.) - Double coque - Stabilisateurs Blohm & Voss - Equipé du système SCSS (Ship Control and Surveillance System) permettant de tout contrôler de la passerelle (sans veille à la salle machines) - Constr. 07.1991 (Svendborg Shipyard, Ile de Funen, Svendborg, Danemark) - Propr./Gérant/Opérat. Département de la Défense danois / Forsvaret (Copenhague, Danemark) - Pav. PAN. Sisterships : HMDS HVIDBJORNEN (F 360) (1992) - HMDS TRITON (F 358) (1991) - HMDS VAEDDEREN (F 359) (1992).


Le paquebot COSTA VENEZIA a été livré à l'armement Costa Crociere, le 28.02.2019, par le chantier italien Fincantieri (site de Monfalcone)
L'armement italien Costa Crociere (Groupe Carnival) a officiellement ajouté dans sa flotte le paquebot COSTA VENEZIA le 28.02.2019. La cérémonie a eu lieu sur le site de Monfalcone du chantier Fincantieri. Ce paquebot est l'un des sept paquebots attendus par Costa d'ici fin 2023 (ce plan d'extension de sa flotte représente un coût total de l'ordre de 6 milliards d'euros). Quille posée le 22.12.2015, ce navire de croisières fut lancé le 23.06.2018 et fut donc réceptionné le 28.02.2019. Son baptême s'est déroulé à Trieste le lendemain.
Entièrement construit en Italie, il naviguera sous pavillon italien. Cependant, il a été spécialement conçu pour le marché asiatique. Avec ses 323 m de long et sa capacité d'embarquement de 5 260 passagers, c'est le plus gros paquebot introduit par Costa sur ce marché (Costa fut d'ailleurs le premier armateur occidental à positionner des paquebots en Asie, pays où il reste leader). L'armement Costa souhaite faire découvrir la culture italienne aux croisiéristes chinois. La décoration du paquebot s'inspire d'ailleurs de la ville de Venise, en particulier le théâtre La Fenice ou encore l'atrium qui est un clin d'œil à la place Saint-Marc. Les principaux restaurants rappellent l'architecture des rues et des places vénitiennes et certains d'entre eux feront bien sûr honneur à la cuisine italienne. Des bals masqués à la façon du célèbre "Carnaval de Venise" seront organisés. Il y a même à bord des gondoles (construites par des artisans vénitiens du Squero di San Trovaso) ! Mais bien sûr, pour ne pas trop désorienter la clientèle, la cuisine chinoise comme les soirées karaoke seront également proposées. COSTA VENEZIA
COSTA VENEZIA
  Pour son pré-voyage inaugural (mini-croisière de 5 j) ouvert aux Européens et aux Américains, le COSTA VENEZIA partira de Trieste le 03.03.2019, cap sur la Grèce et la Croatie, retour à Trieste le 08.03 (c'est l'occasion, pour l'ensemble de l'équipage, de tester en grandeur nature tous les équipements et de se roder aux passagers). Son vrai "Maiden Voyage" commencera aussitôt : une croisière de 53 j sur les traces de Marco Polo, à travers la Méditerranée, l'océan Indien et la mer de Chine, avant de rejoindre le Japon (il sera amarré à Tokyo). A partir du 18.05, il proposera des croisières en Asie, au départ de Shanghai, voyages exclusivement dédiés aux croisiéristes chinois.
A noter que le marché de la croisière en Chine n'en est qu'à ses débuts : selon Fincantieri, seulement 2,5 millions de Chinois passent leurs vacances sur un paquebot, soit environ 2 % des Chinois voyageant à l'étranger (selon la United Nations World Tourism Organization / UNWTO, le nombre de touristes chinois ayant fait un séjour à l'étranger en 2016 est estimé à 122 millions, tous pays confondus). Tous les espoirs sont donc permis pour les armateurs et les voyagistes.
COSTA VENEZIA (Genova) - IMO 9801689 - Indicatif d'appel IBAD - MMSI 247391100 - Paquebot de croisières - 323,00x37,20x11,20 m - TE 8,55 m - JB 135 225 - PL 12 000 t - Ptot 62 400 kW (cinq moteurs MAN-B&W dont deux 4T-14cyl 14V48/60CR (de 16 800 kW chacun) et trois 4T-8cyl 8L48/60CR (de 9 600 kW unitaire) couplés à cinq générateurs (2 x 16 395 kW / 3 x 9 337 kW) alimentant deux moteurs électriques de propulsion (de 16 500 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Prop. d'étrave (3 x 2 500 kW) - Générat. aux. 3 x XXX kW / 2 x XXX kW - Cap. 5 260 passagers (2 116 cabines) - Equipage 1 450 - Constr. 02.2019 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Propr. Carnival Cruise Line (Miami, Etats-Unis) - Gérant Costa Crociere (Gênes, Italie) - Pav. ITA. Sisterships : cf. CARNIVAL HORIZON (IMO 9767091 / 03.2018), CARNIVAL PANORAMA (IMO 9802384 / Livrable 11.2019) et CARNIVAL VISTA (IMO 9692569 / 04.2016).


Quelques navires vus à Rotterdam
(dossier mis en ligne le 28.02.2019)

Photos Nico Kemps


Le 300 000 tpl grec SEATRIUMPH arrive à Antifer le 24.02.2019 — Photos Gérard Né
Arrivé sur rade du Havre le 24.02.2019 à 12h15, en provenance de Sidi Kerir (terminal pétrolier égyptien situé au Sud-Ouest d'Alexandrie), le pétrolier grec SEATRIUMPH embarque aussitôt le pilote. il passe les digues d'entrée du port à 14h30. Pour une fois, il n'évite pas avant d'accoster et se dirige directement vers le poste Est du terminal d'Antifer. A noter que ce transport de brut est très récent, entré en service en 05.2017. C'est d'ailleurs sa première escale au Havre.
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
Il va donc accoster cap au Nord, bâbord à quai. Le VLCC (Very Large Crude Carrier) est aidé, dans sa manœuvre, par quatre remorqueurs de la flotte Boluda. Accostage terminé à 15h30. Appareillage prévu le 27.02 à 14h00, avec Donges (Grand Port Maritime de Nantes - Saint-Nazaire) comme prochaine destination.
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH
SEATRIUMPH

SEATRIUMPH (Nassau) - IMO 9783722 - Indicatif d'appel C6DC4 - MMSI 311000636 - Pétrolier (Transport de brut) - 333,08x60,00x29,40 m - TE 21,60 m - JB 154 182 - JN 107 744 - PL 299 700 t - P 25 600 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7G80ME-C9.5 / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 1 450 kW - Cap. 335 325 m3 (15 citernes) - Constr. 05.2017 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Thenamaris Ships Management (Athènes, Grèce) - Pav. BHS. Sisterships : ALEX (IMO 9722924 / 03.2016 Lancé comme CRUDE SUN 12.2015) - ALICE (IMO 9709087 / 01.2016 / Lancé comme CRUDE SKY 11.2015) - ANNE (IMO 9722936 / 05.2016 / Lance comme CRUDE GULF 02.2016) - ANTIGONE (IMO 9709075 / 09.2015 / Lancé comme CRUDE STAR 07.2015) - FRONT DUCHESS (IMO 9771341 / 02.2017 / Lancé comme CRUDE HORN 09.2016) - FRONT DUKE (IMO 9771339 / 09.2016 / Lancé comme CRUDE HOPE 07.2016) - NASIRIYAH (IMO 9731169 / 06.2017 / Ex OLYMPIC LADY 06.2017-09.2018 / Lancé comme CRUDE PROGRESS 12.2016) - SEAPASSION (IMO 9783734 / 07.2017) - WASIT (IMO 9731157 / 05.2017 / Ex OLYMPIC LUNA 05-2017-09.2018 / Lancé comme CRUDE MED 11.2016).



Quelques nouvelles de La Rochelle (22.02.2019) — Photos Samuel Daguenet
Le vraquier allemand RENATE a touché La Rochelle le 20.02.2019, en provenance d'Anvers (Belgique). Il n'a embarqué le pilote que le 22.02 en milieu de matinée. On le voit ici dans l'avant-port, en train d'éviter pour aller accoster au poste AP00 du quai Lombard. Il est aidé, dans sa manœuvre, par les remorqueurs VB COGNAC qui a croché à l'avant du navire et VB OLERON qui a passé sa remorque à l'arrière.
RENATE RENATE RENATE RENATE
Le vraquier vient charger 32 000 t de blé en vrac qu'il ira livrer à Dakar (Sénégal). Il appareillera le 23.02 vers 21h00.
RENATE RENATE RENATE RENATE
RENATE (Monrovia) - IMO 9628817 - Indicatif d'appel A8ZN6 - MMSI 636092259 - Vraquier - 179,93x30,00x14,70 m - TE 10,34 m - JB 24 245 - JN 11 510 - PL 35 946 t - P 6 000 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-Jiangsu Antai Power Machinery 5S50MC-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 570 kW - Cap. GRN 46 748 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Panneaux de cales renforcés pour permettre l'embarquement de colis lourds en pontée (même si les cales 2 et 4 sont vides) - Constr. 06.2013 (ZCHI Shipbuilding, Zhoushan, ZJ, Chine) - Gérant/Opérat. Minship Shipmanagement (Schnaittenbach, Allemagne) - Pav. LBR. Près d'une cinquantaine de sisterships : cf. NORDIC MALMOE (IMO 9602679 / 01.2012).

Le chimiquier / pétrolier allemand COOLWATER a accosté au quai Est de l'appontement pétrolier le 21.02.2019 à 18h30, en provenance de Gand (port belge situé à quelque 30 km de la mer du Nord, mais accessible via l'Escaut et le Canal Gand-Terneuzen, lequel peut accueillir des navires ayant jusqu'à 12,5 m de tirant d'eau). Il est venu livrer 4 310 t d'ester méthylique d'huile végétale (ou EMHV, biocarburant aussi connu en France sous le nom de "diester"). On le voit ici lors de son appareillage le 22.02 à 11h00, à destination de Port Jérôme.
COOLWATER COOLWATER COOLWATER COOLWATER
COOLWATER (Rotterdam) - IMO 9377949 - Indicatif d'appel PHMQ - MMSI 245073000 - Chimiquier / Pétrolier - 99,98x16,00x8,20 m - TE 6,74 m - JB 3 674 - JN 1 501 - PL 5 216 t - P 3 500 kW (mot. 4T-6cyl Wärtsilä 6L38 / hélice à pas variable) - V 15 nd - Propulseur d'étrave (440 kW) - Générat. aux. 1 x 780 kW / 3 x 370 kW - Cap. 5 795 m3 (12 citernes) - Constr. 04.2008 (Eregli Gemi Insa Sanayi ve Ticaret, Karadeniz Eregli, Turquie (coque) / Breko Machinefabriek, Papendrecht, Pays-Bas) - Propr./Gérant Clearwater Group (Alblasserdam, Pays-Bas) - Opérat. GEFO (Hambourg, Allemagne) - Pav. NLD. Sistership : CAPEWATER (IMO 9423841 / 01.2009).

Le cargo irlando-néerlandais ARKLOW BROOK arrive à La Rochelle le 22.02.2019 à 10h45, en provenance de Gijon (port situé au N-O de l'Espagne, sur la côte des Asturies, à mi-chemin entre Bilbao à l'Est et La Corogne à l'Ouest). Il va accoster tribord à quai au poste SM01 du quai Saint-Marc. Il vient livrer 7 118 t de laitier, produit destiné à l'usine de broyage Holcim située en arrière du quai (à noter que Holcim s'appelle maintenant Eqiom, depuis la fusion d'Holcim France avec le Groupe irlandais CRH, un des leaders mondiaux de matériaux de construction). Appareillage prévu le 26.02 à 15h00.
ARKLOW BROOK ARKLOW BROOK ARKLOW BROOK
ARKLOW BROOK (Rotterdam) - IMO 9433377 - Indicatif d'appel PBGQ - MMSI 244666000 - Cargo de divers - 116,08x15,80x7,65 m - TE 6,39 m - JB 4 723 - JN 2 724 - PL 7 400 t - P 3 000 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32C / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 348 kW / 2 x 210 kW / 1 x 96 kW - Cap. GRN 9 473 m3 (2 cales) / 265 evp - Constr. 01.2011 (Pro Kon Stal Sp z oo, Szczecin, Pologne (coque) / Bodewes Shipyards / Royal Bodewes aujourd'hui, Hoogezand, Pays-Bas) - Propr. Arklow Shipping (Arklow, République d'Irlande) - Gérant/Opérat. Arklow Shipping Nederland (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD - Lancé comme ENSARA (07.2010). Sisterships : cf. ALESIA (IMO 9433339 / 06.2008). A noter que le ARKLOW BRIDGE (IMO 9433389 / 05.2011) navigue comme AASVIK depuis 12.2017.
Page précédente
Dernière mise à jour - 24.03.2019

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net