Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Algowood - Amphion - Amyntas - Anbar - AS Olivia - Atlantis Discovery - Bassdrill Alpha - Bencomo Express - Benfica - Bentago Express - Borealnes - Cable Enterprise - Cape Taft - Cape Tallin - Cape Tampa - Cape Taura - Cape Tees - Cape Tempest - Cape Texel - Chembulk Yokohama - Chem Tiger - Chem Venus - China Prosperity - China Steel Entrepreneur - China Steel Realist - China Steel Team - China Triumph - Copernicus N - Daniela Schulte - Deep Ocean Ascension - Diavlos Force - Endelo Swan - Ensco DS-3 - Ensco DS-4 - Ensco DS-5 - Ensco DS-6 - Ensco DS-7 - Erria Nimmer - Fairchem Charger - Fairchem Filly - Fairchem Friesian - Fairchem Maverick - Fairchem Mustang - Fairchem Stallion - Faruk Kaan - Fenno Swan - Floatel Reliance - FSL New York - Global Aker - Gowo - Green Park - Halki - Hamuto - Happy Bee - Hillah - Katun - King Daniel - King Darwin - King David - King Dorian - King Douglas - King Duncan - Kydonia - Lady Christina - Lady Clarissa - Logistik Nusantara 1 - Manisa Hamuto - Mindoro Star - Moleson - MSC Preziosa - MTM Antwerp - Narew - New Comfort - New Eminence - New Prime - New Renown - New Voyage - Nordic Basel - Nordic Bern - Nordic Geneva - Nordic Tristan - Norne - Norstar Invictus - Norwegian Breakaway - Norwegian Gem - Norwegian Getaway - Norwegian Jade - Norwegian Jewel - Norwegian Pearl - Octaden - Overseas Palawan - Palawan Star - Pont-Aven - Rollon - Rumaila - Samho Jewelry - Seabourn Quest - Skawa - Smit Anambas - Songa Challenge - Songa Peace - Stellar Orchid - Stellar Wisteria - Stella Theresa - STI Hackney - STI Poplar - TSM Dubhe - Talon I - Tangra - Triple A - Ultra Osorno - VB Cognac - VB Oleron - Viking Jupiter - Viking Orion - Viking Sea - Viking Sky - Viking Star - Viking Sun - Viking Tellus - Viking Venus - Wilson Saga - Wilson Sund -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Navires vus à La Rochelle
(14.05.2019)

Photos Samuel Daguenet

Deux escales inahituelles au Havre le 08.05.2019 — Photos Fabien Montreuil

Ci-après, convoi exceptionnel arrivant au Havre le 08.05.2019 aux environs de 08h30, en provenance de Drammen (port norvégien situé au S-O d'Oslo) : le câblier CABLE ENTERPRISE a en effet appareillé de Norvège le 03.05, en remorque du tug néerlandais NORNE. Ce n'est qu'un arrêt technique pour soutage (au poste JCV4 du quai Joannes Couvert), il appareillera pour Caen-Ouistreham le jour même à 15h45. Ce navire spécialisé de l'armement italien Prysmian (siège à Milan) participe au chantier de construction d'une ligne électrique sous-marine reliant la France et l'Angleterre : les 200 km de câbles sous-marins (de type HVDC 320 KV), sur les 230 km en tout, permettront de transporter jusqu'à 1 000 MW d'électricité entre les deux pays, et ce dans le but d'équilibrer l'alimentation électrique entre les deux pays et donc de sécuriser leur approvionnement énergétique (cf. ici le plan de pose du câble). Ce chantier est piloté par l'entreprise IFA2 SAS, joint-venture créée par le groupe français RTE (gestionnaire du réseau de transport d’électricité en France) et le groupe britannique National Grid IFA2 (filiale de National Grid Group). Cette interconnexion électrique haute tension à courant continu (HVDC) reliera les stations de conversion continu / alternatif de Tourbe en France (au Sud-Est de Caen, Basse-Normandie) et Daedalus au Royaume-Uni (près de l'aéroport de Solent), la partie proprement sous-marine étant déployée entre Fareham (dans le S-E du Hampshire) et Bellengreville (près de Caen). Les travaux ont débuté début 2018 et la mise en service de ce système est prévue pour le quatrième trimestre 2020. Différents pays participent au chantier : les câbles sous-marins sont fabriqués en Finlande (usine Prysmian de Pikkala), les câbles terrestres sont fabriqués en France (usine Prysmian de Gron, le groupe ayant neuf autres sites en France), l'installation des sections terrestres sera effectuée par des équipes de Prysmian France et de Prysmian Royaume-Uni. Sur les 230 km de câbles, un peu plus de 200 km seront enfouis au fond de la mer à une profondeur variant entre 15 et 70 m. Cette future installation transmanche sera l'un des éléments majeurs du maillage énergétique qui couvre toute l'Europe.

CABLE ENTERPRISE & NORNE
CABLE ENTERPRISE
CABLE ENTERPRISE
CABLE ENTERPRISE
CABLE ENTERPRISE (Falmouth) - IMO 8645806 - Indicatif d'appel 2FOV9 - MMSI 235093018 - Ancienne barge convertie en câblier (en 2015) - 124,32x31,60x6,80 m - TE 4,938 m - JB 9 017 - JN 2 705 - PL 10 543 t - Ptot 8 816 kW (six moteurs Cummins couplés à six générateurs qui alimentent deux moteurs de propulsion / deux propulseurs Voith-Schneider) - V 6,5 nd - Quatre propulseurs d'étrave Wärtsilä (dont deux en tunnel de 1 200 kW chacun et deux directionnels rétractables de 1 000 kW chacun) - Carrousel pouvant embarquer jusqu'à 4 000 t de câble - Système de positionnement dynamique DP2 - Grue 10 t - Emménagements pour 80 personnes - Constr. 10.2001 (P.T. Esprit Engineering Batam Shipyard, Ile de Batam, Indonésie) - Propr./Gérant/Opérat. Prysmian Group (Milan, Italie) - Pav. GBR - Ex SMIT ANAMBAS (10.2001-01.2012). D'autres caractéristiques ici.
NORNE (Delfzijl) - IMO 9612806 - Indicatif d'appel PCJR - MMSI 245460000 - Remorqueur - 34,10x11,00x5,00 m - TE 4,05 m - JB 422 - JN 126 - PL 580 t - Ptot 4 476 kW (deux moteurs 4T-12cyl Mitsubishi S12U-MPTK / deux hélices à pas fixe) - V 10 nd - Prop. d'étrave (440 kW) - Générat. aux. 2 x 106 kW - Traction au croc 83 t - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1C) - Constr. 04.2011 (Gebr. Kooiman B.V. Scheepswerf en Machinefabriek, Zwijndrecht, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Koerts International Towage Service / KITS (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD.

Escale imprévue au Havre pour le vraquier COPERNICUS N qui a accosté au poste OSK1 du quai d'Osaka le 08.05.2019 à 02h40. Il faisait en effet route de Flessingue (Vlissingen en néerlandais, port de la province de Zélande, au Sud-Ouest des Pays-Bas) à Norfolk (Virginie, USA), mais avait momentanément mouillé sur rade du Havre pour effectuer des opérations de soudure. Les conditions météorologiques se dégradant, il a préféré se mettre à l'abri pour poursuivre à quai ses travaux de réparation. Il a repris sa route vers les Etats-Unis le jour même à 14h30. Sur sa cheminée, le "N" de la filiale grecque Navios Shipmanagement de l'armement américain Navios Maritime Holdings Inc. (fondé en 1954).
COPERNICUS N
COPERNICUS N
COPERNICUS N
COPERNICUS N (Monrovia) - IMO 9531454 - Indicatif d'appel A8VO2 - MMSI 636017029 - Vraquier - 229,20x38,00x20,70 m - TE 14,90 m - JB 51 239 - JN 31 173 - PL 93 062 t - P 13 560 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 800 kW - Cap. GRN 110 300 m3 (7 cales) - Constr. 08.2010 (Taizhou Kouan Shipbuilding , Taizhou, JS, Chine) - Gérant/Opérat. Navios Shipmanagement / Navios Maritime Holdings Inc. (Le Pirée, Grèce) - Pav. LBR - Ex BENFICA (09.2013-01.2016) - Ex DANIELA SCHULTE (08.2010-09.2013). Navire-catalogue : des dizaines de sisterships, cf. KYDONIA (IMO 9588615 / 04.2012)


Appareillage du Havre, le 08.05.2019, du paquebot NORWEGIAN PEARL — Photos Gérard Né
Première escale havraise pour le paquebot NORWEGIAN PEARL (que j'ai moi-même photographié le 14.09.2010, mais bien loin de l'Hexagone, puisqu'il était alors en escale à Juneau, en Alaska). Ce paquebot de l'armement américain Norwegian Cruise Line (NCL) a été livré par le chantier allemand Meyer Werft le 28.11.2006, mais ce n'est qu'en ce mois de mai 2019 qu'il revient en Europe (trois autres escales sont programmées d'ici fin juin). Il avait accosté au quai Roger Meunier (Pointe de Floride) le 08.05.2019 à 06h00, en provenance de Dublin (République d'Irlande). On le voit ici lors de son appareillage le soir même peu avant 19h00. Sur la première photo, le port de plaisance du Havre au premier plan et le village de Villerville en arrière-plan (village situé sur la côte du Calvados, entre Honfleur et Trouville). Sur la photo de droite, la plage du Havre et ses "cabanes" (beaucoup moins nombreuses qu'autrefois mais mieux ordonnées).
NORWEGIAN PEARL
NORWEGIAN PEARL
NORWEGIAN PEARL
Comme sur tous les paquebots de l'armement NCL, la coque du NORWEGIAN PEARL comporte une fresque, toutefois plus modeste (ici une vague de perles, en rapport avec le nom du navire) que celles des NORWEGIAN GETAWAY et NORWEGIAN BREAKAWAY. Sur la deuxième photo ci-dessous, on aperçoit à l'horizon la Côte Fleurie et les "sœurs jumelles" Trouville et Deauville. Le NORWEGIAN PEARL met le cap sur Tilbury (le "port de Londres", sur la Tamise).
NORWEGIAN PEARL
NORWEGIAN PEARL
NORWEGIAN PEARL
NORWEGIAN PEARL (Nassau) - IMO 9342281 - Indicatif d'appel C6VG7 - MMSI 309653000 - Paquebot de croisières - 294,13x32,20x11,50 m - TE 8,625 m - JB 93 530 - JN 63 887 - PL 10 000 t - Ptot 72 080 kW (cinq moteurs diesel-électriques 4T-12cyl MAN-B&W 12V48/60B couplés à cinq générateurs qui alimentent deux moteurs électriques (de 19 500 kW chacun) / deux azipods) - V 25 nd - Prop. d'étrave (3 x 2 400 kW) - Cap. 2 394 passagers (1 197 cabines, dont 70 % sont extérieures, la plupart avec balcon) - 15 ponts passagers - 16 restaurants - 15 salons-bars - Salle de spectacle - Bibliothèque - Internet Café - Galerie d'art - Boutiques - Discothèque - Casino - 2 piscines (plus 1 au spa et une dans l’espace privatif The Haven) - 6 bains à remous - Salle de fitness - Bowling - Spa / Salon de beauté - Equipage 1 100 - Equipé de scrubber (système de lavage des fumées) - Constr. 11.2006 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Gérant/Opérat. Norwegian Cruise Line / NCL (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : NORWEGIAN GEM (IMO 9355733 / 10.2007) - NORWEGIAN JADE (IMO 9304057 / 04.2006) - NORWEGIAN JEWEL (IMO 9304045 / 08.2005).


Navires vus à Port Atlantique La Rochelle le 08.05.2019 — Photos Samuel Daguenet
Entrée du vraquier suisse MOLESON que nous avons vu au début de ce mois en descente de Seine, en route pour Casablanca (Maroc). C'est précisément de ce port qu'il arrive au GPMLR ce 08.05.2019 à 09h30 (il a en fait touché La Rochelle la veille vers 19h00 et a mouillé en zone d'attente), sous un ciel bien menaçant en ce début de matinée. Les remorqueurs VB COGNAC (croché à l'avant) et VB OLERON (croché à l'arrière) l'aident dans ses manœuvres d'évitage et d'accostage.
MOLESON
MOLESON - VB COGNAC
MOLESON - VB COGNAC
MOLESON - VB COGNAC - VB OLERON
Il vient charger différentes céréales en vrac (successivement aux quais Chef de Baie et Lombard) : 7 350 t de maïs, 4 200 t d'orge, 4 200 t de blé, plus 8 300 t de céréales mixtes. Son escale sera donc relativement longue : appareillage pour l'île de La Réunion le 14.05 à 21h00. Cheminée aux couleurs de l'armement familial  Suisse Atlantique (le plus gros armement du pays, fondé en 1941) qui gère 14 navires (tous sous pavillon CHE) et environ 700 marins suisses.
MOLESON - VB COGNAC
MOLESON
MOLESON
MOLESON

Touchant La Rochelle le 08.05.2019 à 18h00, en provenance d'Oran (Algérie), le vraquier grec HALKI va accoster à 19h30 au poste AP00 du quai Lombard (dans l'avant-port). Le ciel s'est en grande partie dégagé depuis ce matin, ce qui est extrêmement courant ici (lorsque je suis devenue rochelaise, je m'amusais à entendre les locaux dire "qu'il n'y avait jamais une journée sans soleil à La Rochelle", mais je dois bien avouer après dix ans ici que le dicton est quasi vrai !). Le vraquier vient charger 27 500 t de blé en vrac qu'il ira livrer à Nouakchott, port (et capitale) de Mauritanie situé à mi-hauteur de sa côte atlantique (appareillage le 13.05 à 22h30). Sur sa cheminée, le logo de son armateur Halkidon Shipping Corporation basé au Pirée.
HALKI (Majuro) - IMO 9543419 - Indicatif d'appel V7WP5 - MMSI 538004361 - Vraquier - 186,40x27,80x15,60 m - TE 10,918 m - JB 22 683 - JN 12 342 - PL 36 581 t - P 7 860 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S46MC-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 540 kW - Cap. GRN 47 890 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 07.2011 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Halkidon Shipping Corporation (Le Pirée, Grèce) - Pav. MHL. Navire-catalogue : une cinquantaine de sisterships, cf. ATLANTIS DISCOVERY (IMO 9544736 / 10.2010).


Mouvements de deux tankers à Antifer : les NEW COMFORT et NEW PRIME (07.05.2019) — Photos Gérard Né
Le pétrolier chinois NEW COMFORT appareille du terminal pétrolier du Havre - Antifer le 07.05.2019 à 10h15. Il y avait accosté (poste AFR E) le 05.05 à 13h00, en provenance de Rotterdam (Pays-Bas).
NEW COMFORT
NEW COMFORT
NEW COMFORT
Sa manœuvre de sortie s'effectue avec l'aide de deux remorqueurs : le VB OCTEVILLE a passé sa remorque à l'avant du pétrolier, tandis que le VB YPORT a croché à l'arrière.
NEW COMFORT
NEW COMFORT
NEW COMFORT
Le NEW COMFORT passe les digues à 10h40, destination à ordre. C'est seulement sa deuxième visite au GPMH, sa première escale ayant eu lieu fin 2018 (du 20.12 au 29.12.2018).
NEW COMFORT
NEW COMFORT
NEW COMFORT
NEW COMFORT (Hong Kong) - IMO 9706413 - Indicatif d'appel VRPR7 - MMSI 477129400 - Pétrolier (Transport de brut) - 332,95x60,00x30,49 m - TE 22,20 m - JB 165 571 - JN 104 145 - PL 313 999 t - P 25 360 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7G80ME-C9.2 / hélice à pas fixe) - V 15,7 nd - Générat. aux. 3 x 1 334 kW - Cap. 337 600 m3 (15 citernes) - Certifié Green Passport - Constr. 06.2016 (Dalian Shipbuilding Industry Co / DSIC, Dalian , Chine) - Gérant/Opérat. Associated Maritime Co HK Ltd / AMCL (Hong Kong, Chine) - Pav. HKG (CHN). Sisterships : cf. NEW VOYAGE (IMO 9686364 / 09.2015). A noter que le NEW RENOWN (IMO 9759604) a bien été livré en 07.2017 (avec deux mois d'avance sur les prévisions).

Arrivé sur rade du Havre le 04.05.2019 à 14h00, en provenance de Sidi Kerir (terminal pétrolier situé au S-O d'Alexandrie, Egypte), le VLCC (Very Large Crude Carrier) chinois NEW PRIME n'embarque le pilote que le 07.05 à 11h00. Le pétrolier passe les digues à 13h45. A pleine charge (ou presque), ce 330 000 tpl doit être assisté par quatre remorqueurs pour effectuer son évitage et son accostage : les VB GASCOGNE et VB OCTEVILLE ont croché à l'avant, les VB YPORT et VB TORNADE ont passé leurs remorques à l'arrière.
NEW PRIME
NEW PRIME
NEW PRIME
Le NEW PRIME est en escale inaugurale au Havre. Rien de très étonnant car c'est un navire récent, entré en service le 01.04.2018.
NEW PRIME
NEW PRIME
NEW PRIME
Il accoste en culant au poste AFR E que vient de libérer son "confrère" NEW COMFORT. Il restera à quai, cap au Sud, jusqu'au 10.05 où il appareillera (à 22h45) à destination de Fawley (terminal pétrolier situé à une dizaine de kilomètres au sud de Southampton, siège d'une raffinerie Esso, la plus grande du Royaume-Uni).
NEW PRIME
NEW PRIME
NEW PRIME
NEW PRIME (Hong Kong) - IMO 9799123 - Indicatif d'appel VRRH3 - MMSI 477148100 - Pétrolier (Transport de pétrole brut) - 332,99x60,00x30,00 m - TE 21,925 m - JB 159 843 - JN 103 171 - PL 311 003 t - P 25 190 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7S80ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 16 nd - Générat. aux. 3 x 1 120 kW - Cap. 333 041 m3 (15 citernes) - Certifié Green Passport - Constr. 01.2018 (Dalian Cosco Kawasaki Heavy Industries / DACKS, Dalian, Chine) - Gérant/Opérat. Associated Maritime Co HK Ltd / AMCL (Hong Kong, Chine) - Pav. HKG (CHN). Sisterships : cf. NEW EMINENCE (IMO 9799135 / 05.2018).


Quelques navires vus à Québec (Canada) durant la première semaine de mai 2019 — Photos Gilles Jobidon
Le pétrolier / chimiquier allemand CAPE TAFT descend le Saint-Laurent le 06.05.2019, après chargement à la raffinerie Valero / Jean-Gaulin (la plus importante raffinerie du Canada, avec une capacité de production de 265 000 barils par jour). Puis il fait route sur New York. Le gros vraquier taïwanais CHINA PROSPERITY a accosté à Québec le 06.05.2019, en provenance d'Afrique. Le vraquier danois ULTRA OSORNO arrive de Montréal le 04.05.2019 et va prendre un nouveau chargement en Floride. De facture japonaise, c'est un navire récent (en service depuis seulement un an).
CAPE TAFT
CHINA PROSPERITY
ULTRA OSORNO
Pétrolier / Chimiquier CAPE TAFT Vraquier CHINA PROSPERITY Vraquier ULTRA OSORNO
CAPE TAFT (Majuro) - IMO 9401221 - Indicatif d'appel V7PT9 - MMSI 538090363 - Pétrolier / Chimiquier - 228,60x32,26x20,80 m - TE 14,50 m - JB 42 010 - JN 22 454 - PL 73 711 t - P 11 300 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 5S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,7 nd - Générat. aux.  3 x 900 kW - Cap. 81 311 m3 (12 citernes) - Equipage 21 - Constr. 10.2008 (New Times Shipbuilding, Jingjiang, Chine) - Propr./Gérant Columbia Shipmanagement Deutschland (Hambourg, Allemagne) - Pav. MHL. Sisterships : CAPE TALLIN (IMO 9441154 / 12.2008) - CAPE TAMPA (IMO 9441166 / 03.2009) - CAPE TAURA (IMO 9407251 / 12.2007) - CAPE TEES (IMO 9441180 / 05.2009) - CAPE TEMPEST (IMO 9407263 / 03.2008 / Ex KING DUNCAN 03.2008-03.2018) - MINDORO STAR (IMO 9441207 / 03.2009) - NORDIC BASEL (IMO 9407275 / 06.2008 /  Ex KING DOUGLAS 06.2008-12.2018) - NORDIC BERN (IMO 9407287 / 09.2008 / Ex KING DANIEL 09.2008-12.2018) - NORDIC GENEVA (IMO 9441192 / 01.2009 / Ex CAPE TEXEL 01.2009-10.2018) - NORDIC TRISTAN (IMO 9374856 / 03.2007 / Ex KING DARWIN 03.2007-01.2019) - NORSTAR INVICTUS (IMO 9374844 / 03.2007 / Ex KING DORIAN 04.2008-09.2017 / Ex KING DAVID 03.2007-04.2008) - PALAWAN STAR (IMO 9401233 / 11.2008 / Ex OVERSEAS PALAWAN 11.2008-02.2013).
CHINA PROSPERITY (Hong Kong) - IMO 9592434 - Indicatif d'appel VRJW6 - MMSI 477340500 - Vraquier - 299,90x50,00x24,40 m - TE 18,10 m - JB 104 361 - JN 62 244 - PL 203 028 t - P 18 660 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S70MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 800 kW - Cap. GRN 204 833 m3 (9 cales) - Constr. 01.2012 (China Shipbuilding Corporation / CSBC, Kaohsiung, Taïwan) - Propr./Gérant/Opérat. Chinese Maritime Transport / CMT (Taipei City, Taïwan) - Pav. HKG (CHN). Sisterships : CHINA STEEL ENTREPRENEUR (IMO 9304930 / 02.2007) - CHINA STEEL REALIST (IMO 9304942 / 04.2007) - CHINA STEEL TEAM (IMO 9327815 / 12.2006) - CHINA TRIUMPH (IMO 9592422 / 11.2011).

ULTRA OSORNO (Singapore) - IMO 9820996 - Indicatif d'appel 9V9444 - MMSI 563049400 - Vraquier - 179,97x29,80x15,00 m - TE 10,54 m - JB 23 234 - JN 12 101 - PL 37 883 t - P 6 780 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Makita 6S50ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,7 nd - Générat. aux. 3 x 450 kW - Cap. GRN 46 995 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30,7 t - Constr. 03.2018 (Shimanami Shipyard, Imabari, EH, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Ultrabulk (Gentofte, Danemark) - Pav. SGP. Navire-catalogue : des dizaines de sisterships.

Le chimiquier américain CHEMBULK YOKOHAMA descend le Saint-Laurent le 03.05.2019, en provenance de Valleyfield (port créé en 1936 à environ 60 km au Sud-Ouest de Montréal et à 20 km au Nord de la frontière avec l'Ontario). Sa prochaine escale sera Belledune (port acadien situé sur la rive Sud de la Baie des Chaleurs — ainsi nommée par Champlain — presqu'à la frontière avec le Nouveau-Brunswick). En provenance des Pays-Bas, le supply grec DIAVLOS FORCE remonte le Saint-Laurent le 03.05.2019 à destination de Montréal, pour y prendre en charge l'un des deux laquiers (ou lacquiers) désarmés du Saint-Laurent, en l'occurrence l'ex ALGOWOOD renommé GOWO pour son dernier voyage… vers un chantier de démolition turc d'Aliaga (les laquiers, qui sont des vraquiers auto-déchargeants, sont reconnaissables à leur étroitesse par rapport à leur longueur, largeur faible nécessitée par le gabarit limité de certaines des écluses qui permettent de passer du Saint-Laurent aux Grands Lacs américains). Ils sont de plus munis d'une grue et d'une bande transporteuse. Enfin, la saison des croisières 2019 sur le Saint-Laurent a été ouverte le 02.05.2019 par le paquebot FRAM dont c'est d'ailleurs la première escale à Québec. Ce navire de la flotte norvégienne Hurtigruten est renforcé glace (dit "Ice Class") et est spécialement conçu pour la navigation dans les régions polaires (Groenland, Spitzberg, ou encore Antarctique).
CHEMBULK YOKOHAMA
DIAVLOS FORCE
FRAM
Chimiquier CHEMBULK YOKOHAMA Supply DIAVLOS FORCE Paquebot FRAM
CHEMBULK YOKOHAMA (Majuro) - IMO 9276248 - Indicatif d'appel V7OQ3 -  MMSI 538006574 - Chimiquier - 145,50x23,70x13,35 m - TE 10,125 m - JB 11 573 -  JN 6 084 - PL 21 181 t - P 6 150 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Kawasaki 6S42MC / hélice à pas fixe) - V 14,7 nd -  Prop.d'étrave (610 kW) - Générat.  3 x 440 kW - Cap. 21 012 m3 (20 citernes) - Constr. 2003 (Usuki Shipyard, Usuki, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Chembulk Tankers (Southport, Etats-Unis) - Pav. MHL. Navire-catalogue : une quarantaine de sisterships, dont les AS OLIVIA (IMO 9340489 / 07.2007) - CHEM TIGER (IMO 9287297 / 11.2003 / Ex FAIRCHEM MUSTANG 11.2003-09.2015) - CHEM VENUS (IMO 9324215 / 12.2004) - FAIRCHEM CHARGER (IMO 9367401 / 02.2009) - FAIRCHEM FILLY (IMO 9323077 / 03.2007) - FAIRCHEM FRIESIAN (IMO 9367413 / 04.2009) - FSL NEW YORK (IMO 9340453 / 06.2006) - GREEN PARK (IMO 9276262 / 08.2003) - MTM ANTWERP (IMO 9291456 / 05.2004 / Ex FAIRCHEM STALLION 05.2004-02.2014) - OCTADEN (IMO 9340477 / 06.2007) - SONGA CHALLENGE (IMO 9409510 / 08.2009) - SONGA PEACE (IMO 9409522 / 11.2009) - TSM DUBHE (IMO 9249594 / 11.2001 / Ex GLOBAL AKER 06.2011-03.2018 / Ex SAMHO JEWELRY 02.2006-06.2011 / Ex FAIRCHEM MAVERICK 11.2001-02.2006), etc.
DIAVLOS FORCE (Panama) - IMO 8214023 - Indicatif d'appel HPNZ - MMSI 353625000 - Navire de soutien offshore - 67,70x14,90x6,90 m - TE 5,95 m - JB 1 614 - JN 484 - PL 1 983 t - Ptot 9 004 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Normo-Bergens Mek Verksteder KVMB-12 / deux hélices à pas variable) - V 11 nd - Trois propulseurs transversaux (deux à l'avant / un à l'arrière) - Générat. aux. 2 x 1 344 kW / 2 x 256 kW - Traction au croc 135 t - Emménagements pour 25 personnes - Constr. 06.1983 (Ulstein Hatlo, Ulsteinvik, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Diavlos Salvage & Towage (Pérama-Le Pirée, Grèce) - Pav. PAN - Ex KATUN (06.1983-06.2015).
GOWO (Sault Ste Marie) - IMO 7910216 - Indicatif d'appel VCTD - MMSI 316001802 - Vraquier auto-déchargeant (Laquier / Laker en anglais) - 225,55x23,13x14,17 m - TE 8,611 m - JB 21 998 - JN 15 373 - PL 31 355 t - Ptot 7 502 kW  (deux moteurs 4T-6cyl MaK-Krupp 6M552AK / une hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (736 kW) - Générat. aux. 3 x 888 kW - Cap. GRN 33 823 m3 - Jumboïsation 11.2000 (Port Weller Dry Docks, St Catharines, ON, Canada) - Constr. 04.1981 (Collingwood Shipyards, Collingwood, ON, Canada) - Propr./Gérant/Opérat. Algoma Central Corp. (St. Catharines, ON, Canada) - Pav. CAN - Ex ALGOWOOD (04.1981-04.2019). En route vers un chantier de démolition (Aliaga, Turquie).


Appareillage du Havre, le 05.05.2019, du paquebot NORWEGIAN GETAWAY — Photos Gérard Né

Le NORWEGIAN GETAWAY (deuxième paquebot de la "classe Breakaway", entré en service le 10.01.2014) appareille du Havre le 05.05.2019 à 19h15, à destination de Zeebrugge (Belgique). Il était arrivé le matin même à 05h00, en provenance directe de New York (Etats-Unis). La partie avant de la coque a été décorée par l'artiste américain (d'origine cubaine) David Le Batard (plus connu sous le nom de Lebo), né en 1972 à New York de parents cubains émigrés aux Etats-Unis. Il vit dans la région de Miami, port d'attache du paquebot, une raison de plus pour NCL d'avoir choisi cet artiste, comme l'armement l'avait déjà fait en choisissant Peter Max, lui vivant à New York, pour le NORWEGIAN BREAKAWAY justement basé à New York.

NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY
Le NORWEGIAN GETAWAY était, comme le VIKING JUPITER vu ci-dessous, lui aussi en première escale au GPMH. Il y eut donc le traditionnel échange de cadeaux entre le commandant Roger Gustavsen et les autorités portuaires. Le paquebot de NCL reviendra au Havre le 24 octobre prochain. D'ici là, il passera prochainement deux semaines à Brest pour un arrêt technique programmé au chantier Damen Shiprepair Brest. A sa sortie du chantier, il rejoindra Copenhague où il sera positionné, proposant des croisières en mer Baltique durant toute la saison estivale.
NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY
NORWEGIAN GETAWAY (Nassau) - IMO 9606924 - Indicatif d'appel C6ZJ4 - MMSI 311050900 - Paquebot de croisières - 325,65x39,73x11,40 m - TE 8,60 m - JB 145 655 - JN 132 549 - PL 11 110 t - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs MAN-B&W (dont deux 4T-14cyl 14V48/60CR et deux 4T-12cyl 12V48/60CR) couplés à quatre générateurs (dont deux de 16 800 kW et deux de 14 400 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 17 500 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Propulseurs d'étrave (3 x 3 000 kW) - Cap. 4 028 passagers (2 014 cabines dont 1 506 extérieures) - Equipage 1 640 - 18 ponts - Théâtre de 815 places - Constr. 01.2014 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Norwegian Cruise Line / NCL  (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sistership : NORWEGIAN BREAKAWAY (04.2013).


Baptême à Fort de France du porte-conteneurs
CMA CGM FORT DE FRANCE


Photos Yvon Perchoc


Le paquebot tout neuf VIKING JUPITER en escale inaugurale au Havre le 04.05.2019 — Photos Fabien Montreuil

Pour sa première escale au Havre, le paquebot VIKING JUPITER a accosté au quai Pierre Callet le 04.05.2019 à 06h30, en provenance de Portsmouth (Grande-Bretagne). On le voit ici lors de son appareillage le soir même à 20h00, mettant le cap sur Zeebrugge (Belgique). Ce paquebot est l'un des sisterships (cf. infra) de Viking Ocean Cruises, filiale maritime — créée mi-2013 / premier paquebot VIKING STAR mis en service en 2015 — de l'armement fluvial Viking River Cruises (flotte de plus de 70 navires).

VIKING JUPITER
VIKING JUPITER
VIKING JUPITER
VIKING JUPITER

VIKING JUPITER (Bergen) - IMO 9796262 - Indicatif d'appel LAYP7 - MMSI 257058920 - Paquebot de croisières - 228,26x28,79x8,85 m - TE 6,65 m - JB 47 861 - JN 18 865 - PL 4 815 t - Ptot 23 520 kW (quatre moteurs MAN-B&W (dont deux 4T-12cyl 12V32/44CR de 6 720 kW chacun et deux 4T-9cyl 9L32/44CR de 5 040 kW chacun) couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion entraînant deux hélices à pas fixe) - V 20 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 400 kW) - Cap. 954 passagers (465 cabines) - Equipage 444 - Constr. 02.2019 (Fincantieri, Ancone, Italie) - Propr./Gérant Viking River Cruises (Bâle, Suisse & Los Angeles, Etats-Unis) - Opérat. Viking Ocean Cruises (Bâle, Suisse & Los Angeles, Etats-Unis) - Pav. NOR. Sisterships : VIKING ORION (IMO 9796250 / 06.2018) - VIKING SEA (IMO 9725421 / 03.2016) - VIKING SKY (IMO 9650420 / 01.2017) - VIKING STAR (IMO 9650418 / 03.2015) - VIKING SUN (IMO 9725433 / 09.2017), auxquels s'ajoutent les VIKING TELLUS (IMO 9833187 / Livrable 02.2022) et VIKING VENUS (IMO 9833175 / Livrable 01.2021), ainsi que quatre autres paquebots eux aussi en cours de construction mais qui n'ont pas encore reçu leurs patronymes (IMO 9845910 / Livrable 09.2022 - IMO 9845922 / Livrable 04.2023 - IMO 9852432 / Livrable 06.2024 - IMO 9852444 / Livrable 01.2025). Il y en a, en plus, quatre autres en option (IMO 9852456 - Livrable 09.2025 - IMO 9852468 / Livrable 03.2026 - IMO 9852470 / Livrable 10.2026 - IMO 9852482 / Livrable 06.2027) dont la construction n'a pas commencé.



Quelques navires vus à Brest (fin avril - début mai 2019) — Photos Gilbert Auffret

Le paquebot MSC PREZIOSA quitte Brest le 02.05.2019 à 19h00, à destination de Lisbonne (Portugal). Il avait accosté (au poste QR4) le matin même à 06h20 (avec 3 436 passagers à bord, allemands et britanniques pour la plupart), en provenance de Saint-Peter (Ile de Guernesey). Si le port de Brest accueille régulièrement des porte-conteneurs de l'armement Mediterranean Shipping Company, c'est en revanche la première fois qu'il accueille un paquebot de cet armement italo-suisse et, en plus de cette taille (plus de 333 m de long pour près de 38 m de large). Cette escale brestoise s'est inscrite dans une croisière européenne de 15 jours au départ de Hambourg (le 27.04.2019), avec des escales successivement au Havre - Southampton - Saint-Peter - Brest - Lisbonne - Cadix - Malaga - La Corogne - Rotterdam, puis retour à Hambourg le 12.05. A partir de fin mai, il naviguera dans les fjords de Norvège et montera au Spitzberg durant l'été.

MSC PREZIOSA
MSC PREZIOSA
MSC PREZIOSA
MSC PREZIOSA

Le chimiquier danois FENNO SWAN (deux premières photos) touche Brest le 01.05.2019 à 06h00 et mouille devant Saint-Mathieu, n'embarquant le pilote qu'à 14h00. Il va accoster au poste QR5HS pour y décharger 800 t de produits chimiques organiques. Il repartira le jour même à 22h00, destination à ordre. Sur les deux photos de droite, le pétrolier / chimiquier singapourien (mais géré par l'armement danois Christiana ShippingSTELLA THERESA quitte Brest le 01.05.2019 à 15h00, à destination de Huelva (port andalou situé sur le Golfe de Cadix). Il est venu livrer 1 000 t de produits chimiques organiques. Il avait accosté au poste QR5HS la nuit même, à 03h30, en provenance de La Rochelle… où nous l'avons précisément vu lors de son appareillage le 30.04.2019 à 10h00.

FENNO SWAN (Valletta) - IMO 9390331 - Indicatif d'appel 9HLI9 - MMSI 249128000 - Chimiquier - 99,90x15,00x7,40 m - TE 6,05 m - JB 3 300 - JN 1 424 - PL 4 684 t - P 2 640 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M25 / hélice à pas variable) - V 13 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux.1 x 730 kW / 3 x 365 kW - Cap. 4 957 m3 (12 citernes) - Constr. 04.2008 (Celiktrans Shipyard, Tuzla, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Uni-Tankers (Middelfart, Danemark) - Pav. MLT - Ex ERRIA NIMMER (04.2008-05.2012). Sisterships : cf. ENDELO SWAN (IMO 9371725 / 05.2007).

Le transbordeur PONT-AVEN, de l'armement breton Brittany Ferries - BAI, arrive à Brest le 29.04.2019, en provenance de Plymouth (Angleterre). Escale initialement non prévue puisque le car-ferry faisait route vers Santander, selon sa rotation habituelle, quand un incendie s'est déclaré dans sa salle machines (il se trouvait alors au large de la Pointe de Penmarc'h). Il s'est donc dérouté sur Brest, sur une seule ligne d'arbre, escorté par le remorqueur de haute mer ABEILLE BOURBON. A bord du PONT-AVEN, il y a 766 passagers, 142 membres d'équipage, 300 véhicules et 50 motos, qui seront tous débarqués à Brest (au poste Ro-Ro du port de commerce). Il va être pris en charge par le chantier Damen Shiprepair Brest. Il devrait le quitter le 12.05, reprenant ses rotations habituelles, mais seulement sur trois moteurs, et ce jusqu'au début de l'année prochaine, le temps que soit construit un nouveau moteur 12M43, un quatre temps - douze cylindres MAK-Caterpillar.
PONT-AVEN
PONT-AVEN
PONT-AVEN
PONT-AVEN

Le gazier HAPPY BEE appareille de Brest le 29.04.2019 à destination de Wandelaar (port belge de la mer du Nord, situé juste au Sud de l'embouchure de l'Escaut). Ce LPG (transport de gaz de pétrole liquéfiés) avait accosté au poste QR5G la veille à 12h00, en provenance de Stanlow (port de la côte Ouest du Royaume-Uni, situé sur le canal de Manchester, et siège d'une importante raffinerie). Il est effectivement venu livrer 1 785 t de propane liquéfié.

HAPPY BEE
HAPPY BEE
HAPPY BEE
HAPPY BEE

Le chimiquier / pétrolier grec TRIPLE A touche Brest le 23.04.2019 à 05h00 et mouille devant Saint-Mathieu jusqu'à 16h15, heure à laquelle il embarque le pilote (nous connaissons déjà ce navire pour l'avoir vu à La Rochelle le 08.03.2018). Le navire-citerne accostera au poste QR5HS pour y décharger 11 000 t d'essence. Il appareillera le 24.04 à 19h00, à destination de Port-Jérôme (terminal situé en Seine au PK 331, appartenant au Grand Port Maritime de Rouen / GPMR).
TRIPLE A
TRIPLE A
TRIPLE A
TRIPLE A

Le chimiquier / pétrolier STI POPLAR arrive à Brest le 20.04.2019 à 16h30 (deux premières photos), en provenance de Primorsk (port russe situé à une centaine de kilomètres au N-O de Saint-Petersbourg et siège du plus grand terminal pétrolier de la mer Baltique). Après avoir déchargé 33 000 t de gazole (au poste QR5HS), il repart le 22.04 à 12h00 (deux photos de droite), cap sur Bilbao (port de la côte Nord de l'Espagne, à mi-chemin entre Santander à l'Ouest et Saint-Sébastien à l'Est).

STI POPLAR
STI POPLAR
STI POPLAR
STI POPLAR
STI POPLAR (Majuro) - IMO 9696589 - Indicatif d'appel V7DO8 - MMSI 538005408 - Chimiquier / Pétrolier - 184,00x27,40x17,60 m - TE 11,916 m - JB 24 162 - JN 10 458 - PL 38 734 t - P 8 502 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50ME-B9 / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Prop. d'étrave (1 070 kW) - Générat. aux. 3 x 1 140 kW - Cap. 41 606 m3 (12 citernes) - Constr. 12.2014 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Scorpio SAM (Monaco-Ville, Principauté de Monaco) - Pav. MHL. Sisterships : cf. STI HACKNEY (IMO 9686883 / 08.2014).

Le cargo norvégien WILSON SAGA appareille de Brest le 20.04.2019 à 14h30, à destination de Dunkerque. Il était arrivé au port du Ponant le 18.04 à 19h00, en provenance de Waterford (l'un des plus anciens ports d'Irlande, situé sur l'estuaire de la Suir, sur la côte S-E du pays). Il a déchargé 3 300 t de ferraille (au poste 5 Est).

WILSON SAGA
WILSON SAGA
WILSON SAGA
WILSON SAGA (Limassol) - IMO 8918461 - Indicatif d'appel P3PD8 - MMSI 212893000 - Cargo de divers - 112,70x15,00x8,60 m - TE 6,69 m - JB 4 200 - JN 2 144 - PL 6 489 t - P 2 640 kW (mot. 4T-12cyl Alpha-MAN-B&W 12V28/32A / hélice à pas variable) - V 12,5 nd - Prop. d'étrave (590 kW) - Générat. aux. 1 x 763 kW / 2 x 260 kW - Cap. 7 335 m3 (2 cales) - Constr. 03.1998 (Brodogradiliste Apatin, Apatin, Serbie) - Propr. Wilson (Bergen, Norvège) - Gérant/Opérat. Wilson EuroCarriers (Bergen, Norvège) - Pav. CYP - Ex BOREALNES (03.1998-07.2003). Sisterships : cf. WILSON SUND (IMO 8918473 / 02.1999).

Le vraquier polonais SKAWA arrive à Brest le 18.04.2019 à 12h30, en provenance de Ilyichevsk (port ukrainien sur la mer Noire, situé à une vingtaine de kilomètres au Sud d'Odessa). Il va accoster au poste 6MIN pour y décharger 12 000 t de tourteaux de tournesol. Il appareillera pour La Rochelle le 23.04 à 15h00.

SKAWA
SKAWA
SKAWA
SKAWA
SKAWA (Monrovia) - IMO 9521863 - Indicatif d'appel A8ZR3 - MMSI 636015278 - Vraquier - 149,96x23,60x12,50 m - TE 8,604 m - JB 13 579 - JN 5 409 - PL 17 073 t - P 6 570 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&W-STX 5S50MC-C / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (600 kW) - Générat. aux. 3 x 520 kW - Cap. GRN 23 800 m3 (5 cales) - Grues 3 x 30 t - Constr. 06.2012 (Taizhou Sanfu Ship Engineering, Taizhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Polska Zegluga Morska PP (Szczecin, Pologne) - Pav. LBR. Sisterships : cf. NAREW (IMO 9521813 / 03.2012).



Quelques navires en route sur le Noordzeekanaal
reliant Amsterdam à la mer du Nord

Photos Nico Kemps


Arrivée du cargo néerlandais LADY CLARISSA à Fécamp le 01.05.2019 — Photos Gérard Né

Le caboteur néerlandais LADY CLARISSA se présente aux digues d'entrée du port de Fécamp le 01.05.2019 à 9h30. Il arrive de Hull (port de la côte N-E de la Grande-Bretagne).

LADY CLARISSA
LADY CLARISSA
LADY CLARISSA
LADY CLARISSA - ROLLON
Il évite dans le bassin Joseph Duhamel avec l'aide du petit bateau-pilote ROLLON (dont le nom vient bien sûr du chef Viking Rollon qui prit pied en Normandie au Xe siècle). Belle manœuvre car la place est limitée ! Ce cargo appartient à l'armement Wijnne & Barends dont on retrouve le logo sur la cheminée.
LADY CLARISSA
LADY CLARISSA
LADY CLARISSA - ROLLON
LADY CLARISSA - ROLLON
LADY CLARISSA (Delfzijl) - IMO 9201803 - Indicatif d'appel PDBB - MMSI 246447000 - Cargo de divers - 108,50x15,88x7,75 m - TE 5,875 m - JB 4 235 - JN 2 100 - PL 5 375 t - P 2 880 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M32 / hélice à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 3 x 202 kW - Cap. GRN 7 505 m3 (2 cales) / 348 evp - Grue 35 t - Constr. 03.2000 (Niestern Sander, Delfzijl, Pays-Bas) - Propr./Gérant Wijnne & Barends (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex CLARISSA (03.2000-09.2009). Sisterships : cf. LADY CHRISTINA (IMO 9201815 / 08.2000).
ROLLON - Vedette de pilotage de Fécamp - 11,70x4,52 m - TE 1,40 m - Ptot 258 kW (deux moteurs Iveco) - V 10 nd - Constr. 1997 (Chantier de construction navale Mouquet, 76430 Saint Romain de Colbosc, France).

Retour par Antifer pour voir le tanker tout neuf AMYNTAS (entré en service le 08.02.2019)

En escale inaugurale au Havre-Antifer, le pétrolier AMYNTAS est arrivé sur rade du Havre le 30.04.2019 à 15h00, en provenance de Sidi Kerir (port égyptien situé au S-O d'Alexandrie). Embarquant le pilote à 19h30, il s'est présenté aux digues vers 21h30. Il a accosté au quai Est (poste AFR E) une heure plus tard, cap au Sud. Une légère brume entoure le VLCC (photographié le 01.05 respectivement depuis le belvédère et depuis le phare d'Antifer). Ce pétrolier a été livré le 08.02.2019 à l'armement grec Capital Ship Management Corp. ("Capital"), à la tête d'une flotte de 68 navires (dont 49 tankers parmi lesquels 18 ont une coque renforcée glaces - 14 porte-conteneurs - 4 méthaniers - 1 vraquier). 

AMYNTAS
AMYNTAS
Ci-après quelques photos de l'appareillage de l'AMYNTAS le 03.05 à 14h00, à destination de Donges (terminal pétrolier du port de Nantes - Saint-Nazaire). Malheureusement, la brume n'est toujours pas dissipée.
Croché à l'avant du pétrolier, le remorqueur VB TORNADE. A l'arrière, c'est le VB GASCOGNE qui lui a passé sa remorque.
AMYNTAS (Monrovia) - IMO 9830800 - Indicatif d'appel D5RM6 - MMSI 636018812 - Pétrolier (Transport de brut) - 332,98x60,00x30,50 m - TE 22,80 m - JB 161 983 - JN 110 141 - PL 320 785 t - P 26 890 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7G80ME-C9.5 / hélice à pas fixe) - V 13 nd - Générat. aux. 3 x 1 450 kW - Cap. 354 172 m3 (15 citernes) - Constr. 02.2019 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Capital Ship Management Corp. (Le Pirée, Grèce) - Pav. LBR - Lancé comme RUMAILA (10.2018) - Coût de construction 84 000 000 $. SistershipsAMPHION (IMO 9830795 / 01.2019) - ANBAR (IMO 9830812 / 04.2019) - HILLAH (IMO 9830824 / Livrable 05.2019).


Deux mouvements de navires à La Rochelle le 30.04.2019 — Photos Samuel Daguenet
Le pétrolier / chimiquier STELLA THERESA appareille du terminal pétrolier (poste APES) du GPMLR le 30.04.2019 à 10h00, à destination de Brest. Il est venu livrer 6 644 t d'esther méthylique d'huile végétale (ou EMHV / pour son utilisation, voir ici). Il était arrivé la veille à 12h00, en provenance d'Anvers (Belgique). Il a dû changer de nom récemment car le LLoyd's et Equasis le font encore naviguer comme STELLAR WISTERIA. En revanche, le Bureau Veritas (sa société de classification) lui donne bien son nom actuel : il semble conserver le même propriétaire singapourien (cf. infra), mais être désormais géré par l'armement danois Christiana Shipping (dont on voit d'ailleurs le logo sur la cheminée) et non plus par Unix Line Pte Ltd (Singapour).
STELLA THERESA
STELLA THERESA
STELLA THERESA
STELLA THERESA
STELLA THERESA (Majuro) - IMO 9594145 - Indicatif d'appel V7VY2 - Pétrolier / Chimiquier - 126,00x20,50x11,50 m - TE 8,66 m - JB 7 912 - JN 4 164 - PL 12 601 t - P 4 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hitachi 6S35MC / hélice à pas fixe) - V 14,1 nd - Prop. d'étrave (582 kW) - Générat. aux. 3 x 400 kW - Cap. 13 361 m3 (16 citernes) - Constr. 06.2011 (Kitanihon Zosen K.K., Hachinohe, Japon) - Propr. August Vill Shipping Co (Singapour) - Gérant Christiana Shipping (Copenhague, Danemark) - Pav. MHL - Ex STELLAR WISTERIA (06.2011-??.2019). Sistership : STELLAR ORCHID (IMO 9594157 / 07.2011).

Le cargo MANISA HAMUTO quitte le GPMLR le 30.04.2019 à destination d'Anvers (Belgique). Il appareille du quai Saint-Marc (poste SM01) à 19h00. Le remorqueur VB COGNAC l'aide à s'éloigner du quai et à éviter. Il est venu décharger 9 700 t de clinker destiné au groupe rochelais Holcim installé en arrière du quai Saint-Marc (le cimentier suisse Holcim est devenu en fait LafargeHolcim depuis sa fusion, en 07.2015, avec le cimentier français Lafarge, ce groupe devenant ainsi le leader mondial de production des composants de base — ciment, béton prêt à l'emploi, granulats, liants spéciaux, etc. — du BTP). Le clinker est en effet l'un des constituants du ciment (il se présente sous la forme de nodules durs, généralement gris, obtenus par cuisson aux environs de 1 450 °C d'un mélange — la "farine" ou le "cru" — de calcaire à raison de 75 % et de silice pour 25 %). Le cargo était arrivé à La Rochelle le 28.04 à 01h00, en provenance de Gijon (port situé au N-O de l'Espagne, sur la côte des Asturies, à mi-chemin entre Bilbao à l'Est et La Corogne à l'Ouest), mais n'avait accosté qu'à 11h00.
MANISA HAMUTO
MANISA HAMUTO
MANISA HAMUTO
MANISA HAMUTO

Je suppose qu'il est opéré depuis peu de temps par l'armement napolitain Manisa Bulk car, toujours d'après le Lloyd's et Equasis, il navigue encore comme HAMUTO pour le compte de l'armement turc Atomar Denizcilik ve Tasimacilik (Istanbul). Sa société de classification, le Bureau Veritas, le donne bien désormais comme MANISA HAMUTO mais sans toutefois préciser sa date de changement de nom.

MANISA HAMUTO
MANISA HAMUTO
MANISA HAMUTO
MANISA HAMUTO (Bridgetown) - IMO 9165865 - Indicatif d'appel 8PAQ2 - Cargo de divers - 126,08x20,00x10,40 m - TE 8,06 m - JB 7 738 - JN 3 387 - PL 9 370 t - P 4 790 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-Cegielski 8L35MC / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Prop. d'étrave (375 kW) - Générat. aux. 3 x 384 kW / 1 x 250 kW - Cap. GRN 11 501 m3 (3 cales) / 520 evp (dont 30 reefers) - Grues 2 x 45 t - Constr. 10.2005 (Bulyard Shipbuilding Industry, Varna, Bulgarie (coque) / Anadolu Deniz Insaat Kizaklari San. ve Tic., Tuzla-Istanbul, Turquie) - Gérant Manisa Bulk (Naples, Italie) - Pav. BRB - Ex HAMUTO (10.2018-??.2019) - Ex FARUK KAAN (09.2005-10.2018) - Lancé comme TALON I (12.2004). Sisterships : LOGISTIK NUSANTARA 1 (IMO 9165853 / 04.2006) - TANGRA (IMO 9188922 / 01.2007).


Quelques nouvelles de Santa Cruz de Tenerife (Canaries, Espagne) — Photos Philippe-Henri Millet

Deux navires à passagers à quai à Santa Cruz le 27.04.2019. Le paquebot américain SEABOURN QUEST (trois premières photos) y est en escale pour la journée. Nous le connaissons déjà pour l'avoir vu, par exemple, en navigation en Seine le 10.05.2014. Sur la photo de droite, le car-ferry à grande vitesse BENTAGO EXPRESS qui appartient à la filiale espagnole de l'armement norvégien Fred Olsen (je l'ai moi-même photographié, ainsi que son sistership BENCOMO EXPRESS, déjà à Santa Cruz, le 01.12.2014 ; d'autres photos ici car j'y avais déjà escalé le 31.03.2014). Ces deux catamarans rapides (propulsés par quatre Water-Jets, ils naviguent à 38 nd) assurent les liaisons inter-îles de l'archipel des Canaries.


La plateforme offshore suédoise FLOATEL RELIANCE (deux premières photos) est utilisée, en partie, comme hôtel flottant dans les champs offshore. Elle peut en effet héberger jusqu'à 500 techniciens logés dans des cabines de une à quatre couchettes. En plus des cabines, cette plateforme autopropulsée dispose d'un certain nombre d'espaces communs de loisirs comme salons, salle de sport, cinéma, internet café, etc. Elle comporte une plateforme pour hélicoptère. Deux puissantes grues (120 t et 25 t), ainsi que des ateliers spécialisés, lui permettent de servir de navire-soutien à la construction offshore. Elle est en arrêt technique, les chantiers navals de Santa Cruz de Tenerife s'étant en partie spécialisés dans la maintenance et la réparation des navires et plateformes offshore. Le navire de forage américain ENSCO DS-3 est le premier d'une série de cinq "drilling ships" entrés en service entre 02.2010 et 09.2013 (cf. infra). Ils peuvent travailler dans des fonds allant jusqu'à 3 000 m et peuvent forer jusqu'à 12 200 m de profondeur. Ils sont équipés de grues surpuissantes : une de 440 t, une de 120 t et trois de 85 t chacune de capacité de levage SWL (Safe Working Load). Sur la photo de droite, le ponton de travail offshore non motorisé américain BASSDRILL ALPHA désarmé (au bout d'un quai, cf. photo générale ici) en attente de vente. Il a été engagé dans des opérations de forage, entre 2010 et 2015, le long de la côte Ouest de l'Afrique (contrats avec les sociétés pétrolières franco-britannique Perenco et française Total), puis positionné à quai au Congo. Il a ensuite été remorqué jusqu'à Santa Cruz de Tenerife en 07.2018 où il y est actuellement désarmé (sous le contrôle de Bassoe Group, Oslo, Norvège, via Tschudi Ship Management, Tallinn, Estonie).
FLOATEL RELIANCE FLOATEL RELIANCE

Toutes ces unités offshore dans le port de Santa Cruz de Tenerife (il peut y avoir jusqu'à trois ou quatre plateformes présentes en même temps, ainsi que plusieurs navires de forage) s'expliquent par le fait que ce port est devenu "le" centre de réparation et de maintenance des unités offshore dans l'Atlantique. Ce qui n'empêche pas l'île d'nvestir, pour son propre compte, dans les énergies renouvelables afin d'atteindre le plus vite possible son indépendance énergétique (Programme "Tenerife 2030"). Selon l'EnerGeek du 09.05.2018, Tenerife a lancé plusieurs études pour exploiter son potientiel géothermique (l'île à fait appel à l’Union Européenne pour l'aider à financer d’éventuelles installations). Par ailleurs, une ferme éolienne (Chimiche II) est en cours de réalisation au Nord-Ouest de l’Autoroute Sud (la "TF-1" qui relie Santa Cruz au Sud de l'île, en longeant la côte Est) par Eiffage Énergie Systèmes (en partenariat avec Iberdrola) : il comprend sept aérogénérateurs Gamesa G114 de 2,625 MW chacun (soit une puissance totale installée de 18,4 MW) et une ligne d’évacuation de 4 km. Tenerife s’est aussi dotée d’un Institut Technologique des Energies Renouvelables (ITER), centre de recherche spécialisé dans les énergies renouvelables. Outre ses activités de recherche appliquée, cet institut accueille le public dans son parc pour une visite autour des différentes technologies d’énergie verte : trois éoliennes, des panneaux photovoltaïques, un tunnel à vent, un lotissement de 24 maisons bioclimatiques (entièrement autonomes grâce aux énergies renouvelables, elles peuvent être louées par les touristes pour leur séjour sur l’île).

FLOATEL RELIANCE (Hamilton) - IMO 8770247 - Indicatif d'appel ZCDZ7 - MMSI 310599000 - Plateforme offshore - 109,12x42,51x20,12 m - TE 11,88 m - JB 18 426 - JN 5 527 - PL 7 350 t - Ptot 15 600 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Wartsila 12V26 couplés à quatre générateurs de 3 720 kW chacun qui alimentent quatre moteurs électriques de propulsion de 2 500 kW chacun / quatre azipods) - Emménagements pour 500 personnes (cabines simples / doubles / quadruples) - Système de positionnement dynamique DP2 (Kongsberg Dynamic Positioning System) - Helideck - Grues 1 x 120 t / 1 x 25 t - Constr. 10.2010 (Keppel FELS, Singapore) - Propr./Gérant/Opérat. Floatel International (Gothenburg, Suède) - Pav. BMU.
ENSCO DS-3 (Majuro) - IMO 9443372 - Indicatif d'appel V7SE7 - MMSI 538003635 - Navire de forage - 227,81x42,00x19,00 m - TE 12,00 m - JB 60 105 - JN 18 031 - PL 60 861 t - Ptot 54 000 kW (six moteurs 4T-18cyl Wartsila 18V32 couplés à six générateurs qui alimentent six moteurs électriques de propulsion AMI710L8L-VATFMV / six azipods) - V 12 nd - Système de positionnement dynamique DP3 - Helideck - Grues 1 x 440 t / 1 x 165 t / 3 x 85 t - Constr. 02.2010 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Ensco Offshore / Devenu EnscoRowan début 2019 après sa fusion avec Rowan (Etats-Unis) - Pav. MHL - Ex DEEP OCEAN ASCENSION (02.2010-06.2011). Sisterships : ENSCO DS-4 (IMO 9459943 / 09.2010) - ENSCO DS-5 (IMO 9499840 / 01.2011 / également sur la photo) - ENSCO DS-6 (IMO 9535929 / 01.2012) - ENSCO DS-7 (IMO 9618965 / 09.2013).
BASSDRILL ALPHA (Panama) - IMO 8771796 - Indicatif d'appel 3FOL2 - MMSI 354088000 - Ponton de soutien offshore non autopropulsé (Work/Maintenance Pontoon, non propelled) - 99,10x22,70x7,60 m - TE 4,50 m - JB 6 148 - JN 1 844 - PL 3 939 t - Non motorisé - Générat. aux. 4 x 1 825 kW - Helideck - Constr. 12.2009 (Lamprell, Dubai, Emirats Arabes Unis) - Propr./Gérant/Opérat. Atlantica Tender Drilling (Houston, Texas, Etats-Unis) - Pav. PAN.
Page précédente
Dernière mise à jour - 23.06.2019

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net