Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Advantage Pretty - Advantage Pride - Alp Centre - Alp Guard - Baltic Admiral - Baltic Advance - Baltic Commander I - Baltic Commodore - Baltic Mariner - Baltic Mariner I - Baltic Marshall - Baltic Merchant - Baltic Monarch - Baltic Sea - Baltic Sea I - Baltic Soul - Baltic Sun II - Baltic Wave - Baltic Wind - Basilis L - Bassilevousa - Bocs Spirit - Bocs Vision - British Engineer - Bull Flores - Carlo Magno - CB Adriatic - CB Pacific - Celsius Penang - Cemtex Renaissance - Commodore One - CPO Larisa Athena - Denak Voyager - Edith Kirk - Ever Genius - Ever Gentle - Ever Gifted - Ever Given - Ever Globe - Ever Glory - Ever Golden - Ever Goods - Ever Govern - Ever Grade - Ever Greet - Garip Baba - Giannutri - Glacier Point - H. Can - He Da - Hua Hai Hang 1 - Huseyin Can - Jennifer H - Kerlaz - Kerel - King Edward - Labrador Strait - Lavaux - Leila H - Lisca Bianca M - Mare Action - Mare Ambassador - Mol Treasure - Mol Truth - MSC Bellissima - MSC Grandiosa - MSC Meraviglia - MSC Virtuosa - MSC Vista - Ocean Merry - Ocean Rider - Ortolan Alpha Strait - Pacific Trust - Princess Khadija - Promise 1 - Romandie - Ruby - Rudolf Samoylovich - Safmarine Akwaba - Safmarine Andisa - Safmarine Angela - Safmarine Anita - SCL Akwaba - SCL Andisa - SCL Angela - SCL Anita - Seaeagle - Sea Champion - Seamercury - Stefanos - Super Servant 4 - Talia H Thorco Angela - Tango - Tender Harmony - The Able - Toro - Total Energy - Union Trust - Uranus - Xing Bao - Yakov Gakkel -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
  

Le tout nouveau paquebot MSC VIRTUOSA au Havre (du 02 au 30.04.2021) — Photos Fabien Montreuil
Le paquebot MSC VIRTUOSA a été livré par les Chantiers de l'Atlantique (Saint-Nazaire) le 01.02.2021. Pour mémoire, sa première tôle y fut découpée le 01.12.2017, sa quille posée le 22.10.2018 et il fut lancé le 03.12.2019 (à noter que l'armement MSC est un fidèle client du chantier nazairien depuis 20 ans, puisque celui-ci a construit 16 des 18 navires de la Compagnie). Ce nouveau navire amiral de MSC Croisières est arrivé au Havre le 02.04.2021 vers 08h30, directement en provenance de Saint-Nazaire, et va accoster au quai de l'Asie (au bout du bassin René-Coty, juste à l'aval de l’écluse François 1er). Il va y rester amarré jusqu'au 30.04.2021. Puis il rejoindra Southampton, afin d'y embarquer ses premiers voyageurs britanniques pour son "maiden voyage". Cette croisière inaugurale "aménagée" (en raison de la crise sanitaire) devrait démarrer le 20.05.2021 et durer 5 jours / 4 nuits. Ensuite, des croisières d'une semaine devraient être proposées à partir de mi-juin, toujours exclusivement réservées aux sujets de sa Majesté, au départ de Southampton, Liverpool et Glasgow-Greenhock. Le paquebot fera, tout cet été, du cabotage entre Angleterre, Ecosse et Irlande du Nord (avec des conditions sanitaires strictes avant l'embarquement et durant la navigation). Son positionnement ultérieur (peut-être à Kiel, Allemagne) dépendra de l'évolution de la pandémie.
MSC VIRTUOSA MSC VIRTUOSA MSC VIRTUOSA MSC VIRTUOSA

Le MSC VIRTUOSA est le sistership du paquebot MSC GRANDIOSA : tous deux appartiennent à la "Classe Meraviglia Plus" car ils mesurent 15 m de plus que ceux de la "Classe Meraviglia" : MSC MERAVIGLIA (IMO 9760512 / 05.2017) et MSC BELLISSIMA  (IMO 9760524 / 03.2019). Ces navires intègrent des technologies environnementales de dernière génération (système hybride de nettoyage des gaz d’échappement leur permettant de réduire de 98 % les émissions d’oxyde de soufre et système de réduction catalytique sélective réduisant de 90 % les émissions d’oxyde d’azote, circuit complexe de traitement des déchets, confinement des pertes d'huile de la salle machines, système de traitement des eaux de ballast pour ne pas introduire d’espèces invasives dans le milieu marin, système avancé de traitement des eaux usées conforme à la résolution MEPC 227-64 de l’Organisation Maritime Internationale, système d’alimentation à quai lui permettant de se connecter aux réseaux électriques locaux dans les ports où cette infrastructure est disponible, etc.) "permettant d’avoir un impact quasi-nul en terme de rejets" (selon MSC), ce qui leur permettra de naviguer dans des zones protégées comme l'Alaska ou la mer Baltique. L’efficacité énergétique a évidemment été soigneusement pensée dès la conception (paramètres de carène, choix de la motorisation et de la propulsion, système de récupération de chaleur, systèmes intelligents de chauffage, ventilation et climatisation, éclairage LED, etc.). Le paquebot a d'ailleurs reçu le prix «11 Golden Pearls» du Bureau Veritas pour ses innovations.

MSC VIRTUOSA MSC VIRTUOSA MSC VIRTUOSA MSC VIRTUOSA
MSC VIRTUOSA (Valletta) - IMO 9803625 - Indicatif d'appel 9HA5209 - MMSI 215610000 - Paquebot de croisières - 331,40x43,00x12,50 m - TE 8,75 m - JB 181 540 - PL 13 610 t - Ptot 67 200 kW (quatre moteurs Wartsila (dont deux 4T-16cyl 16V46F de 19 200 kW chacun et deux 4T-12cyl 12V46F de 14 400 kW chacun) couplés à quatre générateurs (2 x 17 280 kW et 2 x 12 960 kW)  qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 19 200 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Cinq propulseurs transversaux en tunnels (dont 4 à l'avant de 3 500 kW chacun et 1 à l'arrière) - Cap. 6 334 passagers (2 421 cabines et suites, toutes équipées de l’assistant vocal interactif Zoe qui informe les passagers sur la vie pratique à bord du paquebot / 190 cabines familiales peuvent accueillir jusqu’à 12 personnes) - 19 ponts (portant le nom de compositeurs célèbres) - Une douzaine de restaurants (dont cinq principaux et un restaurant-buffet de 1 336 places), plus quelques restaurants thématiques (avec suppléments) - Une vingtaine de salons-bars (dont le "Starship Club" où officie Rob, le barman-robot à qui les clients pourront commander leurs cocktails dans huit langues différentes : français, anglais, italien, espagnol, allemand, portugais brésilien, chinois et japonais !) - Une rue centrale (longue de 112 m, bordée de restaurants, de bars et de boutiques, avec un ciel en voûte formée de panneaux de diodes électroluminescentes — leds — de près de 500 m2 et dont les couleurs évoluent en cours de journée) - Théâtre (945 places) - Partenariat exclusif avec le Cirque du Soleil (salle de spectacle dédiée avec scène rotative, le Carousel Lounge, à l'arrière du navire) - Cinéma interactif - Discothèque - Différents clubs enfants (du Baby Club au Juniors Club) - Casino - Simulateurs de F1 - Simulateur de vol - Centre Sportif - Terrain de basket - Court de tennis - Piste de marche - Pistes de bowling - 5 piscines (dont 1 piscine couverte au pont 15) - Aquapark avec toboggans géants - Bains à remous - L’Himalayan Bridge (au pont 19) propose un parcours accrobranche à 80 m au-dessus de la mer - Aurea Spa (de plus de 1 000 m2) - Sauna - Hammam - Salon de beauté, etc. - Equipage 1 704 (ratio : 1 membre d'équipage pour 3,7 passagers, à comparer à certaines croisières de luxe 1 pour 1) - Scrubber installé d'origine - Constr. 02.2021 (Chantiers de l'Atlantique, Saint-Nazaire, France / Coût de construction : environ 1 milliard d'euros) - Propr. Mediterranean Shipping Company / MSC (Genève, Suisse) - Gérant/Opérat. MSC Crociere (Naples, Italie) - Pav. MLT - Ex H34 (nom de chantier). Sisterships : MSC GRANDIOSA (IMO 9803613 / 10.2019) - MSC VISTA (IMO 9901544 / V34 nom de chantier / Quille posée le 03.10.2020 / Livrable 05.2023). Plus un autre (IMO 9860312), encore sous son nom de chantier I34, dont la construction n'a pas commencé, dont la livraison était prévue pour 04.2023, mais qui sera sans doute retardée.


Quelques navires vus à Brest (en 03.2021) — Photos Gilbert Auffret
Le pétrolier / chimiquier allemand CB PACIFIC arrive à Brest le 26.03.2021 à 16h00, en provenance de Primorsk (port russe situé à une centaine de kilomètres au N-O de Saint-Pétersbourg et siège du plus grand terminal pétrolier de la mer Baltique). Il va accoster au poste QR5HS pour y décharger 33 000 t de gazole. Il en repartira le 28.03 à 22h00, à destination de Saint-Pétersbourg.
CB PACIFIC
CB PACIFIC
CB PACIFIC
CB PACIFIC
CB PACIFIC (Madeira) - IMO 9851725 - Indicatif d'appel CQAS7 - MMSI 255806265 - Pétrolier / Chimiquier - 182,78x32,00x15,99 m - TE 10,50 m - JB 27 250 - JN 10 371 - PL 37 787 t - P 7 610 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S50ME-C9 / hélice à pas variable) - V 13 nd - Prop. d'étrave (1 609 kW) - Générat. aux. 3 x 940 kW - Cap. 38 033 m3 (12 citernes)- Certifié Green Passport - Equipé de scrubber (d'origine) - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1B) - Constr. 10.2019 (Jiangsu New Hantong Ship Heavy Industry / Jiangsu Hantong Group, Yangzhong, JS, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Carl Buttner (Brême, Allemagne) - Pav. PRT. Sisterships : cf. CB ADRIATIC (IMO 9851696 / 10.2019).

Le navire semi-submersible SUPER SERVANT 4 appareille de Brest le 18.03.2021 à 17h30, cap sur Rotterdam (Pays-Bas). Il était arrivé à Brest le matin même et avait mouillé en rade afin de décharger une vedette à passagers et une barge de 20 m de long.
SUPER SERVANT 4
SUPER SERVANT 4
SUPER SERVANT 4
SUPER SERVANT 4

Le vraquier grec SEAEAGLE quitte Brest le 18.03.2021 à 12h30, cap sur Amsterdam (Pays-Bas), après avoir livré 35 911 t de graines de soja (déchargées au poste 6 Sud). Il y avait accosté le 13.03 vers 16h00, en provenance de Santarem (port brésilien de l'Etat du Pará, situé sur la rive droite de l'Amazone à environ 750 km à l'Est de Manaus).
SEAEAGLE
SEAEAGLE
SEAEAGLE
SEAEAGLE
SEAEAGLE (Valletta) - IMO 9153056 - Indicatif d'appel 9HA3271 - MMSI 229364000 - Vraquier - 223,70x32,20x18,60 m - TE 13,43 m - JB 37 709 - JN 23 950 - PL 71 663 t - P 8 825 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hitachi 6S60MC / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 400 kW / 1 x 117 kW - Cap. GRN 85 136 m3 (7 cales) - Constr. 01.1998 (Hitachi Zosen Corp., Maizuru, KY, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Eastern Mediterranean Maritime (Athènes, Grèce) - Pav. MLT - Ex CEMTEX RENAISSANCE (01.1998-01.2013). Sisterships : DENAK VOYAGER (IMO 9108257 / 03.1996) - HE DA (IMO 9122863 / 06.1997) - HUA HAI HANG 1 (IMO 9159036 / 11.1997) - OCEAN MERRY (IMO 9101558 / 10.1995) - THE ABLE (IMO 9165190 / 03.1998) - XING BAO (IMO 9142978 / 09.1997).

Le méthanier / brise-glace canadien YAKOV GAKKEL arrive à Brest le 14.03.2021 à 14h30, en provenance de Montoir-de-Bretagne. Il va accoster au poste QR1, avant d'entrer en forme 2 pour un arrêt technique programmé au chantier Damen Shiprepair. Il repartira le 25.03 dans la matinée, à destination du terminal russe Sabetta (situé sur la péninsule de Yamal, au N-O de la Sibérie).
YAKOV GAKKEL
YAKOV GAKKEL
YAKOV GAKKEL
YAKOV GAKKEL
YAKOV GAKKEL (Nassau) - IMO 9750672 - Indicatif d'appel C6DC2 - MMSI 311000634 - Méthanier / Brise-glace (Transport de gaz naturel liquéfié / LNG) - 299,00x50,00x26,50 m - TE 13,00 m - JB 128 969 - JN 38 690 - PL 96 839 t - Ptot 62 700 kW (six moteurs Wartsila-Hyundai (dont quatre 4T-12cyl 12V50DF de 11 400 kW chacun et deux 4T-9cyl 9L50DF de 8 550 kW chacun) couplés à six générateurs qui alimentent trois moteurs électriques de propulsion (de 15 000 kW chacun) / trois azipods) - V 19,5 nd - Cap. 169 184  m3 (gaz naturel liquéfié / 4 cuves prismatiques à membrane alignées horizontalement) - Certifié Green Passport - Coque renforcée glace (Polar Ice Class PC3) - Constr. 11.2019 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Teekay (Vancouver, Canada & Glasgow, Royaume-Uni) - Pav. BHS. Sisterships : cf. RUDOLF SAMOYLOVICH (IMO 9750713 / 08.2018).

Le pétrolier / chimiquier danois KEREL appareille de Brest le 05.03.2021 à 10h00, à destination du terminal pétrolier russe Primorsk (situé à une centaine de kilomètres au N-O de Saint-Pétersbourg). Il avait touché Brest le 03.03 à 16h45, en provenance de Vysotsk (port russe de la Baltique, situé à environ 50 km au N de Primorsk, et qui dispose lui aussi, depuis une dizaine d'années, d'un important terminal pétrolier), afin de décharger 33 000 t de gazole au poste QR5HS.
KEREL
KEREL
KEREL
KEREL (Valletta) - IMO 9241695 - Indicatif d'appel 9HXJ7 - MMSI 215681000 - Pétrolier / Chimiquier - 182,55x27,34x16,70 m - TE 11,217 m - JB 23 232 - JN 10 079 - PL 37 297 t - P 9 467 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (883 kW) - Générat. 3 x 740 kW - Cap. 42 187 m3 (12 citernes) - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1B) - Constr. 01.2002 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Norient Product Pool (Hellerup, Danemark) - Pav. MLT. Sisterships : ADVANTAGE PRETTY (IMO 9314832 / 12.2006 / Ex BALTIC MARSHALL 12.2006-06.2017) - ADVANTAGE PRIDE (IMO 9314806 / 05.2006 / Ex BALTIC MERCHANT 05.2006-06.2017) - BALTIC ADVANCE (IMO 9299862 / 02.2006) - BALTIC COMMANDER I (IMO 9208112 / 04.2000) - BALTIC MARINER I (IMO 9314820 / 10.2006 / Ex BALTIC MARINER 10.2006-10.2014) - BALTIC MONARCH (IMO 9314818 / 07.2006) - BALTIC SOUL (IMO 9228813 / 12.2001) - BALTIC SUN II (IMO 9286059 / 01.2005) - BALTIC WAVE (IMO 9259991 / 05.2003) - BALTIC WIND (IMO 9261401 / 11.2003) - BASILIS L (IMO 9290505 / 09.2005 / Ex MARE AMBASSADOR 12-2006-07.2017) - BASSILEVOUSA (IMO 9295335 / 09.2005 / Ex MARE ACTION 01.2007-05.2017) - BULL FLORES (IMO 9234680 / 03.2002) - COMMODORE ONE (IMO 9260017 / 06.2003 / Ex BALTIC COMMODORE 12.2007-06.2020 / Ex BRITISH ENGINEER 10.2005-12.2007 / Ex BALTIC COMMODORE 06.2003-10.2005) - GIANNUTRI (IMO 9286047 / 06.2004) - LISCA BIANCA M (IMO 9290517 / 09.2005) - PRINCESS KHADIJA (IMO 9230426 / 07.2001) - SEA CHAMPION (IMO 9260029 / 07.2003) - SEAMERCURY (IMO 9260005 / 06.2003) - STEFANOS (IMO 9261396 / 07.2003 / Ex BALTIC SEA I 09.2009-08.2018 / Ex GLACIER POINT 08.2003-09.2009 / Ex BALTIC SEA 07.2003-08.2003) - TANGO (IMO 9208100 / 03.2000) - TENDER HARMONY (IMO 9302669 / 12.2004) - TORO (IMO 9208124 / 06.2000) - TOTAL ENERGY (IMO 9302657 / 09.2004 / Ex CELSIUS PENANG 08.2018-09.2019 / Ex EDITH KIRK 08.2010-08.2018 / Ex KERLAZ 09.2004-08.2010) - UNION TRUST (IMO 9290490 / 09.2004 / Ex CPO LARISA ATHENA 06.2016-11.2018 / Ex KING EDWARD 11.2006-06.2016 / Ex RUBY 12.2004-11.2006 / Ex BALTIC ADMIRAL 09.2004-12.2004).


Le canal de Suez retrouve sa navigabilité totale, après l'échouement du porte-conteneurs EVER GIVEN (29.03.2021)
Comme on le voit sur la photo ci-contre (© ACS), le porte-conteneurs EVER GIVEN (deuxième du nom, un premier datant de 1986 et portant l'IMO 8320901 a été démoli en 06.2009) a pu enfin être remis à flot le 29.03.2021 vers 15h00 (heure locale) dans l'axe du canal de Suez, lequel retrouve ainsi toute sa navigabilité, après six jours de blocage. Mais, avant de donner plus de détails, revenons sur cet accident heureusement peu courant. Ce porte-conteneurs — affecté à la ligne CEM / Chine-Europe-Méditerranée et desservant les ports de Kaohsiung (Taïwan) / Qingdao - Shanghai - Ningbo (Chine) / Taipei (Taïwan) / Yantian (Chine) / Tanjung Pelepas (Malaisie) / Rotterdam (Pays-Bas) / Felixstowe (Grande-Bretagne) / Hambourg (Allemagne) — faisait route de Tanjung Pelepas à Rotterdam, via le canal de Suez. Ce navire est récent (en service depuis le 25.09.2018) et fait partie d'une série d'une douzaine de navires construits par le chantier japonais Imabari entre 10. 2017 et 10.2019 (cf. infra).

L'EVER GIVEN avait embouqué le canal de Suez le 23.03.2021 dans le sens Northbound quand, arrivé au Sud du Grand Lac Amer (vers 08h00 "local time"), il s'est soudainement mis en travers du canal, ensouillant profondément son bulbe d'étrave dans la rive Arabique dudit canal. Il se trouvait alors à environ 6 NM (soit environ 11 km) de l'entrée Sud du canal, côté Suez donc. L'enquête déterminera la cause exacte de cet accident aussi rare que spectaculaire, mais la météo est sans doute l'une des raisons : le vent soufflait fort, avec des raffales de 30 à 40 nd qui ont un impact important sur un navire ayant un tirant d'air d'environ 60 m, et une tempête de sable — courante à cette époque de l'année — balayait le canal au moment de l'accident, diminuant la visibilité. Notons que, pour tous les navires traversant le canal, la présence à bord d'un "pilote du canal" est obligatoire durant la dizaine d'heures que dure la traversée (plusieurs pilotes de l'ACS se relaient). Ce "20 000 boîtes" (il n'en avait "que" 17 000 à bord environ au moment de son échouement) de 400 m de long bloquait complètement le canal, interrompant le trafic dans les deux sens (ayant moi-même emprunté ce canal en 2006 et 2007, j'ai eu l'occasion d'expliquer ici la réglementation de cette voie d'eau artificielle que l'on doit à Ferdinand de Lesseps et qui a été partiellement remanié en 2015). Heureusement ni blessé, ni pollution, mais urgence à débloquer le canal : en attendant, les très nombreux navires (porte-conteneurs, pétroliers, gaziers, vraquiers, etc.) devant l'emprunter doivent mouiller en Méditerranée (côté Port Saïd) et en mer Rouge (côté Suez). Les sociétés néerlandaise Smit Salvage (Groupe Boskalis) et japonaise Nippon Salvage sont missionnées par l'armement japonais Shoei Kisen (propriétaire du navire) pour deséchouer le PC. Les opérations sont évidemment menées en collaboration avec l'ACS (Autorité du Canal de Suez, plus connue sous son nom anglais Suez Canal Authority / SCA) et l'armement taïwanais EMC (Evergreen Marine Corp.) qui opère le PC. Les premiers essais de remorquage n'ayant pas abouti (malgré les nombreux remorqueurs du canal mobilisés), les experts arrivés sur place le 26.03 décident de faire draguer le canal et les rives emprisonnant la proue et la poupe du PC. C'est ainsi que 30 000 m3 de sables et de roches seront déplacés et le sol dragué jusqu'à 18 m de profondeur pour libérer le PC (deux dragues et des pelleteuses ont été mobilisées à cet effet). Le 28.03 à 14h00 (heure locale), l'hélice et le gouvernail du navire sont totalement dégagés et semblent pleinement fonctionnels. Puis, profitant du flot de la marée d'équinoxe de printemps, ce sont pas moins de 11 remorqueurs portuaires et 2 remorqueurs de haute mer (plus puissants) (1) qui ont réussi à tirer l'EVER GIVEN de sa fâcheuse position et à le remettre dans l'axe du canal (le PC ayant retrouvé sa flottabilité), sans qu'un coûteux et compliqué (à cet endroit) déchargement partiel de conteneurs n'ait dû être effectué. Le canal de Suez retrouvait alors toute sa navigabilité (environ 50 navires l'empruntent chaque jour).

(1) Les deux remorqueurs océaniques sont le néerlandais ALP GUARD (IMO 9398539 / Rotterdam / ALP Maritime Services, Rotterdam, Pays-Bas / 74,36x18,50x9,5 m / TE 8,255 m / JB 3 732 / JN 1 119 / PL 3 587 t / Ptot 18 000 kW - 4 moteurs 4T-9cyl MaK-Caterpillar 9M32C - 2 hélices à pas variable / V 17 nd / Traction au croc 306 t / Constr. 10.2009 - Muetzelfeldtwerft, Cuxhaven, Allemagne / Pav. NLD / Ex URANUS 10.2009-02.2015 / Sistership : ALP CENTRE / IMO 9398541 / 05.2010), qui était déjà sur site, et l'italien CARLO MAGNO (IMO 9341251 / Naples / Augustea Maritime, Milan, Italie / 55,40x15,50x7,50 m / TE 6,20 m / JB 1 658 / JN 497 / PL 1 907 / Ptot 8 000 kW - 2 moteurs 4T-8cyl Wartsila 8L32 - 2 hélices à pas variable / V 15 nd / Prop. d'étrave (2 x 350 kW) / Traction au croc 152 t / Constr. 03.2006 - Rosetti Marino, Ravenne, Italie / Pav. ITA), arrivé de Dubaï (Emirats Arabes Unis).

EVER GIVEN EVER GIVEN EVER GIVEN

C'est donc le 29.03 en milieu d'après-midi que l'EVER GIVEN a pu reprendre sa navigation, rejoignant le Grand Lac Amer où il va être inspecté pour enquête sur les causes exactes de l'accident et pour s'assurer de son bon état de fonctionnement afin qu'il puisse poursuivre son voyage. Les convois Northbound et Southbound ont pu être reformés et la navigation quasi normale reprendre ainsi progressivement sur le canal (on rappelle que les navires ne traversent le canal qu'en convois car il n'est à double sens que sur environ un tiers de sa longueur). Avec 446 navires bloqués (porte-conteneurs, pétroliers, méthaniers, vraquiers, etc.) —  d'un côté ou de l'autre du canal, plus quelques dizaines mouillés dans le Grand Lac Amer, près d'Ismaïlia  — durant ces six jours de non-navigabilité, cela demandera plusieurs jours (au moins 4 ou 5 selon l'Autorité du Canal de Suez) avant que le trafic redevienne normal sur le canal de Suez (en fait, tout est redevenu normal le 03.04.2021). A noter que certains armateurs avaient préféré dérouter leurs navires par le Cap de Bonne-Espérance, mais cela implique un détour d'au moins 8 200 km - cf. carte - et environ dix jours supplémentaires de navigation autour du continent africain. Bien sûr, même le trafic du canal redevenu normal (cette voie de navigation concentre environ 11 % du commerce maritime mondial ; près de 19 000 navires ont emprunté le Canal de Suez en 2020 selon l'ACS), ces six jours de blocage auront une autre conséquence : une congestion des ports d'accueil des navires, avec de nouvelles pertes financières pour les chargeurs et les armateurs, sans parler des retards de livraison qu'auront à subir les destinataires des marchandises conteneurisées (de nombreuses usines européennes sont impactées par les retards de livraison de pièces). Les divers assureurs, à tous les niveaux, vont avoir du travail… Si "l'avarie commune" était retenue par exemple, tous les frais de sauvetage (au sens large), mais aussi toutes les pénalités de retard de livraison des conteneurs (pour l'EVER GIVEN, mais aussi pour les autres navires retardés par l'incident) seraient solidairement répartis entre le propriétaire du navire, les chargeurs (via leurs assureurs) et probablement l'ACS dont les pilotes guident les navires durant toute la traversée du canal comme on l'a déjà dit. Encore heureux que le PC n'a pratiquement pas souffert (il est toujours mouillé dans le Grand Lac Amer pour inspection et enquêtes sur la cause, voire les causes de cet incident : météo donc, mais peut-être aussi avarie machine ou barre, erreur humaine, etc. ?). De plus, si aucun conteneur n'a été perdu, il n'en sera peut-être pas de même pour certaines marchandises transportées par l'EVER GIVEN mais aussi par tous les autres navires retardés, et le bilan financier devra en tenir compte… Un tel accident fera t-il réfléchir les armateurs sur le bien-fondé ou non du "toujours plus grand" qui entraîne une prise au vent des navires de plus en plus grande, leur manœuvrabilité de plus en plus délicate et des infrastructures (ports, canaux, écluses, ponts) pas toujours adaptées à ce gigantisme croissant (sans compter sur des moyens de sauvetage pas forcément aussi performants face à ces navires géants). De son côté, le gouvernement égyptien et l'Autorité du Canal de Suez, forts de cette malheureuse expérience, envisagent d'ores et déjà l'acquisition de remorqueurs ayant une traction au croc beaucoup plus importante, voire un nouvel élargissement ou un doublement partiel du canal, afin d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise (selon l'ACS, l'Égypte perd entre 12 et 14 millions de dollars par jour de fermeture du canal) — Photos ACS.

EVER GIVEN EVER GIVEN EVER GIVEN
EVER GIVEN (Panama) - IMO 9811000 - Indicatif d'appel H3RC - MMSI 353136000 - Porte-conteneurs - 399,94x58,80x32,90 m - TE 16,00 m - JB 219 079 - JN 99 155 - PL 199 489 t - P 59 300 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-Mitsui 11G95ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 22,8 nd - Prop. d'étrave (2 x 2 500 kW) - Générat. aux. 4 x 4 600 kW - Cap. 20 388 evp (dont 1 500 reefers) / 23 rangées de conteneurs - Scrubber installé d'origine - Certifié Green Passport - Constr. 09.2018 (Imabari Shipbuilding, Marugame, KG, Japon) - Propr. Shoei Kisen (Imabari, Japon) - Gérant Higaki Sangyo (Imabari, Japon) - Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN. Sisterships : EVER GENIUS (IMO 9786815 / 08.2018) - EVER GENTLE (IMO 9820922 / 03.2019) - EVER GIFTED (IMO 9786827 / 12.2018) - EVER GLOBE (IMO 9786841 / 09.2019) - EVER GLORY (IMO 9786839 / 05.2019) - EVER GOLDEN(IMO 9811012 / 03.2018) - EVER GOODS (IMO 9810991 / 06.2018) - EVER GOVERN (IMO 9832717 / 07.2019) - EVER GRADE (IMO 9820855 / 01.2019) - EVER GREET (IMO 9832729 / 10.2019) - MOL TREASURE (IMO 9773222 / 01.2018) - MOL TRUTH (IMO 9773210 / 10.2017).


Quelques nouvelles de La Rochelle (20.03.2021) — Photos Samuel Daguenet
Le cargo suisse LAVAUX a touché La Rochelle le 20.03.2021 à 06h00, en provenance d'Arzew (Algérie). Il mouille en zone d'attente jusqu'en début d'après-midi. On le voit ici vers 15h30, chenalant vers le port avec l'aide de deux remorqueurs.
LAVAUX LAVAUX LAVAUX
Le LAVAUX va accoster, tribord à quai, au poste ME02 du môle d'escale, où il va décharger 30 000 t d'urée en vrac. Sa cheminée porte le logo de l'armement familial  Suisse Atlantique (le plus gros armement du pays, fondé en 1941) qui gère 14 navires (tous sous pavillon CHE) et environ 600 marins suisses. L'appeillage du cargo n'est prévu que le 30.03 en soirée.
LAVAUX LAVAUX LAVAUX
LAVAUX (Basel) - IMO 9542817 - Indicatif d'appel HBDX - MMSI 269806000 - Vraquier - 181,00x30,00x14,60 m - TE 10,10 m - JB 22 697 - JN 12 325 - PL 35 774 t - P 8 580 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S50MC / hélice à pas fixe) - V 13,9 nd - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. GRN 47 079 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 05.2010 (Shinan Heavy Industries, Jido, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Suisse Atlantique (Renens, Suisse) - Pav. CHE. Sisterships : cf. ROMANDIE (IMO 9542829 / 08.2010). A noter cependant que le PACIFIC TRUST (IMO 9526564 / 08.2010) navigue ORTOLAN ALPHA STRAIT depuis 05.2020 (il s'est, intermédiairement, appelé LABRADOR STRAIT entre 08.2018 et 05.2020) et que le PROMISE 1 (IMO 9516698 / 10.2009) est devenu le OCEAN RIDER en 01.2020.

Le cargo turc H. CAN appareille du môle d'escale du GPMLR le 20.03.2021 à 14h00, à destination de Rouen, après avoir déchargé 4 300 t de carbonate de sodium. Il avait accosté le 18.03 en provenance de Derince (port turc situé au fond du golfe d'Izmit, à l'extrême Est de la mer de Marmara).
H. CAN (Valletta) - IMO 9584982 - Indicatif d'appel 9HA2843 - MMSI 256323000 - Cargo de divers - 122,20x16,40x9,90 m - TE 8,10 m - JB 5 860 - JN 3 216 - PL 8 200 t - P 2 610 kW (mot. 4T-9cyl Hyundai Himsen-HHI 9H25/33P / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 2 x 300 kW / 1 x 99 kW - Cap. GRN 10 816 m3 (3 cales) - Constr. 06.2011 (Marmara Tersanesi, Yarimca, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Yilmar Shipping Agency Logistics & Trading (Istanbul, Turquie) - Pav. MLT - Ex HUSEYIN CAN (06.2011-07.2011). Sisterships : cf. GARIP BABA (IMO 9564970 / 11.2010).

Le cargo BOCS SPIRIT appareille de La Rochelle le 20.03.2021 à 12h00, à destination de Bayonne (assisté du remorqueur VB COGNAC). Arrivé de Buchanan (port situé au Sud de Monrovia, Libéria) le 18.03, il avait accosté à 13h30 au quai Chef de Baie (poste CB02) pour y décharger 1 428 t de grumes de bois tropicaux.
BOCS SPIRIT (Madeira) - IMO 9359959 - Indicatif d'appel CQAT7 - MMSI 255806273 - Cargo de divers - 139,96x21,51x11,65 m - TE 8,40 m - JB 9 938 - JN 4 265 - PL 12 576 t - P 7 860 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Yichang Marine Diesel 6S46MC-C / hélice à pas fixe) - V 16 nd - Prop. d'étrave (550 kW) - Générat. aux. 3 x 680 kW - Cap. GRN 16 194 m3 (3 cales) / 702 evp (dont 138 reefers) - Grues 2 x 80 t / 1 x 45 t - Constr. 04.2008 (Tianjin Xingang Shipyard, Tianjin, Chine) - Propr./Gérant Reederei Roerd Braren (Kollmar, Allemagne) - Opérat. BOCS (Brême, Allemagne) - Pav. PRT - Ex LEILA H (09.2017-08.2019) - Ex SCL AKWABA (06.2013-09.2017) - Ex SAFMARINE AKWABA (04.2008-06.2013). Sisterships : BOCS VISION (IMO 9359961 / 06.2008 / Ex JENNIFER H 06.2017-12.2018 / Ex SCL ANDISA 06.2013-06.2017 / Ex SAFMARINE ANDISA 06.2008-06.2013) - TALIA H (IMO 9359947 / 01.2008 / Ex SCL ANITA 01.2013-08.2017 / Ex SAFMARINE ANITA 01.2008-01.2013) - THORCO ANGELA (IMO 9359935 / 12.2007 / Ex SCL ANGELA 11.2012-12.2017 / Ex SAFMARINE ANGELA 12.2007-11.2012).
Page précédente
Dernière mise à jour - 17.04.2021
Cliquez sur les photos pour les agrandir

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net