Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard

               Rien d'exhaustif, rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures variées au fil des jours...
 
Page suivante
Un nouvel AIDAblu en escale inaugurale au Havre ce 11.02.2010
Arrivé sur rade du Havre ce matin à 7 h, le tout nouveau navire de croisières AIDAblu (entré en service il y a juste une semaine) a accosté un peu avant 9 h au quai Roger Meunier du Pôle Croisières du Havre. Son ETD est prévue ce soir vers 20 h. Superbes photos signées Fabien Montreuil... à qui la neige n'a pas fait peur !
AIDABLU
AIDABLU
AIDABLU
AIDABLU
AIDABLU
AIDAblu (Genova) - IMO 9398888 - Indicatif d'appel IBWX - MMSI 247282500 - Navire de croisières - 253,33x32,20x9,30 m - TE 7,30 m - JB 71 304 - JN 44 046 - PL 7 889 t - Ptot 25 000 kW (quatre moteurs diesel MaK-Caterpillar 9M43C couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques Siemens 1DM5650-8DS06-Z / deux hélices à pas variable) - V 21,8 nds - Cap. 2 192 passagers (1 096 cabines) - Equipage 620 - Ponts 14 - Constr. 2010 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr. Groupe Carnival (Miami, Etats-Unis) - Gérant Aida Cruises (Rostock, Allemagne) - Pav. ITA. Deux sisterships en projet : AIDASOL (IMO 9490040) et un encore sous son nom de chantier MEYER 690 (IMO 9490052).

Nous connaissions un précédent AIDAblu (IMO 8521220) — déjà photographié au Havre par Fabien Montreuil, le 25 mars 2007 — mais qui navigue aujourd'hui sous le nom de PACIFIC JEWEL (depuis novembre 2009). Celui-là avait été mis en service en 1990 sous le nom de CROWN PRINCESS, puis était devenu A'ROSA BLU en 2002, puis AIDAblu en 2004 et OCEAN VILLAGE TWO en 2007, avant de prendre son nom actuel.
AIDAblu devenu PACIFIC JEWEL
PACIFIC JEWEL (London) - 245,08x32,28x20,30 m - TE 8,10 m - JB 70 310 - JN 36 370 - PL 6 261 t - Ptot 38 880 kW (quatre moteurs diesel MAN-B&W 8L58/64 couplés à quatre générateurs connectés à deux moteurs électriques / deux hélices à pas fixe) - V 19,5 nds - Cap. 1 912 passagers (854 cabines) - Equipage 619 - Constr. 1990 (Fincantieri-Cant. Nav. Italiani, Monfalcone, Italie) - Propr. Carnival (Miami, USA) - Gérant/Opérat. P&O Cruises Australia - Pav. GBR - Sistership : PACIFIC DAWN (IMO 8521232).

Nouveau porte-conteneurs pour l'armement Hapag-LLoyd : le VIENNA EXPRESS
Le chantier Hyndai Heavy Industries (HHI), à Ulsan (Corée du Sud), vient en effet de livrer, fin janvier 2010, à Hapag-Lloyd le PC over-panamax VIENNA EXPRESS.
VIENNA EXPRESS (Hamburg) - IMO 9450416 - Indicatif d'appel DGWF2 - MMSI 218355000 - Porte-conteneurs - 335,00x42,80x24,50 m - TE 14,61 m - JB 93 750 - JN 37 699 - PL 103 600 t - P 57 200 kW (mot. MAN-B&W-HHI 12K98ME) - V 24,1 nds - Cap. 8 749 evp (dont 730 reefers) - Constr. 2010 (Hyndai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Hapag-Lloyd (Hambourg, Allemagne) - Pav. DEU. Quelques sisterships : MSC BILBAO (IMO 9301495) - MSC PARIS (IMO 9301483) - MSC RACHELE (IMO 9290282) - MSC VALENCIA (IMO 9301471) - PACIFIC LINK (IMO 9286255).

Bourbon : résultats à la hausse malgré la crise mondiale (+ 3,1 % avec un CA 2009 de 960,5 M€)
BOURBON LIBERTY 205

C'est évidemment la Division Offshore (809,9 M€, soit +20,5 %) qui permet cette croissance, cette division représentant plus de 84% de l’activité du Groupe. La Division Vrac accuse, quant à elle, une réduction de près de 50 % (CA 119,3 M€), résultat directement lié à la baisse des tarifs d’affrètement.
« Avec 71 nouvelles unités entrées en flotte en 2009, le chiffre d’affaires annuel des seuls navires Offshore en propriété de Bourbon a connu une croissance de +27% et le recours à l’affrètement s’est fortement réduit dans un contexte de diminution des dépenses des compagnies pétrolières », déclare Jacques de Chateauvieux, Président Directeur Général de Bourbon. « Cette tendance, qui a été particulièrement marquée en fin d’année dernière, devrait encore influencer l’activité de ce début d’année. Les effets de la reprise des investissements qui s’amorce ne seront perceptibles qu’au second semestre 2010 ».

Les navires remorqueurs / releveveurs d'ancres / supplies BOURBON LIBERTY des séries 100 et 200 ont, par ailleurs, été nommés (en décembre dernier) "Navires de l'année 2009" par le Magazine américain Marine Reporter & Engineering News. Ce classement récompense les navires les plus performants en terme de productivié construits dans le monde chaque année. Infos Bourbon 11.02.2010.
BOURBON LIBERTY 205 (Luxembourg) - IMO 9513517 - Indicatif d'appel LXZD - MMSI 253187000 - Remorqueur/Supply offshore - 59,81x15,00x5,51 m - TE 4,88 m - JB 1 733 - JN 519 - PL 1 491 t - Ptot 5 148 kW (trois moteurs diesel Cummins QSK60-M couplés à trois générateurs connectés à trois moteurs électriques) - V 11,5 nds - Traction au croc 80 t - Equipage 22 - Constr. 2009 (Zhejiang Shipbuilding, Ningbo, Chine) - Propr. Bourbon - Gérant/Opérateur Bourbon Offshore Surf (Marseille, France) - Pav. LUX.

Retour à la case départ pour le transbordeur NORMAN SPIRIT... qui va retrouver, dès le mois prochain, son port d'origine : Ostende
NORMAN SPIRIT
NORMAN SPIRIT
Ce ferry assura en effet, sous son nom d'origine PRINS FILIP, la ligne Ostende (Belgique) - Ramsgate (Grande-Bretagne) de 1992 à 1998, pour le compte de la RTM (Régie belge des Transports Maritimes). Successivement racheté par la Stena Line, puis P&O Ferries et enfin LD Line, il assurait la ligne Le Havre-Portsmouth depuis octobre 2005 (suite au retrait de P&O Ferries), puis la ligne Boulogne-Douvres depuis novembre 2009. Opéré par Transeuropa Ferries à partir du 15.03.2010, l'ex NORMAN SPIRIT deviendra OSTEND SPIRIT (il conservera son pavillon britannique) et rejoindra sa ligne d'origine : Ostende-Ramsgate.
Ci-contre, le NORMAN SPIRIT photographié au Havre le 17.02.2006
NORMAN SPIRIT (Southampton) - IMO 8908466 - Indicatif d'appel MMUC3 - MMSI 235036658 - Navire à passagers / Ro-Ro - 163,61x27,00x9,20 m - TE 6,35 m - JB 28 833 - JN 11 596 - PL 4 286 t - Ptot 21 120 kW (quatre moteurs Sulzer-Jugoturbina Diesel 8ZAL40S / deux hélices à pas variable) - V 21 nds - Cap. 1 850 passagers (sans couchettes) / 434 avec couchettes / 550 voitures / 100 camions (1 800 m de linéaire garage) - Equipage 150 - Constr. 1992 (Boelwerf, Temse, Belgique) - Propr./Gérant Louis Dreyfus Armateurs (Suresnes, France) - Pav. GBR - Ex PRIDE OF AQUITAINE (2003-2005) - Ex PO AQUITAINE (2002-2003) - Ex P&OSL AQUITAINE (1999-2002) - Ex STENA ROYAL (1998-1999) - Ex PRINS FILIP (1992-1998).

Récent changement de propriétaire pour le navire de croisières PAUL GAUGUIN

Le petit paquebot de croisières PAUL GAUGUIN a quitté la RSSC (Regent Seven Seas Cruises) début janvier 2010. Il est désormais exploité par la société polynésienne Pacific Beachcomber, sous la marque commerciale Paul Gauguin Cruises. Le navire propose des croisières vers Tahiti et les îles de la Société, les Marquises, les Tuamotu, les îles Cook, les Fidji, ou encore la Nouvelle-Zélande. Info Mer et Marine 28.02.2010.

Photo Paul Gauguin Cruises
PAUL GAUGUIN (Nassau) - IMO 9111319 - Indicatif d'appel C6TH9 - MMSI 311652000 - Navire de croisières - 153,66x22,00x21,10 m - TE 5,15 m - JB 19 170 - JN 6 199 - PL 2 200 t - Ptot 9 000 kW (quatre moteurs diesel couplés à quatre générateurs MAN-Cegelec connectés à deux moteurs électriques Cegelec entraînant chacun une hélice à pas fixe) - V 18 nds - Deux propulseurs transversaux - Un stabilisateur anti-roulis - Cap. 330 passagers (160 cabines extérieures dont une majorité avec balcon) - Equipage 200 - Nombreux aménagements (salle de spectacle, deux restaurants plus un grill extérieur, plusieurs salons-bars, une discothèque, un casino, un centre de thalassothérapie, une salle de sport, une piscine, une marina avec plateforme d'accès à la mer, etc.) - Constr. 1997 (STX / Ex Chantiers de l'Atlantique, Saint-Nazaire, France) - Pav. BHS.

Deux navires momentanément bloqués dans les glaces

Le transbordeur NORDLANDIA de la Eckerö Line, qui assure la ligne régulière Helsinki (Finlande) - Tallinn (Estonie) s'est trouvé momentanément en difficulté ce vendredi 29 janvier 2010 près de la côté finlandaise, bloqué par les glaces (il y règne actuellement des températures particulièrement basses, de l'ordre de – 20 °C). Il a pu se dégager au bout de quelques heures.

NORDLANDIA
J'avais photographié le NORDLANDIA en juin 2009 (ci-contre), alors qu'il quittait le port estonien de Tallinn
NORDLANDIA (Eckerö) - IMO 7928811 - Indicatif d'appel OJGN - Transbordeur - 153,40x24,20x13,60 m - TE 5,82 m - JB 21 473 - JN 8 695 - PL 2 880 t - Ptot 15 300 kW (quatre moteurs Pielstick-Blohm&Voss 8PC2-5L-400 / deux hélices à pas variable) - V 20 nds - Cap. 2 048 passagers (dont 938 couchettes réparties en 344 cabines) / 65 remorques / 55 VHL (780 m de linéaire) - Equipage 150 - Constr. 1981 (AG Weser Seebeckwerft, Bremerhaven, Allemagne) - Gérant Eckerö (Mariehamn, Finlande) - Pav. FIN - Ex NORD GOTLANDIA (1989-1998) - Ex OLAU HOLLANDIA (1981-1989).

Le navire à passagers Ro-Ro C.T.M.A. VACANCIER, qui assure une liaison régulière (hebdomadaire) entre le port de Montréal et les Iles de la Madeleine, a pu reprendre sa navigation vers le port de Chandler (Gaspésie), ce 27 janvier dans la matinée, après être resté bloqué 36 h (avec 400 passagers à bord) dans les glaces au large de Matane, port situé sur la rive droite du Bas Saint-Laurent, comme le montre la photo Google Earth ci-contre.
C.T.M.A. VACANCIER
C.T.M.A. VACANCIER
On le voit ci-dessus sous un climat moins rude... photographié à Québec le 10 septembre 2009 (je revenais, à son bord, d'une navigation dans le Golfe du Saint-Laurent, jusqu'au port de Cap-aux-Meules, Iles de la Madeleine, où j'avais passé trois jours). Ci-dessus également, une vue de sa passerelle (où le Commandant m'avait gentiment reçue en visite privée). Ci-dessous, à droite, le môle d'atterrissage de Chandler. Reportage à venir.
Ce navire, construit en 1973 (en Allemagne) comme AURELIA pour le Irish Continental Group, sera repris en 1998 par la compagnie Hellenic Mediterranean Lines, naviguant sous le nom d'EGNATIA II. Il portera quelques mois (en 2000) un nom français : VILLE DE SETE (mais sous pavillon portugais). Il a été ensuite racheté par le groupe canadien CTMA et porte son nom actuel depuis avril 2002.
Quai à Chandler (Gaspésie)
C. T. M. A. VACANCIER (Cap-aux-Meules) - IMO 7310260 - Indicatif d'appel CFN3031 - MMSI 316004770 - Navire à passagers / Ro-Ro - 125,63x21,65x12,32 m - TE 5,70 m - JB 11 481 - JN 4 405 - PL 1 555 t - Ptot. 13 902 kW (deux moteurs Stork-Werkspoor 16TM410 / deux hélices à pas variable) - V 21 nds - Cap. 500 passagers / 250 voitures / 15 camions (570 m de linéaire garage) -  Constr. 1973 (J.J. Sietas Schiffswerft, Hambourg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. CTMA (Cap-aux-Meules, Canada) - Pav. CAN - Ex CITY OF CORK (2000-2002) - Ex VILLE DE SETE (2000) - Ex EGNATIA II (1998-2000) - Ex SAINT PATRICK II (1982-1998) - Ex AURELIA (1973-1982).

Rouen : un trafic en hausse en 2009, malgré la crise

Le port de Rouen a en effet enregistré, en 2009, une croissance de son trafic maritime de 2,8 %, avec 23,3 millions de tonnes, et ce en dépit de la crise économique mondiale et de la situation sociale aux Antilles. Ce serait d'ailleurs le seul, parmi les Grands Ports Maritimes (GPM) français, à afficher un rapport 2009 / 2008 en faveur de 2009 (la baisse globale des huit GPMs serait elle de 11,8 % d'après l'AFP). Fort de ces chiffres, il ambitionne de croître encore et d'atteindre les 30 millions de tonnes d'ici cinq à dix ans. Par comparaison, Marseille et Le Havre afficheraient, toujours d'après l'AFP, des baisses respectivement de 13,3 et 8,5 %.

D'après L'Antenne, 22.01.2010. Crédit photo Port de Rouen.

Bientôt une nouvelle maquelle au Centre de Formation à la manœuvre des navires de Port Revel

Après la maquette de l'OTELLO baptisée en avril 2009 (modèle réduit du CMA CGM OTELLO, un "8 500 boîtes", ce sera au tour du Q-Max d'entrer en service en avril prochain. Il s'agit de la reproduction, toujours au 1:25, du LNG MOZAH, que l'on voit ci-dessous à droite. Il s'agit d'un méthanier Qatari à cuves intégrées, à membranes, de type "Q-max" justement, "Q" pour "Qatar" et "Max" car c'est l'un des métnaniers les plus larges au monde (près de 54 m), taille d'ailleurs maximale compatible avec les terminaux gaziers du Qatar. La coque du modèle réduit est en polyester stratifié et rigidifiée par une armature métallique. Nouveauté : deux moteurs, deux lignes d'arbres.De plus, pour la première fois, la maquette est munie d'une double commande, avec possiblité pour le commandant de manœuvrer de l'arrière (comme on le voit sur la deuxième photo ci-dessous). Les caractéristiques du MOZAH sont données ci-après. FM 21.01.2010.

MOZAH
MOZAH (Majuro) - IMO 9337755 - Indicatif d'appel V7PD7 - MMSI 538003212 - LNG - 345,28x53,83x27,00 m - TE 12,20 m - JB 163 922 - JN 51 596 - PL 130 102 t - Ptot 37 880 kW (deux moteurs MAN-B&W-Doosan 7S70ME-C / deux hélices à pas fixe à cinq pales) - V 19 nds - Cap. 261 988 m3 (gaz liquéfié – 163 °C) - Constr. 2008 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr. Qatargas Liquefied Gas (Qatar) - Gérant Stasco Ship Management (Londres, Grande-Bretagne) - Pav. MHL. Sisterships : AL MAFYAR (IMO 9397315) - AL MAYEDA (IMO 9397298) - BU SAMRA (IMO 9388833) - MEKAINES (IMO 9397303) - SHAGRA (IMO 9418365) - UMM SLAL (IMO 9372731) - ZARGA (IMO 9431214).

Voyage du Danemark à Gibraltar, ou la côte photographiée par Jens Fink-Jensen
musée
portuaire
DUNKERQUE
Exposition organisée par le Musée portuaire de Dunkerque du 6 février au 18 avril 2010. Voir détails de l'exposition et biographie de l'auteur ici.

Terminal méthanier du Havre-Antifer, projet suspendu pour l'instant

GDN (Gaz de Normandie) a annoncé hier 19 janvier 2010 la suspension pour six mois de son projet de terminal méthanier sur le site du Havre-Antifer. Selon Bruno Leredde, directeur adjoint du projet, cette pause serait pour "se laisser le temps de trouver de nouveaux partenaires, français ou étrangers, afin d'en consolider le financement." Le projet qui tournait, en effet, autour de 500 000 millions d'euros lorsqu'il a été lancé en 2006-2007, approcherait désormais le milliard d'euros. A suivre...
D'après L'Antenne, 20.01.2010.
Site d'Antifer (photo Google Earth)

Escale inaugurale au Havre du porte-conteneurs EVER ELITE le 19.01.2010
Après les EVER STRONG, EVER STEADY et EVER SIGMA, c'est au tour du porte-conteneurs EVER ELITE d'escaler pour la première fois au Havre. Cette escale s'inscrit dans le cadre du China Europe Service (CES) de l’armement Evergreen. La rotation du service CES dessert les ports du Havre, Rotterdam, Hambourg, Thames port, Taranto, Colombo, Tanjung Pelepas, Kaohsiung, Ningbo, Shanghai, Taipei, Hong Kong, Yantian, Tanjung Pelepas, Colombo, Taranto et retour au Havre.
EVER ELITE
EVER ELITE
 Ci-contre, photos Ronan Dolain
EVER ELITE () - IMO 9241281 - Indicatif d'appel VSJG7 - MMSI 235554000 - Porte-conteneurs - 299,99x42,80x24,20 m - TE 13,50 m - JB 76 067 - JN 37 132 - PL 75 898 t - P 48 600 kW (mot. Sulzer-Mitsubishi 12RTA84C-UG) - V 24,5 nds - Cap. 6 332 evp (dont 703 reefers) - Equipage 24 - Constr. 2002 (Mitsubishi Heavy Industries, Kobe, Japon) - Propr./Gérant Evergreen Marine UK (Londres, Royaume-Uni) - Pav. GBR - Ex HATSU ELITE (2002-2007).  Sisterships : EVER EAGLE (IMO 9241310) - EVER ETHIC (IMO 9241293) - HATSU ENVOY (IMO 9241308) - HATSU EXCEL (IMO 9241322).
EVER STRONG
EVER STEADY
EVER SIGMA
EVER ELITE
EVER SIGMA
 Ci-dessus, photos Fabien Montreuil
EVER STRONG (Panama) - IMO 9300441 - Indicatif d'appel 3EJG3 - MMSI 372510000 - Porte-conteneurs - 300,00x42,80x24,20 m - TE 14,20 m - JB 75 246 - JN 39 564 - PL 78 715 t - P 54 900 kW (mot. Sulzer-Mitsubishi 10RTA96C) - V 25,3 nds - Cap. 7 024 evp (dont 839 reefers) - Equipage 16 - Constr. 2007 (Mitsubishi Heavy Industries, Kobe, Japon) - Propr./Gérant Evergreen Marine (Luzhu, Chine) - Pav. PAN. Sisterships : EVER SAFETY (IMO 9300465) - EVER SALUTE (IMO 9300477) - EVER SHINE (IMO 9300386) - EVER SIGMA - EVER SMART (IMO 9300403) - EVER SMILE (IMO 9300415) - EVER STEADY - EVER SUMMIT (IMO 9300453) - EVER SUPERB (IMO 9300427).
EVER STEADY (Panama) - IMO 9300439 - Indicatif d'appel 3EHT6 - MMSI 372241000 - Porte-conteneurs - 300,00x42,80x24,20 m - TE 14,20 m - JB 75 246 - JN 39 564 - PL 78 664 t - P 54 900 kW (mot. Sulzer-Mitsubishi 10RTA96C) - V 25,3 nds - Cap. 7 024 evp (dont 839 reefers) - Equipage 16 - Constr. 2006 (Mitsubishi Heavy Industries, Kobe, Japon) - Gérant Evergreen Marine (Luzhu, Chine) - Pav. PAN.
EVER SIGMA (London) - IMO 9300398 - Indicatif d'appel MKKZ7 - MMSI 235009850 - 300,00x42,80x24,20 m - TE 14,20 m - JB 75 246 - JN 39 564 - PL 78 636 t - P 54 900 kW (mot. Sulzer-Mitsubishi 10RTA96C) - V 25,3 nds - Cap. 7 030 evp (dont 839 reefers) - Equipage 16 - Constr. 2005 (Mitsubishi Heavy Industries, Kobe, Japon) - Propr./Gérant Evergreen Marine (Luzhu, Chine) - Pav. GBR - Ex HATSU SIGMA (2005-2008).

Première livraison de l'année chez Piriou Concarneau : le crew boat SURFER 3601
SURFER 3601
Le SURFER 3601, le premier des deux navires rapides de transport de personnel commandés par Bourbon pour son client Esso Angola vient d'être livré par le chantier finistérien Piriou. Les deux sisterships assureront le transfert des personnels entre d'une part la capitale Luanda et la ville de Soyo, tous deux ports situés au nord de l'Angola, et d'autre part le site pétrolier "Block 15" situé très au large. Vu les distances, jusqu'ici couvertes par hélicoptères, les deux navires de service se devaient donc d'être rapides (vitesse de l'ordre de 40 nds), confortables (faibles niveaux de bruit et de vibrations, service type avion durant les traversées avec repas à la place et écran plat pour chaque passager) et bénéficiant d'une bonne autonomie (500 milles). Le transbordement entre le crew boat et les plateformes pétrolières se feront par la proue du navire (système « boat landing ») ou par l'intermédiaire d'un "frog" (coque dotée de sièges et de plots absorbant les chocs, sur laquelle les personnels sont attachés et transférés, par grue).
Photo : Piriou L'autre navire, SURFER 3602 évidemment, est attendu pour le second semestre 2010.
SURFER 3601 (Panama) - IMO 9566320 - Indicatif d'appel HP4939 - Crew boat - 36,30x6,70x3,00 m - TE 1,26 m - JB 211 - JN 64 - Ptot 6 000 kW (trois moteurs 4T/16cyl M.T.U. 16V396TE74L entraînant trois waterjets dont deux Rolls-Royce Kamewa 56SII et un Kamewa 56BII) - V 44 nds - Cap. 50 passagers - Equipage 4 ou 5 - Coque aluminium - Concept. Bureau d'Etudes Mauric (Marseille, France) - Constr. 2010 (Piriou, Concarneau, France) - Propr./Gérant/Opér. Bourbon Offshore Surf (Marseille, France) - Pav. PAN.
D'après infos Piriou, LLoyd's et Bourbon, 19.01.2010
La Financière du Pladen rebaptisée Piriou le 1er janvier 2010 : lire ici le communiqué de presse de Piriou.

Le MSC MAGNIFICA de retour de ses essais en mer

Le MSC MAGNIFICA a appareillé pour ses premiers essais en mer ce 14 janvier (cf. photos), avec 300 personnes à bord. Cette première campagne s'est déroulée entre Belle-Ile et l'Ile d'Yeu, en "vraie grandeur" car les conditions météo étaient assez dures (rafales jusqu'à 50 nds). Il est revenu à Saint-Nazaire trois jours après et les équipes de MSC ont exprimé leur satisfaction sur le déroulement de ces essais, le navire ayant globalement atteint les performances attendues. Il devra toutefois repasser en cale sèche pour une mise au point mécanique sur un propulseur d’étrave arrière. Ces derniers réglages faits et d'ultimes travaux de finition achevés, le MSC MAGNIFICA sera livré le 25 février. Après une première croisière vers Southampton et retour à Saint-Nazaire, il mettra le cap sur Hambourg, où il sera baptisé le 6 mars.

MSC MAGNIFICA
Le MSC MAGNIFIFA à Saint-Nazaire, sous un ciel brumeux,  le 14.01.2010 (photos Christian Plagué). Ci-dessus, peu avant son départ, encore dans la Forme Joubert avec, au premier plan, le port de pêche de Saint-Nazaire. Ci-dessous, partant pour ses essais en mer.
MSC MAGNIFICA
MSC MAGNIFICA
MSC MAGNIFICA (Panama) - IMO 9387085 - MMSI 352594000 - Navire de croisières - 293,80x32,30 m - TE 7,85 m - JB 92 409 - PL 10 000 t - Cap. 3 010 passagers (1 259 cabines) / 987 membres d'équipage - Ptot 58 000 kW (cinq moteurs diesel Wärtsilâ 16V38 couplés à cinq générateurs connectés à deux moteurs électriques entraînant deux propulseurs azimutaux) - 17 ponts - Constr. 2010 (STX France, Saint-Nazaire) - Propr./Gérant Mediterranean Shipping (Genève, Suisse) - Opérat. MSC Crociere (Italie) - Pav. PAN. Sisterships : les MSC MUSICA (IMO 9320087) et MSC ORCHESTRA (IMO 9320099) sont déjà en service et deux autres, les MSC FAVOLOSA (IMO 9534705) et MSC MERAVIGLIA (IMO 9534690) seraient en projet (mais non commencés).
D'après Ouest-France.fr et Mer & Marine du 19.01.2010.

Construction navale... Chine versus Corée du Sud
Pour la première fois, la Chine aurait dépassé, l'an dernier, la Corée du Sud en matière de prises de commandes de navires : en effet, les chantiers chinois auraient remporté 44.4% du volume des commandes signées en 2009, contre 40.1% aux sud-coréens – leaders du secteur depuis les années 80 (chiffres fournis par l'agence britannique Clarkson Plc). Avec des coûts de production bas, les Chinois se sont d'abord positionnés sur les navires simples à construire. Puis, l'expérience venant, ils se sont lancés dans la construction de navires plus complexes, comme les pétroliers (ex. ci-contre), les méthaniers, etc. Alors, bien sûr, les Coréens réagissent et montent à leur tour en gamme (gros porte-conteneurs, offshore et même... les navires à passagers géants, en tout cas pour l'instant via leurs filiales hors Corée comme le prouvent les MSC MAGNIFICA construit par STX France ou les OASIS OF THE SEAS et ALLURE OF THE SEAS construits par STX Finlande).
Ci-dessus le pétrolier LIA de facture 100 % chinoise (navire construit aux chantiers New Times Shipbuilding de Jingjiang et moteur MAN-B&W construit par udong Heavy Machinery).
D'après Armateurs de France du 18.01.2010.  

La réforme des Grands Ports Maritimes de 2008 - Premier bilan, nouvelle synthèse de l'ISEMAR (Janvier 2010)

"Dans un secteur de plus en plus compétitif, les ports français pâtissent d’un positionnement défavorable au regard de leurs concurrents européens. C’est dans ce contexte que les pouvoirs publics français ont opéré une totale réorganisation portuaire au travers de la loi de décentralisation de 2004 pour les ex-Ports d’Intérêt National et de la loi portant réforme portuaire de 2008 instaurant les Grands Ports Maritimes. Ce dernier plan de relance des grands ports français, clarifiant les missions de chaque acteur, s’articule autour de trois leviers : modernisation de la gouvernance, transfert de l’exploitation des terminaux vers le secteur privé et promotion de la logistique intermodale. Premiers points de vue choisis sur un processus en cours."

Tel est le résumé de la dernière synthèse que vient de publier l'ISEMAR (Institut Supérieur d'Economie maritime Nantes - Saint-Nazaire). Lire le dossier complet ici.

"La réforme des Grands Ports Maritimes de 2008 - Premier bilan", Note de Synthèse n°121, janvier 2010. (FM - 18-01-2010).

Baptême de la nouvelle pilotine Sétoise le 15 janvier 2010
GOLFE DU LION

De type ORC 136P et dessinée par le Bureau d'Etudes Pantocarène, la nouvelle vedette des pilotes de Sète, GOLFE DU LION, a été baptisée le 15 janvier dernier. Elle a été construite par le Chantier Ernest Sibiril de Carantec (Finistère), en composite verre-résine. Elle vient compléter la flotte sétoise pour faire face à la montée en puissance programmée du port. Comme la pilotine Havraise, la FREGATE (livrée par ce même chantier en septembre 2006), cette pilotine est une vedette tout temps bi-moteur (2x280 kW), vitesse de service 24 nds. Longue de 14,03 m (LOA) pour une largeur de 4,86 m, elle affiche un creux de 1,95 m et un tirant d'eau de 1,30 m. Fonctionnant avec deux membres d'équipage, elle peut transporter jusqu'à quatre pilotes à la fois. Photo Pilotes de Sète.


16 janvier 2010... il y a juste douze ans, Saint-Lys Radio fermait définitivement ses portes

C'est en effet le 16 janvier 1998 à 20 h GMT que la célèbre station radiomaritime connue des marins du monde entier a émis pour la dernière fois, téléphonie numérique par satellite obligeant. Elle aura fonctionné pendant exactement cinquante ans puisqu'installée dédiée aux marins en 1948. Tous les naviguants ont encore en tête le fameux message : "Ici St Lys Radio, service radio téléphonique avec les navires en mer. Cette transmission est effectuée au niveau normal de parole pour permettre le règlage des récepteurs de bord", suivi d'un petit air d'accordéon "Hardi les gars, vire au guideau".

Ce service radiotélégraphique fut en fait créé pendant la Seconde Guerre mondiale (1941-1942), en zone libre, dans la région de Toulouse (centre récepteur à St Lys, centre émetteur au Vernet et centre d'exploitation à Muret) pour maintenir des communications avec nos Territoires d'Outre-Mer. Ce n'est qu'en octobre 1948 qu'il commença à assurer le service radiotélégraphique en ondes courtes (décamétriques) avec les navires en mer (ouverture officielle de St-Lys radio : le 1er janvier 1949). Lire l'histoire complète de ce Centre par l'un de ses anciens cadres, Edgar Ambiaud.

Lire aussi divers textes de l'ex officier radio Thierry Bressol ici. Selon ce dernier, la dernière communication entre ce centre et un navire fut établie avec le SEAFRANCE CEZANNE (ci-contre à bord duquel j'ai fait une traversée Calais-Douvres en septembre 2008).
SEAFRANCE CEZANNE (Calais) - IMO 7806099 - Indicatif d'appel FNBK - MMSI 227010200 - Navire à passagers /Ro-Ro - 163,51x27,63x8,60 m - TE 6,58 m - JB 25 122 - JN 11 331 - PL 10 500 t - Ptot 13 020 kW (deux moteurs 2T/7cyl Sulzer-Sumitomo 7RLA56 / deux hélices à pas variable) - V 18 nds - Cap. 1 800 passagers (sans couchette) / 650 voitures (1 765 m de linéaire) - Equipage 95 - Constr. 1980 (Kockums, Malmo, Suède) - Propr.SNCF - Gérant Seafrance (Paris, France) - Pav. FRA - Ex FIESTA (1990-1996) - Ex CHANNEL SEAWAY (1989-1990) - Ex FANTASIA (1989) - Ex TRAPEZITZA (1982-1989) - Ex  SOCA (1980-1982) - Lancé comme ARIADNE (1980).

Dunkerque Port obtient la certification ISO 9001
Courant 2007, la Direction Générale de Dunkerque-Port décidait de viser l’obtention d’une certification pour l’accueil des navires et des bateaux fluviaux. L’entreprise a atteint cet objectif fin décembre 2009 sur la base du référentiel ISO 9001 version 2008. Cette reconnaissance a été attribuée par l’organisme LRQA (Lloyd’s Register Quality Assurance) suite à des audits menés en octobre et novembre 2009. En cohérence avec le projet stratégique, la certification marque une nouvelle étape dans la démarche d’amélioration menée depuis plusieurs années. Complétant les certifications déjà acquises des partenaires du Pilotage, du Remorquage et du Lamanage, les efforts sont ainsi unis pour garantir le niveau de service qu’attendent les clients de Dunkerque-Port et renforcer sa position d’acteur majeur du transport maritime et fluvial, tant au niveau européen que mondial.
Outre la professionnalisation des relations du Port avec les services extérieurs, la certification permet une meilleure coordination entre les services internes : la Capitainerie, les éclusiers, les haleurs, le personnel de maintenance des ouvrages. Elle offre ainsi une qualité élevée de service
aux navires maritimes et aux bateaux fluviaux qui utilisent les infrastructures de Dunkerque-Port.
  CAPE BALTIC
Ci-contre le vraquier CAPE BALTIC
CAPE BALTIC
Pour mémoire, troisième port français (en tonnage, après Marseille et Le Havre), le port de Dunkerque est réputé comme port de grands vracs destinés à ses nombreuses implantations industrielles. Il s’illustre également sur d’autres segments tels le roulier transmanche sur la Grande-Bretagne, les conteneurs, les fruits (dont les bananes sur la ligne France-Antilles), etc. Classé septième port du Range nord européen (qui s’étend du Havre à Hambourg), il est aussi le premier port français pour l'importation des minerais et de charbon, des fruits en conteneurs et du cuivre ; il se place au deuxième rang français pour les échanges avec la Grande-Bretagne.
CAPE BALTIC (Singapore) - IMO 9311476 - Indicatif d'appel 9VHL8 - MMSI 565030000 - Vraquier - 289,00x45,00x24,40 m - TE 17,975 m - JB 88 541 - JN 58 950 - PL 177 536 t - P 16 860 kW (mot. B&W-Mitsui 2SA6CY / hélice à pas fixe) - V 14,5 nds - Cap. GRN 197 050 m3 (9 cales) - Constr. 2005 (Mitsui Engineering & Shipbuilding, Ichihara, Japon) - Propr./Gérant Sandigan Ship Services, Manille, Philippines) - Opérat. Daiichi Chuo Kisen Kaisha (Japon) - Pav. SGP.
Une quinzaine de sisterships sortis du même chantier, dont les CAPE HERON (IMO 9304540) - OCEAN CELEBRITY (IMO 9258117) - PACIFIC EXPLORER (IMO 9329801) ou encore SOUTHERN EXPLORER (IMO 9248459).
Communiqué du GPMD, 13.01.2009
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Page suivante
Françoise Massard - 01.10.2014

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net