Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard

Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...

Quelques-uns des navires vus à Abidjan le 15.07.2011 — Photos Roland Grard
AS JUTLANDIA
MAERSK CONAKRY
SANKO DRAGON
SAFMARINE NYASSA
HANSA CLOPPENBURG


Le plus vieux "turbinard" de la Marine Marchande française, le méthanier TELLIER, désarmé au Havre (juillet 2011) — Photos Fabrice Lacroix
Le vieux TELLIER de GDF Suez assurait, depuis plus de 37 ans, le transport de gaz naturel (méthane) entre l'Algérie et Fos-sur-Mer. Il est définitivement sorti de flotte depuis fin juin 2011. Le voilà amarré, depuis le 06.07.2011, à un "quai de l'oubli" au Havre en attendant son transfert vers un chantier de démantèlement (sans doute européen, l'ancienne cale n°7 du GPMH pourrait-elle servir ? cela ne semble toutefois pas être à l'ordre du jour). Il avait été construit en 1974 par les Chantiers de La Ciotat (France) pour Messigaz (armement alors détenu à 75 % par les Messageries Maritimes et 25 % par Gaz de France). Le désarmement de ce navire immatriculé au premier registre entraîne malheureusement le licenciement de son équipage français.
TELLIER
TELLIER
TELLIER
TELLIER
TELLIER
TELLIER (Marseille) - IMO 7229459 - Indicatif d'appel FNJI - MMSI 227123000 - Méthanier (LNG) - 196,85x29,20x17,00 m - TE 8,11 m - JB 26 857 - JN 8 057 - PL 21 301 t - Ptot 12 512 kW [deux chaudières Foster-Wheeler ESD (34 t/h de vapeur / 53 bar) / groupe turbine à vapeur/réducteur Stal-Laval-Ch. de l'Atlantique / hélice à pas fixe) - V 18,9 nd - Prop. d'étrave (760 kW) - Générat. 2 x 4 266 kW - Cap. 39 900 m3 de gaz liquéfié (5 cuves prismatiques à membrane primaire gaufrée en acier inoxydable / isolation en balsa / température – 160 °C / 9 pompes de 475 m3/h) - Equipage 33 - Constr. 1974 (Ch. Nav. de La Ciotat, La Ciotat, France) - Propr. Messigaz / GDF-Suez (France) - Gérant Gazocéan / Groupe GDF Suez-NYK (Marseille, France) - Pav. FRA.


Quelques photos du début de renflouage, par la société espagnole Eurogruas Algeciras, du porte-conteneurs DENEB
Le DENEB, que l'on voit ci-dessous à gauche, s'est en effet brutalement couché sur tribord dans le port d'Algeciras (Espagne) le 11.06.2011 alors qu'il était en cours de déchargement. Seuls deux blessés légers ont été à déplorer (le commandant et un membre de son équipage). Un barrage flottant avait été mis aussitôt en place pour contenir toute pollution éventuelle. C'est la société Eurogruas Algeciras qui a récemment procédé avec succès au relevage du navire.
DENEB
DENEB
DENEB
DENEB
DENEB
DENEB (St. John's) - IMO 9061306 - Indicatif d'appel V2CM6 - MMSI 305044000 - Porte-conteneurs - 101,13x18,20x8,25 m - TE 6,547 m - JB 3 992 - JN 2 233 - PL 5 330 t - P 3825 kW (mot. 4T-9cyl Deutz-MWM TBD645L9 / hélice à pas variable) - V 15,5 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Cap. 509 evp (dont 50 reefers) - Equipage 10 - Constr. 1994 (J.J. Sietas, Hambourg, Allemagne) - Gérant USC Barnkrug (Drochtersen, allemagne) - Pav. ATG - Ex RHEIN PARTNER (1995-1998) - Ex RHEIN LIFFEY (1994-1995) - Ex DENEB (1994).


Quelques-uns des navires en escale au Havre le 15.07.2011 au petit matin — Photos Gérard Né

KEREL
KEREL
KEREL
KEREL
Pétrolier/Chimiquier KEREL
KEREL (Valletta) - IMO 9241695 - Indicatif d'appel 9HXJ7 - MMSI 215681000 - Pétrolier/Chimiquier - 182.55x27,34x16,70 m - TE 11,21 m - JB 23 232 - JN 10 079 - PL 37 297 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 15,3 nd - Prop. d'étrave (883 kW) - Générat. 3 x 750 kW - Cap. 43 068 m3 (12 cuves) - Constr. 2002 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant/Opérat. Norient Product Pool APS (Hellerup, Danemark) - Pav. MLT. Plus de 50 sisterships.

CAP MEJEAN
RIO BRAVO
Chimiquier CAP MEJEAN
Porte-conteneurs RIO BRAVO
RIO BRAVO (Hamburg) - IMO 9348091 - Indicatif d'appel DFUX2 - MMSI 218316000 - Porte-conteneurs - 286,46x40,00x19,46 m - TE 13,50 m - JB 73 899 - JN 39 673 - PL 80 225 t - P 45 760 kW (mot. 2T-8cyl Wartsila-Doosan 8RTA96C-B / hélice à pas fixe) - V 23 nd - Deux propulseurs tranversaux (av. 2 000 kW / arr. 1 500 kW) - Générat. 4 x 5 428 kVA - Cap. 5 568 evp (dont 1 365 reefers) - Constr. 2009 (Daewoo Mangalia Heavy Industries, Mangalia, Roumanie) - Propr./Opérat. Hamburg Süd (Hambourg, Allemagne) - Gérant Columbus Shipmanagement (filiale de Hamburg Süd) - Pav.DEU. Sisterships : cf. RIO NEGRO.

DONIZETTI
DONIZETTI
DONIZETTI
DONIZETTI
Sortie du chimiquier DONIZETTI de l'écluse François 1er où on l'y a vu (ci-dessus) amarré durant le sassement
DONIZETTI (Luxembourg) - IMO 9174098 - Indicatif d'appel LXDZ - MMSI 253217000 - Chimiquier - 99,95x12,50x6,35 m - TE 4,90 m - JB 2 335 - JN 966 - PL 3 613 t - P 1 960 kW (mot. 4T-8cyl MAN-B&W 8L28/32A / hélice à pas variable) - V 13 nd - Prop. d'étrave (270 kW) - Cap. 3 562 m3 (14 cuves) - Constr. 2000 (Ceske Lodenice, Valtirov, République Tchèque (coque) / Damen BV, Hardinxveld-Giessendam, Pays-Bas) - Propr./Opérat.Gefo (Hambourg, Allemagne) - Gérant Ahlers Belgium NV (Anvers, Belgique) - Pav. LUX.



Quelques navires en escale à La Rochelle le 13.07.2011
TK LONDON
MAORI MAIDEN
CFL PATRON
LEVANA
AMOREA

Démolition du cargo ANNA à La Rochelle : nouvelle étape... agonie d'un château (13.07.2011)

Dragage dans le port de Rochefort (mi-juillet 2011) — Photos Emmanuel Bonici
Au premier plan, l'AVALIS II. C'est une drague suceuse stationnaire, d'environ 25 m, qui appartient au Conseil Général de Charente Maritime (comme d'ailleurs les dragues automotrices CAP D'AUNIS et FORT BOYARD). Contrairement à ces dernières, l'AVALIS II ne dispose d'aucun moyen de propulsion. Pour aller d'un site de travail à un autre, cette drague doit donc être remorquée. En revanche, en opération, elle se déplace localement, un peu à la manière d'un crabe, à l'aide de ses pieux de stabilisation qui sont alors alternativement relevés, orientés, puis poussés. Elle dispose d'un long bras (cutter), mobile en xyz, dont l'extrémité comporte une fraise désagrégatrice (élinde papillonnante). La vase, une fois fractionnée, est aspirée (avec l'eau de mer) et refoulée dans une canalisation flottante. Au fond du bassin, le cargo WILSON HOOK.
AVALIS II & WILSON HOOK
WILSON HOOK
WILSON HOOK (Limassol) - IMO 9017434 - Indicatif d'appel P3TW9 - MMSI 210604000 - Cargo de divers - 89,98x15,20x7,10 m - TE 5,641 m - JB 2 993 - JN 1 575 - PL 4 280 t - P 2 080 kW (mot. 4T-6cyl MaK 6M453C / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (220 kW) - Cap. GRN 5 546 m3 / 144 evp - Constr. 2003 (AD Brodogradiliste Sava, Macvanska Mitrovica, Serbie) - Popr. Wilson (Dreggen, Norvège) - Gérant Osterreichischer Lloyd Cyprus (Limassol, Chypre) - Pav. CYP - Ex LENA KATHARINA (2003-2004). Sistership : PERU (IMO 9017410).

Nous avons vu le quatre-mâts-barque SEA CLOUD (construit en 1931) en escale à La Rochelle le mois dernier. En voici quelques photos complémentaires prises par Francis Guiffard, dont un gros-plan sur la figure de proue en bois doré.
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD
SEA CLOUD


Quelques nouvelles de Cherbourg (mi-juillet 2011) — Photos Stéphane Zunquin
Nous avons récemment (09.07) suivi l'escale à La Rochelle du paquebot de croisières MSC OPERA. Après un tour en Espagne (Bilbao et La Corogne), le voici à Cherbourg le 13.07.2011 (prochaines escales : Southampton et Amsterdam). A droite, le voilier de croisières WIND SPIRIT en escale le 09.07.2011. Il est amarré devant la gare maritime (troisième du nom, si j'ose dire en boutade, tant ce bâtiment est chargé d'histoire).
MSC OPERA
MSC OPERA
WIND SPIRIT
WIND SPIRIT
WIND SPIRIT (Nassau) - IMO 8603509 - Indicatif d'appel C6CY9 - MMSI 309056000 - Voilier de croisières - 134,00x15,80x9,30 m - TE 4,11 m - JB 5 736 - JN 1 788 - PL 846 t - Ptot 3 150 kW (trois moteurs auxiliaires 4T-6cyl Wartsila 6R32E couplés à trois générateurs (de 1 000 kW chacun) qui alimentent un moteur électrique Jeumont Schneider (de 1 700 kW) entraînant une hélice à pas variable) - V 13,3 nd - Prop. d'étrave - Cap. 148 passagers (75 cabines) - Equipage 73 - Constr. 1988 (Sté Nlle des Ateliers & Chantiers du Havre, Le Havre, France) - Gérant/Opérat. Windstar Cruises (Seattle, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sistership : WIND STAR (IMO 8420878).


Un beau vraquier, le OCEAN CLARION, à Dunkerque le 13.07.2011 — Photos Christophe de Langhe
Entrée du minéralier OCEAN CLARION, en provenance du port de Itaguai (Brésil). Il doit accoster au poste QU6, Quatre remorqueurs sont à la manœuvre : les pousseurs V.B. PUISSANT (ex. V.B. TROUVILLE) et TRIOMPHANT, ainsi que le ROBUSTE à l'avant et le CLAIRVOYANT à l'arrière.
OCEAN CLARION
OCEAN CLARION
OCEAN CLARION
Sur les trois photos de droite ci-dessous, le V.B. ADROIT tout juste sorti de carénage à Dunkerque, où il a troqué sa robe noire pour une belle robe bleue.
OCEAN CLARION
OCEAN CLARION
V.B. ADROIT
V.B. ADROIT
V.B. ADROIT
OCEAN CLARION (Panama) - IMO 9410454 - Indicatif d'appel 3FOS9 - MMSI 351188000 - Vraquier - 288,97x45,00x24,40 m - TE 17,955 m - B 89 603 - JN 58 437 - PL 176 952 t - P 16 860 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6S70MC / hélice à pas fixe) - V 16,6 nd - Cap. GRN 198 963 m3 (9 cales) - Constr. 2009 (Namura Shipbuilding, Imari, Japon) - Gérant/Opérat. Nippon Yusen Kaisha (Tokyo, Japon) - Pav. PAN. Plus de trente sisterships.


Quelques vedettes à passagers vues entre La Rochelle et l'Ile d'Aix (mi-juillet 2011)

Une bonne solution pour se rendre à l'Ile d'Aix, à partir de La Rochelle, la vedette à passagers ORAZUR II de l'armement Navipromer.

 

Le sympathique capitaine (et propriétaire du navire) dispose en passerelle de tous les instruments de navigation les plus modernes. Chose plus inhabituelle sur une vedette à passagers, les pupitres de commande sur les ailerons bâbord et tribord.

ORAZUR II (La Rochelle) - 23,02x6,40x2,30 m - JB 128 - Ptot 736 kW (deux moteurs Volvo Penta D12D-CMH) - Cap. 157 passagers - Propr./Gérant/Opérat. Navipromer (Charron, France) - Constr. 2007.

L'Ile d'Aix est très prisée en ce mois de vacances d'été. Aussi, nombreux sont les navires qui font la navette entre l'île et La Rochelle, mais aussi avec Fouras et l'Ile d'Oléron. Les touristes viennent nombreux pour une demi-journée, voire une journée, se reposer sur une île sans voitures... autres qu'hypomobiles !

Ci-dessous, le récent transbordeur ILE D'AIX II (entré en service cette année) qui fait la liaison entre Fouras (Pointe de la Fumée) et l'Ile d'Aix.
ILE D'AIX II
ILE D'AIX II
ILE D'AIX II
ILE D'AIX II
ILE D'AIX II
ILE D'AIX II (La Rochelle) - Transbordeur - 34,30x8,20x3,25 m - TE 1,60 m - JB 270 - JN 110 - PL 62 t - Ptot 574 kW (deux moteurs Caterpillar / deux hélices) - V 10 nd - Consomm. totale 125 L/h (deux moteurs principaux + moteur groupe électrogène) - Cap. 300 passagers dont 150 assis - Deux salons passagers (un fermé, éclairé par de vastes sabords, et un ouvert sur le pont supérieur) - Equipage 4 - Constr. 2011 (Chantier Naval Gléhen Pierre et Fils, Le Guilvinec, France) - Coque acier - Coût de construction 3,5 M€ environ - Gérant Fouras Aix (La Rochelle, France) - Pav. FRA.

Le transbordeur PIERRE LOTI
PIERRE LOTI
PIERRE LOTI
PIERRE LOTI
PIERRE LOTI
PIERRE LOTI (La Rochelle) - IMO 9032575 - Indicatif d'appel FV8589 - MMSI 227002660 - Transbordeur - 34,95x9,00x2,35 m - TE 1,66 m - JB 289 - JN 189 - PL 238 t - Ptot 958 kW (deux moteurs 4T-12cyl Unidiesel-Poyaud UD150V12M4 / deux hélices à pas fixe) - V 11 nd - Prop. d'étrave - Cap. 500 passagers / 4-6 véhicules) - Constr. 1992 (Chantier naval du Ponant, La Rochelle, France) - Propr. Conseil général de Charente maritime - Gérant/Opérat. Fouras Aix (Ile d'Aix, France) - Pav. FRA.

Les vedettes à passagers MELUSINE (à gauche) et SAINT VINCENT DE PAUL (à droite).
MELUSINE
MELUSINE
SAINT VINCENT DE PAUL
SAINT VINCENT DE PAUL
MELUSINE (La Rochelle) - Vedette à passagers - 25,70x7,30 m - TE 1,60 m - Ptot 1 102 kW (deux moteurs) - V 16 nd - Cap. 263 passagers - Constr. 2001 (Océa, Les Sables d'Olonne, France) - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France)
SAINT VINCENT DE PAUL (Ile d'Oléron) - Vedette à passagers - 25,40x8,00 m - TE 2,00 m - JB 161 - Ptot 1 472 kW (deux moteurs) - V 20 nd - Cap. 168 passagers - Constr. 2010 (Océa, La Rochelle) - Gérant Littoral Express (Saint Georges d'Oléron, France).

Les navires à passagers SAURINE (photos de gauche) et L'HIPPOCAMPE II (photos de droite).
SAURINE
SAURINE
L'HIPPOCAMPE II
L'HIPPOCAMPE II
SAURINE (La Rochelle) - Vedette à passagers (catamaran) - 20,00x7,00 m - TE 1,50 m - V 12 nd - Cap. 194 passagers - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France)
L'HIPPOCAMPE II (Marennes) - 20,00 m - Cap. 98 passagers - Gérant Croisières Alizé (Saint-Nazaire-sur-Charente, France).

ici, les vedettes OCEANE IV (photos de gauche), TROUSSE CHEMISE et PICOT DES ILES.
OCEANE IV
OCEANE IV
TROUSSE CHEMISE
PICOT DES ILES
OCEANE IV - Vedette à passagers (catamaran) - 25,63x9,15 m - TE 1,50 m - V 20 nd - Cap. 196 passagers - Constr. 2002 (Iris Catamaran / Groupe Fountain Pajot, La Rochelle-Pallice, France) - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France).
TROUSSE CHEMISE - Vedette à passagers - 30,00x7,00 m - TE 1,80 m - JB 225 - V 14 nd - Cap. 225 passagers - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France).
PICOT DES ILES - Vedette à passagers - Cap. 128 passagers - Gérant Saint-Denis Croisières (Saint-Denis d'Oléron, France).

Bien sûr, on ne va pas de La Rochelle à l'Ile d'Aix sans faire un détour par Fort Boyard. Construit sur un enrochement totalement artificiel, son plan fut signé du Directeur des Fortifications le 25 avril 1853 (cf. gravures ci-dessous). Envisagé dès la construction de Rochefort, donc dans les années 1660 (les premiers sondages sont datés de 1666), il avait pour objectif la défense (contre les Anglais) du port de Rochefort et de son arsenal. Une première tentative avait vu le jour en 1805, commanditée par Bonaparte : 26 000 m3 de roches furent déversés sur ce haut fond sablonneux, complétés par 16 000 m3 l'année suivante. La plateforme est désormais visible à marée basse. Mais de plus gros enrochements, destinés à accroître l'assise, sont emportés par une tempête durant l'hiver 1807. De nouveau renforcée avec des blocs encore plus lourds, c'est toute la plateforme qui ainsi alourdie s'enfonce à son tour. Pour décourager encore un peu plus les quelque 600 ouvriers qui travaillent sur le chantier, une frégate anglaise vient les mitrailler en avril 1809. Le chantier est arrêté pour 28 ans !

Coupe du fort à la fin du Second Empire : au sous-sol, citernes et magasins (charbon, bois, obus, reserves, vin) - au rez-de-chaussée, quelques batteries, ateliers et magasins d'artillerie, corps de garde, bureau des vivres - au premier étage, logements des officiers et de la troupe, magasins à vivres - au deuxième étage, logements du commandant, des officiers supérieurs et du chirurgien, infirmerie et pharmacie - sur l'étage en terrasse, conduits pour les citernes, tourelle, quelques canons, horloge.

En 1837, la France (en paix) demande une expertise de terrain : l'enrochement ne s'est enfoncé que d'un mètre et semble stabilisé. L'espoir renaît. Un nouveau projet, plus grand, est approuvé en 1841 par le Ministère de la Marine. La construction reprend en 1842. L'assise est achevée six ans plus tard, dépassant de deux mètres au-dessus des plus grandes marées. La construction du fort proprement dit commence en 1849. Deux jetées et un débarcadère sont construits pour recevoir les pierres de Saintonge (de Crazannes et de Saint-Savinien). La construction est achevée en 1857, et 30 canons (au lieu des 74 initialement prévus) sont installés quelques mois après. Un brise-lame est construit en 1866. Soixante-deux longues années ont été nécessaires pour construire Fort Boyard. Mais voilà, entre temps, le fort est devenu inutile car la portée des canons a augmenté et la rade de Rochefort peut être atteinte depuis les îles d'Oléron et d'Aix ! Aussi, le fort tombera peu à peu dans l'oubli. D'abord utilisé comme prison (pour des soldats prussiens, puis pour les Communards), il est totalement abandonné (sans entretien) en 1913. Vendu une première fois en 1962, il est finalement racheté en 1989 par le Conseil général de Charente Maritime, il devient un studio de télévision à ciel ouvert pour jeux à grand spectacle !

Minuscule Ile d'Aix (3 km de long sur moins de 1 km dans sa plus grande largeur), en forme de croissant, que l'on aborde au pied de ses remparts bordés de douves. A droite, restes du mécanisme du pont-levis donnant accès au Fort de la Rade.

Ci-dessous, le phare et sa tour-écran, dominant l'Anse de la Croix

L'ancien sémaphore, tour circulaire renflée d'un lobe abritant l'escalier, domine les petites maisons basses du bourg, bordées de roses trémières

Retour à La Rochelle sous un soleil éclatant, toujours à bord de l'ORAZUR II.
La Tour Saint Nicolas, du nom du patron des gens de mer, fut édifiée en 1317. Outre son rôle de veille sur le quartier du même nom, elle servit de prison et de dépôt d'armes. La construction de la Tour de la Chaîne se situe aux environs de 1380 (la date exacte diverge selon les auteurs). Très endommagée durant la Fronde (les soldats du gouverneur Du Daugnon mirent le feu à la poudre qu'elle contenait au moment de se rendre aux Royalistes, en 1651), cette tour haute de 24 m ne fut restaurée qu'à la fin du XIXe siècle. Pour l'anecdote, ce quartier s'appelait autrefois "Gatebourse" car il abritait de nombreux estaminets où les marins venaient dépenser leur argent ! La Tour de la Lanterne, haute de plus de 50 m, comportait, comme son nom le laisse supposer, une lanterne pour guider les marins entrant dans le port. Elle est aussi connue comme la Tour des quatre Sergents qui y furent emprisonnés, avant d'être guillotinés à Paris, pour avoir comploté contre Charles X. De l'ancien monastère des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, érigé au XIIe siècle, il ne reste plus que le clocher. Quant à l'actuelle église Saint-Sauveur, devenue l'église des marins, elle fut consacrée en 1718, mais bâtie sur les fondations d'églises précédentes. Elle fut transformée en magasin de vivres sous la Révolution.

Au pied des tours, sur l'esplanade Saint-Jean d'Acre, les installations des "Franco-Folies"

Retour au Vieux Port où nous accostons à côté d'un des bus de mer électro-solaires de La Rochelle, qui assurent la liaison avec le port des Minimes.



Quelques-uns des navires en escale au Havre le 12.07.2011 — Photos Gérard Né
TORM INGEBORG
MSC TARANTO
CMA CGM VERDI
ELISABETH KNUTSEN
TORM INGEBORG
MSC TARANTO
ELISABETH KNUTSEN
TORM INGEBORG
(København)
IMO 9243320 - Indicatif d'appel OWDC2 - MMSI 220640000 - Pétrolier (crude) - 244,00x42,04x21,00 m - TE 12,00 m - JB 57 095 - JN 29 836 - PL 99 999 t - P 13 548 kW (mot. 2T-6cyl B&W-HHI 6S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Cap. 115 617 m3 (12 cuves) - Constr. 2003 (Hyundai Samho Heavy Industries, Samho, Corée du Sud) - Propr./Gérant Torm A/S (Hellerup, Danemark) - Pav. DNK (DIS). Sistership : TORM VALBORG (IMO 9243318).
MSC TARANTO
(Monrovia)
IMO 9475258 - Indicatif d'appel A8ZE4 - MMSI 636092247 - Porte-conteneurs - 365,50x51,20x29,90 m - TE 16,00 m - JB 153 115 - JN 89 067 - PL 165 300 t - P 72 240 kW (mot. 2T-12cyl MAN-B&W-Doosan Engine 12K98MC-C / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 800 kW) - Générat. 4 x 4 096 kW - Cap. 14 000 evp (dont 1 000 reefers) - Constr. 2011 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering, Okpo Shipyard, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant Reederei Claus-Peter Offen (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Pav. LBR - Lancé CPO PALERMO (2011). Une dizaine de sisterships chez MSC.
CMA CGM VERDI
(Nassau)
IMO 9280653 - Indicatif d'appel C6TH7 - MMSI 311649000 - Porte-conteneurs - 277,28x40,00x24,30 m - TE 14,50 m - JB 65 247 - JN 37 549 - PL 73 234 t - P 57 114 kW (mot. 2T-10cyl MAN-B&W-Doosan Engine 10K98MC-C / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (2 000 kW) - Générat. 3 x 2 700 kW - Cap. 5 782 evp (dont 500 reefers) - Constr. 2004 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. BHS. Sisterships : cf. CMA CGM STRAUSS.
ELISABETH KNUTSEN
(Douglas)
IMO 9131357 - Indicatif d'appel 2BBI9 - MMSI 235064647 - Pétrolier (shuttle) - 265,00x42,50x22,00 m - TE 15,65 m - JB 71 850 - JN 38 044 - PL 124 768 t - Ptot 19 978 kW (deux moteurs 2T-7cyl B&W-Manises Diesel Engine 7S50MC / deux hélices à pas variable) - V 14,6 nd - Quatre propulseurs transversaux (av. 2 x 2 200 kW / arr. 2 x 700 kW) - Générat. 2 x 8 000 kW - Cap. 131 152 m3 (12 cuves) - Equipage 20 - Constr. 1997 (Astilleros De Sestao, Sestao, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Knutsen OAS Shipping AS (Haugesund, Norvège) - Pav. IOM.

CITY OF ST. PETERSBURG
CITY OF ST. PETERSBURG
CEMBAY
CEMBAY



Quelques navires en escale à La Rochelle le 11.07.2011
Un revenant ce cargo LION puisqu'il n'avait plus touché La Rochelle depuis 2008. Il est arrivé le 08.07 et doit repartir ce soir.
LION
LION
LION
LION
LION
Il termine, au quai Chef de Baie, son chargement de  5 500 t de blé, puis cap sur l'île de Madère.
LION
LION
LION
LION (St. John's) - IMO 8872801 - Indicatif d'appel V2FM6 - MMSI 305723000 - Cargo de divers - 109.70x17,80x9,00 m - TE 7,22 m - JB 5 624 - JN 2 363 - PL 7 158 t - P 3 360 kW (mot. 2T-6cyl B&W-BMZ 6DKRN35/105 / hélice à pas fixe) - V 12 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Cap. GRN 7 750 m3 (3 cales) / 342 evp - Constr. 1994 (Severnaya Verf OAO, Saint-Petersbourg, Russie) - Gérant/Opérat. L&L Shipping (Stade, Allemagne) - Pav. ATG - Ex KALLIOPE (1998-2011) - Ex DONBASS (1994-1998).

Arrivé hier soir de Viano do Castelo (Portugal), le SAFMARINE LONGA, également amarré à Chef de Baie (poste CB01), a déchargé 1 415 t de grumes de bois tropicaux (en provenance de Douala).  Appareillage prévu ce soir à 20h30, sa prochaine escale étant Anvers (Belgique).
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA
SAFMARINE LONGA

Escale inaugurale pour le chimiquier TORM GYDA arrivé ce matin de Russie et amarré au poste APWE de l'appontement pétrolier. Appareillage demain midi (destination "à ordre"), après avoir déchargé 34 472 t de gazole.
TORM GYDA
TORM GYDA
TORM GYDA
TORM GYDA (København) - IMO 9425502 - Indicatif d'appel OWDP2 - MMSI 220638000 - Chimiquier - 184,00x27,45x17,20 m - TE 11,30 m - JB 23 332 - JN 9 625 - PL 36 207 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Prop. d'étrave (910 kW) - Cap. 40 759 m3 (12 cuves) - Constr. 2009 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr. Torm A/S (Hellerup, Danemark) - Gérant Torm Shipping India (Mumbai, Inde) - Pav.DNK. Près d'une quarantaine de sisterships dont le CPO GERMANY par exemple (déjà venu à La Rochelle).

Le cargo ARWAD ISLAND, arrivé le 09.07, est toujours à quai. ETD demain soir, cap sur Abidjan. Deux vues de la vedette des Affaires Maritimes. Enfin, à droite, un "engin flottant automoteur" identifié.
ARWAD ISLAND
ARWAD ISLAND

Hors sujet, simplement pour le plaisir des yeux, un joli petit chalutier (le MARE NOSTRUM) amarré dans le bassin à flot et un voilier passant devant le mole d'escale.


Page précédente
Dernière mise à jour - 23.10.2011

© Françoise Massard
 
  www.cargos-paquebots.net