Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Angela - Angoumois - Annie PG - Arianta - Arklow Raider - Bro Anna - Cap Aiguades - Caribbean Challenger - Copernic - Croix du Sud - Desert Calm - Desert Glory - Desert Hope - Desert Moon - Desert Peace - Desert Spring - Desert Victory - Diogene - Dybvig - Eems Carrier - Eudes d'Aquitaine - Evie PG - France I - France II - Freya II - Germanica Hav - Gloria - Grand Bé - Grande Africa - Hansa Meersburg - Hoegh Trapeze - Humber 4 - Hyundai Pegasus - Hyundai Phoenix - Joseph Roty II - Jules Garnier - Kaori - Koerier - Kollund - Kongou - La Maline - Le Boreal - Liberty - Marseillais 9 - Melusine - Minerva Maya - Niledutch Hong Kong - NYK Altair - Oceane II - Oceane IV - Ocean Wolf - Orazur II - Palabora - Palau - Palembang - Palmerton - Penfoul - Perle Express - Petit Prince - Polarcus Alima - Port Olona - Poseidon - Roger - Saint-Denis - Santa Barbara - Santa Catarina - Santa Rosa - Santa Ursula - Saurine - Saxo - SCI Panna - SCI Ratna - Sindbad - Tasman Commander - Tasman Endeavour - Tasman Mariner - Tasman Provider - Torm Pacific - Traversaine - Trousse-Chemise - Victor Horta - Wilson Amsterdam -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Quelques nouvelles de Fort-de-France (27.10.2011) — Photos Yvon Perchoc

Le paquebot LE BOREAL a passé une dizaine de jours à quai pour une escale technique. Il est reparti le 24.10 vers le Vénézuéla. Le voilier-école colombien GLORIA a fait une escale de deux jours (13-15.10.2011) à Fort de France, la dernière escale pour ses cadets en formation avant de rejoindre son port d'attache, Cartagena de Indias. Ce grand voilier fut construit (en 1968) par le chantier espagnol Ast. y Talleres Celaya (Bilbao), celui-là même qui construisit d'autres voiliers mythiques, comme le mexicain CUAUHTEMOC (que j'ai eu la chance de voir en baie d'Acapulco en mars 2011) ou le vénézuélien SIMON BOLIVAR ou encore l'équatorien GUYAS. Quant au yacht OCEAN WOLF, c'est l'ancien navire à passagers (pour des croisières-promenades à la journée) allemand KOLLUND. Il a été racheté par son actuel propriétaire en 1998 et transformé en yacht l'année suivante. Enfin, le SINDBAD qui n'est autre qu'un ancien petit caboteur de 1930 qui naviguait en mer du Nord et en mer Baltique pour un armement allemand, puis racheté dans les années 1950 par un armateur danois qui le renomme DYBVIG. Il est reconverti à la plaisance dans les années 1990. On le voit ci-dessous mouillé devant Fort de France à l'abri du Fort Saint-Louis.

LE BOREAL
LE BOREAL
A.R.C. GLORIA
OCEANWOLF
SINDBAD
Paquebot de croisières LE BOREAL
Voilier-école GLORIA
Yacht OCEAN WOLF
Voilier SINDBAD
GLORIA (Cartagena de Indias) - IMO 8642555 - Voilier-école - 76,00x10,60x6,60 m - TE 4,24 m - JB 937 - Moteur auxiliaire Werkspoor (390 kW) - Constr. 1968 (Ast. y Talleres Celaya, Bilbao, Espagne) - Propr./Gérant Gouvernement colombien (Armada Republica de Colombia) - Pav. COL.
OCEAN WOLF (Hamburg) - IMO 6719926 - Indicatif d'appel DLWX - Yacht - 35,54x6,86x2,32 m - TE 1,47 m - JB 191 - JN 57 - PL 35 t - P 474 kW (mot. 4T-8cyl MAN R8V16/18TL / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Constr. 1967 (Husumer Schiffswerft, Husum, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Olszewski WEA (Allemagne) - Pav. DEU - Ex FREYA II (1989-1998) - Ex KOLLUND (1967-1989).

SINDBAD
Ci-dessous le SINDBAD à Sète en décembre 2003 (photos Régis Zaïa). Le voilier, avec de sympathiques Irlandais à bord, y est resté à quai une année scolaire, avant de retourner aux Antilles. A droite, sous son nom de DYBVIG (caboteur danois).
SINDBAD
SINDBAD
DYBVIG


Escale inaugurale au Havre (Terminal de l'Atlantique), le 20.10.2011, du SANTA CATARINA, porte-conteneurs de l'armement allemand Hamburg-Sûd
SANTA CATARINA
Le cargo SANTA CATARINA (ci-contre, photo GPMH), entré en service en mars 2011, fait partie de la série des "Santa", comme le SANTA CRUZ que nous avons présenté en juillet de cette année. Comme lui, il a été construit au chantier coréen DSME. Il assure la ligne Europe - Côte Est de l'Amérique du Sud. Il a d'ailleurs été baptisé le 16.09.2011 dans le port d'Itapoá (Brésil).
SANTA CATARINA (Monrovia) - IMO 9444730 - Indicatif d'appel A8YJ9 - MMSI 636092199 - Porte-conteneurs - 299,90x42,80x24,20 m - TE 13,50 m - JB 85 676 - JN 42 500 - PL 93 592 t - P 45 760 kW (mot 2T-8cyl Wartsila-Doosan 8RT-flex96C / hélice à pas fixe) - V 22,2 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 2 300 kW / arr. 1 700 kW) - Générat. 4 x 4 696 kW - Cap 7 100 evp (dont 1 600 refers) - Constr. 2011 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Hamburg-Süd (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR. Pour ces sistersships, cf. SANTA CRUZ.
A noter que, depuis, les SANTA ROSA (IMO 9430363) et SANTA TERESA (IMO 9430375) ont été mis en service (respectivement en 07 et 09.2011) et que deux autres de la série sont encore en construction, les SANTA BARBARA (IMO 9430399) et SANTA URSULA (IMO 9430387).

Remarque : en 2010, près de 127 000 evp ont transité en import/export entre Le Havre et l’Amérique du Sud. Les produits, majoritairement agro-alimentaires, sont accueillis sur la plateforme logistique « froid » du port du Havre, qui présente de nombreux atouts pour les importateurs : proximité des principales plateformes de distribution situées en région parisienne (Rungis), un important volume d’entrepôts privés pour les produits frais et congelés, une large offre de services (transit, stockage, re-conditionnement, transport, prestations logistiques spécifiques) et les installations de la Direction Départementale des Services Vétérinaires (PIF/PEC) directement sur la zone portuaire, offrant les services indispensables pour toutes les importations d’origine animale et végétale en provenance de pays tiers, conformément aux exigences sanitaires européennes. Cette offre a permis un développement important des trafics "reefer" au Havre : on note en effet une forte progression de ces trafics depuis 2009 (de l'ordre de 20 %).



Quelques nouvelles de Saint-Malo (27.10.2011) — Photos Jean-Michel Bergougniou
A quai, un seul cargo, le GERMANICA HAV, et un navire-usine de la Compagnie des Pêches de Saint-Malo, le JOSEPH ROTY II.
GERMANICA HAV
GERMANICA HAV
GERMANICA HAV
JOSEPH ROTY
GERMANICA HAV (Kingstown) - IMO 8324672 - Indicatif d'appel J8B4274 - MMSI 376121000 - Cargo de divers - 82,48x11,38x5,41 m - TE 3,71 m - JB 1 557 - JN 737 - PL 1 717 t - P 441 kW (mot. 4T-6cyl MWM TBD440-6K / hélice à pas fixe) - V 10,5 nd - Prop. d'étrave - Cap. GRN 2 916 m3 (1 cale) / 48 evp - Constr. 1984 (Hugo Peters Wewelsfleth Peters & Co, Wewelsfleth, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. HAV Bulk AS (Bergen, Norvège) - Pav. VCT - Ex SAXO (1998-2004) - Ex POSEIDON (1984-1998). Sistership : ROGER (IMO 8410330).
JOSEPH ROTY II (Saint-Malo) - IMO 7362500 - Indicatif d'appel FNMY - MMSI 227583000 - Navire-usine - 90,56x15,04x9,40 m - TE 5,49 m - JB 2 436 - JN 1 054 - PL 1 595 t - P 2 983 kW (mot. 4T-8cyl Sulzer-Zgoda 8ZL40/48 / hélice à pas variable) - V 16 nd - Générat. 2 x 320 kW - Cap. 1 946 m3 (3 cales réfrigérées) - Constr. 1974 (Stocznia im Komuny Paryskiej, Gdynia, Pologne) - Propr./Gérant Compagnie des Pêches de Saint-Malo (Saint-Malo, France). Cf. l'histoire de cet armement à la pêche sur le site Les Bateaux de Saint-Malo.

Côté réparations navales, grand carénage pour le remorqueur GRAND BÉ
GRAND BE
GRAND BE
GRAND BE
GRAND BE
GRAND BÉ (Saint-Malo) - IMO 7620483 - Indicatif d'appel FIZB - MMSI 227006950 - Remorqueur - 26,07x8,00x4,25 m - TE 3,40 m - JB 158 - PL 358 t - Ptot 1 346 kW (deux moteurs 4T-6cyl Mirless Blackstone ESL6 / deux hélices à pas fixe) - Constr. 1979 (Phœnix Shipbuilders, Beverley, Royaume-Uni) - Ptopt./Gérant/Opérat. CCI Saint-Malo (France) - Pav. FRA - Ex HUMBER 4 (1979).
TRAVERSAINE
TRAVERSAINE
… et le petit bateau de servitude TRAVERSAINE des Phares et Balises.
TRAVERSAINE (Saint-Malo) - Bateau de travaux des Phares et Balises (ancien catamaran de pêche DIOGENE, transformé en 1985 pour le compte des Phares et Balises qui le renomment TRAVERSAINE, du nom d'une roche qui barre l'entrée du chenal d'accès au port de Saint-Malo) - 12,00x6,50 m - Grue 6 t - Constr. 1981 (Chantier Richeux, Saint-Malo, France) - Pav. FRA.

Par ailleurs, rien de nouveau pour le cargo ANGELA toujours bloqué à quai depuis février 2010 (après avoir été saisi suite à un accostage raté qui lui a fait heurter plusieurs bateaux de pêche), ni pour le cargo HILDE-G (photo de droite) saisi depuis octobre 2010 suite à divers manquements de son armateur turc (différends commerciaux, salaires impayés, etc.), navires qui continuent de se dégrader tout doucement.
ANGELA
ANGELA
ANGELA
HILDE G


Un crève-cœur pour de nombreux Brestois : la démolition du petit sablier PENFOUL — Photos Yannick Le Bris
Le petit sablier PENFOUL (appartenant à la Société Quemeneur) faisait partie du paysage du port de Brest depuis 1969, date à laquelle il était sorti du chantier malouin SICCNa. Je l'y ai moi-même photographié le 23.09.2011. Il sillonnait la rade de Brest, ayant la concession des sables coquillers dite "Concession du Minou". Cette concession lui avait été renouvelée par le premier ministre en juillet dernier, mais un recours en justice déposé par l'association Force 5 pour que cesse l'extraction de sable sur cette zone a finalement abouti à la suspension du droit d'exploitation, ce qui a condamné à la démolition ce sablier évidemment plus très jeune, mais parfaitement entretenu. Un déchirement pour son armateur, Eric Quemeneur.
PENFOUL
Après avoir été nettoyé des restes de gazole et d'huile, il a été amené dans la grande forme n°3 du port de commerce pour y être découpé. Les "Recycleurs Bretons", en charge de la démolition, chiffrent à 400 t le poids de ferrailles récupérables.
PENFOUL
PENFOUL


Quelques navires en escale au Havre le 20.10.2011 — Photos Gérard Né
NYK ALTAIR
NYK ALTAIR
GRANDE AFRICA
GRANDE AFRICA
TORM PACIFIC
GRANDE AFRICA
GRANDE AFRICA
(Gibraltar)

IMO 9130949 - Indicatif d'appel ZDJO3 - MMSI 236542000 - ConRo - 214,00x32,25x12,00 m - TE 9,70 m - JB 56 642 - JN 19 441 - PL 27 965 t - P 15 540 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Grandi Motori Trieste 7RTA62U / hélice à pas variable) - V 18,5 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 1 600 kW / arr. 1 600 kW) - Générat. 1 x 1 440 kW / 3 x 1 080 kW - Cap. 1 321 evp (dont 40 reefers) / 3 515 voitures (3 505 m de linéaire garage) / 12 passagers (6 cabines) - Equipage 19 - Grues 2x40 t - Constr. 1998 (Fincantieri Cant. Nav., Palerme, Italie) - Propr. Grimaldi Group (Naples, Italie) - Gérant Atlantic Container Line AB (Göteborg, Suède) - Pav. GIB. Une dizaine de sisterships dont les GRANDE BRASILE - GRANDE BUENOS AIRES - GRANDE FRANCIA - GRANDE NIGERIA - GRANDE SAN PAOLO.

HOEGH TRAPEZE
ARKLOW RAIDER
ARKLOW RAIDER
Grand Canal Maritime du Havre
Grand Canal Maritime du Havre
ARKLOW RAIDER
Grand Canal Maritime du Havre
ARKLOW RAIDER
(Arklow)
IMO 9344540 - Indicatif d'appel EIXS - MMSI 250001268 - Cargo de divers - 89,99x14,00x7,15 m - TE 5,68 m - JB 2 999 - JN 1 639 - PL 4 530 t - P 1 800 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave - Générat. 2 x 168 kW - Cap. GRN 5 873 m3 (1 cale) / 150 evp - Constr. 2007 (Barkmeijer Stroobos BV, Stroobos, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Arklow Shipping (Arklow, Irlande) - Pav. IRL. Sisterships : cf. ARKLOW REBEL.

ANNIE PG
BRO ANNA
VICTOR HORTA
MINERVA MARIA
ANNIE PG

MINERVA MAYA

ANNIE PG
(Douglas)
IMO 9285445 - Indicatif d'appel MGKU9 - MMSI 232698000 - Chimiquier - 149,05x19,70x9,35 m - TE 6,80 m - JB 7 456 - JN 3 577 - PL 12 222 t - P 3 840 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M32C / hélice à pas variable) - V 23 nd - Prop. d'étrave (400 kW) - Générat. 1 x 752 kW / 3 x 370 kW - Cap. 13 060 m3 (12 cuves) - Equipage 14 - Constr. 2004 (OAO Damen Shipyards Okean, Nikolayev, Ukraine (coque) / Bodewes Shipyard Volharding, Hoogezand, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Pritchard-Gordon Tankers (Haywards Heath, Royaume-Uni) - Pav. IOM - Ex ARIANTA (2005-2010) - Ex EVIE PG (2004-2005).
MINERVA MAYA
(Piraeus)
IMO 9233234 - Indicatif d'appel SVYU - MMSI 237846000 - Pétrolier (crude) - 244,00x42,03x21,00 m - TE 13,60 m - JB 57 508 - JN 32 761 - PL 105 709 t - P 12 268 kW (mot. 2T-6cyl B&W-HHI6S60MC / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Cap. 115 604 m3 (12 cuves) - Constr. 2002 (Samho Heavy Industries, ) - Propr./Gérant/Opérat. Minerva Marine (Athènes, Grèce) - Pav. GRC.


Les deux nouveaux catamarans à grande vitesse des Antilles, les LIBERTY et PERLE EXPRESS, désormais en service — Photos Yvon Perchoc (Fort de France)
PALAU
Nous l'annoncions en effet début septembre, les navires à grande vitesse (NGV) LIBERTY (coque bleue) et PERLE EXPRESS (coque rouge) avaient quitté leur chantier australien Austal le 31.08.2011. Ils ont été convoyés jusqu'à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), leur port d'attache, à bord du cargo PALAU (ci-contre) de la société danoise Comb-Lift spécialisée dans le transport de colis indivisibles. Les deux catamarans sont arrivés début octobre à Pointe-à-Pitre. Les traversées inter-îles à bord de ces deux navires sont gérées commercialement par la compagnie guadeloupéenne L'Express des Iles pour le PERLE EXPRESS (passagers et voitures) et par sa filiale low-cost Jeans pour le LIBERTY (seulement passagers).
PALAU lors de son départ le 31.08.2011 photographié à Fremantle (Australie) par Brian Wayne Scott
PALAU (St. John's) - IMO 9501899 - Indicatif d'appel V2EZ5 - MMSI 305613000 - Cargo transport de colis lourds - 133,97x23,00x11,40 m - TE 7,80 m - JB 11 473 - JN 3 834 - PL 9 962 t - P 7 200 kW (mot. 4T-6cyl MAN-B&W 6L48/60B / hélice à pas variable) - V 16,5 nd - Prop. d'étrave (700 kW) - Générat. 1 x 1 500 kVA / 2 x 1 081 kVA - Equipage 24 - Grues 2v450 t - Constr. 2010 (Taizhou Kouan Shipbuilding, Taizhou, Chine) - Gérant Harren & Partner Ship Management (Brême, Allemagne) - Opérat. Combi-Lift (Korsør, Danemark) - Pav. ATG. Sisterships : PALABORA (IMO 9501875) - PALEMBANG (IMO 9501887) - PALMERTON (IMO 9501863) - HYUNDAI PEGASUS (IMO 9512381) - HYUNDAI PHOENIX (IMO 9505510). Caractéristiques complètes.

LIBERTY et PERLE EXPRESS à Fort de France photographiés par Yvon Perchoc respectivement le 25.10.2011 et le 09.10.2011
Le PERLE EXPRESS assurera des navettes régulières entre la Guadeloupe et la Martinique. Le LIBERTY assurera principalement la liaison Pointe-à-Pitre / Portsmouth (Domimique) / Saint-Pierre (Martinique).
LIBERTY
LIBERTY
PERLE EXPRESS
PERLE EXPRESS
PERLE EXPRESS
LIBERTY (Pointe-à-Pitre) - IMO 9592915 - Indicatif d'appel FHQD - MMSI 228008600 - Navire à passagers (à grande vitesse / coque aluminium) - 47,00x11,10x6,00 m - TE 1,40 m - JB 696 - JN 222 - PL 60 t - Ptot 4 930 kW (deux moteurs 4T-16cyl MTU 16V4000M71 / deux waterjets) - V 32,5 nd - Cap. 437 passagers (pas de couchettes) - Constr. 2011 (Austal Shipyard, Henderson, Australie occidentale) - Gérant/Opérat. L'Express des Iles (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe) - Pav. FRA.
PERLE EXPRESS (Pointe-à-Pitre) - IMO 9592903 - Indicatif d'appel FHRG - MMSI 329002300 - Navire à passagers (à grande vitesse / coque aluminium) / Ro-Ro - 47,00x11,10x6,00 m - TE 1,40 m - JB 725 - JN 222 - PL 66 t - Ptot 4 930 kW (deux moteurs 4T-16cyl MTU 16V4000M71 / deux waterjets) - V 32,1 nd - Cap. 364 passagers (pas de couchettes) / 10 voitures - Constr. 2011 (Austal Shipyard, Henderson, Australie occidentale) - Gérant/Opérat. L'Express des Iles (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe) - Pav. FRA.


Quelques navires à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) en octobre 2011 — Photos Stéphane Barbedienne
POLARCUS ALIMA
POLARCUS ALIMA
TASMAN ENDEAVOUR
HANSA MEERSBURG
JULES GARNIER
POLARCUS ALIMA
13.10.2011
TASMAN ENDEAVOUR
13.10.2011
HANSA MEERSBURG
12.10.2011
JULES GARNIER
02.10.2011
TASMAN ENDEAVOUR
(Hong Kong)
IMO 9070694 - Indicatif d'appel VRAE2 - MMSI 477440300 - Cargo de divers - 184,90x27,67x14,70 m - TE 10,138 m - JB 18 451 - JN 8 250 - PL 23 000 t - P 14 124 kW (mot. 2T-8cyl Mitsubishi-Kobe Hatsudoki 8UEC60LS / hélice à pas fixe) - V 19 nd - Prop. d'étrave - Générat. 4 x 820 kW - Cap. GRN 29 820 m3 / 1 202 evp (dont 150 reefers) - Grues 2x35 t / 2x26 t - Constr. 1994 (Minami-Nippon Zosen KK, Usuki, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. China Navigation Co Pte (Singapour) - Pav. HKG (CHN) - Ex CARIBBEAN CHALLENGER (1994-2003). Sisterships : TASMAN COMMANDER (IMO 9103104) - TASMAN MARINER (IMO 9103116) - TASMAN PROVIDER (IMO 9070709).
HANSA MEERSBURG
(Monrovia)
IMO 9373462 - Indicatif d'appel A8OE8 - MMSI 636091466 - Porte-conteneurs - 175,52x27,40x14,30 m - TE 10,905 m - JB 18 327 - JN 10 908 - PL 23 387 t - P 16 672 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Hudong Heavy Machinery 7S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 19,5 nd - Prop. d'étrave (900 kW) - Générat. 3 x 1 180 kW - Cap. 1 740 evp (dont 300 reefers) - Grues 2x40 t - Constr. 2007 (Guangzhou Wenchong Shipyard, Guangzhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Leonhardt & Blumberg Reederei (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR - Lancé comme NILEDUTCH HONG KONG (2007). Plus d'une quarantaine de sisterships (dont quelques-uns nous sont déjà connus, comme HANSA CLOPPENBURG - HANSA COBURG - HANSA MARBURG vus à Abidjan).
JULES GARNIER
(Panama)
IMO 9266932 - Indicatif d'appel HOOX - MMSI 355798000 - Cargo de divers - 161,00x26,00x14,00 m - TE 9,899 m - JB 16 571 - JN 7 539 - PL 28 656 t - P 5 180 kW (mot. 2T-7cyl B&W-Hitachi 7S35MC / hélice à pas fixe) - V 13 nd - Cap. GRN 28 291 m3 (4 cales) - Grues 3x30 t - Constr. 2002 (Naikai Zosen Corporation, Setoda, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Nissho Odyssey Ship Management (Singapour) - Pav. PAN.

KAORI
KAORI
KAORI
CROIX DU SUD
Remorqueur KAORI en arrêt technique de maintenance
KAORI
(Nouméa)
IMO 8988131 - Indicatif d'appel FGD7816 - MMSI 540000980 - Remorqueur - 23,80x11,00x4,72 m - TE 4,15 m - JB 232 - JN 70 - Ptot 2 610 kW (deux moteurs 4T-12cyl Caterpillar 3512B / deux propulseurs Z-Drive) - V 10 nd - Traction au croc 45 t - Constr. 2004 (President Marine Pte, Singapour) - Propr. Compagnie Maritime Chambon (Marseille, France) - Gérant/Opérat. Sora (Nouméa, Nouvelle Calédonie) - Pav. FRA.

KONGOU
KONGOU
Pour continuer avec les remorqueurs de Nouméa, voici le KONGOU (photo du 31.01.2010).
KONGOU (Nouméa) - IMO 7526754 - Indicatif d'appel FKCB - MMSI 540003100 - Remorqueur - 28,88x8,50x3,50 m - TE 2,40 m - JB 209 - PL 111 t - Ptot 1 656 kW (deux moteurs 4T-6cyl Crepelle 6SN2 / deux propulseurs Voith-Schneider) - V 12,5 nd - Générat. 2 x 55 kW - Constr. 1977 (At. & Ch. de la Manche, Dunkerque) - Propr./Gérant/Opérat. Sora (Nouméa, Nouvelle Calédonie) - Pav. FRA - Ex MARSEILLAIS 9 (1977-1993).
D'autres navires photographiés à Nouméa en septembre 2011.
 


CAP AIGUADES et divers transbordeurs vus entre Marseille et Nice — Photos Jean-Pierre Fabre
CAP AIGUADES
MEGA EXPRESS & MEGA EXPRESS FOUR
A gauche, le CAP AIGUADES (en rade intérieure de Toulon) arrive de Fos sur Mer à pleine charge de fioul lourd afin d'avitailler les transbordeurs de Corsica Ferries. Caractéristiques complètes du CAP AIGUADES ici. Dossier mis en ligne le 25.10.2011.


Quelques-uns des nombreux navires en escale au Havre fin septembre 2011 (dossier mis en ligne le 25.10.2011) — Photos Gérard Né
VICTOR HORTA
MSC TARANTO
CHAMPIONSHIP
BALTIC KLIPPER
PONTONOSTOS
VICTOR HORTA
MSC TARANTO
CHAMPIONSHIP
BALTIC KLIPPER
PONTONOSTOS


Deux cargos en escale à Fécamp les 23 & 24.10.2011 : les EEMS CARRIER et WILSON AMSTERDAM — Photos Christian Maheut
Le EEMS CARRIER livre de l'engrais au quai de Verdun (poste 1)
EEMS CARRIER
EEMS CARRIER
EEMS CARRIER
EEMS CARRIER
EEMS CARRIER
EEMS CARRIER (Amsterdam) - IMO 9148142 - Indicatif d'appel PFHD - MMSI 245257000 - Cargo de divers - 84,95x10,70x5,35 m - TE 4,13 m - JB 1 546 - JN 819 - PL 3 200 t - P 990 kW (mot. 4T-6cyl Wartsila 6R20 / hélice à pas fixe) - V 10,7 nd - Prop. d'étrave (245 kW) - Cap. GRN 3 048 m3 (1 cale) - Constr. 1996 (Peters BV, Harlingen, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Amasus Support BV (Farmsum, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex KOERIER (1996-2008).
Au poste 3, le WILSON AMSTERDAM livre de la néphéline (silicate alumino-potasso-sodique utilisé dans l'industrie des verres et des céramiques).
WILSON AMSTERDAM
WILSON AMSTERDAM
WILSON AMSTERDAM
WILSON AMSTERDAM
WILSON AMSTERDAM
WILSON AMSTERDAM (St. John's) - IMO 9313735 - Indicatif d'appel V2EO7 - MMSI 305497000 - Cargo de divers - 88,25x12,40x6,70 m - TE 5,139 m - JB 2 451 - JN 1 033 - PL 3 602 t - P 1 200 kW (mot. 4T-6cyl Wärtsilä 6L20 / hélice à pas fixe) - V 10,5 nd - Prop. d'étrave (130 kW) - Equipage 8 - Cap. GRN 4 512 m3 / 20 evp - Constr. 2009 (Slovenske Lodenice Komarno, Bratislava, Slovaquie) - Propr./Gérant Siegfried Bojen Schiffahrtsbetrieb eK (Moormerland, Allemagne) - Opérat. Wilson EuroCarriers (Greggen, Norvège) - Pav. ATG - Ex TANNE KANKENA(2009). Une vingtaine de sisterships dont certains encore en construction.


Stolt-Nielsen sur le point d'acquérir un terminal pétrolier dans le port néerlandais de Moerdijk
Port de Moerdijk
En effet, ce 24.10.2011, l'armement Stolt-Nielsen (fondé en 1959 par Jacob Stolt-Nielsen) a annoncé son espoir de conclure, d'ici la fin de cette année, un contrat d'acquisition d'un Terminal Produits Liquides dans le Port de Moerdijk, port situé sur les bords de l'Hollandsch Diep, dans le delta du Rhin et de la Meuse (cf. carte GE ci-contre). Port en eaux profondes, c'est un hub mer-rivières-routes à quatre heures de navigation de la mer du Nord, bien placé entre Anvers et Rotterdam. Le terminal, qui s'étend sur un terrain de 10 ha (dont seulement la moitié est actuellement occupé), comprend un quai avec un tirant d'eau de 8,40 m, trente réservoirs en acier d'une capacité totale de 17 720 m3, trois entrepôts et une zone de stockage des conteneurs-citernes. Cette zone à fort potentiel d'extension intéresse Stolt-Nielsen pour ses chimiquiers assurant les liaisons intra-européennes entre ports côtiers mais aussi fluviaux. Stolt-Nielsen opère environ 150 navires (tankers, porte-conteneurs-citernes, bitumiers), via ses filiales Stolt Tankers, Stolt Tank Containers et Stolt Bitumen Services. Il possède également de nombreux terminaux pétroliers de par le monde (Stolthaven Terminals).
En parallèle, cet armement a développé une toute autre actvité : c'est l'un des leaders mondiaux de l'industrie aquacole de haute technologie, via sa filiale Stolt Sea Farm créée en 1972. Il produit ainsi, dans ses fermes marines, turbots (4 000 t/an), soles (50 t/an), esturgeons (250 t/an) et caviar (10 t/an).


SCI PANNA
Un nouvel AHTS (Anchor Handling Tug Supply) pour l'armement indien SCI : le SCI RATNA
En effet, après le SCI PANNA (photo ci-contre) livré en août 2011, c'est au tour du SCI RATNA d'être livré par le chantier indien Bharati à l'armement compatriote Shipping Corporation of India (SCI). Un troisième navire sera livré le mois prochain par ce même chantier, suivi par un quatrième livrable en janvier ou février 2012. Ces quatre supplies (80 t de traction au croc), de conception plus moderne (équipés de positionnement dynamique DP-1, comportant une installation d'osmose inverse, etc.) ont été commandés par SCI au chantier Bharati dans le cadre du rajeunissement de sa flotte de 11 navires de soutien offshore, dont 10 ont été construits dans les années 1980. Par ailleurs, quatre autres AHTSs plus puissants (120 t de traction au croc) et deux PSVs (Platform Supply Vessels) sont en cours de construction au chantier Cochin, à la demande de SCI dont la flotte compte actuellement 82 navires (vraquiers, pétroliers, porte-conteneurs), tandis que plus de vingt navires sont déjà en commande dans différents chnatiers.
SCI PANNA - IMO 9524889 - Indicatif d'appel AVAB - MMSI 419783000 - Releveur d'ancres/Remorqueur/Navire de soutien offshore - 64,79x15,70x7,00 m - TE 6,29 m - JB 2 039 - PL 1 983 t - Ptot 5 280 kW (deux moteurs 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M25C / deux hélices) - V 14 nd - Propulseurs transversaux (av. 2 x 600 kW / arr. 1 x 600 kW) - Générat. 2 x 1 500 kW / 2 x 300 kW - Traction au point fixe 80 t - Constr. 2011 (Bharati Shipyard, Ratnagiri, Inde) - Propr. Gouvernement Indien - Gérant/Opérat. Shipping Corporation of India (Mumbai, Inde) - Pav. IND.


Nouveau vraquier pour l'armement grec Atlantic Bulk Carriers Management : le DESERT GLORY
DESERT GLORY
Le DESERT GLORY a en effet été livré par le chantier coréen Hyundai Mipo ce 18.10.2011. C'est le seizième navire de la compagnie et le douzième "DESERT…". Il a déjà trois sisterships : les DESERT CALM (IMO 9543677) - DESERT HOPE (IMO 9543756) - DESERT PEACE (IMO 9543689). Trois autres sont en construction : les DESERT MOON (IMO 9543770 / livrable en 2012) - DESERT SPRING (IMO 9543768 / livrable en 2012) - DESERT VICTORY (IMO /9543706 livrable d'ici fin 2011).
DESERT GLORY (Piraeus) - IMO 9543691 - Indicatif d'appel SVBJ7 - MMSI  241139000 - Vraquier - 193,07x32,26x18,80 m - TE 12,98 m - JB 31 900 - JN 19 014 - PL 57 412 t - P 9 750 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7S50MC-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Cap. GRN 72 869 m3 (5 cales) - Grues 4x30 t - Constr. 2011 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Atlantic Bulk Carriers Management (Le Pirée, Grèce) - Pav. GRC.


Icebreaker Deux futurs brise-glace pour la Sovcomflot (livraison mi-2013)
Arctech Helsinki Shipyard, l'un des trois chantiers finlandais du groupe STX Europe vient d'annoncer (20.10.2011) la début de la construction de deux nouveaux brise-glace pour le plus grand armement russe, la compagnie Sovcomflott (SCF). Ces deux MIBSVs (Multifunctional Icebreaking Supply Vessels) sont livrables pour le printemps 2013. Ils seront affectés à la plateforme Exxon Neftegas (champ Sakhalin-1). Ces deux navires mesureront 99,2 m de long pour 21,7 m de large. Leur puissance totale de propulsion sera de 18 000 kW (quatre moteurs). Ils pourront opérer à des températures descendant jusqu'à – 35 °C et pourront fendre la glace jusqu'à 1,7 m d'épaisseur. Ils disposeront en plus d'équipements anti-incendie et pourront participer à des opérations de sauvetage.
Info BarentsObserver.


Quand une Rochelaise joue les touristes… à La Rochelle, une fois n'est pas coutume (21.10.2011)

Bien sûr, La Rochelle ne serait pas ce qu'elle est sans ses tours Saint-Nicolas (38 m de haut) et de La Chaîne (24 m) qui veillent, depuis la fin du XIVe siècle, sur le goulet d'entrée du Vieux Port. Ces tours sont si puissantes que Richelieu n'en imposa pas la démolition alors qu'il ordonna celle des fortifications après s'être emparé de la ville en 1628… par la famine (fameux "Siège de La Rochelle" 1627-1628). Le port est dominé par la Porte de la Grosse Horloge, point de passage dans les anciennes fortifications de la Vieille ville. Cette porte date elle aussi de la fin du XIVe siècle. Couronnée de créneaux et de mâchicoulis, elle fut surmontée au siècle suivant de tourelles latérales et d'un campanile destiné à abriter l'horloge et sa cloche.


Cette petite promenade dans la partie historique de la ville commence bien sûr par le Vieux Port, maintenant port de plaisance mais port de commerce dès le Moyen Age (au temps d'Alienor d'Aquitaine, de nombreuses nefs chargées de vins y appareillaient vers l'Angleterre et les Flandres). C'est aujourd'hui le cœur touristique de la ville, ce qui me donne l'occasion de photographier les nombreux navires à passagers qui sont, pour la plupart, à quai après leurs rondes incessantes, durant tout l'été, entre la Rochelle et "ses" îles voisines (Ré, Oléron, Aix), sans oublier l'incontournable Fort Boyard. Ci-dessous, passant devant la Tour de la Lanterne (encore dite Tour des Quatre Sergents), la vedette à passagers LA MALINE (port d'attache La Rochelle). Cette tour, haute de 55 m et dont la partie supérieure est en gothique flamboyant, est sans doute l'un des plus anciens "phares" de France (une lumière y brillait dès 1468), mais elle avait surtout un rôle militaire. Ce fut à plusieurs reprises une prison. Ainsi, au XVIIIe siècle, des marins anglais y ont gravé, dans la pierre de leur cellule, le dessin de leur navire. Mais ce fut surtout là que furent enfermés quatre jeunes Sergents du 45e Régiment d'infanterie (basé à La Rochelle) qui, opposés à la Restauration du pouvoir monarchique, s'étaient rebellés contre Charles X. Ils furent ensuite guillotinés à Paris en 1822. C'est en leur mémoire que la Tour de la Lanterne a été rebaptisée "Tour des Quatre Sergents".

LA MALINE
LA MALINE
LA MALINE
LA MALINE
LA MALINE
LA MALINE (La Rochelle) - IMO 9160578 - Indicatif d'appel FR1111 - MMSI 227002490 - Navire à passagers - 30,37(LPP)x8,00x2,50 m - TE 1,15 m - JB 169 - PL 40 t - Ptot 500 kW (deux moteurs 4T-6cyl MAN-B&W D2866TE / deux hélices à pas fixe) - V 14 nd - Cap. 338 passagers - Constr. 1996 (Leroux et Lotz Navall, Nantes, France) - Propr./Gérant/Opérat. Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France) - Pav. FRA.

Ci-après l'un des deux passeurs électro-solaires qui font, moyennant deux euros, la navette entre le vieux port et la médiathèque située de l'autre côté du bassin.
Vue rapprochée sur ses panneaux solaires et poste de pilotage. A droite le "bus de mer" COPERNIC, également électro-solaire, qui relie le vieux port au port des Minimes. A cette période de l'année, il ne le fait que les fins de semaines. Les deux passeurs (30 passagers chacun) et les deux bus de mer (75 passagers chacun) — COPERNIC (photos ci-dessous) et GALILEE — sont gérés par la société Tmar, filiale du plus important armement rochelais, le groupe Croisières Inter-Iles.

Vedette à passagers TROUSSE-CHEMISE (port d'attache La Rochelle)
TROUSSE-CHEMISE
TROUSSE-CHEMISE
TROUSSE-CHEMISE
TROUSSE-CHEMISE
TROUSSE-CHEMISE
TROUSSE CHEMISE (La Rochelle) - Vedette à passagers - 30,00x7,00 m - TE 1,80 m - JB 225 - V 14 nd - Cap. 225 passagers - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France).

Les deux phares marquant l'axe du chenal d'accès au Vieux Port. A gauche (lanterneau vert), le Phare du Quai Valin, tour octogonale adossée à une maison située au bout du basssin à flot. Il est entièrement automatisé (pas de gardien évidemment). A droite (lanterneau rouge), tour cylindrique plus basse, située au pied de la Tour Saint-Nicolas (je ne crois pas que ce phare ait reçu de nom particulier).

Catamarans OCEANE IV (trois premières photos) et SAURINE, puis vedette PETIT PRINCE.
OCEANE IV
OCEANE IV
OCEANE IV
SAURINE
PETIT PRINCE
OCEANE IV  (La Rochelle) - Vedette à passagers (catamaran) - 25,63x9,15 m - TE 1,50 m - V 20 nd - Cap. 196 passagers - Constr. 2002 (Iris Catamaran / Groupe Fountain Pajot, La Rochelle-Pallice, France) - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France).
SAURINE (La Rochelle) - Vedette à passagers (catamaran) - 20,00x7,00 m - TE 1,50 m - V 12 nd - Cap. 194 passagers - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France)
PETIT PRINCE (La Rochelle) - Vedette à passagers - Cap. 30 passagers - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France)

Les vedettes ORAZUR II (coque blanche) et EUDES D'AQUITAINE (coque bleue)
ORAZUR II & EUDES D'AQUITAINE
EUDES D'AQUITAINE
EUDES D'AQUITAINE
ORAZUR II
OZAZUR II
EUDES D'AQUITAINE (La Rochelle) - Vedette à passagers - Cap. 170 passagers - Gérant Société maritime rhétaise (La Rochelle, France)

Vedette à passagers MELUSINE (port d'attache La Rochelle)
MELUSINE
MELUSINE
MELUSINE
MELUSINE
MELUSINE (La Rochelle) - Vedette à passagers - 25,70x7,30 m - TE 1,60 m - Ptot 1 102 kW (deux moteurs) - V 16 nd - Cap. 263 passagers - Constr. 2001 (Océa, Les Sables d'Olonne, France) - Gérant Croisières Inter-Iles (La Rochelle, France).

Je poursuis mon petit périple touristique vers le Bassin des Chalutiers, ancien bassin du port de pêche qui abrite aujourd'hui des grands voiliers et surtout le Musée maritime de La Rochelle. Une dizaine de navires-musées à flot, dont la pièce maîtresse : l'ancienne frégate météorologique FRANCE I lancée en 1958 par les Forges et Chantiers de la Méditerranée (site du Havre). Il était (avec son sistership, le FRANCE II) stationné dans l'Atlantique, au "Point R" (pour Romeo / 47°N-17°W) situé à environ 600 milles à l'Ouest de La Rochelle. Les campagnes, assurées à tour de rôle par les deux navires, duraient entre trois et quatre semaines. En dehors de leurs missions météorologiques, ces navires effectuaient des sondages hydrologiques, assuraient ponctuellement l'assistance aux navires et personnes en danger et pouvaient, à la demande, faire des observations liées à la faune locale (mammifères marins, oiseaux, etc.). Mais l'arrivée (dès 1975) des premières bouées météorologiques, puis des premiers satellites, a sonné le glas de ce type de navires qui ont été progressivement désarmés dans tous les pays qui assuraient la couverture météo. Le FRANCE I fut désarmé fin 1985, après 27 ans de bons et loyaux services pour la Météorologie Nationale. Il fut racheté en 1988 par la ville de La Rochelle (qui a donc toujours été son port d'attache) pour en faire un musée flottant à quai. Il a subi plusieurs campagnes de restauration. Il est classé "Monument Historique" depuis février 2004.

Musee maritime LR
Musee maritime LR
Musee maritime LR
Musee maritime LR
Musee maritime LR
FRANCE I (La Rochelle) - IMO 5119155 - Indicatif d'appel FNEJ - Navire-musée stationnaire (ancien navire météorologique) - 76,20x12,50x7,20 m - TE 4,40 m - JB 1 886 - JN 389 - PL 650 t - Ptot 2 316 kW (trois moteurs 4T-8cyl Paxman 8YLCM couplés à trois générateurs (de 825 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques entraînant deux hélices à pas fixe) - V 12 nd - Générat. 3 x 120 kW - Constr. 1958 (Société des Forges et Chantiers de la Méditerranée, Le Havre, France) - Propr. Gouvernement français (Services Météorologiques) - Pav. FRA.

Deux autres navires un peu mythiques de notre musée sont le remorqueur SAINT-GILLES et le chalutier pêche arrière ANGOUMOIS.

Musee maritime LR
Musee maritime LR
Musee maritime LR
Musee maritime LR
Musee maritime LR
ANGOUMOIS (La Rochelle) - IMO 6915831 - Indicatif d'appel FVRR - Navire-musée stationnaire (ancien chalutier) - 38,20x8,40x6,10 m - TE 4,35 m - JB 289 - JN 113 - PL 213 t - P 810 kW (mot. 4T-8cyl Crepelle 8SN / hélice à pas variable) - V 14 nd - Générat. 2 x 80 kW - Cap. 200 m3 (réfrigérés) - Constr. 1968 (Ateliers et Chantiers de La Manche, Dieppe, France) - Pav. FRA.

Manilles et émerillons sur un quai du Bassin des Chalutiers

Manilles & emerillons
Manilles & emerillons
Manilles & emerillons


Pour terminer avec les navires à passagers inter-îles de La Rochelle, voici les vedettes OCEANE II (136 passagers) et PORT OLONA (196 passagers), amarrées non pas dans le Vieux Port (comme toutes les précédentes), mais dans le bassin à flot du port de commerce (photos du 20.10.2011).
PORT OLONA
OCEANE II & PORT OLONA
PORT OLONA
OCEANE II
 
Page précédente
Dernière mise à jour - 28.10.2011

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net