Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Acadia - Aidablu - Balder Fjord - Bao Fu - Bazias 1 - Breakaway Plus - Brilliance of the Seas - Cap Domingo - Cap Doukato - Cape Infinity - Cap San Antonio - Cap San Augustin - Cap San Lorenzo - Cap San Marco - Cap San Nicolas - Cap San Raphael - Cap Spencer - Cap Stewart - Cap Talbot - Celebrity Constellation - Celebrity Reflection - Celtic Mariner - CFF Seine - Dart 1 - Eagle San Pedro - East Express - Edda Ferd - European Seaway - Evening Star - Gazalle - Guyenne - Hyundai Dangjin - Imo - Innovation - Jolly Arancione - Mont Blanc - Muhlenberg - Norwegian Breakaway - Norwegian Getaway - NSU Inspire - NSU Justice - PO Calais - P&OSL Calais - Pride of Calais - Pride of Dover - Ramdane Abane - Sea Chieftain - Seven Viking - Shagang Sunshine - Stena Forecaster - Stena Forerunner - Stena Foreteller - Stena Freighter - Taqah - Viking Amber - Viking Coral - Viking Diamond - Viking Emerald - Viking Grace - Viking Ocean - Viking Sea - Wugang Innovation -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...

Le cargo CELTIC MARINER quittant le port de Rochefort (24.10.2012)
Comme on le voit sur la carte ci-dessous, l'accès au bassin à flot du port de Rochefort (45° 56' N - 000° 57' W) se fait via un sas perpendiculaire à la Charente (le port est situé sur la rive droite de la Charente). Disposant de sept grues de capacité de levage allant de 6 à 40 t, ce port dispose de sept postes à quai. Il peut accueillir des navires jusqu'à 120 m de long pour 16,50 m de large et 6,50 m de tirant d'eau. Il est situé à une quinzaine de kilomètres de la mer (la Charente "maritime" n'a que 25 km de long entre Port-des-Barques — sur l'estuaire — et Tonnay-Charente situé en amont de Rochefort). Céréales, engrais et bois sciés scandinaves sont les principaux trafics du Port de Rochefort / Tonnay-Charente. Les photos suivantes montrent le cargo sortant du sas et embouquant la Charente (24.10 vers 14h15).
En fluvial, le norme impose le "kilomètre" et non le "mille" (1 mille équivaut à 1,852 km) pour désigner les distances, mais comme la Charente qui nous intéresse ici est "maritime" (elle l'est jusqu'à Tonnay-Charente), je devrais dire que la Charente maritime est longue d'un peu plus de 14 milles et que Rochefort est distant de la mer d'environ 8 milles.
La cheminée du CELTIC MARINER porte les couleurs de l'armement UK Willie (Charles M.) Shipping.
Escale de moins de deux jours à Rochefort où il était arrivé le 23.10 au matin, en provenance d'Immingham (côte Est de l'Angleterre).
CELTIC MARINER (Nassau) - IMO 8515661 - Indicatif d'appel C6VE2 - MMSI 309327000 - Cargo de divers - 87,91x11,30x6,75 m - TE  4,66 m - JB 1 957 - JN 880 - PL 2 886 t - P 441 kW (mot. 4T-6cyl Deutz-Kloeckner-Humboldt SBV6M628 / hélice à pas fixe) - V 11 nd - Générat. 3 x 89 kW - Prop. d'étrave - Cap. GRN 3 806 m3 / 90 evp (1 cale) - Constr. 1986 (J.J. Sietas, Hambourg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Willie (Charles M.) Shipping (Cardiff, Royaume-Uni) - Pav. BHS - Ex MÜHLENBERG (1986-2006). Une douzaine de sisterships parmi lesquels le ELM.

Voir également quelques photos des bords de Charente et ports de plaisance de Rochefort

D'autres photos des ports de Rochefort et Tonnay-Charente (20.04.2011 - 29.04.2012 - 27.08.2012). Voir aussi une remontée de Charente à bord du LARCH et une descente de Charente à bord du MEKHANIK KRASKOVSKIY.


Provinces maritimes du Canada et Terre-Neuve à bord du BRILLIANCE OF THE SEAS (octobre 2012) — Photos Gilles Jobidon
Retour d'une croisière de dix jours — à bord du BRILLIANCE OF THE SEAS (Royal Caribbean) — dans les Provinces maritimes et à Saint-Pierre-et-Miquelon, avec un embarquement et un débarquement à Québec (c'était d'ailleurs la première fois que pareille croisière était offerte). Sur les 2 500 passagers à bord, 1 500 venaient du Québec. Comme on le voit sur la carte ci-dessous à droite, les Provinces maritimes sont trois provinces canadiennes de la côte est du Canada : Nouveau-Brunswick (majoritairement anglophone / capitale Fredericton), Nouvelle-Ecosse (presque exclusivement anglophone / capitale Halifax) et Ile-du-Prince-Edouard (la plus petite province du Canada). La croisière a commencé par une navigation sur la rivière Saguenay. Celle-ci, longue de 155 km, prend sa source dans le lac Saint-Jean et forme un véritable et magnifique fjord (j'ai eu la chance d'y naviguer en 08.2009). A l'aval, le Saguenay conflue avec le Saint-Laurent au niveau de Tadoussac (situé à environ 220 km au N-E de Québec), endroit bien connu pour ses baleines bleues, mais aussi noires et ses belugas (le béluga est l'emblème du Saint-Laurent). Les plus chanceux peuvent y voir des baleines à bosse.
Route suivie
BRILLIANCE OF THE SEAS
Rivière Saguenay
Provinces maritimes

Puis le BRILLIANCE OF THE SEAS a mis le cap sur Corner Brook où on l'y voit à quai. Cette ville portuaire de 20 000 habitants est située sur la côte Ouest de l'île de Terre-Neuve ("The Rock"… environ 400 000 km2 et près de 10 000 km de côte déchiquetée). La croisière se poursuit vers la Nouvelle-Ecosse et, en premier lieu, Halifax (sa capitale). La Nouvelle-Ecosse forme une longue péninsule rattachée au Nouveau-Brunswick et comptant quelque 7 600 km de côtes baignées essentiellement par le Golfe du Saint-Laurent et l'océan Atlantique. Long passé de construction navale pour ce port qui abrite aujourd'hui la base atlantique de la Marine canadienne. Le port d'Halifax est un port naturel en service depuis 250 ans (dès les débuts de la colonisation). Il dispose d'un grand bassin intérieur, le bassin Bedford, de 5 km de long pour 2,5 km de large. Son musée maritime (Nova Scotia Museum) abrite, entre autres, l'ancien navire océanographique ACADIA (construit en 1913 au chantier Swan, Hunter & Wigham Richardson de Wallsend, Royaume-Uni — chantier qui construisit les paquebots de la Cunard MAURETANIA et CARPATHIA — ce dernier recueillit 700 survivants du TITANIC). Bien sûr, on ne peut pas parler d'Halifax sans évoquer la tragique collision (suivie d'une explosion), qui s'y produisit en 1917, entre le MONT BLANC (navire de transport de munitions français) et l'IMO (navire de ravitaillement belge). Du navire français qui bien évidemment explosa, on ne retrouva qu'un canon et une ancre… à plus de 3 km de la collision. Ce tragique accident causa la mort de 2 000 personnes (la partie nord de la ville fut entièrement soufflée) et en blessa 9 000 autres, sans parler des dégâts matériels (325 ha de terrains dévastés, gare de triage et docks détruits, etc.). Ci-dessous à droite, Peggy's Cove (près d'Halifax), charmant et minuscule village de pêcheurs de… 40 habitants.
Corner Brook (Terre-Neuve)
Halifax (Nouvelle-Ecosse)
Peggy's Cove (Nouvelle-Ecosse)

Escale suivante, toujours en Nouvelle-Ecosse : Sydney, intégrée depuis 1995 à la municipalité de Cap-Breton. Puis petit détour… par la France, localement Saint-Pierre et Miquelon ! Enfin, dernière escale avant de rejoindre Québec : Charlottetown, sur l'Ile-du-Prince-Edouard. Située à une vingtaine de kilomètres du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Ecosse, cette île de 225 km de long et moins de 150 000 habitants constitue la plus petite province du Canada. Charlottetown est la capitale de la province. Abritée dans une baie du détroit de Northumberland, elle fut fondée en 1 768 et doit son nom à la Reine Charlotte (épouse de George III, Roi d'Angleterre entre 1780 et 1820).
Sydney (Nouvelle-Ecosse)
Saint-Pierre-et-Miquelon
Charlottetown (Ile-du-Prince-Edouard)
Plus de photos sur www.gillesjobidon.com (rubriques "Bienvenue à bord" pour voir des photos à l'intérieur du paquebot et "Les maritimes" pour voir des photos des escales).


Le car-ferry PRIDE OF CALAIS sort de la flotte P&O (21.10.2012)
Ce troisième week-end d'octobre 2012 a vu la dernière rotation du car-ferry PRIDE OF CALAIS qui a assuré, pour le compte de P&O Ferries, la ligne Calais-Douvres pendant 25 ans, période pendant laquelle il a effectué environ 2 500 000 milles, soit un peu plus de 4 600 000 km (1 mille nautique = 1 852 m), soit de l'ordre de 100 "tours du monde". Durant sa longue carrière, il a transporté quelque 40 millions de passagers. Il a également fourni du travail à des milliers de marins dont nombre d'entre eux travaillent encore chez P&O. Lors de sa mise en service en 1987, le PRIDE OF CALAIS avait la taille maximale (169,80x28,30 m / 26 433 ums de jauge brute) compatible avec les installations portuaires de l'époque. Sa vitesse (22 nd), plus importante que celle de ses concurrents d'alors, lui permettait d'effectuer cinq traversées aller-retour par jour, une nouveauté.
Après la sortie de flotte (en 12.2010) de son sistership PRIDE OF DOVER (suite à l'arrivée du SPIRIT OF BRITAIN en 01.2011), le départ du PRIDE OF CALAIS marque la fin d'une ère. Le PRIDE OF CALAIS devait quitter la flotte en début d'année, après l'entrée en service du SPIRIT OF FRANCE (en 02.2012) mais fut momentanément maintenu en service pour remplacer un autre transbordeur de P&O, l'EUROPEAN SEAWAY, qui était affrété pour servir de base d'hébergement pour les techniciens travaillant sur le parc d'éoliennes Lynn and Inner Dowsing Wind Farm Array en Mer du Nord. Avec l'échéance de ce contrat d'affrètement, le PRIDE OF CALAIS arrive donc tout naturellement à la fin de son service. Le PRIDE OF CALAIS va être ancré au port de Tilbury (port sur la Tamise, juste à l'Est de Londres) en attendant que P&O prenne une décision quant à son avenir. Son équipage reste dans la flotte P&O et va rejoindre l'EUROPEAN SEAWAY sur la ligne Calais-Douvres.
PRIDE OF CALAIS (Crédit P&O)
PRIDE OF CALAIS (Dover) - IMO 8517748 - Indicatif d'appel GJLY - MMSI 232001710 - Transbordeur - 169,60x28,30x13,80 m - TE 6,12 m - JB 26 433 - JN 7 929 - PL 4 213 t - Ptot 23 100 kW (trois moteurs 4T-14cyl Sulzer 14ZAV40S / trois hélices à pas variable) - V 22 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 120 kW) - Cap. 2 200 passagers sans couchettes / 90 passagers avec couchettes (45 cabines) / 100 remorques (1 500 m de linéaire garage) - Equipage 137 - Constr. 1987 (Schichau Seebeck Shipyard, Bremerhaven, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. P&O Ferries (Calais, France) - Pav. GBR - Ex  PO CALAIS (2002-2003) - P&OSL CALAIS (1999-2002) - Ex PRIDE OF CALAIS (1987-1999).


Chargement record de maïs au port de La Rochelle
et bien d'autres navires à quai

Ci-contre, le CHRISTINA IV (21.10.2012)


Des nouvelles des chantiers navals (19.10.2012)
Quille posée il y a un peu plus d'un an, le navire de soutien offshore SEVEN VIKING (design SX 148) vient d'être lancé (le 17.10.2012) au chantier norvégien Ulstein. Son entrée en service est prévue d'ici fin 2012. Il sera exploité conjointement par Eidesvik et Subsea 7. Le "ore carrier" SHAGANG SUNSHINE fut lancé au chantier japonais Namura en 08.2012. Ce "WOZMAX" vient d'être remis le 17.10.2012 à son armateur NYK Line ("W" pour "Western Australia", "OZ" pour "Australie", nom raccourci du pays en australien familier, et "MAX" pour désigner la taille maximale des navires pouvant être accueillis par les ports australiens). La quille du remorqueur-pousseur EVENING STAR fut posée en 08.2011 et sa coque lancée en 06.2012 au chantier américain (Mississippi) VT Halter Marine. Il a été baptisé et livré à son armateur new-yorkais Bouchard Transportation fin 09.2012. Le PSV (Platform Supply Vessel) EDDA FERD a été lancé le 17.10.2012 au chantier espagnol Gondan (sa quille avait été posée en 12.2011). Sa livraison à l'armement norvégien Østensjø Rederi est prévue pour 09.2013 (ce sera le troisième PSV livré par ce chantier à l'armement norvégien). Il disposera d'emménagements pour 40 personnes et son pont de travail aura une superficie de 1 000 m2. Il interviendra sur les champs pétroliers et gaziers de mer du Nord. Enfin, l'armement singapourien AET s'apprête à ajouter à sa flotte un nouveau pétrolier, le EAGLE SAN PEDRO, un "SUEZMAX" construit par le chantier sud-coréen Samsung Heavy Industries. Sa quille fut posée il y a dix mois. Il est qualifié de tanker "eco-design" répondant au "Green Ship Program" (meilleure efficacité énergétique, etc.).
SEVEN VIKING
SHAGANG SUNSHINE
EVENING STAR
EDDA FERD
EAGLE SAN PEDRO
Navire offshore SEVEN VIKING
(photo Ulstein)
Minéralier SHAGANG SUNSHINE
(photo NYK)
Pousseur EVENING STAR
Supply EDDA FERD
(photo Gondan)
Pétrolier EAGLE SAN PEDRO
(photo AET)
SEVEN VIKING
(Haugesund)
IMO 9619373 - Navire de soutien offshore - 106,50x24,50x11,50 m - TE 8,00 m - JB 12 300 - JN 3 690 - PL 5 125 t - Ptot 12 960 kW (quatre moteurs MaK-Caterpillar (dont deux 4T-9cyl 9M32C et deux 4T-6cyl 6M25) couplés à des générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion) - V 16 nd - Trois propulseurs d'étrave (dont deux directionnels rétractables) - Cap. 80 personnes - Grue 100 t - Constr. 2012 (ATVT Sudnobudivnyi Zavod Zaliv, Kerch, Ukraine (coque) / Ulstein Shipbuilding, Ulsteinvik, Norvège) - Propr/Gérant/Opérat. Eidesvik (Bømlo, Norvège) - Pav. NOR.
SHAGANG SUNSHINE
IMO 9621235 - Indicatif d'appel 7JMV - MMSI 432886000 - Minéralier - 330,00x57,00x25,10 m - TE 18,00 m - JB 132 466 - JN 45 971 - PL 250 950 t - P 27 160 kW (mot, 2T-7cyl MAN-B&W 7S80MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Cap. 164 768 m3 - Constr. 2012 (Namura Shipbuilding, Imari, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. NYK Line (Tokyo, Japon) - Pav. JPN.. Sisterships : BAO FU (IMO 9419462) - CAPE INFINITY (IMO 9437270) - HYUNDAI DANGJIN (IMO 9582245) - NSU INSPIRE (IMO 9438913) - NSU JUSTICE (IMO 9441922) - WUGANG INNOVATION (IMO 9437268), plus une quinzaine en cours de construction.
EVENING STAR
(New York)
IMO 9629768 - Indicatif d'appel WDG5016 - Remorqueur-pousseur - 34,15x10,67x5,18 m - JB 430 - JN 129 - PL 312 t - Deux moteurs EMD-GM / deux hélices - Constr. 2012 (VT Halter Marine, Pascagoula, Etats-Unis,) - Propr./Gérant/Opérat. Bouchard Transportation (Melville, NY, Etats-Unis) - Pav. USA.
EDDA FERD
IMO 9625504 - Ravitailleur de plateforme de forage - 92,60x20,60x7,40 m - JB 4 850 - JN 1 200 - PL 5 000 t - Ptot 7 000 kW (trois moteurs MaK-Caterpillar dont un 4T-9cyl 9M25C et deux 4T-6cyl 6M25C / deux moteurs électriques de propulsion / deux propulseurs Voith-Schneider) - Prop. d'étrave - Propr./Gérant/Opérat. Østensjø Rederi (Haugesund, Norvège) - Constr. 2013 (Astilleros Gondan (Castropol, Espagne) -
EAGLE SAN PEDRO
(Singapore)
IMO 9594858 - Indicatif d'appel 9V9334 - MMSI 566690000 - Pétrolier (crude) - 274,00x48,00x23,20 m - TE 17,00 m - JB 80 793 - JN 51 914 - PL 158 000 t - P 18 660 kW (mot. 2t-6cyl MAN-B&W 6S70MC-C / hélice à pas fixe) - V 15,5 nd - Cap. 167 400 m3 (12 cuves) - Constr. 2012 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. AET (Singapour) - Pav. SGP. Navire-catalogue (plus d'une cinquantaine de sisterships).


Le chantier allemand Meyer Werft une fois de plus retenu par NCL (17.10.2012) pour un nouveau paquebot livrable en 2015 : le "Breakaway  Plus" (nom de chantier)
La compagnie Norwegian Cruise Line a en effet annoncé à Miami, le 17.10.2012, qu'elle venait de signer un contrat pour la construction d'un nouveau paquebot dont la livraison est prévue en octobre 2015 (montage financier bouclé avec la banque allemande KFW-IPEX GmbH). Une option forte pour un sistership livrable au printemps 2017 a même été prise. Ce navire (cf photo d'artiste Meyer Werft ci-contre) , dont la capacité passagers est portée à 4 200 et sa jauge brute à 163 000 ums, sera le plus gros des navires de la classe "Breakaway" construits par Meyer Werft (chantier familial fondé en 1795). En effet, le chantier de Papenburg est actuellement en train de construire deux autres paquebots de la classe "Breakaway", mais un peu plus "petits" (4 000 passagers / JB 146 600), les NORWEGIAN BREAKAWAY et NORWEGIAN GETAWAY (cf. ci-dessous). Ce nouveau paquebot "Breakaway  Plus", dont le coût de construction est estimé à 700 M€, sera d'ailleurs le navire-amiral de NCL (et le plus gros au monde après les OASIS OF THE SEAS et ALLURE OF THE SEAS).
De nombreuses innovations y sont prévues en terme de confort des passagers (Freestyle Cruising encore plus développé — NCL est pionnière dans ce domaine), mais aussi au niveau technique et environnemental. Une soixantaine de suites (dont certaines avec spa), des mini-suites, des cabines de luxes, des cabines standards avec balcons, et même des studios pour voyageurs seuls seront proposés à la clientèle. Autre innovation : permettant de faire le tour complet du navire, le pont-promenade (le "Waterfront") sera beaucoup plus large qu'à l'accoutumée et donnera directement sur des restaurants et des bars avec terrasses extérieures permettant aux croisiéristes de prendre un verre ou de se restaurer en plein air et en étant proches de l'océan.
NORWEGIAN BREAKAWAY
NORWEGIAN GETAWAY
Ci-dessus à gauche le NORWEGIAN BREAKAWAY livrable en 04.2013 (doc. MW) et, à droite, le NORWEGIAN GETAWAY livrable en 01.2014 (vue d'artiste, doc NCL)
A noter que ce navire sera le dixième construit par Meyer Werft pour NCL, cette collaboration ayant débuté il y a une quinzaine d'années {navires déjà livrés : NORWEGIAN SPIRIT (1998 / IMO 9141065) - NORWEGIAN STAR (2001 / IMO 9195157 / vu à quai à Ketchikan, Alaska) - NORWEGIAN DAWN (2002 / IMO 9195169) - NORWEGIAN JEWEL (2005 / IMO 9304045) - NORWEGIAN PEARL (2006 / IMO 9342281 / vu à Juneau, Alaska) - NORWEGIAN JADE (2006 / IMO 9304057) - NORWEGIAN GEM (2007 / IMO 9355733), plus les deux autres en cours de construction précédemment cités}. Seule exception à cette longue collaboration : le paquebot NORWEGIAN EPIC (2010 / IMO 9410569) construit à Saint-Nazaire (STX France).
NORWEGIAN BREAKAWAY
(Nassau)
IMO 9606912 - Paquebot de croisières - 324,00x42,00x11,40 m - TE 8,60 m - JB 144 017 - JN 126 800 - PL 11 000 t - Ptot 67 200 kW (quatre moteurs 4T-14cylMAN-B&W 14V48/60CR couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques (de 17 500 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Equipage 1 595 - Constr. 2013 (Meyer Werf, Papenburg, Allemagne) - Propr. Star Cruises (Malaisie) - Propr./Gérant NCL Bahamas (Bermudes) - Pav. BHS. Sistership : NORWEGIAN GETAWAY (cf. ci-dessous).
NORWEGIAN GETAWAY
(Nassau)
IMO 9606924 - Paquebot de croisières - 324,00x42,00x11,40 m - TE 8,60 m - JB 144 017 - JN 126 800 - PL 11 000 t - Ptot 67 200 kW (quatre moteurs 4T-14cylMAN-B&W 14V48/60CR couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques (de 17 500 kW chacun) / deux azipods) - V 21 nd - Constr. 2014 (Meyer Werf, Papenburg, Allemagne) - Propr. Star Cruises (Malaisie) - Propr./Gérant NCL Bahamas (Bermudes) - Pav. BHS. Sistership : NORWEGIAN BREAKAWAY (cf. ci-dessus).


Quelques nouvelles du port de Marseille (17.10.2012) — Photos Emmanuel Bonici

Photographié à quai le 17.10 dans l'après-midi, le navire de croisières AIDAblu (que nous avions vu en escale inaugurale au Havre en 02.2010) a appareillé à 19h00 ce même 17.10.
AIDAblu
AIDAblu
AIDAblu
AIDAblu (Genova) - IMO 9398888 - Indicatif d'appel IBWX - MMSI 247282500 - Navire de croisières - 253,33x32,20x9,60 m - TE 7,30 m - JB 71 304 - JN 44 046 - PL 7 889 t - Ptot 36 000 kW (quatre moteurs diesel MaK-Caterpillar 9M43C couplés à quatre générateurs alimentant deux moteurs électriques Siemens 1DM5650-8DS06-Z (de 12 500 kW chacun) / deux hélices à pas variable) - V 21,8 nd - Quatre propulseurs transversaux (av. 2 x 2 300 kW / arr. 2 x 1 500 kW) - Cap. 2 580 passagers (1 096 cabines) - Equipage 664 - Ponts 14 - Constr. 2010 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr. Carnival (Miami, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Aida Cruises (Rostock, Allemagne) - Pav. ITA. Sisterships : AIDAsol (IMO 9490040) et AIDAmar (IMO 9490052).

A quai à la digue du large, le GUYENNE. Ce petit tanker français vient de sortir il y a quelques jours de cale sèche (il y a passé plusieurs semaines) où il a subi d'importants travaux suite à une avarie. Un peu plus au sud, le Ro-Ro GAZALLE (l'ancien EAST EXPRESS vient de prendre ce nom ces jours-ci) est sans doute en attente de remorquage vers un chantier de démolition, ce que semble corroborer l'entreprise qui vient de l'acheter (El Watania), un sidérurgiste égyptien.
GUYENNE
GUYENNE
GUYENNE
GAZALLE
GAZALLE (Panama) - IMO 8009040 - Indicatif d'appel 3FTZ4 - MMSI 352951000 - Ro-Ro - 121,39x21,00x12,50 m - TE 5,316 m - JB 9 071 - JN 2 721 - PL 4 830 t - Ptot 5 300 kW (deux moteurs 4T-9cyl MaK-Krupp 9M453AK / deux hélices à pas variable) - V 14 nd - Prop. d'étrave (342 kW) - Générat. 2 x 482 kVA - Cap. 94 remorques / 49 voitures (1 225 m de linéaire garage) / 394 evp (dont 44 reefers) / 12 passagers (6 cabines) - Constr. 1984 (Santierul Naval Galati, Galati, Roumanie) - Pav. PAN - Ex EAST EXPRESS (2008-2012) - Ex CFF SEINE (2004-2008) - Ex BAZIAS 1 (2001-2004) - Ex DART 1 (1998-2001) - Ex JOLLY ARANCIONE (1996-1998) - Ex BAZIAS 1 (1986-1996) - Ex BALDER FJORD (1984-1986). Malgré leur presque 30 ans d'âge, six sisterships construits quasi en même temps sont encore en service.

Le LNG RAMDANE ABANE est entré le 15.10.2012 au matin en forme 8, pour entretien courant et carénage. Ses dimensions imposantes remplissent la forme. Pour ma part, j'avais eu le plaisir de voir ce LNG de très près en 04.2006, étant embarquée à bord du remorqueur CROISIC qui l'aidait dans sa manœuvre d'accostage.
RAMDANE ABANE (Alger) - IMO 7411961- Indicatif d'appel 7TGH - MMSI 605076080 - Gazier (LNG) - 274,42x42,00x19.95 m - TE 13,32 m - JB 81 265 - JN 29 615  - PL 83 296 t - P 26 496 kW (turbine à vapeur Stal-Laval-Alsthom / hélice à pas fixe) - V 20,2 nd - Deux propulseurs d'étrave - Générat. 2 x 1 700 kW / 2 x 1 600 kW - Cap. 126 473 m3 (5 cuves réfrigérées à – 165 °C) - Constr. 1981 (Chantiers de l'Atlantique devenus STX France, Saint-Nazaire, France) - Gérant/Opérat. (Hyproc Shipping Company, Oran, Algérie) - Pav. DZA.Sistership MOURAD DIDOUCHE (IMO 7400704).

Enfin, le 16.10.2012, le roulier STENA FREIGHTER est en train de charger de nombreux engins de travaux publics à destination de la Tunisie. Il alterne à quai avec le Ro-Ro ARK FORWARDER.
STENA FREIGHTER
STENA FREIGHTER
STENA FREIGHTER
STENA FREIGHTER
STENA FREIGHTER (Harwich) - IMO 9138795 - Indicatif d'appel 2EJP6 - MMSI 235085681 - Ro-Ro - 182,76x25,52x8,40 m - TE 7,40 m - JB 21 104 - JN 6 330 - PL 10 048 t - Ptot 23 040 kW (quatre moteurs 4T-8cyl Sulzer 8ZA40S / deux hélices à pas variable) - V 22 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 700 kW) - Générat. aux. 2 x 1 700 kW / 2 x 1 500 kW - Cap. 189 remorques (2 715 m de linéaire garage) / 800 evp (dont 75 reefers) / 12 couchettes pour les chauffeurs routiers - Constr. 2004 (Societa Esercizio Cantieri, Viareggio, Italie (coque) / Elektromehanika doo, Rijeka, Croatie) - Prop./Gérant/Opérat. Stena Line (Gothenburg, Suède) - Pav. GBR - Lancé comme SEA CHIEFTAIN en 1998, il n'entra en service qu'en 2004. Sisterships: STENA FORECASTER (IMO 9214678) - STENA FORERUNNER (IMO9227259 ) - STENA FORETELLER(IMO 9214666).


Quelques navires récemment livrés ou lancés (16.10.2012)
Premiers essais à la mer le 15.10.2012 pour le "Vehicles Carrier" VIKING SEA au chantier chinois Nantong Mingde Heavy Industry. C'est le sixième et dernier navire d'une série de six (les cinq autres furent mis en service entre 2010 et 2012, cf. infra), que son armateur norvégien P.D. Gram & Co. AS commande à ce chantier. Quille posée en 03.2012, il fut lancé en 07.2012. Le "Crude Oil Tanker" TAQAH, un 300 000 tpl, fut baptisé à la fin de l'été au chantier coréen Hyundai Heavy Industries. Quille posée en 05.2012, coque lancée en 08.2012, ce VLCC (Very Large Crude Carrier) rejoint la flotte de l'armement Oman Shipping Company S.A.O.C déjà forte de 43 navires. Enfin, le car-ferry VIKING GRACE a été lancé en août 2012 (sa quille avait été posée en 03.2012). Sa livraison est prévue à Turku au tout début 2013 (quelques vues du chantier STX de Turku - photos de 06.2009). Ce car-ferry de nouvelle génération, propulsé au GNL, remplacera le ferry ISABELLA (sistership du GABRIELLA que j'avais vu à Helsinki en juin 2009) sur la ligne Turku−Iles Åland (Finlande)−Stockholm (Suède), et ce dès janvier 2013. Ce sera le navire-amiral de la Viking Line.
VIKING SEA
VIKING SEA
TAQAH
Voiturier VIKING SEA
Pétrolier TAQAH
Transbordeur VIKING GRACE

VIKING SEA
(Singapore)

IMO 9515008 - Indicatif d'appel 9V8009 - MMSI 566614000 - Voiturier - 164,80x28,00x30,09 m - TE 8,60 m - JB 39 362 - JN 13 317 - PL 12 500 t - P 11 060 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7S50ME-C / hélice à pas fixe) - V 18 nd - Prop. d'étrave (1 000 kW) - Cap. 4 200 voitures - Constr. 2012 (Nantong Mingde Heavy Industry, Tongzhou, Chine) - Propr./Gérant P.D. Gram & Co. AS (Oslo, Norvège) - Opérat. OSM Ship Management Pte (Singapour) - Pav. SGP. Sisterships : VIKING AMBER (IMO 9481049) - VIKING CORAL (IMO 9481051) - VIKING DIAMOND (IMO 9481075) - VIKING EMERALD (IMO 9514987) - VIKING OCEAN (IMO 9514999).
TAQAH
(Majuro)
IMO 9501174 - Indicatif d'appel V7Z14 - MMSI 538004833 - Pétrolier (crude) - 333,00x60,00x30,40 m - TE 21,60 m - JB 162 960 - JN 107 929 - PL 317 000 t - P 31 640 kW (mot. 2T-7cyl Wartsila-Hyundai 7RT-flex82T / hélice à pas fixe) - V 15,5 nd - Cap. 317 000 m3 (15 cuves) - Constr. 2012 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Oman Shipping Company S.A.O.C. (Muscat, Oman) - Pav. MHL. Parmi ses nombreux sisterships, l'ANTARCTICA.
VIKING GRACE
(Mariehamn)
IMO 9606900 - Transbordeur - JB 57 000 - PL 5 000 t - 218,00x31,80 m - TE 5,80 m - Ptot 30 400 kW (quatre moteurs 4T-8cyl Warsila 8L50DF / deux moteurs électriques de propulsion / deux hélices à pas fixe) - V 21,8 nd - Cap. 2 800 passagers avec couchettes (880 cabines) / 2 375 m de linéaire de garage - Equipage 200 - Constr. 2013 (STX Finland, Turku) - Propr./Gérant/Opérat. Viking Line (Mariehamn, Finlande) - Pav. FIN.


INNOVATION (et sa grue Liebherr), un nouveau navire de construction de parcs éoliens en mer (octobre 2012)

Face à la demande croissante de grues performantes destinées aux lourdes charges pour applications en haute mer, l'un des spécialistes mondiaux des engins de levage, le Groupe Liebherr (entreprise d'origine familiale créée en 1949 et forte maintenant de plus de 35 000 employés de par le monde), a conçu la grue CAL 64000-1500 Litronic® (via sa filiale allemande Liebherr-Werk Nenzing GmbH, plus spécialisée dans les grues de navires et les grues portuaires). Cette grue, d'une capacité maximale de levage de 1 500 t (sur un rayon de travail de 31,5 m) a été installée sur le navire de construction offshore tout neuf INNOVATION (il a été baptisé à Bremerhaven le 03.09.2012).

INNOVATION
Ce navire spécialisé, le plus puissant des "jack up vessels" actuellement disponibles sur ce marché, est destiné à travailler à la construction et à la maintenance des installations offshore (plateformes pétrolières et gazières, mais aussi champs d'éoliennes). Dans un premier temps, il va être — avec sa grue — l'outil de base pour le montage d'éoliennes sur le parc Global Tech I (GTI), l'un des plus grands projets éoliens actuels en mer du Nord. Ce parc, situé dans la zone économique exclusive allemande (à une centaine de kilomètres au N-O de Cuxhaven) comptera 80 éoliennes Multibrid M5000 d'Areva, opérationnelles d'ici fin 2013 et d'une capacité totale installée de 400 MW (la production électrique est estimée à 1,6 milliard de kWh par an, soit l'équivalent de l'alimentation en électricité annuelle d'environ 450 000 foyers).
A noter que le sigle CAL de la grue signifie Crane-Around-the-Leg car ladite grue tourne sur 360 ° à partir d'un des quatre pieds auto-élévateurs du navire.
Grue Liebherr installée sur le navire INNOVATION (doc. Liebherr)
INNOVATION (Bremen) - IMO 9603453 - Indicatif d'appel DHUR2 - MMSI 218781000 - Navire plateforme auto-élévateur pour la construction offshore - 148,95x57,00x11,00 m - TE 7,33 m - JB 21 900 - JN 6 717 - PL 9 550 t - Ptot 27 000 kW (six moteurs 4T-9cyl MaK-Caterpillar couplés à six générateurs (de 4 500 kW chacun) qui alimentent quatre moteurs électriques (de 3 500 kW chacun) entraînant quatre propulseurs azimutaux) - V 12 nd - Prop. d'étrave (3 x 2 800 kW) - Grue 1 x 1 500 t - Constr. 2012 (Crist SA, Gdansk, Pologne) - Propr./Opérat. Hochtief Solutions AG (Essen, Allemagne) - Gérant HGO InfraSea Solutions (Brême, Allemagne) - Pav. DEU.


Quelques navires vus au Havre le 14.10.2012 dont le CELEBRITY REFLECTION en escale inaugurale — Photos Gérard Né
Nous l'annoncions tout récemment, le paquebot de croisières CELEBRITY REFLECTION, désormais pavillonné à Malte, a été livré le 09.10.2012 par son chantier de construction allemand Meyer Werft à son armateur américain Celebrity Cruises. C'est le dernier d'une série de cinq (cf. sisterships infra). Ses premiers invités sont montés à bord dès le lendemain, mais c'est le 12.10.2012 qu'il a embarqué ses premiers croisiéristes pour une première navigation commerciale vers la Méditerranée, avec comme "port of call" le GPMH où nous le voyons ce 14.10.2012, en escale inaugurale évidemment. Après quelques ronds dans l'eau en Méditerranée, il partira pour sa saison d'hiver aux Caraïbes. Entre temps, il sera officiellement baptisé à Miami le 01.12.2012. Nous redonnons ses caractéristiques, désormais plus complètes que lors de la construction.
CELEBRITY REFLECTION
CELEBRITY REFLECTION
CELEBRITY REFLECTION
CELEBRITY REFLECTION
CELEBRITY REFLECTION (Valletta) - IMO 9506459 - Indicatif d'appel 9HA3047 - MMSI 229074000 - Paquebot de croisières - 319,00x38,00x11,30 m - TE 8,60 m - JB 125 366 - JN 92 408 - PL 9 500 t - Ptot 67 200 kW (quatre moteurs 4T-16cyl Wartsila 16V46 couplés à quatre générateurs qui alimentent deux azipods) - V 21 nd - Trois propulseurs d'étrave - Cap. 3 046 passagers (1 425 cabines) - Equipage 1 250 - Constr. 2012 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr. Royal Caribbean Cruises (Miami, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Celebrity Cruises (Miami, Etats-Unis) - Pav. MLT Sisterships : CELEBRITY ECLIPSE (IMO 9404314) - CELEBRITY EQUINOX (IMO 9372456 / vu non pas à la Pointe de Floride comme le précédent, mais que j'ai vu directement en Floride, à Fort Lauderdale, en 02.2011) - CELEBRITY SILHOUETTE (IMO 9451094 / reportage à bord lors de son baptême en 07.2011) - CELEBRITY SOLSTICE (IMO 9362530 / entré en service en 2008).

Un autre "Celebrity" a accosté au Havre ce 14.10 au petit matin, le CELEBRITY  CONSTELLATION, plus ancien celui-là puisque sa construction remonte à 2002 (il appartient à la série dite des "Millennium"). Escale de la journée.
CELEBRITY  CONSTELLATION
CELEBRITY  CONSTELLATION
CELEBRITY  CONSTELLATION
CELEBRITY  CONSTELLATION
CELEBRITY  CONSTELLATION

Le jour, en se levant, dévoile les deux paquebots amarrés de part et d'autre de la Pointe de Floride.
CELEBRITY  CONSTELLATION & CELEBRITY REFLECTION
CELEBRITY  CONSTELLATION & CELEBRITY REFLECTION

En route ce même 14.10.2012 au matin, sous un ciel plus que menaçant, les porte-conteneurs CAP TALBOT et NYK VESTA. A noter que le CAP TALBOT est l'ancien CAP SAN ANTONIO (dont nous connaissons le sistership CAP SAN RAPHAEL), il a en effet changé de nom ce mois-ci.
CAP TALBOT
CAP TALBOT
NYK VESTA
NYK VESTA
CAP TALBOT (Monrovia) - IMO 9227273 - Indicatif d'appel ELZU6 - MMSI 636015524 - Porte-conteneurs - 257,38x32,20x19,30 m - TE 12,50 m - JB 40 085 - JN 24 319 - PL 51 060 t - P 28 350 kW (mot. 2T-7cyl Sulzer-Doosan 7RTA84C / hélice à pas fixe) - V 22 nd - Générat. aux. 4 x 2 250 kVA - Prop. d'étrave (Nakashima 1 300 kW) - Cap. 3 799 evp (dont 800 reefers) - Equipage 30 - Grues 2x45 t - Constr. 2001 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant Tsakos Columbia Shipmanagement (Faliro, Grèce) - Opérat. Hambürg Sud (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR - Ex CAP SAN ANTONIO (2001-2012). Sisterships : CAP DOUKATO (ex CAP SAN RAPHAEL / IMO 9227285) - CAP SPENCER (ex CAP SAN AUGUSTIN / IMO 9215696) - CAP STEWART (ex CAP SAN LORENZO / IMO 9215684) - CAP DOMINGO (ex CAP SAN MARCO / IMO 9215672) - CAP SAN NICOLAS (IMO 9215660).
Page précédente
Dernière mise à jour - 28.10.2012

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net