logo
Mouvements de navires à Marseille - Fos
Françoise Massard / Photos Emmanuel Bonici
Escale inaugurale à Marseille-Fos, le 24.10.2017, du porte-conteneurs tout neuf TEXAS TRIUMPH de l'armement taïwanais Evergreen

Ce 24.10.2017, enfin un nouveau porte-conteneurs de l'armement chinois Evergreen chez Eurofos, en exploitation avec les nouveaux portiques Malacamax Paceco.
L'armement Evergreen est un client historique de Marseille-Fos. Ainsi, déjà au début des années 1980, des navires comme l’EVER SUPERB (premier du nom — IMO 7396185 — construit en 01.1976 et ferraillé en 11.1999 en Chine sous le nom de UNI-SUPERB) faisait escale à Fos (ci-contre, en 09.1978). La taille des navires passa ainsi de moins de 1 000 evp (878 evp exactement pour l'EVER SUPERB, sans reefers) à 13 800 evp pour la série à laquelle appartient le TEXAS TRIUMPH (cf. les caractéristiques infra). Puis les escales à Fos de cet armement cessèrent en 05.2007, interruption qui dura plusieurs années.
 
UNI-SUPERB (Panama) / Initialement EVER SUPERB - IMO 7396185 - Indicatif d'appel 3FVG9 - Porte-conteneurs - XXX m - TE XXX m - JB 14 152 - JN 5 653 - PL 15 752 t - P 11 033 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-Mitsui 8K67GF / hélice à pas fixe) - V 20 nd - Générat. aux. 2 x 508 kW - Cap. 878 evp (pas de reefers) - Jumboïsé en 1977 - Constr. 01.1976 (Hayashikane Shipbuilding & Engineering, Nagasaki, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN - Ex EVER SUPERB (01.1976-01.1988). Démoli en 11.1999 à Guangdong (Chine).
Ce n’est qu’en 05.2016 que l’EVER LIVING reprenait les escales sur Fos.  Six navires de 8 480 evp escalèrent à sa suite : les EVER LOTUS - EVER LOADING - EVER LYRIC - EVER LUNAR - EVER LOGIC et enfin EVER LEADER — cf. encadré en fin de ce dossier.

Au mois de mai 2017, c’était le TAMPA TRIUMPH, premier d’une série de porte-conteneurs de 13 800 evp, qui touchait Fos pour la première fois. Il était suivi en septembre par le THALASSA DOXA et le THALASSA AXIA (photo à venir ultérieurement).
TAMPA TRIUMPH
TAMPA TRIUMPH
TAMPA TRIUMPH tout neuf (en service depuis 03.2017)
THALASSA DOXA

TAMPA TRIUMPH (Panama) - IMO 9737462 - Indicatif d'appel 3EJB3 - MMSI 374935000 - Porte-conteneurs - 365,90x51,20x29,90 m - TE 15,50 m - JB 150 709 - JN 68 520 - PL 146 792 t - P 48 900 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-STX 11S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (2 x 2 040 kW) - Générat. aux. 4 x 3 500 kW - Cap. 13 870 evp (dont 800 reefers) - Constr. 03.2017 (Imabari Shipbuilding, Mihara-Hiroshima, Japon) - Propr./Gérant Shoei Kisen Kaisha (Imabari-shi, Japon) - Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN. Sisterships : cf. TEXAS TRIUMPH (IMO 9737503 / 09.2017 / voir ci-dessous).

THALASSA DOXA (Singapore) - IMO 9667174 - Indicatif d'appel 9V2236 - MMSI 565061000 - Porte-conteneurs - 368,50x51,01x29,85 m - TE 15,80 m - JB 148 667 - JN 66 853 - PL 152 344 t - P 53 250 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-HHI 11S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 23 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 800 kW) - Générat. aux. 2 x 3 950 kW / 2 x 2 990 kW - Cap. 13 806 evp (dont 800 reefers) - Constr. 08.2014 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant Enesel Pte Ltd (Singapour) - Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. SGP. Sisterships : THALASSA AVRA (IMO 9665633 / 04.2014) - THALASSA AXIA (IMO 9667186 / 11.2014) - THALASSA ELPIDA (IMO 9665621 / 03.2014) - THALASSA HELLAS (IMO 9665592 / 09.2013) - THALASSA MANA (IMO 9667150 / 07.2014) - THALASSA NIKI (IMO 9665645 / 06.2014) - THALASSA PATRIS (IMO 9665607 / 11.2013) - THALASSA PISTIS (IMO 9665619 / 01.2014) - THALASSA TYHI (IMO 9667162 / 07.2014).


Après les trois navires précédemment cités, c'est donc au tour du TEXAS TRIUMPH (entré en service le 22.09.2017) d'escaler à Fos le 24.10.2017.
Il a accosté au quai Portsynergy-Eurofos pour une escale de 2 350 mouvements de conteneurs. Il est reparti le 27.10 en milieu de matinée.
Bien qu'opéré par l'armement taïwanais Evergreen, comme on l'a dit précédemment, le TEXAS TRIUMPH est purement japonais. Construit par Imabari (sur son chantier d'Hiroshima), il appartient à l'armement japonais Nissen Kaiun (siège à Imabari-Shi, Japon) et est géré par Shoei Kisen Kaisha Ltd (armement japonais également basé à Imabari-shi). C'est sans doute la raison pour laquelle le nom d'Evergreen n'apparaît pas en grand sur les flancs de sa coque, comme c'est le cas pour les navires qu'il possède en propre (cf. EVER SMILE par exemple, ou encore EVER ELITE, et aussi les "Ever" présentés en fin de dossier).
Vingt rangs de conteneurs (ou "piles" ou "rows" en anglais), soit dix de chaque côté de la ligne de foi du PC, cela nécessite bien sûr des super-portiques. Ces conteneurs (de 40 pieds) se répartissent sur neuf plans ("tiers") en pontée (au maximum sur les photos) et sans doute huit ou neuf plans au maximum de la profondeur des cales. Je ne connais pas le nombre de travées (ou "bays") — toujours numérotées de l'avant vers l'arrière du PC — mais il doit être de l'ordre de vingt (pour des conteneurs de 40 pieds, ou deux conteneurs équivalents 20 pieds, soit 2 evp). La valeur théorique maximale annoncée par la société de classification de ce PC est de 13 870 evp en tout.
Cette série de navires est à double îlot : le château au tiers avant et le bloc cheminées au tiers arrière. Ces PCs comportent, à leurs proues, un déflecteur qui protège la plage de manœuvre avant. Pour le reste, ils sont très classiques et conformes aux autres navires de cette taille.
Les portiques géants Malacamax Paceco d’Eurofos sont en action sur ce navire. La différence de hauteur avec les portiques super post panamax (ZPMC) est énorme (14 m). Sur certaines photos, on voit bien la marge dont disposent ces nouveaux portiques : ils peuvent carrément passer par dessus la cheminée si besoin, sachant que Fos ne bénéficie d’aucun marnage et que le navire présente un tirant d’eau assez faible (augmentant d’autant son tirant d’air). Ces portiques géants sont entrés récemment en service (août pour le premier et septembre pour le second).
Les photos ci-dessous montrent le relevage d'un panneau de cale pour fermeture. Celui-ci avait été posé au sol entre les pieds du portique {c'est la règle à Fos, mais certains ports les placent en arrière bec (comme à Port 2000 au Havre) ou plus généralement lorsque les portiques sont à faible empattement (13,50 m)}. On voit, sur ce panneau, les coins ISO soudés, surélevant de quelques centimètres les conteneurs de pontée qui seront chargés dessus. Cette surélévation permet ainsi une circulation optimale de l'eau sur le pont. Ces coins ISO sont creux et permettent la mise en place des twistlooks (verrous tournants), visibles de près ici. Certains de ces coins sont peints en rouge : ce sont ceux servant à la manutention du panneau par le portique, le panneau pouvant être pris aussi bien en 20 pieds (comme sur les photos) qu’en 40 pieds.
TEXAS TRIUMPH (Panama) - IMO 9737503 - Indicatif d'appel 3FMG7 - MMSI 352366000 - Porte-conteneurs - 365,94x51,20x29,90 m - TE 15,50 m - JB 151 417 - JN 68 253 - PL 146 722 t - P 48 900 kW (mot. 2T-11cyl MAN-B&W-Mitsui 11S90ME-C10.5 / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (2 x  2 040 kW) - Générat. aux. 4 x 3 500 kW - Cap. 13 870 evp (dont 800 reefers) - Constr. 09.2017 (Imabari Shipbuilding, Mihara-Hiroshima, Japon) - Gérant Shoei Kisen Kaisha Ltd (Imabari-shi, Japon) - Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN. Sisterships : MACKINAC BRIDGE (IMO 9689603 / 08.2015) - MANCHESTER BRIDGE (IMO 9706748 / 05.2015) - MANHATTAN BRIDGE (IMO 9689615 / 10.2015) - MILANO BRIDGE (IMO 9757187 / Livrable 11.2017) - MILLAU BRIDGE (IMO 9706736 / 03.2015) - MONACO BRIDGE (IMO 9757204 / Livrable 02.2018) - MUNCHEN BRIDGE (IMO 9706750 / 07.2015) - TAIPEI TRIUMPH (IMO 9737498 / 08.2017) - TAMPA TRIUMPH (IMO 9737462 / 03.2017) - TOKYO TRIUMPH (IMO 9737474 / 04.2017) - TOLEDO TRIUMPH (IMO 9737486 / 06.2017). A ceux-ci s'ajoutent onze autres navires en commande ou en tout début de construction et dont seuls leurs numéros IMO sont actuellement connus (IMO 9805453 - IMO 9805465 - IMO 9805477 - IMO 9820908 - IMO 9820910 - IMO 9757216 - IMO 9757228 - IMO 9757230 - IMO 9789972 - IMO 9789984 - IMO 9789996).

Deux livres sur l'histoire des conteneurs : The box, comment le conteneur a changé le monde, par Marc Levinson
et Deux mille ans de commerce maritime : de l'amphore au conteneur, par Didier Frémond et Agnès Mirambet-Paris.

Quelques-uns des porte-conteneurs Evergreen escalant à Fos à partir de 05.2016
Ce n’est qu’en 05.2016 que l’EVER LIVING (photos ci-après) reprenait les escales sur Fos.  Six navires de 8 480 evp escalèrent à sa suite (cf. ci-dessous) : les EVER LOTUS - EVER LOADING - EVER LYRIC - EVER LUNAR (pas de photo) - EVER LOGIC et enfin EVER LEADER. Cette série de navires (en "L", une trentaine en tout, mis en service entre 07.2012 et 08.2015) a un aspect très particulier avec leur chateau "monobloc" intégrant les deux cheminées. Qu'en est-il de la visibilité sur les extrémités de la passerelle de ce type de navire par rapport aux habituels ailerons de passerelle complètement détourés et dépassant les murailles du navire ?
EVER LIVING
EVER LIVING
EVER LIVING
EVER LIVING (Singapore) - IMO 9629031 - Indicatif d'appel 9V9791 - MMSI 563143000 - Porte-conteneurs - 334,80x45,80x25,00 m - TE 14,20 m - JB 99 946 - JN 49 583 - PL 104 652 t - P 56 070 kW (mot.2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 3 200 kW - Cap. 8 508 evp (dont 948 reefers) - Constr. 08.2013 (China Shipbuilding Corporation / CSBC, Kaohsiung, Taïwan) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. SGP. Navire-catalogue : plus d'une trentaine de sisterships, tous en "EVER L…", dont ceux présentés ci-après, entrés en service entre 07.2012 et 08.2015.

EVER LOTUS
EVER LOTUS
EVER LOTUS
EVER LOTUS (Panama) - IMO 9604122 - Indicatif d'appel 3FWH8 - MMSI 352135000 - Porte-conteneurs - 334,98x45,80x20,99 m - TE 14,23 m - JB 98 830 - JN 48 236 - PL 104 262 t - P 56 070 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-Hyundai Heavy Industries 9K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 3 260 kW - Cap. 8 452 evp (dont 942 reefers) - Constr. 12.2013 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN. Gros-plan sur le château ici. Sisterships : cf. EVER LIVING ci-dessus.

EVER LOADING
EVER LYRIC
EVER LOGIC
EVER LOADING
EVER LYRIC
EVER LOGIC
EVER LOADING (London) - IMO 9629081 - Indicatif d'appel 2HDG4 - MMSI 235102681 - Porte-conteneurs - 334,80x45,80x25,00 m - TE 14,20 m - JB 99 946 - JN 49 583 - PL 104 300 t - P 56 070 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 3 400 kW - Cap. 8 508 evp (dont 948 reefers) - Constr. 07.2014 (China Shipbuilding Corporation / CSBC, Kaohsiung, Taïwan) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. GBR. Sisterships : cf. EVER LIVING (supra).
EVER LYRIC (Keelung) - IMO 9629108 - Indicatif d'appel BKKH - MMSI 416498000 - Porte-conteneurs - 334,80x45,80x20,97 m - TE 14,24 m - JB 99 946 - JN 49 583 - PL 104 367 t - P 56 070 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 3 200 kW - Cap. 8 508 evp (dont 948 reefers) - Constr. 04.2015 (China Shipbuilding Corporation / CSBC, Kaohsiung, Taïwan) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. TWN (CHN). Sisterships : cf. EVER LIVING (supra).
EVER LOGIC (Keelung) - IMO 9604081 - Indicatif d'appel BKIF - MMSI 416482000 - Porte-conteneurs - 334,98x45,80x20,99 m - TE 14,23 m - JB 98 882 - JN 48 236 - PL 104 366 t - P 56 070 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 9K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 3 200 kW - Cap. 8 452 evp (dont 948 reefers) - Constr. 04.2013 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN. Une autre photo ici. Sisterships : cf. EVER LIVING (supra).

EVER LEADER
EVER LEADER
EVER LEADER
EVER LEADER (Singapore) - IMO 9595503 - Indicatif d'appel 9V9289 - MMSI 566794000 - Porte-conteneurs - 334,98x45,80x25,00 m - TE 14,20 m - JB 98 830 - JN 48 236 - PL 104 504 t - P 56 070 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9K98ME 79K98ME7 / hélice à pas fixe) - V 24,5 nd - Prop. d'étrave (3 000 kW) - Générat. aux. 4 x 3 200 kW - Cap. 8 452 evp (dont 948 reefers) - Constr. 01.2013 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Evergreen Marine Corp. / EMC (Taipei, Taïwan) - Pav. SGP. Sisterships : cf. EVER LIVING (supra).



Entrée en cale sèche du MSC ORCHESTRA, le 24.10.2017, dans la grande Forme 10 de Marseille de nouveau en service

D'ici juin 2018, la moitié de la flotte MSC Croisières sera équipée de systèmes d'épuration des gaz d'échappement répondant aux plus hautes normes réglementaires et industrielles en terme d'environnement. C'est ainsi que le MSC ORCHESTRA (dont on voit ici quelques photos intérieures) est entré en cale sèche le 24.10.2017 à 08h00 (la manœuvre était prévue la veille, mais un fort Mistral a retardé l’opération de 24h). En plus de son arrêt technique quinquennal, il va y être équipé d'un système avancé d'épuration des gaz d'échappement (scrubber). Les travaux de modernisation, ainsi réalisés au Chantier naval de Marseille (CNM), dureront jusqu'au 14.11.2017. Une fois le paquebot sorti de cale, il faudra encore quelques semaines à quai pour finaliser les travaux, dont la mise au point de la nouvelle installation. Celle-ci permettra au navire de respecter les plus hauts standards en matière d'émissions atmosphériques et les réglements de l'Organisation Maritime Internationale (OMI).


MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA en position dans la forme 10
Le bateau-porte se ferme pour pouvoir maintenant assécher la cale
MSC ORCHESTRA (Panama) - IMO 9320099 - Indicatif d'appel 3EJF3 - MMSI 372497000 - Paquebot de croisières - 293,80x32,30x13,50  m - TE 7,85 m - JB 92 409 - JN 61 672 - PL 10 000 t - Ptot 58 000 kW (cinq moteurs 4T-16cyl Wartsila 16V38 couplés à cinq générateurs (de 11 600 kW chacun) alimentant deux moteurs électriques (de 17 500 kW) qui entraînent deux hélices à pas fixe) - V 23 nd - Cinq propulseurs tranversaux (av. 3 x 2 300 kW / arr. 2 x 2 000 kW) - Cap. 3 605 passagers (1 275 cabines) - Equipage 987 - Constr. 04.2007 (Chantiers de l'Atlantique / Aker Yards / STX France, Saint-Nazaire, France) - Propr./Gérant Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Opérat. MSC Crociere SpA (Naples, Italie) - Pav. PAN. Sisterships : MSC MAGNIFICA (IMO 9387085 / 02. 2010) - MSC MUSICA (IMO 9320087 / 06.2006) - MSC POESIA (IMO 9387073 / 03.2008).

La modernisation du MSC ORCHESTRA à Marseille marque une étape importante dans le renouveau de l'activité industrielle et maritime de la cité phocéenne. Pour la première fois en 17 ans, la Forme 10 (voir ici son emplacement dans le port de Marseille), la plus grande cale sèche de Méditerranée et la troisième plus grande du monde (après celles de Lisbonne et de Dubai, je crois), est de nouveau opérationnelle, ce qui va créer de nombreux emplois dans la région (elle avait été construite entre 1972 et 1976 pour accueillir les pétroliers géants de 550 000 t type BATILLUS, lesquels ont malheureusement été désarmés peu après, suite aux divers chocs pétroliers des années 1970). Avec ses 465 m de long pour 85 m de large, et un tirant d'eau de 11 m, elle pourra accueillir les plus gros navires actuellement en service (grands paquebots, porte-conteneurs de dernière génération, supertankers GNL, etc.). Le nouveau bateau-porte en béton précontraint (87,35 x 15 x 13,5 m) n'étant pas encore complètement opérationnel, c'est l'ancien (87,5 m de long - 15 m de large - comprenant quatre caissons équipés chacun de sept cellules - quatre pompes de 2 200 m3/h) qui est ici remis en service. Cf. d'autres photos de cette forme ici. Cette forme 10 est gérée (contrat de 25 ans) par un consortium formé (en 2010) par le groupe italien Genova Industrie Navali / GIN (qui regroupe lui-même depuis 2008 les filialesT. Mariotti et San Giorgio del Porto) et le Chantier Naval de Marseille / CNM qui exploite aussi les formes 8 et 9 — de dimensions 320 x 53 m et 250 x 37 m respectivement), partenaires auxquels s'ajoute, depuis 08.2016, l’armateur italien Costa (il est rentré au capital du CNM à raison de 33 %). A noter que STX France (Saint-Nazaire), qui devait entrer dans le consortium initial, s'est finalement assez rapidement retiré. Pour rendre cette forme 10 totalement opérationnelle, d’importants travaux ont également été effectués sur les terre-pleins : en plus du réseau électrique (dont les coûts ont été supportés par le GPMM), ont été refaits les réseaux de gaz, ceux d’air comprimé, le réseau d’eau incendie ainsi que les réseaux d’évacuation des eaux grises. Les trois vieilles grues à tour Richier ont été démantelées en 09.2014, et de nouveaux moyens de levage seront prochainement disponibles, dont une grue de 14 t de capacité unitaire de levage à 30 m. La grue Caillard (capacité 150 t) a, quant à elle, été restaurée.

A noter que MSC Croisières, groupe de croisières leader en Europe et en Méditerranée, contribue activement à la croissance du port de Marseille, investissant à travers une joint-venture avec le GPMM afin de toujours mieux accueillir passagers et navires.


MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA en position dans la forme 10
A l'entrée de la forme 10 (côté mer), des blocs sur lesquels s'appuient les navires pour s'aligner dans l'axe de la cale

Sur les deux premières photos ci-dessous, les ducs d'albe à rouleaux (un fixe et un à absorption de chocs) situés à l'entrée de la forme 10 et qui aident les navires à s'aligner dans l'axe de la cale lorsqu'ils y pénètrent. Sur la troisième photo, on voit sur le côté droit (quand on vient de la mer) de l'entrée de la cale d'autres rouleaux sur lesquels les navires peuvent s'appuyer tout en avançant dans la forme, toujours dans le but de conserver leur alignement.

Le système d'épuration (scrubber) qui va être installé a été développé et livré par Lab SA (siège social à Lyon, bureaux à La Seyne/Mer et à Stuttgart en Allemagne), société d'ingénierie, de construction et de services, travaillant à l'international, qui fournit à ses clients des solutions intégrées pour réduire tous types d'émissions dans l'air, l'eau et le sol (à noter que cette société a installé ses premiers épurateurs de gaz d'échappement par voie humide sur des navires de la Brittany Ferries). Ce système d'épuration est hybride et permet une transmission par circuit soit fermé, soit ouvert, pour respecter les différentes réglementations portuaires en vigueur à travers le monde, tout en offrant la possibilité d'utiliser une vaste gamme de carburants disponibles dans les différents ports.

MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
La forme 10 est tellement grande que le MSC ORCHESTRA paraît presque "petit" malgré ses près de 300 m de long pour plus de 32 m de large

Le scrubber, cet équipement d'épuration des gaz d'échappements qui va être installé, est une grande "pièce" positionnée dans le circuit d'échappement du navire. Ce n'est pas un filtre, mais il joue un rôle similaire en utilisant l'eau de mer pour éliminer le dioxyde de soufre des gaz d'échappement. Cette "douche géante" peut éliminer jusqu'à 97,1 % du dioxyde de soufre et jusqu'à environ 90 % des particules fines. Ce système de lavage des fumées aidera les navires à se conformer aux exigences actuelles (et futures) de l'OMI (la législation Marpol - Annexe VI fixe un plafond mondial de soufre de 0,5 % d'ici 2020 et d'ores et déjà de 0,1 % dans les zones de contrôle des émissions). Ce nouveau système d'épuration qui sera bientôt opérationnel contribuera, à son niveau, à atteindre ces objectifs.

MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
Les tenders du paquebot ont été descendus dans la forme, puis repris un à un par une grue pour être positionnés
contre le quai de service (photo de droite ci-dessus) qui se trouve de l'autre côté de la forme

Le système d'épuration des gaz d'échappement (scrubber) qui va être installé fera 15 m de haut, pour un diamètre de 3 m. Avec ses 800 m de longueur totale de tuyauteries, il pèsera 140 t. Il sera positionné sur la hauteur des ponts 9 à 14. Il comportera trois pompes capables de pulvériser chacune entre 800 et 1 000 m3/h d'eau de mer sur l'échappement. L'ensemble du projet d'aménagement aura duré presqu'un an, du début de l'étude jusqu'à l'installation complète, passage en cale sèche compris. Ce dernier durera trois semaines, mobilisant environ 300 à 350 personnes, prestataires compris, selon Jacques Hardelay, le directeur du chantier. En temps normal, le CNM emploie 125 salariés, dont 70 à 80 ouvriers. Le chantier fait donc appel à des travailleurs supplémentaires pour des missions spécifiques (en particulier des soudeurs venant de plusieurs pays d'Europe) car il y a pour le moment insuffisamment de main-d'œuvre qualifiée dans la région PACA. Pour accroître l'activité dans les années à venir, le CNM souhaite développer un partenariat local, un peu comme Neopolia à Saint-Nazaire (groupement d'une quarantaine d'entreprises travaillant pour l'industrie navale), et avec l'aide de la CCI de Marseille-Provence.


MSC ORCHESTRA
L'alimentation autonome du bateau-porte n'étant pour l'instant pas opérationnelle, celui-ci est alimenté par le quai comme on le voit sur les deux photos
de droite ci-dessus (sur la deuxième photo, les hommes sont sur le bateau-porte lui-même / sur la troisième photo, gros plan sur l'alimentation de quai)

Nous avons dit, en introduction, que la moitié de la flotte MSC Croisières seraient équipée d'un tel système d'épuration des gaz d'échappements d'ici mi-2018. Ce pourcentage augmentera encore dans les années à venir.

MSC ORCHESTRA
Bateau-porte vu de l'intérieur de la forme 10
Bateau-porte vu de l'extérieur de la forme 10 (côté mer)
Grue Caillard le long de la forme 10

En plus des systèmes d'épuration des gaz d'échappement, le Groupe MSC investit activement dans d'autres technologies environnementales, comme par exemple la conception hydrodynamique avancée des navires, le carburant GNL comme alternative au fuel pour leur propulsion, ou encore avec des systèmes de surveillance performants pour une meilleure efficacité énergétique et une gestion optimisée de l'eau.

MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
Sur la deuxième photo ci-dessus, on aperçoit la tête d'un plongeur qui vérifie le positionnement du paquebot sur ses tins, avant que la forme 10 soit mise à sec

Après le départ du MSC ORCHESTRA, le CNM accueillera pour arrêts techniques sept autres paquebots (répartis sur plusieurs formes, dont les MSC POESIA et MSC MUSICA à bord duquel j'ai navigué trois semaines entre Fort de France et Marseille), et cela soit également pour du refit énergétique, soit pour des arrêts techniques conventionnels. "Le port de Marseille-Fos est le premier port de croisières de France et joue un rôle majeur en Méditerranée. La taille des nouveaux paquebots implique des bassins d’échouage à leur mesure et à proximité de leur zone d’exploitation. La forme 10 répond à cette attente et ouvre des perspectives industrielles nouvelles à la réparation navale de grande échelle. Elle offre également de nouvelles opportunités pour la réparation de navires offshore, de gaziers, de vraquiers ou de porte-conteneurs.", ainsi s'exprime Christine Cabau-Woehrel, Présidente du directoire du port de Marseille-Fos (depuis mars 2014, après avoir occupé le même poste à Dunkerque). Utilisée pour la dernière fois en 2001, cette forme 10 n'était plus exploitée car il n'y avait plus de navires suffisamment gros pour la rentabiliser (rappelons qu'elle avait été construite, comme nous l'avons dit au début, pour les arrêts techniques des supertankers de 550 000 tpl). Mais la construction navale est aujourd'hui revenue aux "superlatifs" en terme de longueurs et largeurs de navires (pétroliers, gaziers, etc., mais aussi paquebots), tous navires susceptibles d'être mis en cale dans cette forme 10 dans les années à venir. Le CNM pense aussi à la conversion de navires, une autre activité potentielle pour le chantier naval méditérranéen.

MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA
La forme 10 a été fermée le 24.10.2017 à 11h00. Sa mise à sec a eu lieu le jour même en soirée (elle se vide en quelques heures).
Une fois vidée, le MSC ORCHESTRA repose sur des tins tout neufs (cf. photos ci-dessous)

Depuis 2002, le Groupe MSC a créé un impact économique positif en France avec la construction de l'ensemble de sa flotte à Saint-Nazaire : 13 navires à ce jour. Pour la deuxième phase de sa croissance, le Groupe va construire huit autres navires de nouvelle génération, également à Saint-Nazaire, ce qui représente plus de 70 millions d'heures de travail supplémentaires pour ce site industriel d'exception. Par ailleurs, le Groupe MSC a été leader, l'an passé, sur le trafic conteneurs tant au Havre qu'à Marseille.

Dernière mise à jour : 27.01.2018

© Françoise Massard
 
  www.cargos-paquebots.net