Un demi-tour du monde à bord du CMA CGM NABUCCO (déc.2006-févr. 2007)
Françoise Massard




Exercice d'avarie de barre


Le Commandant profite des 4 800 nm de route libre entre Khor Fakkan et Hong Kong pour faire faire un exercice d'avarie de barre. Comme je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter le local de l'appareil à gouverner, dont l'accès se fait par la plage de manœuvres arrière, je demande au Cdt Coat l'autorisation de participer à l'exercice. Demande accordée.

Les officiers de quart, les timoniers, le bosco, le chef mécanicien et le "zef" (élève officier) participent à l'exercice conduit par le commandant en second (plus communément appelé le "Second"). Celui-ci rappelle d'abord que, en cas d'avarie de barre, le premier réflexe à avoir, pour l'officier de quart et le timonier, est de changer de moteur de barre : il y en a en effet quatre sur le Nabucco (deux seulement sont utilisés en navigation courante, mais les quatre sont mis en service pendant les manœuvres). Si le problème subsiste et qu'il faille vraiment gouverner en local, la vitesse du navire doit impérativement être réduite.


Avant de mettre en service en local l'appareil à gouverner (hydro-électrique), l'officier responsable de la manœuvre devra contacter la passerelle pour s'assurer que la commande de barre y est bien sur NFU (Non Follow Up).

Console de commande de barre et de pilote automatique à la passerelle. La commande NFU est située au milieu en bas (photo de droite), à l'opposé de Auto (position haute). En position gauche, commande manuelle. En position droite, commande de barre déportée sur les ailerons de passerelle.

Explications du Second devant le poste téléphonique du local de barre. Ce poste permet d'être en relation avec la passerelle, soit via un combiné téléphonique (position "Handset"), soit via un casque "mains libres" (position "Earphone").
Après avoir contrôlé que le répétiteur gyro indique bien la même valeur que celle annoncée par la passerelle, le sélecteur de commande du servomoteur (Rudder Servo Unit) doit être positionné sur "Local" et le moteur de barre sélectionné.
Armoires électriques des treuils de manœuvre arrière
(côté bâbord)
Armoires de commande de deux des quatre moteurs de barre et des télécommandes couplées (1)
Commande du moteur n° 3
de l'appareil à gouverner
Commande de réchauffage
des moteurs
(1) Le moteur n° 4 a une fonction "low speed". Ce moteur devra être utilisé (et lui seulement) en cas de fonctionnement sur tableau de secours : il devra alors être positionné sur "Low Speed" afin de soulager le groupe électrogène de secours (la puissance passe de 125 kW à 25 kW). Dans ces conditions de fonctionnement, l'angle de barre ne devra toutefois pas dépasser 15°.

Les manœuvres en local se feront, sur ordres de la passerelle, en utilisant le secteur indiquant l'angle de barre et le répétiteur gyro. C'est le levier de commande d'urgence du moteur sélectionné qui servira pour gouverner.
Levier de commande directe
La partie de l'appareil à gouverner à laquelle est fixée la mèche
de gouvernail se déplace bien comme demandé
Répétiteur de barre et, derrière, le répétiteur gyro

Le Second Mécanicien
devant les armoires
de commande
tribord

Colonne d'alarmes (envoi de CO2, abandon,
eau pulvérisée, incendie, homme mort, besoin de mécanicien, appel téléphonique)

Retour à l'écran principal

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net