Croisière en Seine à bord du paquebot fluvial BOTTICELLI (13-18.04.2015)
Françoise Massard
Bateaux cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Amadeus Diamond - Big Foot - Bizet - Cetus - Cyrius - Neska 98 - Raiatea - Swiss Sapphire - Zephyr -
Page précédente
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Page suivante  


Nous avons donc quitté Paris le 13.04.2015 au soir à bord du paquebot fluvial BOTTICELLI. Nous avons navigué toute la nuit, en direction des Andelys où notre accostage est prévu aux alentours de 13h30. Nous naviguerons donc toute la matinée de ce 14.04.2015. Au lever du jour, j'ouvre mon sabord de cabine alors que nous arrivons au droit de la ville de Mantes-la-Jolie (PK 108 à 113) dominée par sa collégiale baignée de soleil rougeoyant. Mantes (département des Yvelines) est située sur la rive gauche de la Seine, à peu près à mi-chemin entre Paris et Rouen. La collégiale Notre-Dame est de style gothique. Remplaçant un édifice roman, elle fut construite entre 1170 et 1220, sous le règne de Philippe Auguste qui décéda d'ailleurs à Mantes en 1223. Des chapelles furent ajoutées au XIVe siècle. Sa nef est réputée pour sa hauteur : environ 30 m sous arcs d'ogives. Elle échappa miraculeusement aux terribles bombardements qui dévastèrent la ville durant la Seconde Guerre mondiale (août 1944). Cette collégiale a inspiré plusieurs peintres impressionnistes, dont l'anglais Turner et le français Corot dont la toile "Collégiale de Mantes" (peinte en 1860) est conservée au musée des Beaux-Arts de Reims.



Belle demeure (non identifiée) en bord de Seine.



Nous doublons La Roche-Guyon (Val d'Oise), commune située sur la rive droite de la Seine (PK 133). Au sommet de la colline, le donjon de la partie château-fort du XIIe siècle du château de la Roche Guyon situé au pied de la colline et auquel il est relié par un escalier creusé dans la falaise. Construit au XIIIe siècle en partie dans la falaise (château partiellement troglodytique), il reçut de nombreux ajouts aux siècles suivants. Remanié aux XVIIe et XVIIIe siècles, le château devint la propriété de la famille de La Rochefoucauld en 1659. Le bâtiment fut utilisé comme QG par le maréchal Rommel en 1944 et fut endommagé par des bombardements alliés. Il appartient toujours aux descendants de l'auteur des "Maximes", mais est géré par un groupement étatique Val d'Oise - Parc naturel du Vexin. Il abrite des expositions temporaires.



Nous croisons l'un des nombreux convois poussés qui naviguent sur la Seine : ici le pousseur CETUS (20,0x8,0 m / Ptot 1 060 kW / deux moteurs Daewoo / timonerie télescopique) et sa barge CYRIUS (79,0x9,6 m) capable de transporter jusqu'à 2 200 t de marchandise en vrac (aujourd'hui du sable) ou bien 99 conteneurs (ouverture de cale 70x8 m / hauteur de charge sous panneaux de cales 4,15 m / volume de charge 2 324 m3). Ce convoi appartient à la Sarl Transmack (créée en 2000 par une famille de bateliers depuis plusieurs générations).


CETUS & CYRIUS
CETUS & CYRIUS
CETUS & CYRIUS
CETUS & CYRIUS

Paysages bucoliques, ce n'est pas pour rien que ce "chemin d'eau" a été surnommé la "Vallée des Impressionnistes".


Nous croisons l'automoteur RAIATEA (1 230 tpl) construit en 1959 en Allemagne comme NESKA 98, pour un armement néerlandais (Nederlandsche Rijnvaartvereeniging, Rotterdam). Après avoir changé plusieurs fois de noms, il a pris son nom actuel en 2005, après son rachat par Delcourt (Saint-Pierre-du-Vauvray, Haute-Normandie). Long de 79,85 m pour 8,20 m de large, son tirant d'eau est de 2,78 m. Son moteur est un GM de 515 kW. Deux paquebots fluviaux sont à quai près du pont qui relie Vernon (en rive gauche) à Vernonnet (en rive droite), au niveau du PK 150 : les BIZET et SWISS SAPPHIRE (nous avons vu arriver ce dernier au Havre en 02.2014, en provenance de Rotterdam, précisément pour son repositionnement sur la Seine).

RAIATEA
RAIATEA
BIZET et SWISS SAPPHIRE
BIZET et SWISS SAPPHIRE
BIZET (Valletta) - 112x11,60 m - Cap. 120 passagers (60 cabines, toutes extérieures) - Salle à manger - Salon-bar - Bibliothèque - Wifi (à la réception) - Trois ponts dont un pont-soleil - Langue officielle à bord : anglais - Equipage 33 - Constr. 2002 - Propr./Gérant Grand Circle Travel (Boston, Etats-Unis) - Pav. MLT.
SWISS SAPPHIRE (Basel) - 110,00x11,40 m - TE 1,50 m - Ptot 1 565 kW - Cap. 124 passagers (41 cabines / 14 suites / 5 mini-suites / toutes les cabines sont extérieures, la majorité avec balcon) - Ascenseur - Equipage 36 - Constr. 2008 - Propr./Gérant Scylla (Bâle, Suisse) - Pav. CHE. Sisterships : SWISS EMERALD et SWISS JEWEL.

Nous passons au pied de la Collégiale Notre-Dame de Vernon, édifice gothique de la fin du XIe siècle. Nous longeons de nombreuses îles (Ile de la Madeleine encore nommée Ile Souveraine, Ile Souquet, Ile Emien, etc.), comme on le voit sur les photos d'écran de mon iPad : mon logiciel de navigation jusqu'ici utilisé en mer fonctionne également en fluvial, bonne surprise, mais les vitesses sont exprimées en nœuds… on l'excusera !


Le BOTTICELLI (avalant) a déployé son "panneau bleu" en réponse au convoi montant qui arrive en face et qui souhaite exceptionnellement un croisement tribord sur tribord. En tant normal, et sur des voies navigables suffisamment larges, comme la Seine, les montants naviguent généralement en serrant le côté du chenal (le courant y est moins fort) et les avalants se tiennent au milieu du chenal. Le croisement se fait alors bâbord sur bâbord. Dans le cas présent, le croisement se fera tribord sur tribord, comme l'a souhaité le montant qui avait montré son panneau bleu. On notera que ce panneau bleu (parfois aussi appelé "drapeau bleu") porte en son centre un feu qui, la nuit, émet un éclair blanc scintillant.


BIG FOOT & ZEPHYR

Le convoi montant comprend les automoteurs BIG FOOT (66,7x7,9 m / 1 300 tpl) et ZEPHYR (69,0x8,0 m / 1 335 tpl).


BIG FOOT & ZEPHYR
BIG FOOT & ZEPHYR
BIG FOOT & ZEPHYR
BIG FOOT & ZEPHYR

Nous croisons un autre paquebot fluvial, l'AMADEUS DIAMOND, en suivant là encore la règle du drapeau bleu. Ce paquebot de la compagnie autrichienne Lüftner Cruises vient lui aussi d'être repositionné sur la Seine (nous l'avons vu arriver au Havre le 18.03.2015, tracté par un remorqueur néerlandais).


AMADEUS DIAMOND
AMADEUS DIAMOND
AMADEUS DIAMOND
AMADEUS DIAMOND
AMADEUS DIAMOND (Passau) - Paquebot fluvial - 110,00x11,40 m - TE 1,30 m - Déplacement 1 566 t - Vmax. 25 km/h - Cap. 148 passagers base double (62 cabines / 12 suites) - Equipage 40 - Ponts passagers 4 - Constr. 2009 - Propr./Gérant/Opérat. Lüftner Cruises (Innsbruck, Autriche) - Pav. DEU.

Pousseur non identifié (EDJE???) venant s'accoupler à la barge CHEVILLY.



Nous arrivons aux écluses de Notre-Dame de la Garenne, situées au PK 161. Ces écluses ont été mises en service en 1847 (modernisées depuis).




Page précédente
Françoise Massard - 21.04.2015

© Françoise Massard
  www.cargos-paquebots.net