Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Adobia - Aldi Wave - Algarrobo - Alianca Corrientes - Andes - Andino - Angeles - Angol - ANL Kurango - Anthem of the Seas - Antofagosta - Ardent - Arica - Asphalt Splendor - Austral - Beijing Spirit - Bomar Hamburg - Bourbon Arctic - Cap Beaufort - Chango - Charles Babin - CMA CGM Pointe du Diamant - CMA CGM Pointe Marin - CMA CGM Vasco de Gama - CMA CGM Violet - Cordelia - Dichato - Fanja - Grace Merchant - Grace Pioneer - Grace Sunrise - Hammonia Antofagosta - Hamra - Harmony of the Seas - Irenes Rainbow - Irenes Reliance - Ital Oriente - KL Sandefjord - Kota Pekarang - Las Vegas - Maersk Connector - Maersk Danang - Maersk Denpasar - Maersk Dhahran - Maersk Jamestown - Maersk Jennings - Maersk Mc-Kinney Moller - Maersk Ramsgate - Maersk Rapier - Maersk Rhode Island - Maersk Riesa - Maersk Rosyth - Magleby Maersk - Majestic Maersk - Marchen Maersk - Mary Maersk - Mathilde Maersk - Matz Maersk - Memphis - Moen Island - Mogens Maersk - Mozart - MSC Dhahran - MSC Seaside - Ovation of the Seas - PL Azizan - Pomac - Princimar Joy - Quemchi - Romoe Maersk - RT Star - Rubina Schulte - Sandra - Santa Bettina - Santa Brunella - Santos Express - SCF Baikal - SCF Yamal - Seabourn Encore - Seabourn Ovation - Seaspan Santos - Sevastopol - Shuntien - Siem N-Sea - STI Battersea - STI Brixton - STI Comandante - Szechuen - The World - Tracer - Tramper - Transporter - Traveller - V8 Stealth - Violet - Ying Rich - Zeus -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Le plus grand paquebot du monde, l'HARMONY OF THE SEAS, quitte Saint-Nazaire le 10.03.2016 pour ses premiers essais en mer
C'est le 10.03.2016, à la marée du soir, que le plus gros paquebot du monde, l'HARMONY OF THE SEAS, a quitté la forme C du chantier nazairien pour effectuer ses premiers essais à la mer, lesquels auront lieu du 10 au 13, entre l'estuaire de la Loire, Belle-Île et l'île d'Yeu. Après le décollage du quai du bassin d'armement, vers 17h15, le paquebot a culé à 2,5 nd, puis a évité et s'est ensuite aligné dans le chenal, entouré par six remorqueurs, puis cap au large. Trois pilotes aguerris de la station de pilotage de la Loire, dont le pilote major Laurent Herpin, ont géré la manœuvre (ils se sont entraînés depuis plus d'un an sur le simulateur du SPSA, implanté à Nantes, mais appartenant à un groupement de stations de pilotage, d'abord pour sa mise à flot l'an dernier, puis pour cette première sortie en mer). Temps maussade, mais un bon coefficient de marée (116), un vent faible et une fenêtre de courant faible, autant de conditions favorables pour cette première sortie en mer. Les quatre photos suivantes sont de Christian Plagué.
Selon STX, "Cette première sortie est principalement consacrée aux réglages de l'usine de production électrique et de la propulsion, ainsi qu'aux essais de manœuvrabilité du navire". Pas moins de 500 personnes participent à ces essais (le Commandant Andersson et l'équipage passerelle / machine, les équipes d’essais du chantier et de certains de ses sous-traitants, l'équipe de supervision de RCI, les membres de la société de classification du navire DNV GL, etc.). Une deuxième campagne d'essais aura normalement lieu du 07 au 11.04. Pour mémoire, la découpe de la première tôle eut lieu le 23.09.2013, la quille fut posée le 09.05.2014 et la mise à flot du paquebot eut lieu le 19.06.2015 (cf. ici). Quelques étapes de sa construction . Ce paquebot géant, de 70 m de haut (surface vélique de 17 000 m²), c'est 10 millions d’heures de travail, 60 000 t d'acier, 4 000 km de câbles, 500 t de peinture, 100 000 points lumineux, 2 000 m² de chambres froides, 1 000 portes coupe-feu, etc.
Le paquebot (coût de l'ordre de 1 milliard d'euros) sera livré à l'armateur le 12.05.2016. Il appareillera pour Southampton le 15.05. Il y sera baptisé, puis proposera deux courtes croisières (de 3 et 4 j), à partir du 22.05, à destination du public anglais. Son "maiden voyage" aura lieu du 29.05 au 05.06, entre Southampton et Barcelone. Le paquebot restera positionné en Méditerranée (au départ de Barcelone) pour cette première saison estivale, avant de partir vers les Etats-Unis.
HARMONY OF THE SEAS (Nassau) - IMO 9682875 - Indicatif d'appel C6BX8 - MMSI 311000396 - Paquebot de croisières - 361,80x47,00x22,60 m (largeur de 47 m à la ligne de flottaison, mais celle-ci atteint 66 m au niveau des superstructures) - TE 9,30 m - JB 225 282 - PL 15 000 t - P 96 000 kW (six moteurs Wartsila (dont deux 4T-16cyl 16V46 et quatre 4T-12cyl 12V46) couplés à six générateurs alimentant trois Azipods (de 20 000 kW chacun) - V 23 nd - Prop. d'étrave (4 x 5 500 kW) - Cap. 6 360 passagers (2 747 cabines) - Equipage 2 380 - Ponts passagers 16 - 60 000 m² d'espaces publics - Livrable  05.2016 (STX France, Saint-Nazaire, France) - Propr./Gérant/Opérat. Royal Caribbean Cruises (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : ALLURE OF THE SEAS (IMO 9383948 / 10.2010) - OASIS OF THE SEAS (IMO 9383936 / 10.2009), plus un quatrième paquebot encore sous son nom de chantier B34 (IMO 9744001) livrable en 06.2018 par le chantier nazairien.
Quelques photos de son aîné, l'ALLURE OF THE SEAS, en mer des Caraïbes le 18.02.2016, alors qu'il vient d'appareiller de Philipsburgh (Sint Maarten).

Ci-après, d'autres photos de cet évènement nazairien, signées Monique Bernard.
Le paquebot passe devant la sculpture de l'artiste français Jean-Claude Mayo (né à Madagascar en 1945, de parents réunionnais), réalisée en 1989 à l'occasion de la Commémoration du Bicentenaire de la Révolution française. Cette sculpture s'appuie sur les ducs d'Albe auxquels s'amarraient, depuis 1863, les bacs amphidromes qui assuraient la traversée régulière de l'estuaire entre Saint-Nazaire et Mindin (sur la rive sud), et ce jusqu'à l'entrée en service en 1975 du pont de Saint-Nazaire.
Il s'agit d'un mémorial sur le thème de l'abolition de l'esclavage. Les structures en bois qui s'élancent vers le ciel suggèrent les membrures d'un navire négrier, d'où semblent s'échapper trois esclaves (en bronze) marquant trois étapes de l'abolition de l'esclavage : un esclave enchaîné qui se débat (premier duc d'Albe sensé représenter l'Europe), un esclave désenchaîné qui lutte pour sa liberté et redevenir libre en Afrique (représenté par le deuxième pieu) et un esclave libéré qui regarde l'avenir (et l'Ailleurs correspondant au troisième duc d'Albe).
On notera que même les goélands sont attentifs et fiers du travail fait aux Chantiers de Saint-Nazaire !
Un peu d'histoire et quelques chiffres sur le Chantier de Saint-Nazaire : cf. ici.


Quelques navires en escale au Havre entre les 06 et 10.03.2016 — Photos Fabien Montreuil

Passant les digues d'entrée du GPMH le 10.03.2016 vers 10h00, le pétrolier V8 STEALTH (coque rouge) arrive du terminal pétrolier de Ceyhan, situé au S-E de la Turquie, terminal ouvert en 2006 à l'extrémité du pipeline Baku-Tbilisi-Ceyhan (dit BTC) qui transporte le crude depuis la mer Caspienne à travers l'Azerbaïdjan et la Géorgie. Le V8 STEALTH vient livrer 88 000 t de pétrole brut. Appareillage le 11.03 en fin d'après-midi, destination à ordres. A droite, le pétrolier SANDRA arrivant à Antifer le 10.03.2016 également. C'est un habitué du terminal normand. Il vient décharger 270 000 t de brut.

V8 STEALTH
V8 STEALTH
SANDRA
SANDRA
V8 STEALTH (Majuro) - IMO 9436018 - Indicatif d'appel V7SW7 - Indicatif d'appel 538003737 - Pétrolier (Transport de brut) - 250,00x44,00x21,00 m - TE 14,819 m - JB 62 775 - JN 34 934 - PL 112 871 t - P 15 820 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7S60MC-C / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 1 125 kW - Cap. 124 398 m3 (12 citernes) - Constr. 11.2009 (New Times Shipbuilding, Jingjiang, Chine) - Gérant/Opérat. Siva Ships International (Singapour) - Pav. MHL. Une vingtaine de sisterships.

Le pétrolier BEIJING SPIRIT se dirige vers le quai CIM 10 le 09.03.2016 vers 10h00. Il arrive de Onne, port nigérian situé à une vingtaine de kilomètres au sud de Port-Harcourt. Il vient livrer 130 000 t de crude. A droite, se dirigeant vers Port 2000, le porte-conteneurs danois MOGENS MAERSK arrive d'Algeciras (Espagne) le 09.03 en milieu de journée. Appareillage pour Rotterdam le 10.03 après-midi.

BEIJING SPIRIT
BEIJING SPIRIT
MOGENS MAERSK
MOGENS MAERSK
BEIJING SPIRIT (Nassau) - IMO 9418597 - Indicatif d'appel C6CD8 - MMSI 311000444 - Pétrolier (Transport de brut) - 274,08x48,00x23,70 m - TE 17,00 m - JB 83 850 - JN 49 031 - PL 156 493 t - P 18 660 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S70MC-C / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 940 kW - Cap. 167 500 m3 (12 citernes) - Constr. 10.2010 (Jiangsu Rongsheng Shipbuilding, Rugao, Chine) - Propr. Teekay (Vancouver, Canada) - Gérant/Opérat. Teekay Marine Singapore (Singapour) - Pav. BHS - Ex PRINCIMAR JOY (10.2010-08.2015). Navire-catalogue : une quarantaine de sisterships.
MOGENS MAERSK (Hellerup) - IMO 9632090 - Indicatif d'appel OWSC2 - MMSI 220010000 - Porte-conteneurs - 399,00x59,00x30,30 m - TE 16,00 m - JB 194 849 - JN 79 120 - PL 194 916 t - Ptot 46 620 kW (deux moteurs 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7S80ME-C / deux hélices à pas fixe) - V 19 nd - Prop. d'étrave (2 x 2 500 kW) - Générat. aux. 1 x 6 000 kW / 2 x 4 300 kW / 2 x 3 000 kW / 2 x 2 800 kW - Cap. 18 340 evp (dont 600 reefers) - Constr. 09.2014 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Moller AP-Maersk (Copenhague, Danemark) - Pav. DNK. Sisterships : série des 20 "M…-Maersk" initiée mi-2013 par le MAERSK MC-KINNEY MOLLER. Nous en connaissons déjà quelques-uns : MAGLEBY MAERSK (IMO 9619957 / 02.2014) - MAJESTIC MAERSK (IMO 9619919 / 08.2013) - MARCHEN MAERSK (IMO 9632143 / 05.2015) - MARY MAERSK (IMO 9619921 / 08.2013) - MATHILDE MAERSK (IMO 9632179 / 06.2015) - MATZ MAERSK (IMO 9619983 / 06.2014).

En sortie du GPMH le 09.03.2016 vers 12h00, le porte-conteneurs SEASPAN SANTOS met le cap sur Marseille-Fos. Il était arrivé d'Hambourg 24h plus tôt. A droite, le pétrolier / chimiquier STI BATTERSEA à quai à Jonction 3 le 09.03.2016. Il est en train de charger 33 000 t de FO.
SEASPAN SANTOS
SEASPAN SANTOS
STI BATTERSEA
STI BATTERSEA
SEASPAN SANTOS (Hong Kong) - IMO 9301835 - Indicatif d'appel VRCF6 - Porte-conteneurs - 260,10x32,25x19,30 m - TE 12,70 m - JB 39 941 - JN 24 458 - PL 50 869 t - P 36 560 kW (mot. 2T-8cyl MAN-B&W-Doosan 8K90MC-C / hélice à pas fixe) - V 23,3 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. aux. 4 x 1 700 kW - Cap. 4 248 evp (dont 400 reefers) - Constr. 11.2006 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Gérant Seaspan Ship Management (Vancouver, Canada) - Opérat. Hapag-Lloyd AG (Hambourg, Allemagne) - Pav. HKG (CHN) - Ex SANTOS EXPRESS (11.2006-01.2016). Navire-catalogue : plus d'une cinquantaine de sisterships.
STI BATTERSEA (Majuro) - IMO 9691723 - Indicatif d'appel V7DN2 - MMSI 538005403 - Pétrolier / Chimiquier - 184,00x27,40x17,60 m - TE 11,92 m - JB 24 162 - JN 10 458 - PL 38 734 t - P 8 502 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50ME-B9 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (1 070 kW) - Générat. aux. 3 x 1 080 kW - Cap. 41 600 m3 (12 citernes) - Constr. 10.2014 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Scorpio SAM (Monaco) - Pav. MHL. Une quinzaine de sisterships, dont les STI BRIXTON (IMO 9686869 / 06.2014) et STI COMANDANTE (IMO 9686857 / 05.2014).

Le 09.03.2016 en toute fin de journée, départ du PSV (Platform Supply Vessel) norvégien SIEM N-SEA qui a fait une courte escale au Havre pour soutage et releve d'équipage. A droite, le 08.03.2016, le crude oil carrier SCF BAIKAL est en escale inaugurale au Havre. Il est en train de décharger 121 000 t de brut, chargé à Murmansk (sur la mer de Barents). Puis retour au port d'origine.
SIEM N-SEA
SIEM N-SEA
SCF BAIKAL (Monrovia) - IMO 9422457 - Indicatif d'appel A8SW9 - MMSI 636014311 - Pétrolier (Transport de brut) - 274,34x48,00x23,14 m - TE 17,17 m - JB 81 339 - JN 52 257 - PL 158 097 t - P 18 623 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S70ME-C7 / hélice à pas fixe) - V 15,7 nd - Générat. aux. 3 x 850 kW - Cap. 167 118 m3 (12 citernes) - Constr. 03.2010 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Opérat. Sovcomflot (Saint-Petersbourg, Russie) - Gérant SCF Unicom Singapore (Singapour) - Pav. LBR. Une trentaine de sisterships.

Le pétrolier / chimiquier MAERSK RHODE ISLAND a accosté au quai Joannes  Couvert (poste JCV4) le 07.03.2016 peu avant minuit, en provenance de Singapour. Il doit procèder au transbordement de 14 000 t de VGO (Vacuum Gas Oil) sur le LS EVA. A droite, arrivant de Zeebrugge, le CMA CGM VASCO DE GAMA se dirige vers Port 2000 le 08.03.2016 vers midi.
MAERSK RHODE ISLAND
MAERSK RHODE ISLAND
CMA CGM VASCO DE GAMA
MAERSK RHODE ISLAND (Singapore) - IMO 9236975 - Indicatif d'appel 9V2660 - MMSI 564484000 - Pétrolier / Chimiquier - 171,20x27,40x17,33 m - TE 11,815 m - JB 22 184 - JN 9 438 - PL 34 801 t - P 6 078 kW (mot. 2T-5cyl MAN-B&WDalian Marine 5S50MC / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 865 kW / arr. 865 kW) - Générat. aux. 3 x 910 kW - Cap. 36 767 m3 (14 citernes) - Constr. 09.2002 (Guangzhou Shipyard International, Guangzhou, Chine) - Propr. Moller AP - Maersk (Copenhague, Danemark) - Gérant Maersk Tankers Singapore (Singapour) - Pav. SGP - Lancé comme MAERSK RAMSGATE (01.2002). Une vingtaine de sisterships dont, par exemple, les MAERSK RAPIER (IMO 9167150 / 01.2000) - MAERSK RIESA (IMO 9252292 / 06.2003) - MAERSK ROSYTH (IMO 9236987 / 01.2003) - ROMOE MAERSK (IMO 9251406 / 12.2003).

Escale très courte, entre 12h00 et 21h30, le 07.03.2016 pour le porte-conteneurs MAERSK LIMA que l'on voit ici lors de son arrivée d'Anvers. Son escale suivante sera Algeciras. Sur les deux photos suivantes, le chimiquier allemand CPO  AUSTRALIA arrivant de Donges le 06.03.2016 à 11h00. Il est venu décharger 38 000 t d'ULSD (Ultra-low-sulfur diesel).

MAERSK LIMA
CPO  AUSTRALIA
CPO  AUSTRALIA
MAERSK LIMA (Hong Kong) - IMO 9526875 - Indicatif d'appel VRKB9 - MMSI 477423600 - Porte-conteneurs - 299,90x45,20x24,20 m - TE 14,50 m - JB 89 097 - JN 51 991 - PL 106 043 t - P 45 740 kW (mot.2T-9cyl MAN-B&W-Doosan 9S90ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 22,8 nd -  Prop.d'étrave - Générat. aux. 3 x 4 914 kW / 1 x 4 228 kW / 1 x 3 200 kW -  Cap. 8 700 evp  (dont 1707 reefers) - Constr. 04.2011 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Moller-Maersk A/S (Copenhague, Danemark) - Pav. HKG (CHN). Sisterships : cf. MAERSK LETICIA (IMO 9526916 / 09.2001).
CPO  AUSTRALIA (London) - IMO 9443140 - Indicatif d'appel 2EDK4 - MMSI 235084179 - Chimiquier - 183,30x32,20x19,10 m - TE 13,30 m - JB 29 636 - JN 14 113 - PL 51 763 t - P 9 480 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50MC-C / hélice à pas fixe) - V 15,2 nd - Générat. aux. 3 x 730 kW - Cap. 53 033 m3 (12 citernes) - Constr. 03.2011 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Reederei Claus-Peter Offen (Hambourg, Allemagne) - Pav. GBR. Une quinzaine de sisterships dont les CPO NEW ZEALAND (IMO 9443152 / 05.2011) et MERSINI (IMO 9405899 / 07.2009).

Arrivant d'Anvers, le porte-conteneurs MSC DHAHRAN se dirige vers Port 2000 le 06.03.2016 à 13h30. Il vient de changer de nom début mars (il s'appelait auparavant MAERSK DHAHRAN). Appareillage le soir même pour Newark (port du New Jersey, proche de New York). Sur les deux autres photos, le chimiquier RT STAR a passé les digues du GPMH le 06.03.2016 en fin d'après-midi, en provenance d'Aratu, port brésilien juste au nord de Salvador de Bahia. Il vient livrer 2 000 t de pipérylène.

MSC DHAHRAN
MSC DHAHRAN
RT STAR
RT STAR
MSC DHAHRAN (Monrovia) - IMO 9348699 - Indicatif d'appel A8PX5 - MMSI 636091610 - Porte-conteneurs - 294,04x32,20x21,60 m - TE 13,50 m - JB 54 675 - JN 31 705 - PL 68 579 t - P 41 130 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9K90MC-C / hélice à pas fixe) - V 24,4 nd - Prop. d'étrave (1 900 kW) - Générat. aux. 4 x 1 790 kW - Cap. 5 085 evp (dont 482 reefers) - Constr. 07.2008 (Hanjin Heavy Industries & Construction, Busan, Corée du Sud) - Gérant NSC Schifffahrtsgesellschaft (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Maersk Line A/S (Copenhague, Danemark) - Pav. LBR - Ex MAERSK DHAHRAN (07.2008-03.2016) - Lancé comme LAS VEGAS (05.2008). Sisterships : MAERSK DANANG (IMO 9348687 / 05.2008) - MAERSK DENPASAR (IMO 9348663 / 12.2007) - MEMPHIS (IMO 9348675 / 02.2008).
RT STAR (Manila) - IMO 9523835 - Indicatif d'appel DUDN - MMSI 548847000 - Chimiquier - 159,03x27,10x14,20 m - TE 10,03 m JB 16 363 - JN 7 616 - PL 26 199 t - P 7 451 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Makita 6S46MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Prop. d'étrave (412 kW) - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. 27 887 m3 (16 citernes) - Constr. 10.2011 (Shin Kurushima Dockyard, Akitsu, Japon) - Propr./Gérant Nisshin Shipping (Tokyo, Japon) - Pav. PHL. Une dizaine de sisterships en service et autant en cours de construction.


Arrivée à Fécamp, le 10.03.2016, du cargo néerlandais TRAMPER — Photos Gérard Né et Christian Maheut
Ce cargo TRAMPER, spécialisé dans le transport de colis lourds et encombrants, vient embarquer des "conteneurs" destinés à des entreprises américaines exploitant les gaz de schistes. Les photos de son arrivée et de sa mise à quai sont de Gérard Né.
TRAMPER
TRAMPER
TRAMPER
TRAMPER
Arrivant de Rotterdam, le TRAMPER prend son pilote vers 11h30 et passe les digues vers 12h00.
TRAMPER
TRAMPER
TRAMPER
TRAMPER
Il se dirige vers l'arrière port. La vedette de pilotage ROLLON vient l'assister pour sa manœuvre (en plus de sa fonction d'embarquement et débarquement des pilotes, cette vedette sert également de remorqueur et de pousseur).
TRAMPER
TRAMPER
ROLLON
ROLLON
Le TRAMPER évite dans le bassin de l'arrière port, aidé de la vedette ROLLON, et se place cap N-O  pour accoster quai Joseph Duhamel.
ROLLON & TRAMPER
TRAMPER
TRAMPER
ROLLON - Vedette de pilotage de Fécamp - 11,70x4,52 m - TE 1,40 m - Ptot 258 kW (deux moteurs Iveco) - V 10 nd - Constr. 1997 (Chantier de construction navale Mouquet, 76430 Saint Romain de Colbosc, France). Son nom vient bien sûr du chef Viking Rollon qui prit pied en Normandie au Xe siècle.


Les photos ci-après sont de Christian Maheut. Le TRAMPER, maintenant amarré, va pouvoir charger les "boîtes" stockées sur le quai. Celles-ci ont été équipées par l'entreprise fécampoise 2H Energy d’électronique destinée à piloter de gros compresseurs permettant la liquéfaction des gaz de schiste (contrat signé avec General Electric). Cette société, installée à Saint-Léonard (76400), est spécialisée dans la fabrication de matériels électriques (générateurs, transformateurs, moteurs, etc.) et électroniques. Elle emploie environ 180 personnes sur ce site.

2H Energy résulte de la fusion (en 1993) de l'entreprise Houvenaghel (créée en 1947 et spécialisée dans la fabrication de groupes électrogènes et de tableaux de distribution électrique) et la société Hennequin (créée en 1930 et dédiée à la production de rhéostats et de groupes électrogènes). Elle est aujourd'hui intégrée au groupe FPT Industrial (Fiat Powertrain Technologies)
TRAMPER (Amsterdam) - IMO 9204697 - Indicatif d'appel PHAA - MMSI 245867000 - Cargo de divers (spécialisé "colis lourds") - 100,50x20,40x11,10 m - TE 8,20 m - JB 6 714 - JN 2 888 - PL 8 734 t - P 7 800 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8L46B / hélice à pas variable) - V 16,5 nd - Prop. d'étrave (500 kW) - Générat. aux. 1 x 1 072 kW / 3 x 548 kW / 1 x 108 kW - Cap. 10 497 m3 (1 cale) / 371 evp (dont 24 reefers) - Grues 2x275 t - Structures renforcées pour charges lourdes - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1C) - Equipé de prises reefers pour conteneurs réfrigérés - Constr. 09.1999 (Zhonghua Shipbuilding, Shanghai, Chine) - Propr. Spliethoff's (Amsterdam, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. BigLift Shipping (Amsterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD. Sisterships : ADOBIA (IMO 9169835 / 02.1998) - ARDENT (IMO 9169809 / 06.1997) - FANJA (IMO 9235115 / 10.2000) - GRACE MERCHANT (IMO 9169861 / 12.1998) - GRACE PIONEER (IMO 9169859 / 09.1998) - GRACE SUNRISE (IMO 9252826 / 05.2002) - HAMRA (IMO 9252034 / 11.2001) - PL AZIZAN (IMO 9169873 / 03.1999) - SEVASTOPOL (IMO 9235127 / 08.1999) - TRACER (IMO 9204702 / 08.1999) - TRANSPORTER (IMO 9204714 / 10.1999) - TRAVELLER (IMO 9204726 / 01.2000), ces trois derniers faisant partie, avec le TRAMPER, de la série dite des 'Tra-types" - YING RICH (IMO 9169811 / 09.1997).


Quelques paquebots en escale à Fort-de-France (Martinique) fin février-début mars 2016 — Photos Yvon Perchoc

Ci-dessous, le paquebot THE WORLD (photos des 07 et 08.03.2016). Sous son aspect "paquebot traditionnel", c'est en fait une "copropriété navigante" (à l'origine du projet, un armateur norvégien passionné de croisières, Knut U. Kloster Jr), la plupart des croisiéristes étant en fait des "résidents". Ils y ont en effet acquit l'un des 110 appartements privés avec terrasse (de 100 à 300 m2, avec 2 à 4 chambres, coût de l'ordre de 20 000 $ le mètre carré / il y a même un appartement avec six chambres au dernier pont pour un coût de l'ordre de 10 M$). Ils habitent à bord une grande partie de l'année (ils ont toutefois obligation d'avoir une adresse fiscale à terre, THE WORLD ne pouvant être déclaré comme résidence principale). En dehors du prix d'achat, les résidents doivent bien sûr régler les charges annuelles de fonctionnement, comme dans une copropriété traditionnelle (les coûts ne sont évidemment pas les mêmes !). Les propriétaires sont majoritairement américains, mais il y a aussi des Australiens, des Sud-Africains, des Asiatiques et même quelques Européens. En plus des appartements, le paquebot compte 88 suites (de 24 à 85 m2) louées à la nuitée pour les ami(e)s des résidents ou pour de riches croisièristes "classiques" (500 $ par nuitée en occupation double pour les studios et 1 900 $ et plus par nuitée pour les deux pièces avec un maximum de 4 invités, plus un forfait-repas tout compris de 150 $ par personne et par jour). D'autres photos du THE WORLD ici (lors d'une escale rochelaise le 17.07.2010).

THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD
THE WORLD
Côté navigation, THE WORLD parcourt toutes les mers du monde (entre 150 et 180 escales par an). Sa route est définie au moins deux ans à l'avance, choisie conjointement entre l'opérateur du navire (l'armement américain Wilhelmsen Ship Management), le Commandant et les copropriétaires. A chaque escale, des spécialistes locaux proposent aux résidents des excursions, voire des expéditions, plus ou moins longues (jusqu'à plusieurs semaines). L'avantage de ce genre de navigation par rapport à la croisière classique réside ainsi dans le temps des escales qui, au lieu de durer quelques heures (6 à 48 h dans le meilleur des cas), durent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, une façon d'approfondir la connaissance des pays visités, et aussi la possibilité de participer à des manifestations ou activités locales. Depuis sa mise en service fin 2002, THE WORLD a fait escale dans quelque 900 ports répartis dans près de 150 pays. En moyenne, son temps se passe pour un-tiers en navigation et deux-tiers à quai (partout dans le monde). L'équipage du paquebot tourne entre 250 et 300 membres (officiers norvégiens — les Commandants Saevik et Dyrnes sont norvégiens et ont rejoint le paquebot en 2002 et 2013 respectivement — et américains, et beaucoup de personnels philippins, indonésiens, sud-américains, etc.).

THE WORLD (Nassau) - IMO 9219331 - Indicatif d'appel C6RW4 - MMSI 311213000 - Paquebot-Résidence de croisières - 196,35x29,80x9,20 m - TE 6,90 m - JB 43 188 - JN 15 444 - PL 4 558 t - Ptot 11 880 kW (deux moteurs 4T-12cyl Wärtsilä 12V32 / deux hélices à pas variable) - V 19 nd - Trois propulseurs tranversaux (av. 2 x 1 200 kW) / arr. 700 kW) - Générat. aux. 2 x 2 800 kW / 3 x 1 150 kW - Cap. soute 1 276 t DO - 110 appartements privés (de 100 à 300 m2)  et 88 suites en location (de 24 à 85 m2) - 12 ponts - 4 restaurants (dont l'un adapte ses mesnus en fonction des pays visités) - Piano-bar - Bibliothèque The Study (4 000 livres, plus de 1 000 DVDs, journaux, etc.) - Théâtre / Cinéma Colosseo (où sont aussi données des conférences portant sur l'histoire, la culture, l'économie, la vie politique, les arts, le milieu naturel, la faune, la flore, etc., des pays visités) - Salon de jeux de carte - Salle de billard - Salon fumoir - Casino Cove - Salle de jeux videos The Zone - 2 piscines - Parcours de golf - Court de tennis - Spa & Centre de bien-être - Boutiques - Equipage 343 - Quille posée 09.2000 - Lancé 02.2001 - Constr. 02.2002 (Nya Bruces Verkstad A/B, Landskrona, Suède (coque) / Fosen Yard, Rissa, Norvège) - Propr. The World, Residences at Sea (Pasadena, Texas, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. (depuis 11.2005) Wilhelmsen Ship Management (Pasadena, USA) - Pav. BHS.


A quai à Fort-de-France, les paquebots HORIZON (photographié le 03.03.2016) et COSTA MAGICA (photographié le 27.02.2016). J'ai navigué à bord du premier en 08.2015 et j'ai débarqué du second (à Pointe-à-Pitre) le 21.02.2016 après 15 j de navigation dans les Caraîbes (rapport de mer en cours de rédaction).
HORIZON
COSTA MAGICA
COSTA MAGICA

Nous avons récemment parlé de l'ANTHEM OF THE SEAS à propos de son sistership, le OVATION OF THE SEAS (cf. infra). Le voici justement arrivant en escale à Fort de France le 27.02.2016. Visite à bord.
ANTHEM OF THE SEAS
ANTHEM OF THE SEAS
ANTHEM OF THE SEAS
ANTHEM OF THE SEAS
ANTHEM OF THE SEAS (Nassau) - IMO 9656101 - Indicatif d'appel C6BI7 - MMSI 311000274 - Paquebot de croisières - 347,75x41,40x11,55 m - TE 8,50 m - JB 168 600 - PL 10 500 t - Ptot 67 200 kW (quatre moteurs Wartsila (dont deux 4T-16cyl 16V46 et deux 4T-12cyl 12V46) couplés à des générateurs (dont deux de 16 800 kW chacun et deux de 12 600 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion de puissance unitaire 20 500 kW / deux azipods) - V 22 nd - Quatre propulseurs transversaux (en tunnel) de 3 500 kW chacun - Cap. 4 180 passagers (2 090 cabines dont les trois-quarts avec balcon, les 373 cabines intérieures possédant elles un "balcon virtuel") - 18 restaurants - 12 salons-bars - Théâtre de 1280 places - Bibliothèque - Casino - Boutiques - Clubs enfants - Salle de musculation - Spa - Equipage 1 550 environ - 18 ponts - Lavage des fumées par scrubbers (pour minimiser les émissions de CO2 NOx et SOx- Installations de traitement des eaux grises et noires - 2 200 km de câbles électriques - 400 km de canalisations diverses - Constr. 04.2015 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Royal Caribbean International (Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : OVATION OF THE SEAS (IMO 9697753 / Livrable 04.2016) - QUANTUM OF THE SEAS (IMO 9549463 / 10.2014).



Quelques autres navires nouvellement entrés en service (mis en ligne le 10.03.2016)
MAERSK CONNECTOR
SCF YAMAL
BOURBON ARCTIC
ASPHALT SPLENDOR
Câblier MAERSK CONNECTOR
Méthanier SCF YAMAL
AHTS BOURBON ARCTIC
Bituminier ASPHALT SPLENDOR
MAERSK CONNECTOR (Hirtshals) - IMO 9743813 - Indicatif d'appel OWEB2 - MMSI 219275000 - Câblier - 138,95x27,45x9,60 m - TE 6,25 m - JB 10 678 - JN 3 203 - PL 9 600 t - Ptot 10 344 kW (cinq moteurs (dont deux 4T-8cyl MaK 8M25C et deux 4T-6cyl MaK 6M25C, plus un 4T-12cyl Caterpillar 3512C) couplés à cinq générateurs (2 x 2 560 kW / 2 x 1 912 kW / 1 x 1 400 kW) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion / deux azipods) - V 10 nd - Prop. d'étrave en tunnel (3 x 1 250 kW) - Système de positionnement dynamique DP2 - Deux grues (50 et 60 t SWL de capacité de levage) - Helideck - Constr. 02.2016 (Damen Galati Shipyards, Galati, Roumanie (coque) / Damen BV Shipyards, Gorinchem, Pays-Bas) - Propr./Gérant Moller AP - Maersk (Copenhague, Danemark) - Opérat. DeepOcean (Haugesund, Norvège) - Pav. DNK. Sistership : NEXUS (IMO 9715505 / 12.2014).
SCF YAMAL (Limassol) - IMO 9737187 - Méthanier (LNG / Transport de gaz naturel liquéfié) - 299,00x50,00x26,50 m - TE 11,70 m - JB 127 000 - JN 38 000 - PL 80 000 t - Ptot 62 700 kW (six moteurs Wartsila (dont quatre 4T-12cyl 12V50DF et deux 4T-9cyl 9L50DF) couplés à six générateurs qui alimentent trois moteurs électriques de propulsion (de 15 000 kW chacun) / trois azipods) - V 19,5 nd - Coque brise-glace (FS Ice Class 1A Super) - Quatre cuves prismatiques intégrées à membrane en Invar (température – 162 °C) - Cap. 172 600 m3 (gaz liquéfié) - Livrable. 11.2016 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Sovcomflot (Saint-Petersbourg, Russie) - Pav. CYP. Sisterships : une quinzaine en commande.
BOURBON ARCTIC (Fosnavåg) - IMO 9732838 - Indicatif d'appel LEBQ - MMSI 257645000 - Remorqueur ravitailleur releveur d'ancres (AHTS / Anchor Handling Tug Supply) - 93,60x24,00x9,80 m - TE 7,80m - JB 8143 -  JN 2 443 - PL 4 129 t - Ptot 12 000 kW (deux moteurs 4T-12cyl Bergens-Rolls-Royce Marine B32:40V12A / deux hélices à pas variable) - Quatre propulseurs transversaux (av. 2 x 2 200 kW / arr. 2 x 1 400 kW) - Générat. aux. 3 x 2 900 kW - Traction au croc 280 t - Système de positionnement dynamique DP2 - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1B) - Matériel de lutte contre l'incendie (FF2) - Constr. 02.2016 (Vard Tulcea, Roumanie (coque) / Vard Brattvaag, Brattvaag-Haram, Norvège) - Propr. Bourbon (Paris / Marseille, France) - Gérant/Opérat. Bourbon Offshore Norway (Fosnavåg, Norvège) - Pav. NOR. Sisterships : cf. KL SANDEFJORD.
ASPHALT SPLENDOR (Majuro) - IMO 9763332 - Indicatif d'appel V7PQ7 - MMSI 538006655 - Asphaltier / Bituminier - 179,90x30,60x16,80 m - TE 10,40 m - JB 26 119 - JN 7 835 - PL 37 087 t - P 6 400 kW (mot. 2T-5cyl Wartsila-Yichang Marine Diesel 5RT-flex50D / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 3 x 900 kW - Cap. 35 666 m3 (16 citernes) - Constr. 12.2015 (AVIC Dingheng Shipbuilding, Yangzhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Sargeant Marine / Valt (Boca Raton, FL, Etats-Unis) - Pav. MHL. Un sistership en commande (IMO 9794159) livrable en 12.2017.


L'OVATION OF THE SEAS bientôt en route pour faire ses premiers essais en mer du Nord, via l'Ems, de Papenburg à Emden

Après le QUANTUM OF THE SEAS (IMO 9549463 / 10.2014) et le ANTHEM OF THE SEAS (IMO 9656101 / 04.2015), c'est au tour du troisième paquebot de la classe "Quantum", le OVATION OF THE SEAS, de quitter le chantier allemand Meyer Werft (Papenburg) pour pouvoir bientôt effectuer ses premiers essais en mer du Nord. Comme on le voit sur la carte, il doit d'abord descendre la rivière Ems pour atteindre la mer du Nord. Cette descente vers la mer devrait avoir lieu, sauf problèmes météorologiques contraires, les 11 et 12.03.2016. La découpe de la première tôle du paquebot eut lieu le 18.09.2014, sa quille fut posée le 05.03.2015, son lancement eut lieu le 18.02.2016. Cette descente de l'Ems est toujours une manœuvre délicate, surtout pour des paquebots de cette taille (les plus grands construits à Papenburg). Aussi les pilotes d'Emden s'entraînent-ils régulièrement sur le simulateur de navigation du Maritime Research Institute Netherlands (MARIN) installé à Wageningen (Pays-Bas). Le paquebot sera bien sûr assisté de remorqueurs. Au retour de ses essais à la mer, le paquebot sera amarré à Emden pour finitions. La livraison à son armateur américain, l'armement Royal Caribbean International  (Miami), est prévue en 04.2016 — Photos Meyer Werft.

OVATION OF THE SEAS (Nassau) - IMO 9697753 - Indicatif d'appel C6BX9 - MMSI 311000397 - Paquebot de croisières - 347,00x41,40x11,55 m - TE 8,22 m - JB 167 800 - JN 153 000 - PL 10 500 t - Ptot 58 800 kW (Ptot 67 200 kW (quatre moteurs Wartsila (dont deux 4T-16cyl 16V46 et deux 4T-12cyl 12V46) couplés à des générateurs (dont deux de 16 800 kW chacun et deux de 12 600 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion de puissance unitaire 20 500 kW / deux azipods) - V 22 nd - Quatre propulseurs transversaux (en tunnel) de 3 500 kW chacun - Cap. 4 180 passagers (2 090 cabines base double, dont les trois-quarts avec balcon, les 373 cabines intérieures possédant elles un "balcon virtuel"), le nombre maximal de passagers pouvant monter à 4 905 - Equipage 1 550 environ - 18 restaurants - 12 salons-bars - Théâtre de 1 280 places - Bibliothèque - Casino - Boutiques - Clubs enfants - Salle de musculation - Spa - 18 ponts - Lavage des fumées par scrubbers (pour minimiser les émissions de CO2, NOx et SOx) - Installations de traitement des eaux grises et noires - 2 200 km de câbles électriques - 400 km de canalisations diverses - Constr. 04.2016 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Royal Caribbean Cruises (Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : en dehors des deux autres précédemment cités, deux paquebots supplémentaires (IMO 9778856 et IMO 9795737) sont en commande, mais leur construction n'a pas commencé. Ils seront livrables respectivement en 01.2019 et 10.2020.



Pose de la quille du MSC SEASIDE, futur paquebot-amiral de MSC, au chantier Fincantieri de Monfalcone (06.03.2016)

La construction du MSC SEASIDE débuta (sous le nom de chantier FM 6256) avec découpe de la première tôle le 22.06.2015 au chantier Fincantieri (site de Monfalcone, voir vue générale ici, crédits-photos Fincantieri). Ce paquebot, le plus gros jamais construit jusqu'ici chez Fincantieri, sera le navire-amiral de son propriétaire italo-suisse, la Mediterranean Shipping Company. Sa quille fut donc posée le 06.03.2016. Ce paquebot, de 323 m de long pour 41 m de large, pourra embarquer près de 5 200 passagers répartis dans 2 070 cabines dont presque les trois-quarts avec balcon sur mer. Un des points forts de ce paquebot sera un vaste pont-promenade (au pont 8) faisant le tour complet du navire (ce qui n'est hélas pas toujours le cas), et sur lequel donneront des lieux de vie (restaurants, bars, boutiques) pour que les croisiéristes profitent au maximum de la mer. Aux 304 000 m2 d'espaces publics intérieurs, s'ajoutent ainsi 16 100 m2 d'espaces publics extérieurs. A la poupe, une structure plus étroite constituée de deux parties façon "Condo" entourant une immense baie vitrée derrière laquelle évoluent des ascenseurs panoramiques. Comme cela tend à se généraliser sur les paquebots récents, le WiFi sera partout à bord, les passagers pouvant ainsi communiquer avec les différents services du bord via leurs tablettes ou leurs téléphones.

MSC SEASIDE
MSC SEASIDE
MSC SEASIDE
Sa livraison est prévue en 11.2017 et son coût de construction officiellement estimé à 965 M$. Il naviguera à l'année dans les Caraïbes, au départ de Miami (Floride). Un sistership (IMO 9745378 / sous son nom de chantier FM 6257), dont la construction n'a pas encore débuté, devrait être livré en 05.2018. Une option pour une troisième unité est d'ores et déjà prise.
MSC SEASIDE (Valletta) - IMO 9745366 - Paquebot de croisières - 323,00x41,00x12,10 m - Hauteur totale 72 m - TE 8,80 m - JB 160 000 - JN 142 920 - PL 11 385 t - V 21 nd - Cap. 5 179 passagers (2 070 cabines, dont 72 % avec balcon et de luxueuses suites avec bains à remous privés et jardins privatifs) - Equipage 1 415 (759 cabines dédiées) - 9 restaurants (dont un réservé aux enfants) - 20 bars - Vaste terrain de sport - Deux piscines (une découverte et une avec toit amovible) - Bains à remous - Aquapark avec deux toboggans - Constr. 11.2017 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Propr. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Gérant/Opérat. MSC Crociere SpA (Italie) - Pav. MLT.


Les deux premiers successeurs des "Forts" de la CMA CGM lors de leurs escales inaugurales à Fort de France — Photos Yvon Perchoc

Les quatre "Forts" qui faisaient depuis une douzaine d'années la "route des Antilles" (France-Guadeloupe-Martinique) pour la CMA CGM sont progressivement remplacés par des porte-conteneurs de plus grande capacité (entre 2 800 et 2 900 evp, au lieu de 2 200, et avec plus de prises reefers). Ces quatre porte-conteneurs réfrigérés assuraient un service hebdomadaire (arrivée à Dunkerque, par exemple, tous les lundis, cf. ici) dont les escales étaient Montoir - Pointe-à-Pitre - Fort de France - Pointe-à-Pitre de nouveau - Montoir - Dunkerque - Rouen - Le Havre - Montoir (rotation "North Europe French West Indies" ou "NEFWI" en 28 jours). Pour les quatre "nouveaux" PCs, les escales de Rouen et du Havre sont supprimées au profit de Zeebrugge (Belgique) et de Rotterdam (Pays-Bas). Ces quatre PCs sont spécialement affrétés pour cette ligne dont les échanges croissent d'environ 3 % l'an, entre la métropole et les Antilles mais aussi entre les différentes îles de l'arc caribéen. Comme on le voit ci-dessous, les deux premiers à entrer en service sont les CMA CGM POINTE MARIN et CMA CGM POINTE DU DIAMANT que l'on voit ici lors de leurs escales inaugurales à Fort de France, respectivement les 10 et 25.02.2016.

CMA CGM POINTE MARIN
CMA CGM POINTE MARIN
CMA CGM POINTE DU DIAMANT
CMA CGM POINTE DU DIAMANT
CMA CGM POINTE MARIN
(Fort-de-France 10.02.2016)
CMA CGM POINTE DU DIAMANT
(Fort-de-France 25.02.2016)

Le CMA CGM POINTE MARIN n'est autre que l'ancien HAMMONIA ANTOFAGASTA (rebaptisé en 01.2016). Quant au CMA CGM POINTE DU DIAMANT, il a déjà fait partie de la flotte de l'armement marseillais, sous le nom de CMA CGM VIOLET, nom qu'il a porté de son neuvage en 01.2006 à 04.2012. Je l'ai d'ailleurs croisé sous ce nom le 31.01.2007 en mer Rouge (lui naviguait à destination de Djakarta, Indonésie), alors que je faisais route de Chiwan (Chine) à Bahr el Quezum, autrement dit Suez (Egypte) à bord du CMA CGM NABUCCO. Ces deux PCs remplacent les CMA CGM FORT ST GEORGES (à bord duquel j'ai eu la chance de naviguer un mois, débarquement le 26.03.2010) et CMA CGM FORT ST PIERRE. Les deux derniers "Forts" (les CMA CGM FORT STE MARIE et CMA CGM FORT ST LOUIS) continuent leurs rotations (pour encore une ou deux fois sans doute). Ils seront remplacés par les futurs CMA CGM POINTE CARAIBE  et  CMA CGM POINTE DES COLIBRIS.

CMA CGM POINTE MARIN (Monrovia) - IMO 9399753 - Indicatif d'appel A8OU5 - MMSI 636091507 - Porte-conteneurs - 225,16x31,00x19,70 m - TE 12,20 m - JB 32 901 - JN 13 452 - PL 35 534 t - P 22 890 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Dalian Marine7L70MC-C / hélice à pas fixe) - V 22,2 nd - Prop. d'étrave (1 300 kW) - Générat. aux. 4 x 1 700 kW - Cap. 2 872 evp (dont 746 reefers) - Constr. 03.2008 (Yangfan Group, Zhoushan, Chine) - Gérant Hammonia Reederei (Hambourg, Allemagne) - Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. LBR - Ex HAMMONIA ANTOFAGASTA (01.2013-01.2016) - Ex MAERSK JENNINGS (03.2008-01.2013) - Lancé comme ANTOFAGASTA (11.2007). Sisterships : ALGARROBO (IMO 9399789 / 06.2009) - ALIANCA CORRIENTES(IMO 9399806 / 03.2010) - ANDES (IMO 9399739 / 07.2007) - ANDINO (IMO 9399765 / 06.2008) - ANL KURANGO (IMO 9399791 / 04.2010) - ARICA (IMO 9399741 / 12.2007) - AUSTRAL(IMO 9399777 / 09.2008).
CMA CGM POINTE DU DIAMANT (Hong Kong) - IMO 9314935 - Indicatif d'appel VRCP8 - MMSI 477791600 - Porte-conteneurs - 222,15x30,07x16,80 m - TE 12,00 m - JB 28 927 - JN 15 033 - PL 39 156 t - P 25 228 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7K80MC-C / hélice à pas fixe) - V 23 nd - Prop. d'étrave (1 100 kW) - Générat. aux. 4 x 1 600 kW - Cap. 2 824 evp (dont 586 reefers) - Constr. 01.2006 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant Marlow Navigation (Limassol, Chypre) - Opérat. CMA CGM (Marseille, France) - Pav. HKG (CHN) - Ex VIOLET (04.2012-02.2016) - Ex CMA CGM VIOLET (01.2006-04.2012). Navire-catalogue : au moins une cinquantaine de sisterships, dont les ALDI WAVE (IMO 9341122 / 03.2008 / Ex SANTA BRUNELLA 05.2012-08.2014 / Ex CAP BEAUFORT 03.2008-05.2012) - BOMAR HAMBURG (IMO 9330525 / 10.2006 / Ex MAERSK JAMESTOWN 10.2006-08.2011) - CORDELIA (IMO 9253014 / 08.2003) - IRENES RAINBOW (IMO 9303780 / 04.2006) - IRENES RELIANCE (IMO 9315862 / 08.2005) - ITAL ORIENTE (IMO 9338058 / 11.2007) - MOEN ISLAND (IMO 9294173 / 10.2005) - MOZART (IMO 9337274 / 05.2007) - RUBINA SCHULTE (IMO 9315836 / 01.2005 / Ex KOTA PEKARANG 01.2005-12.2013) - SANTA BETTINA (IMO 9338084 / 10.2007), pour n'en citer que quelques-uns.


Mise à flot du paquebot SEABOURN ENCORE au chantier Fincantieri de Marghera (04.03.2016)

Le premier de deux petits paquebots de luxe commandés par l'armement américain Seabourn Cruise Line (filiale du groupe Carnival), le SEABOURN ENCORE, a été lancé le 04.03.2016 au chantier Fincantieri de Marghera, près de Venise. Sa quille fut posée le 15.09.2015 et il doit être livré en 01.2017. Il aura un sistership, le SEABOURN OVATION, dont la livraison est programmée pour 04.2018. Leur capacité, à l'un et à l'autre, sera de 604 passagers, répartis dans 302 suites base double, spacieuses et super-luxueuses, bien sûr toutes munies de balcons privés. Selon le chantier, les principaux points forts de ces navires seront la sécurité (avec des technologies dont les normes vont au-delà de la législation actuellement en vigueur) et une moindre consommation de carburant (grâce à l'optimisation de l' hydrodynamique). Ces deux navires s'inscrivent dans le cadre d'un programme de rénovation de sa flotte engagé par Seabourn dès 2009. Pour mémoire, Fincantieri a construit 70 navires de croisière depuis 1990 (47 depuis 2002) et 14 autres sont en construction ou en commande.

SEABOURN ENCORE
SEABOURN ENCORE
SEABOURN ENCORE
SEABOURN ENCORE (Nassau) - IMO 9731171 - Paquebot de croisières - 210,00x28,00 m - JB 40 350 - PL 7 000 t - V 18,6 nd - Cap. 604 passagers (302 cabines) - Livrable 01.2017 (Fincantieri, Cant. Nav. Italiani Marghera-Venise, Italie) - Propr. Carnival Corp. (Miami, Etats-Unis et Panama) - Gérant/Opérat. Seabourn Cruise Line (Seattle, Etats-Unis) - Pav. BHS.


Quelques nouveaux venus à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) — Photos Stéphane Barbedienne
Et tout d'abord le remorqueur tout neuf QUEMCHI, ici photographié le 14.02.2016 et entré en service cinq semaines plus tôt. Il était en transit à Nouméa, à destination de la Nouvelle-Zélande.
QUEMCHI
QUEMCHI
QUEMCHI
QUEMCHI (Kingstown) - IMO 9761138 - Indicatif d'appel J8B5388 - MMSI 377364000 - Remorqueur - 26,50x11,00x4,50 m - TE 3,49 m - JB 321 - JN 96 - PL 204 t - Ptot 4 000 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516C-HD / deux propulseurs azimutaux) - V 13 nd - Générat. aux. 2 x 82 kW / 1 x 50 kW - Traction au croc 65 t - Système de lutte contre l'incendie FF1 - Constr. 01.2016 (Guangdong Bonny Fair Heavy Industry, Guangzhou, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. CPT Empresas Maritimas (Las Condes, Chili) - Pav. VCT. Sisterships : ANGOL (IMO 9744219 / 01.2015) - CHANGO (IMO 9761126 / 12.2015) - DICHATO (IMO 9744221 / 01.2015) - POMAC (IMO 9737876 / 03.2015) - ZEUS (IMO 9673903 / 10.2012).

Ci-dessous à gauche, le porte-conteneurs allemand ANL KURANGO (photo du 05.02.2016) opéré par l'armement australien ANL. A droite, un PC récent puisque mis en service fin 2013, le singapourien SHUNTIEN (également photographié le 05.02.2016).
ANL KURANGO
SHUNTIEN
ANL KURANGO (Monrovia) - IMO 9399791 - Indicatif d'appel A8SF5 - Porte-conteneurs - 225,00x31,00x19,70 m - TE 12,20 m - JB 32 901 - JN 13 452 - PL 35 377 t - P 20 565 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Dalian Marine7L70MC-C / hélice à pas fixe) - V 22,2 nd - Prop. d'étrave (1 300 kW) - Générat. aux. 4 x 1 700 kW - Cap. 2 872 evp (dont 746 evp) - Constr. 04.2010 (Yangfan Group, Zhoushan, Chine) - Propr./Gérant NSC Holding (Hambourg, Allemagne) - Opérat. ANL Container Line (Melbourne, Australie) - Pav. LBR - Ex ANGELES (04.2010-11.2014). Sisterships : cf. CMA CGM POINTE MARIN (IMO 9399753 / 03.2008).
SHUNTIEN (Singapore) - IMO 9614517 - Indicatif d'appel 9V9714 - MMSI 563709000 - Porte-conteneurs - 199,90x28,20x15,50 m - TE 10,50 m - JB 25 483 - JN 11 810 - PL 30 852 t - P 13 560 kW (mot. 2T-6cyl Wartsila-Hudong Heavy Machinery 6RT-flex58T / hélice à pas fixe) - V 15,5 nd - Prop. d'étrave (1 200 kW) - Générat. aux. 3 x 1 058 kW - Cap. 2 118 evp (dont 147 reefers) - Grues 4 x 60 t -  Constr. 11.2013 (Zhejiang Ouhua Shipbuilding, Zhoushan, Chine) - Gérant/Opérat. China Navigation Co Pte Ltd (Singapour) - Pav. SGP Sisterships : cf. SZECHUEN (IMO 9614543 / 03.2014).


L'ancien baliseur de haute mer nazérien CHARLES BABIN échappe aux chalumeaux

On le sait, le baliseur côtier ROI GRADLON (1948) des Phares et Balises du Morbihan, basé à Lorient, a échappé aux chalumeaux puisqu'il a rejoint en avril 2015 le musée à flot Port Rhu de Douarnenez. Il avait été désarmé en 2014 après 66 années de service. Le sort de son contemporain basé à Saint-Nazaire, le baliseur CHARLES BABIN (1949), était incertain. Il avait en effet été retiré du service lui aussi en 2014 (après 65 ans, et 3 000 milles parcourus chaque année) et remplacé par l'ATLANTIQUE. On le voit, sur les deux premières photos ci-dessous, de Jean-Paul Thomas) désarmé à Saint-Nazaire. Il va finalement lui aussi échapper au ferraillage et devrait connaître une deuxième vie, comme voilier d'exploration scientifique, un peu à l'image du TARA. C'est en tout cas l'objectif de Charles Raffin-Caboisse (ci-dessous à droite, crédit photo MrCharly0505) qui vient de le racheter aux Domaines début mars 2016, au nom de l'association Tall Ship World Explorer (TSWE) qu'il a créée. Pour mémoire, ce marin passionné fut bosco (maître d'équipage) du BELEM pendant une dizaine d'années. C'est le groupement naval ligérien Neopolia Marine (groupement d'une quarantaine d'entreprises liées à l'industrie navale, dont nous avons déjà parlé, en particulier à propos du paquebot fluvial LOIRE PRINCESSE) qui a réalisé les études de faisabilité de transformation du baliseur en trois-mâts barque (1 500 à 1 800 m2 de voiles sont prévus, avec gréement assisté). Le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) a déjà montré son intérêt pour le projet. Une vingtaine de scientifiques pourraient être embarqués chaque année pour des missions longues durées. Ce voilier serait armé par une quinzaine de marins et naviguerait bien sûr sous pavillon français. Le vieux baliseur va êttre amarré à Paimbœuf (au lieu de Saint-Nazaire, pour limiter les frais de port) et, pour rassembler les premiers 50 000 € nécessaires au lancement du projet, Charles Raffin-Caboisse a lancé une campagne de financement participatif (crowdfunding) sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank. Il aimerait également trouver un "mécène au long-cours" et constituer un groupe de partenaires ayant envie d'embarquer avec lui dans cette aventure. Les travaux de transformation sont estimés à 7 M€.
CHARLES BABIN
CHARLES BABIN
Page précédente
Dernière mise à jour - 30.11.2017

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net