Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abis Dusavik - Agios Fanourios I - Agios Sostis I - Akademik Golitsyn - Akademik Shuleykin - Alf Pollak - Arctic Dawn - Arklow Freedom - Berlin - Bulk Finland - Bulk Sweden - CCGS Capt Jacques Cartier - CCGS John Cabot - CCGS Sir John Franklin - Clipper Victory - Clipper Viking - Clipper Vision - Copenhagen - Coastalwater - Colorado Star - Crimson Monarch - CSK Longevity - CSK Unity - Don de Dieu - Dronningen - Elka-S - Eemslift Nadine - Eemslift Nelli - Eneos Glory - Fadiq - Flensburger 781 - Front Earl - Front Empire - G34 - Gazpromneft Zuid East - Gem No. 1 - Gem No. 2 - Gem No. 5 - Geolog Dmitry Nalivkin - Glory First - Greg Mortimer - H34 - I34 - Kongen - Kypros Land - Kypros Sea - Kypros Sky - La Bonne Renommee - Lauren C - Le Bellot - Le Bougainville - Le Champlain - Le Dumont-d'Urville - Leevsten - Le Jacques Cartier - Le Laperouse - Le Surville - Lita - Maasdam - Maria Grazia Onorato - Meleq - MSC Bellissima - MSC Diego - MSC Grandiosa - MSC Meraviglia - MSC Regina - MSC Virtuosa - Murray Star - Nave Quasar - Navios Victory - New Aspire - New Vanguard - Nord Hydra - Nord Libra - Nord Titan - Ocean Discoverer - Ocean Explorer - Ocean Odyssey - Ocean Victory - Orakai - Oralina - Oraluna - Oralynn - Orarikke - Orarose - Pacific Aria - Pacific Eden - Polar Pioneer - Polar Surveyor - Prinsen - Priority - PRT Kaho - Ryndam - Scenic Eclipse - Scenic Eclipse II - Sea Victory - Silver Dawn - Silvergate - Silver Moon - Silver Muse - Statendam - Sun Excelsior - Tidekongen - TR Infinity - Vacamonte - Vasco da Gama - Veendam - Xin Tong Yang - Zodiacal -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Navires vus à La Rochelle
(12 & 16.09.2019)

Photos Samuel Daguenet


Le cargo porteur de colis lourds néerlandais EEMSLIFT NELLI en escale au Havre (11.09.2019) — Photos Fabien Montreuil
Le porteur de colis lourds EEMSLIFT NELLI, de l'armement néerlandais Amasus Shipping, est arrivé sur rade du Havre le 09.09.2019, en provenance de Ravenne (port du Nord de l'Italie, sur la côte Adriatique). C'est sa première escale au GPMH (depuis son entrée en service le 23.12.2013). Pilote à bord à 14h00, il passe les digues d'entrée du port une demi-heure plus tard et accoste vers 14h30 au quai Renaud (dans le bassin de l'Eure). Il est en effet venu livrer une petite grue (grue verte sur les photos ci-dessous) destinée à remplacer l'ancienne du chantier de réparation navale (Formes de l'Eure, cf. plan ici). Cette grue (tout comme la grue rouge qu'il va livrer à Gand, Belgique) a été construite par l'entreprise italienne Italgru (fondée en 1954 / siège social à Ambivere, au NE de Milan) spécialisée dans la construction de moyens de levage pour les ports, les chantiers navals et l'industrie offshore. Une fois la grue verte déchargée, le cargo appareillera donc pour Gand (ETD 11.09 vers 22h30). Ce porteur de colis lourds est équipé de deux grues de capacité unitaire de levage de 150 t SWL (Safe Working Load). Il peut non seulement charger des "colis indivisibles", mais aussi des conteneurs. Comme on le voit sur la photo de droite, avant de procéder au déchargement de la grue, le EEMSLIFT NELLI descend, du côté opposé au quai, un caisson flottant de ballastage pour contrebalancer la gite à tribord lors du déchargement de ladite grue (ce ballast supplémentaire est solidarisé au navire, pendant le déchargement, grâce à un bras rétractable).
EEMSLIFT NELLI EEMSLIFT NELLI EEMSLIFT NELLI EEMSLIFT NELLI EEMSLIFT NELLI
EEMSLIFT NELLI (Delfzijl) - IMO 9671462 - Indicatif d'appel PCUT - MMSI 244790607 - Cargo porteur de colis lourds - 111,60x16,80x9,30 m - TE 5,94 m - JB 5 460 - JN 1 638 - PL 4 200 t - P 4 000 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M32C / hélice à pas variable) - V 11 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 1 x 300 kW / arr. 1 x 300 kW) - Générat. aux. 1 x 700 kW / 2 x 400 kW - Cap. GRN 6 994 m3 (1 cale) / 261 evp - Grues 2 x 150 t - Constr. 12.2013 (Partner Stocznia, Police, Pologne (coque) / DEKC Maritime & Shipkits BV, Groningue, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Amasus Shipping BV (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex ARCTIC DAWN (12.2013-01.2017). Sisterships : cf. EEMSLIFT NADINE (IMO 9671436 / 03.2014 / Vu à Fort-de-France à quai le 04.04.2018 / Ex ABIS DUSAVIK 03.2014-01.2017).


Premiers essais en mer du paquebot MSC GRANDIOSA (Saint-Nazaire) — Photos Christian Plagué

Voici quelques photos (publiées avec un peu de retard) du départ du paquebot MSC GRANDIOSA (Ex G34) pour ses premiers essais à la mer. Nous avions vu sa mise à flot aux Chantiers de l'Atlantique (Saint-Nazaire) le 05.01.2019. Il a bien changé depuis. Pour mémoire, construction lancée le 15.01.2017, sa quille fut posée le 31.07.2017 et il fut donc lancé au début de cette année comme nous venons de le dire. C'est le 28.08.2019 à 16h00 que le MSC GRANDIOSA a commencé sa manœuvre de sortie de la Forme C du Chantier de l'Atlantique, avec l'aide de quatre remorqueurs. Ces essais se sont déroulés (avec succès) entre Saint-Nazaire, Belle-Ile et l'île d'Yeu. A bord, environ 450 personnes (une partie de l'équipage, des personnels du chantier et de ses sous-traitants, des représentants de MSC, des membres du Bureau Veritas qui est sa société de classification, etc.). Trois jours de tests (portant sur la propulsion, les systèmes de navigation, la manœuvrabilité, la sécurité, etc.) et retour le 31.08 vers 17h00. Après ces essais concluants, les derniers travaux de finitions intérieures se poursuivent à quai, jusqu'à sa livraison à l'armement Mediterranean Shipping Company prévue le 31.10.

Ce paquebot MSC GRANDIOSA est le troisième de la "Classe Meraviglia" et premier de la "Classe Meraviglia +" car lui et ses deux sisterships (cf. infra) auront 15 m de plus que les deux premiers : MSC MERAVIGLIA (IMO 9760512 / 05.2017) et MSC BELLISSIMA (IMO 9760524 / 03.2019). Avec ses 331,40 m de long pour 43,00 m de large et sa jauge brute de 181 500 ums, le MSC GRANDIOSA est le plus gros paquebot à ce jour de l'armement italo-suisse MSC (et le sixième mondial dans la course au gigantisme). Il pourra embarquer plus de 6 300 passagers et environ 1 700 membres d'équipage. La compagnie MSC le présente comme "le plus performant de sa flotte", avec des technologies environnementales de dernière génération (système de nettoyage des gaz d’échappement, circuit complexe de traitement des déchets, confinement des pertes d'huile de la salle machines, système de traitement des eaux de ballast, etc.) "permettant d’avoir un impact quasi-nul en terme de rejets" (sic), ce qui lui permettra de naviguer dans des zones protégées comme l'Alaska ou la mer Baltique. L’efficacité énergétique a évidemment été soigneusement pensée dès la conception (paramètres de carène, choix de la motorisation et de la propulsion, système de récupération de chaleur, éclairage LED, etc.).

Le paquebot doit être baptisé à Hambourg (Allemagne) le 09.11.2019, puis appareillera pour son "Maiden Voyage" qui le conduira à Marseille (via Southampton, Lisbonne et Barcelone, cf. carte ci-dessous). Puis il rejoindra Gênes d'où il embarquera, à partir du 16.11.2019, ses premiers passagers pour des croisières régulières en Méditerranée, avec escales à Civitavecchia (port de Rome), Palerme (Sicile), La Vallette (Malte), Barcelone (Espagne), Marseille (France), etc.
MSC GRANDIOSA (Valletta) - IMO 9803613 - Indicatif d'appel 9HA5063 - MMSI 215325000 - Paquebot de croisières - 331,40x43,00x12,50 m - TE 8,75 m - JB 181 500 - PL 13 610 t - Quatre moteurs Diesel couplés à quatre générateurs qui alimenteront les deux moteurs électriques de propulsion entraînant les deux azipods - V 22 nd - Cap. 6 334 passagers (2 408 cabines et suites) - Cinq propulseurs transversaux (av. 4 x 3 500 kW / arr. 1) - 19 ponts - Une douzaine de restaurants - Une vingtaine de salons-bars - Une rue centrale (longue d'une centaine de mètres, bordée de restaurants, de bars et de boutiques, avec un ciel en voûte formée de panneaux de diodes électroluminescentes — leds — de près de 500 m2) - Théâtre - Partenariat exclusif avec le Cirque du Soleil (salle de spectacle dédiée, à l'arrière du navire) - Cinéma interactif - Discothèque - Différents clubs enfants (du Baby Club au Juniors Club) - Casino - Simulateurs de F1 - Simulateur de vol - WiFi - 4 piscines - Aquapark avec toboggans géants - Bains à remous - Sauna - Hammam - Centre Sportif - Terrain de basket - Court de tennis - Piste de marche - Pistes de bowling - Salon de beauté, etc. - Livrable 31.10.2019 (Chantiers de l'Atlantique, Saint-Nazaire, France) - Propr. Mediterranean Shipping Company / MSC (Genève, Suisse) - Gérant/Opérat. MSC Crociere (Naples, Italie) - Pav. MLT. Sisterships : MSC VIRTUOSA / H34 (IMO 9803625 / Livrable 10.2020), plus un autre encore sous son nom de chantier I34 (IMO 9860312), dont la construction n'a pas commencé, mais dont la livraison est prévue pour 04.2023 (à noter que ce paquebot sera le premier de cette série à être propulsé au gaz naturel liquéfié).


Quelques navires vus à Brest
(fin juillet - début septembre 2019)

Photos Gilbert Auffret


Le paquebot LE CHAMPLAIN, dernier né de l'armement Ponant, arrive en première escale à Québec le 12.09.2019 — Photo Gilles Jobidon
LE CHAMPLAIN   Nous avons présenté, le 04.06.2019, le baptême à Marseille du paquebot LE BOUGAINVILLE. Nous avions également présenté le LE LAPEROUSE lors de son escale à Caen le 07.09.2018. Voici un autre sistership : le LE CHAMPLAIN, arrivant en première escale à Québec (Canada) le 12.09.2019 à la levée du jour. Quille posée le 20.04.2017 au chantier Vard-Fincantieri de Tulcea (Roumanie), le paquebot de croisières et d'expéditions LE CHAMPLAIN y a été lancé le 29.03.2018. Transféré au chantier Vard-Fincantieri de Søvik (Norvège) pour y être achevé, il y a été livré le 27.09.2018 à l'armement français Ponant qui l'a aussitôt mis en service. Comme ses sisterships (cf.infra), il est enregistré à Mata-Utu (chef-lieu de l'île Wallis, archipel de Wallis-et-Futuna situé dans le Pacifique Sud, au Nord de la Nouvelle-Zélande, à la latitude et à l'Est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée). Comme ses sisterships déjà en service, il dispose d'un salon sous-marin "Blue Eye" avec de grandes fenêtres permettant de voir sous l'eau.
LE CHAMPLAIN (Mata-Utu) - IMO 9814038 - Indicatif d'appel FLBP - MMSI 578001100 - Paquebot de croisières et d'expéditions - 131,46x18,00x18,20 m - TE 4,70 m - JB 9 976 - JN 2 992 - PL 1 353 t - Ptot 6 400 kW (quatre moteurs Wärtsilä 8L20 couplés à quatre générateurs (de 1 366 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion Construcciones Electromecannicas Indar (de 2 000 kW chacun) entraînant deux hélices à pas variable) - V 12,5 nd - Prop. d'étrave - Cap. 180 passagers (88 cabines avec balcon et 4 suites avec terrasse privative, de 19 à 45 m2) - Equipage 110 (soit un ratio équipage/passagers correspondant à un navire de luxe)- Sept ponts - Salon sous-marin "Blue Eye" - Salon d’observation au pont supérieur, à l'avant du navire et prolongé par une terrasse extérieure - Théâtre pouvant accueillir les 180 passagers - Restaurant panoramique intérieur avec terrasse - Restaurant grill - Piscine - Centre de bien-être (sauna, salon de beauté, salle de fitness) - Boutique - Galerie photo - Flotille embarquée de dix embarcations semi-rigides d'expédition (type Zodiac) - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1C) pour ses expéditions polaires - Stabilisateurs - A la poupe du navire, marina modulable trois positions : sundeck / mini-port immergé / à fleur d'eau pour les activités nautiques - Constr. 09.2018 (Vard Tulcea / Groupe Fincantieri, Tulcea, Roumanie (coque) / Vard Soviknes / Groupe Fincantieri, Søvik, Norvège) - Propr./Gérant/Opérat. Ponant (Marseille, France) - Pav. FRA. Sisterships : LE BELLOT (IMO 9852418 / Livrable 03.2020) - LE BOUGAINVILLE (IMO 9814040 / 04.2019) -  LE DUMONT-D'URVILLE (IMO 9814052 / 06.2019) - LE JACQUES CARTIER  (IMO 9852420 / Livrable 06.2020 / Initialement prévu comme LE SURVILLE) - LE LAPEROUSE (IMO 9814026 / 06.2018).

Le nom de ce paquebot d'expéditions rend évidemment hommage à Samuel de Champlain, fondateur du Canada français. Né à Brouage (Saintonge) en 1570 probablement (de son vrai nom Chappelain, son père Antoine Chappelain étant capitaine de navire), il a une vingtaine d'années quand il embarque pour son premier voyage lointain à destination des Antilles et de l'Amérique du Sud — avec son oncle Guillaume Allène (dit « capitaine provençal ») qui naviguait alors au service de l'Espagne (au cours de cette navigation qui dura deux ans, ils voyageront vers Porto Rico, le Mexique, la Colombie, le Panama, les Bermudes, etc.). En mars 1603, à bord de LA BONNE RENOMMEE, il part de Honfleur (avec un équipage honfleurais), en direction du Canada (il débarqua à Tadoussac), aux côtés de Pierre Dugua de Mons (dans le cadre d'une expédition de traite des fourrures pilotée par François Gravé-Dupont ; Champlain n'est alors que simple observateur). Il repart le 7 mars 1604, au départ du Havre cette fois-ci, toujours avec Pierre Dugua de Mons et François Gravé-Dupont. Champlain participe alors à la fondation de l'habitation de l'Île Sainte-Croix, le premier établissement français du Nouveau Monde (qui sera abandonné l'hiver suivant), puis l'expédition établit la colonie à Port-Royal (Acadie). Il y restera jusqu'en 1607, explorant et cartographiant le littoral Atlantique autour de l'embouchure du Saint-Laurent. C'est au cours de son troisième voyage (il quitte la France le 18 avril 1608 à bord du DON DE DIEU, avec mission du Roi Henri IV d'y établir une colonie) qu'il découvre le Lac Saint-Jean et qu'il fonde Québec (le 3 juillet 1608). Après un hiver rude (sur les vingt-cinq hommes restés avec lui, seuls huit survécurent), Champlain prit soin d'établir de bonnes relations avec les Hurons, les Algonquins et les Montagnais… contre les Iroquois qui avaient eux le soutien des Anglais. Au cours de ce voyage, il explora la Rivière des Iroquois (aujourd'hui appelée Richelieu) avec l'aide de trois-cents Amérindiens. Il revint en France mais repartit l'année suivante pour le Canada. En fait, entre 1603 et 1635 (date de sa mort à Québec, le 25.12.1635 exactement), il effectuera vingt-trois traversées de l'Atlantique et onze longs séjours en Amérique du Nord, non seulement pour y installer des Français au Canada, mais aussi dans l'espoir de trouver un passage à travers l'Amérique qui permettrait d'atteindre le Pacifique et de faciliter l'accès aux richesses de l'Orient (en 1612, il reçut du Roi Louis XIII la mission de "chercher chemin facile pour aller au païs de la Chine").
Ci-contre, l'astrolabe dit de Champlain, découvert en 1867 à Cobden (Ontario) et aujourd'hui conservé au "Musée canadien des Civilisations" à Gatineau
(ville du Québec située sur la rive nord de la rivière des Outaouais, en face d'Ottawa). Le nom de Champlain n'y est pas gravé, seule apparaît la date de 1603.
Les historiens le lui attribuent toutefois, pensant qu'il l'aurait perdu lors de son voyage vers la huronie du bassin de la rivière des Outaouais.
A l'un des voyages suivants (en 1615), il amena au Canada des religieux récollets qui avaient mission de répandre la foi chrétienne dans la Nouvelle-France. En 1620, Champlain reçut le titre de Lieutenant général au Canada, mais malgré tous ses efforts la nouvelle colonie peinait à se développer. A sa mort en 1635, la colonie "Nouvelle-France" compte seulement 150 Français, ce n'était alors qu'un comptoir commercial (il y en aura 15 000 à la fin du XVIIe siècle). Non seulement il fonda Québec, mais il explora aussi le fleuve Saint-Laurent et ses affluents. Il contribua ainsi à une meilleure connaissance de l'hydrographie de ce bassin et de la cartographie de toute la région (consignées dans le traité de 1643 Hydrographie contenant la théorie et la practique de toutes les parties de la navigation, du Père Georges Fournier, jésuite aumonier de marine).
Champlain publia lui-même (en 1632) le Traité de la Marine et du devoir d'un bon Marinier. Il dressa les plans de ports comme ceux de Québec, Tadoussac, Sault-Saint-Louis, etc. En 1626, il fit construire une fortification autour de Québec, laquelle permit de résister aux attaques des Anglais pendant plus d'un an, mais Québec finit par tomber en 1629, les Anglais s'emparant alors de la ville. Champlain rentra en France et revint s'installer à Brouage. Après la signature du "Traité de Saint-Germain-en-Laye" qui restitua Québec à la France (en 1632), Champlain repartit au Canada en 1633, retrouvant son titre de Gouverneur général de la Nouvelle-France. Il tomba malade en octobre 1635 et c'est paralysé qu'il décèdera à Québec le jour de Noël 1635. Il y sera semble-t-il inhumé, mais sa tombe n'a jamais été retrouvée malgré les nombreuses fouilles archéologiques qui se poursuivent depuis les années 1850 (l'explorateur n'a pas eu d'enfant, n'a laissé aucun descendant et pas de document testamentaire précisant ses souhaits à sa fin de vie).
Lectures complémentaires : Champlain ou les portes du Nouveau Monde sous la direction de Mickaël Augeron et Dominique Guillement (Geste Editions) et A la découverte du Saint-Laurent de Jean Gagné (Editions de l'Homme), par exemple.


Navires vus à Port Atlantique La Rochelle le 07.09.2019 — Photos Samuel Daguenet
Le chimiquier / pétrolier allemand COLORADO STAR touche La Rochelle le 07.09.2019 à 07h30, en provenance d'Anvers (Belgique). Il mouille en zone d'attente jusqu'en début de soirée. On le voit ici lors de ses manœuvres d'évitage et d'accostage au poste APES de l'appontement pétrolier aux alentours de 18h00 (opération terminée une heure plus tard).
COLORADO STAR & VB OLERON
COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR & VB OLERON

Il vient livrer 4 800 t de kerdane et 1 700 t d'essence. Il appareillera le lendemain à 21h00, destination à ordre (pas de photos).

COLORADO STAR & VB OLERON
COLORADO STAR & VB OLERON
COLORADO STAR
COLORADO STAR
COLORADO STAR (Valletta) - IMO 9527609 - Indicatif d'appel 9HA2189 - MMSI 248127000 - Chimiquier / Pétrolier - 128,60x20,40x11,50 m - TE 8,714 m - JB 8 581 - JN 4 117 - PL 13 021 t - P 4 440 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-STX 6S35MC7 / hélice à pas fixe) - V 13,4 nd - Prop. d'étrave (450 kW) - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. 13 404 m3 (12 citernes) - Constr. 05.2010 (21st Century Shipbuilding, Tongyeong, Corée du Sud) - Propr./Gérant Chemikalien SeeTransport / CST (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Furetank Denmark (Holbaek, Danemark / Donsö, Suède) - Pav. MLT. Sisterships : cf. MURRAY STAR (IMO 9527635 / 04.2011).

Escale très courte pour le chimiquier / pétrolier néerlandais ORALUNA : arrivé ce 07.09.2019 à 01h00, en provenance de Port Jérôme, il repart le jour même à 18h00 (photos ci-dessous), destination à ordre.
ORALUNA
ORALUNA
ORALUNA
ORALUNA
ORALUNA (Gibraltar) - IMO 9537094 - Indicatif d'appel ZDKZ6 - MMSI 236111857 - Chimiquier / Pétrolier - 103,00x16,00x8,70 m - TE 7,00 m - JB 3 953 - JN 1 940 - PL 6 907 t - P 2 640 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M25C / hélice à pas variable) - V 11,7 nd - Prop. d'étrave (300 kW) - Générat. aux. 1 x 600 kW / 2 x 420 kW / 1 x 160 kW - Cap. 6 791 m3 (12 citernes) - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1C) - Constr. 05.2012 (Rongcheng Xixiakou Shipyard, Rongcheng, Chine) - Propr. Q-Shipping BV (Rhoon, Pays-Bas) - Gérant South End Tanker Management (Dordrecht, Pays-Bas) - Pav. GIB - Ex ORALINA (05.2012-07.2012) - Lancé comme ELKA-S (06.2009). Sisterships : GAZPROMNEFT ZUID EAST (IMO 9537109 / 06.2012) - ORAKAI (IMO 9402689 / 12.2008 / Ex ORAROSE 01.2009-06.2014 / Ex ZODIACAL12.2008-01.2009) - ORALYNN (IMO 9402677 / 09.2008 / Ex ORARIKKE 02.2010-06.2014) - VACAMONTE (IMO 9402691 / 07.2011 / Ex PRIORITY 07.2011-03.2012). D'autres photos ici.

Le vraquier NAVIOS VICTORY appareille le 07.09.2019 à 09h00, à destination de Nansha (port proche de Guangzhou, au nord de Hong Kong — cf. carte, nouvelle zone de libre échange créée par le gouvernement chinois, dite "Nansha New District" et faisant partie de la "China Guangdong Pilot Free Trade Zone" / GPFTZ, zone en développement sur le modèle de Shenzhen ; Nansha a pour ambition de devenir un hub majeur de la route maritime du XXIe siècle, au cœur de l’initiative "One Belt, One Road", et d'être un exemple de coopération entre le Guangdong, Hong Kong et Macao).
NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY

Le NAVIOS VICTORY avait accosté au quai Lombard (poste AP00) le 04.09 à 22h00, en provenance de Rouen. Au cours de cette escale, il a chargé 41 600 t d'orge en vrac destiné à la Chine. A noter qu'il vient de changer de nom (en 08.2019), son nom de neuvage étant SEA VICTORY (depuis le 05.12.2014). Il fait partie d'une série d'une vingtaine de navires livrés entre 2014 et 2015 par le chantier japonais Imabari Shipbuilding (cf. infra). Sur sa cheminée, le "N" de la compagnie gréco-monégasque Navios Maritime Holdings (qui a également des sièges secondaires à Anvers, New York et Montevideo).

NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY
NAVIOS VICTORY (Panama) - IMO 9713430 - Indicatif d'appel 3FFY3 - MMSI 370090000 - Vraquier - 224,98x32,24x19,90 m - TE 14,446 m - JB 40 937 - JN 25 984 - PL 77 095 t - P 8 330 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Hitachi 6S60ME-C / hélice à pas fixe) - V 14,6 nd - Générat. aux. 3 x 440 kW - Cap. GRN 91 140 m3 (7 cales) - Panneaux de cales renforcés lui permettant d'embarquer en pontée des charges lourdes même si les cales 2/4/6 sont vides - Constr. 12.2014 (Imabari Shipbuilding, Mihara-Hiroshima, Japon) - Propr. Navios Maritime Holdings (Monaco) - Gérant/Opérat. Navios Shipmanagement (Le Pirée, Grèce) - Pav. PAN - Ex SEA VICTORY (12.2014-08.2019). Sisterships : BULK FINLAND (IMO 9691577 / 07.2014) - BULK SWEDEN (IMO 9691589 / 09.2014) - CLIPPER VICTORY (IMO 9738789 / 06.2015) - CLIPPER VIKING (IMO 9727326 / 04.2015) - CLIPPER VISION (IMO 9713428 / 01.2015) - CRIMSON MONARCH (IMO 9675597 / 02.2014) - CSK LONGEVITY (IMO 9679799 / 06.2014) - CSK UNITY (IMO 9727314 / 05.2015) - GLORY FIRST (IMO 9713909 / 10.2014) - KYPROS LAND (IMO 9667368 / 01.2014) - KYPROS SEA (IMO 9675602 / 03.2014) - KYPROS SKY (IMO 9713935 / 03.2015) - NORD HYDRA (IMO 9710787 / 10.2014) - NORD LIBRA (IMO 9710799 / 11.2014) - NORD TITAN (IMO 9701164 / 08.2014) - PRT KAHO (IMO 9701152 / 10.2014) - SILVERGATE (IMO 9682930 / 04.2014) - SUN EXCELSIOR (IMO 9691515 / 06.2014) - TR INFINITY (IMO 9738791 / 08.2015).


Le tout nouveau paquebot SCENIC ECLIPSE en escale inaugurale à Québec — Photos Gilles Jobidon
Le paquebot de grand luxe (6*) SCENIC ECLIPSE, parti de Reykjavik (Islande) le 15.08.2019, est arrivé à Québec le 27.08 pour son escale inaugurale. Quille posée le 28.04.2017 au chantier croate Uljanik (situé à Pula, cf. qq photos ici), il fut lancé le 31.01.2018 et livré à son armateur australien Scenic Luxury Cruises & Tours le 26.07.2019. Comme on le voit sur la photo de droite ci-dessous, ce paquebot dispose d'un hélideck. Il embarque en effet deux hélicoptères Airbus EC-130-T2 pouvant emmener jusqu'à six passagers, mais aussi un petit sous-marin Worx Cruise Submarine 7 de sept places pouvant descendre jusqu’à 200 m de profondeur, des zodiacs, des kayaks de mer, des vélos électriques, etc. Plutôt dédié aux zones polaires, ce navire proposera toutefois d'autres types de croisières, dont certaines en collaboration avec la National Geographic Society. Il est reparti le soir même pour la descente du Saint-Laurent suivie d'un cabotage le long de la côte Est du Canada, avec arrivée à New York le 10.09.2019.
SCENIC ECLIPSE
SCENIC ECLIPSE
SCENIC ECLIPSE
La livraison du SCENIC ECLIPSE fut retardée, à plusieurs reprises (presqu'un an en tout), par des mouvements sociaux à répétition dans le chantier, obligeant Uljanik à embaucher des ouvriers de chantiers navals étrangers. De son côté, l'armateur a dû rembourser ses premiers clients et leur consentir une importante remise sur leurs nouvelles réservations. Pas facile à gérer sans doute pour une compagnie habituée à une clientèle exigeante. La compagnie Scenic était jusqu'ici spécialisée dans le fluvial, l'ouverture à la croisière maritime de luxe n'aura donc pas été pour elle un long fleuve tranquille…
SCENIC ECLIPSE (Valletta) - IMO 9797371 - Indicatif d'appel 9HA4692 - MMSI 248526000 - Paquebot de croisières - 168,00x21,50x13,80 m - TE 5,45 m - JB 17 545 - JN 5 263 - PL 1 550 t - Quatre moteurs Diesel couplés à quatre générateurs (de 2 760 kW chacun) alimentant deux moteurs électriques de propulsion (de 3 000 kW chacun) / Deux azipods - V 17 nd - Deux propulseurs d'étrave - Cap. 228 passagers (114 suites avec balcon, de 32 m2 pour les "Verandah Suites" à 52 m2 pour les "Spa Suites", ou 110 m2 pour les "Panorama Suites", et même 247 m2 pour la  "Penthouse Suite") - Equipage 172 - Cinq ponts - Plusieurs  restaurants et bars - Salle de spectacle (224 places) - Deux piscines (intérieure / extérieure) - Salle de fitness (avec cours Pilates et yoga) - Spa - Salon de coiffure - Helideck - Stabilisateurs (50 % plus imposants que ceux des navires de taille similaire) - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A Super / Polar Ice Class PC6) - Constr. 07.2019 (Uljanik Brodogradiliste, Pula, Croatie) - Propr./Gérant/Opérat. Scenic Luxury Cruises & Tours (Newcastle, Australie) - Pav. MLT. Sistership : SCENIC ECLIPSE II (IMO 9850460 / Livrable 06.2020).


Le GREG MORTIMER, premier paquebot polaire à étrave X-Bow de l'armement américain SunStone, livré par CMHI le 06.09.2019

Le premier paquebot d'expéditions de la classe "Infinity" de l'armement américain SunStone, le GREG MORTIMER, vient d'être livré (le 06.09.2019) par le chantier chinois CMHI (China Merchants Heavy Industry) installé à Haimen (province de Jiangsu, sous la juridiction de Nankin). Sa coque a bien sûr été conçue par le bureau d'études norvégien Ulstein Design & Solutions (on reconnaît l'étrave "X-Bow", avec son profil inversé initié en 2006 avec le AHTS / Anchor Handling Tug Supply Vessel BOURBON ORCA), en accord avec l'armateur SunStone et l'affréteur australien Aurora Expeditions (qui propose essentiellement des croisières en Arctique et Antarctique). Ce paquebot porte d'ailleurs le nom du fondateur de cette compagnie "polaire" qui exploitait déjà le petit paquebot d'expéditions russe POLAR PIONEER (IMO 8010324 / Construit en 1982 comme AKADEMIK SHULEYKIN — navire de recherches polaires du service hydrométéorologie du Gouvernement Russe — et qui a changé de nom en 2003, cf. détails infra / Photo Patrick Hill). Voici quelques photos (© Ulstein) de la cérémonie de livraison et des emménagements du GREG MORTIMER.

GREG MORTIMER GREG MORTIMER GREG MORTIMER GREG MORTIMER

C'est une première pour ce chantier chinois CMHI qui a ainsi construit son premier paquebot d'expéditions (il sera bientôt concurrencé par un chantier voisin, le Shanghai Waigaoqiao Shipyard / SWS, filiale de China State Shipbuilding Corp. / CSSC, jusqu'ici spécialisé dans la construction de gros pétroliers de 300 000 t et plus comme le NEW MERIT, puis s'est diversifié en contruisant de gros vraquiers de l'ordre de 200 000 t comme le CAPE SHANGHAI, ou encore des porte-conteneurs comme le COSCO SHIPPING VIRGO (un 20 000 "boîtes"), et doit livrer son premier paquebot en 2023 à la filiale chinoise de l'armement américain Carnival ; ce sera le premier de deux paquebots, avec une option pour quatre autres sisterships, tous dérivés de la série CARNIVAL HORIZON - CARNIVAL PANORAMA  - CARNIVAL VISTA - COSTA VENEZIA construits en Italie par Fincantieri). Ce GREG MORTIMER est aussi le premier paquebot d'expéditions à avoir ce type d'étrave, dont le but est de limiter la consommation de carburant, mais aussi d'améliorer le confort des passagers dans des mers dures : cette forme de carène limite les effets de remous et le claquement des vagues contre la coque (le pont reçoit ainsi moins de paquets de mer), minimise les mouvements de tangage et réduit les bruits et vibrations.

GREG MORTIMER GREG MORTIMER GREG MORTIMER GREG MORTIMER
GREG MORTIMER (Nassau) - IMO 9834648 - Indicatif d'appel C6ED7 - MMSI 311000866 - Paquebot d'expéditions - 104,40x18,40x7,25 m - TE 5,30 m - JB 8 035 - JN 2 410 - PL 1 450 t - Ptot 5 600 kW (quatre moteurs  Wartsila (dont deux 4T-8cyl 8L20 et deux 4T-6cyl 6L20) couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 2 200 kW chacun) entraînant deux hélices à pas variable) - V 15,5 nd - Prop. d'étrave (880 kW) - Cap. 160 passagers (80 cabines, toutes avec balcon) - Equipage 95 - Restaurant - Bar - Salon - Salle de conférences - Salle de gymnastique - Sauna - Spa - Deux bains à remous - Zodiacs et kayaks embarqués - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A / Polar Ice Class PC6) - Constr. 08.2019 (China Merchants Heavy Industry (Jiangsu), Haimen, JS, Chine) - Propr./Gérant SunStone (Miami, Etats-Unis) - Opérat. Aurora Expeditions (Sydney, Australie) - Pav. BHS. Sisterships : OCEAN DISCOVERER (IMO 9872327 / Livrable 09.2021) - OCEAN EXPLORER (IMO 9880661 / Livrable 04.2021) - OCEAN ODYSSEY (IMO 9880673 / Livrable 03.2002) - OCEAN VICTORY (IMO 9868869 / Livrable 12.2020). Un sixième navire (IMO 9883194), livrable courant 2021, n'a pas encore reçu son patronyme. Il devrait y avoir une dizaine de sisterships en tout.
POLAR PIONEER (Saint-Petersburg) - IMO 8010324 - Indicatif d'appel UBST - MMSI 273454860 - Paquebot d'expéditions (ancien navire russe de recherches hydrométéorologiques converti en 07.2003) - 71,06x12,82x6,45 m - TE 4,501 m - JB 1 753 - JN 526 - PL 766 t - Ptot 2 294 kW (deux moteurs 4T-6cyl Dvigatel Revolyutsii 6CHRNP36/45 / une hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 1 x 260 kW / 3 x 160 kW - Coque renforcée glaces - Constr. 07.1982 (Oy Laivateollisuus Ab, Turku, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat. Polar Expedition LLC —  joint-venture entre Aurora Expeditions et la Fédération de Russie (Saint-Petersbourg, Russie) - Pav. RUS - Ex AKADEMIK SHULEYKIN (07.1982-07.2003). Sisterships : AKADEMIK GOLITSYN (IMO 8119003 / 02.1984) - GEOLOG DMITRIY NALIVKIN (IMO 8119039 / 02.1985) - POLAR SURVEYOR (IMO 8118994 / 12.1983).


Un autre 300 000 tpl en escale à Antifer, le NEW VANGUARD (06.09.2019) — Photos Gérard Né
Deuxième escale havraise pour le pétrolier chinois NEW VANGUARD ce 06.09.2019 (sa première escale avait eu lieu le 09.08.2017). Arrivé sur rade du Havre le 05.09 à 16h30 en provenance de Sidi Kerir (terminal pétrolier égyptien situé au Sud-Ouest d'Alexandrie), il n'embarque le pilote que 06.09 à 02h00, il passe les digues d'entrée du port à 04h30. Il a accosté, cap au Sud (donc après évitage), à 05h45 au poste AFR Est. Il appareillera le 08.09 aux alentours de 22h00, à destination du terminal pétrolier de Fawley (situé à une dizaine de kilomètres au Sud de Southampton et siège de la plus grande raffinerie de Grande-Bretagne).
NEW VANGUARD
NEW VANGUARD
NEW VANGUARD
NEW VANGUARD (Monrovia) - IMO 9445631 - Indicatif d'appel A8XW8 - MMSI 636014989 - Pétrolier (Transport de brut) - 330,00x60,00x29,70 m - TE 21,522 m - JB 157 039 - JN 99 010 - PL 297 115 t - P 25 480 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Doosan 7S80MC / hélice à pas fixe) - V 15,8 nd - Générat. aux. 3 x 975 kW - Cap. 324 600 m3 (15 citernes) - Constr. 03.2011 (Dalian Shipbuilding Industry Co / DSIC , Dalian, LN, Chine) - Propr. China VLCC / Filiale de China Merchants Energy Shipping / CMES (Shanghai & Hong Kong, Chine) - Gérant/Opérat. Associated Maritime Company HK Ltd (AMCL) / CMES Group (Hong Kong, Chine) - Pav. LBR. Sisterships : cf. NEW ASPIRE (IMO 9486544 / 01.2011). Voir aussi des photos, plus récentes (07.2019), des NAVE QUASAR (IMO 9514559 / 09.2010) et XIN TONG YANG (IMO 9389758 / 01.2009).


Après trois mois de refit, le petit transbordeur norvégien KONGEN passe à la propulsion électrique
Le petit ferry KONGEN (c'est-à-dire "roi" en norvégien) — de l'armement norvégien Norled — vient de passer de la propulsion hybride diesel-GNL à la propulsion électrique, contribuant ainsi au programme "zéro émissions" du port d'Oslo. Ses quatre moteurs thermiques (deux moteurs 4T-8cyl Scania DI16 M fonctionnant au fioul et deux 4T-6cyl Mitsubishi GS6R-MPTK fonctionnant au gaz naturel liquéfié) ont ainsi été remplacés par un pack de batteries (poids total 26 t). Les travaux (qui ont duré trois mois) ont été effectués par le chantier norvégien Horten Ship Repair / HSR.

Nous connaissons déjà ce ferry (passagers uniquement) car je l'ai photographié à Olso le 20.08.2015 (alors que j'y étais en escale, naviguant à bord de l'HORIZON). A noter que le KONGEN a été construit en France (en 2006), par le chantier STX de Lanester (à côté de Lorient), ce chantier ayant été depuis repris par Kership (co-entreprise issue du rapprochement, en 2013, entre Naval Group / Ex DCNS et Piriou). L'armement Norled, fondé en 1850 et devenu l'un des plus gros armements de ferries et car-ferries de Norvège, opère actuellement environ 80 navires et emploie un millier de personnes. Basé à Stavanger, il a également des bureaux à Bergen et à Oslo. Très sensible aux problèmes d'environnement, Norled a commencé à remplacer la propulsion au fioul de ses gros car-ferries par une propulsion au gaz liquéfié. Pour les courtes distances, la compagnie va adopter progressivement la propulsion électrique. C'est donc le cas, depuis quelques jours, pour ce ferry KONGEN. Ce sera le cas, respectivement en 12.2019 et 04.2020, pour ses sisterships DRONNINGEN et PRINSEN (cf. infra).

 

Ces trois navires assurent la liaison régulière Aker Brygge - Nesodden (cf. carte / 2,8 millions de passagers en tout en 2018), en traversant la baie d'Oslo. Selon les autorités d'Oslo, l'électrification des trois navires devraient entraîner une réduction de 30 % des émissions de CO2 et de 10 % de celles de NOx. L'armement Norled mise également sur la fibre de carbone (à la place d'alliages d'aluminium) pour la construction des coques de ses nouveaux NGVs (navires à grande vitesse) afin de réduire leurs poids, et donc leurs consommations de carburant — Photo Ruter.

KONGEN (Stavanger) - IMO 9481166 - Indicatif d'appel LCDE - MMSI 258509000 - Transbordeur (Passagers) - 49,80x12,10x5,25 m - TE 3,50 m - JB 1 125 - JN 364 - PL 150 t - Cap. 600 passagers (sans couchettes) - Coque renforcée glace (Ice Class 1B) - Constr. 06.2009 (STX France Lorient / Kership aujourd'hui, Lanester, France) - Propr./Gérant/Opérat. Norled (Stavanger, Norvège) - Pav. NOR - Ex TIDEKONGEN (06.2009-06.2012). Sisterships : DRONNINGEN (IMO 9481192 / 06.2009) - PRINSEN (IMO 9481207 / 07.2009).


Le cargo Ro-Ro LEEVSTEN rejoint la flotte de l'armement britannique Siem (livré par le chantier allemand Flensburger le 30.08.2019)
LEEVSTEN   Quille posée le 17.12.2018, ce Ro-Ro LEEVSTEN fut lancé le 08.04.2019 au chantier allemand Flensburger (situé à Flensbourg, dans le land de Schleswig-Holstein, celui de Kiel — sa "capitale" — et de Lübeck — la "Reine de la Hanse", voir ici) et vient donc d'être livré le 30.08.2019 à son armateur Siem RoRo (filiale du groupe britannique Siem Shipping, dont le siège est à Sutton, dans la banlieue de Londres, mais qui a un autre siège à George Town, dans les îles Cayman). Ce navire est le septième de la flotte Siem. Un huitième (nom de chantier FLENSBURGER 781) sera livré en octobre prochain. Le LEEVSTEN pourrait être affrété par l'armement italien Moby Group présidé par Achille Onorato (groupe issu de la fusion, en 2018, de la Compagnia Italiana di Navigazione et de Moby Lines et qui a racheté Tirrenia en 2015). La couleur bleue de la cheminée pourrait en être le signal. Nous en saurons plus dans les semaines à venir — Photo Flensburger.
LEEVSTEN (Valletta) - IMO 9869954 - Indicatif d'appel 9HA5123 - MMSI 215469000 - Ro-Ro (Roll on - Roll off) - 209,79x26,00x16,70 m - TE 6,80 m - JB 32 887 - JN 9 867 - PL 11 930 t - Ptot 19 200 kW (deux moteurs 4T-8cyl MAN-B&W 8L48/60CR / deux hélices à pas variable) - V 20 nd - Prop. d'étrave (2 200 kW) - Générat. aux. 2 x 1 250 kW - Cap. 262 remorques (4 076 m de linéaire garage / 12 passagers - Constr. 08.2019 (Flensburger, Flensbourg, Allemagne) - Propr./Gérant Siem RoRo / Siem Shipping Group (Sutton, Royaume-Uni / George Town, Grand Cayman, Iles Cayman) - Pav. MLT. SistershipsALF POLLAK (IMO 9848467 / 10.2018) - FADIQ (IMO 9809590 / 12.2017) - MARIA GRAZIA ONORATO (IMO 9848479 / 03.2019) - MELEQ (IMO 9809112 / 04.2017). Un sixième navire (IMO 9869966), encore sous son nom de chantier FLENSBURGER 781, doit être livré en 10.2019.


Escale à La Rochelle du cargo ARKLOW FREEDOM (01-03.09.2019) — Photos Samuel Daguenet
Le cargo irlandais ARKLOW FREEDOM touche le port de La Rochelle le 01.09.2019 à 17h40, en provenance d'Hambourg (Allemagne). Il vient livrer 4 800 t de potasse en vrac qu'il doit décharger au poste SM02 du quai Saint-Marc. On le voit ici lors de son évitage avant accostage (il va accoster en culant). Son appareillage est prévu pour le 03.09 à 20h00, destination à ordre. Son armateur irlandais Arklow Shipping est très fidèle au GPMLR.
ARKLOW FREEDOM
ARKLOW FREEDOM
ARKLOW FREEDOM
ARKLOW FREEDOM

ARKLOW FREEDOM (Arklow) - IMO 9361756 - Indicatif d'appel EIEX9 - MMSI 250001396 - Cargo de divers - 89,95x14,40x7,35 m - TE 6,26 m - JB 2 998 - JN 1 673 - PL 4 500 t - P 1 980 kW (mot. 4T-6cyl MaK-Caterpillar 6M25 / hélice à pas variable) - V 11,5 nd - Prop. d'étrave (250 kW) - Générat. aux. 1 x 312 kW / 2 x 152 kW / 1 x 48 kW - Cap. GRN 6 074 m3 (1 cale) - Constr. 03.2008 (Astilleros de Murueta, Murueta, Biscaye, Espagne) - Propr./Gérant/Opérat. Arklow Shipping (Arklow, République d'Irlande) - Pav. IRL. Sisterships : cf. LAUREN C (IMO 9373527 / 09.2007).



Quelques nouvelles du Havre (30 et 31.08.2019) — Photos Gérard Né

Nous avons vu à quai, hier, le pétrolier FRONT EARL. Le voici lors de son appareillage d'Antifer le 31.08.2019 à 09h30. Sur sa cheminée, le logo de l'armement Frontline. D'origine suédoise (fondée à Stockholm en 1985 sous le nom de Frontline AB), cette compagnie se développa à Hamilton (Bermudes) à partir de 1997. Après sa fusion, en 1998, avec la compagnie bermudienne London & Overseas Freighters (LOF), elle prit son nom actuel. Par la suite, des acquisitions / fusions successives aboutirent à la création, en 2012, d'une compagnie Frontline 2012, laquelle devint une filiale à part entière de Frontline en 2015. Cet armement, devenu un des leaders mondiaux dans le transport des produits pétroliers bruts et raffinés, possède des bureaux à Hamilton, Oslo, Singapour, Londres et Glasgow.

FRONT EARL FRONT EARL FRONT EARL
Le FRONT EARL passe les digues vers 10h15, accompagné des remorqueurs VB OCTEVILLE à l'avant et VB YPORT à l'arrière. Sa prochaine escale sera Donges (terminal pétrochimique du Grand Port Maritime de Nantes - Saint-Nazaire / GPMNSN).
FRONT EARL FRONT EARL FRONT EARL

A quai à Antifer, le 30.08.2019 en fin de matinée, le VLCC bermudien FRONT EARL (première photo) est en cours de déchargement de brut. C'est sa première escale havraise, rien de très étonnant car il n'est en service que depuis 07.2017. Il a accosté, cap au Sud, au poste AFR E le 29.08 à 12h00, en provenance de Al Ruwais (port des Emirats Arabes Unis, donnant sur le Golfe Persique, situé à environ 250 km au S-O d'Abu Dhabi et siège de la plus grande raffinerie des EAU, le complexe Ruwais Refinery fondé au début des années 1980 par Takreer, filiale de ADNOC / Abu Dhabi National Oil Company). Appareillage pour Donges prévu le 31.09 en milieu de matinée. Les deux photos suivantes sont prises des hauteurs du Havre. Le porte-conteneurs italo-suisse MSC REGINA (deuxième photo) est lui un fidèle du Havre depuis plus de dix ans (avec une dizaine d'escales au GPMLR en 2018 par exemple). Il arrrive de Klaipeda (principal port lituanien, sur la Baltique, et ancienne ville de la Ligue Hanséatique) et se dirige vers Port 2000 pour accostage au quai du Havre le 30.08.2019 vers 13h00. Il en appareillera le 31.08 à 04h00 à destination d'Anvers (Belgique). Quant au chimiquier / pétrolier néerlandais COASTALWATER (photo de droite), lui aussi un fidèle, il arrive justement d'Anvers, passant les digues du GPMH le 30.08.2019 vers 12h30. Il accostera deux heures plus tard dans la zone industrielle portuaire de Gonfreville-L'Orcher, siège de nombreuses grosses entreprises (comme Osilub qui est une joint-venture Total Lubrifiants / Veolia Environnement, ou Foselev spécialisée dans la tuyauterie industrielle, ou Technipipe spécialisée dans l’ingénierie, le contrôle et la maintenance de pipelines, ou encore Safran-Nacelles leader mondial dans la construction et la maintenance de nacelles d'avions, etc.). Son appareillage est prévu le 31.08 dans la nuit. J'ai, pour ma part, photographié ce COASTALWATER dans un dock flottant d'un chantier Damen à Rotterdam le 26.04.2015. Ce navire est opéré par l'armement néerlandais ClearVision, nouveau nom depuis 01.2018 de Clearwater, armement néerlandais fondé en 1995. Ce changement de patronyme est dû au fait que la compagnie 24Vision, fondée en 2015, est devenue début 2018 une filiale de Clearwater (Clearwater + 24Vision = ClearVision… cqfd).
FRONT EARL MSC REGINA COASTALWATER
FRONT EARL (Majuro) - IMO 9788320 - Indicatif d'appel V7GO8 - MMSI 538007494 - Pétrolier (Transport de brut) - 330,00x60,00x29,35 m - TE 21,584 m - JB 156 391 - JN 102 578 - PL 303 121 t - P 24 330 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Hitachi 7G80ME-C9.2 / hélice à pas fixe) - V 15 nd - Générat. aux. 3 x 1 270 kW - Cap. 327 593 m3 (15 citernes) - Constr. 07.2017 (Japan Marine United Corp. / JMU, Ariake-Nagasu, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Frontline (Hamilton, Bermudes & Oslo, Norvège) - Pav. MHL. Sisterships : AGIOS FANOURIOS I (IMO 9759824 / 11.2016) - AGIOS SOSTIS I (IMO 9759836 / 04.2017) - ENEOS GLORY (IMO 9851608 / Livrable 10.2019) - FRONT EMPIRE (IMO 9788332 / 01.2018) - GEM NO. 1 (IMO 9735361 / 06.2016) - GEM NO. 2 (IMO 9735373 / 01.2017) - GEM NO. 5 (IMO 9793741 / 11.2017) - LITA (IMO 9819870 / 05.2018). Trois autres navires sont encore en construction : IMO 9874210 - IMO 9888493 - IMO 9888508, livrables entre 03.2020 et 12.2020.
MSC REGINA (Panama) - IMO 9202651 - Indicatif d'appel 3FGF9 - MMSI 357332000 - Porte-conteneurs - 259,54x32,20x19,00 m - TE 13,00 m - JB 40 631 - JN 23 676 - PL 56 880 t - P 32 423 kW (mot. 2T-8cyl Sulzer-Korea Heavy Industry 8RTA84C / hélice à pas fixe) - V 23,7 nd - Prop. d'étrave (1 600 kW) - Générat. aux. 4 x 1 060 kW - Cap. 4 056 evp (dont 150 reefers) / 13 rangées de conteneurs - Constr. 04.1999 (Hanjin Heavy Industries, Busan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Mediterranean Shipping Company (Génève, Suisse) - Pav. PAN. Sisterships : cf. MSC DIEGO (IMO 9202649 / 01.1999).
COASTALWATER (Papendrecht) - IMO 9205158 - Indicatif d'appel PEDM - MMSI 244530000 - Chimiquier / Pétrolier - 91,25x12,00x6,80 m - TE 5,272 m - JB 2 140 - JN 956 - PL 3 731 t - P 1 768 kW (mot. 4T-8cyl Anglo Belgian Corp. 8DZC / hélice à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave (340 kW) - Générat. aux. 1 x 454 kW / 1 x 222 kW - Cap. 3 404 m3 (10 citernes) - Constr. 09.2000 (AO Sudostroitelnyy Zavod 3rd International, Astrakhan, Russie (coque) / Breko Shipbuilding & Repair, Papendrecht, Pays-Bas) - Propr./Gérant ClearVision (Rotterdam, Pays-Bas) - Pav. NLD.

Egalement photographié des hauteurs du Havre, le paquebot VASCO DA GAMA appareille du GPMH le 30.08.2019 à 12h00, cap sur Amsterdam. Il avait accosté au quai Roger Meunier (à la Pointe de Floride) le matin même à 05h45, en provenance de l'île anglo-normande de Guernesey.
VASCO DA GAMA VASCO DA GAMA VASCO DA GAMA

Ce paquebot VASCO DA GAMA est en escale inaugurale au Havre… sous ce nom, car il n'est autre que l'ancien STATENDAM (de la HAL, dont on rappelle succinctement l'histoire ici) que l'on voit sur les deux photos de droite ci-dessous (prises par Michel Miette le 31.08.1993) au Havre à son neuvage justement.

VASCO DA GAMA STATENDAM STATENDAM
VASCO DA GAMA (Nassau) - IMO 8919245 - Indicatif d'appel C6EG8 - MMSI 311000891 - Paquebot de croisières - 219,21x30,80x19,13 m - TE 7,716 m - JB 55 877 - JN 26 345 - PL 7 637 t - Ptot 34 560 kW (cinq moteurs diesel-électriques Sulzer (dont deux 4T-12cyl 12ZAV40S de 8 640 kW chacun et trois 4T-8cyl 8ZAL40S de 5 760 kW chacun) couplés à cinq générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 12 000 kW chacun) entraînant deux hélices à pas variable) - V 20 nd - Trois propulseurs transversaux (av. 2 x 1 720 kW / ar. 1 x 1 720 kW) - Cap. 1 625 passagers (633 cabines) - Equipage 618 - Constr. 01.1993 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Gérant Global Cruise Lines / Global Maritime Group (Lykovrissi-Athènes, Grèce) - Opérat. Cruise & Maritime Voyages / CMV Holdings London Travel & Leisure Group (Purfleet, Grande-Bretagne) - Pav. BHS - Ex PACIFIC EDEN (11.2015-04.2019) - Ex STATENDAM (01.1993-11.2015 / Voir photos de droite ci-dessus / cf. ici l'histoire de la Holland Amerika Lijn). Sisterships : MAASDAM (IMO 8919257 / 10.1993 / je l'ai photographié à Montréal le 13.09.2009) - PACIFIC ARIA (IMO 8919269 / 08.1994 / Ex RYNDAM 08.1994-11.2005 que j'ai photographié sous ce nom à Juneau, en Alaska, le 14.09.2010) - VEENDAM (IMO 9102992 / 05.1996).


Mise à flot, au chantier Fincantieri d'Ancone, du paquebot de croisières SILVER MOON (fin août 2019)
Le luxueux petit paquebot de croisières SILVER MOON vient d'être lancé, le 29.08.2019, par le chantier italien Fincantieri sur son site d'Ancone (port de la côte Adriatique, situé au Sud de Rimini). Sa quille avait été posée le 14.02.2019. Ce paquebot est le deuxième d'une série de trois (cf. infra) construits par ce chantier pour l'armement américano-monégasque Silversea Cruises (1). La cérémonie de lancement a eu lieu en présence de Manfredi Lefebvre d’Ovidio (actuel président de Silversea) et de Giovanni Stecconi (directeur du chantier d'Ancone), entre autres personnalités. La marraine, Roberta Bonisiol (une employée du groupe Fincantieri), a fait exploser du premier coup la bouteille de Champagne, comme on le voit sur la deuxième photo ci-dessous. Ce paquebot, comme son prédécesseur SILVER MUSE (livré en 04.2017), proposera confort et luxe à ses "seulement" 596 passagers : une particularité de ces navires, tous les passagers sont logés dans des suites. Le ratio passagers / membres d'équipage est de 1,5, ratio qui est également un signe de luxe pour les croisiéristes (pour les croisières de masse, ce ratio est de l'ordre de 2,5 à 3,5 voire 4 : il est par exemple de 2,7 sur l'HARMONY OF THE SEAS ou de 3,4 sur le COSTA FAVOLOSA). Selon le chantier, sa conception a intégré la lutte contre la pollution de l'air et de l'eau. Des efforts ont également porté sur les niveaux de bruits et de vibrations afin que ceux-ci soient les plus bas possibles. Son coût de construction rendu public est de l'ordre de 335 M$.
Ce paquebot SILVER MOON sera le neuvième de la flotte Silversea. Une première croisière de 11 j est d'ores et déjà programmée au départ de Trieste le 06.08.2020, avec des escales en Croatie (Zadar, Split, Dubrovnik), au Montenegro (Kotor et ses célèbres "bouches"), en Albanie (Sarandë, port du Sud du pays, proche de la frontière avec la Grèce), à Malte (La Vallette), en Sicile (Giardini-Naxos, port de la côte Est de l'ïle, juste au Sud de Taormine), puis arrivée à Civitavecchia (le port de Rome), avec une escale intermédiaire dans le port de Sorrente (donnant sur la baie de Naples). Premier prix de cette croisière : 6 570 € par personne (sur la base d'une occupation double des suites)  — Photos Fincantieri.
(1) L'armement  Silversea, bien qu'installé aux Etats-Unis (son siège social est toutefois à Monaco, lieu de résidence de l'armateur depuis 25 ans), est d'origine italienne, fondé en 1994 par la famille romaine Lefebvre d’Ovidio. Son président actuel (depuis 2001) est Manfredi Lefebvre d’Ovidio, fils du fondateur Antonio Lefebvre d’Ovidio (juriste de formation et professeur de droit maritime). En 2018, l'armement américain Royal Caribbean International a racheté les deux-tiers des actions de Silversea, ce partenariat permettant d'associer la puissance et l'expertise commerciale de RCI à l'expérience d'excellence dans le domaine de la croisière de luxe de Silversea. Cette joint-venture conserve son siège à Monaco, avec des bureaux au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Australie. Elle propose à ses croisiéristes quelque 900 destinations à travers le monde.
SILVER MOON (Nassau) - IMO 9838618 - Paquebot de croisières - 212,80x27,00x11,50 m - TE 6,70 m - JB 40 700 - PL 4 000 t - Ptot 26 100 kW (quatre moteurs 4T-9cyl Wartsila couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 8 500 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 19,8 nd - Trois propulseurs transversaux (av. 2 x 1 000 kW / arr. 1 500 kW) - Cap. 596 passagers (298 suites) - Equipage 417 - Livrable 08.2020 (Fincantieri, Ancone, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. Silversea (Monaco & Miami, Etats-Unis) - Pav. BHS. Sisterships : SILVER DAWN (IMO 9857937 / Livrable 11.2021) - SILVER MUSE (IMO 9784350 / 04.2017).


Le transbordeur hybride COPENHAGEN de l'armement danois Scandlines sera bientôt équipé d'une voile tournante
COPENHAGEN
Depuis 2013, l'armement danois Scandlines a investi plus de 300 M€ pour faire progressivement passer sa flotte de transbordeurs de la propulsion conventionnelle au fioul lourd à des car-ferries hybrides, comme les sisterships BERLIN et COPENHAGEN entrés en service en 2016. Il vient de passer à une nouvelle étape en signant avec l'entreprise Norsepower un contrat d'installation d'une voile tournante (Norsepower’s Rotor Sail) sur le COPENHAGEN (photo Eddie Walker), comme on le voit sur l'image de synthèse ci-contre. Ce ro-pax hybride, qui assure une liaison régulière entre Gedser et Rostock (cf. carte) devrait ainsi réduire encore davantage ses émissions polluantes, de dioxyde de carbone en particulier.
La route Gedser-Rostock est presque perpendiculaire aux vents dominants, ce qui est évidemment une condition favorable pour l'emploi d'une voile tournante (ou "rotor Flettner") dont on rappelle ici le fonctionnement (basé sur l'effet Magnus). La voile du COPENHAGEN mesurera 30 m de haut et 5 m de diamètre. Son installation est prévue au deuxième trimestre 2020.
COPENHAGEN (Gedser) - IMO 9587867 - Indicatif d'appel OXML2 - MMSI 219423000 - Transbordeur (Passagers / Véhicules) - 169,50x24,80x8,00 m - TE 6,00 m - JB 22 319 - JN 6 695 - PL 4 814 t - Ptot 18 000 kW (quatre moteurs 4T-9cyl MaK-Caterpillar 9M32C couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 3 500 kW chacun) entraînant deux propulseurs directionnels) - V 20,5 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 350 kW) - Cap. 1 300 passagers / 460 voitures ou 90 camions (1 600 m de linéaire garage) - Equipage 16 - Constr. 12.2016 (P+S Werften GmbH, Stralsund, Allemagne & Fayard, Munkebo, Danemark) - Propr. Scandlines Deutschland (Rostock, Allemagne) - Gérant/Opérat. Scandlines Denmark (Copenhague, Danemark) - Pav. DNK. SistershipBERLIN (IMO 9587855 / 05.2016).


Un nouveau navire de recherche des pêches pour les garde-côtes canadiens : le CCGS SIR JOHN FRANKLIN

Les garde-côtes canadiens ont officiellement pris possession de leur nouveau navire de recherches halieutiques CCGS SIR JOHN FRANKLIN lors d'une cérémonie qui s'est tenue au tout début de l'été 2019. Sa "marraine civile" (qui a fait exploser la traditionnelle bouteille de champagne contre la coque) est Dr. Verena Tunnicliffe, Membre de la Société royale du Canada depuis 1991, professeur de biologie marine à l'Université de Victoria et spécialisée dans la faune des eaux profondes du Pacifique. Ce navire va être affecté à l'Institut des Sciences de l'Océan (situé à Sidney, sur l'île de Vancouver, Colombie Britannique). C'est avant tout un navire de recherches marines, mais il pourra occasionnellement participer à des opérations de sauvetage.
Le CCGS SIR JOHN FRANKLIN est le premier d'une série de trois sisterships (cf. infra), chacun d'eux comportant quatre laboratoires différents. Ces navires portent le nom de grands explorateurs : celui-ci rend évidemment hommage à l'explorateur anglais Sir John Franklin (1786-1847) qui avait disparu lors d'une expédition destinée à trouver le passage du Nord-Ouest (commandant l'EREBUS, Franklin était accompagné du TERROR commandé par le Capitaine Francis Crozier ; avec leurs 127 hommes d'équipage, ils passèrent deux années dans  l'extrême Arctique à la recherche du "passage du Nord-Ouest" ; malheureusement, après avoir traversé le détroit de Peel, puis celui de Victoria, les deux navires se trouvèrent bloqués par les glaces en septembre 1846 ; Franklin et un certain nombre de ses compagnons décédèrent à cet endroit en 1847 ; aucun homme ne reviendra de ce périple, mais les derniers survivants avaient, avant de mourir, effectivement ouvert le passage du Nord-Ouest).
A noter que la garde côtière canadienne est en train de renouveler sa flotte : dix-huit nouveaux navires sont programmés. Par ailleurs, un nouveau programme de construction de six brise-glaces a été lancé par le gouvernement canadien.

CCGS SIR JOHN FRANKLIN (Ottawa) - IMO 9781839 - Indicatif d'appel VFAM - MMSI 316039171 - Navire de recherche halieutique - 63,40x16,00x8,70 m - TE 6,15 m - JB 2 701 - JN 810 - PL 900 t - Ptot 3 405 kW (trois moteurs Caterpillar / une hélice à pas variable) - V 12,5 nd - Prop. d'étrave - Emménagements pour 35 personnes - Constr. 06.2019 (Seaspan Vancouver Shipyards, North Vancouver, Canada) - Propr. Gouvernement canadien / Ministère des pêches et des océans (Ottawa, Canada) - Gérant/Opérat. Garde côtière canadienne (Ottawa, Canada) - Pav. CAN. Sisterships : CCGS CAPT JACQUES CARTIER (IMO 9781841 / Livrable 12.2019) - CCGS JOHN CABOT (IMO 9781853 / Livrable 03.2020).

Page précédente
Dernière mise à jour - 28.09.2019

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net