Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Africa Gas - Alkyon - Amal - Amelie - Aphrodite - Aura - Barbara Krahulik - Baykal Senator - Beatriz B - Beniamino Carnavale - Britannia - Carnival Splendor - Conmar Avenue - Conmar Bay - Copernicus - Coral Chief - Costa Pacifica - Discovery Princess - Drujba - DSR Senator - Elbsailor - Enchanted Princess - Espresso Catania - Espresso Ravenna - Falkor - Flagship Juniper - Frene - Front Earl - Gaschem Bremen - Gas Utopia - GNV Allegra - Graig Cardiff - Graig Rotterdam - Hartmut Puschmann - Hoegh Treasure - Hoegh Trove - Hual Treasure - Hual Trove - Istrian Express - Italian Express - Kronprins Harald - Lazio - Levante - Lita - Llevant - Majestic Princess - Marco Polo - Marielyst - Meleze - Montesperanza - MSC Mandy - MSC Nederland - MSC Santhya - MSC Shannon - Napoleon Bonaparte - Nava Ulysses - Nina Marie - Nissos Christiana - Nissos Heraclea - Nissos Schinoussa - Nissos Therassia - Nordic BC Munich - Norwegian Spirit - NYK Blue Jay - NYK Crane - NYK Eagle - NYK Falcon - NYK Hawk - NYK Ibis - NYK Owl - NYK Swan - NYK Wren - Ocean Dream - One Apus - One Aquila - One Blue Jay - One Columba - One Crane - One Cygnus - One Eagle - One Grus - One Ibis - One Stork - Oscar Wilde - Papuan Chief - Puglia - Regal Princess - Rhapsody - Royal Princess - Sahara Gas - Samskip Estrela - Seefalke - Sky Princess - Sonderborg - SSI Reliance - STI Alexis - STI Lombard - STI Rose - STI Spiga - Summit Spirit - Svenborg - Svenborg Strait - Tainui - T. Goro - Thorco Lily - Thorco Liva - Thorco Lohas - T. Prony - Treasure - Ultra Cape Town - Veronica B - Via Adriatico - Via Ionio - Via Mediterraneo - Vladivostok - Waasmunster - Waregem - Warinsart - Warisoulx - Wes Carina -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
Page suivante  

Entrée à Port Atlantique La Rochelle du vraquier AMELIE (06.02.2020)   — Photos Samuel Daguenet

Le vraquier allemand AMELIE fait son entrée dans le port de La Rochelle le 06.02.2020 à 09h30. Il arrive de Tarragone (port espagnol du Sud de la Catalogne). Il évite dans l'avant-port avant d'accoster, aidé dans sa manœuvre par deux remorqueurs : le remorqueur VB OLERON lui a passé sa remorque à l'avant tandis que le VB COGNAC a croché à l'arrière.

AMELIE AMELIE AMELIE AMELIE

Il va accoster vers 10h00 au poste CB01 du quai Chef de Baie. Il vient y charger 33 650 t de blé en vrac, cargaison destinée au Sénégal. Il devait appareiller pour Dakar, le lendemain à 18h00, mais la tempête qui sévissait ces jours derniers sur la France a prolongé son escale (ETD 12.02.2020 en fin de matinée). Sur sa cheminée, le logo de son armement allemand Nordic Hamburg.

AMELIE AMELIE AMELIE AMELIE
AMELIE (Monrovia) - IMO 9647289 - Indicatif d'appel D5MH2 - MMSI 636092737 - Vraquier - 180,00x30,00x14,70 m - TE 10,10 m - JB 24 187 - JN 12 101 - PL 34 650 t - P 6 350 kW (mot. 2T-5cyl Wartsila-Qingdao Qiyao 5RT-flex50D / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 600 kW - Cap. GRN 46 730 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Panneaux de cales renforcés pour pouvoir recevoir des charges lourdes en pontée - Constr. 02.2013 (Yangzhou Guoyu Shipbuilding, Yangzhou, JS, Chine) - Propr./Gérant Nordic Hamburg (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Sea Stallion Pool Inc. (Hambourg, Allemagne) - Pav. LBR. Sisterships : cf. NINA MARIE (IMO 9611292 / 08.2012). A noter que le GRAIG ROTTERDAM (IMO 9602186 / 10.2012) navigue comme NAVA ULYSSES depuis 12.2019, que le GRAIG CARDIFF (IMO 9602174 / 07.2012) est devenu le NORDIC BC MUNICH en 12.2019 également et que le ALKYON (IMO 9655224 / 02.2015) s'appelle SSI RELIANCE depuis 06.2019.


Le tanker grec LITA, un 300 000 tpl, arrive à Antifer le 05.02.2020 — Photos Gérard Né

Arrivé sur rade du Havre le 04.02.2020, en provenance de Sidi Kerir (port égyptien situé au Sud-Ouest d'Alexandrie), le VLCC (Very Large Crude Carrier) grec LITA (naviguant sous pavillon bahaméen) n'embarque le pilote que le lendemain à 11h00. Il passe les digues à 14h00 et commence aussitôt son évitage.

LITA LITA LITA

Il est aidé dans sa manœuvre par quatre des remorqueurs de Boluda - Le Havre : les VB FECAMP et VB DEAUVILLE ont passé leurs remorques à l'avant du LITA, tandis que les VB GASCOGNE et VB TORNADE ont croché à l'arrière du navire-citerne.

LITA
LITA
LITA
Le LITA va accoster (cap au Sud) au quai Ouest du terminal pétrolier d'Antifer (poste AFR W). Son appareillage pour Rotterdam (Pays-Bas) est prévu pour le 08.02 vers 08h00.
LITA
LITA
LITA
LITA (Nassau) - IMO 9819870 - Indicatif d'appel C6DI7 - MMSI 311000686 - Pétrolier (Transport de brut) - 330,00x60,00x29,35 m - TE 21,55 m - JB 156 376 - JN 102 578 - PL 302 520 t - P 24 330 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Hitachi 7G80ME-C9.5 / hélice à pas fixe) - V 15,8 nd - Générat. aux. 3 x 1 150 kW - Cap. 342 421 m3 (15 citernes) - Certifié Green Passport - Constr. 05.2018 (Japan Marine United Corp. / JMU, Ariake-Nagasu, Japon) - Gérant/Opérat. Sun Enterprises Ltd (Le Pirée, Grèce) - Pav. BHS. SistershipsFRONT EARL (IMO 9788320 / 07.2017). A noter que l'un des trois navires en cours de construction est désormais nommé : le tanker portant l'IMO 9874210 s'appelle APHRODITE et sa livraison est reculée d'un mois (04.2020). Les deux autres (IMO 9888493 et IMO 9888508) sont toujours prévus pour 12.2020.


Quelques nouvelles du Havre (fin janvier - début février 2020) — Photos Fabien Montreuil
Les nouvelles havraises se font rares en ce moment, en raison des mouvements sociaux qui affectent le port depuis un mois et demi. Les photos ci-après montrent le petit cargo finlandais AURA amarré au quai de l'Europe. Ce porteur de colis lourds y a accosté le 27.01.2020 vers 00h30, en provenance de Gdynia (Pologne). Comme on le voit, il est venu livrer 14 cavaliers neufs à motorisation hybride fabriqués par la société finlandaise Kalmar - Cargotec (basée à Helsinki). Cette livraison s'inscrit dans la volonté de renouvellement, pour Eurofos-PortSynergy, de son parc de cavaliers, tant au Havre qu'à Marseille. Au GPMM, les nouveaux cavaliers "Straddle Hybrid Kalmar" ont été livrés en septembre dernier, comme nous l'avions vu alors (y voir la description complète et le fonctionnement de ces cavaliers hybrides fioul-électriques). Comme pour ceux précédemment livrés à Marseille-Fos, les cavaliers livrés par le AURA seront exploités par la GMP (Générale de Manutention Portuaire) : dès 2018, Louis Jonquière (directeur général de GMP) affichait son souhait "d'accompagner les évolutions du transport maritime, tant dans le gigantisme croissant des navires que dans la hausse des trafics de conteneurs, frigorifiques en particulier", la GMP ayant aussi investi dans de nouveaux portiques tant au Havre qu'à Marseille (rien qu'au Havre, la GMP a investi 120 M€, dans le but d'attirer un trafic de conteneurs plus important au Havre… sauf que les grèves à répétition risquent plutôt de privilégier ses concurrents que sont Anvers et Rotterdam). Ces cavaliers hybrides thermiques-électriques devraient permettre à la GMP d'économiser jusqu'à 40 % sa consommation de fioul par cavalier et par an (par rapport à un cavalier classique et à vitesse égale), et par voie de conséquence de diminuer jusqu'à 50 t les émissions de CO2.
AURA AURA AURA AURA
AURA (Turku) - IMO 9395276 - Indicatif d'appel OJMS - MMSI 230601000 - Cargo porteur de colis lourds - 101,80x18,80x6,55 m - TE 4,90 m - JB 3 259 - JN 978 - PL 4 965 t - Ptot 4 440 kW (deux moteurs 4T-6cyl Wartsila 6R32LN / deux propulseurs Z-Drive) - V 8 nd - Prop. d'étrave (450 kW) - Générat. aux. 2 x 600 kW - Cap. 240 evp - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A) - Constr. 01.2008 (Remontowa Shipyard, Gdansk, Pologne) - Propr. VG-Shipping (Turku, Finlande) - Gérant/Opérat. Meriaura (Turku, Finlande) - Pav. FIN.

Le porte-conteneurs allemand SVENDBORG n'escale au Havre que depuis cette année (c'est sa première escale pour 2020, mais d'autres sont prévues). Arrivant d'Anvers (Belgique), il va accoster au poste AME1 du quai des Amériques. Il en appareillera le 29.01 à 02h30, retour à Anvers. Arrivé sur rade du Havre le 19.01.2020 à 16h30, le pétrolier monégasque STI LOMBARD (deux photos de droite) n'embarque le pilote que le 23.01 à 19h30 et accoste vers 22h00 au poste CIM 8 de la Compagnie Industrielle Maritime. Ce pétrolier arrive de Yeosu, port de la côte Sud de la Corée du Sud, siège d'une des plus grandes raffineries au monde, qui appartient au groupe GS-Caltex (joint-venture entre le "chaebol" — qu'on pourrait traduire par "conglomérat" — Sud-coréen GS Group et le groupe pétrolier américain Chevron à qui la marque "Caltex" appartient). On voit ici le tanker lors de son appareillage du GPMH le 27.01 à 14h30, après avoir livré sa cargaison de jet fuel (carburant aviation). Il met le cap sur Rotterdam (Pays-Bas).

SVENDBORG SVENDBORG STI LOMBARD STI LOMBARD
SVENDBORG (Madeira) - IMO 9454230 - Indicatif d'appel CQHS - MMSI 255805594 - Porte-conteneurs - 158,00x23,50x11,90 m - TE 8,77 m - JB 12 514 - JN 5 387 - PL 14 220 t - P 9 960 kW (mot. 2T-6cyl WartsilaHitachi 6RT-flex50 / hélice à pas variable) - V 18,5 nd - Prop. d'étrave (700 kW) - Générat. aux. 1 x 1 200 kW / 2 x 800 kW - Cap. 1 084 evp (dont 250 reefers) / 9 rangées de conteneurs - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A) - Constr. 08.2011 (Nanjing Wujiazui Shipbuilding, Nanjing, JS, Chine) - Propr./Gérant TB Marine (Hambourg, Allemagne) - Opérat. Unifeeder (Aarhus & Copenhague, Danemark) - Pav. PRT - Ex SVENDBORG STRAIT (08.2011-02.2018). Sisterships : BEATRIZ B (IMO 9448671 / 01.2011) - ELBSAILOR (IMO 9448695 / 05.2012) - ISTRIAN EXPRESS (IMO 9474383 / 09.2011) - ITALIAN EXPRESS (IMO 9474395 / 01.2012) - MARIELYST (IMO 9448669 / 09.2010) - SONDERBORG (IMO 9454242 / 11.2012) - VERONICA B (IMO 9448683 / 04.2011).
STI LOMBARD (Majuro) - IMO 9708150 - Indicatif d'appel V7MC3 - MMSI 538006344 - Pétrolier - 255,90x43,00x21,20 m - TE 14,595 m - JB 62 684 - JN 33 518 - PL 109 999 t - P 11 200 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6G60ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 14,2 nd - Générat. aux. 3 x 900 kW - Cap. 125 598 m3 (12 citernes) - Constr. 08.2015 (Daehan Shipbuilding, Haenam-Hwawon, Corée du Sud (coque) / Daewoo  Shipbuilding & Marine Engineering / DSME, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Scorpio (Monaco-Ville, Monaco) - Pav. MHL - Lancé comme FLAGSHIP JUNIPER (03.2015). Sisterships : STI ALEXIS (IMO 9696694 / 02.2015) - STI ROSE (IMO 9696682 / 01.2015) - STI SPIGA (STI 9708148 / 06.2015).


Le ZOUTI, nouvelle barge multitâches pour Fort-de-France (24.01.2020) — Photos Yvon Perchoc
Ci-dessous, une nouvelle unité basée à Fort-de-France, le ZOUTI. Cette barge autopropulsée (par deux hélices directionnelles), à faible tirant d'eau (0,50 m lège / 0,80 m à pleine charge), a été construite aux Pays-Bas par le chantier Damen (sur l'un de ses sites, proche de Rotterdam) et a été livrée en Martinique le 06.01.2020, arrivant directement du chantier. Longue de 22 m et large de 12 m, elle sera exploitée par la société Caribbean Sea Clear, filiale de la Somara (Sociéte Maritime de Remorquage et d'Assistance, fondée en 2003 à Fort de France, et forte d'une trentaine de personnes). Elle a été officiellement présentée aux autorités martiniquaises et à la communauté portuaire de Fort-de-France le 24.01.2020 au matin, au cours d'une cérémonie présidée par M. Porry (Président de la Somara), cérémonie qui s'est tenue à l’Hydrobase sur le port de Fort-de-France. Le ZOUTI navigue sous pavillon français, avec Fort-de-France comme port d'attache. Cette barge multitâches est un véritable "couteau suisse" : conçue dès l'origine pour lutter contre l'envahissement des plages et des ports par les algues sargasses (algues brunes), elle est dotée d'un système d'aspiration et de broyage destiné à collecter en mer et à broyer ces algues qui deviennent nauséabondes en séchant (elles libèrent de l'hydrogène sulfuré dont l'odeur rappelle celle d'un œuf pourri). A noter que cet équipement pour la récupération / destruction des algues a été finalisé après plusieurs expérimentations menées avec l'Ademe.
ZOUTI
ZOUTI
Le broyage des algues et leur stockage peut permettre de les valoriser ultérieurement (1). Mais en dehors de cet emploi saisonnier (ces algues reviennent chaque année), le ZOUTI peut également mouiller / relever des ancres, participer à divers travaux de port, relever de petites épaves, poser des DCPs (dispositifs de concentration de poissons), faire du transport de fret humanitaire, etc. Cette barge dispose, pour ce faire, d'une grue de 5 t de capacité de levage (jusqu'à 12 m). Elle peut également recevoir deux pieux verticaux relevables pour effectuer des travaux au point fixe.
(1) Les sargasses, algues brunes de surface, sont transportées par les courants et s'échouent chaque début d'année, par dizaine de milliers de tonnes, sur les côtes de Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Guyane, etc., s'amoncelant sur les rivages. Un "plan sargasses", doté de 10 M€, a été mis en place par le gouvernement. Si les sargasses sont nauséabondes, et éventuellement nocives, lorsqu'elles se décomposent à l'air libre une fois échouées, elles peuvent être récupérées en mer (ou juste au moment de l'échouage) et deviennent alors valorisables. Par exemple, les "Américains utilisent leurs tas de sargasses en les recouvrant de sable et de plantes terrestres et en font des barrières anti-érosion sur les côtes texanes", selon Thierry Thibaut, membre de l'Institut méditerranéen d'Océanologie. Sur l'île de Marie-Galante (île rattachée administrativement à la Guadeloupe), certains agriculteurs commencent à utiliser les sargasses comme compost dans leurs champs. En Bretagne, la start-up Algopack (basée à Saint-Malo) s'est spécialisée dans la fabrication de plastiques à partir de ces algues, qu'elle utilise ensuite pour réaliser des objets très variés (dalles de sol, matérieux verriers synthétiques, jetons de caddies, montures de lunettes, coques de clés USB, pots de fleurs, supports de smartphones, présentoirs, etc.). Ces plastiques pourraient remplacer, en partie, ceux d'origine pétrochimique.


Quelques nouvelles de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) à fin janvier 2020 — Photos Stéphane Barbedienne
Le paquebot OCEAN DREAM (deux premières photos), affrété depuis 05.2012 par l'ONG japonaise Peace Boat (laquelle milite pour la paix dans le monde), est ici photographié à quai à Nouméa le 31.01.2020. Il y a accosté ce jour même à 06h00, en provenance de Brisbane (port de la côte Est de l'Australie). Il appareillera le 31.01 vers 23h00, à destination de Port-Vila, port situé sur l'île d'Éfaté qui est l'une des 80 îles constituant l'archipel du Vanuatu (situé au N-E de la Nouvelle-Calédonie). Port-Vila est la capitale et le centre économique de ce pays-archipel. Le paquebot MAJESTIC PRINCESS (deux photos de droite) est un nouveau venu à Nouméa. Il y a accosté le 24.01.2020 à 07h30, arrivant de Sydney (Australie). Il repartira le soir même à 18h00, mettant lui aussi le cap sur Port-Vila (Vanuatu). Ce paquebot est essentiellement dédié à la clientèle chinoise (je l'ai présenté lors de son entrée en service fin 03.2017 ; je redonne toutefois ses caractéristiques car il a changé de pavillon depuis, ainsi que de MMSI et de "call sign", etc. ; il a aussi (ou aura bientôt) de nouveaux sisterships).
OCEAN DREAM OCEAN DREAM MAJESTIC PRINCESS
MAJESTIC PRINCESS (London) - IMO 9614141 - Indicatif d'appel MABI4 - MMSI 232002990 - Paquebot de croisières - 330,00x38,40x11,35 m - TE 8,55 m - JB 144 216 - JN 121 836 - PL 11 277 t - Ptot 62 400 kW (quatre moteurs  Wartsila (dont deux 4T-14cyl 14V46F de 16 800 kW chacun et deux 4T-12cyl 12V46F de 14 400 kW chacun) couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion (de 18 000 kW chacun) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 22 nd - Six propulseurs transversaux (de 2 500 kW chacun, trois à l'avant, trois à l'arrière) - Cap. 4 450 passagers (1 780 cabines) - Equipage 1 346 - Constr. 03.2017 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Propr. Carnival Corp. (Doral, Floride, Etats-Unis) - Gérant/Opérat. Princess Cruises (Valencia, Californie, Etats-Unis) / Filiale de Carnival Corp. - Pav. GBR. Sisterships : BRITANNIA (IMO 9614036 / 02.2015) - DISCOVERY PRINCESS (IMO 9837468 / Livrable 10.2021) - ENCHANTED PRINCESS (IMO 9807126 / Livrable 06.2020) - REGAL PRINCESS (IMO 9584724 / 05.2014) -  ROYAL PRINCESS (IMO 9584712 / 05.2013) - SKY PRINCESS (IMO 9802396 / 10.2019).

Courte escale à Nouméa du paquebot CARNIVAL SPLENDOR le 31.01.2020 : arrivé de Sydney (Australie) peu avant 07h00, il en appareillera pour Port-Vila (Vanuatu) le soir même à 17h00. Amarré devant lui, le porte-conteneurs PAPUAN CHIEF. Il a accosté ce 31.01 à 06h00, en provenance de Port-Vila justement et appareillera le soir même à 19h30 pour Lautoka (port de la côte Ouest de l'île de Viti Levu, île principale de l'archipel des Fidji qui en compte environ 300 ; la Nouvelle-Calédonie se situe à peu près à mi-chemin — environ 1 400 km — entre cet archipel au N-E et l'Australie au S-O).
CARNIVAL SPLENDOR & PAPUAN CHIEF CARNIVAL SPLENDOR CARNIVAL SPLENDOR & PAPUAN CHIEF
CARNIVAL SPLENDOR (Panama) - IMO 9333163 - Indicatif d'appel 3EUS - MMSI 372808000 - Paquebot de croisières - 289,75x35,54x19,78 m - TE 8,282 m - JB 113 573 - JN 86 063 - PL 11 843 t - Ptot 75 600 kW (six moteurs 4T-12cyl Wärtsilä 12V46C couplés à six générateurs (de 12 160 kW chacun) qui alimentent deux moteurs électriques (de 20 000 kW) entraînant deux hélices à pas fixe) - V 19,6 nd - Propulseurs transversaux (av. 3 x 1 720 kW / arr. 3 x 1 720 kW) - Cap. 3 784 passagers (1 503 cabines dont 60 % extérieures) - Equipage 1 150 - Equipé de scrubbers - Constr. 06.2008 (Fincantieri, Castellammare di Stabia, Gênes, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. Carnival Corp. (Doral, Floride, Etats-Unis) - Pav. PAN. Sisterships : cf. COSTA PACIFICA (IMO 9378498 / 05.2009).
PAPUAN CHIEF (Hong Kong) - IMO 9689964 - Indicatif d'appel VROO7 - MMSI 477477700 - Porte-conteneurs - 175,20x27,60x14,00 m - TE 9,60 m - JB 18 723 - JN 7 683 - PL 22 032 t - P 10 000 kW (mot. 2T-5cyl Wartsila-Hudong Heavy Machinery 5RT-flex58T / hélice à pas fixe) - V 15,2 nd - Prop. d'étrave (1 000 kW) - Générat. aux. 3 x 910 kW - Cap. 1 617 evp (dont 160 reefers) / 11 rangées de conteneurs - Grues 3 x 60 t - Panneaux de cales renforcées pour pouvoir supporter des charges lourdes en pontée - Constr. 08.2015 (Zhejiang Ouhua Shipbuilding, Zhoushan, ZJ, Chine) - Propr. Swire (Singapour) - Gérant/Opérat. The China Navigation Co Pte Ltd / Filiale de Swire (Singapour) - Pav. HKG (CHN). Sisterships : cf. CORAL CHIEF (IMO 9689938 / 04.2015).

Le navire de recherches hydrographiques américain FALKOR (deux premières photos) a accosté à Nouméa le 29.12.2019 à 09h00, en provenance de Suva (port du S-E de l'île de Viti Levu, diamétralement opposé à celui de Lautoka dont on a parlé précédemment ; Suva est la capitale des Fidji). Ce navire était à l'origine (1981) un navire de surveillance des pêches (construit à Lübeck, Allemagne, sous le nom de SEEFALKE). Il a été transformé en navire de recherches océanographiques entre 09.2009 et 03.2012, date à laquelle il reprend du service pour le compte du Schmidt Ocean Institute, fondation privée américaine à but non lucratif (basée à Palo Alto, Californie), axée sur l'océanographie. Le FALKOR appareillera pour Sydney (Australie) le 06.01.2020 à 11h00. Sur la photo de droite, le cargo danois THORCO LIVA : il a accosté à Nouméa le 26.10.2019 en fin de matinée, en provenance de Halifax (Canada). Son escale sera assez longue puisqu'il n'appareillera que le 15.11 au matin, à destination de Apia (port sur la côte Nord de l’île Upolu, l'une des deux principales îles de l'archipel des Samoa ; cet archipel est situé au N-E sur une ligne Brisbane - Noumea - Fidji - Samoa, les Fidji étant à mi-distance entre la Nouvelle-Calédonie à l'Ouest et les Samoa à l'Est ; Apia est la capitale des Samoa).
FALKOR
FALKOR
THORCO LIVA
FALKOR (George Town) - IMO 7928677 - Indicatif d'appel ZCYL5 - MMSI 319005600 - Navire de recherches océanographiques - 82,90x13,00x6,67 m - TE 4,80 m - TA 23,52 m - JB 2 024 - JN 608 - PL 555 t - Ptot 5 884 kW (deux moteurs 4T-8cyl MWM TBD510-8 / deux hélices à pas variable) - V 12 nd - Prop. d'étrave - Générat. aux. 2 x 560 kW - Emménagements pour 42 personnes (dont 19 membres d'équipage et 23 scientifiques) - Helideck (à l'arrière du navire) - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1B) - Constr. 01.1981 (Orenstein & Koppel, Lübeck, Allemagne) - Propr. Schmidt Ocean Institute (Palo Alto, Californie, États-Unis) - Pav. CYN - Ex SEEFALKE (08.1981-07.2009).
THORCO LIVA (Hong Kong) - IMO 9643623 - Indicatif d'appel VRLM5 - MMSI 477017300 - Cargo de divers - 131,66x23,00x16,00 m - TE 9,616 m - JB 13 110 - JN 5 042 - PL 16 901 t - P 5 180 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Makita 7S35MC-C / hélice à pas fixe) - V 14,8 nd - Générat. aux. 2 x 380 kW - Cap. GRN 26 066 m3 (2 cales) / 212 evp - Grues 2 x 50 t - Constr. 11.2012 (Honda Zosen, Saiki, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Thorco Shipping (Hellerup, Danemark) - Pav. HKG (CHN). Sisterships : cf. THORCO LOHAS (IMO 9742429 / 04.2016). Il faut juste noter que le THORCO LILY (IMO 9660152 / 04.2013) navigue comme ULTRA CAPE TOWN depuis 05.2018.

Déjà en 09.2013, nous présentions les deux vieux remorqueurs désarmés T. GORO et T. PRONY dans un état d'abandon total. Ces deux anciens remorqueurs de rade de la Marine nationale, FRENE et MELEZE, furent achetés au Domaine à Tahiti par la Transam (Transport Agence Maritime, basée à Papeete) et renommés respectivement T. GORO et T. PRONY. Ils furent ensuite rachetés par Manutrans Marine, une filiale de Manutrans qui est l'un des acteurs d’acconage du port autonome de Nouméa. Ils furent finalement abandonnés dans le port de Nouméa.
A noter que le FRENE est mentionné par le Commandant Joseph Coïc dans son ouvrage "Carnet de bord de vingt ans de campagnes océnographiques" car ce remorqueur avait participé au sauvetage du thonier-canneur TAINUI (lequel effectuait également des campagnes de biologie et de géophysique pour le Centre océanologique du Pacifique). C'est lors d'un convoyage vers Papeete que le TAINUI, alors commandé par J. Coïc, fut victime d'une voie d'eau dans la salle machines : c'est le FRENE, qui était équipé d'une moto-pompe, qui fut dépêché sur site pour l'aider à étaler (avec succès) la voie d'eau.
T. GORO et T. PRONY (05.09.2019) T. GORO et T. PRONY (14.09.2019) T. PRONY (14.09.2019)

C’est après une décision de justice que ces deux navires-ventouses ont été finalement déconstruits sur un quai à Nouméa (… une première en Nouvelle-Calédonie), comme on le voit sur les différentes photos prises entre le 05 et le 20.09.2019.

T. GORO (14.09.2019) T. GORO (20.09.2019)


MARCO POLO Un nouveau transbordeur pour l'armement allemand TT-Line : le MARCO POLO (fin janvier 2020)
En effet, après avoir racheté (en 07.2019) le BARBARA KRAHULIK (photo F. Carmelo) au groupe Onorato Armatori (qui comprend les compagnies Moby, Tirrenia et Toremar), TT-Line (filiale de Aug. Bolten) a envoyé le car-ferry au chantier polonais Remontowa Shiprepair de Gdansk (il y est entré le 06.11.2019), afin qu'il y soit en grande partie réaménagé, en particulier au niveau des cabines passagers (afin d'en augmenter le nombre). Il peut ainsi désormais accueillir 215 passagers (78 cabines / 30 sièges inclinables) au lieu de 124 auparavant (25 cabines / 50 sièges inclinables). Sa capacité garage (141 remorques) est, elle, restée la même. Un salon panoramique a, par ailleurs, été ajouté. Le navire a, entre temps, été renommé MARCO POLO.
Il a été équipé de scrubbers (laveurs de fumées) afin d'être conforme aux règles environnementales actuelles. Il assure, depuis le 24.01.2020, la ligne régulière Klaipeda (principal port lituanien, sur la Baltique, et ancienne ville de la Ligue Hanséatique) - Trelleborg (grand port roulier situé à l'extrémité Sud de la Suède).
MARCO POLO (Limassol) - IMO 9019080 - Indicatif d'appel 5BJX5 - MMSI 209764000 - Transbordeur (Passagers / Véhicules) - 150,38x23,40x13,40 m - TE 6,015 m - JB 14 398 - JN 4 319 - PL 7 330 t - Ptot 18 000 kW (deux moteurs 4T-8cyl Sulzer-Zgoda 8ZAL40S / deux hélices à pas variable) - V 19 nd - Prop. d'étrave (750 kW) - Générat. aux. 4 x 800 kW - Cap. 215 passagers avec couchettes (78 cabines) / 141 camions (1 820 m de linéaire garage) - Constr. 04.1993 (Tille Scheepsbouw, Frisian Shipyard, Harlingen, Pays-Bas (coque) / Van der Giessen-de Noord, Krimpen a/d IJssel, Pays-Bas) - Propr. Aug. Bolten (Hambourg, Allemagne) - Gérant/Opérat. TT-Line (Lübeck, Allemagne / Filiale de Aug. Bolten) - Pav. CYP - Ex BARBARA KRAHULIK (01.2017-01.2020) - Ex ESPRESSO RAVENNA (02.1994-01.2017) - Ex VIA IONIO (04.1993-02.1994). Sisterships : AMAL (IMO 9031686 / 06.1993 / Ex HARTMUT PUSCHMANN 01.2017-11.2019 / Ex ESPRESSO CATANIA 01.1994-01.2017 / Ex VIA MEDITERRANEO 06.1993-01.1994) - BENIAMINO CARNEVALE (IMO 9019066 / 11.1992 / Ex VIA ADRIATICO 11.1992-01.2017) - COPERNICUS (IMO 9031703 / 05.1995 / Ex PUGLIA 05.1995-01.2018) - DRUJBA (IMO 9031698 / 05.1994 / Ex LLEVANT 01.2017-06.2017 / Ex LEVANTE 09.2013-01.2017 / Ex LAZIO 05.1994-09.2013).

Deux transbordeurs de GNV affrétés durant le temps de l'arrêt technique du NORWEGIAN SPIRIT (janvier 2020)
Le paquebot américain NORWEGIAN SPIRIT (que j'ai photographié à quai à Santa Cruz de Tenerife le 01.12.2014) est entré dans la Forme 10 du port de Marseille le 02.01.2020. Ce chantier ne devant pas dépasser un mois, de nombreux sous-traitants (choisis par l'armateur Norwegian Cruise Line / NCL) doivent travailler concomitamment, et NCL a affrété deux car-ferries de l'armement italien Grandi Navi Veloci / GNV : les transbordeurs (Passagers / Voitures) RHAPSODY (IMO 9104835 / 04.1996 / Photo Régis Zaïa / Ex NAPOLEON BONAPARTE) et GNV ALLEGRA (que nous connaissons comme OSCAR WILDE IMO 8506311 / 1987 / photo Gérard Leonard) afin d'héberger, durant les travaux, non seulement les membres d'équipage du paquebot, mais aussi les employés des sous-traitants (cf. photo ci-contre de Mike Louagie).
Les travaux demandés par NCL sont effectués dans le cadre de son programme "Norwegian Edge", qui a pour objectif d'élever le niveau d’excellence des paquebots constituant sa flotte. Ils ont pour but de créer, dans le cas du NORWEGIAN SPIRIT, une quinzaine de nouveaux espaces publics (une salle à manger principale supplémentaire, un nouveau restaurant, deux nouveaux bars, trois salons de plus, etc.), ainsi que des cabines supplémentaires, et de doubler la surface du Spa. Selon Andy Stuart (CEO de NCL jusqu'au 31.12.2019 et Conseiller principal jusqu'au 31.03.2020), cette "revitalisation" du NORWEGIAN SPIRIT a pour but d'offrir à ses futurs croisiéristes les mêmes expériences sur ses navires les plus anciens que sur les nouveaux navires innovants de sa flotte. Le coût de la rénovation complète du paquebot pour son armateur NCL est de l'ordre de 100 M$, le Chantier Naval de Marseille / CNdM n'a donc pas droit à l'erreur : la remise à l'eau du paquebot est prévue le 04.02.2020… Or, comme on le sait, les ports français sont le siège de mouvements sociaux à répétition depuis la fin de l'année dernière (refus de la réforme des retraites), et tout particulièrement Le Havre et Marseille. Dans ce dernier, la réparation navale est également impactée. Les grèves en cours compliquent évidemment les travaux sur le NORWEGIAN SPIRIT car l'accès au port est parfois bloqué, interdisant l'accès aux employés du CNdM ainsi qu'aux fournisseurs. C'est évidemment extrêmement dommageable à l'image du chantier : à distance, le groupe américain NCLH (1) ne comprend pas ce type de contestation longue durée, ce qui risque à terme de lui faire changer de chantier pour les prochains arrêts techniques de ses paquebots. D'autres clients habituels du CNdM commencent également à se poser des questions, ce qui peut avoir des conséquences graves sur l'avenir du chantier… Le NORWEGIAN SPIRIT doit normalement quitter Marseille début février. Il proposera alors des croisières de 8 à 24 jours en Europe, en Asie (Indonésie, Japon, Singapour, Hong Kong, Taïwan, etc.), en Afrique du Sud, aux Seychelles, à Madagascar…
(1) La holding NCLH comprend non seulement NCL, mais aussi Regent Seven Seas et Oceania Cruises. Sa flotte comprend en tout 28 paquebots représentant une capacité totale de 59 150 croisiéristes. Elle propose des croisières vers 490 destinations à travers le monde.
GNV ALLEGRA (Genova) - IMO 8506311 - Indicatif d'appel IBUI - MMSI 247392600 - Transbordeur (Passagers / Véhicules) - 150,76x28,40x9,00 m - TE 6,70 m - JB 31 914 - JN 17 126 - PL 16 646 t - Ptot 19 800 kW (quatre moteurs 4T-12cyl Sulzer-Wartsila 12ZAV40 / deux hélices à pas variable) - V 22 nd - Deux propulseurs d'étrave - Générat. aux. 2 x 1 592 kW / 2 x 1 064 kW - Cap. 1 414 passagers avec couchettes (468 cabines) / 50 couchettes pour les conducteurs / 95 remorques (1 220 m de linéaire garage) - Equipage 122 - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1B) - Constr. 03.1987 (Wartsila Marine Industries, Turku, Finlande) - Propr./Gérant/Opérat. Grandi Navi Veloci / GNV (Gênes, Italie) - Pav. ITA - Ex OSCAR WILDE (09.2007-05.2019) / Ex KRONPRINS HARALD (03.1987-09.2007).


Port du Havre (20.01.2020) — Photos Gérard Né

Le fonctionnement du port du Havre reste très perturbé par les mouvements sociaux. Voici quand même quelques mouvements de navires ce 20.01.2020. Tout d'abord, deux navires en entrée au GPMH, vus de la digue Nord. Le voiturier norvégien HOEGH TROVE (deux premières photos) arrive de Southampton (Grande-Bretagne). Il va accoster vers 10h30 au quai des rouliers (avec l'aide du remorqueur VB SAINTE ADRESSE / 25). Il appareillera le lendemain en début d'après-midi à destination de Santander (port de la côte Nord de l'Espagne, sur le golfe de Gascogne). Puis arrive le porte-conteneurs italo-suisse MSC SANTHYA, en provenance de Liverpool (port situé à l'embouchure de la Mersey River, au N-O de l'Angleterre). Il se dirige vers Port 2000. Il en appareillera le 21.01 en milieu de nuit, puis mettra le cap sur Anvers (Belgique).

HOEGH TROVE HOEGH TROVE MSC SANTHYA
HOEGH TROVE (Oslo) - IMO 9186302 - Indicatif d'appel LAKB6 - MMSI 258774000 - Voiturier - 199,90x32,20x22,20 m - TE 10,024 m - JB 58 684 - JN 17 606 - PL 21 200 t - P 13 974 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Mitsui 7S60MC / hélice à pas fixe) - V 19,4 nd - Prop. d'étrave (1 325 kW) - Générat. aux. 3 x 1 000 kW - Cap. 6 100 voitures - Equipage 20 - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1C) - Constr. 12.2000 (Tsuneishi Shipbuilding, Tadotsu, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Hoegh (Oslo, Norvège) - Pav. NOR - Ex HUAL TROVE (12.2000-12.2005). Sistership : TREASURE (IMO 9184859 / 05.1999 / Ex HOEGH TREASURE 01.2006-11.2014 / Ex HUAL TREASURE 12.2000-01.2006).
MSC SANTHYA (Panama) - IMO 8913411 - Indicatif d'appel HPSP - MMSI 355363000 - Porte-conteneurs - 237,00x32,20x18,80 m - TE 11,98 m - JB 37 071 - JN 15 889 - PL 46 600 t - P 21 700 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-Bremer Vulkan 7L80MC / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Prop. d'étrave (1 300 kW) - Générat. aux. 1 x 1 200 kW / 3 x 910 kW - Cap. 3 005 evp (dont 100 reefers) / 13 rangées de conteneurs - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1C) - Constr. 05.1991 (Bremer Vulkan AG Schiffbau u. Maschinenfabrik, Bremen, Allemagne) - Propr./Gérant/Opérat. Mediterranean Shipping Company (Genève, Suisse) - Pav. PAN - Ex BAYKAL SENATOR (08.2000-05.2004) - Ex DSR SENATOR (05.1991-08.2000) - Lancé comme VLADIVOSTOK (02.1991). Sisterships : MSC MANDY (IMO 8918966 / 02.1993) - MSC NEDERLAND (IMO 8918954 / 11.1992) - MSC SHANNON (IMO 8913423 / 11.1991).

Le porte-conteneurs récent ONE CYGNUS appareille du GPMH le 20.01.2020 à 09h00, cap sur Suez, puis Singapour. C'était la troisième escale havraise de ce PC depuis son entrée en service en 07.2019 (à noter que l'éclairage ne rend pas compte de la véritable couleur de sa coque, laquelle est magenta — cf. par ex. le ONE COLUMBA — comme tous les navires de l'armement  ONE (Ocean Network Express), joint-venture résultant de la fusion (effective depuis 04.2018), à parts quasi égales, des trois principaux armateurs japonais : Mitsui O.S.K. Lines / MOL Nippon Yusen Kaisha Line / NYK Line - Kawasaki Kisen Kaisha Line / K Line). Il avait accosté au Havre le 15.01 à 18h00, en provenance d'Anvers (Belgique).
ONE CYGNUS ONE CYGNUS ONE CYGNUS ONE CYGNUS
ONE CYGNUS (Tokyo) - IMO 9806081 - Indicatif d'appel 7KEP - MMSI 431073000 - Porte-conteneurs - 364,15x50,60x23,04 m - TE 15,786 m - JB 146 694 - JN 85 850 - PL 138 611 t - P 42 180 kW (mot. 2T-9cyl Wartsila-Diesel United 9X82 / hélice à pas fixe) - V 19,4 nd - Prop. d'étrave (2 x 1 800 kW) - Générat. aux. 4 x 3 000 kW - Cap. 14 052 evp (dont 1 150 reefers) / 20 rangées de conteneurs - Constr. 07.2019 (Japan Marine United Corp. / JMU, Kure, HS, Japon) - Propr./Gérant NYK Line (Tokyo, Japon) - Pav. JPN. Sisterships : NYK FALCON (IMO 9741425 / 06.2017) - NYK HAWK (IMO 9741413 / 03.2017) - NYK OWL (IMO 9741449 / 12.2017) - NYK SWAN (IMO 9741437 / 09.2017) - NYK WREN (IMO 9784776 / 03.2018) - ONE APUS (IMO 9806079 / 04.2019) - ONE AQUILA (IMO 9806043 / 09.2018) - ONE BLUE JAY (IMO 9741372 / 02.2016 / Ex NYK BLUE JAY 02.2016-05.2019) - ONE COLUMBA (IMO 9806055 / 11.2018) - ONE CRANE (IMO 9741401 / 11.2016 / Ex NYK CRANE 11.2016-12.2019) - ONE EAGLE (IMO 9741396 / 09.2016 / Ex NYK EAGLE 09.2016-09.2019) - ONE GRUS (IMO 9806067 / 01.2019) - ONE IBIS (IMO 9741384 / 05.2016 / Ex NYK IBIS) - ONE STORK (IMO 9784788 / 06.2018).

Egalement en provenance d'Anvers, le porte-conteneurs allemand CONMAR AVENUE (première photo) a accosté au quai des Amériques le 20.01.2020 à 05h00. Il appareillera pour Casablanca (Maroc) ce même jour vers 12h00. Sur la photo de droite, le pétrolier espagnol MONTESPERANZA. Il a accosté au poste CIM10 du quai de la Compagnie Industrielle Maritime le 17.01.2020 à 05h30, en provenance de Qua Iboe, l'un des principaux terminaux d'exportation du pétrole nigérian (Qua Iboe, situé au sud du Nigéria, est le siège d'une installation du pétrolier américain Exxon). Il appareillera pour Amsterdam (Pays-Bas) le 21.01 vers 23h30.
CONMAR AVENUE MONTESPERANZA
CONMAR AVENUE (Saint John's) - IMO 9483358 - Indicatif d'appel V2GD2 - MMSI 305896000 - Porte-conteneurs - 151,72x23,40x11,75 m - TE 8,00 m - JB 10 585 - JN 5 372 - PL 13 000 t - P 9 000 kW (mot. 4T-8cyl MAN-B&W 8L48/60B / hélice à pas variable) - V 18,5 nd - Prop. d'étrave (800 kW) - Générat. aux. 1 x 1 700 kW / 3 x 570 kW / 1 x 315 kW - Cap. 1 036 evp (dont 250 reefers) / 9 rangées de conteneurs - Coque renforcée glaces (FS Ice Class 1A) - Constr. 10.2012 (Jiangdong Shipyard, Wuhu, Chine) - Propr./Gérant Conmar Shipping (Jork Niederelbe, Allemagne) - Pav. ATG. Sisterships : cf. WES CARINA (IMO 9504035 / 05.2011). A noter que le  CONMAR BAY (IMO 9458975 / 06.2012) navigue désormais comme SAMSKIP ESTRELA (depuis 11.2019).
MONTESPERANZA (Madeira) - IMO 9585871 - Indicatif d'appel CQKV - MMSI 255804750 - Pétrolier (Transport de brut) - 274,00x48,00x23,22 m - TE 17,00 m - JB 81 187 - JN 51 148 - PL 159 179 t - P 15 720 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S70ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 950 kW / 1 x 300 kW - Cap. 170 797 m3 (12 citernes) - Certifié Green Passport - Constr. 01.2012 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant Ibaizabal Group (Getxo, Biscaye, Espagne) - Pav. PRT. Navire-catalogue, nous ne connaissons que quelques-uns de ses très nombreux sisterships (plus d'une soixantaine) : cf. SUMMIT SPIRIT (IMO 9404833 / 10.2008) . D'autres photos du MONTESPERANZA ici.

Le gazier (LPG) allemand GASCHEM BREMEN, un habitué du Havre, avait accosté au quai de la Sogestrol le 14.01.2020 en milieu de nuit, en provenance de Mongstad (Norvège), terminal pétro-gazier situé au nord de Bergen et appartenant au groupe Statoil. Il est en train d'appareiller ce 20.01 vers 10h00, à destination de Kaarsto (port du S-O de la Norvège, au sud de Bergen).

GASCHEM BREMEN GASCHEM BREMEN GASCHEM BREMEN
Le quai Sogestrol se trouvant le long du Grand Canal du Havre (cf. plan), le GASCHEM BREMEN engaine l'écluse François 1er où on le voit ci-dessous. Sur sa cheminée, le logo de son armateur Hartmann Reederei (basé à Leer, Allemagne).
GASCHEM BREMEN GASCHEM BREMEN GASCHEM BREMEN

Ci-dessous, arrivée au GPMH le 20.01.2020 vers 12h du gazier belge WAASMUNSTER, lui aussi un LPG. Il arrive précisément de Kaarsto (Norvège) et va remplacer le GASCHEM BREMEN au quai de la Sogestrol.
WAASMUNSTER & VB YPORT WAASMUNSTER WAASMUNSTER WAASMUNSTER
Sur la première photo ci-dessous, on voit le WAASMUNSTER engainant l'écluse François 1er pour gagner le Grand canal du Havre (il est aidé dans sa manœuvre par le remorqueur VB YPORT). Ses marins sont tous aussi souriants les uns que les autres. Le LPG appareillera le lendemain vers 19h00, à destination de Pembroke (Pays de Galles, Grande-Bretagne). Sur sa cheminée, le logo de son armateur belge Exmar (basé à Anvers). 
WAASMUNSTER WAASMUNSTER WAASMUNSTER WAASMUNSTER
WAASMUNSTER (Antwerpen) - IMO 9659103 - Indicatif d'appel ONHS - MMSI 205655000 - Transport de gaz de pétrole liquéfiés (LPG) - 174,06x30,00x18,20 m - TE 10,30 m - JB 25 143 - JN 7 542 - PL 28 518 t - P 8 360 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-HHI 6S50ME-B9 / hélice à pas fixe) - V 16,8 nd - Générat. aux. 3 x 1 100 kW - Cap. 37 353 m3 (gaz liquéfié) - Constr. 04.2014 (Hyundai Mipo Dockyard, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Exmar (Anvers, Belgique) - Pav. BEL (d'autres photos ici). Sisterships : AFRICA GAS (IMO 9744128 / 01.2017) - GAS UTOPIA (IMO 9770531 / Livrable 03.2017) - SAHARA GAS (IMO 9748215 / Livrable 03.2017) - WAREGEM (IMO 9659127 / 09.2014) - WARINSART (IMO 9659115 / 06.2014) - WARISOULX (IMO 9659139 / 01.2015), plus un autre encore sous son nom de chantier (IMO 9774197) livrable d'ici fin 2017.

Enfin, au quai Jonction 3 de la SHMPP (Société Havraise de Manutention de Produits Pétroliers, cf. plan) le 20.01.2020 à 13h30, le pétrolier grec NISSOS CHRISTIANA s'apprête à appareiller avec l'aide des remorqueurs VB GASCOGNE croché à l'avant et VB SAINTE ADRESSE à l'arrière (il y avait accosté le 12.01 à 12h30, en provenance d'Anvers, Belgique).

NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA
Il va prendre la place du WAASMUNSTER dans l'écluse, mais lui en sortie, direction la rade du Havre où il va mouiller deux jours.
NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA
Puis il rentrera de nouveau au GPMH le 22.01 vers 07h00, mais accostera cette fois-ci au quai de la CIM. Il en appareillera le 24.01 à 02h30, à destination de Donges - Saint-Nazaire. Sur son étrave et sur sa cheminée, le logo de son armement grec Kyklades Maritime Corporation basé au Pirée.
NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA NISSOS CHRISTIANA
NISSOS CHRISTIANA (Piraeus) - IMO 9694658 - Indicatif d'appel SVCC9 - MMSI 241359000 - Pétrolier - 251,98x45,00x21,20 m - TE 15,119 m - JB 62 832 - JN 35 804 - PL 114 264 t - P 18 035 kW (mot. 2T-6cyl Wartsila-HHI 6X62 / hélice à pas fixe) - V 14 nd - Générat. aux. 3 x 900 kW - Cap. 125 460 m3 (12 citernes) - Constr. 04.2015 (Hyundai Heavy Industries, Gunsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Kyklades Maritime Corporation (Le Pirée, Grèce) - Pav. GRC. Sisterships : NISSOS HERACLEA (IMO 9701554 / 07.2015) - NISSOS SCHINOUSSA (IMO 9701566 / 09.2015) - NISSOS THERASSIA (IMO 9694646 / 01.2015).
Page précédente
Dernière mise à jour - 17.02.2020

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net