Marine marchande - Quelques nouvelles au quotidien
Françoise Massard
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Afif - Africa Mercy - Albatros - Albatross Island - Al Dhail - Al Jasrah - Al Jmeliyah - Al Mashrab - Al Murabba - Al Nasriyah - America - Amis Champion - Amis Dolphin - Amis Wisdom I - Amis Wisdom II - Andromeda - Arctic - Arklow Dale - Arklow Dawn - Arklow Day - Arklow Dusk - Ashley - Athena - Ayse-S - Azra-S - Azuryth - Bellina Colossus - Benthos - Black Watch - Boudicca - Breadbox Viper - C9 - Cap San Marco - Cap San Tainaro - Cloud 9 - Daan - Dallas Express - Derk - Dronning Ingrid - Dubai Sun - Dublin Seaways - Dublin Viking - Eems Trader - Eugenie - Fehn Mariner - Flinter Aland - Flinter America - Flinter Arctic - Flinter Atlantic - Global Mercy - Halifax Express - Hydra - Ice Angel - Ingrid - Jag Leena - Jan van Gent - Jin Hong - Jin Xiang - Lagan Viking - Le Caux - Le Marais - Linah - Liverpool Seaways - Liverpool Viking - Maestro - Mare - Mersey Viking - Mistral 8 - Nautilus - Navios Uranus - New Destiny - New York Express - Nordic Aquarius - Nordic Cygnus - Nordic Henriette - Nordic Tellus - Nord Peak - Nord Summit - NNS Sokoto - Oakland Express - Oceandock LX - Ocean Surveyor - Panda - Pelagos - Pioneer - Rhodanus - Riga - Rix Amethyst - Rotterdam - Rotterdam Express - Sagar Kanta - Sagar Ratan - Sajir - Salahuddin - Sapfir - Sandettie - Seoul Express - Shelter Island - Singapore Express - Speed of Change - Speed of Hope - Stena Feronia - Strait Feronia - Summit Spirit - Sunleaf Grace - Tatiana B - Tatry - Theodor Essberger - Toisa Conqueror - Tokyo Express - Truffaldino - Ultra Gujarat - Ultra Prosperity - Ultra Rocanville - Ultra Wollongong - UMM Qarn - Virgo Colossus - Westewind - White Hawk - Wind of Change - Wind of Hope -
Page précédente
 Rien de systématique dans cette rubrique, seulement quelques informations au gré de mes lectures ou des photos du jour...
  

Quelques-uns des navires en escale à La Rochelle
entre le 03.11 et le 20.11.2020

Photos Samuel Daguenet


Une nouvelle technologie d'installation d'éoliennes en mer : l'OCEANDOCK LX, solution de Windthrust (Australie)
Windthrust est une filiale de la National Ports Corporation, groupement australien qui développe et exploite depuis 2010 des solutions portuaires flottantes à grande échelle. Ces ports flottants présentent deux avantages principaux : ils permettent bien sûr d'augmenter la capacité portuaire (en particulier dans des pays à forte croissance), mais ils constituent également un moyen écologique d'augmenter la capacité portuaire sans avoir à draguer et donc endommager des zones écologiquement sensibles. La NPC propose déjà le Transmax™, grand navire de transbordement auto-chargeant / déchargeant pour les ports à faible tirant d'eau, le Mobidock™, grand port flottant automoteur et parc de stockage flottant pour produits en vrac, ou encore les ports flottants FiSH™ utilisés par les compagnies pétrolières offshore.

Dans le même ordre d'idée, sa filiale Windthrust propose l'OCEANDOCK LX (photo ci-contre), pont de travail flottant de 60 000 m2 autopropulsé, destiné à l'industrie éolienne en mer : les éléments d'éoliennes peuvent y être stockés, les mâts peuvent être construits directement à bord, ainsi que l'assemblage des nacelles et des pales. Il permet également la construction et l’installation des fondations dites "monopieu" (le mât de l'éolienne reposant sur un énorme pieu enfoncé dans le fond de la mer avec un marteau hydraulique) et des "fondations à jacket" (le mât est fixé sur une tour en treillis métallique, beaucoup plus légère que la base gravitaire — de l'ordre de 500 t quand même — dont les quatre pieds reposent sur des pieux ou "piles" profondément enfoncés dans le sous-sol). Les sous-stations électriques pourront également être construites à bord de l'OCEANDOCK LX. Pour toutes ces opérations, celui-ci dispose de trois puissantes grues (cf. infra) pouvant travailler seules ou couplées.

Selon Windthrust, cette "usine flottante" de construction et de pose d'éoliennes dans des fermes offshore peut travailler avec des hauteurs de vagues allant jusqu'à 8 m et fonctionner à n'importe quelle profondeur d'eau. Il est bien sûr équipé d'un système de positionnement dynamique. Il peut héberger une centaine de techniciens. Avec ce type de pont flottant, l'emplacement des futurs parcs éoliens peut se trouver loin des côtes, minimisant ainsi l'empreinte dans les zones côtières sensibles. Selon Windthrust, le coût global d'installation d'une ferme éolienne avec l'OCEANDOCK LX serait diminué de 50 % par rapport aux méthodes actuellement utilisées : pas de coût portuaire à terre (aucun terrain n'est nécessaire pour le stockage et le pré-assemblage des éoliennes), aucun coût pour l'équipement à terre (pas besoin de puissantes grues pour le pré-assemblage par ex.), réduction des coûts de ravitaillement entre le port à terre et le parc éolien (l'OCEANDOCK LX emportant déjà de nombreux éléments lors de son premier voyage vers le futur site de production d'électricité verte ; avec le système classique, deux ou plusieurs navires sont nécessaires pour installer chaque éolienne, chacun de ces navires ne pouvant embarquer que 6 éoliennes au maximum, ils sont immobilisés pendant toute l'installation et, une fois celle-ci terminée, ils doivent faire un aller-retour ferme-port pour recharger de nouvelles éoliennes), etc. A noter que ce pont flottant motorisé peut être customisé, sa taille pouvant être personnalisée en fonction des demandes spécifiques. Ce type d'installation autopropulsée peut être acheté ou affrété.
OCEANDOCK LX - Pont de travail flottant autopropulsé - 292,00x215,00 m - PL 500 000 t - Ballastable - Système de positionnement dynamique - Pont de travail 60 000 m2 - Résistance au chargement du pont 25 t/m2 - Quais d'accostage (avec amarrage sécurisé) de 600 m pour les navires apportant des composants d'éoliennes - Deux remorqueurs embarqués pour aider à l'accostage des navires de ravitaillement - Deux nacelles à flèche pour aider à l'assemblage et à l'installation des turbines d'éoliennes - Grues 1 x 6 000 t / 2 x 2 600 t (chacune d'elle peut desservir la totalité du pont / elles peuvent travailler seules ou couplées) - Emménagements pour 100 personnes - Propr./Gérant/Opérat. Windthrust (North Fremantle, Australie) / Filiale de National Ports Corporation (Perth, Australie) - Pav. AUS.
Dernière minute en Europe — Pour contribuer à atteindre l'objectif de neutralité climatique de l'UE à l'horizon 2050, la Commission européenne propose, le 19.11.2020, de porter la capacité de production éolienne en mer de l'Europe de 12 GW actuellement à au moins 60 GW d'ici à 2030 et à 300 GW d'ici à 2050. Sur la même période, la Commission entend compléter cette augmentation de capacité par 40 GW provenant de l'énergie océanique et d'autres technologies émergentes telles que l'énergie éolienne flottante et l'énergie solaire flottante. Cf. communiqué.


Arrivée au Havre du BENTHOS, nouveau navire de servitude du GPMH (10.11.2020) — Photos Fabien Montreuil
Le nouveau navire multifonctions du Grand Port Maritime du Havre, le BENTHOS (1), est arrivé au Havre, par ses propres moyens, le 10.11.2020 en fin de matinée (il y a été accueilli avec les honneurs comme on le voit sur les deux premières photos). Parti de Saint-Nazaire le 07.11 vers 08h00, il a caboté jusqu'au Havre à une vitesse de 6-7 nd, avec de courtes escales intermédiaires à Roscoff (le 08.11) et à Cherbourg (le 09.11).
(1) Le benthos est l'ensemble des organismes invertébrés qui vivent dans les fonds aquatiques (mers, océans, lacs, fleuves et rivières). Il s'oppose au pelagos, ensemble des organismes qui vivent en suspension dans ces mêmes eaux. Le benthos comporte des organismes tant du monde animal (on précise alors zoobenthos) que du monde végétal (on parle dans ce cas de phytobenthos). Les organismes formant le benthos peuvent être fixés (algues, éponges, coraux, anémones, etc.), rampants ou marcheurs (oursins, astéries, ophiures, gastéropodes, holothuries, etc.), fouisseurs (comme les mollusques) ou encore nageurs (crabes, crevettes, bernard-l'ermite par exemple). A noter que ce terme de benthos a été introduit en 1890 par le naturaliste, biologiste et zoologue (et aussi philosophe et artiste, un véritable humaniste donc) allemand Ernst Haeckel (1831-1919) afin de différencier les organismes vivant dans le fond de la mer de ceux trouvés en eau libre (comme le plancton). On peut lire "L'art et la science" publié cette année (07.2020) aux éditions Taschen (auteurs Rainer Willmann, Julia Voss, Sophia Willmann, Julian Leander Willmann, Aude Fondard, avec 450 planches originales de Ernst Haeckel, 750 p., textes en anglais).
BENTHOS BENTHOS BENTHOS BENTHOS

Conçu et construit par le chantier Merré / S.E.E.M. de Nort-sur-Erdre (près de Nantes), ce navire de servitude polyvalent (au design MultiSEEM 20-09) a été construit en trois blocs (deux demi-coques et timonerie), lesquels ont été transportés par route (cf. video © Merré), en convoi exceptionnel, jusqu'à Saint-Nazaire (distant d'environ 70 km). C'est donc là que le BENTHOS a été assemblé, achevé et mis à l'eau fin septembre 2020 (il y a également fait ses essais en mer).

BENTHOS BENTHOS BENTHOS BENTHOS
Le BENTHOS va pouvoir assurer de nombreux travaux au GPMH : dragage par nivelage mécanique (en complément des dragues du port), remorquage de matériel portuaire, relevage d’épaves ou autres objets encombrant les accès au port, prélèvements environnementaux (sédiments, échantillons d'eau), etc. Il va remplacer deux anciens remorqueurs transformés en navires de servitude (deux photos de droite ci-dessous) : LE CAUX et LE MARAIS (1979).
BENTHOS BENTHOS LE CAUX LE MARAIS
BENTHOS (Le Havre) - MMSI 227975290 - Indicatif d'appel FAG8036 - Barge autopropulsée multifonctions - 20,00x9,00 m - TE 1,8 m - Déplac. 290 t (à pleine charge) - Ptot 736 kW (deux moteurs Volvo D13 / deux hélices) - V 8 nd - Catalyseur de fumées pour réduire émissions polluantes - Croc de remorquage (capacité de traction 13 t) - Grues 1 x 7 t (à 10 m) / 1 x 0,5 t (à 5 m) - Treuil - Guindeau hydraulique - Barre niveleuse - Local humide adapté au stockage de prélèvements - Grand pont de stockage - Equipage 10 - Constr. 01.2002 (Société des Etablissements Merré / S.E.E.M., Nort-sur-Erdre, France) - Propr./Gérant/Opérat. Grand Port Maritime du Havre / GPMH (France) - Pav. FRA.


Quelques navires vus à Port Atlantique La Rochelle le 09.11.2020 — Photos Samuel Daguenet
Le cargo irlandais ARKLOW DAY avait touché La Rochelle le 05.11.2020, en provenance de Gijon (port du N-O de l'Espagne, sur la côte des Asturies, à mi-chemin entre Bilbao à l'Est et La Corogne à l'Ouest). Il avait accosté à 19h30 au quai Saint-Marc (poste SM01) pour y décharger 10 294 t de clinker (l'un des constituants du ciment) destiné à l'installation Lafarge-Holcim (ex Holcim) située en arrière du quai. On le voit ici lors de son appareillage le 09.11 à 15h00, retour à Gijon. A noter que nous connaissons déjà ce navire car je l'avais photographié ici même le 23.03.2016 en train de décharger des mâts d'éoliennes au quai Chef de Baie… mais il s'appelait alors FLINTER ALAND (il a porté ce nom entre 06.2011 et 12.2016).
ARKLOW DAY
ARKLOW DAY
ARKLOW DAY
ARKLOW DAY
ARKLOW DAY (Arklow) - IMO 9504140 - Indicatif d'appel PDTV - MMSI 250004846 - Cargo de divers - 132,50x15,87x10,77 m - TE 7,80 m - JB 6 687 - JN 3 448 - PL 11 023 t - P 4 000 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M32C / hélice à pas variable) - V 14,1 nd - Prop. d'étrave (600 kW) - Générat. aux. 2 x 310 kW / 1 x 105 kW - Cap. GRN 13 009 m3 (2 cales) / 356 evp - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1A) - Constr. 06.2011 (Ferus Smit BV, Westerbroek, Pays-Bas) - Propr./Gérant/Opérat. Arklow Shipping (Arklow, République d'Irlande) - Pav. IRL - Ex RIGA (12.2016-10.2017) - Ex FLINTER ALAND (06.2011-12.2016). Sisterships : ARKLOW DALE (IMO 9504126 / 10.2010 / Ex ARCTIC 01.2017-05.2018 / Ex FLINTER ARCTIC 10.2010-01.2017) - ARKLOW DAWN (IMO 9504138 / 02.2011 / Ex ROTTERDAM 12.2016-09.2017 / Ex FLINTER ATLANTIC 02.2011-12.2016) - ARKLOW DUSK (IMO 9504114 / 05.2010 / Ex AMERICA 01.2017-05.2018 / Ex FLINTER AMERICA 05.2010-01.2017) - PIONEER (IMO 9504102 / 01.2010).

Le chimiquier norvégien AZRA-S quitte le poste APES de l'appontement pétrolier du GPMLR le 09.11.2020 à 08h30, destination à ordre (finalement, il rejoindra Anvers). Il avait accosté la veille à 17h50, en provenance d'Anvers (Belgique) justement.
AZRA-S
AZRA-S
AZRA-S
AZRA-S

L'AZRA-S est venu livrer 1 850 t d'ester méthylique d'huile végétale (ou EMHV, biocarburant aussi connu en France sous le nom de "diester"). Sur la photo de droite ci-dessous, le patrouilleur nigérian NNS ABA amarré à l'épi du bassin à flot. Ce patrouilleur tout neuf attend d'être embarqué sur un cargo pour livraison au Nigéria. Egalement construit par le chantier Ocea (Les Sables d'Olonne), c'est le sistership du NNS SOKOTO que nous avons vu ici même le mois dernier.

AZRA-S
AZRA-S
AZRA-S
NNS ABA
AZRA-S (Valletta) - IMO 9403918 - Indicatif d'appel 9HA5031 - MMSI 215241000 - Chimiquier / Pétrolier - 105,50x16,80x7,40 m - TE 6,29 m - JB 3 753 - JN 1 771 - PL 5 818 t - P 2 400 kW (mot. 4T-8cyl MaK-Caterpillar 8M25 / hélice à pas variable) - V 13,5 nd - Prop. d'étrave (296 kW) - Générat. aux. 3 x 440 kW - Cap. 6 124 m3 (11 citernes) - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1C) - Constr. 07.2007 (Istanbul Shipyard, Tuzla-Istanbul, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. RFOcean (Oslo, Norvège) - Pav. MLT. Sisterships : AZURYTH (IMO 9431020 / 06.2008) - THEODOR ESSBERGER (IMO 9403906 / 03.2008 / Ex NORDIC HENRIETTE 05.2014-11.2018 / Ex AYSE-S 03.2008-05.2014).
NNS ABA / P194 - Indicatif d'appel 5NOE - MMSI  657764000 - Patrouilleur - 35,00x7,10 m - TE 1,70 m - Deux moteurs MTU 16V2000 / Deux hélices - Deux générateurs Caterpillar - Vmax 30 nd - Radars de navigation et de surveillance - Système Vigy Observer à télémétrie laser pour localiser les cibles en mer - Divers armements (canon 20 mm, deux mitrailleuses de 12,7 mm, etc.) - Emménagements pour 17 personnes (3 officiers / 8 marins / 6 personnels supplémentaires) - Autonomie 900 NM - Semi-rigide Zodiac embarqué - Constr. Ocea (Les Sables d'Olonne, France) - Propr./Gérant/Opérat. Marine nationale du Nigeria - Pav. NGA.


Première escale à Antifer pour le pétrolier NORDIC TELLUS (02-05.11.2020) — Photos Gérard Né
C'est en effet la première fois que le pétrolier NORDIC TELLUS escale au Havre-Antifer : rien de très étonnant dans la mesure où ce tanker n'est en service que depuis fin 2018. Il est arrivé en rade du Havre le 02.11.2020 à 00h45, en provenance de Ras Tanura (port du golfe Persique, situé au nord d'Al Dammam, dans la province Est du Royaume d'Arabie Saoudite). Il n'a embarqué le pilote que le 04.11 vers 10h00. Il passe les digues deux heures plus tard, assisté des remorqueurs VB YPORT et VB LONGCHAMP crochés à l'avant et des VB SAINTE ADRESSE et VB BARFLEUR qui lui ont passé leurs remorques à l'arrière.
NORDIC TELLUS NORDIC TELLUS NORDIC TELLUS

Son accostage, cap au Nord, au quai AFR E de l'appontement pétrolier, sera effectif à 13h00. Une fois sa cargaison déchargée, il appareillera pour Rotterdam (Pays-Bas) le 05.11 aux alentours de 22h00.

NORDIC TELLUS
NORDIC TELLUS
NORDIC TELLUS
Comme on le voit sur sa cheminée, il appartient à l'armement bermudien NAT (Nordic American Tankers), voir logo. Pour rappel, les Bermudes sont un archipel de l'Atlantique Nord, situé au Nord-Est de Cuba (cf. carte ici), d'une surface totale de près de 55 km2, peuplé d'environ 62 000 habitants (il fut découvert en 1515 par le navigateur espagnol Juan Bermudez). Il fait partie des territoires d'outre-mer Britanniques (son chef d'état est donc la Reine Elizabeth II, laquelle y est représentée par un gouverneur). Sa capitale est Hamilton, son port est un port franc. Les Bermudes ont l'un des plus hauts revenus par habitant dans le monde, leur économie étant basée sur les services financiers internationaux (important centre financier offshore en particulier) et le tourisme.
NORDIC TELLUS
NORDIC TELLUS
NORDIC TELLUS
NORDIC TELLUS (George Town) - IMO 9818230 - Indicatif d'appel ZGGV5 - MMSI 319131300 - Pétrolier (Transport de brut) - 277,36x48,00x23,30 m - TE 17,22 m - JB 80 779 - JN 51 026 - PL 157 407 t - P 16 400 kW (mot. 2T-6cyl Wartsila-Doosan 6X72 / hélice à pas fixe) - V 13,5 nd - Générat. aux. 3 x 1 150 kW - Cap. 164 424 m3 (12 citernes) - Constr. 10.2018 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Nordic American Tankers (Hamilton, Bermudes) - Pav. CYM. SistershipsNORDIC AQUARIUS (IMO 9818216 / 07.2018) - NORDIC CYGNUS (IMO 9818228 / 08.2018), auxquels il faut ajouter six autres en cours de construction : IMO 9889942 / Livrable 01.2021 - IMO 9889954 / Livrable 03.2021 - IMO 9920693 / Livrable 03.2022 - IMO 9920708 / Livrable 05.2022 - IMO 9921063 / Livrable 05.2022 - IMO 9921075 / Livrable 06.2022.


Brève — Impact de la Covid-19 sur le pilotage : exemple de la station de Marseille-Fos
Dressant le bilan des neuf premiers mois de 2020, la station de pilotage de Marseille-Fos avoue traverser cette année "l'une des plus graves crises jamais connues" selon son président, Jean-Philippe Salducci et cela, bien sûr, en raison de l'impact de la situation sanitaire sur le trafic portuaire.
Ainsi, sur les neuf premiers mois de cette année 2020, le port de Marseille-Fos a réalisé 7 733 mouvements de navires versus 8 334 sur la même période de 2019, soit une baisse de 7 % (due en grande partie à la réduction du trafic de gros porte-conteneurs en provenance d'Asie). De même, dans les bassins de Marseille-Est, les pilotes n'ont traité, de janvier à septembre 2020, que 3 935 navires contre 5 635 en 2019, soit une diminution de 31 % (en raison essentiellement de l'arrêt de l'activité paquebots). La station de pilotage du port phocéen a perdu, pour les trois premiers trimestres de 2020, une perte de chiffre d'affaires de 35 % par rapport à 2019. La station a donc dû mettre une partie de ses salariés au chômage partiel, tandis que les pilotes eux-mêmes qui sont, rappelons-le, des "travailleurs indépendants" (voir ici l'histoire de leurs statuts), n'ont reçu aucune aide. La station s'est séparée d'une de ses pilotines, vendue en Martinique.
Lectures complémentaires — Pilotes maritimes; J. Messiaen, Auto-édition, juin 1984 / Les pilotes maritimes français : 1905-2005, cent ans de métier, M.F. Pochulu, Ed. des Falaises, 2005.
Pour mémoire, l’ensemble du pilotage français compte 30 stations (22 en Métropole, 5 dans les départements français d’outre-mer, 3 dans les pays et collectivités territoriales d’outre-mer) et 725 membres (334 pilotes, 257 personnels navigant, 14 personnels volant, 108 personnels administratifs, 12 auxiliaires). En terme de matériels, le pilotage français compte 1 bateau-pilote, 101 pilotines rapides, 3 hélicoptères et bien sûr des bâtiments. Les "pilotes hauturiers" sont constitués en coopérative séparée. Pour des renseignements complémentaires sur le pilotage français, voir le site de la FFPM.


Bientôt un deuxième navire-hôpital, le GLOBAL MERCY, pour l'ONG internationale Mercy Ships

L'ONG internationale Mercy Ships (1) a récemment (octobre 2020) annoncé la mise en service en 2021 d’un deuxième navire-hôpital, le GLOBAL MERCY, construit sur mesure. Au moment de sa livraison (en 03.2021 en principe), il sera le plus grand navire-hôpital civil au monde. "Le GLOBAL MERCY sera un navire-hôpital unique. Ses équipements de pointe lui permettront de prétendre aux prérogatives d’un hôpital moderne. Il offrira une excellente opportunité à toutes les personnes souhaitant mettre bénévolement leurs compétences au service d’une mission qui améliore durablement les soins de santé dans le monde", a déclaré Rosa Whitaker, présidente de Mercy Ships (depuis 2018). Il accueillera plus de 600 bénévoles du monde entier représentant de nombreuses disciplines (notamment des chirurgiens, ophtalmologistes, orthopédistes, dentistes, infirmier(e)s, etc.), des cuisinier(e)s, des enseignant(e)s, des électriciens, du personnel d’accueil, etc., et bien sûr des membres d’équipage. Quand il sera accosté, il pourra accueillir jusqu'à 950 personnes. Le GLOBAL MERCY offrira ainsi une plateforme médicale sûre aux pays africains, en proposant le soutien et les ressources d’équipes de santé parmi les plus qualifiées au monde. Outre ses six salles d’opérations chirurgicales, il est équipé d'espaces de formation techniques, dont un laboratoire de simulation avec réalité virtuelle augmentée et un espace de soins post-opératoires simulés, qui permettront aux formateurs d'enseigner des pratiques adaptées à des environnements à faibles ressources.

(1) Fondée en Suisse en 1978 par Don et Deyon Stephens, l'organisation non gouvernementale Mercy Ships déploie ses navires-hôpitaux pour proposer des interventions chirurgicales gratuites de première qualité aux plus démunis. L’ONG internationale soutient également le système de santé des pays hôtes par la formation des professionnels de la santé et la rénovation d’infrastructures médicales. Elle est déjà intervenue dans 55 pays, a fourni des prestations médicales d'une valeur cumulée de 1,7 milliard d'US $, et impacté la vie de 2,8 millions de personnes. A bord, chaque année, une moyenne de 2 000 volontaires issus de 50 pays contribuent à l'œuvre de Mercy Ships. Des professionnels tels que des chirurgiens, des dentistes, du personnel infirmier, des formateur(trice)s dans le domaine de la santé, des cuisinier(e)s, des marins, des ingénieur(e)s ou agriculteur(trice)s dédient leur temps et leurs compétences à cette magnifique cause. Avec des bureaux dans 16 pays et un bureau en Afrique, Mercy Ships se met au service des nations.
GLOBAL MERCY GLOBAL MERCY GLOBAL MERCY GLOBAL MERCY
Ci-dessous, le plan général du futur GLOBAL MERCY et celui de son hôpital réparti sur deux ponts. L'association caritative Mercy Ships n'avait, jusqu'ici, qu'un seul navire-hôpital : l'AFRICA MERCY (photo de droite ci-dessous). C'est un ancien car-ferry, le DRONNING INGRID (06.1980-03.1999), de l'armement danois Scandlines Denmark, remis en service comme navire-hôpital en 04.2000. Cet ancien transbordeur fut converti au chantier A&P, à Newcastle/Tyne (Royaune-Uni).
GLOBAL MERCY
GLOBAL MERCY
AFRICA MERCY

Selon le rapport de la Commission Lancet "Chirurgie Mondiale 2030", 16,9 millions de personnes meurent chaque année faute de soins chirurgicaux. Mercy Ships apporte une réponse concrète à ce fléau mondial. Par ailleurs, plus de 93 % de la population vivant en Afrique subsaharienne n’ont pas accès à une chirurgie fiable. Alors que la crise de la Covid-19 menace la stabilité des systèmes de santé déjà fragiles à l'échelle mondiale, la nécessité de fournir des soins chirurgicaux vitaux, rapides et accessibles prend une dimension capitale, en particulier dans les pays à revenu faible ou moyen. Depuis 1990, Mercy Ships a conduit plus de 30 missions humanitaires dans 14 pays africains et a réalisé ainsi plus de 100 000 interventions chirurgicales gratuites, formé plus de 40 000 professionnels de la santé, rénové plus d’une centaine d’infrastructures sanitaires et mis en œuvre plus de 1 000 projets communautaires.

GLOBAL MERCY (Valletta) - IMO 9726499 - Navire-hôpital - 174,10x28,60x9,50 m - TE 8,60 m - JB 36 600 - JN 18 300 - PL 4 500 t - Ptot 12 000 kW (quatre moteurs diesel-électriques Warsila 2T-6cyl 6L32  couplés à quatre générateurs qui alimentent deux moteurs électriques de propulsion / deux azipods ABB) - V 12 nd - Prop. d'étrave - Cap. 641 membres du personnel (équipage / personnel médical / personnel technique) / 200 patients (lits pour soins intensifs / lits pour convalescents) - Capacité max en journée (à quai) 950 personnes - Ponts 12 - Surface hospitalière 7 000 m2 - Six salles d’opération - Salles de soins ambulatoires - Imagerie médicale (radiographie / scanner) - Laboratoire d'nalayses - Auditorium de 682 places - Locaux école - Bibliothèque - Restaurant - Café - Boutique - Gymnase - Piscine - Matériels de rééducation - Designer Deltamarin (Turku, Finlande) - Livrable  03.2021 (Tianjin Xingang Shipbuilding Industry, Tianjin, Chine) - Propr./Gérant/Opérat. Mercy Ships (Etats-Unis / Lyon, France) - Pav. MLT.
AFRICA MERCY (Valletta) - IMO 7803188 - Indicatif d'appel 9HEC6 - MMSI 248428000 - Navire-hôpital (ancien car-ferry transformé en 04.2000) - 152,00x23,14x13,34 m - TE 6,00 m - JB 16 572 - JN 4 971 - PL 4 150 t - Ptot 12 480 kW (quatre moteurs 4T-16cyl Alpha-MAN-B&W 16U28LU / deux hélices à pas variable) - V 17 nd - Prop. d'étrave (2 x 735 kW) - Générat. aux. 4 x 900 kW - Cap. 80 passagers - Surface hospitalière 1 200 m2 - Cinq salles d’opération - Cap. 470 membres du personnel (équipage / personnel médical / personnel technique) / 80 patients - Imagerie médicale (radiographie / scanner) - Laboratoire d'analyses - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1B) - Constr. 06.1980 (Helsingor Vaerft, Helsingor, Danemark) - Propr./Gérant/Opérat. Mercy Ships (Garden Valley, Texas, Etats-Unis / Lyon, France) - Pav. MLT - Ex INGRID (03.1999-04.2000) - Ex DRONNING INGRID (06.1980-03.1999).
Devenir bénévole / Faire un don : www.mercyships.fr


Dernière escale havraise pour le paquebot ALBATROS (22.10.2020) — Photos Fabien Montreuil
Le vénérable (47 ans cette année) paquebot ALBATROS a souvent escalé au Havre, et pourtant cette escale du 22.10.2020 n'était pas prévue. En effet, il faisait route (sans passagers) de Bremerhaven (port allemand qu'il avait quitté le 19.10 au matin) vers la Méditerranée, puis le canal de Suez quand, arrivé au large de Cherbourg, sept membres d'équipage (sur la quarantaine à bord) présentèrent des symptômes pouvant être assimilés à ceux de la Covid-19. Le commandant a alors demandé l'autorisation d'accoster au port du Havre afin d'effectuer à quai des tests PCR sur tout l'équipage, celui-ci étant bien sûr consigné à bord jusqu'à l'obtention des résultats. Ceux-ci se sont sans doute révélés négatifs car l'ALBATROS a repris sa route le jour même en soirée, cap sur Port Saïd (ce 02.11, il est au large du Cap Saint-Vincent, à l'extrême S-O de l'Espagne). Il doit rejoindre Safaga, port égyptien situé sur la côte Ouest de la mer Rouge, en sortie du Golfe de Suez (à une centaine de kilomètres plus au Sud). Son ancien propriétaire, le voyagiste allemand Phoenix Reisen l'a en effet vendu au groupe hôtelier égyptien Pick Albatros qui va l'exploiter comme hôtel flottant.
ALBATROS ALBATROS ALBATROS
Pour info, les deux sisterships de l'ALBATROS, les  BLACK WATCH (IMO 7108930 / 06.1972) et BOUDICCA (IMO 7218395 / 06.1973), qui appartenaient tous les deux à l'armement Fred Olsen Cruise Lines, ont quitté Rosyth (Royaume-Uni) où ils étaient confinés depuis 03.2020, en raison de la pandémie de Covi-19, cap sur Tuzla (Turquie) afin d'y servir, semble t-il, comme navires-logements pour les ouvriers du chantier naval de Tuzla-Istanbul.


Les WIND OF CHANGE et WIND OF HOPE, supplies pour fermes éoliennes de Louis Dreyfus Armateurs
Faisant suite au navire de soutien offshore pour champ éolien WIND OF CHANGE, lancé le 06.10.2018 et livré le 10.04.2019 par le chantier turc Cemre à l'armement français Louis Dreyfus Armateurs, c'est au tour du WIND OF HOPE d'avoir été lancé le 21.09.2020 au chantier Cemre (sa quille y avait été posée le 27.07.2018), toujours pour LDA. Sa livraison est prévue en 04.2021. Ces deux SOVs (Service Operation Vessels), de type Salt Ship Design, sont des quasi-sisterships. Comme on le voit inscrit sur leur coque, ils s(er)ont affrétés à long terme par le groupe danois Ørsted qui les affectera aux fermes éoliennes Borkum Riffgrund 1 & 2 et Gode Wind 1 & 2 situées au large des côtes allemandes (à environ 30 milles au droit d'Emden). Véritables hôtels flottants, confortables et silencieux pour les techniciens d’Ørsted et des deux fournisseurs de turbines (MHI Vestas et Siemens Gamesa), ils resteront entre 15  et 30 j en mer à chaque mission. La liaison entre les SOVs et les éoliennes se feront soit à l'aide d'une passerelle télescopique, soit grâce à leurs bateaux-filles embarqués SPEED OF CHANGE et SPEED OF HOPE (cf. photo) construits à La Ciotat par iXblue (ex H2X). Ces deux vedettes (11,75x3,70 m / TE 0,85 m / P 500 kW / Vmax 28 nd), armées par deux membres d'équipage, pourront embarquer 8 passagers et jusqu'à 1 t de matériel.
WIND OF CHANGE WIND OF CHANGE WIND OF HOPE WIND OF HOPE
WIND OF CHANGE (Ph. Cemre) WIND OF CHANGE (Ph. A. Vandenhove) WIND OF HOPE (Ph. LDA) WIND OF HOPE (Ph. Cemre)
WIND OF CHANGE (Marseille) - IMO 9823663 - Indicatif d'appel FLBW - MMSI 226341000 - Navire de soutien offshore pour champ éolien - 83,00x19,40x7,00 m - TE 5,20 m - JB 6 485 - JN 1 945 - PL 2 000 t - Quatre moteurs  diesel-électriques / Deux azipods (de 1 600 kW chacun) - V 13,3 nd - Trois propulseurs d'étrave (2 x 1 400 kW en tunnel / 1 x 880 kW directionnel rétractable) - Générat. aux. 1 x 300 kW - Emménagements pour 90 personnes (86 cabines) - Equipage 20 (12 officiers / 8 marins) - Système de positionnement dynamique DP2 - Pont de travail de 470 m2 (pouvant supporter jusqu'à 380 t) - Plateforme hélicoptère - Certifié Green Passport - Lancé le 06.10.2018 / Livré le 10.04.2019 (Cemre Shipyard, Altinova, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Louis Dreyfus Armateurs (Suresnes, France) - Pav. FRA.
WIND OF HOPE (Marseille) - IMO 9869045 - Navire de soutien offshore pour champ éolien - 83,00x19,40x7,00 m - TE 5,00 m - JB 6 460 - JN 1 938 - PL 1 625 t - Ptot 6 880 kW (quatre moteurs  diesel-électriques 4T-8cyl MAN-B&W 8L21/31 / deux azipods de 1 600 kW chacun) - V 12,5 nd - Trois propulseurs d'étrave (2 x 1 400 kW en tunnel / 1 x 880 kW directionnel rétractable) - Générat. aux. 1 x 300 kW - Emménagements pour 90 personnes (86 cabines) - Equipage 20 (12 officiers / 8 marins) - Système de positionnement dynamique DP2 - Pont de travail de 470 m2 (pouvant supporter jusqu'à 380 t) - Plateforme hélicoptère - Certifié Green Passport - Livrable 04.2021 (Cemre Shipyard, Altinova, Turquie) - Propr./Gérant/Opérat. Louis Dreyfus Armateurs (Suresnes, France) - Pav. FRA.


Quelques-uns des navires en escale à La Rochelle
(durant la première quinzaine d'octobre 2020)

Photos Samuel Daguenet


Première escale havraise pour le pétrolier indien JAG LEENA (18-20.10.2020) — Photos Gérard Né

Arrivé sur rade du Havre le 18.10.2020 à 21h00, en provenance du terminal pétrolier de Al-Basrah (port irakien en eaux profondes situé sur la rivière Shatt al-Arab, laquelle se jette dans le golfe Persique), via le canal de Suez, le tanker JAG LEENA embarque le pilote le lendemain en fin de matinée, passant les digues à 13h30.

JAG LEENA
JAG LEENA
JAG LEENA
Comme on le voit sur sa coque, ce 160 000 tpl appartient à l'armement indien Great Eastern Shipping Co, fondé en 1948, dont la flotte comprend actuellement 46 navires (dont 33 pétroliers et 13 vraquiers) et qui emploie 950 personnes.
JAG LEENA
JAG LEENA
JAG LEENA
Il est aidé, pour sa manœuvre d'évitage et d'accostage, par trois remorqueurs : VB GUARDIAN - VB SAINTE ADRESSE - VB DEAUVILLE. Ce tanker n'est autre que l'ancien EUGENIE (photo Hannes van Rijn) de l'armement belge Euronav (il a porté ce nom entre son entrée en service en 02.2010 et sa vente à l'armement indien en 03.2017).
JAG LEENA
JAG LEENA
JAG LEENA
Il va accoster, cap au Nord, au quai AFR E du terminal pétrolier du Havre-Antifer. Un fois sa cargaison déchargée, il appareillera le 20.10 à 22h30, cap sur Gibraltar.
JAG LEENA
JAG LEENA
JAG LEENA
JAG LEENA (Mumbai) - IMO 9516105 - Indicatif d'appel AWTX - MMSI 419001245 - Pétrolier (Transport de brut) - 274,20x48,00x23,20 m - TE 17,02 m - JB 81 844 - JN 51 258 - PL 157 672 t - P 18 660 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Doosan 6S70MC-C / hélice à pas fixe) - V 15,2 nd - Générat. aux. 3 x 950 kW - Cap. 167 398 m3 (12 citernes) - Equipé de scrubber - Constr. 02.2010 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée du Sud) - Propr./Gérant/Opérat. Great Eastern Shipping Co (Mumbai, Inde) - Pav. IND - Ex EUGENIE (02.2010-03.2017). Plus de soixante sisterships : cf., par exemple,  SUMMIT SPIRIT (IMO 9404833 / 10.2008). 


Quelques escales, dont des premières, à Marseille et à Fos (21.09 & 12.10.2020) — Photos Emmanuel Bonici
Nous avons présenté ci-dessous le PELAGOS, nouveau transbordeur de La Méridionale, lors de son arrivée à La Seyne - Brégaillon le 12.10.2020 à 06h00. Il en est reparti l'après-midi même (après avoir déchargé les 520 véhicules neufs qu'il avait embarqués à Vigo), à destination de Marseille. Le voici donc lors de son arrivée (à vide) dans le port phocéen le 12.10 en fin d'après-midi.
PELAGOS
PELAGOS
PELAGOS
Il arbore toujours le grand pavois. Il est aidé par le remorqueur MISTRAL 8 pour sa manœuvre d'accostage au poste 12. Comme on l'a déjà dit, il doit inaugurer à la fin de ce mois d'octobre la nouvelle ligne de fret entre Marseille et Tanger.
PELAGOS
PELAGOS
PELAGOS

Un autre navire en première escale à Fos : le porte-conteneurs koweitien SALAHUDDIN, de type "New Panamax", aux couleurs de l'armement hambourgeois Hapag-Lloyd. Sur les photos, on apercoit bien les deux nouveaux portiques ZMPC en cours d’essais (nous les avons vus lors de leur arrivée à Marseille, le 21.07.2020, à bord du ZHEN HUA 29).
SALAHUDDIN
SALAHUDDIN
SALAHUDDIN
Il a accosté au quai Eurofos le 20.09.2020 en fin de matinée, en provenance de La Spezia (Italie). Grosse escale à Fos, avec 4 000 mouvements de conteneurs. Appareillage le 23.09 en début de nuit, à destination de Gênes (Italie).
SALAHUDDIN
SALAHUDDIN
SALAHUDDIN
SALAHUDDIN (Majuro) - IMO 9708796 - Indicatif d'appel V7HL5 - MMSI 538005840 - Porte-conteneurs - 368,52x51,00x30,35 m - TE 15,521 m - JB 153 148 - JN 64 695 - PL 134 300 t - P 54 900 kW (mot. 2T-9cyl MAN-B&W-HHI 9S90ME-C10 / hélice à pas fixe) - V 18 nd - Prop. d'étrave (2 x 2 500 kW) - Générat. aux. 4 x 3 880 kW - Cap. 14 993 evp (dont 1 000 reefers) / 20 rangées de conteneurs - Constr. 01.2015 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant United Arab Shipping Co. / UASC (Safat, Koweït) - Opérat. Hapag-Lloyd AG (Hambourg, Allemagne) - Pav. MHL. Sisterships : AFIF (IMO 9732345 / 07.2017) - AL DHAIL (IMO 9732307 / 01.2016 / Visite à bord) - AL JASRAH (IMO 9732321 / 05.2016) - AL JMELIYAH (IMO 9732357 / 09.2017) - AL MASHRAB (IMO 9732319 / 03.2016) - AL MURABBA (IMO 9708837 / 01.2015) - AL NASRIYAH (IMO 9708849 / 10.2015) - LINAH (IMO 9708801 / 05.2015) - SAJIR (IMO 9708784 / 12.2014) - UMM QARN (IMO 9732333 / 06.2016).

Dans le prolongement du quai précédent, deux autres porte-conteneurs, les CAP SAN TAINARO et HALIFAX EXPRESS, sont eux amarrés au terminal Seayard en ce 21.09.2020. Le CAP SAN TAINARO appartient à un armement japonais (cf. plus bas), mais est opéré par l'armement allemand Hamburg Süd comme on le voit sur sa coque. C’est sa deuxième escale à Fos. Il a accosté le 20.09 à 19h30, en provenance de Valence (Espagne). Un millier de conteneurs seront manutentionnés durant cette escale, puis il appareillera pour l'Italie (port de Savone-Vado, ETD 21.09 vers 23h00). Le PC chinois HALIFAX EXPRESS (opéré par Hapag-Lloyd AG) a, quant à lui, accosté à Fos le 21.09 à 03h30, arrivant de Gênes (Italie). Son appareillage pour Barcelone (Espagne) est prévue le soir même vers 17h30 car son escale ne porte que sur 330 mouvements de conteneurs. On le voit faire ses soutes grâce pétrolier-souteur TATIANA-B.
CAP SAN TAINARO - HALIFAX EXPRESS - TATIANA-B
CAP SAN TAINARO
HALIFAX EXPRESS - TATIANA-B
CAP SAN TAINARO (Panama) - IMO 9633965 - Indicatif d'appel 3EOT8 - MMSI 374658000 - Porte-conteneurs - 333,20x48,20x26,80 m - TE 14,52 m - JB 119 441 - JN 55 522 - PL 131 095 t - P 40 670 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7S90ME-C9 / hélice à pas fixe) - V 21 nd - Deux propulseurs transversaux (av. 2 500 kW / arr. 1 900 kW) - Générat. aux. 5 x 4 300 kW - Cap. 10 589 evp (dont 2 100 reefers) / 19 rangées de conteneurs - Equipé de scrubber - Coque renforcée glace (FS Ice Class II) - Constr. 07.2014 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Propr./Gérant Nissen Kaiun Co Ltd (Imabari, Japon) - Opérat. Hamburg Süd (Hambourg, Allemagne) - Pav. PAN. Sisterships : cf. CAP SAN MARCO (IMO 9622215 / 07.2013).
HALIFAX EXPRESS (Hong Kong) - IMO 9200823 - Indicatif d'appel VRMW7 - MMSI 477133700 - Porte-conteneurs - 294,02x32,20x21,80 m - TE 13,55 m - JB 54 437 - JN 23 872 - PL 66 818 t - P 40 060 kW (mot. 2T-7cyl MAN-B&W-HHI 7K98MC / hélice à pas fixe) - V 24 nd - Prop. d'étrave (2 100 kW) - Générat. aux. 1 x 2 665 kW / 2 x 2 280 kW / 1 x 1 710 kW - Cap. 4 843 evp (dont 350 reefers) - Coque renforcée glace (FS Ice Class II) - Constr. 11.2000 (Hyundai Heavy Industries, Ulsan, Corée du Sud) - Gérant Shanghai Costamare Ship Management (Shanghai, Chine) - Opérat. Hapag-Lloyd AG (Hambourg, Allemagne) - Pav. HKG (CHN) - Ex NEW YORK EXPRESS (11.2000-01.2012). Sisterships : DALLAS EXPRESS (IMO 9193288 / 01.2000) - OAKLAND EXPRESS (IMO 9200811 / 10.2000) - ROTTERDAM EXPRESS (IMO 9193317 / 08.2000) - SEOUL EXPRESS (IMO 9193305 / 06.2000) - TOKYO EXPRESS (IMO 9193290 / 05.2000). A noter qu'un autre sistership, le SINGAPORE EXPRESS (IMO 9200809 / 08.2000) vient d'entrer en démolition (le 04.10.2020), sous son nom d'origine, au chantier Saibaba Ship Breaking Corp. (Bhavnagar, Gujarat, Inde).


Quelques nouvelles de Toulon & La Seyne les 10 et 12.10.2020 — Photos Jean-Pierre Fabre
Le transbordeur PELAGOS est arrivé le 12.10.2020 au poste roulier de La Seyne - Brégaillon, en escale inaugurale sous les couleurs de La Méridionale. ll est en effet devenu la propriété de cet armateur français en 05.2020 (pour un coût de 200 millions de couronnes danoises d'après DFDS, soit près de 27 M€ sachant que 1 DKK = 0,134 €). Construit en 10.1997 sous le nom de LAGAN VIKING pour l'armement italien Levantina Trasporti Srl, il devient le LIVERPOOL VIKING après son rachat par l'armement britannique DFDS Seaways Irish Sea courant 2005. Il navigue comme LIVERPOOL SEAWAYS après son transfert à DFDS Seaways AB-Lithuania en 08.2010 qui le vend donc au printemps de cette année à La Méridionale, laquelle le renomme PELAGOS (ce nom fait évidemment référence au sanctuaire marin Pelagos qui s'étend entre le Sud de la France, Monaco et le Nord-Ouest de l'Italie, et qui est dédié à la protection des mammifères marins). Après avoir navigué quelques années en mer Baltique, le PELAGOS a donc quitté Klaïpeda le 13.07.2020 et a touché Le Havre le 05.09.2020. Il y a accosté au quai de l'Europe en milieu de matinée. Il n'en a appareillé que le 06.10 à 10h00, après un mois de travaux divers à flot. Il a alors mis le cap sur Vigo (port de la côte ouest de l'Espagne, juste au Nord de la frontière avec le Portugal) pour y charger 520 véhicules neufs (peut-être des SUV "Peugeot 2008" fabriqués par PSA Vigo (pour mémoire, Citroën s'implanta à Vigo dès 1958, mais dans le cadre général de l'absorption à 90 % de Citroën par Peugeot en 1975, cette usine commença alors à fabriquer des modèles Peugeot en plus des voitures Citroën). Arrivé à Vigo le 08.10 à 09h30, le PELAGOS en a appareillé le soir même à 20h15, cap sur La Seyne-Brégaillon où il est arrivé le 12.10 à 06h00. Il y a déchargé les 520 véhicules et est reparti le jour même à 14h, à destination de Marseille. Il y est arrivé sous grand pavois à 17h00. Ce nouveau transbordeur de La Méridionale doit, en effet, inaugurer à la fin de ce mois d'octobre la nouvelle ligne de fret entre Marseille et Tanger (trois rotations par semaine sont prévues à terme sur cette ligne). Ce transbordeur dispose à cet effet de 2 460 m de linéaire garage et de 72 cabines pouvant héberger jusqu'à 320 passagers (essentiellement des chauffeurs).
PELAGOS PELAGOS PELAGOS PELAGOS
PELAGOS (Marseille) - IMO 9136034 - Indicatif d'appel FMMQ - MMSI XXX - Transbordeur (Passagers / Véhicules) - 186,45x25,60x9,15 m - TE 6,51 m - JB 21 858 - JN 6 581 - PL 7 910 t - Ptot 7 800 kW (deux moteurs 4T-8cyl Wartsila 8R46 / deux hélices à pas variable) - V 24 nd - Prop. d'étrave (3 x 680 kW) - Générat. aux. 3 x 1 070 kW - Cap. 320 passagers (72 cabines) / 100 voitures / 164 remorques (2 460 m de linéaire garage) - Equipage 50 - Coque renforcée glace (FS Ice Class 1C) - Constr. 10.1997 (Cantiere Navale Visentini, Porto Viro, Italie) - Propr./Gérant/Opérat. La Méridionale (Marseille, France) - Pav. FRA - Ex LIVERPOOL SEAWAYS (08.2010-05.2020) - Ex LIVERPOOL VIKING (??.2005-08.2010) - Ex LAGAN VIKING (10.1997-??.2005). Sistership : STRAIT FERONIA (IMO 9136022 / 07.1997 / Ex  STENA FERONIA 04.2011-03.2015 / Ex DUBLIN SEAWAYS 08.2010-04.2011 / Ex DUBLIN VIKING 09.2005-08.2010 / Ex MERSEY VIKING 07.1997-09.2005).

Le CORSICA MARINA SECONDA, ici vu le 10.10.2020 (deux premières photos), remplace le SARDINIA VERA pour le transport de véhicules neufs entre La Seyne-Brégaillon et les ports algériens de Mostaganem et Skikda. Sur les deux photos de droite, on voit le NORWEGIAN EPIC amarré au môle Croisières de Toulon-La Seyne le 12.10.2020 (il y a accosté le 09.10 à 08h00, en provenance de Naples).
CORSICA MARINA SECONDA CORSICA MARINA SECONDA NORWEGIAN EPIC NORWEGIAN EPIC


Dernière escale au Havre du vraquier NAVIOS URANUS (fin septembre 2020) — Photos Fabien Montreuil

Dernière escale au Havre pour le minéralier NAVIOS URANUS en raison de la fermeture prochaine de la Centrale Thermique du Havre. Arrivé en rade le 20.09.2020 à 17h00, en provenance de Newport (Etats-Unis), le vraquier mouille jusque dans la nuit, accostant le 21.09 à 02h00 au poste MCT 6 du quai minéralier (tout près de ladite centrale, en bordure du bassin René Coty). Il appareillera le 26.09 en milieu de journée, après avoir déchargé 79 000 t de charbon, retournant mouiller en rade en attendant de connaître sa prochaine destination qui sera finalement Murmansk (port russe donnant sur la mer de Barents). Bien que certifiée ISO 14001 depuis 1998, cette dernière tranche (puissance installée de 600 MW) de la centrale EDF fonctionnant au charbon depuis 1963 sera définitivement arrêtée le 01.04.2021 (les trois autres tranches sont déjà en cours de déconstruction). Elle emploie quelque 160 salariés. En plus des poussières émises par le charbon, ce type de centrale produit des oxydes d’azotes (NOx), du dioxyde de carbone (CO2) et du dioxyde de soufre (SO2). Malgré l'emploi de charbons moins cendreux et la mise en place de dépoussiéreurs, malgré la dénitrification et la désulfuration des fumées, le bilan carbone de ce type d'installations reste incompatible avec les objectifs écologiques de la France pour les prochaines années. C'est pourquoi, ses deux cheminées, hautes de 241 m, ne fumeront plus à partir d'avril 2021 (soit un an avant ce qui était initialement prévu). Un "Pacte territorial de transition écologique et industrielle" a donc d'ores et déjà été mis en place (début 2020) pour le reclassement des employés. Ce pacte prévoit, en contrepartie, l'installation de deux nouveaux sites industriels autour des énergies renouvelables : usine de fabrication des fondations gravitaires d'éoliennes (EDF Renouvelables / Enbridge / WPD Offshore) et usine de fabrication de pales et d’assemblage de nacelles d'éoliennes (Siemens Gamesa Renewable Energy), dont nous avons déjà parlé à propos du BONTRUP PEARL.

NAVIOS URANUS NAVIOS URANUS NAVIOS URANUS NAVIOS URANUS
NAVIOS URANUS (Majuro) - IMO 9852884 - Indicatif d'appel V7A2639 - MMSI 538008667 - Vraquier - 228,99x32,26x20,00 m - TE 14,429 m - JB 43 041 - JN 27 465 - PL 81 821 t - P 9 660 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Mitsui 6S60ME-C8 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 540 kW - Cap. GRN 97 157 m3 (7 cales) - Certifié Green Passport - Constr. 11.2019 (Tsuneishi Shipbuilding, Fukuyama, Japon) - Propr./Opérat. Abo Shoten (Onomichi-Hiroshima, Japon) - Gérant Navios Shipmanagement (Le Pirée, Grèce) - Pav. MHL. Navire-catalogue : des dizaines de sisterships, cf. TATRY (IMO 9582960 / 10.2013).


Navires vus à Port Atlantique La Rochelle durant le mois de septembre 2020

Quelques nouvelles de La Rochelle (02.10.2020) — Photos Samuel Daguenet
Le navire de ravitaillement offshore espagnol NAUTILUS a accosté au quai BF01 du bassin à flot du GPMLR le 01.10.2020, en provenance d'El Ferrol (port espagnol situé juste au N-E de La Corogne). Il appareillera le 07.10 à 08h00, destinaton à ordre.
NAUTILUS NAUTILUS NAUTILUS NAUTILUS
Le cargo néerlandais ASHLEY (deux photos de droite ci-dessous) touche La Rochelle le 02.10.2020 à 16h00, en provenance de Ipswich (port de la côte S-E de la Grande-Bretagne). On le voit ici dans l'avant-port, se dirigeant vers l'écluse d'accès au bassin à flot, puis en train de manœuvrer dans ce dernier pour accoster au poste BF09. Il vient charger 2 750 t de maïs en vrac. Appareillage le 05.10 à 12h30, cap sur Lübeck (Allemagne).
NAUTILUS NAUTILUS ASHLEY ASHLEY
NAUTILUS (Santa Cruz de Tenerife) - IMO 9237694 - Indicatif d'appel EAOL - MMSI 224738000 - Navire de soutien offshore - 73,80x16,00x7,40 m - TE 6,28 m - JB 2 401 - JN 966 - PL 3 248 t - Ptot 3 900 kW (deux moteurs 4T-6cyl Wartsila 6L26 / deux hélices à pas variable) - V 12 nd - Quatre propulseurs transversaux (av. 2 x 590 kW / arr. 2 x 590 kW) - Générat. aux. 2 x 276 kW - Système de positionnement dynamique DP2 - Moonpool - ROV embarqué - Grue 3 t - Constr. 07.2001 (Appledore Shipbuilders, Bideford, Royaume-Uni / Chantier fermé en 03.2019) - Propr./Gérant/Opérat. ACSM / Advanced Crew and Ship Management (Vigo, Espagne) - Pav. ESP - Ex TOISA CONQUEROR (07.2001-11.2018). Sisterships : OCEAN SURVEYOR (IMO 9182215 / 05.1999) - SAPFIR (IMO 9182057 / 02.1999).

ASHLEY (Enschede) - IMO 9201944 - Indicatif d'appel PEDN - MMSI 244580000 - Cargo de divers - 88,95x12,40x5,65 m - TE 4,35 m - JB 2 056 - JN 1 168 - PL 2 800 t - P 1 320 kW (mot. 4T-8cyl Wartsila 8L20 / hélice à pas fixe) - V 10,5 nd - Prop. d'étrave (280 kW) - Cap. GRN 3 877 m3 (1 cale) - Coque renforcée glace (FS Ice Class II) - Constr. 07.2000 (Ceskoslovenska Plavba Labska / CSPL, Decin, Tchéquie / Peters BV Shipyards, Kampen, Pays-Bas) - Gérant/Opérat. Wagenborg Shipping BV (Delfzijl, Pays-Bas) - Pav. NLD - Ex HYDRA (01.2000-02.2007). Sisterships : BREADBOX VIPER (IMO 9201932 / 01.2000 / Ex DERK 12.2005-09.2020 / Ex JAN VAN GENT 01.2000-12.2005) - DAAN (IMO 9201956 / 01.2001) - MAESTRO (IMO 9214006 / 03.2004 / Ex MARE 03.2004-01.2018) - PANDA (IMO 9201968 / 07.2001) - RHODANUS (IMO 9173173 / 10.1998) - RIX AMETHYST (IMO 9173185 / 03.1999 / Ex FEHN MARINER 07.2011-12.2016 / Ex EEMS TRADER 10.2006-07.2011) - SANDETTIE (IMO 9214018 / 08.2004) - TRUFFALDINO (IMO 9173197 / 09.1999) - WESTEWIND (IMO 9201970 / 02.2003).


Arrivant de Rouen, le vraquier taïwanais AMIS CHAMPION touche La Rochelle le 02.10.2020 à 07h30. Il va accoster au poste AP00 du quai Lombard, afin d'y charger 16 000 t de blé en vrac. Puis il appareillera le 06.10 à 21h00, à destination de Nantong (port chinois situé au fond de l'estuaire du Yangtze, au N-O de Shanghai). Sur la photo de droite, le yacht monégasque ICE ANGEL amarré au poste BF04 du bassin à flot (photo du 02.10.2020). Son appareillage est prévu le 11.10 en milieu de journée.
AMIS CHAMPION AMIS CHAMPION AMIS CHAMPION ICE ANGEL
AMIS CHAMPION (Panama) - IMO 9636369 - Indicatif d'appel HPPY - MMSI 357887000 - Vraquier - 199,98x32,26x18,33 m - TE 12,816 m - JB 33 937 - JN 19 911 - PL 60 830 t - P 8 200 kW (mot. 2T-6cyl MAN-B&W-Kawasaki 6S50ME-B8 / hélice à pas fixe) - V 14,5 nd - Générat. aux. 3 x 440 kW - Cap. GRN 76 895 m3 (5 cales) - Grues 4 x 30 t - Constr. 08.2014 (Oshima Shipbuilding, Saikai, Japon) - Propr./Gérant/Opérat. Wisdom Marine Group (Taipei, Taïwan) - Pav. PAN. Sisterships : ALBATROSS ISLAND (IMO 9421439 / 12.2010) - AMIS DOLPHIN (IMO 9636371 / 01.2015) - AMIS WISDOM I (IMO 9426764 / 08.2010) - AMIS WISDOM II (IMO 9426776 / 09.2010) - ANDROMEDA (IMO 9426714 / 01.2011) - ATHENA (IMO 9426726 / 01.2011) - BELLINA COLOSSUS (IMO 9552977 / 04.2013) - DUBAI SUN (IMO 9426740 / 04.2010) - JIN HONG (IMO 9460382 / 04.2011) - JIN XIANG (IMO 9566588 / 07.2012) - NEW DESTINY (IMO 9557056 / 10.2011) - NORD PEAK (IMO 9566564 / 03.2011) - NORD SUMMIT (IMO 9529504 / 08.2012) - SAGAR KANTA (IMO 9533440 / 03.2013) - SAGAR RATAN (IMO 9533438 / 08.2010) - SHELTER ISLAND (IMO 9426336 / 02.2011) - SUNLEAF GRACE (IMO 9460526 / 09.2011) - ULTRA GUJARAT (IMO 9476927 / 03.2012) - ULTRA PROSPERITY (IMO 9426702 / 07.2010) - ULTRA ROCANVILLE (IMO 9476965 / 03.2012) - ULTRA WOLLONGONG (IMO 9566576 / 06.2011) - VIRGO COLOSSUS (IMO 9515096 / 09.2012) - WHITE HAWK (IMO 9460394 / 04.2012).
ICE ANGEL (Douglas) - IMO 9444572 - Indicatif d'appel 2BRA3 - MMSI 235068579 - Yacht (Charter) - 60,00x10,80x6,03 m - TE 3,39 m - JB 1 093 - JN 320 - PL 903 t - Ptot 3 282 kW (deux moteurs 4T-16cyl Caterpillar 3516B / deux hélices à pas fixe) - V 14,5 nd - Emménagements pour 12 passagers (6 cabines) - Equipage 14 - Constr. 06.2009 (Constructions Mécaniques de Normandie / CMN, Cherbourg, France) - Gérant/Opérat. Burgess (Monte Carlo, Monaco) - Pav. IOM - Ex C9 (10.2015-05.2016) - Ex CLOUD 9 (06.2009-10.2015).
Page précédente
Dernière mise à jour - 27.11.2020
Cliquez sur les photos pour les agrandir

© Françoise Massard  
  www.cargos-paquebots.net